Partagez|

don't let me down. (adriel, nora)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 07/09/2016
›› Love letters written : 104
›› It's crazy, I look like : maddie ziegler
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: don't let me down. (adriel, nora) Ven 10 Fév - 2:22


don't let me down.
feat. adriel & nora.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
C'est triste quand même de ne plus voir quotidiennement la personne grâce à laquelle vous êtes vivante, au monde. De ne plus pouvoir lui parler, prendre soin d'elle. Même si j'en parle pas à Nora ou à Ollie, mon père me manque énormément. Je sais pas si c'est normal, je suppose que oui. J'ai jamais dormi loin de lui et aujourd'hui, voilà plusieurs semaines que je crèche chez les Fint sans son autorisation. Je l'appelle chaque soir sans exception, j'essaye d'avoir de ses nouvelles mais c'est compliqué puisqu'il ne répond pas. Peut-être qu'il m'en veut, peut-être qu'il ne veut plus me voir... Je vais tâcher de respecter sa décision, et le jour où il voudra me revoir, il me le fera savoir... Il a probablement besoin de temps.


Je sortais du collège, mon sac sur le dos. Nora était à la maison et j'avais pas envie de la déranger ce jour-là. Je l'avais prévenue que je rentrerais seule, non pas parce que j'avais envie de me taper toute la route jusqu'à chez elle à pied, mais parce que j'avais des choses à aller chercher chez moi, dans mon ancienne maison. Mon père devait probablement encore être en train de faire tous les cafés du coin s'il n'avait pas changé cette habitude-là, je serais donc tranquille. Je fis la route tranquillement, de la musique dans les oreilles. Ollie m'avait prêté son MP3 pour les cours, et c'est hyper utile ce truc. Je me demande comment j'ai pu vivre sans.


J'arrivais devant la maison après une dizaine de minutes de marche. Et de l'extérieur, ça n'avait pas l'air d'avoir bien changé. Les volets étaient fermés, l'herbe atteignait une hauteur spectaculaire... J'étais pas là pour prendre soin de la pelouse, et bien sûr, il ne l'aurait pas fait à ma place. Je m'approchais de l'entrée puis posait ma main sur la poignée histoire de voir si la porte était ouverte. Elle ne l'était pas. Je pris donc mon double de clé dans la poche arrière de mon pantalon, puis j'ouvris la porte avant de m'introduire à l'intérieur... C'était un bordel monstre, et c'était prévisible. La table de cuisine était pleine de bouffe, elle était complètement sale c'était dégueu, le sol était plein de boue et je ne vais pas parler de la poussière qui traînait sur tous les meubles... Non, j'étais bien mieux chez Nora, elle avait raison sur ce point-là lorsqu'elle me disait ne pas vouloir que je retourne chez moi.


Je ne m'attardais pas plus longtemps là-dessus puis j'entrais dans ma chambre qui se trouvait au fond du couloir. Et bizarrement, elle était comme elle l'était quand j'étais partie. Je pris quelques secondes, m'asseyant sur mon lit. Comment ma vie a-t-elle pu merder à ce point, hein ? Comment j'ai pu me mettre dans une telle merde avec mon père ? On s'entendait bien avant...


J'ai commencé à fouiller mes armoires, sortant quelques hauts, bas, paires de chaussettes. Nora a beau m'avoir acheté des fringues, je voulais récupérer celles que j'avais laissé à la maison et même si je ne pouvais pas tout reprendre en une fois, j'en reprenais un peu. Je mettais le tout dans mon sac, puis je pris aussi quelques photos de famille qui traînaient sur ma table de nuit. Il y en avait deux, une de moi et mon père, et une autre de mon père avec ma grand-mère... On n'en avait pas beaucoup, de ce genre de photos mais c'était toujours agréable à regarder.


"Putain de merde !"  Je sursautais sur place, manquant de tomber. La voix de mon père retentissait dans toute la maison. Il criait, il hurlait, en colère. Il était sûrement rentré pendant que j'étais en train de prendre des affaires et je ne l'avais pas remarqué. Je vérifiais ma fenêtre, ne voulant à tout prix pas croiser mon père. Je le savais : dans ce genre d'état, donc en colère, il était incontrôlable. J'essayais de l'ouvrir et bien sûr, elle était verrouillée. Putain. Mon premier réflexe fut de sortir mon téléphone et d'aller me cacher sous mon lit, mes armoires toujours ouvertes et mon sac posé sur mon lit. J'avais peur, très peur. "J'crois que j'ai fait une bêtise. J'ai besoin d'aide. Tu réponds pas au téléphone. Je suis passée chercher des affaires après les cours avec mes clés. Mon père est rentré entre temps, il sait pas que je suis là je suis cachée sous mon lit. Il arrête pas de crier, je l'entends péter des trucs. Viens me chercher, s'il te plaît !" Venir chez moi avait été une terrible erreur, et j'allais encore devoir en payer les frais... J'ai envoyé un texto à Nora, en espérant qu'elle vienne à mon secours... J'entendais mon père casser des trucs dans la cuisine. Il était pas du tout dans son assiette... Et s'il me trouvait, je savais que je prendrais cher, très cher.



♡ ♡ ♡
MACFLY
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 15/05/2016
›› Love letters written : 821
›› It's crazy, I look like : TatianaMaslany
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: don't let me down. (adriel, nora) Dim 12 Fév - 2:31


don't let me down.
feat. adriel & nora.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Tu prépares à manger. Coupe les tomates minutieusement. Tu as prévu de faire une sauce tomate maison pour accompagner des spaghettis bolognaises. Avant de rentrer tu es passé à la boucherie récupérer des boulettes de viandes. La casserole est posé sur la plaque électrique, elle n'attend qu'une chose... d'être remplie. Tu jettes des bref regards en direction de ton portable. Clara n'est toujours pas rentrée, Ollie fait ses devoirs juste derrière toi, au comptoir. Tu essayes de ne pas paraître trop soucieuse, essaye de te convaincre qu'elle doit traîner avec des amis. Que bien qu'elle soit du style solitaire, elle a certainement dû rencontrer du monde et se permet quelques minutes de plus en leur compagnie. Au vu des derniers événements tu ne peux te permettre de lui reprocher cet écart d'horaire. Une petite inspiration se fait remarquer dans la pièce. "Maman." s'exclame Ollie. Ta tête dans ta préparation il te faut quelques secondes pour réagir. Tu attrapes le torchon présent à quelques millimètres de toi. Tu te retournes et réponds : "Oui chéri. Qu'est-ce qui a ? " "Ton téléphone a vibré!" Surprise tu esquisses un léger sourire. "Merci... je suis un peu dans mes pensées..." dis-tu tout en attrapant ton portable. Tu le déverrouilles. "C'est à cause d'une de tes enquêtes super cool!" Tu ris légèrement à la remarque de ton fils, mais ton sourire se décompose très vite lorsque tu lis le contenu du message que tu viens de recevoir. Ton coeur s'accélère et tu sais au fond de toi que la panique ne dois pas t'emparer. Qu'il faut que tu réagisses vite et bien. Tu le mets dans ta poche de jean. "Attrape ton manteau." "Quoi? Maman j'ai pas fini mes dev..." "Tu les prends aussi je t'amène chez Drew." "Quoi? Maman qu'est-ce qui a ? Maman tu me fais peur qu'est-ce qui se passe?" Dit-il paniqué à te voir t'activer entre le salon et la cuisine. Tu attrapes son sac d'école, retourne dans la cuisine prends toutes ses affaires et les fait glisser dans le sac, en vrac, mais au moins c'est plus rapide. "Je t'ai dit d'attraper ton manteau Oliver ! Tu le fais!" dis-tu sur un ton froid, un ton que tu n'as jamais utilisé sur ton fils. Soucieux il t'écoute et alors qu'il viens tout juste de le mettre sur ses épaules, tu attrapes le tien et l'invite à sortir de la maison. Tu la refermes à clé et vous filez dans la voiture. Tu roules plus vite que d'habitude. Ta main droite ne cesse de tapoter le volant. "Maman... qu'est-ce qui se passe? Tu sais que tu peux..." Tu prends une grande inspiration et dis : "C'est Clara." Tu as juste à jeter un oeil sur le rétroviseur pour voir le visage de ton fils se décomposer. "Je vais la chercher! Tout va bien se passer!" "Je t'accompagne!" "Non Ollie... Tu ne peux pas..." "Mais bien sûr que si... je ne vais pas te laisser y aller..." "Tu es un petit garçon Ollie...Parfois il n'y a que les adultes qui peuvent des choses!" Tu arrives en bas de l'immeuble de ton frère. Tu te gares, met tes warning puis te retournes pour faire face à ton fils. Qui a les larmes aux yeux. "Je ne veux pas qu'il t'arrives quoi que ce soit... papa... Asher il a déjà voulu t'attaquer...et puis il est malade... il y a que toi... j'ai que toi et Clara... et oui toute la famille Fint mais... tu es ma maman... laisse moi t'accompagner il est dangereux le père de Clara... On devrait... on devrait appeler les flics... appeler Matéo..." Les paroles de ton fils déchire ton coeur... Tu caresses sa petite frimousse. "Chéri... Je vais gérer cette histoire d'accord. Clara crois encore en son père... et elle a raison... peut-être qu'un jour, peut-être que ce soir tout va bien se passer." Mensonge. "Je vais revenir... avec Clara..." "Tu me promets?" "Je ne trahis jamais une promesse petit gnome tu devrais le savoir!" Tu lui fais un petit clin d'oeil. Drew tape à la fenêtre. "Hey bonhomme tu descends, Joy t'attends en haut!" Timidement Ollie détache son regard du tien et sors de la voiture, s'engouffre dans l'immeuble rejoindre ta petite soeur. "Je t'aime maman!" .

"C'est quoi les règles?" Tu sens que ton frère n'est pas d'accord avec tes agissements présent. "Je récupère Clara et je reviens!" "Ce n'est pas parce que tu peux porter une arme maintenant que tu es invincible soeurette!" dit-il froidement. "Drew..." "Je sais... tout ce que je vais dire ne va en rien t'empêcher d'agir comme tu le sens... mais rappelles-toi et ce que je vais dire va peut-être te choquer... mais là tu pars... en laissant ta famille et ton fils derrière..." "Il s'agit de Clara Drew!" "Oui... elle est cool cette gamine... mais elle est rien pour moi au contraire de toi!" "Drew!" Il lève les mains, signale de par son geste qu'il a fini et qu'il te laisse prendre ce choix qui n'en est finalement pas un... Car dès qu'il disparaît dans l'embrasure de la porte, tu tournes la clé et démarre. File à South L.A. Avec les paroles de ton fils, celle de Drew qui ne cesse de se répéter. Tu es effrayée à l'idée de te confronter de nouveau contre le père de Clara. Mais tu ne peux décidément pas laisser cette gamine.

Tu arrives une bonne dizaine de minutes plus tard. Te gares à quelques mètres de la demeure des Griffin. Tu te demandes est-ce que tu dois prendre ton arme qui se trouve dans la boîte à gant? Puis tu cesses de penser, d'envisager quoi que ce soit - comme le pire ? - et sors de la voiture. Tu te dirige vers la porte d'entrée. Va pour frapper, lorsque tu entends le père de Clara crier. Au bruit tu comprends très vite qu'il titube et tu déduis qu'il est alcoolisé. Tu réfléchis très vite et décide de faire le tour de la maison. Tu y aperçois une gouttière. Ça risque d'être fastidieux. Le risque de tomber, chuter est tout de même assez plausible. Tu remarque une fenêtre demi-ouverte. Ça ça pourrait faire l'affaire. Tu envoie un texto à Clara lui indiquant la pièce où elle doit se diriger et qu'elle doit attendre que tu rentres en action. Tu te repointe au devant de la maison et frappe à la porte, qui s'ouvre légèrement. Le pas lourd du père de Clara se rapproche et tu vois son visage apparaître. "Oh oh oh... vous... ici!" dit-il d'un ton mauvais. "Il faut qu'on parle!" dis-tu mal-à-l'aise. "Ah oui? Vvv... vous en êtes-sûre? C'est pour causer que vous êtes venu? Bah alors..." dit-il en ouvrant violemment sa porte. Il t'attrapes le poignet et te forces à rentrer. Il reclaque la porte derrière toi. Tu te déplaces de tel sorte à l'amener dans une autre pièce - la cuisine - hors de vision de l'escalier. Pour que Clara descende, ne risque rien et file par la buanderie. Un plan fait à l'arrache, suicide pour ta part... mais tu sais te défendre. Du moins tu espères que tu n'auras pas à le faire. "On va parler... sale psy à la con!" Il attrapes une bouteille, présente sur la table à manger. Commence à la picoler. "Je ne suis plus psy!" dis-tu en ne le lâchant pas du regard! "Ah oui? Alors elle est où ma fille... À quoi ça sert de la garder hein? Elle vous sert à rien, moi elle me servais au moins! Regarder, mais putain regarder!" dit-il en frappant la table. Tu recules de quelques pas. "C'est crade... Je vis dans un taudis, dans une merde... j'ai besoin d'elle !" "On parle pas d'une bonniche Monsieur Griffin. On parle de votre fille..." dis-tu commençant à avoir les nerfs. "Vous pensez quoi? Qu'elle n'a pas de pensée! c'est un être humain bordel! c'est votre enfant! Si vous aviez appris à la connaître comme je l'ai fait vous auriez découvert qu'elle est géniale!" Il se rapproche dangereusement de toi. Te bloque contre le mur. Il suinte l'alcool. "Mais comment je peux le découvrir si vous me la prenez hein? Nora! Vous êtes toute seule aujourd'hui, il n'y a personne pour jouer les gros durs... et..." dit-il en se permettant de toucher. Tu essayes de te décoincer de son emprise. "Lâchez-moi." "et je ne sens aucune arme." "Je vous ai demandé de me lâcher." Dis-tu en essayant de le pousser, mais c'est alors que tu entends un bruit provenant du salon... "Mais qu'est-ce que..." Il se retourne et vois une frimousse disparaître. "Clara... Clara.." Un appel de détresse. "Non... non Clara va-t-en vite!" dis-tu en courant après son père. Tu essayes de lui attraper son bras. "Clara tu REVIENS ICI TOUT DE SUITE! CLARA !" et là il se retourne et et tu reçois une gifle. La violence du geste te fais déchanter, tu glisses au sol. "Espèce de connasse ça va pas se terminer comme ça!" dit-il en marchant finalement dans ta direction. Tu essayes de lui échapper, te glisse sur le sol. Tu es sa cible. Tu prie pour que Clara soit sortie de la maison et espère pouvoir atteindre la porte d'entré avant qu'il ne t'atteigne une nouvelle fois.

♡ ♡ ♡
MACFLY
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 07/09/2016
›› Love letters written : 104
›› It's crazy, I look like : maddie ziegler
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: don't let me down. (adriel, nora) Ven 17 Fév - 6:32


don't let me down.
feat. adriel & nora.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Je savais que rentrer chez moi était une énorme erreur. Ces affaires que j’étais venues chercher, j’aurais pu m’en passer. J’aurais juste eu à demander à Nora de m’acheter ceci, cela et tout aurait été réglé. Mais comme d’habitude, j’en fais qu’à ma tête, je prends des décisions sans réfléchir et j’me fous dans une merde pas possible. Je pensais que mon père ne rentrerait pas, je pensais avoir le temps de prendre des affaires et de filer en douce, mais bien sûr, rien ne se passe jamais comme je le prévois. Cachée sous mon lit, je tremblotais, mon téléphone en main alors que j’essayais d’appeler Nora. Une, deux fois. Elle ne répondait pas. Je me décidais à lui envoyer un SMS pour lui expliquer la situation, pour qu’elle vienne me sortir de cette merde dans laquelle je m’étais fourrée mais aussitôt je lui envoyais le message que je regrettais déjà. Ça finirait comme la dernière fois, mon père allait vouloir lui mettre sur la gueule et y aurait personne pour la sauver, pour nous sauver. Je tremblais sous ses hurlements qui se faisaient de plus en plus fort. Je l’entendais, je le savais, il était complètement bourré et s’il me trouvait, j’allais sûrement trinquer. J’allais recevoir des coups, des insultes, il m’enfermerait dans ma chambre et je retrouverais la vie merdique que je menais il y a encore quelques mois, lorsque j’étais encore sa chose et que je passais mon temps à nettoyer la main, à lui faire à manger. Ah bah oui, il devait être perdu sans moi, lui qui a toujours compté sur moi pour la moindre chose et qui passait son temps à boire, à dormir, à gueuler. J’essaye de faire passer le temps, allongée sous mon lit mais c’est dur, très dur.

Puis je sens mon téléphone vibrer dans ma main. C’était Nora qui m’avait répondu et qui m’indiquait de sortir de la maison par la cuisine sans faire le moindre bruit. J’espérais pouvoir faire ce qu’elle voulait que je fasse. J’avais peur, très peur. Puis alors que je me hissais hors de sous mon lit, un énième hurlement de mon père me fit sursauter. Il criait sur Nora. Je poussais la porte de ma chambre puis descendais les escaliers sur la pointe des pieds, veillant à ne pas faire le moindre bruit même si c’était dur. Puis lorsque j’atteignis le rez-de-chaussée, je les aperçus juste devant moi, à quelques mètres, mon père la bloquait contre le mur, la touchait pour voir si elle était armée. Je descendais encore quelques marches pour atteindre le salon, paniquée. Puis c’est à ce moment précis que je compris que j’avais merdé, que je m’étais faite voir. Mon père s’était tourné pour me regarder, il me suppliait ou plutôt m’ordonnait de revenir alors que je fuyais en dehors de la maison, m’enfermant dans la voiture où je me débarrassais de mon sac. Nora était en danger, il allait la tuer. Il en était capable, je le savais très bien. C’est donc en prenant mon courage à deux mains que je fis à nouveau mon entrée dans la maison. Mon père s’approchait dangereusement d’elle alors qu’elle était allongée à terre, inoffensive. Je regardais ce qui m’entourait, la maison avait pas mal changé et je priais intérieurement pour que quelque chose arrive, pour que quelqu’un me vienne en aide.

« Papa ! Lâche-la, s’il te plaît ! Je vais revenir… J’te jure ! », je le suppliais, aux bords des larmes alors que je m’approchais de lui. Il tenait Nora par les cheveux, son regard posé sur moi. Il hésitait, il voulait que je revienne. « Laisse-la partir, je reste ici ce soir… Elle est pas méchante, j’te promets. », je m’approchais à petits pas de lui, les mains derrière le dos, j’étais morte de trouille. « Tu mens, tu t'fous d'ma gueule ! Tu vas encore repartir et me laisser tout seul, comme une merde. » Il relâcha un peu son emprise sur Nora, mais lui donna quand même un coup de poing dans la figure. Je ne m'y attendais pas. « C'est bon, laisse-la tranquille ! » Je m'approchais de lui puis après m'être blottie contre lui, je posais ma main sur son bras pour qu'il se calme, pour qu'il relâche Nora, ce qu'il fit. Nora était pas mal amochée... J'essayais de lui faire un clin d'oeil discrètement, de lui faire comprendre que je ne voulais pas rester ce soir-là. Qu'il fallait qu'elle parte et qu'elle appelle quelqu'un, parce que seule contre lui, elle ne pourrait rien.



♡ ♡ ♡
MACFLY
Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 26/01/2017
›› Love letters written : 70
›› It's crazy, I look like : Tom Ellis
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: don't let me down. (adriel, nora) Dim 19 Fév - 22:45


L’avenir, Adriel n’y prêtait plus attention depuis longtemps. Depuis cinq ans, si il faut être précis. Depuis que cet accident de malheur, lui avait enlevé le moindre de ses souvenirs. Pendant longtemps, il avait cru que ses souvenirs reviendraient, que les visages de ses proches lui parleraient enfin. Mais non, il avait du réapprendre à les connaître, réapprendre à se connaître lui-même. Aujourd’hui, il était enfin parvenu à trouver un semblant de calme dans sa vie et un semblant de paix. Adriel avait lié des liens forts avec sa sœur. Il avait une relation stable avec une magnifique femme, nommée Madison, bien qu’il ne sache pas vraiment si ils sont en couple à l’heure actuelle. Il aimait son travail, résoudre des affaires. Et, à son plus grand étonnement, il était plutôt doué en tant qu’inspecteur. Il était heureux. Sa vie était stable. Et, enfin, il avait décidé de se concentrer sur l’avenir. Il avait décidé d’y voir plus clair avec sa Madi. Il avait décidé d’essayer de gravir les échelons dans son travail. Il voulait prévoir son avenir.

Sauf, que l’avenir n’est jamais comme on l’avait imaginé. Il y avait eu cette soirée étrange où une magnifique blonde qui hantait ses rêves depuis cinq ans, l’avait interpelé. Elle lui avait déclaré être sa femme et avait dit qu’il s’appelait Li..Lillian ? non, Louis ? Non plus ! Ah oui ! Liaam. Il ne connaissait aucun Liaam. Lui, il s’appelait Adriel. C’était ça son nom. C’était ça sa vie. Mais ça l’avait plus perturbé qu’il n’avait bien voulu le montrer. Il y avait pensé toute la nuit sans en montrer à personne. Puis, il avait rangé ce souvenir dans un coin de son cerveau et était passé à autre chose. Il était très doué pour faire abstraction des choses, pour compartimenter. C’était une chose dont il avait vraiment eu besoin au cours de ces cinq dernières années tant les informations sur son ancienne vie affluait rapidement. Il ne passait pas une minute sans qu’un membre de sa famille lui apprenne quelques choses sur lui même que lui même ignorait. C’était beaucoup trop d’éléments en peu de temps.

Cette nuit-là, Adriel était sur une affaire des plus importantes dans un quartier de Los Angeles. Il avait passé un certain à profiler un éventuel suspect qui en définitive ne faisait rien de mal, sauf tromper sa femme. Il avait donc perdu une bonne nuit de sommeil pour rien. Ça ne le dérangeait pas de travailler plus que de raisons mais il aimait avoir des résultats probants. Il aimait quand ce qu’il faisait servait à quelque chose. Cette nuit-là n’avait servi à rien. Enfin c’est ce qu’il croyait. Alors qu’il était entrain de conduire pour rentrer chez lui, le jeune homme entendit sa radio raisonner « Appelle à tous les patrouilles. Il y a une un signalement dans une maison de South L.A. Les voisins se plaignent de cris dans une maison. L’homme qui y habite est connu des services de police pour être violent. Par précaution, il faut qu’une voiture se rende là-bas pour vérifier si rien de grave n’est pas entrain de se produire. » Finalement, sa nuit n’allait peut-être pas être si inutile que ça. Regardant où il se trouvait, Adriel remarqua qu’il était tout près du lieu dit. Il y serait en quelques minutes si tous les feux de la ville restaient au vert. Il prit sa radio afin de répondre.
« Ici, l’inspecteur Bishop. Je suis à proximité des lieux. Je m’en occupe. » dit-il. Il savait que ce n’était pas une mission pour un inspecteur mais il avait besoin de faire quelque chose. Autant qu’il se rende utile non ? L’amnésique conduisit donc vers le lieu dit. Et en effet, arrivé au bout de la rue, il entendait déjà des cris et des bruits de lutte. Le jeune homme se gara en vitesse et saisit son arme. Ce n’était pas juste un contrôle de routine. Il se passait réellement quelque chose dans cette maison de South L.A. Une adolescente qui devait avoir à peine 15 ans se trouvait sur le pas de la porte. Elle hurlait à celui qui devait être son père de lâcher une femme. L’homme la tenait fermement une femme sur le sol. Il semblait près à la battre de nouveau. Elle avait l’air amoché. Sans réfléchir, Adriel courut en direction de la scène de bagarre. Il sortit son arme la pointant sur l’homme ivre et son insigne et hurla
Police ! Arrêtez immédiatement ce que vous êtes entrain de faire et mettez les mains sur la tête bien en évidence monsieur. »
L’Homme sembla réaliser ce qui se passait puisqu’il coopéra et Adriel put l’appréhender sans combat. Il lui passa les menottes afin qu’il ne devient pas fou de nouveau. Rapidement, il l’amena dans sa voiture pour le neutraliser. Il regrettait d’être seul dans une situation comme celle-ci. Il courut ensuite vers la femme et l’adolescente, appelant des renforts policiers et une ambulance.

Vous allez bien ? Ne bougez pas ! J’ai appelé les secours. Tout va bien se passer maintenant. Vous êtes sauvé. »
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 15/05/2016
›› Love letters written : 821
›› It's crazy, I look like : TatianaMaslany
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: don't let me down. (adriel, nora) Sam 25 Fév - 23:03


don't let me down.
feat. adriel & nora.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ollie ne cesse d'être dans tes pensées. Alors que tu te traînes sûr le sol, tu n'arrêtes pas de penser à ton fils, car pour une fois dans ta vie tu ne sais pas comment tu vas te sortir de cette situation et tu te demandes même pourquoi tu t'es laissée entraîner alors que ce n'est pas malin et que tu aurais pu appeler un collègue de police pour lui dire où tu allais, les raisons du pourquoi tu partais à South L.A. Mais non encore une fois ton orgueil à joué, il a préféré se la jouer indépendant te laissant seul avec ta force alors que tu n'es pas aussi forte que ça et que celle du père de Clara te démontres bien que tu n'es finalement sans défense. La seule chose qui peut te réconforter en ce moment c'est que Clara est maintenant protégée, hors d'atteinte, proche de la voiture, proche de la liberté et alors qu'il t'attrapes par les cheveux ce qui vaut un hurlement de douleur tu aperçois Clara revenir. "Clara est-ce que pour une fois tu pourrais m'écouter!" dis-tu dans un ton de plainte. Il te donne un coup de poing, signal qu'il faut que tu taises. Tu es sonnée, mais tu entends toutefois le souhait de Clara ce qui te met dans une colère noire. Elle le prends dans ses bras et tu as beau avoir bientôt la trentaine tu ne comprends pas les agissements de cette adolescente! Tu aurais préféré qu'elle parte, qu'elle fuis plutôt qu'elle revienne et qu'elle se laisse avoir par cette personne violente et qui n'a aucune part d'humanité selon toi. Tu sens la poigne s'alléger et tu essayes de t'échapper de son emprise lorsque la police fait son apparition. Plus précisément Adriel Bishop. Celui qui a repris l'affaire depuis Mateo. Toutes les émotions ressenties depuis son départ reviennent au galop.


Et alors qu'il appréhende le père qui apparemment, retrouve de sa lucidité et coopère. Tu te remets de tes émotions en t'écartant d'eux. Cela peut paraître mesquin, bizarre et dur... mais tu as ce besoin de t'écarter de Clara et d'Adriel. Tu as beau avoir été la plus secouée... Tu as besoin de reprendre tes esprits... de gérer cette situation d'où tu n'avais aucun contrôle et tu te mets à pleurer... parce que tu as tellement eu peur de mourir et de laisser ton fils Ollie et ta famille... Tu as du mal à reprendre ta respiration et ne prend plus compte au fait que Clara, adolescente doit être traumatisée... Tu aimerais reprendre tes esprits et la réconforter... mais il te faut quelques secondes avant de reprendre des forces, de réaliser ce que vous venez de vivre. Ces secondes se transforment en minute où tu souffles, tu prends de grandes inspirations. Puis tu reviens vers eux, plus précisément vers Clara où tu décides de la prendre dans les bras. "Je... Merci... Je vais très bien." dis-tu alors que tu souffres le martyr que ce soit au niveau du visage, que tu n'oses croiser... "C'est surtout Clara dont il faut s'occuper! Ça va toi?" dis-tu en essayant de reprendre de la contenance. "Vous... je sais plus trop... je vous ai déjà vu non?" demandes-tu en essayant de savoir si c'est un allié de Mateo - ce qui veut dire connaisseur de toute la situation - ou si ça annonce de nouveau des problèmes.
♡ ♡ ♡
MACFLY
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 07/09/2016
›› Love letters written : 104
›› It's crazy, I look like : maddie ziegler
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: don't let me down. (adriel, nora) Jeu 9 Mar - 1:31


don't let me down.
feat. adriel & nora.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Tout s'est passé tellement vite... Les cris de panique, les hurlements, les menaces, les insultes. Je sais pas si cette situation était pire que la première, lorsque mon père a décidé de venir foutre la merde chez Nora et que ça a pratiquement terminé en bain de sang. J'avais pas envie de retourner avec lui, de devoir subir ses ordres et sa mauvaise humeur de tous les jours. Je ne vis peut-être que depuis quelques temps chez Nora mais ma vie a radicalement changé durant ce petit laps de temps, même si c'était au début dur à croire pour moi... Peut-être que finalement, je mérite d'être heureuse. Peut-être que je mérite plus que ce que mon père m'offrait jusqu'à maintenant, c'est-à-dire rien.

Quelqu'un est arrivé. Un flic, sûrement appelé par les voisins. Au début, ça s'annonçait compliqué. Mon père n'a jamais vraiment aimé la police, il les haïssait même, disant très souvent qu'ils n'étaient bons qu'à emmerder le monde et à pourrir la vie des braves gens... Les lois, il ne les a jamais respectées. Pourtant, ce jour-là, il s'est laissé faire lorsque l'homme lui a passé les menottes et l'a éloigné de Nora et moi. Peut-être qu'il était trop chamboulé, peut-être qu'il avait compris que tout était fini... J'avais les larmes aux yeux. C'était pas la première fois que je le voyais avec les menottes aux poignets, mais c'était la première fois qu'on allait l'emmener pour quelque chose d'aussi grave. Une agression, des menaces... je ne savais pas s'il fallait espérer le voir sortir rapidement. Il méritait sûrement de passer un bout de temps derrière les barreaux, même si ce serait compliqué pour nous deux.

On reprenait tranquillement nos esprits avec Nora, l'une dans les bras de l'autre. Ca avait été compliqué mais je sentais que c'était terminé, qu'on serait en sécurité toutes les deux, je l'espérais en tout cas. Elle m'avait déjà dit ce qu'elle pensait de mon père, de son cas... et peut-être qu'elle avait raison, peut-être qu'il avait besoin d'un spécialiste, d'un traitement, d'un isolement... j'en sais rien, mais tout ça m'a fait prendre conscience de certaines choses, de l'état de mon père qui est loin d'être aussi normal que je le pensais. "Ça va, ça va..." je murmurais dans les bras de Nora, j'allais bien... j'essayais d'aller bien. J'avais pleins de trucs en tête, niveau humeur, j'étais à zéro. J'me sentais pas bien et la seule chose que je voulais faire, c'était rentrer et me cacher sous mes couvertures. Encore une fois, j'avais fait courir un putain de vieux risque à Nora, elle aurait pu crever à cause de moi.

Je la laissais discuter avec ce flic qu'elle disait connaître et auquel je ne prêtais pas vraiment attention... "On peut rentrer... ?", je me frottais les yeux pleins de larmes, reniflant un peu. Ça faisait bien longtemps que j'avais pas autant chialé.



♡ ♡ ♡
MACFLY
Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 26/01/2017
›› Love letters written : 70
›› It's crazy, I look like : Tom Ellis
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: don't let me down. (adriel, nora) Ven 10 Mar - 13:01

La crise semblait être passée. L’homme violent avait rapidement été maitrisé par Adriel et il l’avait menotté avant de l’enfermer dans sa voiture et d’appeler une patrouille qui n’avait pas tardé à arriver. Les collègues de l’inspecteur embarquèrent l’homme pour le gérer au poste de police. Adriel, lui devait s’occuper des deux femmes. Maintenant qu’il réfléchissait cette maison et cette situation lui semblait familière. Il avait d’abord laissé l’action se produire et avait agi en fonction mais maintenant qu’il pouvait réfléchir, tout semblait prendre du sens. Le jeune homme était absolument sûr de savoir ce qui se passait dans cette maison quand la femme allongée par terre et blessée semblant le reconnaître. Il la regarda attentivement avant de dire :

Nora ? Nora Fint ? Mateo m’a parlé de vous et de la situation. Adriel Bishop, inspecteur de police. Je suis vraiment désolé que les choses se soient males passées. Je sais que vous voulez gardé la situation discrète mais je pense que vous avez besoin de soin madame » déclara t-il avec un ton sérieux. Elle avait l’air bien blessée. Elle lui intima ensuite de s’occuper de Clara mais la jeune fille semblait être saine et sauve physique bien qu’elle devait être traumatisée psychologiquement. Rapidement, les deux femmes se prirent dans les bras l’une de l’autre alors que Clara annonçait qu’elle allait bien.

Adriel se sentit néanmoins de nouveau obligé d’intervenir « Madame, souhaitez vous faire une déposition de plainte pour agression ? Je me doute de la réponse mais je suis dans l’obligation de vous poser cette question dans le cadre de mon métier. » ajouta t-il.

Clara demanda alors si elles pouvaient rentrer. Elle voulait surement partir de cette maison où c’était produit tant de drame pour elle, ce que le policier comprenait. Cependant, il ne pouvait pas décemment laissé partir la plus âgée sans qu’elle n’est subie des soins. « Je ne vais pas pouvoir vous laissez partir. J’aimerai d’abord amener Madame Fint dans un centre de soin pour qu’elle puisse recevoir les soins qu’elle nécessite. Je vous promet qu’aucune question ne saura posé et que je resterai avec vous tout le temps. Il sera très facile pour moi de dire que cette affaire est classée confidentielle. Ce sera comme si rien ne s’était passé pour les services sociaux et le reste si c’est ce que vous souhaitez. » expliqua t-il. Le jeune homme savait bien que l’histoire était compliquée et il ne souhaitait pas la complexifier davantage. Le départ de Mateo ne devait déjà pas être facile pour les deux femmes étant donné qu’il était au courant de tous et que c’était lui qui avait géré l’affaire jusqu’à maintenant. Adriel poussa un profond soupire sans véritablement savoir quoi faire. Ce n’était pas facile d’être plongé dans une situation que l’on ne maitrisait pas réellement et qui était aussi exceptionnelle que celle-ci.
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 15/05/2016
›› Love letters written : 821
›› It's crazy, I look like : TatianaMaslany
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: don't let me down. (adriel, nora) Sam 25 Mar - 19:15


don't let me down.
feat. adriel & nora.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Tu es à l'affût. Tes sens sont en alerte. Tu as cette impression d'avoir été enfermée dans une bulle où la noirceur, le mal y régnait. Adriel vient de l'éclater et alors que tu vois le père de Clara se faire amener par le corps policier tu n'arrives toutefois pas à te remettre de tes émotions. De ce que vous avez vécu. Tu t'entends parler, tu te vois agir, mais de l'extérieur. Tu désires appuyer sur la touche off, te réveiller de ce mauvais cauchemar, mais rien de tout ça n'est possible et le fait que ce soit un collègue de Matéo qui soit venu te secourir ne t'aide en rien pour réfléchir. "Euh... oui... je... " Tu fermes les yeux, essaye de penser à des choses sensées, des faits qui pourrait aider la police, tout comme toi et Clara. Mais tout va tellement vite, qu'il te faut quelques minutes de plus pour aligner plus de trois mots. "Adriel Bishop... merci d'être là... je... effectivement je pense que je ne peux pas trop y réchapper cette fois..." dis-tu en insinuant malencontreusement que ce n'est pas la première fois que tu rencontres le père de Clara, que ce n'est pas votre première altercation.. la seule différence c'est que cette fois-ci il a réussi à te toucher.

Lorsqu'il évoque la déposition de plainte tu prends le temps de réfléchir. Tu sais que Clara risque de ne pas apprécier ta réponse, tu sais qu'elle risque de t'en vouloir, mais tu ne peux imaginer mettre en danger la vie d'Oliver une seconde de plus et savoir que son père puisse se rapprocher de nouveau vers vous à n'importe quel moment est au-dessus de tes forces. Tu te poses de véritable question concernant l'agression, essaye d'être la plus vive possible, mais Clara te coupe dans ton élan en demandant si vous pouvez y aller. Tu n'as de nouveau pas le temps d'émettre un moindre mot qu'Adriel répond à ta place en te proposant, ou plutôt en te conseillant de t'amener dans un centre de soin. "Centre de soin, confidentialité... tout ça me va très bien." dis-tu en touchant ta tête. Tu n'oses pas bouger de peur d'avoir un vertige. "On peut y aller avec votre voiture n'est-ce pas?" demandes-tu ne te voyant bien évidemment pas conduire dans cet état. Tu jettes un coup d'oeil à l'adolescente et lui dis : "Nous deux va falloir qu'on parle de tout ça et de ce que je vais faire!" dis-tu à Clara avant de lui remettre une mèche de cheveux derrière son oreille. Bien que la décision vienne de toi, tu ne veux pas lui cacher tes intentions. Tu ne peux plus la protéger à ce sujet, ayant vécu un affrontement de pleinsfouet
♡ ♡ ♡
MACFLY
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 07/09/2016
›› Love letters written : 104
›› It's crazy, I look like : maddie ziegler
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: don't let me down. (adriel, nora) Lun 27 Mar - 8:19


don't let me down.
feat. adriel & nora.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Allongée dans ce grand lit, je caresse les cheveux du gamin qui dort contre moi, ses petits bras enroulés autour de moi. Jamais j’aurais pensé être aussi proche d’un garçon aussi jeune que lui, et pourtant… C’était souvent comme ça, ces derniers temps le week-end. On faisait grasse matinée le samedi avec Ollie mais je me réveillais la plupart du temps avant lui et pouvais le regarder dormir. Les yeux fermés, un petit sourire aux lèvres, je comprends pourquoi Nora est à ce point protectrice avec lui. J’ai pas d’enfants (et heureusement) mais j’espère un jour pouvoir donner autant d’amour qu’elle en donne à Ollie. Il a énormément de chance d’avoir une mère aussi présence, aussi fière de lui. Mon père n’a jamais été comme ça et je pense que rien de tout ça n’arriverait s’il avait pris son rôle de père très au sérieux… Je regrette de m’être levé ce matin-là, j’aurais dû rester au lit, faire semblant d’être malade auprès de Nora pour qu’elle me dise de rester à la maison, pour qu’elle m’excuse à l’école et que je sois tranquille. Mais non, j’ai voulu faire l’adulte…

Un flic avait pris la situation en main et avait immobilisé mon père qui était maintenant menotté, à l’arrière d’une voiture de flics. Putain. Il s’était déjà fait arrêter mais jamais pour ce genre de choses. Pour avoir conduit en état d’ivresse, pour s’être battu dans un bar… pour des délits ‘mineurs’, mais il est toujours ressorti après quelques heures de garde à vue, et bien sûr, c’était moi qui venait le chercher au poste après les cours ou qui lui amenait des trucs à manger le soir alors que j’étais déjà censée être au lit.

J’ai demandé à Nora de partir. Je ne voulais pas rester là, ni même aller dans un poste de police… Je pensais que le flic, Adriel, voudrait sûrement qu’elle porte plainte, qu’elle fasse un truc d’adultes pour que mon père soit emprisonné, mais moi, j’en avais pas envie. « Que dans un centre de soin, s’il te plaît. », je murmure à Nora. Elle sait pourquoi je veux pas qu’on aille dans un poste de police… L’agent de police allait sûrement nous y ramener pour qu’elle puisse bénéficier des soins dont elle a besoin. Moi, j’ai rien, même si psychologiquement ça va pas fort… Ma main dans celle de Nora, je marchais à l’extérieur avec elle. Elle était vraiment pas dans un bel état, j’avais vraiment de la peine pour elle. Et dire que si j’avais pas cherché à venir chercher des fringues, rien ne se serait passé… « On discutera, oui… si tu veux. » je soupirais, sachant très bien de quoi elle allait me parler : de mon attitude irresponsable, du fait que je nous ai tous mis en danger aujourd’hui. Putain.




♡ ♡ ♡
MACFLY
Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 26/01/2017
›› Love letters written : 70
›› It's crazy, I look like : Tom Ellis
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: don't let me down. (adriel, nora) Jeu 30 Mar - 13:54

Bien que la jeune femme semblait souffrir incroyablement de par sa très récente agression, Nora ne put s’empêcher de remercier Adriel de tout son cœur. Les paroles de la psychologue lui permirent de comprendre que ce n’était pas la première fois qu’elle se retrouvait confronter au père de Clara. Mais cela, Adriel le savait déjà ayant été mis au courant de l’affaire par Mateo. Le jeune homme posa une main sur l’épaule de la demoiselle avec délicatesse. Il ne voulait pas lui faire mal alors qu’elle venait juste de subir des coups. Adriel fut content qu’elle accepte de se rendre dans un centre de soin. Elle n’avait vraiment pas l’air en bon état. Sa conscience professionnelle l’empêchait tout simplement de la laisser partir sans qu’elle n’est reçue les soins qu’elle devait avoir. Elle risquait de faire un malaise, elle avait peut-être des membres fracturés, sans parler d’une commotion cérébrale. Adriel ne pourrait jamais se le pardonner si la jeune femme succombait à cette agression car il n’avait pas insisté sur le fait qu’elle devait se soigner.

« C’est mon travail madame Fint. Je suis là pour cela. Il n’y a nul besoin de me remercier. Même si ça n’avait pas été mon travail je serais intervenu. Ce n’est pas normal qu’un homme se permette de lever la main sur une femme et sa propre fille. » Dit-il en baisant la voix pour la dernière phrase. Il ne voulait pas que Clara l’entende. Elle devait déjà être assez traumatisée par la situation. Elle n’avait pas besoin de l’entendre parler de cette façon de son paternel. Mais Adriel n’avait pas s’empêcher de le dire. Comme l’inspecteur de police s’y attendait, Nora pencha pour un centre de soin avec une clause de confidentialité. Il n’était donc pas prêt d’aller se coucher car il devrait rester à l’hôpital tout le temps de l’examen de Clara et Nora pour ne pas que des questions ne leur soient posées.

Nora lui demanda également si il était possible d’utiliser sa voiture. Bien entendu, il n’était pas question qu’il laisse la jeune femme conduire dans son état. Il acquisa donc en les invitant à rejoindre son véhicule. L’inspecteur s’éloigna le temps que Nora parle à Clara. Ce qu’elles avaient à se dire ne le regardait absolument pas. C’était entre elles. Une fois fini, Adriel ouvrit la portière arrière pour la plus jeune et aida Nora à monter du côté passager.

« De toute façon, je n’avais pas l’intention de vous laisser conduire. Il faut que vous vous reposiez. Je vais vous amener dans un centre et vous serez tout de suite prise en charge. Je m’occupe du fait qu’aucune question ne sera posée pour la confidentialité de l’enquête. Je sais que les hôpitaux n’aiment pas cela mais ils ne peuvent pas outrepasser mes ordres en temps qu’inspecteur. » expliqua une nouvelle fois Adriel se sentant obligé de faire la conversation pour ne pas laissé installer l’atmosphère pesante.
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 15/05/2016
›› Love letters written : 821
›› It's crazy, I look like : TatianaMaslany
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: don't let me down. (adriel, nora) Jeu 6 Avr - 22:50


don't let me down.
feat. adriel & nora.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La demande de Clara tu l'attendais venir... mais tu es dans l'obligation de réfléchir à toutes les possibilités et le fait que son père t'es attaqué ne penche pas en la faveur de la demande de Clara. Tu préfères ton la serrer encore plus contre toi, plutôt de ne répondre quoi que ce soit et d'amener un nouveau conflit qui n'est pas nécessaire à la situation. Tu écoutes attentivement les conseils d'Adriel. Son intérêt te touche, bien qu'il ne fasse que son travail. Son comportement te fais penser à Mateo et ça te rassures. Vous le suivez jusqu'à sa voiture. Tu entends alors Clara soupirer ce qui t'agaces légèrement. "Ce n'est pas si je veux Clara!" dis-tu sur un ton très sérieux. Tu as l'impression de réprimander ton fils. "C'est qu'on en a besoin!" Tu laisses Adriel aider Clara à rentrer dans la voiture, il t'aides par la suite ce qui te fais sourire, puis souffrir. Son père n'a pas été de main morte sur ton visage et tu n'oses croiser ton reflet de peur d'avoir un choc. Comment expliquer tout ça à ta famille, ton travail, Ollie. Les problèmes se multiplient alors qu'ils ne sont toujours pas arrivés. Mais tu les sens et c'est ça le pire. Tu as cette boule au ventre qui ne cesse de prendre de plus en plus de l'espace dans ton estomac et tu ne sais comment la diminuer. Demain sera tellement différent. Tu as peur rien qu'en l'imaginant. Plus rien ne sera pareil et il va falloir que tu tiennes le coup pour cette jeune adolescente qui est proche de toi... pour ton fils.

C'est à ton tour de soupirer dans la voiture. "Vous me faites penser à Mateo." dis-tu d'une voix plus douce. "Merci beaucoup Inspecteur Bishop. Vous m'êtes d'une grande aide ce soir. Je ne sais comment vous remercier. Oh je trouverais... je trouve toujours... vous aimez le chocolat?" tu remarques que même dans cette situation tu es capable d'ironiser. Légèrement, mais ça fait du bien... tu dois aussi être très certainement en situation de choc. Tu réalises qu'il faut donc que tu réfléchisses avant de parler, sinon tu risque de rentrer dans la folie, ce qui serait trop con en tant que mère de famille. "Je pourrais venir dans vos bureaux demain pour parler de cette situation?" demandes-tu sans croiser le regard de Clara, car tu sais pertinemment ce que va être sa réaction. "Euh... aussi vous avez un téléphone, je crois avoir perdu le mien et il faudrait que je contacte ma famille." et Ollie. Tu ne le dis pas, mais tu le penses très fort.
♡ ♡ ♡
MACFLY
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 07/09/2016
›› Love letters written : 104
›› It's crazy, I look like : maddie ziegler
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: don't let me down. (adriel, nora) Mar 2 Mai - 1:12


don't let me down.
feat. adriel & nora.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
On montait dans la voiture du flic. J’étais secouée, dégoûtée, énervée. Et dire qu’il y a encore quelques jours, je pensais que mon père s’était calmé, qu’il allait mieux. Je m’étais bien trompée… Il a encore levé la main, sur moi, sur Nora et c’est pas quelque chose de bien. Les garçons ne sont pas censés taper les filles, c’est une règle importante, et les pères doivent encore moins frapper leur fille… Ça fait sûrement partie de sa maladie, il n’y peut rien, je le sais bien… pourtant, j’arrive toujours à ressentir cette once de colère à son égard. J’avais envie de lui crier aux oreilles d’arrêter d’être un con et de se comporter comme un adulte, de prendre soin de moi, de me rendre heureuse… Mais est-ce qu’au moins, il me comprendrait ? Est-ce qu’il m’écouterait ? Putain… Puis je savais que ça ne plaisait pas à Nora que je ne veuille pas qu’elle porte plainte contre lui, pourtant, je savais qu’elle le ferait. Je sais pas pourquoi je mettais autant d’effort à essayer de la faire changer d’avis. Elle était psychologue, elle travaillait à l’école… Des cas comme le mien, elle en avait probablement déjà vu un tas. Elle savait quoi faire...

Je prenais place dans la voiture, attachant silencieusement ma ceinture. Vu la situation, je m’en tapais un peu, mais vu que le mec était flic… je me doutais qu’il me ferait chier avec ça si je ne la mettais pas. J’étais installée à la place tout à droite, laissant une place entre moi et Nora alors que je la laissais parler avec l’homme. J’avais pas envie de lui parler, et j’étais quand même ravie de ne pas avoir à témoigner contre mon père, de toute façon, je ne le ferais jamais. Puis… Nora a demandé si elle pourrait aller rendre visite au mec le lendemain, aux bureaux de la police. Ma tête calée contre la vitre, j’ai vulgairement soufflé, les mains dans les poches de mon pantalon. « T’as raison. Vas-y, va cracher sur le dos de mon père, va dire à quel point c’est un gros méchant... » je disais en grimaçant, attendant que la voiture démarre pour qu’on quitte ma foutue baraque. Les prochains jours allaient être pénibles, ennuyants, chiants, pas du tout agréables et j’avais pas du tout hâte de les vivre.




♡ ♡ ♡
MACFLY
Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 26/01/2017
›› Love letters written : 70
›› It's crazy, I look like : Tom Ellis
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: don't let me down. (adriel, nora) Jeu 4 Mai - 17:25

Une fois dans la voiture, Adriel démarra pour se rendre vers l’hôpital. Il gérait cette situation. Il avait déjà prévenu l’une de ses amis médecins de son arrivée imminente. Elle savait qu’il ne fallait pas poser de questions et laisser cela à Adriel. Tout serait parfait, tout se passerait comme Nora l’avait voulu.

Lorsqu’elle le remercia pour ce qu’il avait fait ce soir, il hocha doucement la tête pour signifier que ce n’était rien. « Je n’ai fait que mon travail Madame Fint. Vous n’avez pas à me remercier pour cela. Mateo était un bon ami à moi. Il m’a été d’une grande inspiration lorsque j’ai repris le travail. J’aime aider les gens. Je ne fais pas ce travail pour me montrer désagréable et ne pas écouter. » expliqua t-il doucement.

Elle lui proposa de lui apporter un petit quelque chose pour lui montrer combien elle était reconnaissante. Mais Adriel ne souhaitait rien recevoir. Il ne méritait pas de cadeau pour avoir simplement travaillé. Même, si techniquement, il n’était plus de garde ni en patrouille ce soir.
Vous n’avez pas à m’apporter quelque chose Madame Fint. C’est tout à fait normal ce que j’ai fait. Mais oui, j’aime le chocolat. Je suis un peu compliqué en revanche, je n’aime que le chocolat au lait praliné » dit-il en riant. Il donnait cette précision. La complexité pour trouver une boite de chocolat où l’on ne trouvait que cela empêcherait peut-être la femme de lui faire un cadeau. C’était beau de rêver non ?

Par la suite, elle lui demanda si elle pouvait venir dans ses bureaux demain. Elle voulait certainement faire une déposition ou bien parler avec lui de ce qu’il s’était passé. Il acquiesça.
Oui, bien sûr. Cela venez en fin d’après-midi. Je ne serai là qu’à partir de 17 heures. Avant, il devrait y avoir ma partenaire Isalia Fitzgerald. Si vous ne pouvez pas venir après cette heure, je peux la mettre au courant de l’histoire et vous lui parlerez ? » demanda t-il essayant d’être le plus avenant possible. Il arqua un sourcil réprobateur lorsque la jeune adolescente assise derrière eux fit une remarque venimeuse à Nora. Mais il se retint de dire quelque chose. Cette histoire ne le concernait pas. De plus, Clara devait être touchée par la situation. C’était marquant de voir son père devenir violent et s’en prendre aux autres. Puis, il venait de se faire arrêter.

Lorsque Nora lui demanda si elle pouvait utiliser son téléphone pour appeler sa famille, il le sortit de sa poche d’une main sans pour autant quitter la route des yeux. Puis, il lui tendit doucement l’engin. « Allez y ! Prenez votre temps ! Appelez tout ce dont vous avez besoin Madame Fint. » dit-il doucement en lui souriant de profil. Il ne tenait pas à avoir un accident. Il avait déjà deux personnes assez amochées à transporter à bon port.
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 15/05/2016
›› Love letters written : 821
›› It's crazy, I look like : TatianaMaslany
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: don't let me down. (adriel, nora) Dim 14 Mai - 21:07


don't let me down.
feat. adriel & nora.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Même si Mateo ne fait plus partie du tableau, il arrive encore à réapparaître. Comme dans cette situation. Les commentaires d'Adriel te font sourire. Tu baisses la tête, et bien que cette grimace te fasse souffrir, il reste toutefois quelques secondes supplémentaires collé à ton visage. Parce que penser à lui te fait beaucoup de bien. Te rassures. "Un véritable héros dites-moi." dis-tu avant de replonger ton regard sur le rétroviseur. Votre discussion te donne du baume au coeur. Tu as presque l'impression de vivre une situation rocambolesque, mais sans conséquences... "Je trouverais." dis-tu prête à se lancer dans ce nouveau défi, pareil, sans conséquences pourtant c'est tout le contraire et le commentaire de Clara, bien audible, te touche en plein coeur. Tu savais qu'elle n'allait pas être tendre avec toi, mais tu ne pensais pas qu'elle serait capable de cracher du venin si vite. Comme quoi on s'étonne toujours de la force des gamins. "Non je préfère que l'info reste tout de même entre de bonnes-mains, même si je ne connais pas votre collègue et que je me doute qu'elle est compétente... mais je préfère parler en votre présence." Une présence connue et rassurante. Une personne qui sait ce que tu viens d'endurer et qui aura de la compassion envers la situation. Ça bien sûr tu préfères le garder pour toi. Car tu ne dois pas te montrer apeurée ou perdue envers cette situation. Tu dois garder la tête haute pour que Clara se sente en sécurité à tes côtés, bien que les derniers événements ont certainement dû jouer en ta défaveur. Dans tes pensées, tu ne réalises pas tout de suite qu'il te tend son téléphone. Dès que tu retournes dans le présent tu le récupères et le remercies de sa réactive attention. Tu esquisses un léger sourire pour Clara avant de composer le numéro de Jonas, qui te réponds dès la première sonnerie. "Tu es où?" "Jonas... oh ça fait du bien d'entendre ta voix." "C'est maman ? Elle est où? Passe-là moi!" La voix d'Ollie au loin te réchauffe le coeur tout comme te le fissure. Tu ne veux pas qu'il te voie dans cet état. "Je suis en direction de l'hôpital Jonas." "Quoi? Pourquoi? C'est Clara? Parle bon sang!" "Qu'est-ce qui se passe? Donne moi le téléphone! Maman ? Maman ? MAMAN?" "Ça va aller Ollie, hey hey... maman appelle donc maman va bien!" Tu entends ta grande soeur le rassure pour ton plus grand bonheur. "Je te raconterais... Clara va bien, je... j'ai été salement amochée mais je m'en sors bien.. t'inquiète." "J'arrive." "Jonas non..." "Donne moi tout de suite l'adresse où tu vas et j'arrive!" "Je suis avec un policier Jonas!" "Super je m'en fous, je suis ton frère, donne moi l'adresse et je te rejoins!" "D'accord!" Tu coupes court à la conversation et te permets d'envoyer un message avec le portable d'Adriel. "Je... je vous rembourserais le texto." dis-tu en remarquant que vous arrivez devant la clinique. "Merci beaucoup Adriel pour tout... je... je vais y aller maintenant je crois que faut que je me soigne tout ça... Clara tu viens. Merci encore. Je vous dis à demain.... très bizarre comme situation." dis-tu avant de quitter la voiture... Adriel vous suit. "Ah bah oui.. c'est vrai vous devez venir..." dis-tu légèrement gênée par toute cette situation, par ton état de faiblesse. La douleur commence à se sentir. Elle devient de plus en plus insoutenable et alors que vous pénétrez dans l'enceinte hospitalière, qu'un médecin te récupère et t'amène dans une petite salle pour soigner tes blessures, qu'Adriel se propose de rester avec Clara. Que la porte se referme derrière le médecin et qu'il commence à regarder tes blessures. Que ton frère Jonas apparaît en trombe dans la salle et que ton soigneur a beau lui dire d'attendre il te prend dans ses bras. Tu n'oses pas lui dire qu'il te fait mal car seul tes larmes coulent alors que tu te blottis contre lui.
♡ ♡ ♡
MACFLY
Revenir en haut Aller en bas

don't let me down. (adriel, nora)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: South l.a
-