Partagez

A deux on va plus loin - Diane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ fifthy shades of you
Livia Hollister
fifthy shades of you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 08/12/2018
›› Love letters written : 643
›› It's crazy, I look like : Adelaîde Kane
i swear we were infinite

( shooting the moon )
› relationships :
A deux on va plus loin - Diane Vide
MessageSujet: A deux on va plus loin - Diane A deux on va plus loin - Diane EmptyDim 17 Fév - 11:58

Livia elle a toujours aimé les grands espaces, la verdure et tout ce qui s'en suite. Elle a toujours détesté devoir être enfermée entre quatre murs alors que le soleil est haut dans le ciel et qu'il n'y aucun nuages apparent. C'est toujours un bonheur pour elle de pouvoir sentir le vent frais sur son visage, d'entendre les oiseaux chantaient dans les arbres. Alors, sa promenade habituelle au bord de la mer du jour, se transforma en promenade bien plu longue et bien plus agréable, puisque ses jambes avaient décidés de l'emmener jusqu'à Echo Park. Ce n'était pas si loin de son domicile et la ballade était des plus agréable, pourtant, elle ne prenait pas souvent le temps de le faire et c'était bien dommage. Alors aujourd'hui, elle souhaitait profiter de son dimanche et de la non présence de son frère dans le coin pour flâner et prendre son temps. Parce qu'au fond, il n'y avait rien de mieux que cela. C'était un plaisir qu'elle ne voulait pas se refuser. Etre seule ne la dérangeait pas, bien au contraire. Elle avait besoin de ne se concentrer sur rien d'autre que ses pas. C'est sa façon à elle de prendre du bon temps, de se détacher du monde réel. Parce que Livia, elle déteste ces personnes qui passent leur vie sur les réseaux sociaux, ou encore devant la télévision sans jamais sortir un doigt à l'extérieur. Elle ne comprend pas qu'on puisse ne pas aimer l'air libre et tout ce qui va avec. Oui, parfois elle aime ne rien faire et simplement attendre que le temps passe, mais ces moments sont vraiment rares. Son bonheur à elle, c'est l'extérieur, la nature, la liberté en quelque sorte. L'américaine n'a pas de but précis, ni de limite de temps quand elle se retrouve à l'extérieur. Elle marche jusqu'à en avoir marre et jusqu'à devoir faire demi-tour avant que la nuit n'englobe la ville. Parce qu'étrangement, Livia ce n'est pas une femme de la nuit, non, elle a plutôt tendance à rester terrer chez elle quand le soleil s'endort. Elle refuse même parfois certaine sortie de nuit. Oui, elle peut paraitre bizarre, elle le reconnait, mais c'est certainement ce qui fait son charme. Après une dizaine de minutes à errer dans le parc, le ventre de Livia se met à gargouiller, oui, il est encore tôt, mais elle ne se refuse jamais un morceau de quoi que ce soit à se mettre sous la dent. C'est son grand secret, elle peut manger tout est n'importe quoi sans prendre un gramme. C'est peut-être pour cette raison que le sport ne lui ait pas d'une grande utilité et qu'elle déteste même un peu ça. Alors, la brunette décide de faire un arrêt au stand hot-dog, oui, mal bouffe typique de l'Amérique, mais qui pourrait refuser une telle douceur ? Et puis, cela lui laisserait encore de la place pour d'autres aliments bien gras. Elle se félicitait presque de ne pas avoir céder avant, mais il est vrai qu'en marchant, elle n'avait pas fait attention à ses envies de nourritures. Alors qu'elle se dirigeait vers le marchand ambulant qu'elle avait repéré d'assez loin, Livia entendit quelques sanglots étouffés. Sa nature plutôt curieuse, il fallait bien l'avouer, la fit tourner les talons à la recherche de la source de ces sanglots. Elle n'était pas certaine que c'était la bonne chose à faire, mais c'était plus fort qu'elle, Livia ne pouvait véritablement pas laisser quelqu'un ainsi, même si c'était pour une raison loufoque qui ne la regardait absolument pas. Elle haussa les épaules, oubliant son ventre qui la tiraillait, pour se diriger vers, d'après elle, une jeune femme, cachée par un rideau de cheveux brun, sans un mot, elle prit place sur le banc a quelque centimètre de la jeune femme. Cherchant ce qu'elle pouvait bien dire pour ne pas passer pour une psychopathe. "Bonjour !" Ok Livia, ça c'est vraiment débile ma fois. Pourtant, pas un mot de plus ne franchit ses lèvres, elle voulait d'abord être sûre que la jeune femme à ses côtés serait réceptive à ces mots.
Revenir en haut Aller en bas
❉ fifthy shades of you
Diane Helsner
fifthy shades of you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 05/01/2019
›› Love letters written : 104
›› It's crazy, I look like : dakota johnson
i swear we were infinite
A deux on va plus loin - Diane Vide
MessageSujet: Re: A deux on va plus loin - Diane A deux on va plus loin - Diane EmptyDim 24 Fév - 16:20


And my tears flow like the ocean
As they floated in the breeze
They were falling in slow motion
And they brought me to my knees.
w/ @livia hollister

Aujourd’hui, mon moral est loin d’être au beau fixe. Je menais une vie parfaite, ou plutôt un plan parfait jusqu’à ce que Wes vienne faire son apparition dans ma vie. Pourquoi ? Pourquoi le destin se met toujours en travers de mon chemin ? Je l’ignore, mais j’aimerais comprendre ce que j’ai bien pu faire pour ne pas être tranquille ne serait-ce que quelques mois. Le savoir en ville est loin de me faire du bien, au contraire. Je dois bien reconnaître que mes sentiments pour lui ont sauté sur l’occasion pour se réveiller, prenant mon cœur en bouc émissaire. L’amour est un sentiment que je m’étais jurée de ne plus croiser, tant il peut être destructeur. Et à l’heure actuelle, je ressens le besoin de prendre l’air, au risque d’exploser dans mon appartement bien trop spacieux pour moi. Je n’ai pas envie de mentir, de rire ou de sourire. J’ai juste besoin de faire le vide, de ne plus penser à cet homme qui m’a brisé de toutes pièces. Wes a toujours été présent pour moi au début de notre relation, toutefois cette dernière s’est ensuite dégradée quand il a décidé de m’abandonner. Nous étions si heureux, si fusionnels… Je lui en veux à un point que je ne saurai décrire, encore plus désormais qu’il est ville. De toute évidence, il va chercher à me faire retrouver la raison mais comment le pourrais-je quand il est responsable de celle que je suis devenue ? Wes ignore tout, il ne sait pas que mes mensonges sont liés à notre histoire. Que j’aimerais juste que ma vie devienne moins minable, que j’ai été incapable de vivre sans lui. Je marche, le cœur lourd, dans Echo Park et décide de m’asseoir sur un banc. La musique au fond de mes oreilles, je me laisse porter par le vent et craque. Littéralement. Je n’ai pas pleuré depuis des mois. J’avais oublié à quel point c’était douloureux mais aussi combien cela faisait du bien. Je ne fais même pas attention aux choses qui m’entourent, jusqu’à ce que je sursaute en entendant une voix près de moi. Une jeune femme est assise à mes côtés et me salue, de façon très amicale. Je la regarde un long moment, incapable de dire quoi que ce soit, tandis que je tente d’essuyer mes larmes rapidement. « Qu'est-ce que vous me voulez ? » Je demande alors, peu aimable car surprise par une telle situation. La jeune femme n’a pas l’air méchante, je m’en veux déjà de l’envoyer balader mais j’ai juste besoin d’être seule.
Revenir en haut Aller en bas
❉ fifthy shades of you
Livia Hollister
fifthy shades of you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 08/12/2018
›› Love letters written : 643
›› It's crazy, I look like : Adelaîde Kane
i swear we were infinite

( shooting the moon )
› relationships :
A deux on va plus loin - Diane Vide
MessageSujet: Re: A deux on va plus loin - Diane A deux on va plus loin - Diane EmptyJeu 28 Fév - 19:36

On ne pouvait pas vraiment dire que c'était de sa faute à Livia, parce qu'elle est naturellement curieuse. Toujours à regarder par dessus son épaule ce qui l'entoure. A écouter les conversations aux tables voisines quand elle se trouve dans un restaurant. Parfois, elle en oublie même sa ou son partenaire tellement elle est concentrée sur autre chose. Avec l'âge bien sur, elle a un peu changé, c'est devenu moins fréquents que ses pensées partent vers d'autres, mais c'est toujours plus fort qu'elle. Et puis, c'est d'avantage le cas, quand elle sent que la personne a un trouble. Oui, elle est un peu farouche aussi, parce qu'elle n'hésite pas à aller vers les autres même si elle peut se faire hurler dessus parce que les choses ne la regarde pas, parce qu'elle est trop intrusive dans la vie des autres. Mais elle sait aussi que parfois, un inconnu peut faire toute la différence dans son chagrin et à quel point ça fait du bien de se confier sur ses démons. Bien évidement, elle n'a aucune mauvaise pensée, et ce n'est pas une psychopathe qui kidnappe les personnes pour leur faire avouer les choses, non bien loin même. C'est une personne douce qui comprend aussi quand elle va trop loin et qui est capable de se reculer à petit pas jusqu'à disparaitre sous un trou. Alors, oui, elle n'a pas réfléchi très longtemps avant de s'approcher de la brunette en sanglot, parce qu'elle pouvait pas laisser cette jeune femme ainsi. Puis, peut-être que son approche, éviterait à d'autre curieux étranges de le faire. Peut-être que grâce à elle, un meurtre serait éviter ce soir. Bon ok, elle allait peut-être un peu loin là. Mais en attendant, elle n'hésita pas longtemps avant de prendre place auprès de l'inconnu. Un sourire timide sur les lèvres, elle ne se sentit pas blesser par le retour un peu sec de la jeune femme. Après tout, c'était une réponse logique et elle aurait fait de même à sa place. Pourtant, Livia décida de ne pas fuir, elle prit une inspiration avant de lui répondre dans le plus grand des calmes, comme elle conte les histoires aux enfants. « Je suis désolée, je ne voulais pas vous paraitre grossière mais.. » Devait-elle continuer aux risques de se faire jeter ? Oui, après tout, elle n'avait rien à perdre et les chances qu'elle croise de nouveau, un jour cette personne dans L.A était très mince. « Je.. je me suis dis que peut-être vous aviez envie de parler avec quelqu'un. » Ce n'était pas une question, ni une affirmation, elle avait dit cela sans trop de conviction mais elle ne bougea pas d'un pouce attendant le retour de la brunette.
Revenir en haut Aller en bas
❉ fifthy shades of you
Diane Helsner
fifthy shades of you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 05/01/2019
›› Love letters written : 104
›› It's crazy, I look like : dakota johnson
i swear we were infinite
A deux on va plus loin - Diane Vide
MessageSujet: Re: A deux on va plus loin - Diane A deux on va plus loin - Diane EmptyDim 10 Mar - 12:35


And my tears flow like the ocean
As they floated in the breeze
They were falling in slow motion
And they brought me to my knees.
w/ @livia hollister

Lacher prise n’est pas dans mes habitudes, bien au contraire. Adepte du contrôle, je suis une femme qui ne montre jamais ses émotions, ni même ses failles. Et là, seule dans la pénombre de ce parc, je ne peux pas m’empêcher de pleurer comme une idiote. J’ai besoin d’évacuer, de vider mon sac qui est bien trop lourd à porter. Wes m’a brisé le cœur et le fait de le savoir en ville n’aide pas, disons plutôt que cela m’ajoute un poids supplémentaire sur la conscience. Ses mots raisonnent dans ma tête, ses leçons de moral aussi. Il n’a pas tort sur le fait que je risque la prison si mon secret venait à être dévoilé mais j’ai besoin de cette adrénaline, de cette illégalité. Avec ce plan, je me sens vivante et utile. J’ai enfin un but dans ma vie minable, bien que ce soit sous l’identité de quelqu’un d’autre. D’une pauvre rouquine Ecossaise, qui doit vivre des heures difficiles actuellement auprès de ses jumeaux et de son père malade. Je m’en veux au fond, car j’ai manipulé cette pauvre famille pour me sentir vivante. C’est mal, j’en ai conscience mais je ne peux plus faire marche arrière. Je craque, ressentant le bien que cela me procure. Jusqu’à ce qu’une jeune femme vienne s’installer près de moi pour me demander si je vais bien. Je pensais être seule, autrement jamais je n’aurai montré mes faiblesses. Maintenant que la brune est ici, je dois me ressaisir mais je n’y parviens pas. J’essaye alors de me montrer désagréable, mais elle persiste. Pire encore, elle s’excuse et sa gentillesse me claque au visage. Pour une fois dans ma vie, une femme ne me veut aucun mal et souhaite simplement m’aider. « Euh je… Non ce n’est pas la peine. » Je reconnais que je suis déstabilisée par de tels mots. Sa présence me fait du bien, je ne saurai expliquer comment. Elle a l’air si adorable que je pourrais presque me laisser aller et tout lui raconter. Les larmes ne cessent de couleur, je ne comprends même pas ce qui m’arrive. « Je… Je ne sais même pas pourquoi je pleure. Ça... Ça ne veut pas s’arrêter. » Ma gorge me fait souffrir, j’ai encore cette boule terrible qui ne veut pas partir. « J’ai l’air idiote, n’est-ce pas ? » Je ne peux m’empêcher de sourire, peu habituée à ce genre de situation.
Revenir en haut Aller en bas
❉ fifthy shades of you
Livia Hollister
fifthy shades of you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 08/12/2018
›› Love letters written : 643
›› It's crazy, I look like : Adelaîde Kane
i swear we were infinite

( shooting the moon )
› relationships :
A deux on va plus loin - Diane Vide
MessageSujet: Re: A deux on va plus loin - Diane A deux on va plus loin - Diane EmptyLun 18 Mar - 13:16

Devant cette situation, Livia aurait réagi exactement de la même manière. C’était normal de se sentir dépasser par certaines émotions, mais il est vrai aussi que ce n’est pas un bonheur quand quelqu’un de l’extérieur nous voit dans cet état. Parce que Livia sait plus que n’importe qui à quel point une carapace doit être belle et complète pour que jamais ses faiblesses n’apparaissent. Mais, l’Américaine est aussi de ces personnes qui ne peuvent pas tourner les talons devant quelqu’un qui au premier coup d’œil, ne se sent pas bien. Parce que ce serait se voilée la face, face à un problème, face à une destruction possible. Elle-même a été du côté néfaste de la vie et elle aurait aimé à ce moment-là que quelqu’un lui tende la main, même si c’était pour la secouer et lui dire qu’elle faisait une belle connerie. Mais elle a avancé seule et elle sait que ce n’est pas la meilleure chose à faire, alors, aujourd’hui, elle est au prêt de cette jeune femme, et la seule chose qui pourrait la faire changer d’avis, serait le retour très négatif de son interlocutrice. Sauf que jusque-là, la brunette n’a pas l’air de se faire mettre à la porte. Alors, elle tend simplement l’oreille, prêt à être l’épaule sur laquelle se reposer. « Je comprends, cette situation doit vous paraitre bizarre et vous n’avez aucunement envie de vous confier à moi. Mais est-ce que cela vous dérange si je reste au moins auprès de vous ? » Elle ne voulait pas forcer les choses, ça, jamais de la vie. Mais elle ne voulait pas fuir non plus. Livia pose le petit sac à main qui ne la quitte jamais sur ses genoux et fouille à l’intérieur tout en gardant un œil sur la jeune femme à ses côtés. « Vous n’êtes pas obligée de vous justifier, vous avez tous les droits du monde de fondre en larmes. » C’était facile à dire pour quelqu’un qui n’avait plus aucun sentiment de tristesse en elle, pour quelqu’un qui n’avait pas pleuré depuis des années. Livia trouve enfin son bonheur au fond de son sac et tend un mouchoir en papier à la brunette. « Bien sûr que non, je vous le promet » Livia lui sourit franchement, pas parce qu’elle veut se prouver sincère, mais parce qu’elle l’est véritablement. Le sourire sur le visage de son interlocutrice lui fait du bien, et elle sent que les choses vont dans le bon sens. « Vous êtes ravissante même avec les yeux tout bouffis » Elle pince les lèvres comme pour bloquer un fou rire, au fond, elle essaie de détendre l’atmosphère en espérant ne pas aller trop loin. Et puis, la vérité fait du bien à entendre, parce que oui, cette jeune femme est vraiment belle, même avec son mascara sur ses joues, même avec ses yeux gonflés et son nez rouge.
Revenir en haut Aller en bas
❉ fifthy shades of you
Diane Helsner
fifthy shades of you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 05/01/2019
›› Love letters written : 104
›› It's crazy, I look like : dakota johnson
i swear we were infinite
A deux on va plus loin - Diane Vide
MessageSujet: Re: A deux on va plus loin - Diane A deux on va plus loin - Diane EmptyDim 7 Avr - 19:07


And my tears flow like the ocean
As they floated in the breeze
They were falling in slow motion
And they brought me to my knees.
w/ @livia hollister

En temps normal, je n’aurai jamais pris le temps de parler à cette inconnue. Bien au contraire, j’aurai plutôt été capable de l’envoyer balader afin qu’elle me fiche la paix. Mais aujourd’hui, je n’ai pas envie de me battre. J’ai juste besoin de me vider la tête et d’oublier toutes ces choses horribles que je suis en train de faire et de vivre. Le retour de Wes dans ma vie y est pour beaucoup, j’ai l’esprit totalement en vrac et j’ignore comment je vais pouvoir m’en sortir. J’ai l’impression d’être un monstre, de ne plus pouvoir contrôler mes mensonges. Au fond, toute ma vie repose sur une mascarade, sur un plan monté de toutes pièces. Et s’il vient un jour à être découvert, j’ai pris conscience qu’il ne me restera plus rien. La solitude est quelque chose qui me fait peur, tant je sais qu’elle peut être terriblement douloureuse. La jeune femme tente de me rassurer et de m’épauler, alors qu’elle ne me connaît même pas. Je suis totalement déstabilisée face à tant de gentillesse et, aussi étrange que cela puisse sembler, je me sens bien avec elle. J’avais besoin de cette attention, de cette épaule affective sur laquelle m’appuyer. Ses mots sont doux, gentils et mes larmes ne cessent de couler. « Non, vous pouvez rester. » Je réponds en sanglotant. J’ai l’air d’une pauvre fille, peut être qu’elle éprouve une certaine pitié en me regardant, ce qui la pousse à rester. J’essaye de me justifier, de lui expliquer que j’ignore les raisons qui me poussent à pleurer dans un lieu public à la vue de tous. Mais une fois encore, la jeune femme me rassure tout en me tendant un mouchoir en papier. Je ne tarde pas à le saisir, un léger sourire aux lèvres en guise de remerciement. Ce genre de personne existe vraiment ? J’ai l’impression d’être dans une sorte de monde parallèle, où le destin vient de déposer un ange à mes côtés pour m’aider à me sentir mieux. « Est-ce que vous êtes réelle ? » Je demande, l’air idiote. Je dois bien reconnaître que la situation est tout de même irréelle. « Je crois que mon corps et mon esprit craquent… Je… Je n’arrive pas à m’arrêter et pour autant, cela me fait du bien. » Pleurer me fait du bien, j’ai l’impression que le poids que je porte sur mes épaules s’allège. J’inspire un grand coup, pour tenter de me calmer. Et j’entends le compliment de la jeune femme, qui me fait du bien. « Vous êtes un genre d’ange gardien, c’est ça ? » Je demande alors, complètement chamboulée.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❉ fifthy shades of you
Livia Hollister
fifthy shades of you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 08/12/2018
›› Love letters written : 643
›› It's crazy, I look like : Adelaîde Kane
i swear we were infinite

( shooting the moon )
› relationships :
A deux on va plus loin - Diane Vide
MessageSujet: Re: A deux on va plus loin - Diane A deux on va plus loin - Diane EmptyLun 8 Avr - 10:55

Livia sait que parfois ses agissements peuvent être surprenant, voir incompréhensible. Parce qu’elle sait que peu de monde aurait fait l’effort de s’arrêter devant une personne qui visiblement à besoin de quelqu’un d’autre. Certes, elle aurait aussi pu se faire envoyer balader, mais au fond, elle n’avait rien à perdre. Et elle était bien inquiète pour faire demi-tour comme si elle n’avait rien vu. Elle peut paraitre malpolie, mais elle s’en fiche. Le plus important pour elle, c’est de ne pas laisser cette jeune femme dans le besoin, ou simplement de savoir si elle va bien. Malgré tout, il se passe encore bien trop de chose horrible à notre époque pour fermer les yeux. Alors c’est naturellement que Livia prend place à côté de la brunette, qu’elle lui offre son aide comme on offre un café. « Je ne dirais rien qui ne vous déplaise, c’est promis. »  Dieu merci, elle n’avait pas une tête de détraquée prête à bondir sur sa proie, mais elle avait l’impression que les mots sortant de ses lèvres sonnaient un peu faux. «  Ça fait du bien de lâcher prise et ce n’est aucunement un tord » Elle était bien placée pour le savoir, le nombre de fois où elle avait laissé les larmes ruisselées sur ses joues, jusqu’au jour où elle avait promis de ne plus jamais verser une seule larme. Soit, la fois ou elle s’était cogné le petit orteil dans le coin de sa table base ne faisait pas partit de la règle et c’était très douloureux. Livia penche la tête en attendant la réponse de la brunette «  Oui, je suis bien réelle, aucun doute là-dessus » un petit rire jaillit de ses lèvres alors qu’elle regardait l’air perplexe de sa camarade. «  Il faut  laisser faire, promis, je ne vous juge pas un seul instant » Le pouce de Livia vient se poser sur l’épaule de sa voisine, qu’elle caresse doucement dans un geste de réconfort. « Comment vous appelez-vous ? » Livia sourit tendrement, pas pour paraitre moins louche, mais pour montrer qu’elle n’est pas gênée par la situation. « Non, non rien de tout ça j’en ai bien peur. Mais entre femmes, il faut bien se soutenir ! » Elle lui fait un clin d’œil pour détendre l’atmosphère. Livia un ange ? Oh non, ce serait bien tout le contraire si chacun savait ce qu’il y’a au fond d’elle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

all these memories seem so old


just the way you are
i swear we were infinite
A deux on va plus loin - Diane Vide
MessageSujet: Re: A deux on va plus loin - Diane A deux on va plus loin - Diane Empty

Revenir en haut Aller en bas

A deux on va plus loin - Diane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Echo park :: Echo lake park
-