Partagez|

Going shopping - w/ Adrian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
❉ my way home is  through  you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 19/06/2016
›› Love letters written : 494
›› It's crazy, I look like : james sexycute lafferty.
family don't end with blood
MessageSujet: Re: Going shopping - w/ Adrian Lun 22 Mai - 9:07

Shelby s’effondre avant de commencer à s’excuser pour tout et n’importe quoi. Je l’écoute et plus j’entends ses excuses, plus je réalise qu’elle n’était pas heureuse malgré mes efforts et que notre vie ne lui convenait absolument pas, comme elle me l’a avoué précédemment. Avec toutes ses révélations ainsi que mon infidélité, point central de ce conflit ne l’oublions pas, je me demande si nous pourrons nous relever et malheureusement, je crois que la réponse est catégorique : non. Ce ne sont pas exactement les bons mots qui franchissent ma bouche. C’est ma rancœur qui s’exprime à la place, avec un soupçon de sarcasme et de rancune. « Désolé que notre mariage ait été si désagréable pour toi ». Shelby ne sait pas si c’est bien moi, son mari, en face d’elle. Là, je n’en peux plus. De nerfs, j’éclate de rire. « C’est plutôt moi qui devrait me demander depuis quand je n’ai plus ma femme en face de moi, depuis quand elle me ment sur son pseudo bonheur ». J’essuie de nouveau mon visage avec mes manches. Mes larmes n’arrêtent pas de couler. Je suis certainement dans un état lamentable mais je présume que je le mérite : je n’aurais pas du coucher avec notre mère porteuse. Pourtant, je ne parviens pas à totalement le regretter ; pourquoi ? Shelby refuse à nouveau de parler de ce fameux homme dont je ne connais rien. Je secoue la tête, dépité. « Si tu ne voulais pas en parler, pourquoi l’avoir mentionné alors ? Pour me rendre jaloux ? Bien joué, t’as réussi même si je suis très mal placé pour une crise de jalousie ». Je n’en peux plus. Je ne supporte plus toutes ses paroles blessantes que nous nous adressons si bien que je préfère commencer à quitter la pièce. Ma démarche est vacillante. Je suis à bout de nerfs, de force. Pourtant, je me retourne et adresse une dernière parole à ma femme ou du moins ce qu’il en reste. « Je t’aime, ne l’oublie jamais »
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is  through  you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 20/02/2017
›› Love letters written : 86
›› It's crazy, I look like : shantel vansanten
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: Going shopping - w/ Adrian Lun 22 Mai - 10:54

Shelby and Adrian
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
"We're gonna have a baby... Well, not me... "


Elle écouta ses paroles jusqu'à la fin, jusqu'à ce qu'il ne tourne les talons. Là, elle reprit la parole : « Ce n'est pas toi Adrian, ce n'est pas moi non plus. C'est notre façon de vivre. C'est artificiel. Cette vie, cette maison, tout ça... Ça ne me correspond pas. Je ne sais pas si ça te va, à toi mais moi, ça ne me ressemble plus... Je suis désolée.. » Encore une fois, la jeune femme s'excuse. Elle ne prête pas attention à ce qu'Adrian lui a dit sur Jon mais elle se dit qu'elle lui doit bien quelques explications. Alors, doucement, en s'appuyant aux murs, elle le suit. Parlant doucement, elle reprend : « Tu veux vraiment savoir? Laisse moi m'asseoir d'abord. »

La blonde prit son courage à deux mains et se remplit un verre d'eau, avant de s'asseoir au bar. Elle avait la gorge sèche et elle ne savait pas si elle pourrait expliquer l'histoire de sa vie sans perdre son sang-froid. « Tu sais que mon frère est tétraplégique depuis mes 20 ans et qu'il a eu un accident de voiture. À cette époque, j'étais avec euh... Un homme. C'était mon meilleur ami depuis des années, un homme que j'ai profondément aimé et surtout la raison pour laquelle je me suis installée à Los Angeles. Il a fait partie de ma vie pendant presque cinq ans, pas toujours comme un amant mais toujours... Comme un ami. » Elle prit une longue respiration et regarda son mari dans les yeux. « C'est lui qui a causé l'accident. C'est Jon, qui a rendu mon frère tétraplégique. Et au lieu de rester... De s'expliquer et de... eh bien d'assumer les choses, il a fuit. Je ne sais pas où il est, je ne sais pas ce qu'il est devenu et c'est ce qui fait le plus mal... Il n'a pas payé pour mon frère. Il n'a pas payé pour... Eh bien m'avoir abandonnée. Il n'a pas... Je suis désolée. » Une larme roula sur sa joue, signe du traumatisme encore présent d'avoir été peut-être l'une des causes de l'accident de son frère. Oui, Jon et Markus se rendaient à son anniversaire à elle. Ils roulaient vers elle.

La blonde laissa un long temps de repos avant de reprendre, doucement : « Jamais, je ne douterais de ton amour, comme jamais tu ne devras douter du mien. Mais peut-être que.. Je ne sais pas... Je ne comprend pas ce qui nous arrive Adrian. » La jeune femme ne pense même pas à un avenir possible entre les deux époux, mais plutôt au moment présent. Sur le moment présent, tout ce qu'elle veut, c'est être tranquille. Son coeur lui hurle de retrouver son mari et de ne pas le laisser s'échapper mais elle n'a pas la force de lui avouer.


© ASHLING POUR EPICODE


Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is  through  you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 19/06/2016
›› Love letters written : 494
›› It's crazy, I look like : james sexycute lafferty.
family don't end with blood
MessageSujet: Re: Going shopping - w/ Adrian Lun 22 Mai - 13:29

« Artificiel », je répète en riant jaune. Je n’ai jamais trouvé notre vie artificielle. J’ai toujours vécu ainsi, depuis mon enfance. Mes parents m’ont éduqués ainsi, dans cette vie où tout est rangé, où tout est ordonné mais visiblement, cela n’a jamais convenu à Shelby et je l’apprends au bout de plus de onze ans de relation. Je suis sous le choc, en plus de tout ce que nous venons de nous dire. Les vérités éclatent et sont mises à nues par ma révélation, celle où j’ai couché avec Polly. Shelby décide enfin de me parler. Je la suis mais m’assois à bonne distance d’elle pour respecter le choc de ma tromperie et de ce qui semble être une séparation évidente entre nous. J’apprends que cet homme dénommé Jon a été important dans sa vie, son meilleur ami et son amant à la fois. Je découvre que j’ignorais tout de cet homme qui a une importance capitale puisqu’il a rendu tétraplégique mon beau-frère, il y a dix ans. Ma mâchoire se décoche sous le choc. Je savais que quelqu’un était responsable de l’accident de mon beau-frère mais j’ignorais qu’elle le connaissait. Comment peut-on le supporter ? J’éprouve à cet instant énormément de compassion tant pour Shelby que pour son frère. Selon Shey, je l’ai donc fais autant souffrir qu’un homme qui a rendu handicapé son frère. Je suis complètement bouleversé, encore plus que je ne l’étais déjà. « Tu crois que c’est la fin ? », je lui demande d’une voix rauque et cassée, en cherchant son regard. Peut-être avons-nous fait le tour de ce que nous avions à faire, ensemble ? Peut-être que ce que j’ai cassé est irréparable ?
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is  through  you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 20/02/2017
›› Love letters written : 86
›› It's crazy, I look like : shantel vansanten
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: Going shopping - w/ Adrian Lun 22 Mai - 14:31

Shelby and Adrian
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
"We're gonna have a baby... Well, not me... "


Quand elle l'entend rire de la façon dont elle lui expose les choses, la jeune femme reprend : « Excuse-moi Adrian, d'avoir préféré le temps où tout était plus simple. Où nous vivions dans un petit appartement et où nous étions bien plus proches. » C'était vrai. Elle avait aimé ce temps où, avant leur mariage, ils avaient vécu de façon normale, pas dans une maison luxueuse et de façon complètement décadente. Elle venait de choquer son mari, elle le savait. Mais elle ne voulait pas qu'il croit que c'était la vie avec lui qu'elle n'avait pas aimé mais leur façon de vivre dans le luxe. « Ce n'est pas toi. Ce n'est pas notre amour que je remets en cause, mais c'est notre façon de vivre. Tu ne peux pas me dire qu'on a mieux vécu depuis qu'on est ici. On était fous l'un de l'autre et ici, c'est différent. Plus sécurisé, plus... Je ne sais pas, moins propice à l'amour fou. »

La jeune femme apprécie qu'Adrian ne réponde pas, lorsqu'elle parle de Jon. Elle aurait préféré laisser cet épisode de sa vie sous scellé et ne pas en parler à son mari, surtout qu'aujourd'hui, cela n'a plus vraiment d'importance. Elle ne se concentrait désormais que sur eux, que sur lui et elle, et plus sur celui qui avait failli tuer son frère.

«Tu crois que c'est la fin?» La jeune femme se retint d'éclater en sanglot. La fin, un mot trop fort pour ce qui était en train de se passer. Elle aurait voulu lui dire que non, que ce n'était pas la fin et qu'elle n'avait pas envie de partir mais elle ne savait pas ce que lui ressentait. Ce qu'il voulait. Tous les deux avaient leur tort dans cette histoire mais il lui paraissait qu'elle n'avait pas réalisé ses torts avant. Elle savait bien qu'elle avait délaissé son mari mais elle ne pensait pas que le fait d'avoir omis l'existence de Jon était un problème. Elle savait aussi qu'elle avait eu des mots durs, quelques minutes avant. Mais le moment n'était pas aux remords, ni aux excuses. « Je ne sais pas Adrian. Je ne sais plus où j'en suis. Est-ce que tu sais toi? Tu as envie d'être avec... Polly? Avec une autre femme? » Cette idée la dérangeait, elle la dégoutait, même. « Je ne sais pas si je pourrais survivre à ça Adrian... Ne le dis pas, ne dis rien. »



© ASHLING POUR EPICODE


Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is  through  you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 19/06/2016
›› Love letters written : 494
›› It's crazy, I look like : james sexycute lafferty.
family don't end with blood
MessageSujet: Re: Going shopping - w/ Adrian Lun 22 Mai - 20:37

« Sept ans, Shelby. Cela fait sept longues années qu’on mène cette vie et tu ne me confies que maintenant que cette vie n’est pas la tienne ? », je demande, dépité, en secouant la tête de gauche à droite. Non, clairement, je ne comprends pas pourquoi cette vie ne lui plaît pas : nous ne manquons de rien quand certains de nos amis doivent se priver, nous partons régulièrement en séjour quand certains ne partent jamais en vacances… « C’est ma façon de vivre, Shelby. Je vis ainsi depuis que je suis gamin et je ne peux pas vivre autrement », je déclare avec fermeté. Je ne pleure plus. En fait, je crois que je n’ai plus de larmes à verser, j’ai vidé tout mon saoul. Puis viennent les questions sur notre couple, notre avenir et inévitablement, sur ce que j’éprouve à l’encontre de Polly. Je baisse les yeux sur mes baskets tout en voyant apparaître les pattes blanches d’un de nos chiens, que je caresse furtivement. Je ne sais pas quoi répondre à cela. Je me mords la lèvre inférieure jusqu’à sentir le goût du sang dans ma bouche et alors que j’ouvre la bouche pour lui répondre, ma femme ( ?) me demande finalement de me taire. Je me ravise donc de parler. « Où tu vas aller ? », je demande en posant un œil sur sa valise, à côté d’elle. J’ai peur de passer cette nuit seul, sans elle, à me retourner toute cette conversation et à me poser mille questions. Surtout, j’ai peur pour elle : je ne veux pas qu’elle se fasse du mal, qu’elle se mette en danger. « Tu veux que j’appelle Penny ? », je propose. Il est pour ainsi dire mon meilleur ami et un proche de notre couple. Il sait, qui plus est, qu’il y a de l’eau dans le gaz entre nous.
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is  through  you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 20/02/2017
›› Love letters written : 86
›› It's crazy, I look like : shantel vansanten
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: Going shopping - w/ Adrian Lun 22 Mai - 20:56

Shelby and Adrian
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
"We're gonna have a baby... Well, not me... "


« Parce que pendant sept ans, tu me suffisais. Je n'avais besoin que de toi. Que de ton amour, que de nous et de rien d'autre. Alors vivre dans une grande maison assez impersonnelle, même si ce n'était pas ce à quoi j'aspirais, j'en étais quand même heureuse parce que je partageais mon quotidien avec toi. » Et c'était vrai. Elle ne pouvait pas dire qu'elle était malheureuse d'avoir vécu hier, avec Adrian. Bien au contraire. Elle en était plus qu'heureuse. Mais le problème est qu'elle ne savait plus vraiment si elle devait parler, ou ne rien dire.

La jeune laissa sa tête glisser entre ses mains, puis se poser sur le comptoir. Elle voulait faire un peu de place dans ses idées, remettre son cerveau en marche. Mais était-ce le bon moment pour penser? Elle se rendait bien compte qu'ils avaient tous les deux fait des erreurs, qu'ils avaient peut-être causé la rupture de leur couple mais éprouvaient-ils assez d'amour pour passer au dessus de cela? Était-ce le moment de se poser ces questions là?

« Je... Je vais dormir mh... Dans la chambre d'amis. J'ai pas la force de.. Prendre la voiture. J'ai des copies à corriger et... Je voudrais pas me... Me foutre en l'air en bagnole. » La blonde éluda sa seconde question. Elle avait déjà assez dérangé Penny, alors qu'il avait des problèmes bien plus importants. Alors, évidemment, elle aurait pu appeler Raphaël et lui demander de passer la chercher mais elle ne se sentait pas d'humeur à lui raconter ses malheurs ce soir.

Elle releva la tête vers son époux et le fixa quelques secondes. Elle ne savait pas vraiment quoi faire. Rester? Partir? Abandonner? Continuer à se battre? Accepter cet enfant? Ne plus penser? Tout quitter et partir? C'était tentant... Affreusement tentant même...


© ASHLING POUR EPICODE


Revenir en haut Aller en bas

Going shopping - w/ Adrian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Downtown l.a :: downtown shopping center
-