Partagez

Un crime contre un autre - Scott

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ home is where the  heart is
Letty Salvatore
En ligne
home is where the heart is

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 16/04/2019
›› Love letters written : 52
›› It's crazy, I look like : Alycia Debnam-Carey
i swear we were infinite
Un crime contre un autre - Scott Vide
MessageSujet: Un crime contre un autre - Scott Un crime contre un autre - Scott EmptySam 1 Juin - 17:23

Letty, elle a toujours voulu que les choses soient dites, que le danger ne soit qu'un passé lointain. Mais il faut bien se rendre à l'évidence que dans une ville comme LA, les crimes en tout genre ne s'arrêtent jamais. Et dieu, qu'au fond, elle déteste ça. Oui, même en tant que jeune novice, Letty a vu plus de choses horribles en une année que dans toute sa jeune vie. C'est inconcevable de se dire qu'il y'a temps de personnes audiences dans cette ville, qu'il y'a tant de personne a qui le danger donne des ailes. Mais elle comprend pas qu'on puisse en venir à d'aussi lourde chose. A quel moment l'humain peut se dire que tuer est acceptable ? Ce matin, malgré sa journée de repos qui était pourtant bien métier, la brunette a reçu un appel urgent du bureau. Visiblement une affaire très importante pour que le haut gradé requiert sa venue. Elle devait s'attendre à tout après ce simple appel sans plus de mot, lui intimant de rappliquer au plus vite. Bien sur, en bon petit soldat, Letty n'avait pas posé plus de question et avait filé à travers la ville jusqu'au locaux de la CIA. Ce qui en soit, n'était que le point de départ des opérations. Un rapide débriefing des faits : c'était la deuxième fois qu'un corps était retrouvé dans le quartier chaud de la ville : South LA. Le problème, c'est que ce quartier était un chaos sans nom et qu'il était difficile de savoir si c'était une vengeance ou simplement un règlement de compte entre gangs. Ce e quartier regroupé tous les voyous du coin qui n'avait que faire de la police et de tous ces gens haut gradé qui dirige le pays. Tout ce qu'ils souhaitent c'est diriger à leur façon la ville et rien d'autre. Comme s'il n'y avait qu'eux au monde. Ca rendait folle de rage Letty, d'abord parce qu'une femme était morte dans des conditions douteuses, et de plus, qu'un crime aussi affreux puisse être encore commis. Est-ce que cela allait s'arrêter un jour ? Sa vie à Los Angeles était parfois digne d'un épisode d'esprit criminel. Pourtant, elle adorait ce grand frison. C'était difficile à expliquer, mais elle aimait ça : le danger. Une fois l'équipe au complet, son supérieur avait décidé de l'emmener avec elle rejoindre le poste de police du coin, il avait rendez-vous avec un certain Scott Powell qui leur donnerait davantage d'information sur d'éventuels témoins. Elle avoue qu'à ce moment là, son cerveau avait un peu décrocher. Letty, elle préférait l'action, aux mots et c'était clairement ce qu'elle voulait maintenant. Pourtant, elle savait qu'une enquête comme celle-ci, ne serait pas bouclé avant peut-être plusieurs jours et ça la rendait dingue. Comme une enfant qui attend noël depuis douze mois maintenant. Elle a sauté dans la voiture, excitée comme une gosse et prête à se rendre au poste de police du quartier pour en savoir davantage.
Revenir en haut Aller en bas
❉ fifthy shades of you
Scott Powell
fifthy shades of you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 13/05/2019
›› Love letters written : 20
›› It's crazy, I look like : Tom Hiddelston
i swear we were infinite
Un crime contre un autre - Scott Vide
MessageSujet: Re: Un crime contre un autre - Scott Un crime contre un autre - Scott EmptySam 1 Juin - 18:13

Scott avait rendez-vous avec une femme de la CIA, suite à la découverte macabre de l'assassinat d’une femme. Il s’agissait du second meurtre d’une femme dans le quartier, en un mois. Scott commençait vraiment à prendre ce problème au sérieux. Il se passait quelque chose d’anormal dans le coin. Fort de son expérience, il savait qu’il ne résoudrait pas cette affaire seul. Pour une fois, il décida de demander de l’aide à la CIA, malgré le fait que cela ne se passait pas toujours très bien avec eux. Il y a deux ans, il aurait pu les rejoindre mais cela ne l'intéressait pas. Scott savait qu’il perdrait la liberté qu’il a en temps qu’inspecteur de police. Non, jamais il ne souhaiterais perdre cela.
La femme qui est décédée avait la vingtaine, trente ans tout au plus. D’après les premiers indices, elle aurait été étranglée. Il y avait des traces autour de son coup. Rien d’autre n’était présent sur la scène du crime. Il n’y aucune présence de sac à main, pas de pièce d'identité, rien ne pouvant l’identifier pour le moment. Scott avait déjà identifier les environs, l’endroit était propice à un tel événement, une ruelle sombre, pas de caméra et peu de passage, voir aucun. Ce qui inquiétait le plus Scott c’était que la scène ressemblait beaucoup à la première. Il se demandait si le meurtrier pouvait être le même que le précèdent crime du début de mois. La CIA ne devrait pas être de trop, encore fallait-il qu’ils envoient quelqu’un de compétent cette fois-ci.
Scott allait devoir attendre une autopsie pour en savoir d’avantage.
La personne ayant donné l’alerte avait quelques informations à donner. Celui-ci étant amené au poste de police, Scott devait attendre l’arrivé d’une certaine Letty Salvatore. Il se demandait déjà sur qui il allait tomber.
Revenir en haut Aller en bas
❉ home is where the  heart is
Letty Salvatore
En ligne
home is where the heart is

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 16/04/2019
›› Love letters written : 52
›› It's crazy, I look like : Alycia Debnam-Carey
i swear we were infinite
Un crime contre un autre - Scott Vide
MessageSujet: Re: Un crime contre un autre - Scott Un crime contre un autre - Scott EmptyVen 7 Juin - 13:35

Ce qui l'agace le plus c'est d'attendre que les choses arrivent, de devoir être patiente en n'importe quelle circonstance. C'est vraiment son plus gros point faible, mais avec le temps, elle apprend à se contrôler, à ne pas tirer de conclusion hâtive, à se concentrer sur les éléments qui l'entourent et pas seulement ce qu'elle a sous le nez. La brunette, elle a juste envie de faire les choses correctement, elle a envie de montrer qu'elle peut se tenir et devenir un bon agent. Oui, la marche est haute et chacun y va de son mot pour la rabaisser, mais elle s'accroche, parce qu'elle sait qu'elle a envie de faire ça et rien d'autre. Son but ultime n'était pas vraiment de résoudre chaque affaire tordue qui pouvait se pointer, mais de résoudre le meurtre de sa sœur aînée, parce qu'à chaque instant, elle a clairement le cœur brisé de cette affaire qui a été résolue en moins d'un battement de cœur. Au début, elle avait envie de crier à l'injustice, sans comprendre pourquoi personne ne voulait s'intéresser plus que ça à la véritable histoire, mais elle a comprit avec le temps que les flics étaient des vrais poules mouillés face aux gangs qui sévissent. Que ce soit au Mexique, comme à LA. Si c'est pire dans son pays, elle sait qu'il n'y a pas que là-bas que la population connait les mésaventures des jeunes perdues et insouciants face à la mort. Elle sait à quel point il est facile de manipuler quelqu'un, comme il est facile de faire du mal. Et des cas comme ça, elle en voit très souvent. Letty, elle sait que les choses ne peuvent malheureusement pas se régler toute seule et qu'elle a besoin d'aide, alors oui, elle traîne des pieds pour rejoindre le commissariat de la ville. Elle souffle dans les mèches rebelles qui lui tombent dans les yeux comme pour faire passer son ennui quant à la route qui défile sous ses yeux. Le trajet lui semble durer une éternité, alors qu'il n'y a en tout point que vingt-minutes entre les bureaux secrets de la CIA et le poste de police. Mais ce sont dix minutes pendant lesquelles ses pensées zig-zag à toute allure. Ce sont dix minutes pendant lesquels elle a le temps de réfléchir et ce n'est vraiment pas bon du tout. Enfin, la voiture se gare sur le parking et Letty se rend compte qu'elle n'avait presque pas ingurgité d'air depuis tout ce temps, comme si le fait d'être confiné dans cette boite de conserve roulante lui avait fait du mal. Une fois en dehors du véhicule, Letty se dirige d'un pas sur vers les éléments qui lui manque et surtout, elle file à la rencontrer de l'agent de police qu'elle suivra pendant cette enquête. "Bonjour, je suis Madame Salvatore, j'ai rendez-vous avec l'agent Powell, vous pouvez m'indiquer où je peux le trouver?" Tout en parlant, Letty sortit sa carte de la CIA permettant à la jeune femme de l'accueil qui semblait perturber par son apparition soudaine et son ton peu chaleureux. Il fallait reconnaître que Letty était un vrai glaçon quand il s’agissait de sociabilité. Du coin de la tête, la blonde de l'accueil lui indiqua où se trouver l'agent et Letty la remercia d'un hochement de tête vers le bas et se dirige vers le lieu indiquer. Une fois devant le brun, Letty posa les mains sur ses hanches et toussota pour se faire remarquer. "Bonjour, vous êtes l'agent Powell ?" Certes, une première entrée en matière des moins agréable mais il fallait qu'elle ait vite, elle n'avait pas le temps pour des présentations cordiales et sincères. Elle avait besoin de passer aux choses sérieuses et maintenant. Elle attendait patiemment que son homologue lui réponde.
Revenir en haut Aller en bas
❉ fifthy shades of you
Scott Powell
fifthy shades of you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 13/05/2019
›› Love letters written : 20
›› It's crazy, I look like : Tom Hiddelston
i swear we were infinite
Un crime contre un autre - Scott Vide
MessageSujet: Re: Un crime contre un autre - Scott Un crime contre un autre - Scott EmptyDim 9 Juin - 13:43

Scott était de retour au poste de police. Il attendait avec impatience l’arrivée de l’agent de la CIA. Il bouillonnait de l’intérieur, attendre comme ça était une perte de temps à ses yeux. Il regrettait déjà d’avoir fait appel à eux, il savait que seul, même avec peu de moyens, il pouvait résoudre cette enquête. Il n'avait jamais raté l’une d’entre elles. Travailler seul était tellement plus facile pour lui, Scott se demandait toujours l'intérêt de travailler en équipe. Scott travaillait vraiment mieux en solitaire, personne ne pouvait lui poser de barrière, s’il avait envie de bosser sur une enquête 48h non-stop, il pouvait le faire. Il regarda sa montre en cuir, il était 13h50. L’agent devait arriver pour 14 h. Si l’agent Salvatore n’était pas à l’heure, Scott savait qu’il n’allait pas attendre bien longtemps avant d’aller interroger seul le témoin de la scène de crime. Scott faisait les cent pas dans le poste de police, il s’imaginait déjà tomber sur un agent de la CIA aussi pathétique que les autres. Quelqu’un qui ne prendrait pas cette “petite affaire” au sérieux et qui attendrait que l’enquête soit clôturée le plus rapidement possible afin de retourner au chaud, dans son bureau de petit agent de la CIA.  Le temps d'attendre, Scott se rappellera à son plus mauvais souvenir avec la CIA. Celui-ci remontait à son enquête concernant le braquage d’un supermarché, le braquage de Justin, l’enfant accueilli par ses parents durant son enfance. La CIA faisait tout pour ce Scott ne s’occupe pas de cette affaire. Il était trop impliqué personnellement pour la résoudre d’après eux. Quelle bagarre pour terminer cette enquête, il savait que malgré son implication personnelle, il résoudrait cette affaire comme les autres. Scott regarda de nouveau sa montre, il était 14 h. Il pensa tout de suite “l’heure, c’est l’heure. Il n’est pas question d’attendre une minute de plus cette petite minette. Le crime n’attend pas, je vais aller voir le témoin immédiatement, l’agent attendra mes infos.” Au moment de partir en direction de la salle d'interrogatoire, Scott se retrouva face à une jeune femme brune, les mains posées sur ses hanches. Elle avait un regard très froid. Celle-ci lui demanda s’il était bien Scott Powell, l’inspecteur de police en charge de l’affaire. Scott posa à nouveau un regardé sur sa montre et dit"Il est 14h02, j’avais bien précisé que l'interrogatoire devait avoir lieu à 14 heures. Je déteste les retards, pas de présentation, du retard. Vous devez être l’agent de la CIA, Mme Salvatore, je me trompe ? Eh oui, je suis bien l’inspecteur Powell.” Scott, comme à son habitude, n’y allais pas par quatre chemins, peu importe qui étaient cette femme. Il était déjà dans l’observation, il attendait avec impatience que l’agent lui réponde.
Revenir en haut Aller en bas
❉ home is where the  heart is
Letty Salvatore
En ligne
home is where the heart is

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 16/04/2019
›› Love letters written : 52
›› It's crazy, I look like : Alycia Debnam-Carey
i swear we were infinite
Un crime contre un autre - Scott Vide
MessageSujet: Re: Un crime contre un autre - Scott Un crime contre un autre - Scott EmptyLun 10 Juin - 13:47

Elle sait parfaitement qu'avec des SI on referait le monde, elle sait que tout ce qu'elle peut vouloir, savoir, n'est qu'un reflet de son imagination et de tout ce qui pourrait exister. Mais ce n'est pas du tout la vérité, c'est même très loin de ça. Alors, chaque jour, elle avance un peu plus, laissant de côté ses envies et ses façons d'agir pour rentrer dans la norme, se disant que tôt ou tard tout se paie. En attendant, elle sait que chaque affaire est importante, même si elle n'y parait pas. Elle sait que chaque crime, même le plus petit ne doit pas rester impuni. Alors, elle se motive, elle trouve l'espoir de coincer ces abrutis qui ne savent pas vivre autrement qu'en faisant souffrir les autres. C'est un peu sa façon à elle d'être un genre de super-héro. Bon, seulement dans son imaginaire, elle le reconnait, mais ça a un côté plutôt cool en soit. En général, son métier fait toujours hausser les sourcils aux personnes qui l'entourent, parce que la mexicaine, elle a clairement pas le look d'un agent de la CIA, bien au contraire. Les apparences sont trompeuses, et Letty le sait mieux que personne. Son métier, c'est sa revanche sur le monde. Une fois au poste de police, Letty ne perd pas une seconde, certes le trajet en voiture a été plus long que prévu, pour autant, elle n'a pas l'impression de se faire attendre plus que de raisons. Hormis ce fait, ce n'est clairement pas un accueil chaleureux qu'on lui réserve. Elle aurait pensé que c'était un honneur pour un petit agent de bas étage de travailler en collaboration avec la CIA mais son homologue avait l'air surpris et très désagréable. La journée risquait d'être longue comme les prochains jours de collaboration avec cet homme. Letty regrettait déjà d'avoir dû quitter précipitamment sa journée de repos. "Bien, je vois qu'on s'est levé du mauvais pied ce matin inspecteur." C'était largement plus fort qu'elle, il fallait qu'elle cède à son impulsivité et à sa façon de dire les choses bien à elle. Certes, il y'avait une pointe de dérision dans ses mots, mais c'était plutôt un effet tranchant qu'elle souhaitait y mettre. Clairement, les choses commençaient très mal ! "Et maintenant je suis là, ce n'est pas la peine de râler dans votre moustache si vous êtes si pressés de commencer l'entretien. D'ailleurs, où se trouve le témoin cher monsieur ?" Chaque syllabe était tranchante, et c'était un vrai petit jeu pour la brunette. Elle savait que sans ça, elle n'obtiendrait jamais le respect qu'elle mérite et il était hors de question qu'elle s’incline devant un inconnu. En plus, il n'avait pas l'air si pressé que ça puisqu'il se tenait toujours devant elle, à attendre la pluie. Letty elle bouillonnait intérieurement de la façon dont il s'adressait à elle, comme si elle n'était qu'une vulgaire stagiaire qui venait de remettre en cause l'autorité de l'inspecteur. Et puis, ce n'était clairement pas de sa faute s'ils étaient arrivés avec deux petites minutes de retard. Elle tourna les talons pour suivre le brun vers la salle d'interrogatoire. Ce détail de son travail était le plus intéressant, elle aimait voir la complexité du cerveau humain face aux mensonges et aux vérités. Comprendre si la personne en face d'elle était entrain de lui raconter la réalité ou tout l'inverse. Elle n'est pas forcément douée pour comprendre les gens, et c'est un bon moyen de s'entraîner. Une fois dans la fameuse salle aux murs d'un gris immaculé et à la lumière blafarde, elle prit place sur une siège à l'opposé d'une jeune homme qui ne devait pas avoir bien plus de 25 ans et qui n'avait clairement pas l'air d'être dans son élément.
Revenir en haut Aller en bas
❉ fifthy shades of you
Scott Powell
fifthy shades of you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 13/05/2019
›› Love letters written : 20
›› It's crazy, I look like : Tom Hiddelston
i swear we were infinite
Un crime contre un autre - Scott Vide
MessageSujet: Re: Un crime contre un autre - Scott Un crime contre un autre - Scott EmptyMar 11 Juin - 11:27

C’était sa façon de faire, pousser les gens dans leur retranchement afin d’analyser leur comportement. Scott ne faisait confiance à personne, il avait cette fâcheuse tendance à toujours provoquer les gens. Dans sa vie, très peu de personnes peuvent se vanter d’avoir sa confiance et de savoir des choses sur sa vie, sur ses sentiments et sur ses envies. Il ne dévoilait jamais rien à personne. C’était un loup solitaire, même ses collègues lui avaient trouvé un petit surnom. Entre eux, ils aimaient l’appeler Powolf, un petit jeu de mots avec son nom de famille. Scott avait découvert son petit surnom en tombant sur une conversation en salle de pause, il a préféré ne pas relever cette conversation. Scott n’avait pas le temps de s’attarder sur de si petits détails. Lorsqu’il arrivait au travail, rien d’autre ne comptait pour lui. D'ailleurs, même le soir chez lui, il bossait très tard sur ses enquêtes, son travail n’avait pas de début ni de fin. C’était un temps plein et il en était heureux comme ça.
Une fois arrivé dans la miteuse salle d’interrogatoire, Scott s'assit sur une chaise toute revêtue de métal. À côté de lui, se trouve l’agent de la CIA qu’il venait de rencontrer cinq minutes avant. Cette première rencontre n'annonçait rien de bon pour cet interrogatoire, les deux avaient très fort caractère. Au moment de leur confrontation, tous les regards du poste de police s’étaient braquée sur eux. Comme s’il y avait un combat à observer, au fond s’en était un. Sans même lancer un regard à Letty dont il n’avait que peu apprécié les piques sur le moment, Scott débutait l’interrogatoire. Il prit un regard très froid et dit au témoin “Nous pouvons enfin commencer, Monsieur Johnson, je vois que vous êtes tendu, tout va bien se passer, enfin normalement. Racontez-moi ce que vous avez vu. Soyez le plus précis possible, chaque détail à son importance. ”. Le jeune homme, d’une petite voix, regarda Letty comme s’il avait plus confiance en elle : “Il était 05h45 lorsque j’ai emprunté la ruelle, qui donne dans une autre rue afin de rentrer chez moi.  Et c’est là, à mi-chemin que j’aperçois une silhouette s’avancer vers moi et passer le chemin en sens inverse. J’ai continué d’avancer lorsque quelques mètres plus loin, j’ai découvert le corps de la femme étendu sur le sol.  J'ai immédiatement appelé la police.” . Letty n’eut même pas temps de parler que Scott enchaîna avec une autre question : “Monsieur Johnson, j’aimerais savoir ce que vous faisiez d’aussi tôt dans cette ruelle . Et pouvez-vous me décrire la silhouette croisée ? Était-ce un homme ? Pouvez-vous me le décrire ? J’ai besoin d’un maximum d’informations.”. Scott avait déjà  presque oublié la présence de Letty, c’était son enquête après tout. Suite à cette avalanche de questions, le jeune homme donnas plus d’informations. Monsieur Johnson travaillais de nuit, c’est assez logique qu’il se trouvait aussi de bonne heure dans la ruelle. Il avait une bonne raison de s’y trouver, le témoin voulait simplement rentrer chez lui. Letty et Scott ont appris par la suite que la silhouette était celle d’un homme fournis d’une barbe de trois jours et que celui-ci portait un sweat à capuche avec un logo dessus. Le logo était celui des Rams de Los Angeles, un club de foot US. Scott pensa immédiatement à visionner les caméras de surveillances des alentours, peut-être que cet homme à capuche serait présent sur les vidéos,  afin retrouver sa trace. Au yeux de Scott, il était évidemment le principal suspect.  
Après cet échange, Scott allait quitter la salle quand il se rappellera de la présence de Letty. Il avait surtout aperçu qu’elle commençait à bouillir sur sa chaise. Elle ne tenait plus en place. Scott lança un regard orgueilleux à Letty et lui dit d’un ton sec“ Excusez- moi agent, vous aviez peut-être quelques questions supplémentaires à poser ?”. Scott savait au fond de lui qu’il n’avait pas affaire à un simple agent de la CIA, il l’avait vite compris, Letty n’avait pas eu peur de lui dire les choses dès leur première rencontre. Il ne le dirait pas mais il avait apprécié son intervention. Scott avait envie de creuser et de voir ce que cette enquête en duo pouvait lui amener de nouveau dans sa vie. En attendant, il attendait avec hâte les prochains mots de Letty.
Revenir en haut Aller en bas
❉ home is where the  heart is
Letty Salvatore
En ligne
home is where the heart is

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 16/04/2019
›› Love letters written : 52
›› It's crazy, I look like : Alycia Debnam-Carey
i swear we were infinite
Un crime contre un autre - Scott Vide
MessageSujet: Re: Un crime contre un autre - Scott Un crime contre un autre - Scott EmptyMar 11 Juin - 14:06

Letty beaucoup la sous estime, beaucoup pense qu'elle n'est qu'une vulgaire puce à écraser. Pourtant elle a un sacré caractère impossible à démolir, oui, au fond ce n'est peut-être qu'une facette qui cache bien des choses. Parce que c'est parfois plus facile de montrer qu'on résiste à tout, alors que notre cœur est complètement détruit. C'est bien plus facile de s’ériger un mur de pierre alors que l'intérieur est complètement en cendres. C'est d'autant plus difficile de trouver sa place dans un milieu où les femmes ne sont pas plus acceptés que cela. Parce que les hommes auront toujours peur qu'elles soient supérieure et ça effraie beaucoup. Cette façon de voir les choses, Letty l'a rapidement comprise, surtout quand elle a commencé à bosser avec son chef d'équipe qui n'aime guère avoir du monde dans les pattes et encore moins une femme. Elle a cette sensation étrange que l'inspecteur Powell ne sera pas l'exception de cette façon de voir le monde avec les femmes. En attendant, il ne lui a clairement pas donner une bonne impression. Mais, Letty s'y ferait, parce qu'elle n'avait de compte à rendre à personne hormis à son supérieur direct, ce qui n'était pas déjà une mince affaire, la mexicaine était là pour faire son job et rien d'autre. Les querelles, elle ne s'y attarderait pas. Alors, elle a pas vraiment attendu de réponse de son partenaire du jour, elle n'a pas attendu de recevoir son venin et elle a tourné les talons vers la salle d'interrogatoire, l'inspecteur sur les talons. Elle sait qu'il a tout a y gagner de se faire bien voir et de montrer qu'il peut résoudre l'affaire seul, à sa place, elle en aurait fait autant. Pourtant, au fond, il est clair que l'un sans l'autre, ils ne trouveront pas les solutions. Alors, en quelque sorte, Letty veut bien mettre sa mauvaise humeur et son caractère de mauvaise augure de côté. Assise sur sa chaise, elle regardait tour à tour, le témoin et l'agent. Elle n'avait pas envie de s'y mêler et de toute manière, l'inspecteur Powell ne lui laissait clairement pas le temps de s'identifier ou même de laisser un son sortir de ses lèvres. Il enchaîne les questions passant du coq à l'âne en moins de trente secondes. Letty vient même à se demander comment le témoin ne peut y perdre la tête face à cette interrogatoire des plus farouches. Elle faisait son maximum pour se concentrer sur les détails que pouvaient donner le jeune homme, la moindre petite chose qui pourrait donner un sens à tout ça. Mais il n'avait que des faits et rien de concret. Ce qui était bien décevant. Mais il fallait avouer, que Letty ne tenait pas en place, elle avait l'impression de n'être qu'une vulgaire stagiaire ou pire, d'être transparente, ce qui la rendait dingue. Oui, elle n'avait pas été très cool au premier instant, mais quand même, elle n'était pas non plus là pour faire du baby-sitting. Quand les mots sortirent de la bouche de son collaborateur, elle leva les yeux au ciel tout en réfléchissant à ce qu'elle allait pouvoir dire. Il ne fallait pas non plus passer pour la méchante devant ce témoin, mais encore moins pour quelqu'un de faible. C'était hors de question qu'elle se laisse faire. "Non inspecteur, je n'ai plus de questions. J'ai l'impression que vous avez tout dit." Et après un petit silence et d'une voix assez basse pour que seul eux l'entendent "Vous n'avez pas soif après avoir eu un débit aussi rapide ?" Un sourire se dessina sur ses lèvres alors qu'elle congédia d'une main le potentiel suspect avant de le voir se faire emmener par deux collègues de l'inspecteur. D'un pas lent elle se tourna vers l'inspecteur avant qu'il ne file de la salle d'interrogatoire. "Vous savez, il va falloir faire un effort pour me supporter. Certes, ça ne m'enchante guère aussi, mais c'est ainsi. Alors soit vous arrêtez de m'afficher librement devant les témoins, soit je vais devoir demander à ce que l'affaire vous soit retirer ! Et oui, j'en ai le pouvoir. Donc, faites votre choix inspecteur Powell" Certes, ce n'était pas à cent pour cent la vérité, mais Letty n'était pas une personne à laisser les choses passaient ainsi, non clairement pas. Alors, elle n'avait rien à prouver, mais rien à perdre non plus. Et même si elle avait une carrure un peu frêle, elle savait aussi très bien s'imposer et se faire respecter. L'agent Powell allait devoir faire avec s'il ne souhaitait pas avoir d'ennuis.
Revenir en haut Aller en bas
❉ fifthy shades of you
Scott Powell
fifthy shades of you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 13/05/2019
›› Love letters written : 20
›› It's crazy, I look like : Tom Hiddelston
i swear we were infinite
Un crime contre un autre - Scott Vide
MessageSujet: Re: Un crime contre un autre - Scott Un crime contre un autre - Scott EmptyMer 12 Juin - 11:28

Scott est une personne très solitaire, les gens pensent qu’il ne peut pas apprécier les autres. Qu’il n’a d’attache pour personne mais lui savait que c’était entièrement faux. Il avait seulement cette fâcheuse habitude de garder cette carapace. C’était un réflexe, lui-même ne savait pas vraiment pourquoi il se comportait ainsi. Scott a tellement mal digéré le départ en Australie de Dinah, son seul amour, qu'il ne voulait plus s’attacher, même pour une simple amitié. C’est à ce moment qu’il a vraiment ressenti le sentiment de solitude. Il avait réussi à se relever de cette épreuve mais cela restera graver dans sa mémoire.  Maintenant, il n’avait que pour seul relation celle avec son père et son ami de fac. Au fond de lui, Scott commençais à être tracassé par cette situation. En y réfléchissant bien, Scott regrettais la façon dont il avait accueilli Letty. Il avait bien compris que ce n’était pas une mauvaise personne, elle avait même l’air plutôt sympathique. Scott a eu un léger sourire lorsque Letty lui lança une pique concernant son débit de parole. Il ne l'avait pas mal pris, au contraire. Chose rare, il lui avait donné un sourire en échange. Il hésita un moment avant de dire quelque chose “Vous me proposez de boire un verre Agent Salvatore ?”. Scott lança un deuxième sourire à Letty, il s’étonna lui-même de s’ouvrir ainsi, cela ne lui arrivait pas souvent. Il devait faire des efforts avec les personnes autour de lui et il savait très bien qu’il devrait avoir une bonne relation avec l’agent de la CIA pour que l’enquête se déroule correctement.
Au moment de se lever et de remercier le témoin concernant les informations, Letty interpelle de nouveau Scott. Mais cette fois-ci, Scott n’avait pas envie de sourire. Il venait d’entendre l’agent le menacer de lui retirer son enquête, ce n’était surement pas la chose à lui dire. Scott senti une chaleur envahir,son corps, la colère était présente en lui.  Voilà la raison pour laquelle, il n’aimait pas bosser avec la CIA. Avec eux cela fonctionnait toujours sous la menace, “Agent, je ne suis pas étonné que cette phrase sorte de votre bouche. C’est typique de la CIA, ils vous ont bien formatés. Bravo. Je n’en attendais pas plus de votre part, moi qui vous pensiez différente.” Scott avait de nouveau le visage fermé, il n’avait pas du tout apprécié que Letty lui parle ainsi, lui qui venait de faire un effort.
Ce moment lui rappelle de mauvais souvenirs avec la CIA. Il fut bloqué sur beaucoup d’enquête à cause des agents qui avait le pouvoir de lui retirer une affaire. Surtout que Scott avait une sale réputation chez eux. C’était la tête brûlée de la police, celui qui avait refusé de rejoindre leur équipe. Il pensa immédiatement que Letty était venue dans le seul but de bloquer son affaire, il avait le regard songeur maintenant. Il ne savait pas comment agir, devrait-il arrêter son enquête avec Letty ? Ou continuer afin de terminer au plus vite cette enquête . Il sortit de la pièce suivie de Letty, toujours très énervé mais il décida de calmer le jeu. S’il voulait évoluer au sein du poste de police, il était de son devoir de rester calme. Une fois arrivé à son bureau, il proposa à Letty de s’assoir sur une chaise en cuir Marron et lui aussi s’assit face à elle.  “Puis-je vous appeler Letty . Ce sera plus simple si vous voulez vraiment continuer cette enquête avec moi, je n’ai pas vraiment apprécié votre dernière intervention dans la salle d'interrogatoire.  Je suis prêt à passer au-dessus pour le bien de cette enquête. Je suis d’accord sur le fait que mon accueil n’était pas le plus chaleureux mais ne me menacer plus jamais de me retirer une enquête. Je vous propose d’aller manger un morceau afin de faire une petite pause. Nous reprendrons ensuite, nous avons du travail, il va falloir visionner toute une journée de caméra surveillance. Cela vous va ?”
Scott s’est surpris lui même à ne pas aller plus loin dans la confrontation, il n’y voyais aucun intérêt. Il en apprendra surement plus de Letty durant cette pause déjeuné. D’ailleurs, Scott ne savait même pas si elle accepterait ce deal après son premier pas vers elle. Il se surprenait tellement mais Letty ne pouvait pas le savoir.
Revenir en haut Aller en bas
❉ home is where the  heart is
Letty Salvatore
En ligne
home is where the heart is

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 16/04/2019
›› Love letters written : 52
›› It's crazy, I look like : Alycia Debnam-Carey
i swear we were infinite
Un crime contre un autre - Scott Vide
MessageSujet: Re: Un crime contre un autre - Scott Un crime contre un autre - Scott EmptyMer 12 Juin - 14:49

Elle n'est pas forcément à son aise. Letty, elle aime pas trop se retrouver entre quatre murs et encore moins ceux d'un commissariat de police. Elle a l'impression d'étouffer alors qu'elle est là pour interroger et non subir, mais ça lui rappel des choses pas drôle de son adolescence, ça lui rappel qu'elle ne sait toujours pas la vérité et ça la rend dingue. Parce qu'elle aussi à un moment de son adolescence, elle s'est retrouvée ici, à devoir donner des indices sur quelque chose qu'elle n'avait pas vu, sur un événement qu'elle était encore trop jeune pour comprendre et bien en saisir le sens. Donc, elle comprend que ça puisse faire froid dans le dos de se retrouver sur ses chaises dur comme la pierre, encore plus quand on est innocent. Elle a bien vu que l'homme qu'ils interrogeait, du moins que Scott interrogeait avait l'air perdu et un peu flippé, mais il n'en était pas moins mis de côté pour autant. C'était à eux maintenant de démêler le vrai du faux, et surtout de trouver le tueur. Parce qu'au final, l'enjeu de cette enquête n'était que celui-ci et il ne fallait pas le perdre de vu. Elle profita de l'interrogatoire pour observer son coéquipier, c'était son truc à elle, observer pour mieux juger plutôt que de lâcher des questions à tout va. Certes, ce n'était certainement pas la bonne personne a observé, mais dans un sens, elle était presque persuadée que le témoin n'était qu'un témoin et non un meurtrier. Son instinct ne lui mentait que très rarement. Malgré la rudesse de l'interrogatoire qui filait sous ses yeux à grande vitesse, Letty n'en perdit que très peu son calme et sa patience. Et elle fut heureuse de constater que l'agent y mettait un terme même si ce n'était clairement pas de la manière des plus agréables. Les mots de Letty n'étaient pas forcément fait pour être agréable, ils n'étaient pas fait pour qu'une telle proposition ressorte. Elle doit avouer que ça l'a surprise et que c'était clairement pas la réponse qu'elle attendait. A la limite de se demander si ce n'était pas un piège, elle mit un temps avant de trouver les mots pour lui répondre, en ne sachant si finalement, c'était vraiment la meilleure solution. "Je.. je ne comprends pas pourquoi cette proposition." Elle était décontenancée, son ironie avait prit une tournure étrange. Pour autant, elle affronta le regard de son coéquipier sans flancher avant de se reprendre. Les mots avaient franchit ses lèvres sans qu'elle ne réfléchisse vraiment à l'importance qu'ils pouvaient avoir. Mais au fond, est-ce qu'elle pouvait vraiment se faire marcher sur les pieds sans raisons valables ? Non certainement pas. Alors oui, elle l'avait menacé, mais c'était son seul point de contrôle réel et Letty n'était pas du genre à rester les bras croisés à attendre que les choses ne se passent. Elle ne pouvait pas non plus faire semblant que les mots de l'inspecteur ne l'avait pas un peu toucher. Sur le coup, la mexicaine trouva le non-retour de mot étrange de la part de Scott mais il gardait juste de la réserve pour plus tard. Alors, à peine eut-elle le temps de se poser sur la chaise qu'il asséna une tirade des plus longues, la grondant comme une enfant. La bouche de Letty s'ouvrit et se referma instantanément. Cet homme était définitivement très dur à comprendre. "Au fond, nous n'avons pas vraiment le choix que de travailler ensemble. Alors oui, passons à autre chose pour cette fois. Mais vous savez, cela marche dans les deux sens inspecteur !" Elle prit une inspiration avant d'hocher la tête, clairement, elle crevée de faim et une pause lui ferait le plus grand bien, ce qu'elle appréhendait le plus, c'était de la passer avec l'inspecteur, mais au pire des cas, elle savait qu'elle pourrait filer à l'anglaise avec une excuse si les choses devenaient désagréable. "Oui, c'est d'accord. Vous connaissez un endroit pour cette pause ?" Même après pas mal d'années à LA, Letty ne connaissait pas tous les quartiers et donc les potentiels endroits pour déjeuner. Elle avait besoin de conseils sur ce coup là et si possible sans que son interlocuteur ne sache trop qu'elle n'était pas du coin. Elle n'avait pas envie de parler d'elle ou de toutes autres choses, simplement de dévorer un bœuf le plus rapidement possible et de revenir au travail pour ce visionnage qui promettait d'être fascinant.
Revenir en haut Aller en bas
❉ fifthy shades of you
Scott Powell
fifthy shades of you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 13/05/2019
›› Love letters written : 20
›› It's crazy, I look like : Tom Hiddelston
i swear we were infinite
Un crime contre un autre - Scott Vide
MessageSujet: Re: Un crime contre un autre - Scott Un crime contre un autre - Scott EmptyMer 12 Juin - 20:11

Scott ne proposait jamais à personne de sortir quelque part. Ses seules sorties des deux dernières années, se résume à aller au cinéma voir les derniers films à l’affiche et de filer dans la librairie coin pour choisir un nouveau livre dans lequel s’enfermer. Le reste de son temps, il le passait à s’occuper de Flynn son berger Allemand qui lui rendait beaucoup d’amour en échange. Le seul écart de solitude que s’offrait Scott, c’était d’aller dans des bars afin de faire la rencontre de femmes, elles étaient toutes de passage. Seulement de passage. Il était honnête avec chacune d’elles. Il ne voulait rien d’autre que de passer du bon temps avec ses femmes. La plupart de ses conquêtes ne recherchaient que ça, elles aussi. Il était facile pour Scott de rencontrer des femmes, il était et est un homme extrêmement charmeur et très intelligent. Heureusement pour lui, il plaisait facilement aux femmes.
Mais depuis quelques mois, Scott s’est mis à ressentir une certaine lassitude pour sa vie actuelle. Les sorties dans les bars se sont avérés moins fréquente, moins de femmes passaient la nuit chez lui. Il ne parlait plus beaucoup aux autres, les seuls contacts humains étaient avec son père, Léonard son ami de fac et ses collègues. Scott avait le sentiment de devoir trouver autres choses, de s’entourer de plus de personnes et de profiter un maximum de sa vie, il avait maintenant 38 ans. C’est ainsi que Scott eut envie de proposer à Letty de sortir du contexte du travail et d’apprendre à la connaître. Letty ne le savait pas encore mais il était actuellement en train de se surpasser, lui l’homme si peu sociable et peu amical. Pour la première fois depuis longtemps, Scott avait peur. Peur que Letty lui refuse cette proposition, il ne savait pas comment il allait réagir si elle refusait son offre. Il pourrait se renfermer encore plus sur lui même après cette première tentative, avec les autres il lui arrive d’être assez vulnérable.
Il entendit Letty lui répondre favorablement et tout le stress s’enfuit à cet instant. Scott se sentit beaucoup plus détendu et n’avait pas ressenti cela depuis de nombreuses années. C’était vraiment lui fond du problème, il devait se battre contre lui-même et sa peur d’affronter les autres, d’être seul avec une personne pour discuter de tout et de rien en même temps. Letty lui demanda de choisir un endroit afin de manger un morceau. Scott savait tout de suite où l’emmener, “J’ai bien une idée, j’apprécie beaucoup le Tully's good times, c’est un endroit simple mais il y a une bonne ambiance et de la bonne viande, cela vous convient Letty ?”. Scott mangeait toujours seul dans ce petit restaurant rapide, pour une fois il était ravis de ne pas y aller seul, au fond de lui il était heureux de ce changement. Scott ressentait l'envie de montrer à Letty qu’il n’était pas qu’une pierre sans intérêt. Il avait d’ailleurs envie d’en savoir plus sur elle, il devait mener cette enquête qui pourrait lui ouvrir de nouveaux horizons. À cet instant, il pensait à sa mère, “Si maman me voyait ainsi, elle serait si heureuse et tellement surprise en même temps. Si tu m’entends sache que je le fais aussi un peu pour toi.”. Scott attendait beaucoup de ce repas et de la suite de leur enquête. Il avait hâte de découvrir de nouveaux indices afin de rendre justice à cette pauvre femme morte dans cette sombre ruelle. La journée ne devrait être que positive pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

all these memories seem so old


just the way you are
i swear we were infinite
Un crime contre un autre - Scott Vide
MessageSujet: Re: Un crime contre un autre - Scott Un crime contre un autre - Scott Empty

Revenir en haut Aller en bas

Un crime contre un autre - Scott

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: South l.a :: South l.a residence
-