Partagez

Being scared means you’re about to do something really, really brave. ▲ Nathan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ you belong with me
Peyton Dunham
you belong with me

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 14/04/2017
›› Love letters written : 657
›› It's crazy, I look like : amanda seyfried
i swear we were infinite
Being scared means you’re about to do something really, really brave. ▲ Nathan Vide
MessageSujet: Being scared means you’re about to do something really, really brave. ▲ Nathan Being scared means you’re about to do something really, really brave. ▲ Nathan EmptyMer 13 Mar - 2:47

And then, everything fell apart

( airport area residence — with nathan dunham )

She had a strange feeling in the pit of her stomach, like when you're swimming and you want to put your feet down on something solid, but the water's deeper than you think and there's nothing there ❊

CODAGE BY PSYCHOTIC BITCH
Elle fait les cent pas dans cette petite pièce aux murs blancs, aux sols blancs, dans cet endroit confiné qu’est la salle de bain de sa demeure. Elle ignore exactement le nombre de fois qu’elle effectue cette routine dans les sept derniers jours, sans doute trop souvent, mais elle ne peut s’en empêcher. Elle sait quel sera le résultat qu’elle attend. Elle sait qu’il ne sera pas bien différent du précédant ou de celui d’avant, ou du premier. Peyton sait tout ça, mais elle n’arrive pas à se faire à l’idée.  Comme elle sait que c’est ridicule, que la situation est d’un ridicule sans nom, mais elle ne peut s’en empêcher. Elle a vu le visage un peu blasé de la dame de la pharmacie, lorsqu’elle y était passé ce matin, cette petite boîte bleue et blanche entre les mains, l’air aussi nerveuse que lundi dernier quand elle y a été pour la première fois. La blonde sait que ça ne fait aucune sens, que le résultat ne changera pas comme ça, parce qu’elle est espère que ça disparaisse. Ou espère-t-elle réellement que cela change ? C’est une question qui lui trotte dans la tête pendant un moment, qui revient sans cesse au milieu de la nuit, quand elle essaie de fermer l’oeil et de se reposer un peu avant le lever du soleil, avant de retourner au bureau, essayant d’avoir l’air impassible devant son patron alors qu’elle n’a qu’une envie ; celle de s’effondrer. Ce qu’elle ne s’est pas encore permis de faire, incapable de se faire à l’idée que tout ça n’était pas un cauchemar, qu’elle ne vivait pas ça avec un homme qui devait se marier à quelqu’un d’autre. Elle n’a toujours rien dit à Fitz non plus, ne sachant pas comment aborder un sujet aussi sensible, comment lui dire que leur vie ne serait plus jamais la même mais qu’elle n’a pas l’intention de lui imposer quoi que ce soit. Pour le moment, la cadette des Dunham chasse cette idée de son crâne, espérant naïvement que le résultat affiché sur ce bout de plastique blanc ne sera pas le même que sur ses prédécesseurs. Du bout du doigt, Peyton fait taire la sonnerie de son téléphone témoignant que le temps est écoulé, ses prunelles se posant sur le bâteau de plastique blanc, plus précisément sur le petit symbole dans le centre de la fenêtre. Un petit plus bleu affirmant qu’elle a prier un Dieu en lequel elle ne croit pas pour rien. Peyton ferme les yeux, si fort qu’elle peut sentir ses paupières brûlés alors qu’elle se laisse glisser sur le sol, le dos contre la porte de la pièce, le visage entre les mains. Elle ne pleure pas, cependant, elle n’y arrive pas, les larmes refusant de couler sur ses joues, les sanglots restant coincés dans sa gorge. Lentement, ses mains quittent son visage, glisse jusqu’à son abdomen, se posant sur son ventre encore plat. Pas pour longtemps. Elle le sait. Il y a cette voix dans sa tête qui lui dit qu’elle doit faire le chemin jusqu’à Fitz pour lui dire. Pour lui annoncer qu’il sera papa, qu’il ne pouvait pas épouser Olivia parce qu’elle portait son enfant. Pourtant, elle n’en fait rien. Elle reste installé au sol, contemplant le mur face à elle, les motifs abstraits du rideau de douche, en se demandant comment elle allait faire, sentant la boule grossir dans sa gorge, devenir un monstre étouffant qui empêche l’air d’entrer dans ses poumons correctement. Elle tend la main, faisant tomber son téléphone mobile dans sa main, déverrouillant l’appareil d’un mouvement avant de taper sur l’écran rapidement, envoyant un message rapidement, voir alarmant à Nathan, se disant que la présence de son grand frère ne serait pas de refus dans un moment pareil. Il lui faut un moment pour se remettre sur pied, un geste automate, créature complètement déconnecté de la réalité qui fait tomber le test de grossesse dans la poubelle avant de se laver les mains et de sortir de la pièce restreinte. Les minutes qui suivent lui semblent des heures. Des heures qu’elle passe sur son sofa, à fixer le vide, réfléchissant sur la marche à suivre, sur ce qu’elle peut faire, sur ce qu’elle devrait faire. Une petite voix dans son crâne lui dit qu’elle n’a pas le droit de faire un choix seule, qu’elle n’a pas le droit de choisir pour lui alors qu’elle l’aime tellement, mais en même temps, elle ne peut se résoudre à ruiner sa vie comme ça, à lui imposer une erreur alors qu’il a suffisamment de problèmes comme ça avec son père, avec sa fiancée, avec son travail. Il en a assez comme ça sans qu’elle en ajoute avec ce problème précis. Un problème bien plus gros qu’elle ne peut se l’imaginer. La blonde glisse ses mains dans ses cheveux. éloignant les mèches folles de son visage lorsque la sonnette se fait entendre. La jeune femme se rend à la porte, sachant pertinemment qui elle trouvera derrière, sachant que c’est le visage familier et rassurant de son grand frère qu’elle va y trouver. L’océan de ses prunelles se pose sur lui, sur le visage de Nathan, sur les traits similaires de son aîné. « Nate...» Elle est surprise de voir que son ton est plus tremblant qu’elle ne l’aurait cru, moins assuré qu’elle ne l’aurait voulu au départ. À peine fait-il un pas en avant, fermant la porte derrière lui qu’elle se glisse dans ses bras, cherchant la chaleur fraternel si rassurante, celle-là même qui la rassurait la nuit après un cauchemar, lorsqu’elle était enfant. Nathan a toujours été là pour elle, d’une façon différente de Mason, certes, mais là quand même, même quand il était à des milliers de kilomètres d’elle.   « Merci d’être venu.» Et pourtant, elle ne peut se lancer dans des explications, dans la raison pour laquelle elle lui a envoyé ce message qui ne disait rien à rien. Elle s’éloigne de lui, faisant un pas vers la cuisine. « Je peux t’offrir quelque chose ? Un café ?» Peyton le laisse la suivre dans la cuisine d’un blanc immaculé, dans cette pièce immense qui est sa favorite dans cette maison, celle où elle passe beaucoup de temps, adorant toujours autant cuisiner. D’un mouvement de main, elle lui fait signe de prendre place sur l’un des tabourets de l’îlot alors qu’elle met en marche la cafetière, tout en se disant que ce n’est peut-être pas raisonnable de sa part, bien qu’elle n’a pris aucune décision concernant ce bébé. « Je suis désolée, si je t’ai inquiété, c’est juste que...» Elle se mord la lèvre inférieure, cherchant des mots qui lui échappe. Elle soupire, secoue ses boucles blondes avant de se détourner pour s’occuper du café, essayant de trouver les mots, de lui dire. Les doigts crispés sur l’une des tasses, lui offrant son dos, elle décide, comme ça, de sauter à l’eau. « Je pense être enceinte, Nate...» Elle ferme les yeux, relâchant la tasse, un rire nerveux passant la barrière de ses lèvres. C’est stupide, vraiment stupide. « Enfin, autant qu’on peut l’être après huit tests de grossesse positifs.» Son ton est quelqu’un peu amer, alors qu’elle se tourne vers lui, plongeant ses prunelles remplis d’eau sur son aîné, cherchant un peu de réconfort dans celle de Nathan.   
Revenir en haut Aller en bas

Being scared means you’re about to do something really, really brave. ▲ Nathan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Airport area :: Airport area residence
-