Partagez|

Sophia ∇ Au beau milieu d'un rêve !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 26/01/2017
›› Love letters written : 72
›› It's crazy, I look like : Tom Ellis
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Sophia ∇ Au beau milieu d'un rêve ! Jeu 6 Avr - 15:56

Cela faisait maintenant un certain temps que la rencontre dans la pâtisserie de Sophia avait eu lieu. Adriel avait demandé à sa partenaire Isalia d’enquêter sur la jeune femme qui disait être sa femme mais elle n’avait pas encore eu le temps de le faire. Le mystère restait donc complet. Il ne voulait pas l’avouer mais ce qu’elle lui avait dit le troubler plus que nécessaire. Oui, il y avait des zones de floues dans son histoire mais il ne pouvait tout simplement pas se résoudre à la croire. L’inspecteur de police avait mis tellement d’années avant de se reconstruire, apprendre à aimer les nouvelles personnes de sa vie, trouver un sens à son existence, qu’il ne supportait tout simplement pas que tout ce qu’il avait réalisé puisse être basé sur un mensonge. Il avait une famille, une sœur qu’il aimait. Il était en couple avec une merveilleuse jeune femme dont il était amoureux. Cela n’avait aucun sens. Pourquoi cela devait-il lui arriver à lui ? La situation était donc au point mort. Il ne lui tardait qu’une chose, qu’Isalia finisse son enquête et qu’elle lui fasse un bilan. C’était nécessaire. Il n’était plus efficace pour rien, il était perturbé. Tellement dans ses pensées, que son supérieur, le chef de la police de L.A, lui avait donné sa journée. Cela l’arrangeait particulièrement car un événement bizarre c’était produit cette nuit. Il avait rêvé. Jusque ici, rien d’extraordinaire, mais il avait rêvé d’un parc se situant à quelques kilomètres de Los Angeles. Il avait vu son nom, sa localisation, la route pour s’y rendre. Et il avait trouvé un banc particulier dans ce parc, avec des initiales illisibles pour lui gravées dans le bois. Le plus étrange était que sur ce banc, se trouvait la blonde aux yeux bleus qui était la source de ses malheurs. Sophia. Pourquoi était-elle encore une fois dans ses rêves ? Plus rien n’avait de sens. Il avait alors cherché sur internet et il avait découvert que ce parc existait véritablement. Ce n’était donc pas son cerveau, perturbé par les événements, qui lui jouait des tours. Non, c’était réel. Ce parc existait et il n’en avait jamais entendu parler avant. Il avait téléphoné à sa sœur pour lui demander si elle savait si il s’y était déjà rendu. Elle ne connaissait même pas l’existence de ce petit parc pourtant si plein de charmes. Elle ne pensait pas qu’Adriel a pu s’y rendre. Et pourtant, le jeune homme était persuadé de connaître cet endroit. C’était certain. Il avait donc conduit les kilomètres qui le séparaient de ce parc mystérieux. Il s’était garé et avait fait le tour du parc, une fois, deux fois, trois fois avant de tomber sur ce mystérieux banc. Il existait véritablement. Il ne l’avait pas imaginé. Le banc existait. Son cerveau lui avait transmis chaque détail du parc. Le banc avait juste l’air plus vieux et abimés que dans son souvenir. Pris de peur, Adriel s’était approché de ce banc pour voir les initiales gravées. Il avait peur de ce qu’il allait découvrir. Mais les initiales avaient été effacées. Elles avaient été violemment enlevées par une personnes comme si savoir leur simple existence pouvait la faire souffrir. Encore un peu sous le choc, mais rassuré, le jeune homme s’apprêta à rentrer à Los Angeles. Il voulait partir de cet endroit. Il était possible qu’il y soit venu sans en parler à sa sœur. Ce n’était pas forcément en lien avec ce que lui avait dit Sophia la dernière fois non ? Alors qu’il s’éloignait du banc complétement perdu dans ses pensées, il ne remarqua pas qu’il rentrait violemment dans une personne. Il allait s’excuser quand il s’aperçut qui elle était. « Excuse… Sophia ? Mais qu’est ce que vous faites ici ? » demanda t-il en commençant à paniquer de nouveau. De toute façon, son cerveau refusait de prendre en compte les évidences qui se déroulaient devant lui.
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is  through  you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 26/12/2016
›› Love letters written : 146
›› It's crazy, I look like : Lauren German
family don't end with blood
MessageSujet: Re: Sophia ∇ Au beau milieu d'un rêve ! Lun 10 Avr - 21:36

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Jour de congé, ça s'était la misère, je ne supportais pas le fait de ne pas pouvoir travailler, c'était le genre de journée durant lesquelles, je pouvais rester en pyjama et manger de la glace toute la journée, mais en même temps j'avais ma fille et je ne pouvais pas réellement me laisser aller. Aujourd'hui j'avais décidé de laisser ma fille chez mes parents, qu'ils puissent profiter un peu les uns des autres, tandis que je prenais la route, sans vraiment savoir où j'allais. J'avais juste besoin de partir un peu, d'être seule, de me vider la tête et mon instinct me guida vers le seul endroit où j'avais besoin d'être. Le seul endroit qui arrivait encore à me calmer, malgré les années, malgré les blessures. Tranquillement je garais la voiture et en sortais, tout en laissant mes pieds me guider d'eux même. Je pensais être seule, pouvoir respirer et juste oublier, mais c'était une erreur. De toute évidence quelqu'un avait décidé de venir aussi. J'aurais pu repartir, faire comme si de rien, seulement mes pieds ne voulaient plus bouger, mes jambes n'arrivaient simplement plus à me faire avancer, sans doute à cause du fait que devant moi se trouvait Adriel. La dernière personne que je pensais voir ici. « Il me semble, arrêtez-moi si je me trompe, que ce soit un parc public. » Je ne comprenais pas vraiment sa question, du moins elle me perturbait un peu, parce que finalement c'était moi qui aurait dû demander une telle chose, qu'est-ce qu'il faisait ici, dans ce parc, dans notre parc. Je soupirais et regardais au loin, je ne savais pas vraiment pourquoi j'étais venu ici, c'était la première fois en presque cinq ans que je m'y aventurais, je n'étais revenue qu'une seule fois après la disparition de Liaam, une fois durant laquelle j'avais passé la journée à pleurer sur notre banc, j'avais réellement eu l'air pathétique ce jour-là, mais aujourd'hui, j'en avais eu besoin, peut-être à cause d'Adriel. Le fait qu'il soit apparu dans ma vie, qu'il ressemble tellement et douloureusement à mon mari, ça devait jouer, faire remonter des choses que j'avais voulu garder pourtant bien caché. « C'était notre parc. On est tombés dessus par hasard quand on avait seize ans et on venait ici lorsqu'on avait de grosses décisions à prendre ou quand on avait besoin de fuir la ville. » C'était dans ce parc que nous avions décidé de vivre ensemble, que je lui avais annoncé que j'étais enceinte, la première fois qu'il m'avait dit qu'il m'aimait, tout, tout c'était passé ici. C'était surement ridicule, mais c'était notre endroit, alors comment Adriel avait fait pour tomber dessus ? Elles étaient rares les personnes qui venaient par ici et encore plus après avoir fait autant de kilomètres, du moins...venir par hasard. Je n'arrivais pas à croire que je tombais une fois de plus sur lui, dans un endroit qui en plus m'étais si familier et surtout si sentimental. « Et vous alors, qu'est-ce que vous faites ici ? Vous êtes un peu loin de chez vous. » Je ne jugeais pas, loin de là, ça me paraissait juste terriblement étonnant et troublant que cet homme qui se disait ne pas être mon mari, vienne ici, dans cet endroit qui nous était si cher. Je devais l'avouer, ça me déstabilisait réellement, je ne savais plus trop quoi penser, se moquait-il de moi ?
Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 26/01/2017
›› Love letters written : 72
›› It's crazy, I look like : Tom Ellis
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: Sophia ∇ Au beau milieu d'un rêve ! Jeu 13 Avr - 20:59

Pourquoi est ce qu’il n’arrêtait pas de tomber sur cette femme ? Ce n’était pas possible quand même. Adriel ne l’avait jamais vu en 5 ans et voilà que en quelques mois, l’inspecteur de police tombait 3 fois sur elle sans rien avoir demandé. Et la jeune femme continuait à lui rabâcher les oreilles avec son mari disparut. Oui, il lui ressemblait mais ça ne voulait pas dire qu’il était lui non ? Il était Adriel Bishop et personne d’autre. Le policier ne voulait pas voir qu’il y avait tant de faits qui ne collaient pas avec cette réalité. Mais c’était dur pour lui de se laisser aller, de laisser échapper les informations qu’il avait mis tant d’années à découvrir. Adriel avait mis tant de temps à se construire et à se sentir bien après sa perte de mémoire qu’il ne voulait pas croire que ce que Sophia lui disait puisse même être possible. Et voilà qu’elle était en face de lui, dans ce parc qu’il ne connaissait même pas. Ce parc qu’il avait rêvé quelques jours auparavant. La blonde lui expliquait que c’était son parc. Celui où elle se rendait avec Liaam. Celui qu’ils avaient découvert ensemble, le lieu où ils prenaient les décisions importantes ou difficiles. Ces révélations firent un choc à Adriel. Non, il ne pouvait pas croire cela. C’était simplement impossible. Pourquoi tout voulait lui faire croire qu’il était Liaam et non Adriel ? Il ne voulait pas y croire. Il ne voulait pas que ça soit vrai. Pourquoi ? Pourquoi voulait-elle le rendre si mal ? Mais il ne pouvait pas lui dire tout cela. Alors il se contenta d’acquiescer.

Ah… Ça devait être bien. Et… Et vous avez continué à venir ? Ce n’est pas dur pour vous de vous retrouvez dans cet endroit ? Il était pourtant très important ce lieu. A votre place, je ne suis pas sûr que je pourrais à votre place » dit-il sans la regarder. Il se sentait plus que gêné. Il en avait marre d’être dans cet état. Il voulait partir, fuir loin d’elle.

Et quand la jeune femme lui demanda ce qu’il venait faire ici, il ne sut pas quoi répondre. Sa gêne fit que augmenter. Il n’allait quand même pas lui annoncer qu’il avait rêvé de ce parc, qu’il avait rêvé de ce banc. Elle aurait tout de suite sauté aux conclusions qu’il ne pouvait être que Liaam. Et ça, il ne le voulait pas Il ne pourrait pas le supporter. Il ne pouvait pas être Liaam. Il devait se raccrocher à la réalité dans laquelle il était Adriel.

C’est… c’est… c’est… un parc dans lequel je… je… viens parfois avec ma petite amie… Oui… Voilà… Je voulais venir ici pour penser… J’avais besoin de réfléchir à certaines choses… euh… sur notre relation » dit-il en se maudissant. Adriel, tu es stupide. Tu pourrais être fourtrement plus convainquant quand tu racontes un mensonge. Se dit-il à lui même. Il en avait marre d’être ridicule. Sophia n’allait jamais le croire.

Et il avait presque failli lui dire qu’il pensait à demander Madison en mariage. Enfin, ça aussi s’était compliqué. Sa vie était trop compliquée. Il n’allait quand même pas raconter ça à Sophia qui le prenait pour son mari et qui souffrait encore de sa disparition. Il ne voulait peut-être pas lui donner raison. Mais il n’était pas inhumain pour autant. Il ne voulait pas lui faire plus de mal qu’il ne lui en faisait.
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is  through  you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 26/12/2016
›› Love letters written : 146
›› It's crazy, I look like : Lauren German
family don't end with blood
MessageSujet: Re: Sophia ∇ Au beau milieu d'un rêve ! Lun 24 Avr - 23:21

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


C'était assez fou quand on y pensait, pourquoi lui, pourquoi maintenant ? Je n'arrivais pas à croire que je puisse tomber sur Adriel ici, dans ce parc, dans mon parc et surtout pourquoi encore lui ? J'étais fatiguée de me torturer l'esprit à cause de lui, à cause de Liaam, je voulais juste qu'on me laisse tranquille, que pour une fois je puisse enfin réellement faire mon deuil et tout bêtement avoir la paix. Mais de toute évidence c'était impossible, l'univers tout entier m'en voulait personnellement. Sa question me désarçonna légèrement, devais-je lui dire la vérité ou mentir et faire comme si de rien ? Je soupirais et haussais négligemment les épaules, même s'il ne pouvait pas me voir. « Non, pas vraiment. En fait, c'est la première fois en cinq ans que je reviens, mais je ne sais pas, j'en ai eu besoin, je crois que c'est un peu de votre faute. » Je ne voulais pas le blâmer, pas vraiment, mais après tout autant être totalement honnête, si j'étais venu ici c'était effectivement à cause de lui, parce que depuis que je l'avais percuté dans ce bar ma tête et mon coeur étaient complétement à l'envers, le fait qu'il ressemble trait pour trait à mon mari ne m'aidait vraiment pas à tourner la page. Je voyais bien qu'il n'était pas à l'aise et en même temps je ne devais pas vraiment aider, mais à côté de ça je ne voulais pas qu'il se sente mal à cause de moi, même si le fait qu'il vienne ici, spécialement dans ce parc était quand même très étrange. Du moins, je voulais simplement croire que tout ça n'était pas une coïncidence. Je ne pensais pas que ma question allait le mettre autant mal à l'aise, par contre sa réponse me fit étrangement mal au coeur, il avait quelqu'un dans sa vie, bien sûr c'était presque une évidence, en même temps comment lui en vouloir, il ne me devait rien, malgré tout je me laissais tomber sur le banc, ce banc. « Oh, vous avez une petite amie, oui, c'est logique. » Je ne croyais pas vraiment au fait qu'il soit déjà venu ici et encore moins avec sa petite-amie, mais en même temps j'étais tellement choquée par sa révélation que je ne faisais plus vraiment attention au reste. « Qu'est-ce qu'il se passe de si important dans votre relation pour que vous en arriviez à venir ici, seul, pour réfléchir ? » Je ne le regardais plus, je ne cherchais même plus à croiser son regard, mais j'avais envie de savoir, besoin de savoir, à quel point cette relation était-elle importante pour lui, même si ça ne me regardait absolument pas, mais il fallait tout de même que je pose la question. « C'est de la simple curiosité, vous n'êtes pas du tout obligé de me répondre, je comprendrais, après tout ça ne me regarde pas. » Soufflais-je doucement.
Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 26/01/2017
›› Love letters written : 72
›› It's crazy, I look like : Tom Ellis
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: Sophia ∇ Au beau milieu d'un rêve ! Jeu 4 Mai - 17:26


Alors comme cela c’était la première fois que la jeune femme venait ici en cinq ans ? La première fois depuis la disparition de Liaam donc. En même temps, cela avait du être dur de revenir ici après le silence radio de son mari. Elle ne savait pas ce qu’il était devenu, elle n’avait donc certainement pas voulu se faire du mal en pensant à lui, au fait qu’il soit possiblement mort ou alors qu’il l’a abandonné. Cela avait du être vraiment difficile. Mais elle était là. Et Adriel se sentait partiellement responsable. L’inspecteur de police baissa les yeux au sol, en se triturant les mains.

Je suis vraiment désolé de vous forcer à revivre des sentiments qui doivent être douloureux par ma simple présence. Je ne voulais pas… Je… » dit-il sans vraiment savoir comment tourner sa phrase. Il ne pouvait pas non plus s’excuser de ressembler à son mari non ? Ce n’était pas de sa faute. Et ce n’était pas de sa faute non plus si il ne pouvait pas lui donner ce qu’il souhaitait. Adriel soupira doucement à la nouvelle question de Sophia. Avait-il vraiment envie de lui expliquer ? Pouvait-elle supporter son explication ? Il n’allait pas non plus lui dire qu’il avait des doutes, que les paroles qu’elle lui avait prononcé le perturbait plus qu’il ne souhaitait l’admettre ? Pendant un instant, il hésita à ne pas répondre comme elle lui en avait donné le droit. Mais bon, il se sentait quand même obligé.

Je pense… je pense que… notre rencontre m’a plus perturbé que je ne vous l’ai avoué au départ. Je n’admet pas être votre mari attention. Je ne comprends pas très bien tout ce qui se passe. C’est flou, confus. Il y a des choses qui ne collent pas dans votre discours et des éléments qui ne correspondent pas dans le mien. Alors… il y a quelques jours…. Alors… que nous étions entrain de nous endormir… euh… ça m’en rendre vraiment compte… je… je.. l’ai demandé en mariage… » avoua t-il en baissant les yeux sur le sol en se mordillant la lèvre gêné.

Le problème, c’est que je ne lui avais jamais dit mes sentiments auparavant. Elle, non plus. Nous vivons une relation simple, sans prise de tête. Elle a vécu des choses difficiles, je suis sans cesse en quête de mon identité… bref… C’était bizarre. Elle n’a bien entendu pas répondu. Mais je me pose des questions sur notre relation. Est ce que je voulais vraiment ça ? Ou bien c’est à cause de tout ce qui se passe dans ma vie aujourd’hui ? » soupira t-il d’une voix sans vraiment de vie. Il se sentait mal de dévoiler tout cela à Sophia. En réalité, il ne savait même pas pourquoi il disait cela. Il s’était senti comme obligé de lui avouer. Et sans vraiment savoir pourquoi, il se sentait libéré d’un poids incroyable.
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is  through  you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 26/12/2016
›› Love letters written : 146
›› It's crazy, I look like : Lauren German
family don't end with blood
MessageSujet: Re: Sophia ∇ Au beau milieu d'un rêve ! Sam 13 Mai - 16:31

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Je ne savais pas s'il était sincère ou s'il s'excusait simplement par simple politesse, mais au final je m'en fichais, ça ne servait à rien de revenir là -dessus. « Ce n'est pas de votre faute, vous n'y êtes pour rien si vous lui ressemblez autant, le destin a juste un humour que de toute évidence je ne comprends pas. » Je haussais les épaules, je voulais faire comme si je m'en fichais, comme si tout ça ne me touchait pas, même si ce n'était pas vraiment le cas, mais en même temps c'était vrai, ce n'était pas de sa faute s'il ressemblait à mon mari, je ne pouvais pas lui en vouloir à lui pour une chose qu'il ne contrôlait pas. Mais pourquoi, pourquoi nous passions notre temps à nous croiser ? Pourquoi le destin voulait me faire autant souffrir, pourquoi moi ? Qu'est-ce que j'avais bien pu faire de si horrible dans ma vie pour en arriver là ? C'était tellement injuste. « J'aimerais juste qu'on arrête de se croiser, surtout dans des endroits comme celui-ci. » C'était quand même dingue qu'on puisse se retrouver ici, même si de toute évidence ce n'était que le fruit du hasard, ça me paraissait quand même assez étrange. Je l'écoutais parler et fronçais les sourcils au fur et à mesure qu'il avançait dans son discours, j'avais peur de ne pas bien comprendre ce qu'il était en train de me dire, il avait demandé sa petite amie en mariage à cause de moi, de nos rencontres ? Ça paraissait un peu fou, même pour moi. « Vous êtes en train de me dire qu'à cause de nos rencontres, de ce que je vous ai dit sur mon mari, vous avez demandé votre copine en mariage ? C'est pas un peu tiré par les cheveux tout ça ? » Je le regardais, l'air le plus sérieux du monde sur le visage, avant de me détendre et de soupirer. Je m'approchais du banc sur lequel je me laissais tomber, lui faisant un geste pour qu'il en fasse de même. De toute évidence il avait besoin de parler et j'étais la seule personne qui pouvait l'écouter à dix kilomètres à la ronde, alors autant perdre un peu de temps à essayer de l'aider pour réussir à remettre ses sentiments en ordre. Car au delà du fait qu'il en avait besoin, il ne pouvait pas mentir à cette jeune femme, ce n'était bien ni pour elle, ni pour lui. « Peut-être qu'au fond de vous, vous en aviez envie, si vous l'aimez et que vous vivez une relation plutôt simple et tranquille, ça n'était peut-être que la suite logique des choses. » Je ne pouvais pas nier le fait que ça me faisait mal au bide de dire de telles choses, parce que même si de toute évidence il n'était pas mon Liaam, il y avait toujours une partie de moi qui voulait croire le contraire, qui voulait toujours qu'il se lève et me dise que c'était lui, lui que j'attendais depuis tout ce temps. Mais il ne le ferait pas et il fallait que j'arrive à mettre mes propres sentiments de côté. « Si cette jeune femme en vaut vraiment le coup, peut-être que ça ne sert à rien de se prendre la tête et de trop réfléchir, attendez déjà qu'elle vous réponde et vous verrez par la suite. » Je lui adressais un petit sourire réconfortant qui se voulait terriblement sincère.
Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 26/01/2017
›› Love letters written : 72
›› It's crazy, I look like : Tom Ellis
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: Sophia ∇ Au beau milieu d'un rêve ! Ven 19 Mai - 18:55

Le destin avait vraiment un drôle d’humour, c’était certain. Maintenant qu’Adriel commençait à avoir un léger doute sur le fait qu’il puisse peut-être vraiment se nommer Liaam et avoir épousé Sophia, voilà que la principale intéressée, celle qui l’avait fait douter au premier abord, n’y croyait plus. Adriel ne répondit rien, se contentant de regarder ailleurs. Tout était certainement moins dure à regarder à cet instant que le visage rempli de tristesse et de résignation de celle qui pourrait être sa femme. Elle ajouta alors qu’elle préférerait alors éviter de le croiser. Adriel se passa une main dans les cheveux en soupirant. Oui, lui aussi il préférerait ne plus la croiser. Il aurait même aimé ne jamais la voir tout court. Tout aurait été beaucoup plus simple dans sa vie si il n’était pas tombé sur elle. Mais les choses étaient comme elles étaient et il n’y avait aucun retour en ailleurs possible. « Pourquoi cet endroit a t-il quelque chose de si particulier pour vous ? A t-il une signification particulière ? » demanda Adriel la voix chargée de peur. Sans qu’il ne veuille son rêve venait de se rappeler à lui en entendant Sophia prononcée ses mots. L’inspecteur de police ne pouvait s’empêcher de se sentir fébrile. Avait-il vu juste ? Ce rêve était-il un souvenir de son ancienne vie ? Et non un mauvais tour de son subconscient ? Ça ne pouvait être possible. Il ne pourrait tout simplement pas supporter si c’était le cas. L’heure de vérité approchait et la réponse de la jeune femme n’allait pas tarder. Mais déjà elle avait enchainé sur ce qu’il venait de dire. Elle le prenait pour un fou, c’était certain. « Et vous croyez peut-être que le fait que vous pensiez que je sois votre mari alors que je n’ai aucun souvenir et que ma famille me dit que je suis une autre personne ce n’est pas tiré par les cheveux peut-être ? Si on venait vous voir en vous disant : Salut ! T’es ma femme et tu t’appele Ava Bishop vous réagiriez comment ? » demanda t-il avec une pointe d’ironie dans la voix. Il remercia silencieusement sa sœur de l’avoir inspiré sur le nom parce qu’il serait sans doute rester bête à chercher un nom sinon. « Alors oui, j’agis peut-être de manière étrange mais avouez qu’il y a de quoi être perturbé par ce que j’apprends. Je ne sais même plus où se situe le réel et l’imaginaire. ». Si on lui avait dit il y a quelques semaines que la femme qui le prenait pour son mari viendrait lui donner des conseils de cœur en lui faisant la conversation sur un banc, il l’aurait fait interner. D’ailleurs, il savait qu’il ne trouvait pas dans un rêve seulement parce qu’il avait mal lorsqu’il se pinçait. Adriel s’assit à côté de la jeune femme écoutant ce qu’elle venait de lui dire avec intention. « Vous avez raison. Je vais arrêter de me prendre la tête et je vais attendre qu’elle me réponde. » Il allait rajouter que cela avait permis qu’ils se dévoilent leurs sentiments mais il s’abstint. Ce n’était vraiment pas sympa pour la jeune femme. Il venait certainement d’éviter la crise en lui faisant croire que c’était Madison qui le perturbait. Mais cependant, il n’avait eu aucun réponse à sa question. La tension qui ne cessait de monter en lui n’était plus supportable. Il devait connaître sa réponse. C’est pourquoi Adriel prit son courage à deux mains et posa de nouveau sa question à celle qui disait être sa femme. « Pourquoi cet endroit a t-il quelque chose de si particulier pour vous ? A t-il une signification particulière pour vous ? »
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is  through  you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 26/12/2016
›› Love letters written : 146
›› It's crazy, I look like : Lauren German
family don't end with blood
MessageSujet: Re: Sophia ∇ Au beau milieu d'un rêve ! Mer 31 Mai - 10:10

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Je comprenais son point de vu, je pouvais parfaitement me mettre à sa place c'était perturbant de se trouver face à une femme qui pensait dur comme fer que vous étiez son mari, mais en même temps il y avait tant de choses qui coïncidaient.« Je ne sais pas qui est cette Ava, mais peu importe, j'ai une question pour vous, vous avez fait des tests ADN ? Vous êtes sûr de vous à cent pour cent ? Si c'est le cas alors très bien, je suis désolée. » Je laissais un soupir las sortir de ma bouche, ça ne servait à rien de poursuivre sur cette voie, de toute façon il semblait sûr de lui, terriblement sûr, alors à quoi bon ? Je me tournais malgré tout vers lui et lui adressais un petit sourire quand il me parla de sa compagne, il ne fallait pas bousculer les choses, en général ça s'arrangeait tranquillement. « Vous savez, je pense que ça ne sert à rien de forcer les choses, les femmes sont très complexes et si elle tient vraiment à vous, elle vous dira "oui", il n'y a pas de raison. » Je ne savais pas réellement pourquoi je me sentais obligé de le rassurer, mais il paraissait vraiment perdu et dans un sens ça me faisait mal au coeur, parce que je pense que si j'avais été à sa place j'aurais aimé avoir quelqu'un qui m'aide, qui me conseille, même si cette personne est le portrait craché de mon ex. Je soupirais, tout de même mal à l'aise par toute cette situation, tout ça n'était pas naturelle pour moi, j'avais l'impression de vivre en permanence dans un cauchemar duquel il était tout bonnement impossible de se réveiller. Parler de ce parc était assez difficile pour moi, tout ce qu'il m'avait apporté et prit, toutes ces choses, ces secrets qui s'étaient passés ici, c'était un peu mon endroit secret à moi, à nous, mais de toute évidence, quelqu'un d'autre venait de découvrir notre endroit et quelle personne. J'aurais pu me faire tous les scénarios du monde, mais jamais je n'aurais cru croiser Adriel ici. « Oh vous savez, le coeur a ses raisons, que la raison ignore. » Je trouvais cette phrase assez juste pour le coup, je ne savais pas pourquoi j'étais revenue ici, pourquoi maintenant, mais j'en avais eu besoin, comme si tout ce temps sans venir ça avait fait défaut à la mémoire de Liaam. Mais en même temps je n'avais pas pu le faire, je n'avais pas réussi à revenir seule sans lui, c'était juste trop dur, trop cruel et j'en avais marre de me torturer l’esprit pour ça. « C'est mon point d'ancrage. » Je haussais les épaules d'un geste lent, le regard perdu dans le vide, mais je devais me reprendre si je ne voulais pas le mettre mal à l'aise, alors je secouais doucement la tête et lui adressais un petit sourire. « Alors, parlez moi de cette femme qui partage votre vie, comment est-elle ? » Je ne savais pas vraiment pourquoi je lui demandais une telle chose, nous n'étions pas amis, même pas proches de l'être, de vagues connaissances tout au plus et tout ça risquait plus de me faire mal qu'autre chose, mais il avait le droit d'être heureux, d'être amoureux, qui étais-je pour l'en empêcher et l'entendre parler de cette femme risquait de me changer les idées, et ça, j'en avais bien besoin. Je lui adressais un léger sourire pour qu'il se lance, je pourrais peut-être l'aider dans ses réflexions, cet endroit avait fait des miracles dans le passé, alors je ne doutais pas qu'il en fasse à nouveau. Quelque chose attira mon attention, quelque chose qui me fit froncer les sourcils. Je posais doucement mon doigt derrière son oreille, oui vu de l’extérieur ça pouvait sembler bizarre, mais quelque chose m'intriguait vraiment. Je relevais le regard et toussotais. « Oh euh désolée, mais, cette cicatrice, comment vous vous l'êtes faite ? » C'était réellement très étrange, Liaam avait exactement la même, au même endroit, je me rappelais encore du jour où il se l'était faite, nous avions passé la semaine à nous prendre la tête à cause du boulot et j'avais balancé un verre contre le mur derrière lui, qui avait éclaté en morceau et coupé sa peau assez profondément, je m'en étais tellement voulu. Et aujourd'hui, Adriel avait la même, c'était vraiment très étrange.
Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 26/01/2017
›› Love letters written : 72
›› It's crazy, I look like : Tom Ellis
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: Sophia ∇ Au beau milieu d'un rêve ! Aujourd'hui à 15:12

Voilà que Sophia revenait à la charge. De nouveau, elle mettait en doute son identité en tant qu’Adriel et cela commençait à devenir pesant surtout dans la situation dans laquelle il se trouvait. Le doute s’insinuait vicieusement dans son cerveau sans qu’il ne puisse le réprimer. Tout d’un coup, il n’était plus si sûr d’être lui, ou bien d’être Liaam. Il ne savait absolument plus qui il était et il n’aimait pas cela. L’inspecteur de police avait l’impression de retourner des années en arrière lorsqu’il s’était réveillé dans cette chambre d’hôpital sans reconnaître le moindre visage à ses côtés. Adriel s’était pourtant promis de ne plus jamais être aussi paumé dans sa vie mais pourtant, c’était de nouveau le cas. « Ava est ma petite sœur » commença t-il en soupirant. Une nouvelle fois, il allait devoir se justifier. Mais il essayait de conserver son calme, il avait bien vu que ça ne servait à rien de perdre son sang froid avec cette femme. « Non, je n’ai pas fait de test ADN. Je ne pensais pas que c’était nécessaire. En cinq ans, le doute quant à mon identité n’a pas eu lieu d’être. C’est seulement depuis notre rencontre que cela pose problème Sophia. » finit-il en la regardant droit dans les yeux, yeux qu’il avait l’impression de connaître comme sa poche alors qu’il ne l’avait pourtant vu que trois fois en tout et pour tout. Mais heureusement pour lui, la jeune femme changea de sujet pour se concentrer sur ses problèmes de cœur. Elle lui conseilla d’être patient et d’attendre que Madison se sente mieux et la réponse viendrait d’elle même. Sauf que Adriel était loin d’être patient et il avait peur de perdre celle qu’il aimait et a qui il avait mis tant de temps à l’avouer. L’inspecteur de police haussa les épaules sans véritablement donné de réponse avant de changer de sujet et de lui demander ce qu’elle venait faire dans ce parc. Elle resta assez vague sur la réponse. Elle se contenta de lui avouer que c’était son point d’ancrage. Malgré les nombreuses questions qui venaient pointer le bout de leur nez dans l’esprit d’Adriel, il ne demanda rien. Il sentait bien que le sujet était douloureux pour lui jeune femme. « C’est un très beau parc. Il est ressourçant. Je me sens bien ici » Lui avoua t-il en lui souriant gentiment. Sophia repartit rapidement sur le sujet Madison, demandant au jeune homme de lui parler de cette femme qu’il semblait tant aimé. Il soupira avant de s’exécuter. « Elle s’appelle Madison. Nous nous sommes rencontrés il y a trois ans. On s’est foncés dedans et de ce fait, elle a renversé son café sur sa chemise. Elle a tout d’abord râlé et puis de fils en aiguilles, je lui ai proposé de lui offrir un café pour me faire pardonner et voilà comment nous en sommes arrivés là. Elle n’a pas eu une vie très facile, de nombreuses choses assez dures lui sont arrivées. C’est certainement pour cela que nous nous comprenons si bien et que l’on ne se prend pas la tête. Elle a également une petite fille Alice que j’apprécie beaucoup. Sinon, elle est assistante d’un agent artistique. Voilà ce que je peux vous dire pour la présentation rapide. » Dit-il en rigolant et ne voulant pas l’accabler de détails. Le jeune homme baissa les yeux se sentant un peu mal à l’aise. Il n’était pas vraiment du genre à parler de sa vie privée et encore moins de sa vie avec Madison. Mais il se sentait si mal d’avoir parlé de ce parc qu’il aurait fait n’importe quoi pour changer les idées à Sophia. D’ailleurs, la jeune femme le regardait bizarrement depuis quelques minutes et il commençait à se sentir gêné. Arquant un sourcil et faisant un sourire narquois pour se donner contenance, il lui demanda « Quoi ? J’ai un énorme bouton qui vint de pousser sur le nez ? ». Il rigola maladroitement attendant la réponse de Sophia. Mais en effet, il avait vu juste, pas pour le bouton, mais il y avait bien un détail qui perturber la jeune femme. Lorsqu’elle lui parla de sa cicatrice derrière l’oreille, il passa la main dessus en grimaçant. Elle lui avait toujours fait mal quand il l’a touché. Mais malheureusement pour Sophia, il ne pouvait pas lui répondre. Il aurait pu lui mentir et décider de lui raconter n’importe quoi. Mais au lieu de cela, il répondit avec sincérité. « Je suis désolé Sophia. Je ne peux pas vous répondre. Je ne sais pas comment je me suis blessé. C’était avant mon accident. Je ne m’en souviens plus. » avoua t-il en regardant ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas

Sophia ∇ Au beau milieu d'un rêve !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: All around l.a
-