Partagez|

Love's a burden • Jaden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ my way home is  through  you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 14/04/2017
›› Love letters written : 133
›› It's crazy, I look like : Katie Cassidy
family don't end with blood
MessageSujet: Love's a burden • Jaden Mer 14 Juin - 22:34

Love's a burden
jaden & peyton
••••

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Les yeux clos, elle tâche de chasser la migraine latente qui se forme derrière ses prunelles et qui semble exploser chaque fois qu’elle s’agite, chaque fois qu’un bruit vient troubler le silence de plomb dans lequel elle s’est plongée depuis son réveil. Elle s’est prélassée au lit, espérant chasser cette impression d’avoir la tête dans un étaux, elle a avalée autant de liquide que possible sans exploser, mais rien ne semble vraiment fonctionner, son cerveau refusant de collaborer avec elle. La douleur ne disparaît pas, peu importe les méthodes qu’elle essaie et au final, elle se retrouve devant une tasse de thé vert fumante, l’odeur âcre flottant dans l’air. Elle attend patiemment que les cachets qu’elle a avalés quelques temps plutôt fassent miraculeusement effet. Avec un certain agacement, la jeune femme lance un coup d’oeil réprobateur à son ordinateur portable qui traîne sur le plan de travail de sa cuisine impeccable. Elle devrait travailler, faire quelque chose de productif. Elle devrait régler quelques trucs sur les événements qu’elle doit organiser dans les prochaines semaines, elle doit encore choisir des musiciens, la couleur de nappes, celles de guirlandes ou des centres de table, le choix des fleurs et tous ces autres décisions qui doivent être prises. Elle n’en a aucunement envie, cependant. Elle n’a pas envie de passer des coups de fil pour trouver des jonquilles, de négocier des plans de salle avec des mariées qui demandent toujours trop d’énergie de sa part ou encore de devoir discuter avec des artistes imbus d’eux-mêmes qui demandent la lune pour un rien du tout. Il est rare que son métier lui fasse autant horreur, tout comme l’idée de cuisiner lui semble déplaisante à souhait. La blonde porte sa tasse fumante à ses lèvres, sirotant lentement le liquide chaud. Peyton n’a pas nécessairement envie de rester enfermée chez elle par une journée aussi belle non plus. Elle glisse une main sur sa nuque, laissant ses doigts s’emmêler dans ses boucles blondes. Son regard se pose sur le jardin, l’eau de la piscine brillant sous le soleil, les fleurs aux couleurs brillantes sous le soleil de plomb. Elle n’a pas plus envie de se faire dorer au soleil que de plancher sur ses projets. La cadette des Dunham termine donc sa tasse de thé qu’elle va ensuite ranger dans le lave-vaisselle. Elle va et vient dans sa demeure pendant quelques minutes avant d’en sortir, emportant avec elle une boîte de fer aux motifs colorés. Il lui fait un bon moment avant de se rendre à proximité du centre pour vétérans. Le bâtiment bas aux fenêtres minuscules n’a rien de bien attrayant, elle doit l’avouer, mais avec le temps, le bénévolat qu’elle y fait est devenu un véritable plaisir, un moment où sa vie à soudainement une sens, ou elle arrête de courir l’espace de quelques heures avant que sa vie reprenne son cours. Elle y a fait des rencontres intéressantes, elle s’est attachés à certaines personnes et elle évite soigneusement d’autres, tout en sachant que ce n’est pas toujours possible. Peyton pousse la porte du plat de la main, se laissant accueillir par l’odeur particulière qui y flotte et par la rumeur des conversations dans la pièce adjacente. Elle sent une petite pointe d'appréhension en avançant dans la pièce, espérant qu’il ne soit pas là aujourd’hui, espérant  échapper aux commentaires déplaisants qui ne feraient qu’augmenter sa migraine. Elle ne fait que deux pas avant de le percuter, par manque de chance, la boîte de fer qu’elle tient dans ses bras s’enfonçant douloureusement dans son abdomen sous le choc. «Jaden… je...désolée...» Elle bafouille. Comme une adolescente devant le garçon mignon de son cours de sciences. Elle sent ses joues brûler sous le regarde de l’agent du FBI. Elle se mordille la lèvre inférieure, mettant une nouvelle distance entre eux en faisant un pas sur sa gauche. « J’ignorais que tu serais là, enfin, je veux dire, tu n’as pas l’habitude d’être ici le mardi.» Pourquoi se justifie-t-elle ? C’est la question qu’elle se pose alors qu’elle relève les yeux vers lui, réalisant qu’elle aussi ne vient jamais le mardi. Elle baisse les yeux un moment, observant ses chaussures avec un intérêt nouveau. La situation est étrange. Elle a pourtant l’habitude de le croiser. Ici ou ailleurs. Il est, après tout, le copain d’une de ses bonnes amies, de la meilleure amie de son aîné. Ils se croisent plus souvent qu’elle ne le voudrait. Ils ne s’entendent pas, d’accord, leur relation est tendue, c’est un euphémisme, mais quand même, elle n’a pas besoin d’être aussi nerveuse avec lui. D’un mouvement fluide, elle relève légèrement la boite. « Je venais porter des biscuits aux chocolats à monsieur Roberts, tu sais comme il en raffole. » Elle sourit, de ces sourires communs aux Dunham, de ceux qu’elle partage avec Nathan et Mason. La nervosité ne fait qu’augmenter la douleur dans son crâne. Elle est soulagé d’avoir quelque chose dans les mains, ce qui l’empêche de se ronger les ongles, chose qui aurait trahit sa nervosité et elle ne désire aucunement donner une arme de plus à Jaden. « Si tu veux, je dépose ceci et je t’invite à prendre un café ? » Les mots lui échappent avant même qu’elle ne puisse réfléchir à ce qu’elle vient d’offrir. Seigneur, cette migraine doit la rendre stupide ! Vraiment stupide !  Elle qui évite du mieux qu’elle le peut les têtes à têtes avec lui, la voilà qui lui en offre un. Non qu’elle n’aime pas Jaden, ce n’est pas exactement ça, elle s’inquiète pour lui, elle se fait du souci pour lui, mais Peyton se fait du souci pour tout le monde. C’est surtout qu’ils ne sont pas souvent d’accord, qu’il n’est pas la personne la plus adorable qu’elle connaisse. C’est à se demander comment Bobbie fait pour le supporter, certains jours.



••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

Love's a burden • Jaden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: South l.a
-