Partagez|

Be the one - Sonia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 24/04/2017
›› Love letters written : 121
›› It's crazy, I look like : Selinda Swan ♡
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: Be the one - Sonia Lun 8 Mai - 17:37

Be the one.
Sonia Levinson & Adam Levinson.
La première nuit on s'emboîte puis transpirant on se décolle. Dos à dos comme une longue caresse qui lentement se dérobe. Les milliers de mots suffoquent besoin d'air et besoin d'espace.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]A quand remonte la dernière fois où nous avons été aussi proches. En l’espace de quelques secondes j’ai l’impression d’avoir de nouveau 25 ans et de retrouver l’homme que j’aime. Nous ne sommes plus qu’à quelques millimètres l’un de l’autre et je peux sentir ton parfum. Tu finis par mettre fin à la maigre distance qui nous séparait encore, tes lèvres viennent presser les miennes. Pendant un instant je ferme les yeux. Je ne me souvenais plus combien c’était agréable de t’embrasser. Nous n’avions plus franchi cette barrière, nous contentant parfois de petits baisers sur le coin de la lèvre pour signifier que nous étions encore marié. Mais ce baiser voulait dire plus, il ne dura que quelques secondes avant que tu ne te retires. J’aurais voulu que tu restes un peu plus mais lorsque tu te dégages, je me relève légèrement. A cet instant présent, je ne veux pas penser au passé, ni au futur d’ailleurs. Je veux seulement profiter de ce petit moment devenu si rare avec le temps. J’ignorais combien de temps nous resterions comme cela, mais pour rien au monde je n’étais prête à effacer notre petit tête à tête pendant lequel le monde entier avait cessé d’exister.  

Pour la millième fois tu t’excuses, je n’oscille pas. Tu n’es surement pas le seul à avoir des remords sur ce qui nous est arrivé. Je n’ai moi même jamais essayé d’arranger les choses entre nous. Pire, et malgré que je regrettes ce que j’ai fait, je me suis laissé tenté dans les bras d’un autre. J’ai beau culpabiliser de mon erreur, je me force à ne plus y penser. Il ne faut surtout pas que tu le saches. Tu m’en voudrais surement beaucoup, pire tu pourrais mettre fin à tout jamais à notre mariage. Je me contente de poser mon index sur tes lèvres pour te faire taire, je ne veux pas entendre tes excuses. Il est grand temps pour chacun de tourner la page, d’accepter la situation et de profiter de ce moment à Yellowstone. De nouveau, je plonge mes yeux dans les tiens. L’une de mes mains se referme autour de ton cou, tandis que je prend le dessus te saisissant de nouveau pour t’embrasser. L’autre main, vient effleurer ta chevelure que je caresse tandis que nos langues s’entremêlent lentement. Je ne pense pas que les deux verres de rouge que nous avions pris tantôt joué sur cette soudaine euphorie mais je ne voulais pas que l’on continue dans notre mauvaise routine, je ne voulais plus continuer à faire la guerre à mon mari. Je venais de prendre ma décision, celui d’essayer de réellement sauver notre couple.

Il me faut un long moment avant de finir par me séparer de toi. J’ai l’impression de t’embrasser pour la première fois. Je n’ose pas aller loin pour ne pas gâcher le moment. Il ne faudrait pas que tu penses que je profites de toi, que je te prend et te rejette selon mon humeur.
Made by Neon Demon & Exordium.


Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 06/04/2017
›› Love letters written : 120
›› It's crazy, I look like : bae franco ♥
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: Be the one - Sonia Dim 21 Mai - 16:10

Be the one - Sonia
EXORDIUM.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Il y a cette chose que tu attends depuis longtemps; cette réconciliation qui pointe le bout de son nez, des mots qui grattent ta gorge de plus en plus serrée. Il y a d'abord ce sentiment consolateur, sécurisant; un lourd poids qui s'éclipse un petit peu plus à chaque seconde que tu passes à la contempler. Sonia, ta femme. Celle que tu as trahie, celle que tu as meurtrie. Et plus tu y penses, moins tu savoures. Oui, cette chose que tu attendais avec hâte, tu n'es pas tellement sûre de la mériter, après tout. Quand elle brise la glace, qu'elle ose prendre les rennes à son tour, tu te laisses faire, ni plus, ni moins. Pire, la honte te gagne un peu plus. Finalement, tu ne sais pas ce qu'il t'arrive. Tu oses penser à Alaska, à ces dernières années où la femme semblait avoir pris le rôle charnel de TA femme à cœur. Et ça te hante, ça te bouffe encore, ça t’exècre de savoir que tu pues la malhonnêteté à l'égard des autres, mais aussi à l'égard de toi-même. Pourtant, une autre partie de ton conscient se brouille, savoure ce temps tant espéré. Le contact avec ta femme te repose, t'apaise, prime sur le reste. Les sentiments, l'amour que tu lui portes, la boule au ventre, l’inquiétude : Rien n'a diminué depuis le premier jour. Et pour la première fois depuis cette fameuse soirée, tu te dis qu'elle n'est jamais partie non plus. Ta femme est belle et bien présente, belle et bien tactile avec toi. Elle a belle et bien prouver qu'elle tenait encore à toi. C'est ce que tu penses au plus profond de ton être quand vos langues se lient, c'est ce que tu veux penser. Et si vous ne vous étiez jamais réellement perdus ?
La blonde se détache de ton étreinte. Tu ne peux qu'esquisser un léger sourire, clore tes yeux déjà fatigué, songer avec positivisme. Pourtant, tu ne veux pas arrêter ce moment, comme si cela  se résultait à une étape de plus, à un jugement, l’ultime jugement, celui qui fera pencher la balance sur votre couple. Tu lui prends la main, regardes ces alliances entremêlées. " Et si on reprenait tout à zéro ? " Tu le dis, sur un coup de tête, comme on demanderait à éteindre la lumière. Tu le dis, confiant, avec la hâte de laisser derrière toi toute tes erreurs, de laisser derrière elle toute cette souffrance.     " Je sais pas, renouvelons nos vœux, à Hawaï ou dans les caraïbes, redevenons ces étudiants amourachés, insouciants. Je veux faire ma vie avec toi, et peut-être que dans quelques années, on aura notre petite famille. Celle dont tu as toujours rêvé. "  Ou bien ne tiens-tu vraiment pas l'alcool, où bien la joie est sûrement trop démesurée pour pouvoir penser à un quelconque regret futur. Probablement trop rapide, trop abrupt, pour qu'elle puisse te prendre au sérieux. Et pourtant, tu ne vois pas d'autre solutions pour enfin tirer un trait sur un passé qui vous hante. Tu veux retrouver ta femme, son estime de soi. Tu veux retrouver ces quelques valeurs primordiales que tu avais mis de côté, tu veux retrouver la complicité qui solidifiait votre couple. Tu veux la retrouver, il n'y a plus aucun doutes.



Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 24/04/2017
›› Love letters written : 121
›› It's crazy, I look like : Selinda Swan ♡
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: Be the one - Sonia Lun 29 Mai - 15:40

Be the one.
Sonia Levinson & Adam Levinson.
La première nuit on s'emboîte puis transpirant on se décolle. Dos à dos comme une longue caresse qui lentement se dérobe. Les milliers de mots suffoquent besoin d'air et besoin d'espace.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Je ne sais pas si c’est l’endroit ou le climat qui joue sur mon humeur mais je me sens bien. Je ne m’étais pas sentie aussi heureuse depuis longtemps à tes côtés. D’habitude je t’évites, je cherche des prétexte pour ne pas te vexer mais tu as fini par comprendre que c’était toi que je fuyais. Le manque de communication et la colère que je portais en moi nous a éloigné. Je ne voulais pas en arriver là mais je n’arrivais pas non plus à passer outre mes fausses couches, mon bébé mort-né et le fait d’apprendre que plus jamais je ne serais mère. L’annonce a été douloureuse et trop brutale pour l’encaisser rapidement. On a fini par s’installer dans une mauvaise routine où il ne s’agit plus de nous mais de deux êtres cohabitant sous le même toit dans l’espoir de retrouver leur ancien amour. Mais voilà que ce soir tout est différent. Je ne te repousse pas, au contraire, je te cherches un peu. Je me rend compte que les meubles peuvent encore être sauvé. Je reste un instant dans tes bras, ton parfum m’est devenu presque étranger. Depuis quand nous ne nous sommes pas retrouvés comme ça. L’ambiance est à la légèreté et j’ose t’arracher quelques baisers. Puis lorsque je finis enfin par me détacher de toi, je viens poser ma tête contre ton torse. Je peux facilement entendre ton coeur battre plus fort que d’habitude. Tu saisis ma main et ton regard se pose sur mon alliance. Malgré les difficultés que nous avons traversé, je ne l’ai jamais retiré. Elle est toujours restée avec moi, comme pour me dissuader de commettre l’irréparable. Et malheureusement j’ai quand même fini par flancher. Une seule fois, juste une. Quand j’y pense, j’ai un noeud qui se forme au niveau du ventre. Je ne suis pas de ceux qui trompent. Jamais je n’ai voulu te tromper et pourtant… Loin de moi cette idée, je préfère ne pas y penser pour ne pas gâcher ce beau moment. Tu finis par mettre un terme à ce silence. Il me faut presqu’une bonne seconde pour comprendre ce que tu me demandes. Je relève la tête vers toi, histoire de voir si tu es sérieux. « Tu veux? » je ne m’attendais pas vraiment à cette proposition de ta part, pas après ce que nous avions vécu. Yellowstone était surement pour toi le dernier recours avant de mettre fin à toute cette mascarade. Je n’aurais pas été surprise de trouver des papiers de divorce à la place des billets d’avion. J’aurais compris. Je t’en aurais voulu mais ça aurait été légitime de ta part car ces dernières années je n’ai pas été de tout repos. J’ai souvent découchée pour le travail, j’ai évité nos repas en tête à tête et puis j’ai préféré la chambre d’Anna à la notre pour ne pas avoir à dormir à côté de toi. Quand j’y pense quelle horrible femme j’ai été sans jamais te donner la moindre explication. «  Enfin, je veux dire… c’est une bonne idée. » à peine le temps de répondre que tu enchaines sur des projets plus ou moins réalisable. Je me laisse emporter par tes mots, je me surprend même à rêver en t’écoutant : «  Et si on adoptait? » cette idée m’a souvent traversé la tête, j’ai même pensé à le faire seule. Et puis je me suis rendue compte que ce n’était pas très judicieux de ma part : « Pas maintenant, le gouverneur m’en voudrait de le laisser tomber si prêt du but… mais je sais pas, on pourrait devenir parent d’un enfant qui aurait besoin de nous quelques part. » cette idée m’obsède, je veux trouver le moyen de devenir mère coute que coute. « Désolé, je me suis laisser emporter. » finis-je par me reprendre.
Made by Neon Demon & Exordium.


Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 06/04/2017
›› Love letters written : 120
›› It's crazy, I look like : bae franco ♥
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: Be the one - Sonia Dim 4 Juin - 23:22

Be the one - Sonia
EXORDIUM.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le regard plein d'étoiles, elle te fait de nouveau face. Le sourire qui se dessine au coin de ses lèvres te fait dire que tu n'as probablement plus rien à craindre concernant tes doutes. Ou bien le contraire. Peut-être as-tu forcé les choses, t'es-tu précipité ? Merde. Il est temps d'arrêter ces tiraillements, de faire pencher la balance vers la logique. Parce que reconquérir ta dulcinée s'est avéré simple, voir trop quand on ressasse encore et toujours votre passé commun. Alors pourquoi te prendre toujours la tête, sentir l'autopunition au simple contact de son corps, au moindre son qui sort de sa bouche ? Pourquoi rester dans le regret pur et dur de tout, absolument tout ce que tu entreprends ?
Ne lui donnes pas de faux-espoirs Adam; tu lui as déjà assez fait de mal comme ça. Quand tu t'apprêtes à répliquer, ton épouse prends la relève. Tu préfères laisser couler et te laisser bercer sur ses douces paroles, à ton tour. Tu sais qu'elle en rêve. Tu sais que tu n'es pas encore prêt. "Encore", mais cela ne saurait donc plus tarder dans la logique des choses. Alors tu continues. Tu continues de croire en tes propres mots, un coup honnête, un coup hésitant, un coup utopiste, un coup réaliste. La bombe est lâchée : Tu savais qu'elle n'attendrait pas longtemps pour aborder ce thème, de nouveau. Adopter. Comme si l'idée ne t'avais jamais frôlé l'esprit. Ton travail t'amène souvent à côtoyer des cas de maltraitance, naissances anonymes ou autres petits bambins qui n'attendent que l'amour d'une mère, d'un père, inutile de partir très loin quand la réalité te rattrape tout les jours. Tu te rappelles de ce nourrisson né avec la même maladie congénitale responsable du décès de votre petite fille. Tu te rappelles t'être battu corps et âme durant toute une nuit pour lui sauver la vie et surtout, réussir. Réussir et te dire que personne n'attendait à avoir de nouvelles concernant son état, le voir partir en pouponnière la semaine qui suivit. Tu es un sadique, Adam. Mais tu as besoin de te rattacher à l'idée pour continuer, une idée mais pas d'acte. Tu as toujours cette boule au ventre en y repensant, tu te fais du mal en te disant que si tu venais à adopter, cela voudrait dire que tu la remplacerais. Tu sens déjà les réactions irréfléchies de vos proches venir gâcher l'unique plaisir de vous retrouver, de consolider votre couple avec l'arrivé d'un enfant que vous avez tant attendu. Ça, et le fait de vivre en permanence dans un mensonge qui devient de plus en plus lourd à porter. Face à ton mutisme quelque peu révélateur, tu entends Sonia s'excuser, d'une voix plus douce, désenchantée. Tu déposes délicatement un baiser sur son cuir chevelu, caressant le creux de son dos, pudiquement. " Non, c'est moi qui m'excuse... je suis responsable, je n'ai pas à te priver de ton bonheur. " Tu préfères tout de même relativiser, laissant échapper un léger rire se voulant rassurant, compensateur. " On va y arriver. Cela nous prendra le temps qu'il faudra, mais si on a la volonté de sortir la tête  hors de l'eau, de mettre nos erreurs de côté, de tourner la page... on y arrivera. " Tu entends ton téléphone vibrer sur la table de chevet mais ne préfère pas répondre, par simple soucis de voir la réalité vous rattraper, par simple envie de consacrer chaque seconde à celle que tu aimes. Tu remontes doucement ta main dans le creux de sa nuque. Tu as envie de plus, instinct animal qui ressort. Tu ne peux cependant pas lui demander maintenant, ni le lui imposer. Tu ne sais pas depuis combien de temps vous n'avez rien fait, et l'idée même qu'elle aille voir ailleurs te révulse. Ignoble réflexion quand toi, tu as commis bien pire.



Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 24/04/2017
›› Love letters written : 121
›› It's crazy, I look like : Selinda Swan ♡
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: Be the one - Sonia Lun 5 Juin - 20:01

Be the one.
Sonia Levinson & Adam Levinson.
La première nuit on s'emboîte puis transpirant on se décolle. Dos à dos comme une longue caresse qui lentement se dérobe. Les milliers de mots suffoquent besoin d'air et besoin d'espace.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Tu prends du temps à me répondre et peut être que dans le fond c’est un peu de ma faute. Voilà qu’aujourd’hui je te refais espérer à un éventuel nous après t’avoir si souvent repoussé. Je n’ai pas envie de foutre en l’air ce mariage, je n’ai pas envie de continuer à te faire la guerre éternellement. Plus les jours passent, plus j’ai l’impression de te perdre. Je réagis un peu tard mais si nous avons fini par nous dire oui c’est parce que nous nous sommes vraiment aimé et voila qu’aujourd’hui tout nos rêves sont partis en fumée. Pourtant ta réaction face à mes efforts n’est pas celle que j’attendais et j’en arrive à la conclusion que finalement je t’ai peut être réellement perdue. Rapidement mon enthousiasme s’efface, un pâle sourire se dessine encore sur mes lèvres, après tout je récolte ce que j’ai semé. Je t’ai négligé ces deux dernières années et voila que parce qu’on est à Yellowstone, nous essayons de se donner une nouvelle chance. Nous avons beau s’être éloigné, je continue à lire en toi et je sens bien que quelque chose cloche dans ta réaction. Qu’est ce qui ne va pas Adam?

Ton silence est long, j’hésite même à reprendre la parole. Je ne voulais pas te brusquer. Je voulais juste me projeter de nouveau avec toi. Envisager de nouveau un futur avec toi après que tu m’as parler de renouveler nos voeux. Je me suis laissé emporter par mes rêves qui peut être ne sont plus les tiens. Dans le fond, je ne sais plus vraiment ce que tu rêves et si réellement nous continuerons sur le même chemin. Je te prend la main, tandis que mon regard se plonge dans le tien. Mon regard change lorsque tu parles de mon bonheur. Non. Il ne s’agit pas de mon bonheur. J’ai tout un coup le regard plus luisant. Tu n’as visiblement rien compris à ce que je viens de te dire. Je suis légèrement offensée que tu penses qu’il ne s’agisse que de moi et comme pour te donner une chance de te rattraper, je voudrais te reprendre, t’expliquer qu’il ne s’agit pas seulement de moi mais de toi aussi. Comment pourrais-je être heureuse si tu ne l’es pas. Ton sourire se veut rassurant, je me laisse de nouveau porter par tes mots. Tu as toujours été plus optimiste que moi. « Pour que ça fonctionne, il faut qu’on y croit tout les deux. » te dis-je tandis que le vibreur de ton téléphone nous fait sortir de notre petit nuage. Pour mon plus grand bonheur tu décides de l’ignorer, tandis que ta main viens s’agripper à ma nuque. Je vois bien que tu as envie de franchir ce cap que je t’ai si souvent interdit. Ce que tu ne sais pas c’est que moi aussi cette situation commence à me peser, je te regarde comme pour t’autoriser à aller plus loin. Je sais que dans le fond, on se comprend toujours et que les mots parfois sont de trop pour nous comprendre. «  Je t’aime. » murmurais-je comme pour t’encourager à t’approcher un peu plus de moi.
Made by Neon Demon & Exordium.


Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 06/04/2017
›› Love letters written : 120
›› It's crazy, I look like : bae franco ♥
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: Be the one - Sonia Lun 5 Juin - 21:04

Be the one - Sonia
EXORDIUM.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Il apparaît si lointain, inexistant, ce temps des remontrances en permanence. Les murs se brisent, les langues se délient. Tu es à présent le plus heureux des égoïstes. Les vérités finissent toujours par se savoir et tu as bien peur que cet état de quiétude ne soit qu’éphémère. Comment pourras-tu te lever au petit matin, regarder ton reflet sans ressentir la moindre gêne ou culpabilité ? Impossible, malgré tout les efforts que tu es prêt à entreprendre, et pour tout l'or du monde, pour l'amour de Sonia tu ne peux qu'essayer avec la ferme conviction, sans arriver au but ultime. Le karma t'aura un jour, tu le sens déjà arriver à grand pas, inexplicablement. La gorge se noue, les mots te grattent la gorge, transpercent ton propre cœur. Tu aimerais te libérer de ce fardeau une fois pour toute, tout lui avouer, absolument tout, mais l’autoflagellation reste ton seul et ultime allié à ton couple, à ce précieux couple pour lequel tu aimerais que tes efforts ne soient pas vains. Alors tu te tais, garde ce secret enfoui au plus profond de toi. Tu veux avancer, oublier l'inoubliable. Tu demandes la lune quand celle-ci te stigmatise. Quand la jeune femme te sort de tes pensées, tu en as peut-être déjà trop révélé par ces mimiques qu'elle ne connaît que trop bien. Pourtant, elle semble accepter sans broncher tes gestes tendres de plus en plus signifiants. Quand elle ose te dire "je t'aime", c'est un ras de marée émotionnel qui te gagne à l'intérieur, une joie que tu ne peux savourer sans partage. Tu lui réponds par un léger baiser, puis un deuxième, plus long, plus sensuel, plus intense, interminable quand tes mains s'affairent du reste. Tu n'en attendais pas autant de ta chère et tendre, pas aussi rapidement et aisément...

Le chant des oiseaux, les rayons qui transpercent la baie vitrée, les bruits sauvages, le cours d'eau... tu penses d'abord à un doux songe avant de sentir le contact de sa peau à la tienne, cachées sous un modeste drap fin. Tu palpites; ton cœur bat trop vite ce matin. Tu es pourtant heureux, conquis par la nuit d'amour que vous veniez de passer ensemble, tout les deux, comme mari et femme, quelque chose qui s'avère bien plus normal que l'on ne le croit. Pourtant, toi, tu te sens revivre à ce moment précis, toi et cet amour ressurecteur. Tu es confiant, on ne peut plus. Peut-être n'était-ce qu'une simple mauvaise passe dans votre couple, comme il en aura existé des milliers autour. Parce que vous n'êtes que de pauvres humains, bercés par vos désirs, pulsions et autres, pour le meilleur et pour le pire.




Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 24/04/2017
›› Love letters written : 121
›› It's crazy, I look like : Selinda Swan ♡
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: Be the one - Sonia Mar 6 Juin - 13:19

Be the one.
Sonia Levinson & Adam Levinson.
La première nuit on s'emboîte puis transpirant on se décolle. Dos à dos comme une longue caresse qui lentement se dérobe. Les milliers de mots suffoquent besoin d'air et besoin d'espace.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] En quelques minutes, la température de la pièce avait bien augmenté. Les caresses et les baisaient devenaient plus sensuelles. Ta langue jouait dangereusement avec la mienne tandis que je te débarrasse des vêtements qui nous séparent encore. Combien de fois j’avais refusé ce moment qui nous revenait de droit ne répondant plus que par le négatif à mes devoirs conjugaux. Je n’avais tout simplement plus envie que tu me vois dans toute ma vulnérabilité. Je t’en voulais et j’avais à la fois honte de ce qui nous arrivait, de ne plus pouvoir t’apporter ce dont nous rêvions. Je me laisse guider par tes caresses et tes baisers. Il nous faut répéter la manoeuvre trois fois avant de s’endormir d’épuisement. Chaque coup de reins me rappelle combien je t’aime et que je ne suis pas prête à me séparer de toi. J’essaye de me rendre à l’évidence que notre amour est plus fort que les épreuves que nous avons passé. Et malgré que la mort d’Anna fut le coup de grâce, il est temps pour nous de trouver une nouvelle alternative à notre couple. La pente est encore rude pour retrouver une certaine stabilité mais je reste persuadé qu’à deux nous finirons par y arriver. L’idée de reprendre à zéro est un bon compromis même si une petite voix au fond de moi me rappelle que je t’ai trompé une fois, mais je ne veux rien gâcher de ce que nous pouvons encore vivre. Et je pris pour que Myles emporte mon secret dans sa tombe. Il n’est pas question de foutre en l’air nos dix ans de mariage. Essouflés par nos retrouvailles, nous nous endormons blottis l’un contre l’autre.

Mon réveil est un peu troublé. Lorsque j’ouvres enfin les yeux, il me faut quelques secondes pour prendre réellement conscience de l’endroit où je me trouves et du fait que nous avons remis le couvercle hier. Je suis persuadée d’avoir ronfler toute la nuit tant le retour à la réalité est difficile. Je te regardes et m’aperçois que tu es déjà réveillé. De nous deux tu as toujours été le plus matinale, surement à cause de ton boulot. J’ai l’impression de te rencontrer par la première fois : « Hey. » te dis-je en déposant un petit baiser sur le coin de tes lèvres. La journée s’annonce très ensoleillée, c’est alors que je me rappelle des activités prévue pour la journée, comme une enfant j’ai les yeux qui pétillent tandis que je t’adresse un large sourire : « J’espère qu’on pourra voir des Ours! » te dis-je tandis que je me léve t’offrant un spectacle qui t’était devenu presque rare. Je récupère au passage mes vêtements qui avaient atterrit au sol pour les enfiler. «  Tu penses qu’on a le droit de les approcher? »
Made by Neon Demon & Exordium.


Revenir en haut Aller en bas

Be the one - Sonia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: lieux divers
-