Partagez|

[EILEEN] BOURBON

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 15/03/2017
›› Love letters written : 265
›› It's crazy, I look like : Kit Harrington
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: [EILEEN] BOURBON Ven 24 Mar - 9:08





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lysandre & Eileen


« La folie est une ivresse sans fin, où la joie, les délices, les enchantements se renouvellent sans cesse. »

La nuit venait de tomber et ce soir Lysandre n'était pas de patrouille, ce qui au fond l'arrangeait bien, après avoir enchaîné plusieurs nuits d'affilés, il avait besoin de prendre un peu de temps pour lui. Le jeune homme appuyait sur la télécommande, zappant les chaînes en espérant trouver un programme qui lui conviendrait, hors rien ne l'intéressait réellement et finalement il décida d'éteindre la télé. Le silence s'installa rapidement dans l'appartement et après quelques minutes il se décida finalement à se lever. Il n'avait pas envie de rester seul chez lui ce soir, habituellement il aurait profité d'une soirée de repos pour se coucher tôt mais ce soir il était d'humeur à profiter de la vie, chose qui à vrai dire ne lui ressemblait pas. Lysandre prit rapidement une douche avant d'enfiler un jean et un T-shirt noir. Se saisissant de sa veste en cuir il sortit, entreprenant de marcher jusqu'à l'entrée d'un bar qui lui conviendrait.

La lune était déjà haute dans le ciel et tout le monde était de sortie. Des couples se bécotaient dans des angles de ruelles, des hommes avaient déjà des bouteilles à la main tandis que les femmes avaient enfilé leur plus beaux habits. La nuit, Los Angeles avait un tout autre décors et un angle bien différent. Sans son uniforme de police, Lysandre voyait les choses autrement, néanmoins, déformation professionnel oblige, il ne pouvait s'empêcher de regarder inquiet un groupe de femme, sifflait par des hommes déjà ivre. Celles-ci gloussaient et ne ressentaient visiblement pas le danger et Lysandre préféra détourner la tête, soupirant. Il n'était pas au travail et il continua son chemin, finissant par arriver devant le Varnish Bar. C'était un lieu où il n'avait jamais eu à intervenir et en convint donc qu'il pourrait y boire un verre tranquillement. Se dirigeant vers le bar, il lança au barman:

-Un verre de bourbon s'il vous plaît.

Il fût rapidement servit et bu rapidement une petite gorgée. Il contempla la salle, celle-ci se remplissant rapidement, et la piste de danse était bondée de monde, de toute façon Lysandre n'aimait pas danser. Le jeune homme termina rapidement son verre et aperçu alors à l'autre bout du comptoir une jeune femme qu'il connaissait bien. Ou du moins qu'il connaissait particulièrement. Elle, en revanche, ne le connaissait pas, mais il se rappelait très bien de cette nuit où il l'avait extirpé de sa voiture, celle-ci étant totalement inconsciente, probablement sous l'effet de substance illicite, il avait eu plus tard confirmation par l'hôpital. Celle-ci n'en était apparemment pas à son premier verre et, sans vraiment réfléchir à ce qu'il était entrain de faire il se leva, retira doucement le énième verre qu'elle avait entre les mains.

-Je penses que vous avez assez bu pour la soirée.


COSMIC SHEEP.
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 18/03/2017
›› Love letters written : 142
›› It's crazy, I look like : Emma Watson
family don't end with blood
MessageSujet: Re: [EILEEN] BOURBON Ven 24 Mar - 12:09

La journée avait été dure, bien trop difficile. Tout avait pourtant si bien commencé pour la jeune femme. Elle s’était levée avec les premières lueurs du soleil. Les rayons de l’astre jaune étaient venus caresser son doux visage la forçant à ouvrir les yeux avec plaisir. Eileen avait pris cette habitude depuis sa sortie de cure de désintoxication, laisser le soleil la réveiller. Ce simple fait la mettait de très bonne humeur et l’emplissait de joie pour commencer la journée. Une fois habillée, la brunette avait fait une chose qu’elle n’avait pas pris le temps de faire depuis presque un an. Elle avait soin d’elle. L’étudiante en photographie s’était rendue chez son coiffeur et avait ensuite prévu une virée shopping. Mais les choses ne se déroulèrent pas comme prévues. Alors qu’elle prenait un café dans un petit endroit fort sympathique, il était arrivé. Lui, Colton. Celui qu’elle essayait d’éviter comme la peste depuis sa sortie de cure. A peine l’avait-elle aperçu que tous ses sentiments revinrent d’un seul coup. Son cœur battait déjà la chamade, les papillons dans son ventre s’affolaient. Il n’y avait pas à discuter, elle était irrésistiblement et irrévocablement amoureuse de Colton Grey. Il lui avait tant manqué. Lorsqu’elle le vit, Eileen n’eut qu’une seule envie, courir dans ses bras et l’embrasser jusqu’à ne plus pouvoir respirer. Mais elle ne le fit pas, restant assise à sa table. Il était toxique pour elle, la jeune femme se devait de résister, de lutter contre ses sentiments pourtant si forts. Et, il l’avait vu, était venu lui parler, lui racontant qu’elle lui manquait, qu’il voulait la retrouver. Mais aussi tentant que cela pouvait être, elle n’y croyait pas. Et pourtant, elle avait craqué. Elle s’était laissée aller à leur retrouvaille, profitant de sa bouche sur la sienne, de sa chair contre la peau de Colton, mémorisant chaque détail de son corps d’Apollon. Quand Colton s’était endormi, elle avait fui se rendant compte qu’elle ne pouvait pas vivre de nouveau sous sa coupe, replonger dans la drogue. Tout cela n’était plus possible. Jace comptait sur elle.

Elle avait alors couru un long moment dans la nuit déjà bien prononcée, ignorant les sifflements des hommes sur son passage. Elle s’enfuit loin de l’appartement de Colton, laissant tout au long de sa course échapper son malheur. Son cœur se brisait une fois de plus d’abandonner cet homme qu’elle aimait tant. Quand enfin elle s’arrêta, elle entra dans le premier bar qu’elle trouva, elle avait besoin d’alcool. Oui, elle avait promis à Jace de ne plus en consommer mais elle n’était pas alcoolique non ? Elle était juste dépendante à la drogue. Un petit verre ne pourrait donc pas lui faire de mal ? Elle avait essayé ses yeux, essayant d’enlever le plus de maquillage ayant coulé par la même occasion et commanda un bourbon. Elle s’assit au bar, de sorte que personne ne la voit véritablement. Une fois sa boisson devant elle, elle la regarda hésitant fortement. Puis, elle but une première gorgée profitant de l’arôme de l’alcool roulant sur ses papilles. Elle avala avec bonheur se sentant enfin calmée. Peut-être était-elle dépendante à l’alcool aussi finalement ? Mais il était trop tard pour se poser des questions. Elle avala le liquide ambré restant dans son verre cul sec et commanda une autre tournée. Heureusement elle avait tout l’argent nécessaire vu qu’elle n’avait pas fait de shopping.

Eileen commençait à être plus que joyeuse. Le barmaid lui avait même recommandé d’arrêter de boire il y a déjà un ou deux verres de cela mais elle n’en avait cure. Elle voulait oublier le manque de la peau de Colton, de sa voix, de ses lèvres, la douceur de ses cheveux. Elle avait l’impression de replonger dans ce gouffre sans fin, tombant inlassablement. Jamais elle n’avait eu conscience du fait qu’elle avait autant besoin de lui avant aujourd’hui. Elle venait de commander un nouveau verre et s’apprêter à le porter à ses lèvres lorsqu’une main l’en empêcha. Comment ça elle avait assez bu ? Elle était assez grande pour se gérer toute seule non ? Eileen se retourna vers l’inconnu qui s’avéra être un beau jeune homme afin de lui dire sa façon de penser. Mais rien que le fait de tourner la tête, la fit tanguer. Ses yeux étaient embrumés par l’alcool et même si son regard se voulait assassin, l’inconnu ne l’aurait pas remarqué.

Comment za z’ai trop bu ? » commença t-elle ses paroles déformées par l’alcool. « Ze fait ze que ze veux moi Monzieu, j’zuis majeure » finit-elle en faisant un geste de main pour qu’il s’éloigne d’elle. Dans le même temps, elle essaya de se lever afin de partir d’ici. Si on l’embêtait, elle irait dans un autre bar pas de soucis. Elle descendit avec difficulté de son tabouret de bar. Rien que le fait de se retrouver les pieds sur la terre ferme la fit manquer de tomber.

Oh ça tourne ! Pourquoi ze suis sur un tapeau… non, pas ça… un bateau ? » Rit-elle complétement sous l’emprise de l’alcool. Elle avait encore conscience de ce qui se passait autour d’elle habituée à être sous l’emprise de drogues.
Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 15/03/2017
›› Love letters written : 265
›› It's crazy, I look like : Kit Harrington
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: [EILEEN] BOURBON Ven 24 Mar - 18:46





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lysandre & Eileen


« La folie est une ivresse sans fin, où la joie, les délices, les enchantements se renouvellent sans cesse. »

La journée avait été des plus harassantes, beaucoup de paperasse et pas tellement de terrain, ce qui avait été une situation très compliqué pour Lysandre, il n'était pas spécialement fan de la paperasse administrative, à l'époque c'est son ancienne femme qui s'occupait de tout ça, malgré ses quatre ans de moins que lui, elle avait toujours su tenir une maison et s'occuper des papiers, pour le pus grand soulagement du jeune homme, mais maintenant qu'il était tout seul il n'avait pas le  choix, il devait s'y mettre. S'y mettre chez lui était difficile, mais au travail s'était encore pire. Il ne pouvait pas se tromper au risque de faire planter tout le service, bonjour l'angoisse et les ennuis ! Enfermé dans un bureau, le jour s'était décliné et arrivé trois heures il avait enfin pu partir du travail. Soulagement, il avait à présent besoin de se détendre, et pendre un peu de temps pour lui. Depuis que Malone était partie il n'avait pas prit une minute à lui, probablement pour oublier leur séparation. Il n'y avait pas eu de cris, ni de larme, ils s'étaient même quitter en bon termes, mais c'était terrible de se quitter lorsque l'amour était toujours présent. Leur vie avait prit un chemin différent et ils ne se correspondaient malheureusement plus. Parfois, il se demandait où elle était et ce qu'elle faisait, mais il se reprenait bien vite, se rappelant que maintenant il n'avait plus rien à voir dans sa vie. Puis, dans les moments de nostalgie, il pensait à Amanda, sa demi-soeur adorée, avec elle aussi c'était beaucoup trop compliqué. Lysandre avait l'impression que sa vie n'était qu'une succession d'obstacle qui prenait à chaque fois la forme d'une femme.

Il n'avait pas envie de rester seul chez lui, centré sur lui-même. Lysandre avait besoin de sortir, voir du monde, bien qu'il n'était pas forcément sociable et qu'il ne passerait pas la soirée du siècle, il avait simplement besoin de se mêler à la foule pour se sentir moins seul. Un simple bruit de fond qui faisait qu'il se sentait intégré à cette société. Finalement, il ne mit pas longtemps à se décider et une fois entré dans le bar il se rendit compte qu'il avait bien fait. La musique résonnait dans ses oreilles et le bourbon coulait dans sa gorge, lui faisant ressentir l'ivresse de ses bienfaits. Adieu la tristesse et la nostalgie, ce soir il ne serait pas malheureux, il n'en avait pas envie. Depuis deux ans il s'était noyé dans le travail pour échapper à la tristesse de son quotidien mais plus le temps avançait, plus il se rendait compte que ce n'était pas forcément la bonne solution. Puis, du coin de l'œil il aperçu une jeune femme, probablement celle qui allait être sa bonne action du jour. Lysandre ne pouvait le nier, il était heureux de la voir entière et en vie, néanmoins, celle-ci était dans un état encore une fois critique et il ne pu s'empêcher de se demander comment elle faisait pour se mettre dans de tel situation à chaque fois.

Lysandre ne prit pas le temps de réagir, lui qui ne réagissait jamais sans réfléchir à deux fois, dérogeait à la règle pour ce soir là. Il se saisit donc du verre de la jeune femme, le posant sur le comptoir. Elle en avait fini pour ce soir là, il ne comptait pas ramasser une épave, et puis, il était peut être à présent temps de faire les présentations. Après tout, il l'avait tout de même sauvé ce soir là, sans jamais se présenter. Néanmoins, au vu de la jeune femme qui semblait ne pas tenir debout, la situation s'annonçait difficile. Le jeune homme roula des yeux devant les paroles de la jeune femme, dans un premier temps il se demanda si elle ne faisait pas exprès, puis dans un second temps se rendit compte qu'elle n'était plus du tout en possession de ses moyens.


-Majeur, mais pas mature pour autant à ce que je vois.

Lysandre la rattrapa rapidement par le bras tandis que la jeune femme tanguait dangereusement. Il l'entraîna rapidement à l'extérieur du bar pour lui faire prendre l'air, sinon elle aurait probablement fini au sol, écrasait par la foule de danseur et il aurait été bon pour un deuxième séjour à l'hôpital. Secouant la tête, il lui lança alors:

-Tu es vraiment impossible.

Il avait laissé tombé le vouvoiement, de toute façon, cette gosse s'avérait être ingérable et puis ce n'est pas comme si s'était la première fois qu'il la rencontrait.

-Comment fais-tu pour te mettre dans des situations pareilles à chaque fois ? Ton accident de voiture ne t'as pas suffit ?.


COSMIC SHEEP.
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 18/03/2017
›› Love letters written : 142
›› It's crazy, I look like : Emma Watson
family don't end with blood
MessageSujet: Re: [EILEEN] BOURBON Jeu 30 Mar - 13:45

Comment osait-il la juger ? Ce n’était guère appréciable d’agir d’une telle façon. Cette personne ne lui était connue ni d’Adam ni d’Eve et pourtant le jeune homme semblait bien disposé à porter un jugement sur sa manière d’agir. Eileen avait bien envie de l’envoyer balader, lui dire ses quatre vérités mais elle n’en avait guère la force. Cet homme avait un sacré toupet. Venir l’empêcher de boire, la jugea. Peut-être aurait-il du savoir pourquoi elle cherchait à boire plutôt que de la traiter comme une vulgaire alcoolique. Mais c’était toujours comme ça avec les hommes. Eux, ils avaient le droit de boire à outrance, de perdre la tête à cause de l’alcool, de ne plus pouvoir marcher droit et faire n’importe quoi. Mais quand cela venait à une femme, niet, nada. Elle devait rester belle et propre, conservait sa contenant, son savoir vivre en toute occasion. Une femme n’avait jamais le droit de perdre pied. Et Eileen était une femme –sans blague-. Le jugement avait donc était très facile de la part du grand brun en face d’elle. Elle lui jeta un regard des plus noirs histoire de lui montrer tout ce qu’elle pensait de lui à l’instant. Eileen n’avait rien demandé. Elle ne voulait pas qu’on lui casse les pieds. Ce n’était vraiment pas juste. Pourquoi la vie était elle comme cela ?

Ze suis mature ! Très beaucoup ! Pas juger ze que pas voir vous » déclara t-elle sans même se rendre compte que la belle phrase qu’elle avait préparé dans sa tête n’était pas tout à fait sorti de la bonne manière de sa bouche. Peut-être que si elle était parvenue à dire « De quel droit vous permettez vous de me juger sans même me connaître ? », cela aurait eu plus d’effet sur le jeune homme. Malheureusement, ce n’était pas ce qui s’était passé et elle vit sur le regard du policier qu’il n’était guère convaincu par ses paroles. Prenant la mouche, la jeune femme essaya donc de se lever de son tabouret manquant par la même occasion de tomber lamentablement par terre. Elle ne put s’empêcher de rire au éclat face à la réalisation de cet état de fait. Heureusement que le jeune homme l’avait rattrapé en la tirant vers le dehors. La jeune femme riait toujours, l’alcool la rendant heureuse alors que la situation ne s’y prêtait pas du tout. Elle avait essayé plusieurs fois de lui envoyer une pique à sa remarque désobligeante mais elle n’y parvenait pas tellement elle riait. L’air froid la fit néanmoins frissonner stoppa par la même occasion son fou rire. Il ne faisait pas chaud à cette heure et même la quantité impressionnante d’alcool dans son sang ne parvenait pas à la réchauffer.

Rapidement le jeune homme recommença à être dans le jugement, lui faisant une remarque acerbe. Mais cette fois-ci, elle eut l’impression de prendre une claque en pleine figure et l’adrénaline produite par le stress qui vint alimenter son système sanguin, lui permis de retrouver un certain sens d’analyse. Comment cet homme était-il au courant pour son accident de voiture ? Est ce qu’il la suivait ? L’avait-il espionné depuis tous ces mois ? Eileen commençait véritablement à avoir peur et elle se dégagea de lui, essayant de s’éloigner de lui. Cependant, son état alcoolisé et le fait qu’elle titubait à chaque pas ne l’aidèrent pas. Eileen se recula le plus possible jusqu’à buter contre le mur et chercha dans son sac son portable à toute vitesse. Elle devait demander de l’aide. Seulement, personne n’arriverait à tant même si elle la demandait. L’homme pouvait lui faire ce qu’il voulait.

Qui êtes vous ? Qu’est ce que vous me voulez ? Comment vous savez pour mon accident ? » Déclara t-elle ayant retrouver des paroles plus ou moins cohérente face à son stress actuel. « De toute façon, je ne pense pas que cela vous regarde ce que je fais ! Je n’avais pas l’intention de conduire ! » Riposta t-elle. Quitte à se faire agresser par l’homme, autant se défendre et ne pas se laisser faire. Eileen tremblait de froid, de peur et à cause de l’alcool ses tremblements étaient amplifiés. La jeune femme ne savait pas comment elle pouvait se sortir de cette situation périlleuse. Mais en vérité, elle n’était même pas en danger. Le jeune homme n’était autre que celui qui l’avait sauvé de son accident de voiture tous ces mois auparavant. Seulement, l’étudiante en photographie n’en gardait aucun souvenir et ne pouvait donc pas le reconnaître. C’est pour cette raison qu’elle avait si peur de lui. Avouez que le fait qu’il sache pour son accident alors qu’elle ne savait même pas qu’il était sur les lieux pouvait faire fuir la plupart des personnes.
Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 15/03/2017
›› Love letters written : 265
›› It's crazy, I look like : Kit Harrington
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: [EILEEN] BOURBON Ven 31 Mar - 9:02





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lysandre & Eileen


« La folie est une ivresse sans fin, où la joie, les délices, les enchantements se renouvellent sans cesse. »

Lysandre s'y était encore une fois prit comme un pied, il avait été maladroit, mais la voir avec ce verre à la main l'avait passablement énervé. Il ne pouvait s'empêcher de revoir son corps sans vie  au volant de cette bagnole, de se remémorer la carcasse de la voiture à moitié dézinguée, et la route vers l'hôpital qui avait été particulièrement longue. Après l'incident il était passé la voir plusieurs fois, mais lorsque celle-ci s'est réveillée il ne s'est jamais présenté à elle, pas par peur, mais simplement parce qu'il estimait avoir fait son devoir et qu'il était mieux d'en rester là. Hélas, il n'avait pas réussi à se convaincre lui-même, par la suite il l'avait observé discrètement, histoire d'être sûre qu'elle ne se mettait pas en danger. Ce soir, le destin lui avait joué un drôle de tour, faisant qu'elle se retrouvait au même bar qu'elle au même moment, et il était bien décidé à agir cette fois.

A la phrase de la jeune femme, une grimace se dessina sur le visage de Lysandre, il ne comprendrait jamais, pour lui c'était peine perdue. Il ne comprendrait jamais ce besoin de se mettre la tête à l'envers, de s'abrutir avec l'alcool, cette fille avait tout pour s'en sortir mais elle semblait disposée à se détruire. C'était à la fois frustrant et déroutant parce qu'il savait très bien qu'il n'arriverait jamais à la sortir de son enfer intérieur, mais il ne la laisserait pas se détruire ce soir, pas devant lui en tout cas. Peut être aurait-il dû la laisser là, partir sans jamais se retrouver, mais sa conscience ne l'aurait jamais supporté. Il s'était prit d'une drôle de tendresse pour cette gamine lorsqu'il l'avait vu aussi démuni et instinctivement son côté protecteur ressurgissait bien qu'elle ne lui devait rien et que de toute façon il ne pouvait pas faire grand chose pour elle hormis essayait de la raisonner. L'entraînant à l'extérieur, celle-ci ria moins, l'air frais semblant lui remettre quelque peu les idées en place. Lysandre su qu'au moment même où il lui avait parlé de l'accident il avait fait une bourde, les eux de la jeune femme changèrent d'expression et la peur ne tarda pas à arriver. Bravo Linster, tu as encore foiré.

Elle recula et Lysandre attendit qu'elle bute contre un mur pour discuter, heureusement qu'elle n'était pas dans son état normal sino elle aurait certainement prit ses jambes à son cou. Néanmoins, au vu de la panique qu'il lisait chez elle, il tenta de la rassurer.

-Calme toi je vais t'expliquer.

Il prit le partie de ne pas s'approcher d'elle pour ne pas la brusquer davantage.

-Le soir où tu as eu cet accident je t'ai extirpé de la voiture. Tu étais pâle et tu ne bougeais plus donc je t'ai conduis à l'hôpital. Tu as eu de la chance, j'étais de patrouille ce soir là, sinon je ne suis pas sûre que tu t'en serais sortie indemne.




COSMIC SHEEP.
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 18/03/2017
›› Love letters written : 142
›› It's crazy, I look like : Emma Watson
family don't end with blood
MessageSujet: Re: [EILEEN] BOURBON Jeu 6 Avr - 16:02

La panique avait pris possession de chaque parcelle du corps d’Eileen. Chacun des muscles de la jeune femme était comme paralysée par la peur. De toute manière, elle n’aurait certainement pas pu s’enfuir au vu de son état d’ébriété. Cependant, l’adrénaline lui avait redonné un semblant de conscience et l’ancien mannequin savait qu’elle devait avoir peur. Cet homme la connaissait plus qu’il ne l’avait laissé entendre au premier abord. Ce n’était pas normal. Comment savait-il tout cela ? Comment était-il au courant pour son accident ? Elle avait de quoi prendre les jambes à son cou et même soule, elle s’en rendait compte. La jeune femme n’avait en revanche aucun moyen de fuir ou de se défendre. Ils étaient seuls sur le devant du bar et personne ne semblait décider à venir. Elle était tellement paralysée qu’elle ne parvenait même pas à saisir son portable pour appeler de l’aide, n’importe qui. Cependant, rapidement, Eileen comprit que le jeune homme ne lui voulait aucun mal. Il essayait de la rassurer, de la calmer. Etait-ce un piège ? Elle avait du mal à y croire car si il avait voulu la blesser, il n’aurait pas eu besoin de le faire. Personne n’était dans les environs, personne n’aurait rien entendu, personne ne serait venu à son secours. Et l’homme lui expliqua. La compréhension éclaira alors les traits d’Eileen et elle se détendit légèrement. Il était son sauveur. Il lui avait sauvé la vie. Et d’après son discours, il devait également être policier.

C’est… c’est… vous qui m’avez sauvé de la voiture ? C’est comme cela que vous êtes au courant ? Vous m’avez sauvé la vie » murmura Eileen en baissant les yeux au sol, rouge de honte d’être de nouveau dans une position si délicate en face de son sauveur. Elle releva alors la tête vers lui et planta ses yeux caramel dans ceux du jeune homme. Sur son visage, la reconnaissance de la jeune femme se lisait sans peine.

Je ne vous remercierai jamais assez. Vous… vous parlez de patrouille, vous êtes policier ? » demanda t-elle. Elle était quand même en état d’ébriété sur la voie publique. Il pouvait la mettre en cellule de dégrisement pour cela. Jamais Jace ne lui pardonnerai si cela devait arriver.

Vous devez le savoir mais je m’appelle Eileen » rajouta t-elle en essayant de changer de sujet. Peut-être que si elle parvenait à détourner son attention, il oublierai qu’elle était complétement soule et partirait sans la mettre derrière les barreaux. La jeune femme n’en était pas vraiment convaincue mais elle ne pouvait pas réellement réfléchir de manière claire. L’adrénaline retombait et elle perdait de nouveau la conscience du monde qui l’entourait. Elle n’était pas vraiment en danger après tout. Elle n’avait même pas pensé que l’homme en face d’elle aurait pu lui mentir. Mais cela paraissait tellement logique et son cerveau tournait au ralenti que ça ne lui effleura pas l’esprit. Tant qu’il ne la mettait pas en prison, tout irait bien.


Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 15/03/2017
›› Love letters written : 265
›› It's crazy, I look like : Kit Harrington
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: [EILEEN] BOURBON Sam 15 Avr - 9:25





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lysandre & Eileen


« La folie est une ivresse sans fin, où la joie, les délices, les enchantements se renouvellent sans cesse. »

Lysandre regardait la jeune femme tremblait comme une femme et il ne savait pas comment la rassurer. Il tenta de s'approcher doucement d'elle, comme un homme s'approchant d'un animal sauvage, ayant comprit que de toute façon elle était tétanisée par la révélation qu'il venait de lui faire. Le policier se rappelait traits pour traits de cette nuit difficile, et de la terreur qui l'avait saisit lorsqu'il avait découvert le corps d'Eileen dans la voiture. Il l'avait alors extirpé de toutes ses forces, s'attendant à avoir un cadavre entre les bras. Heureusement, son cœur battait encore à ce moment là, faiblement, mais au moins elle était encore vivante. Il n'avait alors pas tardé à l'emmener à l'hôpital et après plusieurs jours à veillé sur elle, il s'était retiré de sa vie au moment où elle avait ouvert les yeux, estimant qu'elle ne lui devait rien et que son travail avait été accompli au mieux. Et voilà que maintenant ils se retrouvaient tous les deux, face à face, et il ne savait pas comment se présenter à elle. Les mains dans les poches, il haussa les épaules, lui répondant en essayant de prendre un peu plus de tact qu'à l'accoutumé.

-Oui, mais c'est plutôt un coup de chance. Ce soir à j'ai fais demi-tour au lieu de rentrer directement au poste et je suis tombé sur ta voiture.

La jeune femme planta ses yeux dans les siens et Lysandre lui offrit un léger sourire. Il ne savait pas d'où lui venait cette soudaine envie de la serrer dans ses bras, probablement cet instinct protecteur afin de vouloir la rassurer, néanmoins il n'en fit rien. A la phrase de la jeune femme, il comprit rapidement les craintes de la jeune femme.

-Oui, mais rassures toi je ne suis pas en service ce soir.

Eileen. Oh oui il connaissait son prénom, il se l'était répété inlassablement lorsqu'elle était à l'hôpital, priant pour qu'elle se réveille. Plus que par conscience professionnelle c'était également sa conscience humaine qui était engagée et la voir ainsi, sans vie, son sang n'avait fait qu'un tour. Si jeune et pourtant déjà si désabusé.

-Je m'appelle Lysandre.

Il lui prit alors doucement la main, afin de l'aider à se maintenir droite.


-Tu te sens de marcher ou tu veux que j'appelles un taxi ?


COSMIC SHEEP.
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 18/03/2017
›› Love letters written : 142
›› It's crazy, I look like : Emma Watson
family don't end with blood
MessageSujet: Re: [EILEEN] BOURBON Jeu 4 Mai - 17:29

Lorsque la révélation tomba, Eileen se détendit légèrement. Le mec n’était pas un maniaque ni un fou. C’était juste son sauveur, celui à qui elle devait la vie. Elle poussa un soupir de soulagement en posant une main sur son cœur.

La chance m’a donc souri pour une fois. C’est bien la première. Merci beaucoup de t’être arrêté. Certaines personnes auraient continué leur chemin sans même un regard en arrière. » dit-elle la tête basse.

Lorsqu’elle émit la possibilité qu’il puisse être policier, elle recommença à se tendre. Ce n’était vraiment pas le moment pour être face à un agent de la paix. Elle allait être incarcérée pour ébriété sur la voie publique et elle n’avait vraiment pas besoin de ça maintenant.

Tu ne vas donc pas m’arrêter ? » demanda t-elle avec des yeux suppliants lorsqu’il lui indiqua qu’il n’était pas en service ce soir. Elle se mordillait la lèvre sentant presque les larmes monter dans ses yeux. Il ne fallait vraiment pas que Jace découvre ce qu’elle avait fait ce soir. Il ne lui pardonnerait jamais. Et elle ne pourrait pas se pardonner de l’avoir déçu après tout ce qu’il avait fait pour elle.

Lysandre, c’est un très joli nom » dit-elle en plantant ses iris dans ceux du jeune homme. Elle accepta qu’il prenne sa main et se laissa presque porter par lui. Elle avait déplacé son poids du mur au policier. Elle serra doucement la main tendue en souriant. Elle qui avait eu si peur au départ, avait maintenant une confiance immense en cet homme. C’était un peu son ange gardien. L’alcool jouait certainement sur sa prise de décision si changeante.

Je crois que je préfère marcher » répondit-elle. « Je ne peux pas rentrer chez moi dans cet état. Mon frère me tuerait ! Il faut peut-être que je dessoule d’abord. Merci de t’être occupé par moi » déclara la jeune femme. La jeune femme ne pensait pas que Lysandre allait continuer à s’occuper d’elle maintenant. Elle avait juste besoin de trouver quoi faire en attendant que son état s’améliore. Elle avait peut-être encore assez d’argent pour se payer un hôtel. Ou alors elle pouvait téléphoner à Freya. Mais elle doutait que son amie lui réponde à cette heure de la nuit. Elle avait un entrainement tôt le lendemain matin.

Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 15/03/2017
›› Love letters written : 265
›› It's crazy, I look like : Kit Harrington
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: [EILEEN] BOURBON Sam 6 Mai - 9:06





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lysandre & Eileen


« La folie est une ivresse sans fin, où la joie, les délices, les enchantements se renouvellent sans cesse. »

Lysandre avait fini part tout lui avouer, à vrai dire ça ne faisait pas vraiment partie de ses plans, il ne comptait pas lui révéler quoique ce soit à la base, mais la voir boire ce soir lui avait été insupportable, pas après l'état lamentable dans lequel il l'avait retrouvé, cette nuit là elle avait eu de la chance, elle n'en aurait peut être pas une deuxième fois et s'il lui était arrivée quelque chose ce soir, en sortant de ce bar, il ne se le serait jamais pardonné.

-C'est normal, et tu te trompes, n'importe qui aurait fait la même chose.

L'arrêter ? Non, ce n'était certainement pas le moment ni les circonstances adéquates, et puis il n'était pas en service ce soir. Il secoua donc la tête, passant un bras autours de ses épaules pour la protéger de l'air glaciale de la nuit.

-Non, je vais simplement me contenter de te raccompagner.

Il avait vu le regard inquiet de la jeune femme et ses yeux larmoyants et la voir comme ça lui creva le cœur. Cette femme était déroutante, tantôt agressive quelques minutes plus tôt, et maintenant elle se montrait adorable. Elle le compliment sur son prénom et il se contenta de lui adresser un sourire, écoutant la jeune femme s'inquiéter de se que penserait son frère en la voyant ainsi. Marcher un peu ? Oui pourquoi pas, mais en voyant la démarche de la jeune femme, qui n'arrivait pas à aligner pas l'un devant l'autre, il voyait mal comment elle allait pouvoir faire du chemin. Lysandre, décida alors de lui proposer son aide:

-Je peux t'héberger pour la nuit si tu veux.

Il n'avait pas d'idées mal placées, il voulait simplement lui venir en aide, néanmoins se rendant compte que sa phrase pouvait être prise à double sens, il rajouta alors:

-Ne t'en fais pas, je ne suis pas un pervers.


COSMIC SHEEP.
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 18/03/2017
›› Love letters written : 142
›› It's crazy, I look like : Emma Watson
family don't end with blood
MessageSujet: Re: [EILEEN] BOURBON Ven 19 Mai - 18:16

Lysandre devait certainement être une de ces personnes qui voyaient le monde plus beau qu’il ne l’était. Eileen savait très bien que la plupart des gens ne se seraient même pas arrêtés pour voir si elle était en vie ou non. Elle avait vu de nombreux accidents lors de ses nuits de débauche et elle avait appris que la nature humaine faisait que en général, on préférait loin des accidents pour éviter les problèmes et les ennuies. Lysandre ne semblait pas être ce genre d’homme et elle lui en était vraiment reconnaissante. Elle ne chercha pas à lui répliquer quoi que ce soit. Ça n’aurait servi à rien. Le policier avait sa manière de voir les choses et Eileen la sienne.

Elle ne put qu’être plus reconnaissante lorsqu’il lui annonça qu’il n’allait pas l’arrêter. Elle relâcha sa respiration à ce moment. Respiration qu’elle n’avait même pas eu conscience de retenir. Elle essaya de partir d’une démarche titubante pour trouver un endroit où loger lorsque Lysandre lui proposa de l’héberger. Pendant un instant, elle voulut refuser. Elle ne connaissait cet homme ni d’Adam ni d’Eve. Pouvait-elle aller chez lui sans risque ? Mais il ajouta qu’il n’était pas un pervers et cela suffit pour qu’elle lui fasse confiance. Elle était bien éméchée et son sens des réalités était bien diminué.

Oui.. Oui.. j’crois que.. serait pas mal.. » murmura t-elle. L’adrénaline passée, elle recommençait à ne plus parler de manière très cohérente. Cet homme lui avait sauvé la vie, il n’allait pas pouvoir lui faire du mal maintenant. Si il avait véritablement voulu lui en faire, il aurait eu tout le loisir de le faire pendant qu’elle était entrain de crever dans sa voiture ce soir là. Elle lui prit donc le bras et parla une nouvelle fois « Vous suis Chau… chauffer… euh… non… chauffeur ». Elle ne put s’empêcher de pouffer à sa propre bêtise. Le réveil ne serait sans doute pas aussi marrant que cela.
Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 15/03/2017
›› Love letters written : 265
›› It's crazy, I look like : Kit Harrington
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: [EILEEN] BOURBON Sam 20 Mai - 9:11





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lysandre & Eileen


« La folie est une ivresse sans fin, où la joie, les délices, les enchantements se renouvellent sans cesse. »

Lysandre regarda la jeune femme, elle était dans un piètre état et il se demandait bien quel malheur elle pouvait porter sur ses épaules pour se mettre aussi mal, car il avait du mal à croire qu'elle buvait juste pour le plaisir. Néanmoins, il ne posa pas plus de question, premièrement parce qu'elle était saoul et deuxièmement parce qu'il savait qu'elle ne lui répondrait pas, après tout ce n'était pas ses affaires. Alors, après un petit moment, il lui annonça simplement qu'il n'allait pas l'arrêter, de toute évidence, la situation était mal choisie pour une arrestation, c'est lui qui l'avait traîné dehors et il n'était pas en service alors ce soir, il se contenterait simplement d'être un civile serviable.

De toute évidence, elle n'avait pas d'endroit à elle et la laissait repartir seule c'était prendre le risque qu'elle ne s'endorme sur un banc et ne connaissant que trop bien la ville le soir, il préférait éviter cette option là en lui proposant de venir chez lui, chose qu'il n'aurait jamais proposé en temps normal. Déjà parce que c'était contre l'éthique de son travail et parce qu'il préférait être seul, mais au vue de l'urgence de la situation c'était la seule idée qui lui était venu en tête et puis, elle aurait certainement besoin d'un bon doliprane pour demain matin car le mal de tête serait probablement fracassant. Bon, au moins elle ne lui avait pas dit non et ne le voyait pas comme quelqu'un de dangereux c'était déjà un bon point. Elle lui prit le bras et il ne pu s'empêcher de sourire à la bourde de la jeune femme, il fallait avouer qu'elle était drôle quand elle était ivre. Eileen, des fois il se demandait si ce n'était pas le prénom, son premier amour s'appelait également de cette façon là et l'autodestruction était son point fort, il se rappelait qu'il avait faillit sombrer avec elle, c'est probablement après cette période noire qu'il avait voulu devenir policier. Il la mena donc à sa voiture, heureusement qu'il n'était pas garé loin et la fit entrer, lui attachant sa ceinture au passage.

-Ceinture obligatoire jeune fille.

Il monta à bord, côté conducteur et démarra rapidement, roulant jusqu'à Echo Park, son appartement se trouvant dans ce quartier là. Pour une fois, il trouva rapidement une place (qu'on ne lui piqua pas cette fois) et aida Eileen à descendre de la voiture. Ouvrant la porte de son appartement, il lui annonça alors:

-Bienvenue chez moi.



COSMIC SHEEP.
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 18/03/2017
›› Love letters written : 142
›› It's crazy, I look like : Emma Watson
family don't end with blood
MessageSujet: Re: [EILEEN] BOURBON Jeu 29 Juin - 14:30

Il ne fallut pas longtemps pour que le drôle de couple arrive à la voiture du policier. Eileen haussa même un sourcil étonnée qu’il ait pu se trouver une place si près du bar alors que celui-ci était tout simplement bondé. Mais elle était trop bourrée pour faire la moindre remarque. Déjà, rien que le fait d’aligner deux pas sans trébucher était un exploit. Heureusement que Lysandre la tenait fermement. Depuis la dernière fois qu’elle avait essayé de parler, Eileen n’avait toujours pas récupéré son sang froid et continuait de rire bêtement sans pouvoir s’arrêter. Elle devait vraiment ressembler à une folle dans cet état là. Mais au moins, la tristesse qu’elle avait ressentie plus tôt dans la soirée avait disparu. Pour combien de temps ? Certainement jusqu’à que l’alcool qui courait dans son système se dissipe.

Heureusement, Lysandre ouvrit la portière côté passager à la jeune femme et l’aida à grimper dedans. A son tour, il monta et démarra le contact avant de la regarder avec des yeux sévères lui demanda d’attacher sa ceinture.

Qu’est ce que monsieur peut-être rabat-joie ! » pouffa d’elle de rire essayant de prendre un air sérieux et moralisateur mais elle n’y parvint pas. Déjà, elle était parvenue à parler sans se tromper de mots ou sans bégayer et c’était un exploit. Arrivés chez le policier, il aida la jeune femme à descendre de la voiture. Recommencer à marcher fut plus difficile que prévu et elle avait encore moins d’équilibre que quelques minutes auparavant. De plus, cette sensation d’avoir le tournis commençait à la faire se sentir malade et elle n’aimait pas ça. Enfin dans l’appartement, la première chose qu’elle demanda à Lysandre fut :

M’installe où ? »

Elle voulait en réalité lui demander où elle pouvait se mettre sans le déranger et sans mettre trop de bazar. Si il fallait qu’elle dorme par terre, elle le ferait. Ça ne lui poserait pas de problème. Au moins, sur le sol, elle n’aurait plus l’impression constante que la terre tournait beaucoup trop vite pour elle. Elle n’attendit d’ailleurs même pas la réponse de Lysandre pour s’asseoir contre le mur, ne supportant plus de rester debout.

Pas vouloir déranger » murmura t-elle difficilement en finissant par s’allonger sur le sol. Elle n’aurait peut-être pas du boire autant. Elle commençait déjà à s’en mordre les doigts et le réveil serait certainement pire. Elle ne voulait même pas penser à la mauvaise impression qu’elle devait faire au policier et comment elle devait être de mauvaise compagnie ce soir là.
Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 15/03/2017
›› Love letters written : 265
›› It's crazy, I look like : Kit Harrington
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: [EILEEN] BOURBON Jeu 29 Juin - 18:50





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lysandre & Eileen


« La folie est une ivresse sans fin, où la joie, les délices, les enchantements se renouvellent sans cesse. »

Lysandre fut quelque peu soulagé lorsqu'ils arrivèrent sains et saufs à la voiture, car au vue de l'état de la jeune femme rien n'était gagnée e il avait bien eu peu qu'elle lui fasse un coma éthylique avant qu'ils n'atteignent le véhicule. La colère qu'il avait ressenti en la trouvant dans un état pareil assise au bar s'était évanouie, maintenant ne lui restait que l'envie de l'aider, comme ce soir-là où il l'avait extirpé de son véhicule accidenté. Le fou rire e la jeune femme était toujours présent et il se retint de soupirer d'agacement, il n'y avait pas à dire, ces jeunes faisaient vraiment n'importe quoi . Il sourit quelque peu, il n'étai pourtant pas si vieux, à peine trente ans mais il réfléchissait déjà comme s'il en avait soixante, probablement une déformation professionnelle. Il lui ouvrit alors la porte côté passager et l'aida à monter dedans ce qui ne fut pas une tâche facile puis, voyant qu'elle ne s'exécutait pas, il entreprit de l'attacher lui-même, s'installant à côté d'elle.

-Et toi une inconsciente.

De toute façon, discutait avec elle dans l'état dans lequel elle était ne servait à rien, il allait se heurter à un mur, ou dans le cas présent à un fou rire permanent, alors il préféra rouler, sans se préoccuper des rires de la jeune femme, en revanche demain matin elle rirait certainement beaucoup moins. Finalement, ils arrivèrent chez lui et il l'aida à descendre de la voiture et à monter les escaliers pour arriver à son appartement. Lorsqu'ils arrivèrent il constata rapidement que le teint de la jeune femme avait pâlie, elle allai certainement être malade.

-Je vais te laisser mon lit.

Avant qu'elle n'ai put l'entendre, elle était déjà au sol, semblant avoir déconnectée de la réalité avait probablement un mal de crâne tambourinant. Il secoua la tête, décidément cette fille était une idiote, comment pouvait-elle penser un seul instant qu'elle le dérangeait ? Si c'était le cas, il ne l'aurait pas abordé dans ce bar, mais il s'était donné pour mission de veiller sur elle et il l'aiderait à s'en sortir du mieux qu'il le pouvait, du moins si elle en avait envie. Il la souleva doucement du sol, la portant jusqu'à sa chambre et la posant délicatement sur son lit.

-Tu ne m'embêtes pas, je vais aller te chercher une bassine au cas où la nausée te submergerais.

Lysandre partit dans sa cuisine pour en sortant une bassine en plastique et revint la mettre rapidement à côté du lit.



COSMIC SHEEP.
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 18/03/2017
›› Love letters written : 142
›› It's crazy, I look like : Emma Watson
family don't end with blood
MessageSujet: Re: [EILEEN] BOURBON Mer 9 Aoû - 16:35

La situation devait hors contrôle pour Eileen. Elle n’avait plus conscience de ce qu’elle disait ni de ce qu’elle faisait. Sa tête ne faisait que tourner de plus en plus vite au fur et à mesure que l’adrénaline finissait de quitter son corps. Maintenant qu’elle savait que Lysandre ne lui ferait rien et qu’elle était en sécurité dans un appartement, elle avait lâché toutes les barrières. De ce fait, le contre coup n’était que plus puissant. Alors qu’elle demandait à Lysandre où elle pouvait s’installer, celui-ci lui déclara qu’il lui laissait son lit. Eileen qui s’était déjà allongée par terre, secoua la tête en signe de désapprobation. Elle n’allait quand même pas prendre le lit du jeune homme alors que ce dernier avait déjà accepté de l’héberger. Non, elle ne voulait pas. Mais Eileen n’eut pas la force de protester alors que Lysandre la portait déjà dans ses bras pour l’amener jusque dans sa chambre. Il l’installa sur son lit et la jeune femme ne put s’empêcher de gémir de douleur alors que son estomac et sa tête ne cessaient de protester face au traitement qu’elle leur avait fait subir. Lysandre lui annonça qu’il allait chercher une bassine pour ses nausées. C’était certainement l’une des meilleures idées qu’il venait d’avoir de la soirée. Elle ferait tout pour ne pas être malade alors qu’elle se trouvait dans le lit d’une personne qui l’avait si gentiment aidé mais elle n’était pas sûre d’avoir le contrôle de la situation. Quand Lysandre vint déposer la bassine à côté du lit au cas où un accident se produise, Eileen attrapa sa main alors qu’il était entrain de partir pour la laisser tranquille. Elle le regarda avec des yeux suppliants avant de dire « Rester. Plait. Pas… Seule. » Bégaya t-elle difficilement en essayant de former une phrase correcte. La jeune femme essayait de lui faire comprendre qu’elle voulait qu’il reste à ses côtés et qu’elle ne souhaitait pas rester seule. Elle ne pouvait pas rester seule dans un moment pareil. Eileen se sentait déjà si mal physiquement à cause de l’alcool mais émotionnellement elle souffrait également comme jamais. C’était ce mal-être qui l’avait poussé à boire et malgré tout l’alcool qu’elle avait ingurgité, elle ne pouvait pas oublier pourquoi elle avait fait cela. Elle ne parvenait pas à se sortir Colton de l’esprit. Elle savait qu’elle ne pouvait pas retomber dans les bras du jeune homme mais lorsqu’elle était loin de lui, elle avait l’impression de ne plus pouvoir respirer, que son cœur était en mille morceaux et ça elle ne savait pas combien de temps elle pourrait le supporter.
Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 15/03/2017
›› Love letters written : 265
›› It's crazy, I look like : Kit Harrington
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: [EILEEN] BOURBON Mar 29 Aoû - 15:42





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lysandre & Eileen


« La folie est une ivresse sans fin, où la joie, les délices, les enchantements se renouvellent sans cesse. »

Eileen perdait pied, l'alcool semblait redescendre à vive allure et au vu de la pâleur qu'elle arborait, il comprit qu'elle ne tiendrait plus debout très longtemps et il ne se trompa pas, alors qu'il lui proposait de prendre son lit, elle s'allongeait déjà parterre, prête à tomber dans les bras de Morphée, néanmoins, il était hors de question qu'il la laisse sur le carrelage froid de son appartement. L'alcool enivré, permettait d'oublier ses soucis un moment, mais une fois que les effets retombaient, la chute n'en était que plus dur. Le policier la porta alors délicatement pour la poser dans son lit, elle y serait bien mieux et ne se réveillerait pas avec un mal de dos, en plus d'un mal de tête. Lysandre entreprit alors de lui emmener une bassine, sachant que parfois, la nausée était si incontrôlable qu'il fallait extérioriser et il la lui déposa à côté de son lit. Néanmoins, alors qu'il s'apprêtait à la laisser tranquille, elle lui attrapa la main et vu le regard suppliant qu'elle lui lançait, il se sentit fondre. Il revint s'asseoir à côté d'elle, la rassurant quelque peu, lui adressant un doux sourire:

-Je reste là, ne t'en fais pas je veille sur toi. Essaye de dormir.

Eileen semblait désespérée, abattue aussi et Lysandre devina aisément qu'un chagrin amoureux se cachait derrière tout ça, sans réellement savoir la situation, il se doutait qu'un garçon se cachait là dedans et il devait lui avoir fait beaucoup de mal pour qu'elle se mette dans un état pareil. Il jeta alors un œil sur les habits de la jeune femme, elle risquait de ne pas être à l'aise pour dormir. Il se dirigea alors dans son armoire, sortant l'un de ses t-shirt et un de ses caleçons, les lui déposant à côté d'elle.

-Tu seras peut être plus à l'aise là dedans.

Il la regarda alors:

-Tu vas arriver à t'habiller toute seule ?.





COSMIC SHEEP.
Revenir en haut Aller en bas

[EILEEN] BOURBON

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Downtown l.a :: varnish bar
-