Partagez

Je ne sais où va mon chemin, mais je marche mieux quand ma main serre la tienne. | Spencer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ you belong with me
Siloé Jacobson
you belong with me

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 04/11/2018
›› Love letters written : 75
›› It's crazy, I look like : Elizabeth Olsen
i swear we were infinite
Je ne sais où va mon chemin, mais je marche mieux quand ma main serre la tienne. | Spencer Vide
MessageSujet: Je ne sais où va mon chemin, mais je marche mieux quand ma main serre la tienne. | Spencer Je ne sais où va mon chemin, mais je marche mieux quand ma main serre la tienne. | Spencer EmptyMar 19 Mar - 11:06

Il y a des moments rares dans l’existence où une porte s’ouvre et où la vie vous offre une rencontre que vous n’attendiez plus. Celle de l’être complémentaire qui vous accepte tel que vous êtes, qui vous prend dans votre globalité, qui devine et admet vos contradictions, vos peurs, votre ressentiment, votre colère, le torrent de boue sombre qui coule dans votre tête. Et qui l’apaise. Celui qui vous tend un miroir dans lequel vous n’avez plus peur de vous regarder.

A peine elle eut franchit l’appartement de Spencer, Siloé eut la sensation d’être au bon endroit au bon moment. Il n’y avait plus rien autour d’elle, juste lui. Plus rien ne comptait, juste lui. Son supplice à l’aéroport lui avait ouvert les yeux, il était temps qu’elle vive pour elle, pour ce qui comptait réellement dans sa vie. Et ce n’était pas la vie avec Jamie qu’elle désirait, c’était celle avec Spencer. Celle qui la rendrait plus vivante, plus enivrante. Riche en couleurs, en émotions et en désirs, et non la vie ternie qu’elle vivait ces derniers temps. Elle s’était trompé, lourdement même. Et il était temps pour elle, qu’elle renoue avec ce passé qui ne l’avait jamais quitté. Alors les yeux de Siloé se posèrent sur ceux de Spencer une fois qu’il eut fermé la porte, et immédiatement, elle jetait son dévolue sur lui, embrassant chaque parcelle de son visage, l’inondant d’amour. Leur route rejoignait alors sa chambre, où elle vécut l’un des plus beaux moments de sa vie.

Siloé connaissait par cœur le corps de Spencer, elle savait le dessiner les yeux fermés, et pourtant ce soir-là, elle semblait le redécouvrir. Car les années avaient passés, et leurs enveloppes avaient changés sous le caprice du temps. Elle le trouvait encore plus beau même si elle y découvrait quelques cicatrices de blessures qu’elle ne connaissait guère. Siloé prenait plaisir à redécouvrir l’homme qu’il était, et l’aimait encore plus pour ça. Les yeux clos, le visage contre sa poitrine, elle était logé dans ses bras, et même leur nudité ne parvenait pas à l’effrayer, car ici, elle était chez elle. Sa peau contre la sienne, son souffle, son cœur chantant sous son oreille attentive. Le corps et l’âme de Siloé ne vivait que pour lui, elle le savait désormais, et plus rien ne pourrait empêcher leur amour de les succomber. Et même si elle savait que de durs jours étaient à l’horizon, elle savait que sa main dans celle Spencer l’aiderait à avancer encore plus loin. Siloé s’imprégnait de l’odeur de son amant, respirant calmement, caressant sa peau sous ses fins doigts, et eut un sourire indélébile. Elle savait ce qu’était l’amour, elle le savait plus que quiconque, elle espérait juste qu’elle le méritait, cet amour-là. Elle ne voulait plus souffrir, elle voulait le vivre, aussi intensément soit-il. Qu’importe les conséquences, qu’importe la souffrance, son désir le plus intime était de l’aimer, lui, et pas un autre. Elle prit une longue inspiration, et alors qu’elle le dévisageait, elle vit le regard de Spencer s’ouvrir sur elle. Une teinte rose empourprait ses joues, un sourire fin prit forme sur ses lèvres, et sa main vint frôler sa joue tendrement, alors qu’un silence doux remplissait la pièce. Seule la lune les éclairait et c’était bien mieux comme ça. Deviner au lieu de voir. Siloé se mordit la lèvre, puis approchait son visage du sien pour l’embrasser avec fougue et passion, ne voulant plus jamais quitter ses bras. Puis quand le souffle se fit court, elle posait son front contre le sien, reprit de l’air dans ses poumons pour lui souffler son amour.

« - Spencer. J’ai jamais cesser de t’aimer et à jamais je suis tienne. »

Elle le savait, c’était une évidence, et il était temps qu’elle se l’avoue à elle-même. Elle rouvrit ses yeux incandescents sur Spencer, puis d’un sourire elle disait.

« - Je vais rompre mes fiançailles, quitter Jamie, et être à tes côtés, car ma place est ici, avec toi. Sauf si tu ne veux pas de moi, ce que je comprendrais. »

Siloé se préparait à l’éventualité que Spencer ne veuille plus d’elle. Parce qu’elle savait sa blessure intérieur, elle savait la dureté de son être, et sa capacité à rejeter ce qu’il aimait le plus au monde. Elle espérait cependant qu’il accepte son choix, car elle savait pertinemment que c’était ce qu’il voulait, elle et personne d’autre.
Pando
Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
Spencer Dawson
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 27/11/2016
›› Love letters written : 1183
›› It's crazy, I look like : alden ehrenreich
i swear we were infinite
Je ne sais où va mon chemin, mais je marche mieux quand ma main serre la tienne. | Spencer Vide
MessageSujet: Re: Je ne sais où va mon chemin, mais je marche mieux quand ma main serre la tienne. | Spencer Je ne sais où va mon chemin, mais je marche mieux quand ma main serre la tienne. | Spencer EmptyLun 25 Mar - 11:47

Je ne sais où va mon chemin, mais je marche mieux quand ma main serre la tienne. | Spencer Tumblr_p3zvtxatgw1u89h06o6_250 Je ne sais où va mon chemin, mais je marche mieux quand ma main serre la tienne. | Spencer Tumblr_p3zvtxatgw1u89h06o4_250
 « tJe ne sais où va mon chemin, mais je marche mieux quand ma main serre la tienne » Je ne sais où va mon chemin, mais je marche mieux quand ma main serre la tienne. | Spencer 3636071596 siloë jacobson & spencer dawson


Dire que Spencer Dawson n’avait pas attendu ce moment depuis si longtemps serait mentir. Il n’avait qu’un seul besoin, qu’un vulgaire désir, la retrouver. La serrer tendrement contre lui, lui faire des milliers de baisers sur son corps qu’il connaît par cœur malgré ses années loin l’un de l’autre. Elle était cette meilleure amie qu’il désirait au plus profond de lui, mais ils n’ont jamais su jusque-là, saisir l’opportunité à temps. Quand il était seul et prêt, elle, elle ne l’était pas. Et quand elle, elle était enfin prête à vivre le grand amour avec lui, il laissait parler son arrogance en préférant lui tourner le dos. Préférant vivre une autre expérience. Mais rien de cela n’aura suffi, il l’a dans la peau, dans son cœur. Dans sa tête. Et même ses quatre longues années séparées ne lui ont pas permis de l’oublier. De passer à autre chose. Il l’aime plus qu’il ne s’aime lui-même. Il n’en a jamais douté, et quand elle lui a annoncé qu’elle allait se marier avec un autre, qu’elle était déjà fiancée, il ne pouvait pas la croire. Croire qu’elle lui échapperait pour toujours. Croire qu’il ne finirait pas avec elle. Il ne supportait pas cette image, de la voir dans d’autres bras que les siens, embrassait d’autres lèvres que les siennes. Caressait un autre corps que le sien, c’était surhumain pour lui, impensable même ! Dans cet aéroport, l’ambiance était différente, que quand ils étaient à l’hôtel. Il ne supportait pas cette vision qu’elle puisse le quitter à jamais, qu’elle prend le premier avion afin de refaire sa vie ailleurs. Loin de lui. Loin de cet amour. Il serre ses poings et tente le dialogue. C’est difficile de rester distant devant la seule qui sait faire battre son cœur. Il l’aime plus que quiconque, plus que cet homme que Spencer ne connait pas mais déteste déjà de tout son cœur. Jamie Hanson. Un nom vulgaire que Spencer cracherait bien à la figure. C’est même certain qu’un jour le route se croisera. Qu’un jour les poings abîmeront le visage de ce type que jamais Spencer ne portera dans son cœur, parce que Spencer est bagarreur, jaloux. Méprisable à souhait quand on touche à la seule personne qu’il ne faut pas toucher ! Aussi c’est dans cet aéroport qu’il devine que les choses peuvent déraper, qu’elle peut partir. A jamais. Et que ses sentiments pour elle, tout cet amour restera dans un passé. Aussi ils préfèrent partir loin de l’aéroport pour finalement arriver une vingtaine de minutes plus tard dans le quartier d’Echo Park, où Spencer partage son petit appartement avec Julia et Ruben Grant, l’une de ses amies proche et son frère à elle, qu’il ne connaît pas très bien encore. Il referme la porte derrière eux, et Siloé s’avance vers lui, l’embrassant alors. Spencer la guide jusque dans sa chambre où ils seront tranquille tous les deux. Où ils pourront parler, se confier ou plus, il n’en sait rien. Tout se bouscule dans sa tête et préfère vivre au jour le jour. « Spencer. J’ai jamais cessé de t’aimer et à jamais je suis tienne. » Depuis un long moment couchés sur le lit, à s’enlacer. Le calme avant la tempête. Ca lui faisait un bien fou. Il l’aimait plus que quiconque et elle était là, sa seule certitude. Son tout. Son monde à lui aussi. Dans ses bras, il était prêt à affronter le monde. Siloé et Spencer contre le monde entier, plus rien d’autre ne comptait pour lui. Caressant le long du bras de la jeune femme, il la serrait contre elle, profitant alors de ce rapprochement pour l’embrasser. Avec cette fougue qui lui manquait dans ses précédentes relations. Les mêmes avec qui il avait voulu oublier Siloé Jacobson. Une erreur, une plainte, l’oublier lui était impossible, impensable aujourd’hui. Alors il ne pouvait qu’accepter la sentence. Elle le choisit ! « Je ne me vois pas dans d’autres bras que les tiens. » C’était à cet instant une évidence, la seule chose qui l’anime. Les baisers de la jeune femme sont sincères, empreint d’une certitude qui fait du bien à Spencer. « Je vais rompre mes fiançailles, quitter Jamie, et être à tes côtés, car ma place est ici, avec toi. Sauf si tu ne veux pas de moi, ce que je comprendrais. » Il ne pouvait s’empêcher de voir s’installer sur son visage ce sourire idiot. Il était heureux qu’elle lui dise ça, même si il sait qu’il devra se maîtriser, ne pas vouloir compliqué la chose. Une chose impensable mais il n’y était pas encore. « Si je ne veux pas ? Il demande alors doucement, déposant un doux baiser sur son front alors qu’elle cale sa tête au creux de son cou, « je ne vais pas te dire que j’ai attendu ça toute ma vie. Mais presque… » Un souffle, un murmure. Un espoir que désormais le bonheur soit devant lui. C’est étrange ce qui se passe. Lui qui pensait ne plus pouvoir être heureux, il devait accepter cette sentence. Cette douce punition. Il se relève légèrement, la laisse complètement allongée, avant de mettre son visage au-dessus d’elle et de l’embrasser, complètement fou d’elle. Fou de l’amour qui ne s’est jamais éteint pour elle.
Revenir en haut Aller en bas

Je ne sais où va mon chemin, mais je marche mieux quand ma main serre la tienne. | Spencer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Echo park :: Echo park residence
-