Partagez

sound of silence (jucey)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
❉ friends with benefits
Justin Bartley
friends with benefits

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 31/08/2018
›› Love letters written : 629
›› It's crazy, I look like : nico sexy tortorella.
i swear we were infinite
sound of silence (jucey) Vide
MessageSujet: sound of silence (jucey) sound of silence (jucey) EmptyMer 27 Fév - 19:28


≈ ≈ ≈
{ sound of silence. }
crédit/ psychotic bitch  ✰ w/ @kacey campbell

Justin sentait comme un fossé qui s’était creusé entre Kacey et lui, depuis la soirée en club. Celle-ci avait été plutôt bonne jusqu’à son terme où, après un coup de fil de celui qu’elle soupçonnait être son ex, Kacey avait pris les jambes à son cou en bredouillant une excuse étrange concernant l’aide à apporter à son frère. Justin n’y croyait pas et n’y avait pas cru, sur le moment. Plusieurs jours étaient passés sans que Kacey ne retrouve son attitude d’antan à son égard. Ses salutations étaient brèves et les pauses cafés, devenues inexistantes. Justin était perplexe. Pourquoi ?

Elle fuyait sans cesse et même quand il cherchait à la coincer, seuls à seuls, pour pouvoir comprendre cette soudaine distance. Si bien que Justin avait fouiné dans les dossiers de la banque pour trouver l’adresse personnelle de Kacey et s’y rendre. Il était devant un endroit vintage, un immeuble avec du charme. Justin abaissa la bécane de sa moto avant de monter à l’étage indiquant le nom de Campbell, celui de Kacey. Il tendit l’oreille, entendant un fond sonore derrière la porte. Justin se décida à sonner. Il espérait qu’elle n’ait pas renouer avec cet homme ni qu’il ne se pointe, ne voulant pas aggraver la situation et l’état moral déjà fragile de Kacey.

C’était certainement une décision impulsive que de se pointer ici mais il n’en avait que faire et lorsque finalement, la porte s’ouvrit pour laisser apparaître une Kacey surprise, il sut qu’il commettait peut-être une erreur. Peut-être qu’il allait amplifier le froid jeté entre eux à la suite de cette soirée mais qu’importe, Justin ne supportait pas les non dits et Noah, son aîné, lui avait toujours dit qu’il fallait la briser la glace.

« Salut », commença le jeune conseiller bancaire. « Je me suis permis de regarder où tu vivais au boulot »
Revenir en haut Aller en bas
❉ you belong with me
Kacey Campbell
you belong with me

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 29/08/2018
›› Love letters written : 97
›› It's crazy, I look like : Blanca Suarēz.
i swear we were infinite
sound of silence (jucey) Vide
MessageSujet: Re: sound of silence (jucey) sound of silence (jucey) EmptyMer 27 Fév - 21:18


≈ ≈ ≈
{ sound of silence }
crédit/ psychotic bitch ✰ w/@justin bartley

Cela faisait plusieurs jours que je tentais par tous les moyens possibles et inimaginables d'éviter Justin. Pour plusieurs raisons à cela. Parce que j'avais réalisais, suite à la soirée à ses côtés, que j'étais réellement attiré par lui. Plus que je ne l'aurais cru. Il me plaisait vraiment, tellement que cela me faisait limite peur. Parce que, dans un premier temps, je n'étais pas sûre d'être capable de me relever après ma dernière rupture, qui plus était, je ne voulais pas m'élancer dans quelque chose pour m'effondrer si cela ne fonctionnait pas. Dans un second temps, c'était aussi et surtout parce que je me rendais compte que je n'avais sans aucun doute aucune chance avec lui. De par son choix de... sexualité. Je n'avais rien contre les personnes homosexuelles, loin de moi cette idée de ne pas les apprécier. J'ai moi-même, plus jeune, lorsque je tentais de trouver ma propre identité, fréquenter des filles. Mais Justin me laissait penser qu'il n'était pas disposé à répondre à mes attentes. Et même si je ne voulais pas le montrer, cela me blesser plus que de raisons. J'avais été prête à avancer après ma relation désastreuse et voilà qu'à peine je laissais des failles dans la carapace que je mettais forgée, une nouvelle fissure venait s'ajouter. Et j'avouais que j'avais encore du mal à l'accepter. Les autres raisons qui me poussaient à m'éloigner de Justin concernait cet appel reçu à cette même soirée. Noah. Noah hantait sans cesse mes pensées. En bien, comme en mal. Même des mois après la séparation, ma vie tournait autour de lui. J'avais beau tenté de l'écarter de ma vie, il refusait de comprendre. Il refusait d'arrêter. Pendant un temps il avait cessé de me contacter et j'avais cru que cela était enfin terminé, mais il était revenu à la charge et depuis c'était des appels et des messages quasiment tous les jours. Cela me rendait dingue. Il m'expliquait dans ses messages vocaux qu'il voulait seulement me parler, m'expliquer. Il m'avouait qu'il m'aimait et qu'il n'arrivait pas à faire autrement. Mais c'était trop dur à supporter. Alors, quand la situation m'échappait, je préférais tout simplement me faire toute petite, m'échapper. Me retrouver seule. Justin l'avait bien compris, et même s'il avait tenté à plusieurs reprises de me coincer seule à seul pour discuter, je prétextais une quelconque excuse pour déguerpir. Mais lorsque je le vis sur le pas de ma porte, à dix heures du soir, un samedi... Je savais que je ne pourrais plus y échapper. Il me salua avant de m'annoncer qu'il s'était permis de trouver mon adresse personnelle au travail. J'étais partagé entre la colère et l'étonnement. Je mis plusieurs minutes avant d'émettre le moindre son. « Justin... euh... Mais qu'est-ce tu fais là? Il est... » Je baissai mon visage vers ma montre pour regarder l'heure avant de le relever vers lui, le visage froncé. « Il est vingt deux heures passées... » J'étais vêtu d'un simple top... Et sans soutien gorge accompagné d'un mini-short qui couvrait à peine mes jambes. Par-dessus mes épaules un petit gilet que je m'empressais de serrer sur ma poitrine afin de cacher ma presque nudité.   
Revenir en haut Aller en bas
❉ friends with benefits
Justin Bartley
friends with benefits

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 31/08/2018
›› Love letters written : 629
›› It's crazy, I look like : nico sexy tortorella.
i swear we were infinite
sound of silence (jucey) Vide
MessageSujet: Re: sound of silence (jucey) sound of silence (jucey) EmptyJeu 28 Fév - 14:04


≈ ≈ ≈
{ sound of silence. }
crédit/ psychotic bitch  ✰ w/ @kacey campbell

Un blanc, conséquent, long. Kacey le regardait, visiblement étonnée et dérangée par la présence de Justin sur son perron. Lui, ne perdait pas son sourire de dadais, qu’il arborait en toutes circonstances et sa féroce détermination à comprendre pourquoi Kacey le fuyait. Parce que ça n’était pas une question, il était certain de ce fait : Kacey l’évitait soigneusement. Cette dernière semblait surprise et c’était vrai qu’il aurait pu lui envoyer un sms pour l’avertir de son arrivée ; or, en agissant ainsi, en la prévenant, il craignait qu’elle ne trouve encore une excuse pour fuir la conversation qu’ils devaient avoir. Justin, au-delà de l’attirance indéniable qu’il éprouvait pour elle, se refusait d’avoir des relations glaciales et aussi froides avec une collaboratrice aussi importante. Ils traitaient souvent ensemble et travailler dans une ambiance tendue n’était pas pour lui. Justin adorait son boulot mais il adorait encore plus l’atmosphère, géniale dans cette agence bancaire où tous s’entendaient très bien. Justin remarqua rapidement la tenue plus que légère de Kacey, ne se gênant pas pour l’observer attentivement. Ses jambes étaient longues, interminables. Elles s’accrocheraient parfaitement bien à ses hanches, pensa-t-il. Puis, il se ressaisit : l’heure n’était pas au flirt et à l’admiration. Ils devaient parler.

« Tu dormais ? Non. Tu n’as pas d’invités ? Visiblement pas. Alors je présume que je ne te dérange pas »

Ton enfantin, comme toujours. Parce que Justin était foncièrement incapable d’être sérieux plus de trois secondes (et encore).

« Je ne vais pas y aller par quatre chemins, Kay : est-ce que j’ai fais quelque chose de mal, sincèrement ? Parce que, ne disons pas le contraire, tu m’évites clairement depuis la semaine passée et notre virée au pub »

Justin était ainsi, il ne prenait jamais de détour et Noah lui avait souvent dit qu’il fallait qu’il apprenne à tempérer ses propos mais aussi à mettre de l’eau dans son vin.
Revenir en haut Aller en bas
❉ you belong with me
Kacey Campbell
you belong with me

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 29/08/2018
›› Love letters written : 97
›› It's crazy, I look like : Blanca Suarēz.
i swear we were infinite
sound of silence (jucey) Vide
MessageSujet: Re: sound of silence (jucey) sound of silence (jucey) EmptyJeu 28 Fév - 20:30


≈ ≈ ≈
{ sound of silence }
crédit/ psychotic bitch ✰ w/@justin bartley

Il était plutôt rare que je reçoive de la visite aussi tardivement dans la soirée, les seules fois où cela se produisait étaient lorsque j'étais encore avec Noah. Il débarquait parfois à l'improviste, après son soit disant travail -sans savoir qu'en réalité, il venait directement de chez lui. De San Diego-. Où alors c'était Jace qui venait pour dire bonjour, sans prendre la peine de me prévenir de sa future venue. Il avait l'art de rappliquer en plein milieu d'un film ou d'un épisode d'une série que je regardais. Alors il finissait la soirée avec moi, en bavardant, en se chamaillant et en mangeant de la pizza ou tout autre mets que l'on aura commandé. La plupart du temps nous nous endormions à même le sofa, et lorsque je me réveillais en pleine nuit ou tôt le matin, il n'était déjà plus là. Heureusement qu'il était mon frère, s'il avait été autre chose à mon égard et s'il avait déguerpi avant le réveil, je l'aurai sans aucun doute mal interprété, mal pris aussi. Alors de voir Justin. Celui-là même qui travaillait au même endroit que moi depuis des mois, celui avec qui l'entente était plus qu'au beau fixe en ce qui concernait notre collaboration et avec qui j'avais passé une très belle soirée dernièrement. Que je fuyais presque comme la peste désormais. Cela me surpris. Je n'étais pas dupe quant aux raisons qui l'avaient poussés à venir sonner chez moi. Je l'évitais même au travail, et coriace comme il l'était dans son boulot, je n'aurai pas donné chère de ma peau pour le voir persévérer pour me confronter à lui. Mais jamais je n'aurai cru qu'il aurait l'audace de venir jusque chez moi, à cette heure-ci. J'écarquillai les yeux en le voyant devant ma porte, cachant le peu de tenue que j'avais sur le dos à l'aide de mon gilet. J'avais le visage froncé et je bégayai presque en lui demandant ce qu'il faisait ici aussi tard. Son ton était amusé mais sans filtre. Il n'y allait pas de main morte pour dire ce qu'il pensait. Du Justin tout craché, j'en avais l'habitude. Mais j'avais l'impression que ce soir, c'était différent. Nous étions ailleurs qu'au boulot. Dans ma vie privée. Dans mon espace vital. Je le toisai du regard en l'entendant parler, ouvrant et refermant la bouche à plusieurs reprises. Je m'appuya sur la porte. « Qui te dit que je n'ai pas d'invités, d'abord? » Je répondais avec presque mépris. Comme si c'était logique et normal que je n'ai personne dans ma vie et que je me retrouve seule le soir, un samedi, qui plus était. Pourtant il enchaîna sans masquer son ton enfantin, amusé, me demandant sincèrement pourtant s'il avait fait quelque chose de mal qui me pousserait à l'éloigner de moi. Je penchai la tête sur le côté, fuyant soudainement son regard, regardant par dessus son épaule, je soupirai légèrement avant de finir par hausser les épaules. « Que veux-tu que je te dise? J'ai quelques soucis personnels, je n'ai juste pas la tête à bavarder. » Je posai pourtant mon regard vers lui, et j'étais certain qu'il pouvait lire en moi. Ce n'était pas vraiment un mensonge en soit. Noah ne cessait de m'appeler, voilà le soucis. Et puis, je ne me voyais pas lui dire clairement qu'il me plaisait mais que j'étais dépitée de savoir qu'il n'avait pas le même bord que moi. « Je suis désolée si tu as cru que je t'évitais volontairement, ce n'est pas le cas. » Je lui adressai un sourire, qui se voulait sincère mais qui perdait de son intensité avant de déposer mon visage contre la porte tout en ne cessant de le quitter du regard. 
Revenir en haut Aller en bas
❉ friends with benefits
Justin Bartley
friends with benefits

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 31/08/2018
›› Love letters written : 629
›› It's crazy, I look like : nico sexy tortorella.
i swear we were infinite
sound of silence (jucey) Vide
MessageSujet: Re: sound of silence (jucey) sound of silence (jucey) EmptyMar 5 Mar - 8:19


≈ ≈ ≈
{ sound of silence. }
crédit/ psychotic bitch  ✰ w/ @kacey campbell

Justin avait besoin de réponse. Kacey aurait été une autre de ses collègues, il n’aurait pas tant insisté et tant fait d’efforts mais elle était ce qu’elle était, à savoir la femme pour laquelle il éprouvait des sentiments et il ne pouvait pas laisser un fossé se creuser entre eux. Il se l’interdisait parce que cela serait une source de souffrance, indéniablement. Kacey riposta, lui demandant pourquoi il la pensait seule et sans invités. Il haussa des épaules. Elle aurait pu en avoir, de dernières minutes mais son oreille avait traînée près de la machine à café et il l’avait entendu dire son programme du weekend à une autre consoeur.

« Netflix and chill, c’est ce que tu as dit à Meghan hier aprem’ »

Il n’espionnait pas mais il retenait très bien les informations, en outre. Kacey évoqua des soucis personnels pour justifier son changement brusque d’attitude et Justin n’eut besoin que d’une micro secondes pour être convaincu qu’il s’agissait de cet homme marié qui lui avait brisé le cœur sans scrupules. Il serra le poing avec la forte envie de l’envoyer dans le visage de cet homme, inconnu à ses yeux. Comment pouvait-on oser faire souffrir une femme comme Kacey, si douce et si altruiste ?

« C’est ton mec qui te pose encore des soucis ? Parce que si faut que j’aille le cogner, j’y vais »

Ironie. C’était son frère, son modèle, son presque dieu sur cette planète mais Justin l’ignorait encore et était à mille lieux de se l’imaginer voir même de le concevoir. Kacey s’appuya au chambranle tout en l’observant, un regard qui ne laissait pas Justin indifférent. Justin détourna le regard, sentant le rouge lui monter aux joues. Cela le brûlait, le regard de Kacey sur lui, et l’animait d’une flamme de désir qu’il ne saurait restreindre longtemps si cela continuait. Or, il semblait clair que la comptable pensait encore à son ancien amant.

« … me regarde pas comme ça » finit par souffler Justin, comme hors du temps, pensant à haute voix.


Revenir en haut Aller en bas
❉ you belong with me
Kacey Campbell
you belong with me

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 29/08/2018
›› Love letters written : 97
›› It's crazy, I look like : Blanca Suarēz.
i swear we were infinite
sound of silence (jucey) Vide
MessageSujet: Re: sound of silence (jucey) sound of silence (jucey) EmptyJeu 7 Mar - 10:48


≈ ≈ ≈
{ sound of silence }
crédit/ psychotic bitch ✰ w/@justin bartley

Je pouvais sans aucun doute deviner les raisons qui avait poussé Justin à venir jusqu'à moi, aussi tardivement et sur mon lieu de vie, et je ne le connaissais que trop bien pour savoir qu'il ne bougera pas d'ici tant qu'il n'obtiendra pas un semblant de réponse sur mon éloignement à son égard depuis la soirée que nous avions passés tous les deux la dernière fois. Je n'étais simplement pas prête à lui conter le pourquoi du comment. Je ne voulais pas m'incomber de tout un tas d'explications, je n'avais certainement pas la tête à ça. Même si je ne le montrais pas au monde entier, j'avais le cœur en miette et j'avais beaucoup de mal à recoller les morceaux. Comment se remettre d'une rupture comme celle-ci? Comment réapprendre à, ne serait-ce que s'aimer soi-même, après une trahison de la sorte? J'avais l'impression que c'était tout bonnement impossible. Bien que je sois bien entourée, je me sentais pourtant tellement seule parfois. Je ne cessais de me voiler la face devant les autres, affichant ce sourire toujours parfait sur les lèvres, montrant ainsi à qui le voulait que j'étais toujours debout et ce genre de femmes qui n'avaient pas de mal à remonter la pente. Même si tout était faux. Avoir eu Noah au téléphone durant la soirée où, pour la première fois depuis notre séparation, je m'étais dis que j'irai mieux et qu'il m'était possible de passer enfin à autre chose, cela m'avait fait revenir dans le présent et anéantir mes illusions perdues. Puis le fait d'avoir cru que Justin pouvait être intéressé par ma personne afin de déchanter en m'apercevoir qu'il n'était pas du même bord avait achevé ma soirée. Alors le voir ici présent, m'annonçant qu'il connaissait mon programme du soir après m'avoir entendu en parler à une de nos consœurs, me laissa pantoise. « Alors comme ça tu écoutes aux portes, maintenant? » Demandai-je, en fronçant les sourcils. Même si cela me surprenait, je n'étais en outre, pas tellement étonnée de lui. Justin était très fort pour retenir les informations, même celles qui n'avaient aucunes importances. Il retenait tout. Il avait cette capacité monstre de mémoriser la moindre petites choses. Je croisais les bras sur ma poitrine après avoir caché ma tenue de mon petit gilet, fuyant tout de même son regard lorsque je lui expliqua sans trop expliquer que des soucis personnels s'étaient immiscées dans ma vie. Justin n'avait aucun tact, aucun filtre lorsqu'il parlait. Comme maintenant quand il asséna d'une voix brusque et différente de ce que j'avais l'habitude d'entendre que, s'il fallait cogner Noah, il le ferait. Je secouai la tête, la mâchoire serrée avant d'enfin poser mon regard vers lui. Un regard qui se voulait résistant et fort mais qui dévoilait pourtant des failles dans le système. Un regard triste et dénué d'émotions. « Ne dis pas de bêtises, Justin. » J'ouvris un peu plus la porte, dévoilant ainsi l'intégralité de mon appartement. « Il finira bien par comprendre que c'est terminé entre nous sans que tu le frappes, tu sais. » Je m'adoucis, lui adressant un petit sourire, mais il m'était impossible de quitter son regard du mien, comme s'ils étaient aimantés l'un à l'autre. Il le détourna pourtant avant de murmurer tout bas cette phrase. Ces mots. De cette voix grave et épicurien. Je baissai légèrement le regard vers le sol, regardant mes pieds. Soudainement gênée de la tournure que prenait la conversation. « Je te regarde comment...? » soupirai-je doucement, relevant mon regard vers lui, ce même regard, de cette même intensité.  
Revenir en haut Aller en bas
❉ friends with benefits
Justin Bartley
friends with benefits

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 31/08/2018
›› Love letters written : 629
›› It's crazy, I look like : nico sexy tortorella.
i swear we were infinite
sound of silence (jucey) Vide
MessageSujet: Re: sound of silence (jucey) sound of silence (jucey) EmptyVen 8 Mar - 14:28


≈ ≈ ≈
{ sound of silence. }
crédit/ psychotic bitch  ✰ w/ @kacey campbell

Justin fut aussitôt accusé d’écouter aux portes. Cela n’était pas le cas, bien qu’il soit d’une curiosité à faire palir plus d’une commère. Son bureau se trouvait tout simplement au cœur de l’agence : face à la machine à café. Et nécessairement, il entendait et retenait (ce qui l’intéressait, bien entendu, comme la vie de Kacey par exemple). Justin sourit, un sourire angélique pour faire croire en son innocence, parfois difficile à accepter avec la bouille malicieuse qu’il se traînait depuis tout gamin. A son grand regret, Kacey s’enroula dans un gilet confortable et épais, le privant dans sa contemplation de ce corps dont il rêvait parfois, la nuit et qu’il convoitait, voulant le serrer dans le creux de ses bras. Kacey formula le fait qu’il n’avait pas besoin de frapper son ex. Toutefois, comme elle le désignait, cela n’était pas une bêtise : il était sérieux. Loin de se douter qu’il se serait retrouvé à frapper son propre frère, son modèle.

« S’il va trop loin, Kay, je le démonte. Je suis sérieux »

L’idée même que son ancien compagnon puisse la violenter le mettait en rage et il en tremblait. Justin défendrait coûte que coûte sa collègue, quelqu’en soit le prix. Ce regard intense ne faisait que confirmer ce qu’il savait déjà, ce qui était une évidence depuis ce jour où elle l’avait accueilli à l’agence, lui souhaitant la bienvenue dans l’équipe. Kacey demanda plus de détails sur son regard de braise et Justin hésita à répondre. Peut-être qu’il se faisait une idée ? Ou qu’il avait du chocolat au coin de la bouche ? Soit. Que perdrait-il à dire le fond de sa pensée ? Rien puisque Kacey le fuyait.

« Comme si tu avais envie de m’embrasser » lâcha Justin après un silence de réflexion.

Revenir en haut Aller en bas
❉ you belong with me
Kacey Campbell
you belong with me

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 29/08/2018
›› Love letters written : 97
›› It's crazy, I look like : Blanca Suarēz.
i swear we were infinite
sound of silence (jucey) Vide
MessageSujet: Re: sound of silence (jucey) sound of silence (jucey) EmptyVen 8 Mar - 20:07


≈ ≈ ≈
{ sound of silence }
crédit/ psychotic bitch ✰ w/@justin bartley

L'atmosphère avait soudainement changé, par je ne savais quel moyen, mais elle était différente qu'au début. Justin m'appris qu'il connaissait mon programme après m'avoir entendu le dire à Meghan, une de nos collègues avaient qui nous traînions souvent, aussi. C'était ce qui l'avait incité à débarquer chez moi puisqu'il savait que j'étais seule ce soir. En guise de réponses à mes accusations il ne me répondit qu'un large sourire amusé, enfantin voire taquin. Un sourire que je ne pouvais que lui retourner malgré tout, même s'il était plutôt léger et discret. Je n'étais pas tellement apprêtée pour recevoir une visite, simplement vêtue de ma tenue de nuit, comme à mon habitude. J'étais quelque peu gênée, d'ailleurs, que Justin ait pu apercevoir l'ensemble, même si je n'avais pas mis très longtemps avec de cacher le tout à l'aide de mon gilet. Et je me rendais compte, tout-à-coup, que nous étions encore tous les deux devant ma porte d'entrée, lui, sur le pas, moi, à l'intérieur. Je ne savais pas s'il fallait que je le laisse entrer ou si j'attendais simplement qu'il daigne partir, par la suite. Pour le moment le sujet de la conversation tournait autour de mon ex et du fait qu'il n'hésiterait pas à la frapper s'il allait trop loin. Comment lui dire qu'il était déjà aller trop loin, pour moi? J'haussai les épaules, avant de souffler presque de contrariété. « Tu entends quoi exactement par trop loin? » Je le regardai dans les yeux, frottant mes bras contre mes mains car je sentais plusieurs frissons me frôler la peau. « Franchement, c'est gentil, Justin mais ce sont mes histoires. Je ne veux mêler personne. Mon frère m'embête déjà avec ça, tu sais. » Un sourire sincère s'afficha sur mon fasciés, je voulais simplement qu'il comprenne qu'il n'était pas nécessaire de me venir en aide. Parce que ce n'était pas dans mes habitudes d'en demander. A quiconque. Quelque chose changea aussitôt, nos regards s'ancrèrent l'un à l'autre. Justin avait plongé ses yeux dans les miens et m'observait d'une telle intensité que j'eus la chaire de poule. Il me souffla de ne pas le regarder comme ça... Comme si j'avais envie de l'embrasser. J'hoquetai de surprise, ouvrant la bouche en un o, je ne m'étais même pas rendu compte que je le regardai de cette manière qu'instinctivement je baissai mon regard vers le sol. Je secouai la tête avant de lâcher un petit rire nerveux. « Dés... Désolée... C'est pas... Non... » Je bégayai, comme une gamine de dix ans. C'était pathétique. Alors je ne parlai plus. Histoire de ne pas m'humilier davantage. Je n'osai plus le regarder, non pas parce que je ne le voulais plus mais parce qu'il avait raison. Je mourais d'envie de l'embrasser. De connaître la sensation que pouvaient avoir ses lèvres sur les miennes. Je ne savais ni comment ni pourquoi cette envie avait surgit, mais elle était bien présente et il l'avait percé à jour. Je me décalai pourtant sur le côté, peut-être, parce que je ne savais plus tellement comment me comporter. « Tu... veux... entrer? » Je relevai mon visage vers le sien, regardant par-dessus son épaule, attendant une réponse de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
❉ friends with benefits
Justin Bartley
friends with benefits

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 31/08/2018
›› Love letters written : 629
›› It's crazy, I look like : nico sexy tortorella.
i swear we were infinite
sound of silence (jucey) Vide
MessageSujet: Re: sound of silence (jucey) sound of silence (jucey) EmptySam 9 Mar - 19:27


≈ ≈ ≈
{ sound of silence. }
crédit/ psychotic bitch  ✰ w/ @kacey campbell

Ce n’était que trop courant aux actualités d’entendre parler d’agression, de viol ou même pire, de meurtre sur des jeunes femmes de l’âge de Kacey ou même plus jeunes. C’était cela qu’il craignait, en réalité, même s’il ne souhaitait aucun mal à sa collègue bien au contraire. Il avait peur pour elle parce que cet homme allait trop loin. Il la harcelait (il fallait dire le mot) au téléphone et sans doute en venant chez elle à plusieurs reprises. La jalousie était bien connue pour pousser les gens dans leurs retranchements et c’était cela qui effrayait le jeune banquier.

« J’ai peur qu’il te fasse du mal, Kacey », avoua Justin.

Non loin l’idée d’inquiéter la jeune femme mais il préférait être honnête : elle lui posait la question, il répondait simplement. Voilà tout. Mais Kacey refusa toutes aides en disant que même son frère s’y mettait à l’embêter. Mais loin de lui la volonté de l’embarrasser avec cela : il voulait juste aider. Tant pis. Il continuerait à veiller dans l’ombre mais il le ferait tout de même, incapable de la laisser seule dans un bourbier pareil avec cet ex fou. Il opina simplement du chef pour faire comprendre (croire) à Kacey qu’il avait entendu et reçu le message. Kacey fut gênée et en essuyant un refus, Justin le fut aussi. Il s’était trompé, peut-être. Dommage. Il rêvait d’embrasser sa collègue depuis des jours. Il ne refusa toutefois pas d’entrer chez elle, intrigué de voir l’intérieur de la jeune femme. Il se mit à observer tout autour de lui quand il franchit le seuil. C’était beau. Simple et épuré. Tout elle. Tout ce qu’il avait imaginé.

« C’est joli », complimenta Justin. « C’est clair que chez moi, c’est ni aussi rangé ni aussi beau »

En effet, c’était un véritable repère de célibataires et surtout de mâles. Il y avait un calendrier osé d’une année plus qu’antérieure dans les toilettes. Quelques bouteilles de bières ici et là. Du linge qui débordait de la manne. Bref, un chantier.

« Tu vis seule ? », demanda Justin.

Revenir en haut Aller en bas
❉ you belong with me
Kacey Campbell
you belong with me

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 29/08/2018
›› Love letters written : 97
›› It's crazy, I look like : Blanca Suarēz.
i swear we were infinite
sound of silence (jucey) Vide
MessageSujet: Re: sound of silence (jucey) sound of silence (jucey) EmptyMar 12 Mar - 20:31


≈ ≈ ≈
{ sound of silence }
crédit/ psychotic bitch ✰ w/@justin bartley

Sa révélation me cloua sur place. Et mon cœur martelait à l'intérieur de ma cage thoracique comme un fou. S'il avait pu s'échapper hors de mon corps, il l'aurait fait. A coups sûrs. Peut-être pour se cacher entre mes jambes, se réfugier, se protéger parce que apeuré, affolé par ce qu'il pouvait soudainement ressentir à ce moment précis. Je ne savais pas exactement pourquoi ce qu'il m'avait avoué me complaisait à ce point, pourtant une toute petite partie de moi-même en était enchantée. J'étais béat de bonheur de savoir que Justin s'intéressait un temps soit peu à mon bien être? Qu'il s'inquiétait également de ce que Noah pouvait éventuellement me faire, même s'il n'irait jamais jusqu'à ce que Justin pouvait s'imaginer de pire. Ce n'était pas du tout le genre de mon ex, bien au contraire, il avait toujours été du genre très tendre et très doux à mon encontre. Je souriais, de ce petit sourire discret et gêné. « Fais-moi confiance quand je te dis qu'il n'agira jamais comme tu peux le penser. » Je plongeai mon regard dans le sien, tentant par ce biais, de lui faire comprendre que je disais la vérité. Que je ne mentais pas. Pas à lui. « Il est juste un peu lourd et il ne comprend pas que je n'ai plus envie d'avoir affaire avec lui, c'est tout. » Je tenais à lui expliquer les choses, histoire qu'il ne se contrarie pas davantage. Je lui avouai par ailleurs que mon frère se chargeait déjà de faire le gendarme. Que je ne voulais mêler personne d'autre à cette histoire. Qu'elle ne me concernait moi et seulement moi.
Mon regard se baissa pourtant rapidement à nos pieds, je partis d'un rire nerveux avant de balbutier. Gênée de constater que je n'avais pas été des plus discrètes puisqu'il s'était aperçu de ce dont j'avais envie, plus que tout. Notre conversation était maladroite, tellement différente de nos échanges habituels, au bureau. Les rires avaient fait place à de la gêne, tout du moins pour ma part. C'était devenu trop sérieux, trop droit. Presque anormal pour nous. Je tentai de changer de sujet en lui proposant d'entrer, ce qu'il fit presque aussitôt. Je refermai la porte derrière moi lorsqu'il déclara que c'était joli et bien mieux rangé que chez lui. Je lâcha un rire amusé tout en me dirigeant vers la cuisine, ouverte sur le séjour. « Tu veux dire que tu laisses traîner tes caleçons au sol et des canettes de bières aussi? » Je le regardai par dessus le comptoir, j'avais enroulé la ceinture de mon gilet autour de moi afin d'avoir les mains libres, je n'étais pas très présentable, mes jambes se voyaient quand même malgré la longueur du gilet et que dire de mon apparence avec mon chignon mal fait sur le tête? Cela changeait littéralement de ma petite veste de tailleur et de mes escarpins. « Oui, enfin pas vraiment... » Répondis-je lorsqu'il me demanda si je vivais seule. Je lui montrai d'un signe de tête les trois chats qui dormaient profondément dans leur arbre à chats en souriant. « Et j'ai deux chiens, qui roupillent sûrement aussi dans la chambre. » Je lui montra une bière que j'avais sorti du frigo. « Ça te va? Il y a de quoi manger dans l'armoire à côté du meuble télé, tu peux les sortir? » Je lui demandai ce service pendant que j'attrapai une seconde bière avant de me diriger vers le canapé.
Revenir en haut Aller en bas
❉ friends with benefits
Justin Bartley
friends with benefits

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 31/08/2018
›› Love letters written : 629
›› It's crazy, I look like : nico sexy tortorella.
i swear we were infinite
sound of silence (jucey) Vide
MessageSujet: Re: sound of silence (jucey) sound of silence (jucey) EmptyJeu 14 Mar - 19:45


≈ ≈ ≈
{ sound of silence. }
crédit/ psychotic bitch  ✰ w/ @kacey campbell

Justin secoua doucement la tête, en désaccord avec Kacey. On ne connaissait jamais réellement quelqu’un, Justin en était convaincu. Comme il n’avait pas connu aussi bien qu’il le pensait Daliah, son ancienne petite-amie (et responsable). Comme il ne connaissait pas son frère – mais il ignorait cela -, l’homme qu’il avait tant envie de frapper sans connaître sa véritable identité. De plus, comment en avoir le moindre doute puisque Kacey n’avait jamais révélé son prénom ? Et puis, des Noah, il y en avait tellement. C’était un prénom courant. Sentant que Kacey souhaitait clore la discussion là, pour le soir, Justin se contenta de faire un hochement de tête et de ne pas répondre pour ne pas relancer la conversation.

Kacey décrivit parfaitement l’intérieur de Justin sauf qu’il fallait multiplier cela par deux puisqu’il vivait avec Ameen en colocation.

« Pas de bières parce qu’Ameen n’en boit pas et du coup, on en achète pas mais ... des boîtes à pizzas. Enormément. », expliqua Justin.

Inconscient qu’il s’enfonçait dans l’illusion qu’il offrait à Kacey. Ameen était d’une confession qui n’autorisait pas la consommation d’alcool et pour respecter cela, Justin n’en achetait pas. Il en buvait certes devant son ami et ce dernier était, comble du tout, barmaid, mais il n’en avait jamais chez eux. Loufoque, inattendu chez un barmaid et un fêtard mais c’était véridique. Etonné, Justin découvrit trois boules de poils félines, dans un arbre à chats. Il fondit aussitôt d’une niaiserie débordante pour l’un d’entre eux qui s’étirait au même moment et alla vers celui-ci pour commencer à le gratter derrière l’oreille. Deux chiens en plus ?

« C’est un zoo ou quoi ? », s’esclaffa Justin.

Il était beaucoup moins à l’aise avec les canidés et était donc rassuré qu’ils soient dans la chambre de sa collègue. Cette dernière lui montra une bière avant de lui demander de sortir de quoi grignoter. Il s’exécuta, un peu gêné de s’imposer comme ça mais heureux de passer du temps avec elle. Justin s’assit sur le canapé de Kacey tandis que l’un des chats (celui sur lequel il avait craqué) venait s’installer sur ses genoux.

« Mon frère a tué son chat récemment. Il a roulé dessus en sortant de son garage, sous les yeux de mon neveu » expliqua Justin.
Revenir en haut Aller en bas
❉ you belong with me
Kacey Campbell
you belong with me

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 29/08/2018
›› Love letters written : 97
›› It's crazy, I look like : Blanca Suarēz.
i swear we were infinite
sound of silence (jucey) Vide
MessageSujet: Re: sound of silence (jucey) sound of silence (jucey) EmptySam 16 Mar - 13:37


≈ ≈ ≈
{ sound of silence }
crédit/ psychotic bitch ✰ w/@justin bartley

Cela se voyait comme le nez au beau milieu de la figure que Justin ne me croyait pas lorsque je prétendais qu'il -Noah- ne me ferait jamais de mal comme il le pensait, qu'il avait juste un peu de mal à accepter que notre relation était définitivement terminée. Il secouait sa tête pour marquer sa contestation mais ne pipa aucun mot. Il se contentait seulement de me fixer. D'une telle façon que je baissai le regard vers le sol, vouant soudainement une grande admiration pour les chaussettes que j'avais aux pieds. Qui m'arrivaient presque à hauteur du genoux et qui arboraient toutes deux une tête de chat. Très classe et très glamour en soit. J'étais toujours aussi gênée de me présenter dans ce genre de tenue, Justin avait surtout l'habitude de me voir habiller différemment au bureau, aujourd'hui, il me voyait d'une toute autre manière. Celle que j'étais vraiment, en réalité. Sans artifices, sans vêtements strictes sur le corps. Je lui proposa pourtant d'entrer chez moi, constatant que depuis tout-à-l'heure nous discutions devant ma porte. Je fermais cette dernière à sa suite en me dirigeant vers la cuisine ouverte. Cela me faisait plaisir de constater que mes efforts pour rendre mon chez-moi beau et à mon image plaisait. Mais mon sourire s'effaça presque inconsciemment lorsqu'il m'expliqua qu'à la place des bières jonchaient plutôt des boîtes de pizzas, en soit, cela ne devrait pas me faire réagir mais c'était avant qu'il parle de Ameen. Ils vivaient ensemble? Genre... vraiment ensemble ? Je pris une grande inspiration pour me redonner une certaine contenance avant d'esquisser un sourire qui semblait faux. « C'est dommage, la pizza c'est toujours meilleure accompagner d'une bière. » Je tentais de masquer la légère douleur que son aveu me provoquait en lâchant un petit rire. Il n'était assurément pas... pour moi. Le constat était presque attristant avec un certain goût amer dans la bouche. J'avais, je pense, était prête à passer à autre chose. A m'ouvrir dans d'autres relations, j'avais secrètement espéré qu'il y aurait eu plus qu'une amitié entre nous, mais je m'étais trompée. La conversation bifurqua sur un autre sujet, je lui indiqua d'un mouvement de tête que je partageai mon appartement avec trois chats, qu'il s'empressa d'aller voir pour un caresser un, sans aucun doute mon préféré, même si j'adorais les deux autres. Ses poils longs et gris avaient le duvet tellement soyeux au toucher. Je m'esclaffais quand il me quémanda si c'était un zoo. J'haussai les épaules avant d'attraper deux bières dans le frigo. « J'aime bien les animaux, quand j'étais encore étudiante, je bossais à la clinique vétérinaire dans le centre-ville. » J'expliquai tout en m'approchant de lui, le sourire aux lèvres. « Je les ai trouvés dans la rue, tous affamés, amaigris. Alors je les ai recueilli. » Je parlais tant pour les chats que pour les deux chiens. Je m'installai à ses côtés en laissant une petite distance entre nous et je déposai les bières sur la table, laissant la télé allumée en bruit de fond. Pizzie s'installa sur les genoux de Justin, je tendis ma main vers la boule de poil pour lui caresser le dessus du crâne. J'écarquillai les yeux quand il m'annonça que son frère avait tué un chat en l'écrasant. « Le pauvre, il n'a pas été traumatisé? » J'attrapai ma bière pour en boire plusieurs gorgées, regardant Justin du coin de l’œil.
Revenir en haut Aller en bas
❉ friends with benefits
Justin Bartley
friends with benefits

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 31/08/2018
›› Love letters written : 629
›› It's crazy, I look like : nico sexy tortorella.
i swear we were infinite
sound of silence (jucey) Vide
MessageSujet: Re: sound of silence (jucey) sound of silence (jucey) EmptyLun 18 Mar - 19:15


≈ ≈ ≈
{ sound of silence. }
crédit/ psychotic bitch  ✰ w/ @kacey campbell

Justin pouvait parler inlassablement de son frère et de son neveu. Le premier était son modèle dans la vie et le second, bien qu’il ne soit pas son fils ou la chaire de sa chaire, la prunelle de ses yeux. Il s’esclaffa tout en parlant de cette anecdote très récente concernant la mort du chat de la famille Oswald – puisque Noah et Justin étaient frères mais ne portaient pas le même nom puisque leurs parents avaient divorcés entre temps mais avaient fécondés un deuxième, Justin -.

« Il a rigolé », avoua Justin dans un rire.

Il but une nouvelle lampée de bière tout en observant tout autour de lui. Son regard finit par tomber sur un cadre accroché au mur non loin de là qui montrait un homme brun ainsi qu’une autre jeune fille. Par leur ressemblance commune mais également les âges très proches, Justin devina facilement qu’il s’agissait du frère et de la sœur de Kacey. Ils étaient donc trois ?

« Tu t’entends bien avec eux ? » demanda Justin.

Pour sa part, sa relation avec Noah était quasi fusionnelle. Il était le seul à savoir qu’il était bisexuel et qu’il avait eu une relation avec son colocataire et meilleur ami. Noah l’avait même aidé à assumer ce côté ambivalent pour qu’il devienne lui-même et pour cela, Justin ne saurait le remercier suffisamment. Il avait libéré la véritable personnalité de Justin qui était un homme joyeux et décomplexé.

« Je n’imagine pas ma vie sans mon frangin. C’est genre … mon meilleur pote, ma moitié. Il est mon équilibre surtout du fait que j’ai grandi sans mon père »

Il évoquait ce dernier pour la première fois. Il n’en parlait jamais parce que : comment pouvait-on parler de ce qu’on ne connaissait pas ? Pourtant, ce soir, Justin se sentait l’âme d’un confesseur.

« Je suis né … d’une façon bizarre. Mes parents ont divorcés et mon père est décédé d’une tumeur foudroyante en sept mois de temps. Et … alors que ma mère essuyait son divorce, élevait mon frère de cinq ans et gérait la mort de son ex-mari, elle a … accouché. Sans savoir qu’elle était enceinte »
Revenir en haut Aller en bas
❉ you belong with me
Kacey Campbell
you belong with me

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 29/08/2018
›› Love letters written : 97
›› It's crazy, I look like : Blanca Suarēz.
i swear we were infinite
sound of silence (jucey) Vide
MessageSujet: Re: sound of silence (jucey) sound of silence (jucey) EmptyMar 26 Mar - 20:24


≈ ≈ ≈
{ sound of silence }
crédit/ psychotic bitch ✰ w/@justin bartley

Quel comble de l'ironie, n'est-ce pas ? C'était incroyable comme le monde pouvait être en apparence si grande, si gigantesque et pourtant tellement petit en réalité. Il fallait vraiment que cela m'arrive, d'éprouver de nouveaux sentiments pour un nouvel homme et de ne même pas savoir que ce dit homme était le petit frère de celui qui m'avait brisé le cœur. Qui l'avait réduit en miettes. Aucun de nous deux n'étions d'ailleurs au courant, et lorsque la vérité sera dévoilée, je ne savais même pas quelle pourrait être ma réaction face à cette révélation. Pour le moment, nous continuions à parler de lui, en tout bien tout honneur, il me racontait la fois où il avait écrasé son chat sous les yeux de son fils, je fus choquée et je lui demanda si ce dernier n'avait pas été traumatisé par cette perte, ce à quoi il m'avait répondu qu'au contraire, il avait rigolé. Je tentais de mettre cela sur le compte de son jeune âge, mais c'était plutôt difficile. Je n'arrivais pas à me mettre en tête qu'avoir tué un animal ne faisait ni chaud ni froid, quelque soit l'âge de la personne. Mais soit. J'essayais de ne pas y penser de trop et me contentai de lui adresser un sourire amusé. J'attrapai ma bière avant d'en boire quelques gorgées, me mettant plus à l'aise dans mon canapé en m'asseyant sur mes pieds tout en tirant légèrement sur ma tenue pour essayer de couvrir la peau de mes jambes. Il me demanda à la suite de son regard vers le cadre où se situait une photo de Jace et d'Eileen si je m'entendais bien avec eux. J'haussai les épaules, fronçant les sourcils. Je n'étais pas tellement du genre à m'étaler sur ma vie privée, surtout lorsque cela concernait ma famille. D'ailleurs je n'étais même pas sûre que personne me connaissait vraiment au travail. Je restai silencieuse quelques minutes avant de le regarder de nouveau. « Je suis très proche de mon frère, Jace. Mais pas tellement d'Eileen en réalité. » Je ne m’épancha pas plus que cela, s'il voulait continuer à me poser des questions je n'étais pas contre. C'était d'ailleurs très drôle et étrange de parler d'eux à quelqu'un d'extérieur à ma vie personnelle. J'étais très amie avec Justin pourtant il ne connaissait presque rien de ma vie en dehors du travail. Peut-être était-il temps de changer les choses un peu. Il m'expliqua alors sa relation fusionnelle avec sa propre frère en évoquant l'absence de son père. Avant d'enchaîner sur les raisons de cette non relation. « Whaou, elle a fait un déni de grossesse alors. » Ce n'était pas une question, plutôt une affirmation. Je n'imaginais pas à quel point sa mère avait dû être surprise en donnant la vie. « Ça a dû être un sacré chamboulement pour elle. » Et quel bouleversement. « Je ne suis pas très proche de mon père, on a vécu des moments difficiles, je commence seulement à... me rapprocher de lui. » Je ne savais pas pourquoi je lui racontais ça, peut-être pour ne pas l'obliger à parler de... son père ou de ce sujet-là et ainsi ne pas le mettre mal à l'aise. Dans tous les cas, la conversation tournait désormais aux confidences.
Revenir en haut Aller en bas
❉ friends with benefits
Justin Bartley
friends with benefits

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 31/08/2018
›› Love letters written : 629
›› It's crazy, I look like : nico sexy tortorella.
i swear we were infinite
sound of silence (jucey) Vide
MessageSujet: Re: sound of silence (jucey) sound of silence (jucey) EmptyDim 31 Mar - 14:29


≈ ≈ ≈
{ sound of silence. }
crédit/ psychotic bitch  ✰ w/ @kacey campbell

Son histoire fait toujours son petit effet même si beaucoup on souvent du mal à la comprendre, du premier coup, à la première explication. Il est vrai qu’il faut entendre qu’en huit mois de temps, ses parents se sont déchirés brutalement pour se séparer, divorcer et pour que son père succombe d’une maladie foudroyante qui était les prémices de son éloignement avec sa mère. Justin a lui même pris du temps à comprendre que Noah est bel et bien son frère bien qu’ils ne portent pas le même nom et c’est un combat du quotidien de faire entendre cela aux gens. Pas le même nom mais le même père, la même mère. Juste un divorce et une mort qui sépare les choses. Justin aimerait bien porter le nom de Oswald pour faire honneur à son père qu’il n’a jamais connu mais les démarches sont trop lourdes, il n’en a pas le courage. L’important, c’est dans la tête, dans le coeur. Cela impressionne Kacey, comme histoire. Kacey qui n’est apparemment pas proche de son père ni de sa sœur mais assez de son frère, comme Justin l’a compris, prénommé Jace.

« On ne choisit pas ses parents ni sa famille », conclut Justin.

Il n’a pas de problèmes familiaux et là-dessus, il se sent chanceux. Il adore Noah, il adore sa mère. Ils s’entendent bien même si parfois, sa mère a du mal à comprendre le train de vie qu’il mène. Justin se contente juste de hausser des épaules, dans ses moments-là et de lui dire qu’il profite de sa jeunesse.

« … mais on choisit la famille que l’on veut bâtir et les gens qui vont nous entourer. »

Justin plante son regard dans celui de Kacey. Non, il n’est pas en train de faire un combo demande en mariage et bébé à la jeune femme qui ignore tout de ses sentiments mais il essaie, implicitement, de lui faire comprendre qu’il est là.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

all these memories seem so old


just the way you are
i swear we were infinite
sound of silence (jucey) Vide
MessageSujet: Re: sound of silence (jucey) sound of silence (jucey) Empty

Revenir en haut Aller en bas

sound of silence (jucey)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Echo park :: Echo park residence
-