Partagez

la belle et la bête (jovel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ i choose my own destiny
Joey Matthews
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 17/11/2017
›› Love letters written : 310
›› It's crazy, I look like : elsa hosk.
i swear we were infinite
la belle et la bête  (jovel) Vide
MessageSujet: la belle et la bête (jovel) la belle et la bête  (jovel) EmptySam 18 Mai - 23:30


≈ ≈ ≈
{ sorry seems to be the hardest word }
crédit/ psychotic bitch  ✰ w/ @pavel salvatore

Douleurs lancinante qui la transperce et les rayons du soleil qui perce à peine à travers les persiennes. Un mal de tête intense que la blonde n'avait plus ressenti depuis des années.  Depuis combien de temps exactement ? Les folles années de fac ou les quelques années en tant qu'interne de l'hôpital de Los Angeles. Elle ne saurait définir mais celle-ci ne peut être provoqué que part un seul démon : la boisson. Chamboulement totale dans son esprit en ébullition. Bobbie qui avait frôlé la mort et la discussion avec Jason qui l'avais faite sortir de ses gonds. Un hasard qu'elle ne pensait nullement en être un. Ou dans ce cas c'est le destin qui s'acharnait sur les soeurs Matthews. Elle n'est plus vraiment sûre de rien. Plus sûre que tout tournera encore rond demain. Ni les autres jours d'ailleurs. Le besoin de sortir pour se sortir ces derniers événements de la tête. Un cocktail. Puis deux. Puis trois. Et elle avait finalement arrêté de compter. Elle qui ne se laissait jamais aller à ce genre de fantaisie. Parce que l'alcool ça n'a jamais été son truc. Elle ne l'a jamais supporté d'ailleurs. Joey peine à ouvrir les yeux, ses cheveux blonds étalés sur l'oreiller. Elle n'a pas encore réussi à se lever. Quelle heure est il au juste ? Elle tourne la tête en cherchant son réveil des yeux. Mais ce n'est pas sa table de nuit qu'elle aperçoit. Encore moins l'heure affichée. Où est elle bon sang ? S'étirant. Elle remarque alors que les draps... ne sont pas les siens. Elle a réellement terminé sa nuit nue avec un parfait inconnu ? Elle qui a la tête si froide d'habitude. La blonde tourne les yeux vers à silhouette endormie à côté d'elle. Son sang ne fait qu'un tour. Tout mais pas ça. Pas lui. Elle se couvre rapidement avec la couette alors qu'il semble émerger.-Bordel c'est pas possible.  Non. Ça ne peut pas l'être hein ? Pas ça. Pas lui. Pas après leur dispute à l'hôpital où elle avait juste eu envie de l'étriper. Ses yeux bleus qui rencontrent les prunelles sombres de Pavel: -Ne me dis pas qu'on a ...  Non. C'est décidément trop difficile à prononcer.


Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
Pavel Salvatore
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 30/09/2018
›› Love letters written : 260
›› It's crazy, I look like : shiloh orgasmic fernandez
i swear we were infinite
la belle et la bête  (jovel) Vide
MessageSujet: Re: la belle et la bête (jovel) la belle et la bête  (jovel) EmptyDim 19 Mai - 0:02

la belle et la bête  (jovel) 1558214898-190214113930705000
 « la belle et la bête » la belle et la bête  (jovel) 3636071596 joey matthews & pavel salvatore


Pavel est de ceux qui une fois obtenu le fruit du désir se fond dans le décor en disparaissant en laissant claquer la porte derrière lui. Nul doute qu’il n’y trouve aucun remord. Aucune once de tristesse, car les sentiments ça n’est pas fait pour lui et il l’assume pleinement. Ca n’est pas fait pour les Salvatore tout simplement. C’est d’ailleurs la lumière qui passe au travers de la vieille fenêtre et des rideaux pas tout à fait clos qui le réveille lentement de cette nuit qu’il a visiblement passé avec une inconnue. Inconnue si l’on considère qu’il ne sait presque rien d’elle, voir même rien de ce médecin qui l’avait soigné à plusieurs reprises depuis son arrivée dans la cité des anges. Malgré sa réticence, malgré le fait qu’elle ne veuille pas lui accorder le bénéfice du doute, elle avait toujours été là quand il avait besoin d’une oreille attentive. Bien qu’elle lui crachait à la figure le fait qu’elle déteste les hommes dans son genre, il savait qu’une attirance s’était liée entre eux. Certainement plus fort qu’elle, elle ne voudra pas l’admettre, elle ne voudra jamais le reconnaître. Et puis, il n’est pas du genre à s’imposer. Il passe sa main sur son visage, alors qu’il sent la couette lui échapper quand elle la tire vers elle, sans gêne, il est tout nu et il se laisse admirer une toute dernière fois. « Bordel c'est pas possible. » Qu’elle avoue, prise entre questionnement, et rancœur. Elle le regarde à peine et se calfeutre dans sa couette, comme si la nuit qu’ils venaient de passer n’était rien. Mais il est inutile qu’il lui rappelle le nombre de fois où elle a hurlé son prénom en quelques heures. « Ne me dis pas qu'on a ... » Un sourire apparaît sur son visage alors qu’il se relève à peine s’appuyant sur ses coudes avant de lui répondre, avec toute ce mystère et cette provocation innée chez lui, « je savais que je te laissais pas indifférente, mais à ce point… » Ce sourire parfait qui se dessine sur son visage, qui dessine ses yeux à la perfection. Une énième provocation, la seule chose qu’il arrive à faire à la perfection alors que sa vie lui échappe. Il manquerait plus qu’il s’attache à cette nana maintenant, le comble ! « Veinarde… ! » Dans ses yeux brillent un aspect différent des autres fois où il l’a vu. Dans l’ascenseur il aurait éventuellement pu tenter quelque chose mais il avait préféré rester distant, sur ses gardes. Pour finalement tout donner pendant cette longue nuit, dommage qu’elle ne s’en souvienne pas… « Tu veux qu’on recommence, histoire que tu puisses te vanter d’avoir au moins un mec dans ta vie ! » Une lueur d’espoir dans son regard, un jeu dont il se savait perdant mais y croire c’était la seule possibilité pour le Mexicain.
Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
Joey Matthews
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 17/11/2017
›› Love letters written : 310
›› It's crazy, I look like : elsa hosk.
i swear we were infinite
la belle et la bête  (jovel) Vide
MessageSujet: Re: la belle et la bête (jovel) la belle et la bête  (jovel) EmptyJeu 23 Mai - 20:34


≈ ≈ ≈
{ sorry seems to be the hardest word }
crédit/ psychotic bitch  ✰ w/ @pavel salvatore
Joey ne boit pratiquement pas. Ou très peu en tout cas. Mais Bobbie est partit et elle se retrouve seule avec elle même. Ça lui fait peur à la blonde. Réellement. Elle qui déteste la solitude, qui a toujours eu l'habitude de tout partager avec sa soeur. Ça lui fait mal. Un trio béant dans la poitrine. Alors, elle avait espère que la boisson l'aiderait à se changer les idées. En revanche, ce qu'elle n'avait pas prévu c'était de se réveiller aux côtés de Pavel. Le pire c'est qu'elle ne se souvient de rien. Rien du tout. Est-ce qu'elle a vraiment...? Non. Impossible. Il l'exaspere tellement. L'enerve au plus haut point. Et pourtant elle en est la. Avec lui. De la folie. C'est certainement ça. Bordel. Faites que ce soit un mauvais rêve. Ou quelque chose du genre. La blonde tire la couette pour cacher sa nudité alors que lui en revanche se retrouve parfaitement à l'aise tout nu. Le rouge lui monte aux joues à elle et elle détourne les yeux. Il est beau. Elle ne peut pas le nier. Mais il est tellement mauvais. Elle s'est encore foutu dans de sacrés draps la blonde. Joey en est certaine. Un sourire satisfait qui se dessine sur le visage du brun et elle qui le fusille du regard. -Je suis sûre que t'exagères.  A vrai dire... elle n'en sait rien. Elle aimerait croire qu'il se moque d'elle mais il est évident qu'ils ont réellement couché  ensemble. Il lui suffit de regarder les marques rouge sur ses seins pour le savoir. Merde. Il y a été fort en plus. -Tu pouvais pas y aller moins fort ?  Parce que c'est plus facile de l'engueuler plutôt que de laisser la gêne l'envahir. Qu'est-ce qu'il croit au juste ? Qu'il suffit d'une nuit pour qu'elle soit à ses pieds? Joey se promet de ne plus jamais boire. Plus comme ça en tout cas. Les yeux  bleu de la jeune femme qui rencontre ceux du brun. -Faut croire que t'as pas été aussi bon que ça puisque je ne m'en rappelle pas.  Douce provocation. Parce qu'elle ne perd rien de son répondant Joey. Encore moins de son mordant.



Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
Pavel Salvatore
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 30/09/2018
›› Love letters written : 260
›› It's crazy, I look like : shiloh orgasmic fernandez
i swear we were infinite
la belle et la bête  (jovel) Vide
MessageSujet: Re: la belle et la bête (jovel) la belle et la bête  (jovel) EmptyMer 5 Juin - 10:33

la belle et la bête  (jovel) Giphy  
 « la belle et la bête » la belle et la bête  (jovel) 3636071596 joey matthews & pavel salvatore


Si il y a une chose à se souvenir de Pavel Salvatore c’est qu’il ne faut jamais le mettre au défi, on pourrait y perdre bien plus que de raison c’est certain. Il n’y a qu’à voir cette scène déroutante. Parce que la veille il n’avait pas réalisé l’envers de l’enjeu. Pavel ne se complique pas la vie, il a envie de tirer son coup, il le tire avec la première venue. Il ne s’attache jamais, plus depuis la mort de sa jumelle, et ne compte pas remédier à ça. Mais il est vrai que plus on lui résiste, plus on attire ce brun fougueux, et si il n’avait jamais songé à la mettre dans son lit, il faut croire que la chance, ou la malchance se met de son côté. Sur ce lit de cette chambre d’hôtel, Pavel paraît au meilleure de sa forme, bien loin l’image de ce connard dont elle a rencontré dans la chambre d’hôpital. Joey le regarde une énième fois, se demandant très certainement ce qu’elle fout là. Si elle a bien fait de boire pour finalement succomber à son charme, de la pire des manières qui soit, sans aucun doute. Elle se calfeutre sous les draps, tentant de cacher son corps dénudé. Comme si il ne l’avait jamais vu, jamais touché. Pavel a ce sourire ironique au coin de ses lèvres, un sourire de vainqueur, comme si elle était un trophée de plus à son large palmarès. « Je suis sûre que t'exagères. » Qu’elle dit, il hausse les épaules, alors que ses yeux se détournent vers ses draps, et notamment ses seins elle y observe ses traces rouges. Il n’avait pas voulu mais Pavel n’a jamais appris à être doux, à être entre les deux. Avec lui, c’est tout ou rien. C’est le pire comme le meilleur ! « Tu pouvais pas y aller moins fort ? » Sans doute il aurait pu mais il n’est pas de ceux qui sont le ménagement, dans la prudence. Il agit souvent dans l’impulsion d’un coup de tête sans trop réfléchir. Selon lui ça empêche d’avancer, « Tu as pourtant aimé ça cette nuit… » Ca déferle de ses lèvres avec arrogance et tendresse. Finalement elle détourne ses yeux et ajoute, provoquant l’homme fier en lui, cet ego dont Pavel ne sait pas faire taire. « Faut croire que t'as pas été aussi bon que ça puisque je ne m'en rappelle pas. » Elle s’engouffre sur un terrain glissant, miné. Il n’y a qu’à voir sa tête, il ne supporte pas, aussi il ne peut pas se permettre de rester de marbre devant une telle attaque. Il se relève légèrement avant de porter toute son attention sur la femme nue sous les draps. Des draps qu’il juge en trop c’est certain, « tu veux que je te rafraîchisse la mémoire ? Sa voix rauque qui glisse naturellement entre les quatre murs de cette chambre d’hôtel avant d’avancer son visage sur celui de la jeune femme et de poser ses lèvres avec un naturel déconcertant sur les siennes, ça tombe bien j’en ai envie ! » D’un geste brutal, il arrache le drap qui entoure le docteur avant de grimper sur elle, un pied de chaque côté de son corps, et de poser ses deux mains sur ses seins avant de les presser, de les caresser et de continuer à l’embrasser avec fougue et violence. Elle était à sa merci, et n’avait envie que d’une chose : revivre ce sentiment étrange qu’il avait ressenti cette nuit.
Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
Joey Matthews
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 17/11/2017
›› Love letters written : 310
›› It's crazy, I look like : elsa hosk.
i swear we were infinite
la belle et la bête  (jovel) Vide
MessageSujet: Re: la belle et la bête (jovel) la belle et la bête  (jovel) EmptyVen 7 Juin - 13:44


≈ ≈ ≈
{ sorry seems to be the hardest word }
crédit/ psychotic bitch  ✰ w/ @pavel salvatore
Joey ne peut pas croire qu'elle ce soit réellement laissée aller dans les bras du brun. Lui qui l'insupporte et avec qui la confrontation l'hôpital avait été brutale. De tous les hommes de la Terre pourquoi fallait-il que ce soit avec lui qu'elle se réveille dans ce lit ? Elle tente de se remettre les idées en place la blonde, de réfléchir à ce qui a bien pu se produire. L'alcool qu'elle avait bu de trop. A quel moment l'avait-il abordé ? Tout était encore trop flou dans sa tête. Elle n'arrivait pas à remettre les pièces du puzzle dans l'ordre. De gêne, elle se camoufle dans les draps la blonde, parce que peut importe ce qu'il s'est passé cette nuit, elle n'a pas envie de s'en rappeler. Alors, peut importe s'il l'a déjà vu nue ou pas, elle ne veut pas lui offrir de nouveau de spectacle. Jamais. Elle a déjà bien assez honte comme ça. Assez en colère contre lui aussi d'en avoir profité. Parce qu'elle ne lui a quand même pas sauté dessus hein ? A vrai dire elle n'en sait rien. Il exagère, elle en est certaine, enfin, elle l'espère en tout cas. Qu'elle n'a pas été jusqu'à crier son prénom. Jusqu'à crier tout court d'ailleurs. Elle contemple les marques sur sa poitrine. Il y'a été fort Pavel. C'est certains. Elle relève la tête rapidement, fronçant un peu les sourcils. Est-ce qu'ils se sont protégés au moins ? Elle l'espère parce qu'elle voudrait éviter un malencontreux accident. Ce n'est vraiment pas le moment. Elle espère qu'il a été assez intelligent pour enfiler un préservatif. Elle le provoque Joey, tente de le faire redescendre de son piedestal. Parce que si elle ne s'en rappelle pas c'est que ça ne devait pas être aussi exceptionnel que ça non ? Il faut croire qu'elle l'a piqué à vif. elle le voit à sa figure et elle en est plutôt satisfaite. Elle n'a pas le temps de s'en réjouir la blonde, parce qu'il retire le drap d'un coup sec, la laissant hébétée. Sa voix rauque qui la fait frissonner bien malgré elle. Il est beau le brun. elle ne peut pas le nier. Et si il n'était pas aussi arrogant et prétentieux, elle aurait pu se laisser aller. Mais Joey n'est pas la fille d'une nuit, ce n'est pas son genre d'enchaîner les coup d'un soir. Elle n'aime pas ça. Ne couche pas sans sentiments. Et pourtant, c'est bien ce qu'il s'est produit cette nuit non ? Ses lèvres qui se pose sur les siennes et elle ferme les yeux un instant la blonde, alors qu'elle devrait pourtant le repousser. Mais elle n'en a pas envie. Et cette vérité là lui saute à la figure. Le corps de Pavel qui surplombe le sien et ses mains sur sa poitrine. Le souffle de la jeune femme devient court, sa langue qui cherche celle du brun. Un gémissement qui se perd contre les lèvres de ce dernier. C'est bien plus fort qu'elle. Incapable de lui résister finalement, parce que son corps le réclame déjà.-Caresses moi...  Les mots qui franchissent ses lèvres sans qu'elle ne les contrôle, ses mains qui s'accrochent doucement aux épaules du brun. C'est trop tard. Parce qu'elle n'a plus du tout envie de fuir à présent.


Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
Pavel Salvatore
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 30/09/2018
›› Love letters written : 260
›› It's crazy, I look like : shiloh orgasmic fernandez
i swear we were infinite
la belle et la bête  (jovel) Vide
MessageSujet: Re: la belle et la bête (jovel) la belle et la bête  (jovel) EmptyVen 7 Juin - 22:02

la belle et la bête  (jovel) Giphy  
 « la belle et la bête » la belle et la bête  (jovel) 3636071596 joey matthews & pavel salvatore


Pavel Salvatore ne répond plus de rien, il n’est plus vraiment cet homme qu’elle a autrefois rencontré dans cette chambre d’hôpital quand il n’avait qu’une envie : se casser de cet endroit alors qu’on lui avait tiré dessus. Il avait prétexté une balle perdue, mais quand on est membre d’un cartel Mexicain, les balles perdues on ne les connaît pas ! C’est une fausse excuse pour masquer une vérité qu’on s’interdit de penser. Depuis enfant, c’était devenue les raisons les plus plausibles mais à force, plus personne n’y croyait. Dans un pays, où la corruption est un fléau dans tout le pays, tout le monde se doute que les balles ne sont jamais gratuites. Quand il a croisé la veille au soir la jeune femme, c’était très tumultueux entre eux, elle lui sortait les chapitres habituels, auxquels le Mexicain avait l’habitude. Qui souvent l’exaspérait d’ailleurs, et puis finalement à force de boire un verre, puis un second, puis un troisième, Joey était devenue plus cordiale, plus propice à la discussion. Aurait-il dû la dégager ? Sans aucun doute cela lui aurait épargné de se retrouver face à elle ce matin, et pourtant son cerveau est complètement embrumé probablement par l’alcool ou bien ses pensées funestes de ce qu’il pourrait devenir si il la laissait entrer dans sa vie. Elle chercherait à en savoir davantage sur lui, découvrir ses plus sombres secrets et ça, c’était impensable pour le brun, qui s’interdit de sortir deux fois avec la même personne, dans cet unique but : ne jamais tomber dans un piège ! Et putain qu’est-ce que c’est bon de ne pas écouter sa conscience pour une fois, assis sur elle, son visage penché sur le corps dénudé du docteur, un corps qui ne se lasse jamais de combler, de redécouvrir. Il est incertain de ses choix, et pourtant bon sang ça lui fait un bien fou de coller ses lèvres dans son cou pour remonter finalement jusqu’à ses lèvres qui ne ménage pas ! Elle semble déjà effleurer l’idée de reproduire les mêmes scènes que cette nuit. Elle pose délicatement ses mains sur ses épaules. « Caresses moi... » Contre ses lèvres elle gémit déjà de plaisir et davantage quand les mains du tueur s’exerce avec plaisir sur son corps, sur ses seins surtout. Il prend son temps, il essaye de lui donner tout le plaisir possible. Embrassant langoureusement ses lèvres, sa langue se mélange à celle de Joey, avant d’ajouter dans un soupire las, « tes demandes sont des ordres… » Ses lèvres qui parsèment son corps, descendant déjà dans le coup puis en direction de sa poitrine pour se concentrer un instant sur chacun de ses bouts de seins devant les gémissements un peu moins calculé du docteur. Pavel Salvatore est un dieu dans ce domaine, davantage quand il y met du sien comme présentement ce matin. Il effleure de ses bouts de doigts la partie intime de la jeune femme tout en la fixant de son regard pour y apercevoir le désir montait en elle. Il aime ses moments où lui-même se perd dans cette boulimie de sexe.
Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
Joey Matthews
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 17/11/2017
›› Love letters written : 310
›› It's crazy, I look like : elsa hosk.
i swear we were infinite
la belle et la bête  (jovel) Vide
MessageSujet: Re: la belle et la bête (jovel) la belle et la bête  (jovel) EmptySam 8 Juin - 10:00


≈ ≈ ≈
{ sorry seems to be the hardest word }
crédit/ psychotic bitch  ✰ w/ @pavel salvatore
Les souvenirs de la veille ne lui reviennent pas, du tout, mais qu'importe. Les faits sont là. Ils ont passé la nuit ensemble et elle se maudit Joey. Ouvertement en plus. Parce que c'est certainement la pire chose qu'elle pouvait faire non ? Pourtant, elle ne parvient pas à se rhabiller et à lui tourner le dos. C'est étrange. Pavel Salvatore a le don de l'exaspérait autant que l'attirer. Un sorte de magnétisme étrange qui effraie un peu la jeune femme. Parce qu'elle ne veut pas se laisser entraîner dans quelque chose qui pourrait la dépasser. Joey a ce besoin de tout contrôler. Tout maîtriser. Une façon pour elle de garder sa vie en main. De ne pas se laisser avoir par qui que ce soit. Elle pousse un léger cri de surprise lorsqu'il retire la couette de son corps, mais la blonde n'a pas le temps de protester, parce que déjà les lèvres du brun se niche dans son cou. Point particulièrement sensible chez elle. Un gémissement qui s'échappe des lèvres de Joey. Et il faut se rendre à l'évidence, son esprit n'arrive plus à fonctionner correctement. Parce qu'à présent elle le veut. Entièrement. Et s'en souvenir cette fois. Elle s'en mordra les doigts plus tard. Ne manquera pas de s'énerver contre elle-même et de se promettre de ne plus jamais se laisser avoir par le Mexicain. Mais pour le moment, elle est totalement à sa merci. Ses mains qui se niche sur les épaules du brun, elle veut plus Joey. Bien plus. Un baiser langoureux et passionné et le corps de la blonde qui s'arque contre le sien. Le myocarde qui bat à cent à l'heure. Il menace de sortir de a cage thoracique. Les lèvres du brun qui descendent sur ses seins. Joey se mordille la lèvre inférieur, ne le quittant pas du regard. Les doigts de Pavel entre ses cuisses et le souffle de la jeune femme qui s'accélère davantage. Elle glisse ses mains sur le torse du brun, caressant chacun de ses muscles avec ses doigts, appréciant la beauté de son corps, parce qu'il est évident que Mexicain est bel homme. Réellement. Les doigts du brun qui ne font que l'effleurer.-Encore...  Donner des ordres ne lui ressemble pas. Un côté dominatrice qu'elle semble se découvrir la demoiselle. Ses mains qui glissent davantage sur le corps de Pavel, caressant sa virilité de ses mains.


Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
Pavel Salvatore
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 30/09/2018
›› Love letters written : 260
›› It's crazy, I look like : shiloh orgasmic fernandez
i swear we were infinite
la belle et la bête  (jovel) Vide
MessageSujet: Re: la belle et la bête (jovel) la belle et la bête  (jovel) EmptySam 8 Juin - 23:23

la belle et la bête  (jovel) Giphy  
 « la belle et la bête » la belle et la bête  (jovel) 3636071596 joey matthews & pavel salvatore


Il aime le sexe c’est indéniable. Pavel est de ses types qui ne sont jamais rassasiés, il en redemande toujours, et tant qu’on peut le nourrir, il continuera. Parfois de longues heures suffisent, mais visiblement pas pour le docteur qui alors qu’elle a passé presque la nuit entière sous ses mains expertes, en redemande encore en ce moment même. Il sait y faire Pavel, il sait s’y prendre et se serait mentir que de dire le contraire. Davantage quand les femmes sont aussi attirantes que Joey. Il ne sait pas pourquoi, à l’hôpital déjà cette idée de se la faire lui avait traversé l’esprit mais comme elle lui résistait et qu’elle l’énervait, l’homme l’avait pris en grippe ! Il n’en faut pas beaucoup à Pavel Salvatore pour s’énerver, pour monter sur ses grands chevaux ! Il ne lui en faut pas beaucoup pour être cet homme que le docteur doit détester, d’un air je m’en foutiste. Ce même gars qui n’inspire aucune confiance mais plutôt agacement. Il admire la femme allongée sous lui, admire son corps nu. Il aime poser ses yeux sur elle, parce qu’elle le provoque par ses quelques paroles, cet air à vouloir le repousser. Comme si il suffisait de ça pour le berner le Salvatore. C’est un macho par excellence. Il s’amuse à la faire languir, à lui faire croire monts et merveilles pour la laisser sur sa faim. Aussi elle en redemande. Encore et toujours, d’une voix envieuse. Elle a envie de lui, qu’il l’embrasse, qu’il la fasse hurler, il le ressent quand il croise son regard. Quand il caresse sa peau fébrile. « Encore... » C’est distinct, elle cherche à poser des limites. A le rendre fou, ses lèvres qui glissent sur ce corps inerte, sur ses seins d’abord, avant que sa main ne remonte doucement de l’intérieur de ses cuisses jusqu’à sa partie intime. La même qui la torturer durant de longues heures. « Tu vas finir par t’y habituer… » Il souffle avec sa voix suave, d’un accent bien prononcé qui rend toujours son interlocutrice folle de lui. Elles sont toute les mêmes et il aime lire dans leur regard du désir et de la satisfaction. Il veut l’entendre gémir, crier son prénom. Il veut la rendre totalement ivre de ses baisers, et de son corps. Qu’elle en redemande dans les semaines à venir alors qu’il lui sera intouchable. Parce que Pavel Salvatore c’est aussi cet homme insaisissable, arrogant. Mesquin, qui ne se gêne pas pour contrecarrer les gens. Tel un serpent venimeux, c’est un pur poison cet homme. Diego l’a vite comprit. Mais ses femmes ne se fient qu’à cette allure d’apollon, qu’à ce visage angélique et se rende compte trop tard que le diable sommeil en lui. Rien d’autre. Qu’il est mort de l’intérieur. Son cœur ne bat plus pour le bien, mais l’a-t-il un jour battu ? Personne ne sait vraiment… Ses lèvres qui descendent alors sur son ventre, puis en bas de son ventre avant d’arriver à la zone sensible, qu’il titille soigneusement de sa langue, alors qu’elle glisse ses mains dans la chevelure brune du membre du Cartel, se perdant auprès de lui. Il veut l'entendre gémir.
Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
Joey Matthews
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 17/11/2017
›› Love letters written : 310
›› It's crazy, I look like : elsa hosk.
i swear we were infinite
la belle et la bête  (jovel) Vide
MessageSujet: Re: la belle et la bête (jovel) la belle et la bête  (jovel) EmptyDim 9 Juin - 10:31


≈ ≈ ≈
{ sorry seems to be the hardest word }
crédit/ psychotic bitch  ✰ w/ @pavel salvatore
Joey n'est pas la femme d'un soir. Pas du genre à collectionner les conquêtes. Elle n'aime pas ça. Elle préfère se jeter à corps perdu dans son travail plutôt que passer de nuit dans les bras d'un homme. Parce qu'elle a bien trop souffert la blonde. Parce qu'elle est tombée amoureuse de ce patient qu'elle n'a pas pu soigner. Qui a perdu la vie dans ses bras. Alors, elle s'est perdue elle même. Refusant de poser des yeux sur qui que ce soit. Le passé encore trop présent. Qui la hante toujours. Pourtant, elle a cedé à cet homme. Celui là même qui l'a mise hors femme a l'hôpital. Qui a fait monter une sourde colère en elle bien rapidement. Et même ce matin, elle ne se laisse pas démonter. Refuse de lui donner satisfaction. Mais le mexicain inverse rapidement la tendance. Prend toute la place, et elle n'a plus envie de le repousser. Pas quand ses lèvres rencontrent sa peau. Pas quand le plaisir prend déjà place dans son corps. Avant Pavel, la blonde n'avait pas eu de relations charnelles depuis des années. Parce qu'elle fuyait les hommes comme la peste. Ce qui serait encore arrivé d'ailleurs si elle n'avait pas un peu trop bu. Les doigts du brun qui remonte entre ses cuisses et Joey en veut plus. Bien plus. Elle le lui fait d'ailleurs savoir. Un sourire moqueur prend place sur ses lèvres. -Ne prends pas tes rêves pour la réalité Salvatore.  Parce que même si son corps le désir ardemment, elle n'en perd pas son répondant la blonde. Hors de question qu'il la prenne pour l'une des écervelées avec qui il couche habituellement. La blonde ne peut plus retenir ses gémissements lorsque à langue du brun glisse entre ses cuisses. Il va la rendre dingue c'est certains. Elle passe ses mains dans ses cheveux, arguant son corps contre ses lèvres pour le sentir davantage. Elle a chaud Joey, et elle ne peut nier que la sensation est divine. La blonde le fait remonter contre elle et inverse la tendance d'un coup de rein. Parce qu'elle ne veut pas être cette femme soumise. Certainement pas. Elle pose ses mains sur le torse du brun et son bassin rencontre le sien dans un coup de rein. Elle prend le dessus Joey. Elle impose son rythme, montant et descendant doucement sur lui, capturant ses lèvres des siennes. -Je crois que c'est toi qui va en redemander...  Elle mordille délicatement son cou. C'est bon l'amour avec Pavel.

Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
Pavel Salvatore
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 30/09/2018
›› Love letters written : 260
›› It's crazy, I look like : shiloh orgasmic fernandez
i swear we were infinite
la belle et la bête  (jovel) Vide
MessageSujet: Re: la belle et la bête (jovel) la belle et la bête  (jovel) EmptyDim 9 Juin - 15:47

la belle et la bête  (jovel) Giphy  
 « la belle et la bête » la belle et la bête  (jovel) 3636071596 joey matthews & pavel salvatore


Jamais il n’avait songé sombré dans ses bras. Parce que Pavel n’est pas du genre à attacher de l’importance à ce besoin ultime de coucher à gauche, à droite. Il aime flirter. Il aime se retrouver dans de mauvaise posture, cela l’anime, de bien des façons, c’est certain. C’est bien la raison pour laquelle Pavel couche avec la première venue, aujourd’hui. Depuis que sa jumelle, depuis que celle qui a été si souvent son ange dans sa vie est morte sous ses yeux, Pavel demeure un mort. Un cœur mort c’est certain qui affronte avec toute son arrogance et sa méchanceté la vie. Comme si il s’interdisait d’être différent depuis sa disparition. Comme si il ne méritait rien d’autre aujourd’hui. Le corps du docteur sous le sien, Pavel puise dans ses dernières réserves pour l’entendre gémir sous ses mains expertes. Aussi ses lèvres se glissent sur ce corps avec facilité, qu’il embrasse qu’il cajole. Elle en redemande la jeune femme. Encore et toujours, et il relève son visage souriant vers elle. « Ne prends pas tes rêves pour la réalité Salvatore. » Qu’elle lui avoue, alors que pour lui elle va aimer, tellement qu’elle ne pourra plus se passer de ses services. Ca se termine toujours comme ça. Mais Pavel Salvatore se lasse vite. Trop vite. Alors que sa langue la pénètre dans son entier et qu’elle commence doucement à se laisser aller, à entendre ses gémissements, à peine audible, mais ça ne fait que commencer. Elle le tire à elle, remontant le long de son corps, l’embrasse en pleine bouche avant qu’elle décide de reprendre la main sur lui, elle le tourne dos au lit, elle sur lui. Les mains de Pavel délicatement sur les épaules de la jeune femme, et quand celle-ci pose ses mains sur son torse lui donnant plusieurs coups de reins, qu’il reçoit en l’aidant du mieux qu’il peut. Un regard brillant, un sourire qui ne le quitte plus, il écarte un peu ses jambes pour lui donner un accès plus facile alors que ses mains se perdent sur sa poitrine. Le bijou des femmes selon lui, elle l’embrasse fougueusement, sans crainte, sans recul, avant de perdre ses lèvres sur son cou, sur son corps complètement dénudé qui s’offre à elle, à sa merci. « Je crois que c'est toi qui va en redemander… » D’un geste sans hésitation il l’attire à lui, collant son torse à la poitrine du docteur avant de lui dire, jouant, « chiche ?! » Il la mets au défi, plus que quiconque. « C’est pas avec ça que je vais en redemander… » Provocateur dans l’âme, sa voix est amusée par cette scène, demandant alors à la jeune femme de faire des folies avec son corps. Les plus folles et douces folies !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

all these memories seem so old


just the way you are
i swear we were infinite
la belle et la bête  (jovel) Vide
MessageSujet: Re: la belle et la bête (jovel) la belle et la bête  (jovel) Empty

Revenir en haut Aller en bas

la belle et la bête (jovel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Downtown L.A
-