Partagez

(mandy) on connaît la fin mais le coeur est sourd

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ fifthy shades of you
Vince Stevens
fifthy shades of you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 21/07/2018
›› Love letters written : 335
›› It's crazy, I look like : cody christian
i swear we were infinite
(mandy) on connaît la fin mais le coeur est sourd Vide
MessageSujet: (mandy) on connaît la fin mais le coeur est sourd (mandy) on connaît la fin mais le coeur est sourd EmptyMer 20 Mar - 11:12

(mandy) on connaît la fin mais le coeur est sourd Tumblr_inline_p8weh0WR271tokatx_400 (mandy) on connaît la fin mais le coeur est sourd Tumblr_othbx19OKx1unyu04o7_250
 « on connaît la fin mais le coeur est sourd » (mandy) on connaît la fin mais le coeur est sourd 3636071596 mandy pogrebnov & vince stevens


Qu’attendait Vince dans sa vie misérable ? Lui-même ne saurait répondre à cette question. Pensait-il un seul instant qu’il retrouverait sa petite vie bien tranquille en sortant de taule ? Probablement l’avait-il espéré mais aujourd’hui, il s’en prenait bien la gueule, parce que jamais il ne retrouverait cette stabilité qu’il avait trouvé en devenant policier. Il aurait pu aisément devenir quelqu’un de bien, se battant pour ses principes et ses valeurs que sa mère lui a longtemps inculqué avant qu’elle ne perde doucement la mémoire. Il n’a jamais été du genre à ne voir que par l’argent, n’a d’ailleurs manqué de rien. Bien sûr sa mère qui l’a élevé seule n’a jamais été riche, elle n’a jamais roulé sur l’or mais rien de cela ne l’a empêché d’éduquer son fils comme bon lui semblait. Et Vince a toujours eu une très forte liaison avec elle, la protégeant, tentant d’apaiser au mieux sa solitude. Pour finalement s’occuper d’elle quand celle-ci a commencé lentement à perdre la mémoire. Leur appartement remplie de post-it c’est Vince qui s’occupait principalement de leur appartement trois pièces dans le quartier south LA. Comme à son habitude, Vince traîne dans les rues de la cité des Anges, en quête d’une chose qu’il ne trouvera plus jamais. Néanmoins même si jamais, il ne le dira, ça lui a fait du bien de revoir Mandy, et il avait fini par accepter l’idée de l’avoir retrouvé après plus de trois ans d’inexistences. Trois ans où il n’avait pas accepté la jeune femme dans sa vie de misère, l’accusant alors d’être la fautive de son malheur, et il avait autant raison que tort ! Oui elle aurait pu lui en parler avant, donner une chance à son petit copain de l’époque de s’expliquer, et à côté de ça, elle avait préféré le balancer, sans aucun préavis, sans y trouver de remord. Il lui en voulait pour cette raison. Et le lui avait ouvertement fait comprendre qu’elle n’avait plus sa place dans sa vie. C’est pourtant douloureux de la savoir dans cette même ville et de ne pas pouvoir retrouver le contact de son corps au sien. De ne pas pouvoir l’enlacer à sa guise, comme il fût un temps. Toute ses choses qu’elle le prive inconsciemment, alors qu’elle n’a rien trouvé de mieux pour tirer un trait définitif à leur histoire. Définitif ? C’est ce que Vince se répète inlassablement, davantage depuis leur furtif entrevue. Mais il peine à saisir réellement le sens de ce mot. Aussi ses jambes le guide sans aucun effort de sa part devant la bâtisse du casino. Pour cette soirée, il s’est fait d’une élégance sans nom, devant alors retrouvé une femme bien plus âgée que lui. Escort boy, voilà ce qu’il est devenu depuis sa sortie de prison, s’offrant parfois le luxe de profiter de leur corps pour celles qui sont le plus ouvertes, mais aussi qui le payent cher ! Poussant la porte de l’entrée, il ne présente même pas ses papiers qu’on le laisse entrer, oui il est taulard mais aussi il fût à bien des moments un allié redoutable pour les membres de ce commerce. Il cherche la jeune femme, ne la trouvant pas, ses yeux dérivent vers une toute autre silhouette, assise de dos à lui, face à une machine à sous. Accompagnée elle aussi. C’est une blague ? Vince s’approche alors élégamment de Mandy et de ce type qui le dégoûte plus que de raison. Un sentiment qu’il devrait s’interdire et pourtant ça semble le dépasser… « Pogrebnov, si on me l’avait dit, je ne l’aurai pas cru… » Il est amer, froid. Il ne la supporte avec aucun autre homme que lui, et le simple fait qu'elle passe la soirée avec un autre fait sortir le pire démon en lui. Et pourtant, sa voix est d'un ironisme. Il s’installe alors sur le siège juste à côté d’elle, devant une machine à sous, ne jetant même pas un regard ni à la jeune femme encore moins au type qui l’accompagne.
Revenir en haut Aller en bas
❉ friends with benefits
Mandy Pogrebnov
friends with benefits

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 02/12/2018
›› Love letters written : 39
›› It's crazy, I look like : halston sage
i swear we were infinite
(mandy) on connaît la fin mais le coeur est sourd Vide
MessageSujet: Re: (mandy) on connaît la fin mais le coeur est sourd (mandy) on connaît la fin mais le coeur est sourd EmptyLun 22 Avr - 0:35

Une bonne surprise. C'est ce qui est arrivé devant sa porte, ce matin. Un ami d'enfance, russe, issu de la mafia new-yorkaise. Inattendu, c'était bel et bien le mot. La jeune femme n'aurait jamais imaginé revoir cet homme, ici, devant sa porte. Surtout étant donné le peu de nouvelles que la jeune femme donnaient et recevaient. Mais, évidemment, elle lui avait ouvert grand les bras, pour l'étreindre et l'avait laissé rentrer dans son nouveau cocon. Ils n'avaient pas mit longtemps à rire comme autrefois, à gorge déployée. Elle avait sorti une bouteille de vin, préparé un repas rapide et s'était exclamée : « Je veux tout savoir. » Tout, cela signifiait tout ce qu'elle avait raté dans la vie du jeune homme mais aussi tout ce qu'elle avait raté à New York et dans la mafia. Même si la jeune femme voulait s'éloigner le plus possible de ce monde de fou, savoir ce qui s'y passait lui semblait toujours bénéfique.

En effet, elle avait toujours peur que quelqu'un vienne pour lui reprendre son rêve. Cet argent que son père avait gagné et économisé pour elles, elle avait peur qu'il parte. Peut-être même était-ce la raison du déplacement d'Aleksei. Il était peut-être là pour faire ensuite un rapport à des personnes plus haut placées, faire un rapport de leur richesse. Puis la jeune femme se rappela rapidement de l'amitié qui les liait autrefois, à New York. Même si ce milieu n'inspirait pas la confiance, on n'y mentait pas. Du moins, elle l'espérait.

Le jeune homme lui raconta beaucoup de choses. Son nouveau métier et sa nouvelle place dans le groupe auquel elle appartenait autrefois, ses parents, ses soeurs et aussi les filles. Dieu seul savait à quel point le jeune homme les avait collectionnées et il savait toujours le faire. Vint ensuite le tour de Mandy d'expliquer ce qu'il se passait aujourd'hui dans sa vie. Elle parla du journal, de ses chiens, n'évoqua pas sa mère, pour la protéger des ragots potentiels. La jeune femme n'évoqua pas non plus Vince, même si elle se doutait bien que ce sujet avait certainement déjà fait le tour complet de la mafia new-yorkaise. Ce n'était pas qu'elle ne voulait pas le mêler à ce genre d'histoires, mais elle préférait écarter les gens qui comptaient vraiment pour elle de ce milieu.

Aleksei lui demanda ce qu'elle avait de prévu avant son arrivée. À vrai dire, pas grand chose. Puis, elle se rappela d'un de leur passe-temps. « Est-ce que tu te rappelles comment jouer au poker? » Les deux jeunes gens avaient appris, plus jeunes, à manier les cartes. Il acquiesça et ils ne mirent pas longtemps à être fin prêt pour aller banquerouter le casino du coin. Vêtue d'une jolie robe noire, décoltée dans le dos, recouverte d'un châle rouge. Ses lèvres teintée d'un rouge pétant ferait pâlir n'importe quelle jeune femme et elle en remerciait le ciel. Ils arrivèrent devant le bâtiment et saluèrent poliment les vigiles avant de rentrer. Une main dans son dos, Aleksei la dirigeait doucement dans ce lieu qui grouillait littéralement de personne en quête de réussite ou de personne ne sachant que faire de leur argent.

Alors qu'ils s'asseyaient à une machine à sous, pour débuter, une voix s'éleva dans son dos et la jeune femme mordit sa lèvre, refusant d'y croire. Il fallait qu'il soit là, présent au moment où elle désirait le moins le voir. Elle sentit son compagnon du soir se tourner, signe que lui aussi avait entendu la voix et que ce n'était pas une affabulation de son imagination. Alors qu'elle commençait à se tourner pour répondre à Vince, celui-ci vint s'asseoir sur le siège à ses côtés. Elle l'observa quelques instants. Il était bien trop élégant pour seulement venir jouer quelques sous au casino. Une femme? Peut-être et cette idée faillit la faire grincer des dents. Mais la jeune femme ne pouvait pas se permettre de laisser l'homme face à elle percevoir une quelconque once de faiblesse à son égard. Elle avait failli, il la détestait ; elle n'avait pas le droit de ressentir de la jalousie.

« Ça n'est pas si étonnant que cela. Que fais-tu ici? » Une tension impressionnante régnait entre les deux ex-amants et l'atmosphère était électrique. Elle n'arrivait pas à le quitter du regard, bien qu'elle tentait de se contrôler. Leur rencontre de la dernière fois n'avait pas eu cet effet sur la jeune femme. Pourtant, ce soir-là, tout semblait la pousser vers le jeune homme face à elle. Une force magnétique.

Aleksei, comprenant que quelque chose se tramait, prit la parole, d'une voix légèrement hautaine : « Je suis Aleksei. Un ami d'enfance de Mandy. Vous êtes...? » La blonde ferma les yeux quelques instants, croisant mentalement les doigts pour que Vince ne s'enflamme pas au beau milieu du casino, ou qu'il ne révèle pas des choses qu'Aleksei ne devrait pas savoir.
Revenir en haut Aller en bas
❉ fifthy shades of you
Vince Stevens
fifthy shades of you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 21/07/2018
›› Love letters written : 335
›› It's crazy, I look like : cody christian
i swear we were infinite
(mandy) on connaît la fin mais le coeur est sourd Vide
MessageSujet: Re: (mandy) on connaît la fin mais le coeur est sourd (mandy) on connaît la fin mais le coeur est sourd EmptyMer 22 Mai - 14:49

(mandy) on connaît la fin mais le coeur est sourd Tumblr_inline_p8weh0WR271tokatx_400 (mandy) on connaît la fin mais le coeur est sourd Tumblr_othbx19OKx1unyu04o7_250
 « on connaît la fin mais le coeur est sourd » (mandy) on connaît la fin mais le coeur est sourd 3636071596 mandy pogrebnov & vince stevens


Il en voyait des femmes. Il les collectionnait même. Depuis sa sortie de prison et le fait qu’il ne puisse plus rejoindre la police, à cause du couteau dans le dos qui leur a fait, lui a-t-on dit. Il recherche du travail, pour autant clean. Ce n’est pas un hors la loi Vince. Si il  n’a pas été toujours du bon côté c’est uniquement pour payer le traitement onéreux de sa mère. En Amérique quand on n’a pas la chance de naître avec une cuillère en argent dans la bouche, il faut bien se débrouiller. Comme on peut, et Vince a appris à survivre très jeune, très tôt. L’enfant qui dépasse son maître, il s’est rebellé tant de fois contre cette vie. Mais sa mère était plus importante que le reste, il lui aurait donné sa vie. Même si ses années en prison ont tout changés, et que la maladie a fini par reprendre le dessus. Elle ne le reconnaît plus. Pour elle, Vince Stevens n’est qu’un parfait inconnu. Ca lui fait mal, dire que ça ne le déchire pas de tout son être serait mentir, mais il en a marre de se battre dans le vide. Il n’est qu’un poison pour elle, alors il débarque dans leur miteux appartement juste pour dormir. Car il n’a pas les moyens d’en partir. De la loger dignement. Alors il part le plus loin de chez eux, le plus longtemps. Il s’est engouffré dans cette roue infernale, de devenir escort boy, parfois ça lui échappe. Parfois il couche avec ses femmes, il se détruit comme il peut. Parce que son cœur vide appelle à l’aide et que la seule pouvant le sortir de là, ne viendra plus jamais. Parce qu’il est meurtri, seul et que plus rien n’a de l’importance pour lui. « Ça n'est pas si étonnant que cela. Que fais-tu ici? » Qu’elle lui répond calmement alors qu’en lui, actuellement une tempête commençait durablement à s’installer. Il n’acceptait pas de la voir avec un autre que lui, c’était impossible, impensable pour l’homme. Elle était sienne, même si il n’arrivait encore à lui pardonner. Et ne supportait pas qu’on veuille lui piquer cette place qu’il convoite au plus profond de lui-même encore. « Je te laisse deviner, je ne mets pas ma plus belle chemise juste pour jouer… » Assis face au jeu, Vince hausse les épaules, il en avait que faire de ce qu’elle ressentait, présentement c’est lui qui doit faire face à cette vision horrible qui lui brûle les yeux, qui asphyxie ses poumons. La voir avec un autre homme que lui. Mais qu’avait-il espérer ? Qu’elle l’attende peut-être après toutes ses années dans une cage à tourner en rond ? Oui peut-être, et l’ancien flic a mal au plus profond de lui, même si jamais il ne l’avouera, et ne lui donnera cette satisfaction. « Je suis Aleksei. Un ami d'enfance de Mandy. Vous êtes...? » Et puis voilà que l’homme prend la parole, Vince ne pouvait s’empêcher de le regarder avec toute sa méfiance, son arrogance que Mandy connaît par cœur. Il le dévisagea de la tête au pied, comme si il n’était rien à ses yeux. Il pouffa de rire, ami d’enfance tu parles, Vince n’en a jamais entendu parler. Elle lui aurait dit n’est-ce pas si ça avait été le cas ? Vince se plongeait dans une certitude que lui-même ignorait réellement la nature de leur lien. Mais qu’importe qu’il soit son ami, ou plus, Vince ne comptait pas être sympa, il ne voulait pas être son ami. Il les connaît lui les hommes, il sait de quoi ils sont capables. Et ce mec, il ne le flaire pas ! « C’est étrange parce que je connais personnellement Mandy et qu’elle ne m’a jamais parlé d’un abruti comme vous ! » La tension est palpable, quiconque est proche d’eux pourra le certifier. A aucun moment Vince baisse le regard, non il n’est pas hésitant et si il ne part pas à l’affrontement directement il est certain qu’il rendra les coups si cet imbécile commence. Un jeu du chat et de la souri, un jeu d’une prétention, de celui qui sera meilleur que l’autre. C’est la seule chose qu’il manie encore avec toute son élégance et sa fierté !
Revenir en haut Aller en bas
❉ friends with benefits
Mandy Pogrebnov
friends with benefits

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 02/12/2018
›› Love letters written : 39
›› It's crazy, I look like : halston sage
i swear we were infinite
(mandy) on connaît la fin mais le coeur est sourd Vide
MessageSujet: Re: (mandy) on connaît la fin mais le coeur est sourd (mandy) on connaît la fin mais le coeur est sourd EmptyDim 26 Mai - 23:43


La tension qui régnait entre les trois jeunes gens était palpables. Vince ressemblait à une bombe, prêt à exploser à tout moment. Son attitude gênait la jeune femme mais elle le flattait également; voir ce combat de coq dans lequel il s'investissait lui rappelait une époque où il s'était battu pour qu'elle soit à lui et à personne d'autre. Là, face à lui, elle sentait que ce qui se passait n'était pas loin d'être pareil mais aussi un peu différent. La haine que l'ancien tolard ressentait pour elle était elle aussi palpable.

Il ironisait sur la situation, sa présence ici et sa façon de s'habiller. Cela ne plaisait pas du tout à la jeune femme. Des non-dits, il y'en avait eu beaucoup trop entre eux et cette ironie ne faisait que renforcer la tension. Elle haussa les épaules, répondant simplement : « C'est ainsi que tu occupes tes soirées? » Elle n'avait aucune idée de ce que le "ainsi" représentait et elle était loin de se doutait que c'était quelque chose qu'elle exécrerait sûrement. Savoir que son ancien petit-ami pouvait se trouver dans une quelconque histoire de romance ou d'attraction physique pure et dure ne la réjouissait pas; alors la vérité n'en serait que plus difficile. Imaginer celui qu'elle avait autrefois tant aimé dans les mêmes draps qu'une autre femme, même si cela n'était que du business lui donnait envie d'éclater quelque chose. Trois ans après, les sentiments étaient toujours présents, même si elle savait très bien que dans la tête de Vince, rien ne devait être pareil.

Alors qu'Aleksei se présentait, la blonde ne quitta pas son ex-petit-ami des yeux. Il le détailla du regard et une étincelle malveillante éclaira ses pupilles. Elle ne tarda pas à comprendre que dans tous les cas, cette discussion allait tourner au vinaigre. Avant même qu'elle ne puisse prendre la parole, la répartie de Vince s'abattit comme un couperet. Elle sentit Aleksei se tendre dans son dos. L'égo d'un homme élevé au sein de la mafia russe venait d'en prendre un coup et il fallait bien avouer que se faire traiter d'abruti par quelqu'un dont il n'avait jamais entendu parler non plus devait l'avoir relativement énervé.

Aleksei ne se démonta pas : « Oh vraiment? Je suis juste ici pour visiter. Ça faisait longtemps qu'on ne s'était pas vus avec Mandy... Depuis cette fameuse soirée où... » Se tournant pour lui faire les gros yeux rapidement, la blonde le coupa brusquement : « Okay, Aleksei, tu devrais retourner à la machine, pour ne pas perdre tout notre argent. » Il souffla lourdement avant d'hocher la tête. Elle savait qu'il n'était pas méchant et qu'il comprenait aisément ce qu'il venait de se passer. Maintenant, elle devait traiter avec le problème "Vince." Tournant le dos à Aleksei, elle fit pivoter le siège pour se retrouver face au jeune homme. « Qu'est-ce que tu cherches Vince? Aleksei est juste un ami et ce comportement ne va que nous causer de nous faire virer d'ici tous les trois. J'aimerais qu'on évite cette situation. » Et pour une fois, elle ne mentait pas. Elle se fichait bien de savoir ce qui pourrait arriver entre les deux hommes s'ils en venaient aux mains car ils avaient tous deux appris à se défendre comme il le fallait mais elle ne voulait pas que toute la ville parle de Mandy Pogrebnov, la nouvelle journaliste en ligne de Los Angeles, virée par les flics d'un casino huppé.
Revenir en haut Aller en bas
❉ fifthy shades of you
Vince Stevens
fifthy shades of you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 21/07/2018
›› Love letters written : 335
›› It's crazy, I look like : cody christian
i swear we were infinite
(mandy) on connaît la fin mais le coeur est sourd Vide
MessageSujet: Re: (mandy) on connaît la fin mais le coeur est sourd (mandy) on connaît la fin mais le coeur est sourd EmptyVen 7 Juin - 12:36

(mandy) on connaît la fin mais le coeur est sourd Tumblr_inline_p8weh0WR271tokatx_400 (mandy) on connaît la fin mais le coeur est sourd Tumblr_othbx19OKx1unyu04o7_250
 « on connaît la fin mais le coeur est sourd » (mandy) on connaît la fin mais le coeur est sourd 3636071596 mandy pogrebnov & vince stevens


Qu’est-ce qu’elle croyait ? Que Vince ne profite pas de son célibat comme il le souhaite, ce n’est que foutaise ! Bien au contraire, et il compte bien appuyer là où ça fait mal. Car avant elle, il n’a jamais accordé sa confiance en quiconque et qu’elle a détruit le peu d’estime qu’il avait aux femmes, ou aux relations amoureuses. Il n’est pas prêt à pardonner. C’est bien trop lui demander alors il fait ce qu’il sait faire de mieux : jouer jusqu’à épuisement. Jouer parce qu’il n’y a que ça qui le bouscule de son quotidien. Il ne peut pourtant s’empêcher de sentir son cœur battre si intensément en présence de la journaliste. Il l’aime comme il n’a jamais aimé quiconque, et si jamais il ne le prétendra pas, cela ne l’empêche de s’en rendre compte et de vouloir faire taire cette voix au fond de lui. Non, elle ne sera plus sienne, il s’interdit d’y penser ! Il s’interdit même sa vulgaire présence vers lui. Vince n’a pas appris à se taire, impulsif, tantôt bagarreur, il n’a jamais su véritablement contrôler son sang-froid, et la journaliste ne peut que ressentir ce besoin de tout envoyé promener. Elle préfère alors rester de marbre c’est ce qu’elle peut faire de mieux, car il est évident que Vince Stevens est prêt à franchir cette ligne rouge. Prêt à affronter cet homme qui ne lui inspire aucune motivation ou de la sympathie. L’ancien flic n’a jamais vraiment pu être canalisé c’est bien la raison pour laquelle, il a fini en prison d’ailleurs ! Il a souvent aimé jouer, se brûler les ailes. Et bien qu’il fût à l’époque prêt à l’écouter, prêt à faire un pas vers elle, au jour d’aujourd’hui les choses sont différentes, et Mandy ne manquera pas de s’en rendre compte. Il n’y a qu’à voir comment il se comporte auprès d’elle pour en avoir la certitude. Voir cette étincelle qui ne s’éteint pas alors qu’elle ne devrait même plus subsister pour elle. Pour cet amour qui ne vaut plus rien à ses yeux, c’est en tout cas ce qu’il cherchera à lui démontrer. Car pardonner c’est bien plus douloureux que haïr. « C'est ainsi que tu occupes tes soirées? » Elle demande en haussant les épaules. Elle devine que s’il est ici, habillé avec cette classe et cette aura ce n’est pas pour compter les moutons, mais bel et bien dans un but de séduire, et bien plus peut-être, car finalement elle ne connaît plus rien de sa vie. Elle ne sait pas ce qu’il est devenu depuis sa sortie de prison, et mieux vaut qu’elle l’ignore encore longtemps. Ce n’est pas lui qui lui en fera part ! Trop difficile de l’avouer. « Les choses changent Mandy, c’est toi qui me l’a appris… » On peut lire sur son visage une certaine rivalité certaine mais surtout un besoin de provoquer l’autre. Il avait besoin de lui faire croire monts et merveilles, comme si il avait pu se relever aussi facilement de cette histoire. Comme si il avait pu à un seul instant la remplacer aussi facilement. Dire qu’il n’y songeait pas, ou qu’il n’avait jamais essayé serait mentir. Pourtant, elle hante encore ses plus lointains souvenirs, malgré lui ! Ca le rend pour autant exécrable parce qu’il ne comprend pas pourquoi il est toujours autant attiré par elle. Elle n’est qu’une chose qu’il doit oublier, effacer de sa mémoire. Qu’une chose d’éphémère qui lui est arrivé comme si Vince Stevens n’avait pas le droit de goûter au bonheur. Il devait faire le deuil de cet amour et pourtant, il ne la supportait pas avec les autres hommes, d’ailleurs à cet instant même où l’autre type se présente à lui, Vince serre les poings. Il n’avait envie que d’une chose : en finir avec lui au plus vite ! Quand Aleksei se redresse pour lui faire face et parle de Mandy comme si il la connaissait bien, comme si… « Oh vraiment? Je suis juste ici pour visiter. Ça faisait longtemps qu'on ne s'était pas vus avec Mandy... Depuis cette fameuse soirée où... » Comme si ils avaient déjà couchés ensembles, Vince se tendit tout aussi instantanément et recherchait en Mandy une réponse dont il n’était pas certain de vouloir savoir. Aussi elle coupa rapidement son fameux copain pourtant très désireux d’en faire connaître davantage à l’ancien flic, « okay, Aleksei, tu devrais retourner à la machine, pour ne pas perdre tout notre argent. Qu’elle lui dit sans lui laisser le choix, qu’avait-elle à cacher, que devait-il en conclure, Vince restait néanmoins silencieux, observant cette scène qui ne lui plaisait guère avant qu’elle reprenne, tournant le dos au Russe, qu'est-ce que tu cherches Vince? Aleksei est juste un ami et ce comportement ne va que nous causer de nous faire virer d'ici tous les trois. J'aimerais qu'on évite cette situation. » Il aimerait lui faire croire que ça ne le touche pas, qu’elle n’est plus rien pour lui. Qu’un passé dont il ne pourra jamais effacer, mais Mandy a toujours eu une place capitale dans sa vie, même si la distance et le temps les ont séparés durant quelques années. « J’espère que tu as pris du bon temps pendant que j’étais enfermé… » Il lui crachait à la figure, ses mots sonnent comme une demande à l’aide, mais avec toute cette fierté d’un homme blessé, qui ne souhaite plus souffrir. Ce besoin de vouloir lui rendre la pareille, aussi, sans aucune délicatesse il préfère lui préciser comme si il voulait la voir souffrir, la voir s’effondrer devant lui, chose qui n’arrivera pas, probablement pas. « Ne t’en fais pas je vais sagement te laisser en sa compagnie, la femme que j’attends ne devrait pas tarder… » Un sourire victorieux se lit sur son visage à mesure de ses paroles, comme si il n’était qu’une prétention. Une fierté mal placé…  
Revenir en haut Aller en bas
❉ friends with benefits
Mandy Pogrebnov
friends with benefits

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 02/12/2018
›› Love letters written : 39
›› It's crazy, I look like : halston sage
i swear we were infinite
(mandy) on connaît la fin mais le coeur est sourd Vide
MessageSujet: Re: (mandy) on connaît la fin mais le coeur est sourd (mandy) on connaît la fin mais le coeur est sourd EmptyLun 10 Juin - 13:59


Le premier reproche ne fut pas long à lui tomber dessus. Oui, elle avait peut-être changé mais une chose n'avait pas changé; cette putain d'attraction qu'elle ressentait pour lui. C'en était presque énervant parce que la jeune femme savait pertinemment que leur situation et la haine qu'il ressentait pour elle ne s'évaporerait jamais. Elle savait qu'il ne lui pardonnerait jamais et quant bien même il y arriverait, qu'il ne pourrait jamais lui faire confiance à nouveau. Et pourtant, dans ce cadre, avec lui, vêtu d'un costume qui, il fallait l'avouer, le mettait vraiment en valeur; la jeune femme ne pouvait le quitter des yeux une seconde. Il était l'aimant, la chose qui l'attirait inexorablement, même si elle repoussait cette idée au plus profond de son crâne. « Rien n'a changé de mon côté, hormis la culpabilité. » Elle ne cessait de lui répéter mais elle voulait qu'il intègre l'idée. Oui, elle se sentait coupable et cela n'était pas prêt de changer. Elle avait fait une erreur; elle le savait. Mais lui ne semblait pas comprendre qu'elle pouvait en être désolée. Elle avait cru que l'envoyer en prison réparerait l'erreur qu'il avait commise et surtout la pousserait, elle, à arrêter de l'aimer; à se protéger elle-même, d'un homme qui n'avait pas forcément respecter les valeurs qu'elle portait. Mais le résultat était tout autre. Ce séjour en prison avait poussé Mandy à l'aimer encore plus, si c'était possible. Elle n'avait pas oublié le jeune homme un seul instant et plus elle y réfléchissait; plus elle sentait que dans tous les cas, la situation ne changerait pas.

Il cracha encore des paroles plus ou moins agréables et elle ressentit un besoin urgent de se justifier, même si ce n'était pas une obligation : « Pendant que tu étais enfermé, non. Par contre, avant de te connaître, oui. » Et c'était vrai. Aleksei et elle avaient vécu une courte aventure lors d'un de ses séjours à New York. Elle n'avait jamais rien ressenti pour lui mais c'était une façon de passer du bon temps. Aujourd'hui, Mandy ne voulait de personne dans sa vie. Elle avait fait l'erreur d'ouvrir la porte à quelqu'un et elle avait fait n'importe quoi; elle ne voulait pas reproduire l'expérience. Cela n'avait pas été une erreur mais pas une réussite non plus.

Alors qu'il lui annonce qu'il ne va pas tarder à la laisser, le sourire narquois qui s'affiche sur son visage ne satisfait en aucun cas la blonde. Elle ne peut s'empêcher de rétorquer : « Tu crois que ton petit jeu m'amuse Vince? Si tu veux partir voir quelqu'un, vas-y; mais ne me fais pas souffrir plus que nécessaire. » C'était ses nerfs et son ego qui parlaient. Voir le jeune homme partir au bras d'une autre femme était déjà bien assez douloureux pour qu'elle ne puisse accepter d'en entendre parler. Surtout dans ces conditions. Elle se doutait bien que Vince n'avait pas retrouvé quelque chose de sérieux depuis sa sortie de prison. Ou du moins, pas quelque chose d'aussi sérieux que ce qu'ils avaient eu. Elle se posait d'ailleurs quelques questions sur ses activités. Avait-il trouvé un job? Était-elle en droit de poser ce genre de question? Ne pourrait-elle pas l'aider dans une recherche d'emploi? Voudrait-il de son aide? Mandy ne savait que dire, elle ne voulait pas envenimer encore plus la situation et briser ce dernier petit espoir qui restait vivant au fond d'elle. Mais elle sentait bien que dans tous les cas, la situation était bien trop brisée pour revenir à une situation normale. Elle se contenta de dire : « Encore une fois, je suis désolée. Mais s'il te plaît, on pourrait juste arrêter de se faire souffrir pendant deux minutes. Si c'est trop dur pour toi, on devrait même s'ignorer complètement. Pas besoin de se détruire. » Elle ne se rendait pas compte d'à quel point ce qu'elle disait sonnait stupide. Elle ne voulait pas qu'il la détruise mais est-ce qu'elle ne l'aurait pas déjà détruit?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

all these memories seem so old


just the way you are
i swear we were infinite
(mandy) on connaît la fin mais le coeur est sourd Vide
MessageSujet: Re: (mandy) on connaît la fin mais le coeur est sourd (mandy) on connaît la fin mais le coeur est sourd Empty

Revenir en haut Aller en bas

(mandy) on connaît la fin mais le coeur est sourd

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Triangle platinum
-