Partagez|

Un cambriolage ou des retrouvailles ? ▬ NILZA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 01/02/2016
›› Love letters written : 149
›› It's crazy, I look like : Zac Efron
family don't end with blood
MessageSujet: Un cambriolage ou des retrouvailles ? ▬ NILZA Ven 26 Mai - 1:15

Un cambriolage ou des retrouvailles ?  

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Nilza & Colin Voilà maintenant quelques jours que Colin n’a pas la moindre nouvelle de Nilza. Il aurait très bien pu prendre le premier avoir mais il ne peut pas en raison de ses obligations professionnelles. Colin a suffisamment loupé des réunions comme ça, il ne peut pas continuer ainsi. Son père lui a déjà fait des remarques la dernière fois qu’il a passé quelques journées avec Nilza. S’il sait se rebeller contre son père, quand ça touche à son travail et au fait que son père puisse lui faire du chantage quant au fait de le faire remplacer s’il n’est pas plus disponible, Colin ne peut rien faire d’autres que de s’abaisser et de l’écouter. D’ailleurs, la dernière fois qu’il a parlé de Nilza à quelqu’un s’était avec son père qui lui a posé un tas de questions pour savoir pourquoi elle ne revient pas travailler. Il a couvert ses arrières, après tout, la vie de Nilza est bien plus importante qu’un travail à la con. Mais bon, Colin a quand même père que son père soit sous le fait qu’il n’a pas de nouvelles. Il ne sait pas combien d’appels il a pu avoir envers elle sans la moindre réponse, le nombre de sms ou même de mail, sans qu’il ne sache rien. Bien entendu, il se fait du souci mais le fait de la voir parfois se connecter sur les réseaux sociaux, il se dit que ça doit être lui qu’elle fuit. Il ne sait pas, il ne sait plus. Alors, comme à chaque fois qu’il ne veut pas se prendre la tête pour des questions d’ordre personnelle, il se replient sur lui et ne pense qu’à son travail. Ça lui permet de ne pas penser puisque les dossiers au travail se sont accumulés, les heures supplémentaires vont avec. En tout cas, il a peur que son père soit la cause du silence de Nilza avec qui il ne sait donner de nom à leur relation. Il aimerait dire qu’ils sont ensembles mais la distance et le fait que la jeune femme ne donne pas de nouvelles font qu’il ne peut pas vraiment savoir s’il doit la considérer comme tel. Il sait comment son père agit, il sait qu’il peut se montrer persuasif mais Colin ne veut pas non plus tomber dans la paranoïa. Le jeune homme ne veut quand même pas se dire que c’est d’elle-même qu’elle arrête de lui parler alors que les messages échangés jusqu’alors étaient nombreux. Enfin, il ne veut pas y penser, Nilza reviendra lui parler à travers les réseaux sociaux ou autre quand elle voudra bien le faire. Il ne peut rien faire depuis Los Angeles, il a même essayé de contacter son frère mais rien jusque-là. Il ne veut pas non plus passer pour un psychopathe à force de lui envoyer tous ces messages. Ce soir comme à son habitude, il a travaillé jusqu’à tard, jusqu’à ce qu’il soit trop fatigué pour produire un travail potable. Il n’avait aucune envie de rentrer chez lui et sortir avec des amis pour que ces derniers lui demandent où se trouve Nilza, très peu pour lui. Il faut bien qu’il rentre pour dormir alors il n’a pas trop le choix. Seulement, à peine eut-il mis les clés dans la serrure de son appartement, il aperçut de la lumière dans les autres pièces alors il prit la première chose qu’il avait sous les mains « C’est qui ? » Demande-t-il avec un air autoritaire, s’attendant alors à un cambrioleur. Il n’est vraiment pas d’humeur à ça !

LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 01/02/2016
›› Love letters written : 91
›› It's crazy, I look like : z. deutch
family don't end with blood
MessageSujet: Re: Un cambriolage ou des retrouvailles ? ▬ NILZA Sam 27 Mai - 0:28

Un cambriolage ou des retrouvailles ?  

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Nilza & Colin
Je suis rentrée en Californie depuis quelques semaines maintenant, j’ai caché cela à Colin, pourtant on se donnait une chance d’être ensemble. Alors mon frère, me voyant heureux ne fût pas contre l’idée de changer d’air, surtout qu’il avait été reçu à l’université où je vivais auparavant. Maintenant, je me cachais de Colin, enfin je n’avais aucune raison de le croiser vu où j’habitais. Le connaissant je me doutais qu’il devait être plongé dans son travail, malheureux par ma faute. Je n’y pouvais rien dans le fond, mais je faisais avec malheureusement. Alors, que j’avais prévenu Sandro du fait que je ne serais pas là très tôt, vu que je bossais pour tenter de me mettre à flot, j’allais abandonner mes études pour que mon frère puisse continuer les siennes, je le laissais passer en priorité, je ne voulais pas qu’on choisisse entre lui et moi, c’était à moi de me sacrifier, vu qu’il s’était sacrifié au final pour moi, en déménageant ici. Enfin, après mon travail, j’avais décidé de me rendre dans l’appartement où j’avais vécu avec Colin, j’avais les clefs et surtout beaucoup d’affaire à réunir, il le comprendra sans doute une fois l’appartement vidé de mes affaires que j’avais disparu et que je n ‘allais clairement pas revenir. Mais tant mieux, je ne voulais pas être dans sa vie, surtout pas avec ce que son père m’avait dit, comme si le fait que notre relation soit devenu réelle ne lui convenait pas. Je n’avais pas compris, mais tant pis, Colin pouvait trouver une autre fille qui le rendrait bien ou qui le pousserait à se montrer encore plus battant dans son travail, pour amener célébrité, argent peut être. Tant pis, je ne pouvais pas me battre et encore moins gâcher sa vie, je devais prendre soin de Sandro avant tout. Finalement, comme prévu Colin n’était pas chez lui malgré l’heure assez tardive, il était dix-neuf heure quand je vivais avec lui, il avait fini par prendre l’habitude de quitter vers six heures le bureau. Bref, je devais arrêter de penser à lui, de meurtri un peu plus mon cœur. Je n’avais pas vraiment vu l’heure tournée, regardant tous les souvenirs que j’avais eu avec lui, j’avais l’impression de revivre la mort de ma mère, c’était horrible, pourtant lui était vivant, et juste peut être dérouté de mon absence sans explication. Pinçant mes lèvres, je soufflais un peu avant de finir un second carton, heureusement que j’avais la voiture d’un ami que j’avais rencontré en me promenant ici quand je jouais la copine de Colin. Je ne m’attendais juste pas à être prise sur le fait. Colin venait de rentrer, j’avais tenté de me cacher, mais je m’étais cognée le pied dans l’armoire faisant tomber un bibelot, niveau discrétion on repassera. Sa voix me fit sursauter, alors que j’osais sortir de l’ombre de la chambre à coucher. « C’est moi … je ne faisais que passer prendre mes affaires ! » Je n’arrivais pas à le regarder dans les yeux c’était impossible j’y arrivais pas. « Je vais finir et m’en aller …fait comme si j’étais pas là ! » Je me rendais compte des mots complétement dérisoires que je venais de lui balancer en pleine face.


LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 01/02/2016
›› Love letters written : 149
›› It's crazy, I look like : Zac Efron
family don't end with blood
MessageSujet: Re: Un cambriolage ou des retrouvailles ? ▬ NILZA Mar 6 Juin - 20:44

Un cambriolage ou des retrouvailles ?  

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Nilza & Colin Colin est totalement crevé. Pourtant, il n’est pas tard alors qu’il s’apprête à rentrer chez lui, du moins ça pourrait être pire. Seulement, il ne sait pas si c’est le temps qui fait ça ou la situation dans laquelle il se trouve qui lui donne juste envie de dormir. La situation est compliquée. Il n’a jamais dit à ses potes qu’à la base Nilza n’était pas sa petite amie, mais qu’elle l’est devenue. Il n’a pas non plus dit à son père qu’aujourd’hui ils sont vraiment ensemble. Faut dire en même temps qu’il n’a jamais eu tendance à parler de ce genre de chose avec son père puisque ce dernier a tendance à vouloir diriger sa vie. Seulement, il ne sait même plus s’il est encore avec Nilza puisqu’elle ne lui donne plus la moindre nouvelle et ça le rend fou. Il pense sérieusement que les poches sous ses yeux sont dues à ça puisque ses heures de sommeils sont courtes à force de tourner dans son lit sans réussir à dormir. Enfin quand il rentre chez lui, il a l’impression d’être en train de se faire cambriolé et il n’a vraiment pas besoin de ça. Attrapant quelque chose il avait voulu se défendre mais il ne sait même pas contre qui. Très vite Nilza lui annonça son identité et il fut sous le choc, encore plus que de se retrouver nez à nez avec un inconnu venant lui voler ses affaires. « Qu’est-ce que tu fais ? » Demande-t-il surpris. Elle lui a dit, elle vient prendre ses affaires mais ce n’est pas pour autant qu’il sait pourquoi. Il ne comprend vraiment pas son comportement. « Depuis quand tu es en ville ? » Il ne pensait pas qu’elle viendrait à Los Angeles sans même lui annoncer. La dernière fois qu’ils se sont eus au téléphone ils n’attendaient qu’une chose c’était de se revoir. « Ça fait des jours que j’essaye de te joindre sans succès, tu peux m’expliquer ? » Il n’est pas en colère, il est juste surpris de tout cela. Il ne comprendre vraiment pas ce qu’il se passe surtout qu’en théorie tout va pour le mieux entre eux. Ils avaient finalement décidé de se mettre ensemble malgré la distance et la dernière fois qu’ils se sont vus, il n’y avait pas eu la moindre prise de tête, tout allait bien. Rien ne peut expliquer qu’elle vienne là pour prendre toute ses affaires comme elle le fait en tout cas. Colin a besoin de réponse et ce rapidement parce qu’il va finir par s’arracher les cheveux de la tête à force de ne rien comprendre. « Dis-moi ce qu’il se passe bébé » lui dit-il d’une petite voix, comme s’il la suppliait de l’éclairer. Lui donner ce genre de surnom c’était tout frais, pourtant c’est sorti tout naturellement d’entre ses lèvres. Ce n’est pourtant pas c’est approprié au vu de la situation puisqu’ils ne vivent pas un moment tous les deux qui se passent bien, bien au contraire puisqu’elle a le regard fuyant. Colin n’a vraiment pas l’habitude de la voir ainsi. Il n’a pas l’habitude de ce genre de situation et d’une certaine manière, ça lui fait peur.
LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 01/02/2016
›› Love letters written : 91
›› It's crazy, I look like : z. deutch
family don't end with blood
MessageSujet: Re: Un cambriolage ou des retrouvailles ? ▬ NILZA Mer 7 Juin - 23:39

Un cambriolage ou des retrouvailles ?  

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Nilza & Colin Mes affaires. Je n’étais là que pour ces dernières. M’effacer définitivement de la vie de Colin, puis m’en construire une autre rapidement. Sauf, que ne pas penser à mes souvenirs avec lui est douloureux, impossible. Il me manque, ce sont des vagues constantes qui m’attaquent à des moments de la journée capitale pour en avoir une bonne. Le matin au réveil, le soir en m’endormant. Je ne peux pas l’oublier, mais je n’ai pas le choix. Son père ne veut pas de moi dans sa vie, c’était clair, net et précis. C’était con, mais je ne fais pas parti de ce monde, alors pourquoi devrais-je continuer de jouer, mais si jouer ce n’était plus le cas, c’était bien plus, c’était de l’amour. C’était même sûr que ça en était. Enfin, je me retrouvais dans la pénombre de la chambre, alors que la voix de Colin venait de me happer. Il était rentré. Je n’avais pas surveillé l’heure convenablement ? Sans doute. Je sortais rapidement prenant mon courage à deux mains pour lui balancer quelques mots et surtout être sûre que tout soit clair. Je viens prendre mes affaires et rien d’autre. Mais je galère. J’ai du mal, je suis mal. Car dans le fond, ne pas le regarder prouve sans doute que j’ai un truc qui ne va pas, mais tant pis, je ne peux pas le regarder ou autre. Ce que je fais là ? Je ramasse les morceaux de mon cœur … je ne peux pas dire ça. Je n’ose pas sourire et encore moins le regarder, après tous mes pieds, ses pieds sont plutôt sympathique à regarder. « Je rassemble mes affaires, je te l’ai dit ! » Que j’impose d’une voix douce tentant de rester humble, mais c’est compliqué, rudement difficile même. « Quelques semaines … mais peu importe. » je ne peux pas lui mentir, j’ai croisé un de ses amis une fois, il a rien dit, mais voilà. Je ne peux pas lui mentir. Impossible, il finirait par le savoir. Pourtant, je lui mens, car je ne vais pas balancer sur son père. Impossible. « Je n’ai pas eu le temps de répondre au téléphone ? » Oui, c’est une question, car je ne sais pas quoi dire, donc s’il veut bien répondre à sa propre question soit même, ça m’arrange amplement. Je me sens navrée de la situation, je ne l’ai pas réclamé. Non, mais je la subis comme lui. Je devrais lui dire la vérité ? Non, je ne peux pas ruiner sa relation avec son père. Non, je ne le peux pas. Bref. J’écoute sa dernière question, mon cœur, cet organe central, finit par se briser en dix milliard de morceaux, pas la peine de compte, j’en suis sûre, il est fichu ce con. Bébé. Ce mot résonne dans mon esprit, me torture les entrailles et je suis silencieuse. « Je dois faire mes cartons, je n’ai pas le temps de parler … » Je dois vite le faire, car je vais succomber, m’en vouloir, non ça c’est déjà le cas. « Je vais faire vite … et je disparais de ta vie ! » Je pince mes lèvres et je tourne mes talons pour aller faire mes cartons. Pitié qu’il ne me suive pas.


LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 01/02/2016
›› Love letters written : 149
›› It's crazy, I look like : Zac Efron
family don't end with blood
MessageSujet: Re: Un cambriolage ou des retrouvailles ? ▬ NILZA Lun 12 Juin - 18:49

Un cambriolage ou des retrouvailles ?  

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Nilza & Colin Colin n’y croit clairement pas. Qu’est-ce que Nilza fait là ? Il s’est inquiété par son manque de nouvelle et là, elle est là sans même lui prévenir ? A la seconde même où il l’a vu, il a compris que quelque chose n’allait pas. Nilza n’est pas là pour lui faire une surprise comme lui a pu le faire en débarquant à l’improviste. Elle ne lui a ni sauté dans les bras, ni rien et ne semble pas heureuse qu’elle l’ait surpris là. Ce qui est quand même le but ultime de la surprise. Colin fronce alors les sourcils, essayant de comprendre la situation car c’est loin d’être évident. Tout roulait entre eux, tout allait comme sur des roulettes et même s’ils ont mis du temps avant de se déclarer leurs flammes, ils semblaient enfin s’être trouvés. Enfin ça c’était avant qu’elle arrête de répondre à ses messages ou pire, filtre ses appels. Colin n’est pas idiot, il doit y avoir quelque chose car Nilza n’est pas du genre à éviter les gens par pur plaisir, surtout au vu de tout ce qu’ils ont vécu. « Et pourquoi tu prends tes affaires ? » Demande-t-il tout en restant calme d’apparence alors qu’il est une vraie cocote minute à l’intérieur. Qu’elle face tout ce chemin sans lui dire, forcément il trouve ça bizarre. « Sympa, j’vois à quel point t’avais hâte de me voir ! » Dit-il toujours d’un air calme alors qu’il utilise le second degré. Il la regarde faire alors qu’elle évite soigneusement son regard. « Tu crois sérieusement qu’après tout ce qu’on a vécu je mérite de passer pour un imbécile avec ce genre d’excuse ? » Il n’est pas forcément énervé dans le fond, il est juste… déçu. Oui déçu c’est bien le terme qui va bien avec le reste car c’est totalement le cas. Il est déçu qu’elle agisse de la sorte sans lui expliquer quoi que ce soit. Il a beau resté calme, il le resta pas longtemps en l’entendant lui dire qu’elle doit se dépêcher mais aussi qu’elle va sortir de sa vie. Il ne peut pas la laisser lui dire ça alors il la força à lui faire face en lui attrapant doucement la main pour lui demander « Qu’est-ce qu’il se passe ? Je pensais que tout allait bien entre nous, pourquoi tout cette mise en scène ? » Il arque un sourcil, venant lui prendre le menton pour l’encourager à le regarder droit dans les yeux, ce qui n’est pas simple. Il la suit alors qu’elle veut faire ses cartons. Il est hors de question qu’il la laisse partir comme une voleuse sans avoir la moindre explication « Je me suis inquiété de pas avoir de tes nouvelles, je suis inquiet et toi tu sembles en avoir rien à faire ! » Dit-il cette fois d’un ton plus ferme. Il veut des explications et elle ne semble pas vouloir lui en donner donc ils ne vont pas aller loin. Il est bien loin de s’imaginer que son paternel est en question, comme il l’a été dans sa rupture avec son ex petite-amie au temps du lycée. C’est un cercle qui recommence… encore une fois.

LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 01/02/2016
›› Love letters written : 91
›› It's crazy, I look like : z. deutch
family don't end with blood
MessageSujet: Re: Un cambriolage ou des retrouvailles ? ▬ NILZA Jeu 15 Juin - 15:28

Un cambriolage ou des retrouvailles ?  

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Nilza & Colin Pourquoi? Car je ne peux pas rester ici, je ne peux pas rester ici et ruiner sa vie sans même qu’il n’en ait conscience. Il trouvera mieux, il sera mieux sans moi. Du moins c’est ce que je tente de croire, je me force, car je ne peux plus faire marche arrière, pas vrai ? « Car je ne vis pas ici ! » La réponse est simple et sans fioriture autour, à quoi bon sauf à lui faire de faux espoir ou autre chose du style ? À rien. J’avais envie de le voir, de le serrer contre mon cœur, mais j’en avais pas le droit, pas après ce que son père avait pu dire pour me faire partir. Je me voyais que très mal le laisser perdre tout pour moi. J’aurais pu le laisser faire son choix, mais non, je ne pouvais pas lui faire ça dans le fond, alors j’avais rien dit et j’avais continué à vivre la vie, en souffrant et surtout ne le faisant en silence. Je ne pouvais pas faire endurée cela à mon frère après tout. « Tu ne peux pas comprendre … puis tu n’as pas besoin de moi dans ta vie, crois-moi. » Que je lui disais tout en pinçant mes lèvres entres elles et le regard tout en souriant. Je souris à sa réplique et hausse les épaules, lâchant un léger soupire. « Un imbécile, une excuse de ce genre ? Mais, je te dis la vérité, je n’ai pas eu le temps ! » Que tu souffle. Oui, je mens, mais je me vois mal faire autrement dans le fond. « Puis en fait ce qu’on a vécu c’était une erreur … la mort de ma mère m’a poussé dans un mauvais côté de la vie, je n’aurais pas dû, je suis désolée ! » Que je lui dis, me sentant complétement mal dans le fond de faire ça. Mon organe central est un con, il bat fort, que ce soit par amour ou par peine, je m’’en tape, je veux juste qu’il cesse de réagir, il n’a pas droit de me faire ça ! Merde. Je souffle et je me retrouve à devoir faire face à Colin. Pourquoi, mais pourquoi ! Ça me gonfle. Mais, je suis là, je fais face, mais j’en mène pas très large dans le fond, je suis usée de la situation pourtant, elle ne dure pas depuis des masses. « Quelle mise en scène ? » Il n’y a pas de comédie, là c’est la réalité, je m’en vais, je pars, mais il ne comprend pas, il pense que je tourne une vidéo ou autre ? Je souffle, là j’en ai marre, il faut qu’il me lâche avant que je cède, que je ne dise tout ce que je ne dois pas dire. Je mords l’intérieur de mes joues et je souffle tout bonnement. Que faire ? Rien, juste resté là comme une conne à le regarder et à faire la forte qui n’éprouve rien ? Impossible. Bref. Je pince mes lèvres et je le regarde dans les yeux, comme il espère que je le fasse. « Ne t’inquiète plus, tu le vois je suis vivante et je vais bien … » Non, je ne vais pas bien, rien ne va, mais ça je n’ai pas le droit de le faire savoir à Colin. Je finis par vraiment aller faire mes cartons cette fois, avant de craquer et de me plonger dans ses bras amoureusement. Tout en pliant mes affaires, je suis obligée de lui dire quelques choses, je ne peux pas m’en aller et le détruire, comme le voudrait son père ! « Tu vas être heureux sans moi, je te l’assure ! » Que je lui dis sans un regard, juste concentrée sur mes vêtements comme-ci je leur parlais à eux.


LUCKYRED
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 01/02/2016
›› Love letters written : 149
›› It's crazy, I look like : Zac Efron
family don't end with blood
MessageSujet: Re: Un cambriolage ou des retrouvailles ? ▬ NILZA Mar 18 Juil - 18:26

Un cambriolage ou des retrouvailles ?  

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Nilza & Colin Colin lève les yeux au ciel. Il est fatigué, fatigué de ne rien comprendre. Elle ne lui facile en rien la tâche et ça commence à être long. Il est du genre à vouloir tout savoir, tout comprendre. C’est normal, il n’aime pas être dans le flou surtout que ça le touche de prêt. Elle vit ici, elle le sait. Colin n’a jamais montré le moindre signe qu’elle n’avait pas sa place. Elle n’est pas venue depuis longtemps c’est vrai mais d’une certaine façon ça le réconforte de voir ses affaires, ça lui montre une certaine présence. Il ne répond pas, se contente de la regarder, se posant des tas de questions en tête. « Tu ne peux pas savoir si j’ai besoin de toi dans ma vie ou non, je suis le seul à le pouvoir ! Dis juste que toi tu ne me veux pas dans la tienne ? » Dit-il avec une boule dans la gorge. Personne mis à part lui ne peut savoir ce qui est bien pour lui ou non. Il est le seul maitre de son destin. « Donc tu as fait tout le trajet jusqu’ici mais à aucun moment tu n’as eu deux minutes pour m’envoyer un pauvre texto ? » Ça prend quoi ? Dix secondes à peine ? Il n’avait pas besoin qu’elle lui envoie un roman, qu’elle lui donne au moins un signe de vie c’était suffisant. Ce qu’elle finit par lui dire… lui brise le cœur. Si elle utilise la mort de sa mère pour s’expliquer alors c’est peut-être vrai. Il la regarde, sous le choc ne sachant même pas quoi dire à ces dires mais d’un autre coté il ne veut pas la croire. Il ne veut pas croire que tout cela n’était que du fake. « Non… enfin je veux dire, ce qu’on a vécu c’était vrai, c’est vrai… » Oui il veut que cela reste au présent, au futur même mais avec ce genre de propos il ne sait même pas comment réagir. Il a été honnête dans ses sentiments envers elle, il la sentait sincère aussi alors il ne veut pas croire qu’il était dans le faux. Il a l’impression d’être impuissant tandis qu’il la voit faire ses bagages. Il a envie de crier, de la forcer à se retourner et le regarder, tout comme il a envie de vider ses valises. Au lieu de cela il reste inerte, toujours autant dans le flou. « Tout ça, c’est une mise en scène pour moi ! » Oui, il ne peut se dire que tout est vrai. Que s’il était resté une heure de plus au bureau, s’il n’avait pas été fatigué alors il serait rentré dans un appartement vide de la présence de Nilza. En tout cas ça le rend fou. Il ne sait pas ce qui le dérange le plus, le fait qu’elle s’en aille ou le fait de ne pas comprendre. Les deux sans aucun doute. En plus elle ne le regarde pas et ça le rend fou. « Tu vas bien ? Vraiment ? » Oui parce que la femme qu’il voit devant lui n’a pas l’air d’aller bien. Mis à part ce qu’elle peut dire. Par contre sa dernière phrase eu tendance à l’énerver et même s’il reste calme, il finit par dire « Pourquoi tu penses savoir mieux que moi si je le serai, on dirait mon père… » Finalement Colin fronça des sourcils puis répéta « Mon père ? » Son père avait tout fait pour foirer son histoire avec son ex dont il était fou mais que son père méprisait… qu’est-ce qui l’empêcherait de le faire de nouveau. Il leva les yeux sur la brune, attendant la moindre réaction de sa part afin de pouvoir prêcher le vrai du faux.

LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 01/02/2016
›› Love letters written : 149
›› It's crazy, I look like : Zac Efron
family don't end with blood
MessageSujet: Re: Un cambriolage ou des retrouvailles ? ▬ NILZA Mar 18 Juil - 18:30

Un cambriolage ou des retrouvailles ?  

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Nilza & Colin Colin lève les yeux au ciel. Il est fatigué, fatigué de ne rien comprendre. Elle ne lui facile en rien la tâche et ça commence à être long. Il est du genre à vouloir tout savoir, tout comprendre. C’est normal, il n’aime pas être dans le flou surtout que ça le touche de prêt. Elle vit ici, elle le sait. Colin n’a jamais montré le moindre signe qu’elle n’avait pas sa place. Elle n’est pas venue depuis longtemps c’est vrai mais d’une certaine façon ça le réconforte de voir ses affaires, ça lui montre une certaine présence. Il ne répond pas, se contente de la regarder, se posant des tas de questions en tête. « Tu ne peux pas savoir si j’ai besoin de toi dans ma vie ou non, je suis le seul à le pouvoir ! Dis juste que toi tu ne me veux pas dans la tienne ? » Dit-il avec une boule dans la gorge. Personne mis à part lui ne peut savoir ce qui est bien pour lui ou non. Il est le seul maitre de son destin. « Donc tu as fait tout le trajet jusqu’ici mais à aucun moment tu n’as eu deux minutes pour m’envoyer un pauvre texto ? » Ça prend quoi ? Dix secondes à peine ? Il n’avait pas besoin qu’elle lui envoie un roman, qu’elle lui donne au moins un signe de vie c’était suffisant. Ce qu’elle finit par lui dire… lui brise le cœur. Si elle utilise la mort de sa mère pour s’expliquer alors c’est peut-être vrai. Il la regarde, sous le choc ne sachant même pas quoi dire à ces dires mais d’un autre coté il ne veut pas la croire. Il ne veut pas croire que tout cela n’était que du fake. « Non… enfin je veux dire, ce qu’on a vécu c’était vrai, c’est vrai… » Oui il veut que cela reste au présent, au futur même mais avec ce genre de propos il ne sait même pas comment réagir. Il a été honnête dans ses sentiments envers elle, il la sentait sincère aussi alors il ne veut pas croire qu’il était dans le faux. Il a l’impression d’être impuissant tandis qu’il la voit faire ses bagages. Il a envie de crier, de la forcer à se retourner et le regarder, tout comme il a envie de vider ses valises. Au lieu de cela il reste inerte, toujours autant dans le flou. « Tout ça, c’est une mise en scène pour moi ! » Oui, il ne peut se dire que tout est vrai. Que s’il était resté une heure de plus au bureau, s’il n’avait pas été fatigué alors il serait rentré dans un appartement vide de la présence de Nilza. En tout cas ça le rend fou. Il ne sait pas ce qui le dérange le plus, le fait qu’elle s’en aille ou le fait de ne pas comprendre. Les deux sans aucun doute. En plus elle ne le regarde pas et ça le rend fou. « Tu vas bien ? Vraiment ? » Oui parce que la femme qu’il voit devant lui n’a pas l’air d’aller bien. Mis à part ce qu’elle peut dire. Par contre sa dernière phrase eu tendance à l’énerver et même s’il reste calme, il finit par dire « Pourquoi tu penses savoir mieux que moi si je le serai, on dirait mon père… » Finalement Colin fronça des sourcils puis répéta « Mon père ? » Son père avait tout fait pour foirer son histoire avec son ex dont il était fou mais que son père méprisait… qu’est-ce qui l’empêcherait de le faire de nouveau. Il leva les yeux sur la brune, attendant la moindre réaction de sa part afin de pouvoir prêcher le vrai du faux.

LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 01/02/2016
›› Love letters written : 91
›› It's crazy, I look like : z. deutch
family don't end with blood
MessageSujet: Re: Un cambriolage ou des retrouvailles ? ▬ NILZA Lun 24 Juil - 19:28

Un cambriolage ou des retrouvailles ?  

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Nilza & Colin Pas vouloir de lui dans ma vie ? S’il savait. Je le veux lui et tous les inconvénients dont son père, mais je ne peux pas me permettre de mettre en rogne son père et puis ce qu’il m’a dit m’a bouleversé dans le fond. Je lève les yeux au ciel et je secoue la tête tout bonnement, cherchant mes mots face à sa réplique et à lui. J’ai perdu mes mots, sont partis et moi je me retrouve comme une conne ici, à ne savoir que faire. « Je suis sûre que tu n’as pas besoin de.. » Moi j’allais dire, mais je finissais par dire. « D’un déchet dans ta vie ! » ça me brise le cœur de sortir cela de la sorte et tout, mais tant pis, je fais avec. Je le regarde laissant un léger sourire se poser sur mes lèvres. Un pauvre texto … s’il savait le nombre de texto que j’ai commencé à écrire pour parler pour lui expliquer ou rien que pour lui dire qu’il me manquait … mais je ne le pouvais pas. Alors, je ne l’avais pas fait. « Non, trop occupé, tu connais ça ! » Que je lui jette en pleine face en le regardant dans les yeux, alors que mon cœur est en train de décoller d’un coup. Bin oui il n’apprécie pas forcément que je sois distante avec lui, car je crois bien que j’en suis tombée amoureuse et ça c’était la pire des choses à faire pour le coup. Mon regard finit par dévier du sien, autant se sauver et vite. « Non ça ne l’était pas … pas pour moi … » J’ai du mal à respirer d’un coup, j’ai l’impression je vais complètement m’effondrer et mourir sur le coup. Je ne sais pas du tout quoi faire. Mais je reste là stoïque. « Je suis désolée de t’avoir peiné et tout … vraiment Colin, tu es un mec bien … tu auras une fille qui t’aimera plus que moi ! » Je me sens presque mourante sur le coup de dire ça, je ne veux pas qu’il trouve quelqu’un d’autre, de la merde, mais je n’ai pas le choix, je dois le laisser partir je n’ai pas le choix, malheureusement. Une mise en scène ? Faut que je continue de prendre mes affaires, je n’ai rien d’autre à faire maintenant. Même si pour le coup, je sais de quelle mise en scène il parle, je ne dis rien, je le laisse dans le vent, pas le choix, car je ne sais pas quoi répondre, quoi faire. Il insiste, il me pose une question, elle est simple, pas trop dur d’y répondre. Pourtant, je ne parviens pas à le faire. Impossible. Je le regarde. « Tu cherches quoi exactement Colin, dis-moi ? Car je ne comprends pas … tu veux quoi ? » Que je finis par lui demander encore. Je ne sais plus quoi faire ou quoi dire. Je finis de prendre quelques fringues, tant pis, je ne prendrais pas tout, car je ne peux pas supporter ça encore longtemps. Son père ? Merde, pourquoi il me parle de ce con … « Quoi ton père ? » Que je demande tout en serrant les poings et en me levant puis en prenant mon sac. « Tu sais quoi réponds pas … garde le reste tant pis … » Je le regarde et je m’apprête à passer à ses côtés et je ne peux pas résister à l’envie de venir embrasser sa joue tout en lui murmurant : « Prends soin de toi ! » Je reste à ses côtés pour le moment.


LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 01/02/2016
›› Love letters written : 149
›› It's crazy, I look like : Zac Efron
family don't end with blood
MessageSujet: Re: Un cambriolage ou des retrouvailles ? ▬ NILZA Jeu 3 Aoû - 17:43

Un cambriolage ou des retrouvailles ?  

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Nilza & Colin Colin a vraiment mal au cœur devant cette scène qui se déroule devant ses yeux. C’est dans des moments comme celui-là qu’il prend conscience à quel point il est attaché à la demoiselle, voire amoureux même s’il ne s’était pas posé la question. Il vivait au jour le jour mais maintenant que Nilza est en train de partir de sa vie, il prend conscience des choses. « D’un déchet ? Mais qu’est-ce que tu racontes ? » Plus il l’entend parler moins il comprend la situation. Pourquoi se définit-elle comme ça. On dirait quand son père parle des personnes ayant des niveaux financiers plus bas que leur famille. Colin s’en fiche de ça, même s’il a été baigné la dedans toute sa vie. La preuve, les deux seules femmes dont il a été amoureux et dont il l’est encore quand ça concerne Nilza, avaient beaucoup moins d’argent que lui, ce n’est pas pour autant que ça lui pose problème. « Occupé pour un texto faut quand même le faire » Il passe sa vie au boulot, il a des tas de choses à faire la bas mais il sait qu’un texto ne prend pas longtemps, surtout qu’il s’agissait de répondre à ses centaines de messages, pas d’entamer une conversation. Enfin la suite de la conversation ne lui plait pas pour autant, il ne sait pas qui croire, les paroles de Nilza ou son instincts lui disant qu’il y a quelque chose qui cloche et que ses mots ne collent pas avec la vérité. Peut-être qu’elle essaye juste de se mentir à elle-même car l’histoire qu’ils ont vécue – aussi courte soit-elle, il refuse que ce soit du flanc. Même s’il ne veut pas le croire, il répond comme s’il y croyait. Putain que ça fait mal « Pourquoi avoir fait ça alors ? Pourquoi avoir joué la comédie ? » S’il trouvait qu’elle jouait bien le rôle de sa petite amie quand son père l’avait payé, si elle a effectivement continué, il est bien tombé dans le panneau, comme un bleu. Il ne pensait pas cela possible, c’est pour ça qu’il remet tout en questions, ses mots, le passé… Il est quasiment sans voix avec tout ce qu’il se déroule, il a l’impression de se trouver dans un mauvais rêve dont il n’arrive pas à se réveiller. Il faut qu’il le fasse et qu’il se réveille dans son lit avec un message de Nilza sur son smartphone. Un message bien loin de ce qu’elle lui raconte. « Ce que je veux c’est comprend ce qui se passe. Me dis pas que c’est pour mon bien, ce qu’il se passe c’est juste incompréhensible, je refuse de croire que notre histoire n’était que dans un sens ! » Il le refuse mais n’a pas la certitude d’avoir raison. Il n’est pas dans sa tête. S’il y serait ça lui permettrait au moins de comprendre ce qu’il est en train de se trafiquer sous son nez. Finalement il baisse les yeux alors qu’elle va bientôt partir et au dernier moment lui prend la main. « Attend… » Il n’a pas fini, il n’aura pas fini tant qu’il n’aura pas toutes les réponses, ce qui risque de prendre un certain temps. « Dis-moi que tu ne m’aimes pas, dis-moi que je n’ai été qu’un pantin et que mon père n’a rien à voir avec ça. Dis-moi que tu pars avec le plaisir, sans le moindre regret et je te laisserais partir ! » Si c’est le cas alors oui il la laissera partir car ça voudrait dire qu’elle part pour son bien à elle et non pas car elle ne semble pas assez bien pour lui. Elle partirait car elle en ressent le besoin auquel cas il ne pourrait lui demander de rester sans passer lui-même pour un égoïste.
LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 01/02/2016
›› Love letters written : 91
›› It's crazy, I look like : z. deutch
family don't end with blood
MessageSujet: Re: Un cambriolage ou des retrouvailles ? ▬ NILZA Lun 7 Aoû - 18:45

Un cambriolage ou des retrouvailles ?  

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Nilza & Colin
Je me sens mal à l’aise avec cette situation et il faudrait qu’elle cesse maintenant. Mais j’ai l’impression de demander la lune à ce moment précis. Comment je suis censée faire pour m’en fuir sans lui donner une explication ? Lui dire que c’était qu’un jeu ? Je suis perdue, complétement perplexe et je ne sais pas quoi faire. « Arrête … on s’en fiche. C’est comme ça, je suis un déchet et je n’ai rien à faire dans ta vie actuellement … pitié arrête de poser des questions ! » Je le regarde dans les yeux et je mordille un peu l’intérieur de mes joues en soufflant par la suite. « Désolé d’avoir une vie pleine et donc d’être dans l’impossibilité d’envoyer un texto, ça te va ? » je commence presque à rentrer parfaitement dans mon rôle de petite conne ingrate, mais ça me tue, mon cœur implose à l’intérieur de mon être et je m’efforce de ne rien laisser passer. Je jouais la comédie. Je me répète ça en boucle tentant de le convaincre, me convaincre moi-même est juste trop con pour le coup. Alors non ce n’est pas possible, je ne peux pas faire ça. Car je n’y croirais pas, même si je tentais vraiment très fort de le faire. Il fallait juste que lui, le fasse tout bonnement. Pas besoin de me plonger non plus corps et âme dans ce mensonge. Alors, non hors de question même. J’ai chaud à force, trop chaud même. Je ne sais pas comment répondre à sa question. Bêtement, je ne parviens plus à penser. Je ne sais pas ce que je suis censée faire pour le coup. « C’était ce qu’on m’avait demandé de jouer la comédie, tu t’en souviens ? » ça m’arrache le cœur de continuer de mentir de la sorte, mais je n’ai pas le choix, je ne peux pas faire autrement. Je ne sais clairement pas comment tout cela va se finir, mais sans doute avec nous deux de blessés. Je le vois qu’il est mal, qu’il ressent vraiment des sentiments pour ma personne, exactement ce que je peux ressentir pour lui, mais que puis-je faire ? Détruire à nouveau les rêves de mon frère en pensant à moi. Je l’ai d’ors et déjà assez abandonné ainsi. Faut que je fasse mes affaires, que je puisse partir, même si je sens que je ne pourrais pas supporter encore et encore des questions. Je ne le peux pas, je ne peux pas faire ça. Je ne sais pas quoi faire, alors je me taire dans un silence de mort, tentant malgré tout de ne pas mourir. « Pourtant c’était le cas … s’il te plait, n’insiste pas ! » N’insiste pas, car je serais incapable de continuer à te mentir. Sans doute pour ça que je n’avais qu’une envie c’était de m’enfuir, de laisser les affaires ici, mais ce n’est pas forcément simple à faire, même si là mes pas m’engageait vers la sortie, fallait juste pas compter sur Colin me demandant de rester à ses côtés. Pour parler, lui donner des explications. Les yeux dans les yeux ? Je ne peux pas faire ça. Je secoue la tête et je retiens des larmes en soufflant. « Pourquoi tu fais ça ! » Je l’observe et j’évite son regard malgré tout en pinçant mes lèvres. « Pourquoi ton père aurait à voir avec ça ? Pourquoi ? » Pourquoi il pense directement à lui ? Certes c’est bel et bien de sa faute que je me retrouve à vivre cela tout comme Colin, mais je n’aime pas y penser. Je le regarde une fois dans les yeux et je n’ai qu’une envie me blottir dans ses yeux, le voir si mal me détruit.



LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas

Un cambriolage ou des retrouvailles ? ▬ NILZA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Triangle platinum
-