Partagez

Diego & Pavel ♔ Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
❉ i choose my own destiny
Lullaby Butterfly
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 24/06/2018
›› Love letters written : 1547
›› It's crazy, I look like : Iga Wysocka
i swear we were infinite

( shooting the moon )
› relationships :
Diego & Pavel ♔ Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité. Vide
MessageSujet: Diego & Pavel ♔ Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité. Diego & Pavel ♔ Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité. EmptySam 16 Fév - 23:38




Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité
Regarde une femme enceinte, tu crois qu'elle traverse la route,
c'est faux : elle pense à son bébé.
Anna Gavalda



La première échographie. La première fois qu'elle est sensé voir son bébé. Elle sait pas trop à quoi s'attendre, Lullaby, alors qu'elle avance vers la maternité, en cette fin de mois de janvier qui s'ammorce. Elle n'a pas osé poser la question aux autres rares femmes présents dans le cirque. Par peur de se trahir, elle et la petite bosse qui commence à se dessiner sous son pull. Parce que bientôt, elle ne pourra plus vraiment cacher son état, elle commence déjà à avoir du mal pour les spectacles, n'osant pas trop serrer ses corsets...

Elle sait pas trop ce qui l'attend. Elle ne sait même pas si Diego va venir ou pas, après les messages qu'ils se sont échangés. Parce que si elle n'est pas prête à devenir mère, lui ne semble pas prêt à accepter sa paternité. Il remet en doute la parole de la jeune femme, de son côté. Parce qu'il préfère ne pas porter ce fardeau. Sauf que y'a que lui qui peut correspondre, d'après l'estimation de l'infirmier qu'elle a vu. Erreur de datation, mais elle l'ignore, ça. Elle ignore l'horreur qui la frappe. Elle porte son regard à son téléphone, en se demandant s'il va venir. Elle observe l'heure. Il est un peu plus de quinze heure trente. Il doit avoir finit le boulot là, non ? Elle ne sait pas. Elle reste plantée devant la maternité à attendre qu'il se manifeste, peut-être.

Et sa silhouette finit par se découper à l'horizon. Quand il arrive à sa hauteur, elle se hisse sur la pointe des pieds, pour déposer sur ses lèvres un baiser fugace. C'est ce qu'il a fait, lui, dans le hall du restaurant, lors de leur seconde rencontre. Une manière comme une autre de se dire bonjour. Leur manière à eux, peut-être. C'est resté, en tout cas. Un jeu dangereux, ils le savent dans le fond. Parce qu'ils comprennent pas ce qui leur arrive, mais ils ont besoin de pas grand chose pour mettre le feu aux poudres. Ils l'ont déjà expérimenté hein ? Y'a ce truc bizarre entre eux, cet effet qu'ils se font, inqualifiable. Parce qu'il vaux sûrement mieux être aveugle et pas se poser trop de questions.

«- T'es venu finalement...» souligne la funambule.

CODAGE PAR AMATIS




@Diego Salvatore @Pavel Salvatore
Revenir en haut Aller en bas
❉ friends with benefits
Diego Salvatore
friends with benefits

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 16/10/2017
›› Love letters written : 288
›› It's crazy, I look like : gaspard menier.
i swear we were infinite
Diego & Pavel ♔ Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité. Vide
MessageSujet: Re: Diego & Pavel ♔ Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité. Diego & Pavel ♔ Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité. EmptySam 23 Fév - 10:36




we create our own fate
Every human being is a puzzle of need.
You must become the missing piece.



☾☾ Diego tourne en rond. Le service n'a pas encore commencé et il n'est visiblement pas d'humeur à mettre la tête dans ses fourneaux. Parce qu'il n'arrive pas à se concentrer, parce qu'il ignore ses collègues et que s'il ouvre la bouche il risque de tous les envoyer valser. Alors, il sert les dents et se tait, perdu dans les méandres de ses pensées. C'est pas possible. C'est ce qu'il se répète en boucle. Lui ? Devenir père ? La blague de l'année. Vraiment. Elle l'avait piégé. Il en était certains. Comment pouvait-il en être autrement ? Idiot. Voilà ce qu'il était. Parce qu'il n'avait pas prit la peine de se protéger et parce qu'il était évident qu'elle ne devait certainement pas prendre la pilule. Il s'en était pas préoccupé lui, parce que sous l'effet du plaisir il pensait jamais vraiment à ce genre de chose. Il est en colère. Contre elle. Contre lui.

Il lance son tablier, retire sa toque, il doit se casser d'ici. Et vite. Parce qu'il a beau réfuter l'existence de ce bébé, beau fuir au moindre problème, il ne peut pas la laisser aller à cette échographie toute seule. Parce qu'il n'est pas comme ses parents. Pas comme son grand frère qui l'avait abandonné. Il ne pouvait pas se résoudre à être cet homme là. Alors, clope au bec, il sort du château Mormont, montant à bord de sa voiture. Il roule vite. Trop vite. Parce qu'il a la tête ailleurs. Parce qu'il est déjà en retard aussi. Se garant, il sort de la voiture, voyant la rouquine devant l'hôpital.

Mains dans les poches, il s'approche d'elle, tentant de rester décontracté, de ne pas laisser percevoir sa gêne. Ses peurs aussi. Il pensait pas qu'elle allait changer sa vie à ce point cette fille. Il ne l'aurait jamais prédit. Elle pose un rapide baiser sur ses lèvres et il se laisse faire, habitude s'était installée entre eux. Haussant simplement les épaules il répond finalement:

-Ouais. Ça me semblait important.

Il reste froid et distant malgré tout. Dur d'accepter la réalité.
.
.

CODAGE PAR AMATIS

Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
Lullaby Butterfly
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 24/06/2018
›› Love letters written : 1547
›› It's crazy, I look like : Iga Wysocka
i swear we were infinite

( shooting the moon )
› relationships :
Diego & Pavel ♔ Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité. Vide
MessageSujet: Re: Diego & Pavel ♔ Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité. Diego & Pavel ♔ Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité. EmptySam 23 Fév - 11:06




Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité
Regarde une femme enceinte, tu crois qu'elle traverse la route,
c'est faux : elle pense à son bébé.
Anna Gavalda



Elle hoche la tête comme le jeune homme lui fait savoir que oui, il est venu, parce que ça lui semblait important d'être là. Probablement. C'est son enfant, ça ne peut pas rien lui faire. Enfin elle croit, elle ne sait pas, elle connaît pas les gens normaux Bee, ils n'arrêtent pas de la surprendre. Elle pense encore à ce que disait Maisie, sur les raisons qu'elle aurait de le piéger, sur les raisons qui peuvent pousser ce dernier à le croire. Toutes ces choses, ces bassesses, qui lui échappent purement et simplement, parce qu'elle n'est pas comme ça elle, loin de là. Et on ose dire que ce sont les gens du voyage qui sont les pires.

«- J'imagine que tu le fais pas pour moi mais... Merci»

Il a beau se montrer froid et distant, il n'empêche qu'elle lui est reconnaissante d'avoir finalement choisit de venir. Parce qu'elle a peur, sans le montrer. Peur de devenir mère, mais peur aussi d'être toute seule dans ces moments là. Elle avait eut peur qu'il la plante aujourd'hui, peur qu'il ne vienne pas. Peur de vivre ça toute seule. Parce que la funambule ne sait pas à quoi s'attendre aujourd'hui, nageant en eaux troubles. Et pourtant, elle est habituée à la solitude. Elle est forte, Lullaby. Mais tout ça, ça la dépasse complètement. Le fait qu'il soit là, mine de rien, c'est un soutient. C'est l'impression que ça lui fait, en tout cas.

«- On... on devrait y aller....» remarque la demoiselle.

Parce qu'ils sont déjà un peu en retard mine de rien. Elle l'aura attendu jusqu'au dernier moment en fin de compte. A croire que dans le fond, elle savait qu'il viendrait. Ou elle l'espérait fortement. Peu importe. La funambule rejoint le bâtiment, s'annonçant à l'accueil pour rejoindre la salle d'attente, se posant sur un siège. Moins en retard que le gynéco, de toute évidence. Seuls dans la salle d'attente, elle garde le silence, ne sachant que dire. D'autant plus qu'elle sait qu'il lui en veut.

«- J't'ai pas piégé.» finit-elle par dire malgré tout.

Parce qu'il l'avait supposé dans leurs textos. Et que la demoiselle en a assez d'être porteuse de tout les maux, pour tout le monde. Pour lui, pour les flics, pour la société. Elle voudrait seulement mener sa barque en paix, sans étiquettes, sans doigts pointés sur elle. La plupart du temps elle s'en fou. Pas en ce moment.

CODAGE PAR AMATIS

Revenir en haut Aller en bas
❉ friends with benefits
Diego Salvatore
friends with benefits

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 16/10/2017
›› Love letters written : 288
›› It's crazy, I look like : gaspard menier.
i swear we were infinite
Diego & Pavel ♔ Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité. Vide
MessageSujet: Re: Diego & Pavel ♔ Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité. Diego & Pavel ♔ Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité. EmptyMer 27 Fév - 17:53




we create our own fate
Every human being is a puzzle of need.
You must become the missing piece.



☾☾ Diego tourne en rond. Le service n'a pas encore commencé et il nIl sait pas ce qu'il fout la. Ça lui paraît fou. Surréaliste. Mais il y est. Le cuisinier ne sait pas très bien pourquoi il l'a fait. Ou plutôt il ne le sait que trop bien. Parce qu'il ne veut pas être un enfoiré comme son père. Encore moins comme son frère. Parce qu'il peut pas ignorer cet enfant et la laisser seule dans sa tourmente. Il a pas pensé à se protéger. Elle non plus. La faute est partagée même s'il reste toujours persuadée qu'au fond elle l'a peut être piégé. Peut être parce que c'est plus facile de le croise. Il la regarde. Ne dis rien. Même si au fond c'est aussi un peu pour elle qu'il est là. Mais il l'avouera pas. Il reste froid et distant pour ne pas briser ce mur entre eux ni fissurer sa carapace. Il est perdu Diego. Prit entre deux feux. Il veut pas être père lui. Quel genre de père il ferait ? Alors qu'il n'a pas eu d'exemple. En réalité il réalise même pas qu'un petit être grandit dans le ventre de la jeune femme. Réalise même pas que c'est probablement lui le fautif de toute cette histoire. Et que t'arrives pas à l'encaisser. Faut y aller. Et t'as l'impression que t'as rendez vous dans le couloir de la mort. T'es nerveux et ça se voit. Mains dans les poches tu marches à côtés d'elle laissant échapper un simple:

-Ouais...

Assit dans la salle d'attente il tape nerveusement du pied. Pourquoi c'est aussi long hein ? Il tourne sa tête vers elle. Il sait qu'elle dit la vérité. Parce qu'elle est incapable de mentir ma funambule, parce qu'elle sait pas faire semblant et user d'artifices. Mais c'est tellement plus facile de se réfugier là dedans. Il la regarde mais n'a pas le temps de répondre quoique ce soit que le gynécologue fait irruption dans la salle les invitant à entrer. Il devient plus blanc que blanc et se demande s'il ne va pas faire une syncope. Peut être en fait. Il pose ses fesses en face du bureau de ce type et attend. Quoi ,? Il n'en sait rien.
.
.

CODAGE PAR AMATIS

Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
Lullaby Butterfly
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 24/06/2018
›› Love letters written : 1547
›› It's crazy, I look like : Iga Wysocka
i swear we were infinite

( shooting the moon )
› relationships :
Diego & Pavel ♔ Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité. Vide
MessageSujet: Re: Diego & Pavel ♔ Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité. Diego & Pavel ♔ Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité. EmptyMer 27 Fév - 18:16




Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité
Regarde une femme enceinte, tu crois qu'elle traverse la route,
c'est faux : elle pense à son bébé.
Anna Gavalda



Comme quoi, il l'aura fait mentir Diego, il ne l'a pas planté pour l'échographie. Elle pourra le dire à Maisie la prochaine fois. Il ne s'est pas défilé. Il est venu tout de même. Aussi froid et distant qu'un glaçon, une attitude à laquelle il ne l'a pas habitué, mais il est au moins là. Elle n'en demande pas plus. C'est déjà une victoire en soit, qu'il soit venu. Elle en a conscience. Les pères peuvent fuir les choses plus facilement que les futures mamans. Alors avant qu'il ne décide de faire demi tour et parce qu'ils sont à la bourre, elle propose d'y aller. Il ne semble pas ravi. Il semble même un peu nerveux. Et elle ne sait pas ce qui peut tourner dans sa tête, Lullaby. Elle ne sait pas qu'il est perdu parce que lui non plus, il n'a pas eut d'exemple. Qu'ils sont pareils, que leur bagage est bancal.

Il tape du pied, visiblement agacé alors qu'ils doivent attendre, ne répond pas quand elle dit ne pas l'avoir piégé. Pas le temps, parce que le gynécologue apparaît enfin. Bee lui décoche à peine un regard, à ce type en blouse blanche, elle est trop stressée tout à coup. Avec cette impression qu'elle va s'effondrer, qu'on lui a coupé les jambes. Pourtant elle entre dans le bureau. Diego aussi. Le médecin prend place devant un ordinateur, commence à les questionner. Pour faire un dossier. Encore un dossier inutile probablement, Lullaby ne sait même pas si elle accouchera ici. Mais soit. Elle répond aux questions, laisse Diego répondre quand ça le concerne.

Les questions deviennent rapidement plus personnelles et l'homme se tourne vers le funambule, la questionnant quand à ses potentiels antécédents familiaux, antécédents médicaux. Des questions auxquelles la jeune femme n'a pas d'autre réponse qu'un «je ne sais pas» trahissant son manque de racines. Il ouvre encore la bouche pour les questionner. Et elle perd patience. Mare qu'on lui demande si sa mère a eut un cancer, un truc, une connerie. Elle ne va pas rester sagement sur sa chaise à sourire comme une hypocrite, ainsi que le ferait n'importe qu'elle jeune fille bien élevée non. Parce qu'il remue le mal, le gynécologue.

«- Je ne sais pas, ok ? Je suis une enfant abandonné, mes parents je les connais pas !». Le ton trahi son agacement. «Alors on peut peut-être passer directement à la suite non ? On gagnerait tous du temps.»

CODAGE PAR AMATIS

Revenir en haut Aller en bas
❉ friends with benefits
Diego Salvatore
friends with benefits

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 16/10/2017
›› Love letters written : 288
›› It's crazy, I look like : gaspard menier.
i swear we were infinite
Diego & Pavel ♔ Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité. Vide
MessageSujet: Re: Diego & Pavel ♔ Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité. Diego & Pavel ♔ Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité. EmptyLun 4 Mar - 10:27




we create our own fate
Every human being is a puzzle of need.
You must become the missing piece.



☾☾ Il sait pas bien pourquoi il a accepté, peut être parce que Lenzo lui a un peu remit les idées en place, peut être parce qu'il veut pas être l'exemple même de ses parents et parce qu'au fond, il ne se voit pas la laisser affronter ça toute seule. Parce que pour la première fois de sa vie il a pas envie de fuir. Enfin si. Il en a trés envie, mais il ne le fera pas. Il lui faut le temps d'assimiler et surtout de comprendre, d'accepter l'erreur qu'il avait faîte: celle de ne pas se protéger. Celle de s'être laissé emporté par la passion en se fichant des conséquences. Ils en sont là maintenant. Il tape du pied, râle dans la salle d'attente et a du mal à déglutir, mais il le fait.

Le gynécologue vient le chercher et, il a hâte que ce soit terminé, qu'il puisse partir de là rapidement. Trop rapidement. On leur pose un tas de question, pour un dossier et lui, il répond mécaniquement, tentant de rester détaché de tout ça et surtout de faire abstraction de la situation. C'est important. Parce que sinon il va se laisser submerger et exploser de toute sa colère, or, il ne le doit pas. Ne le peut pas. Elle explose Lulaby, parce qu'elle n'a pas de point d'ancrage, pas de racines, aussi, il pose doucement sa main sur la sienne pour la calmer, l'apaiser. Il sait pas pourquoi il fait ça mais il sent qu'elle en a besoin.

Ils se lèvent, passent dans la petite salle du fond pour effectuer l'échographie. Aussi, elle s'allonge alors qu l'homme passe de la crème sur le ventre de la jeune femme, faisant se crisper un peu le mexicain. Pourquoi ? Sentiment puissant de jalousie. Faut croire qu'il supporte mal les mains des hommes sur elle. Conclusion idiote.

-Alors ?

Il sait pas vraiment ce qu'il attend. Son regard se fige sur l'écran alors que se dessine sous ses yeux le foetus, leur enfant.

.
.

CODAGE PAR AMATIS

Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
Lullaby Butterfly
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 24/06/2018
›› Love letters written : 1547
›› It's crazy, I look like : Iga Wysocka
i swear we were infinite

( shooting the moon )
› relationships :
Diego & Pavel ♔ Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité. Vide
MessageSujet: Re: Diego & Pavel ♔ Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité. Diego & Pavel ♔ Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité. EmptyLun 4 Mar - 11:39




Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité
Regarde une femme enceinte, tu crois qu'elle traverse la route,
c'est faux : elle pense à son bébé.
Anna Gavalda



Elle explose, Lullaby, parce qu'elle en a assez de ces questions qui lui rappellent qu'elle ne sait pas d'où elle vient, comme la mauvaise graine traînée par le vent. Elle le sait pas elle, que ses parents se sont aimés trop jeunes, qu'elle est la conséquence malheureuse d'un amour désavoué par des parents. Qu'elle aurait put grandir ici, en ville, dans un foyer aimant, si d'autres n'en avaient pas décidés autrement. Elle en a assez de ces questions sur son père, sur sa mère, sur ses grands-parents et ses ancêtres. Elle ne connaît pas les réponses, elle ne connaît pas ces gens là. Elle ne connaît que son père. Le faux. L'adoptif. Qui vaux pour elle mieux que le vrai, toujours. Qui est mort d'avoir trop fumé. D'avoir trop prit de poudre. D'avoir dédié sa vie entière à la décadence.

Elle explose et elle sent que l'on pose une main sur la sienne, attirant son regard sur celle-ci. Diego. Elle entremêle ses doigts aux siens. Et elle se calme, comme il l'a voulu. De toute façon, le gynécologue semble comprendre, enfin, qu'il vaux mieux en rester là de son interrogatoire et il se lève pour les faire passer dans une petite pièce. Elle relève son haut, juste pour laisser voir son ventre et l'arrondie nouveau de celui-ci. L'homme met un peu de crème sur son ventre. C'est froid, ça lui arrache un léger frisson. Et il pose son appareil sur elle. Il appuie un peu. L'appareil glisse sur son ventre et le fœtus finit pas apparaître sur l'écran.

Elle a le regard rivé sur l'image, Lullaby, ayant encore du mal à réaliser que cette petite chose vie et se développe en elle. Il ne fait encore que quelques centimètres. Il est minuscule. Environ 7 centimètres, d'après le docteur. Et une vingtaine de grammes. C'est ce qu'il explique, tout en montrant son écran. Mais Lullaby ne voit rien d'autre que cette tête énorme, ce petit corps, ces petites mains, ces petits pied. Et elle se demande ce que c'est.

«- Vous savez si c'est une fille ou un garçon ?»
«- Je vais essayer de voir mademoiselle. Mais ce n'est une certitude qu'au quatrième mois, vous savez. On recommencera lors de votre prochaine visite. Pour confirmer.» assure le médecin en déplaçant la machine légèrement. «A priori, ce serait une fille...» annonce-t-il alors.

Elle hoche la tête. Pas déçue, elle n'avait pas d'à priori, de souhait particulier. Elle s'en fou du sexe. Fille ou garçon, elle l'aimera ce petit, elle l'aime déjà. Maintenant, elle peut se projeter. Chercher un prénom pour cet enfant, cette princesse à venir. Et elle le visualise mieux ce bébé, aussi. Elle se projette. Ses cheveux roux, longs,. Les yeux de Diego, bleus, profonds. Elle tourne la tête vers lui d'ailleurs.

«- Vous devriez accoucher le 30 juillet.» annonce l'homme.

Il retire la machine, et l'image disparaît de l'écran. Trop tôt pour la funambule. Mais il est pressé le gynécologue, y'a des patients dehors. Il s'empresse de passer un linge sur la demoiselle pour enlever la crème qu'il avait mit sur son ventre.

CODAGE PAR AMATIS




Pour voir ce que Bee imagine à peu près Diego & Pavel ♔ Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité. 3861695580
Revenir en haut Aller en bas
❉ friends with benefits
Diego Salvatore
friends with benefits

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 16/10/2017
›› Love letters written : 288
›› It's crazy, I look like : gaspard menier.
i swear we were infinite
Diego & Pavel ♔ Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité. Vide
MessageSujet: Re: Diego & Pavel ♔ Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité. Diego & Pavel ♔ Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité. EmptySam 9 Mar - 14:23




we create our own fate
Every human being is a puzzle of need.
You must become the missing piece.



☾☾ Il ne le connait pas le passé de Lullaby, parce qu'il estime que ça ne le regarde pas, que ça ne concerne qu'elle, aussi, il comprend que les questions du mèdecin l'énerve, et, posant sa main sur la sienne, il la serre légèrement pour lui faire comprendre qu'il est là et surtout de se calmer. Elle pose sa main sur la sienne, entremêlant leurs doigts ensemble, il est là, difficilement, mais il y est, même s'il n'est pas encore réellement sûre de comprendre l'urgence de la situation en réalité. Toutefois, il serre les dents et se contente d'écouter le mèdecin, la seule chose qu'il peut faire réellement. Ils se lèvent et passe dans une autre pièce alors que la funambule relève son haut laissant apparaître un petit ventre rond. Diego pose ses yeux sur celui-ci comme s'il le découvrait pour la première fois ce qui au fond est réellement le cas.

Elle s'allonge et, alors que le gynécologue passe sa sonde sur le ventre de Lullaby, il fixe de son regard, l'écran. Il tente de comprendre ce qui est entrain de se dessiner sous ses yeux. Un petit être minuscule. Le sien. Celui de la funambule aussi. Il n'arrive pas à détacher ses yeux, n'arrive pas à détourner le regard. Une fille ou un garçon ? Est-ce qu'ils peuvent déjà le savoir alors que le bébé est si petit ? Diego tourne un regard brillant vers la rouquine.

-Une petite fille ?

Il se plaît à s'imaginer avec un enfant dans les bras. Bordel mais qu'est-ce qu'il lui arrive hein ? Cet été. Il faudra qu'il prévoit quelques jours de congés. Il se projette déjà et c'est terrifiant . Il a du mal à se dire que cet enfant est réellement le leur. Elle se rhabille et il lui prend la main, murmurant alors:

-On va aller boire un truc quelque part.

Parce qu'il est sonné et qu'il a besoin de se parler de tout ça. Pourtant, une mauvaise surprise l'attend alors qu'ils sortent de l'hôpital.

@pavel salvatore
.
.

CODAGE PAR AMATIS

Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
Pavel Salvatore
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 30/09/2018
›› Love letters written : 260
›› It's crazy, I look like : shiloh orgasmic fernandez
i swear we were infinite
Diego & Pavel ♔ Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité. Vide
MessageSujet: Re: Diego & Pavel ♔ Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité. Diego & Pavel ♔ Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité. EmptySam 9 Mar - 15:23

Diego & Pavel ♔ Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité. Tumblr_inline_ny7qmxHKfi1qf0bzr_250
 « porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité.»  lullaby butterfly & diego salvatore & pavel salvatore


Arrivé depuis plusieurs longues semaines désormais aux Etats-Unis, il n’avait pas prévu d’y retrouver son frère, le pire de tous ! Peut-être le seul qui peut l’affaiblir, aucun autre homme ne pouvait être aussi important que Diego dans la vie du brun et pourtant, il n’en montrera jamais aucun signe. A chacune de leurs rencontres c’était un massacre, pire que ce que n’importe qui puisse imaginer. L’indifférence et la désinvolture du cuisinier agace l’aîné de la famille. Plus qu’il ne voudrait l’avouer. Alors, il revient à l’hôpital, non pas en tant que malade. Pas cette fois. Il ne s’est pas pris une balle cette fois. Il voulait la voir. Ce médecin qui l’obsède plus que de raison alors qu’en sa présence il est acerbe, agaçant même. Joey Matthews. C’est comme ça qu’elle s’appelle après être resté enfermé avec elle presque une heure dans un ascenseur il en savait des choses sur elle. Il l’avait longuement observé, du coin de ses yeux. Elle lui en avait dit des insultes à son égard. Des soupirs peu exprimaient, il ne devait pas la revoir. Pavel ne doit jamais s’attacher c’est ainsi depuis que sa jumelle est morte et qu’il tente de trouver le coupable. Le coupable n’est autre que leur père, mais Pavel est écœuré par cette famille qui est la sienne. Par Diego, par Letty. Par Santi qu’il ne connaît quasiment pas. Il est loin le temps où il protégeait les plus jeunes. Ca fait un moment qui traîne dans ce hall, il hésite à monter dans les étages, il ne sait même pas si elle travaille aujourd’hui. Mais c’est toujours comme ça avec lui, il fuit les sentiments, il cherche à rompre ce contact qu’il pense malsain. Quand la porte de l’ascenseur s’ouvre il voit apparaître son frère. Diego. Main dans la main avec une femme blonde, visiblement enceinte compte tenu de son ventre légèrement arrondie, suffisamment pour qu’on le distingue même debout. Pavel ne s’attarde pas longtemps sur elle, il s’avance de quelques pas pour l’affronter. Comme toujours. « Félicitation, t’es parvenu en engrosser une ! » Qu’il dit sans même porter de regard sur la femme accompagnant son frère, il est acerbe, ses mots sont violents, le ton est tranchant. Il leur barre la route, hors de question que cette fois Diego lui échappe ! « Il y avait pourtant d’autres moyens pour devenir Américain… » Ironique à souhait, un sourire mesquin se lit sur son visage, du dégoût aussi. Il cherche à le déstabiliser, à lui rendre la pareille !
Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
Lullaby Butterfly
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 24/06/2018
›› Love letters written : 1547
›› It's crazy, I look like : Iga Wysocka
i swear we were infinite

( shooting the moon )
› relationships :
Diego & Pavel ♔ Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité. Vide
MessageSujet: Re: Diego & Pavel ♔ Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité. Diego & Pavel ♔ Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité. EmptySam 9 Mar - 15:41




Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité
Regarde une femme enceinte, tu crois qu'elle traverse la route,
c'est faux : elle pense à son bébé.
Anna Gavalda



Sa main sur la sienne lui fait du bien, l'apaise. Elle sait pas tellement comment c'est possible. Peut-être juste parce qu'il est calme, ça la calme à son tour. Peut-être que c'est aussi parce que le médecin se décide à abandonner ses questions pour les faire passer dans une petite pièce dans laquelle un fauteuil attend. Elle s'y installe Lullaby, en relevant son haut et elle capte le regard que Diego glisse sur son ventre, comme s'il le voyait pour la première fois. Il est nettement plus rond que la dernière fois qu'ils se sont vus, quand elle lui a annoncé la nouvelle. Mais elle ne fait aucune remarque, comme le gynécologue applique sa crème froide sur son épiderme, avant de placer sa sonde sur elle. Bee s'impatiente. Et finit par voir un fœtus se dessiner sur l'écran. Une grosse tête, un petit corps. Son cœur bat la chamade et l'émotion la gagne. Elle demande ce que c'est. Elle tourne la tête en direction de Diego, quand le gynécologue annonce que c'est une fille.

Une petite fille. Les mots et le regard brillant de Diego lui brisent le cœur immédiatement. Parce que... elle va repartir Lullaby. Elle et son ventre rond, ils ne vont pas rester, elle va suivre le cirque non ? C'est comme ça que les choses sont sensés se passer, c'est ce qu'elle veut non ? C'est ce qu'il veut lui aussi, qui n'acceptait pas l'idée d'être papa, quand elle l'avait annoncé, qui ne voulait pas plus de cette enfant qu'elle, non ? Qu'elle parte et qu'elle disparaisse, qu'elle le laisse à sa vie ? Elle n'en est plus certaine maintenant. Parce qu'il semble heureux que ce soit une fille. Elle sait pas trop. Elle déteste la sensation monstrueuse qui s'empare d'elle tout à coup. Peut-être qu'elle aurait mieux fait de rien dire au final. La funambule est perdue. Et Bee ne sait pas qu'il pense déjà à l'accouchement, à poser des jours de congés pour la naissance, qu'il se voit porter l'enfant au bras. Si elle le savait... Elle sait pas si elle pourrait le supporter. Si elle pourrait partir. Il pourrait la retenir à Los Angeles Diego ? Peut-être bien qu'il pourrait.

«- J'te suis...»

Elle s'est rhabillée Lullaby, frustrée néanmoins de n'avoir pas eut plus de temps pour voir son bébé. Diego a prit sa main de nouveau et elle lui emboîte le pas pour sortir du cabinet alors que le gynécologue les congédie. Il semble beaucoup moins froid qu'à son arrivé. Elle doit bien admettre qu'elle préfère ça. Ils sont secoués, l'un et l'autre, en sortant de l'ascenceur. Mais le futur père se rembrunit d'un coup comme un grand brun arrive dans leur direction. Il surprend Bee, ce type, alors qu'il entre si rapidement dans son champ de vision. En engrosser une. Lullaby roule des yeux. Et on dit que les gens du voyage n'ont aucune éducation hein ? Ouai, ils parlent mal. Mais y'a pas qu'eux de toute évidence.

«- J'suis pas américaine.» prétend la jeune femme.

C'est qu'un demi mensonge après tout. Parce qu'elle n'existe pas vraiment Lullaby, c'est qu'un nom de scène, un nom qu'elle utilise pourtant pour tout aujourd'hui. Il en sait rien lui, de toute façon de ce qu'elle est ou pas. Y'a sa manière de parler, d'être, qui l'agace. C'est qui celui-là pour parler comme ça ? Elle sait pas Bee, elle aimerait juste qu'il se taise. Elle tourne la tête vers Diego, l'interroge du regard. Elle sait pas trop comment réagir. La funambule sent juste que ça sent le roussie entre les deux. Qu'il y a une certaine tension qu'il lui est impossible de désamorcer. Un truc désagréable.

CODAGE PAR AMATIS



Revenir en haut Aller en bas
❉ friends with benefits
Diego Salvatore
friends with benefits

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 16/10/2017
›› Love letters written : 288
›› It's crazy, I look like : gaspard menier.
i swear we were infinite
Diego & Pavel ♔ Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité. Vide
MessageSujet: Re: Diego & Pavel ♔ Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité. Diego & Pavel ♔ Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité. EmptyVen 15 Mar - 8:54




we create our own fate
Every human being is a puzzle of need.
You must become the missing piece.



☾☾ Il est moins agressif que la dernière fois. Parce qu'il essaye de faire des efforts, parce qu'avoir vu cet enfant se dessiner sous ses yeux sur l'écran de l'échographie lui a fait quelque chose. C'est étrange ce que ça fait naître en lui. Il se sent attendri malgré lui et putain c'est vraiment une réaction à la con. Le temps passe trop vite à son gout et il est pas sûre de se remettre de suite de ce qu'il vient de voir, de constater. Ils sortent du cabinet, sa main dans la sienne, un petit geste pour lui montrer qu'il est prêt à revenir sur les paroles qu'il a prononcé la dernière fois. Parce qu'au fond, la colère parlait pour lui hein ? Même s'il l'avait réellement pensé sur le moment. Parce que c'était trop, trop dur à encaisser, trop compliqué à gérer et que c'était bien connu: Les Salvatore détestaient la complication. La porte de l'ascenseur s'ouvre et, s'il pensait la situation compliquée, elle l'est d'autant plus maintenant que Pavel se dessine dans son champs de vision. Bordel. Il déteste ça. Il le déteste son grand frère et qu'est-ce qu'il fout ici d'abord ? Arquant un sourcil, Diego pique à son tour:

-T'es venu foutre quoi ici, sauter une infirmière ? Ca m'étonnerait pas que ta queue est fait le tour de l'hôpital.  

C'est violent entre eux. Toujours. Parce que c'est comme ça qu'ils ont grandit, comme ça qu'ils ont finit par se déchirer. Il lève les yeux au ciel, ce qu'il peut être con Pavel quand il s'y met... Ah non, il est con tout court en fait. Diego tourne son regard vers la funambule, parce qu'elle doit pas comprendre ce qui est entrain de se passer et qu'elle n'a jamais vu le type en face d'eux. Aussi, Diego souffle lourdement, s'adressant à la funambule.

-C'est mon frère. Y'a aucun air de famille mais j'pense qu'ils l'ont trouvé à la poubelle lui c'est pas possible.

Voilà. Les présentations sont faîtes. Ciao Pavel et casses toi maintenant.

@pavel salvatore
.
.

CODAGE PAR AMATIS

Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
Pavel Salvatore
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 30/09/2018
›› Love letters written : 260
›› It's crazy, I look like : shiloh orgasmic fernandez
i swear we were infinite
Diego & Pavel ♔ Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité. Vide
MessageSujet: Re: Diego & Pavel ♔ Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité. Diego & Pavel ♔ Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité. EmptyVen 15 Mar - 21:54

Diego & Pavel ♔ Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité. Tumblr_inline_ny7qmxHKfi1qf0bzr_250
 « porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité.»  lullaby butterfly & diego salvatore & pavel salvatore


Pavel se retrouve confronter à son frère. Un frère qu’il connaît que trop bien, qu’il a côtoyé durant des années, finissant ses dernières années par le malmener pour ne plus le calculer. Du jour au lendemain ça a été violent, trop silencieux, car les deux hommes ne se sont jamais dit les choses. Jamais ce qui les pèsent vraiment. C’est même bizarre de se retrouver à Los Angeles, Pavel n’était pas au courant que son petit frère était venu vivre dans ce pays. Un pays qui l’écœure, il est là pour une mission, à peine sera-t-elle terminée qu’il repartira auprès des siens, dans ce Mexique natale qu’il chérit tant. Mais pour l’heure il doit supporter cet homme en face de lui que Pavel a longtemps protégé, étant plus jeune. Qu’il a consolé face à des parents insouciants, trop virulents. Et c’est avec une conviction, que Diego a été élevée, durement. Sans crainte, car ils étaient des enfants soudés. Soudés parce qu’elle était là, leur sœur. Parce qu’elle était le soleil de la maison et qu’une fois partie dans l’autre monde, le monde de Pavel Salvatore s’est écroulé sous ses pieds. Délibérément il est devenu plus distant, plus froid, plus sauvage. La terre entière contre lui. «  J'suis pas américaine. » Dit-elle alors que clairement, Pavel ne s’attarde pas longtemps sur elle. Il pose à peine son regard noir sur elle, non lui ce qui l’intéresse, c’est le compagnon à côté d’elle. Ce qui l’obsède à bien des torts d’ailleurs !  « T'es venu foutre quoi ici, sauter une infirmière ? Ca m'étonnerait pas que ta queue est fait le tour de l'hôpital.  » Il est tendu Diego. Pavel le ressent et c’est d’ailleurs d’un sourire assez fier, assez revanchard qui se montre sur son minois. Il est fier Pavel, il ne le cache pas, il a ce regard hautain et méprisable, que Diego déteste par-dessus tout. «  Dit-il alors que la sienne a déjà frappé ! »  Il a cette rage dans son regard, cette passion dans sa voix. Comme si c’était un duel, un combat de coq. Il s’avance encore, complète cette distance, et si Diego ne recule pas, Pavel finira par l’écraser, de toute sa fierté, de toute sa prestance. Diego détourne le visage vers Lullaby, qui devait se sentir de trop, même si ça ne traverse même pas l’esprit du Mexicain. Les femmes et lui, comment dire que c’est pas du tout son délire. Il se sert d’elles pour subvenir ses besoins rien de plus. Jamais de sentiment, jamais d’amour c’est par principe ! Sa vie lui convient ainsi, et aucune n’ont sa place dans la vie d’un trafiquant, membre d’un cartel de toute façon. Même si une blonde ne semble pas être comme toutes ses filles faciles qu’il a rencontrées. C’est idiot, et Pavel fera tout pour l’éloigner de lui c’est certain ! «  C'est mon frère. Y'a aucun air de famille mais j'pense qu'ils l'ont trouvé à la poubelle lui c'est pas possible. » Il lève les yeux au ciel, un soupire s’échappe de ses lèvres et il répond alors, méchant et imbus de sa personne. Pas même un mot pour la demoiselle, pas même un regard tendre. Bienvenue dans la famille Salvatore chérie ! «  J’espère pour lui qu’il prendra de la mère, il n’sera pas aidé dans la vie sinon pauvre gamin ! » C’est ironique, Diego pourrait le deviner, et pourtant malgré cette haine entre eux, ce besoin de se piquer tout le temps, un besoin de se protéger, une besoin d’avoir l’autre dans sa vie. Une manière comme d’une autre de se porter de l’importance dans la vie de l’autre. Pavel aidera toujours Diego mais dans un silence et sans jamais se faire prendre à son propre piège !
Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
Lullaby Butterfly
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 24/06/2018
›› Love letters written : 1547
›› It's crazy, I look like : Iga Wysocka
i swear we were infinite

( shooting the moon )
› relationships :
Diego & Pavel ♔ Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité. Vide
MessageSujet: Re: Diego & Pavel ♔ Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité. Diego & Pavel ♔ Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité. EmptyVen 15 Mar - 22:35




Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité
Regarde une femme enceinte, tu crois qu'elle traverse la route,
c'est faux : elle pense à son bébé.
Anna Gavalda



A marcher dans ce couloir avec lui, main dans la main, elle se sent un peu bizarre Lullaby. Parce qu'elle ne le comprend pas vraiment, Diego. Il lui a jeté des horreurs à la tête le mois dernier, l'a accablé du poids de préjugés à la con, lui a fait peur dans le fond, à s'énerver comme il l'avait fait, à briser un verre, sous l'effet de sa colère. Rien de comparable aux colères dont Antonio était capable, jamais contre elle mais qu'elle ne manquait pas de voir malgré tout, mais assez pour qu'elle se barre sans demander son reste, malgré l'heure, la nuit tombée et les rues mal famées. Aujourd'hui, ça contraste, alors qu'il a prit sa main dans la sienne, deux fois. Pour la calmer.  Et maintenant ? Elle ne sait pas. Ils en parleront pas. D'autant plus qu'un type avance vers eux et les hèle.

Y'a de la tension entre les deux hommes. Lullaby la ressent immédiatement. Quelque chose qu'elle ne s'explique pas car elle ne sait pas qui il est, l'autre. Ce qu'il dit sur elle... elle s'en fiche, ça ne l'atteint pas. Bee a apprit à laisser les mots ruisseler sur elle, mais n'est quand-même pas du genre à se laisser faire. Elle se dédouane d'être un quelconque moyen de devenir américain. Il en voulait pas de ce bébé Diego lui. Peu importe, ils s'en foutent de ce qu'elle dit, la tension monte. Elle se demande presque lequel des deux va frapper en premier. Parce qu'ils pourraient en venir aux mains ces deux là. Elle le sent. Elle presse légèrement la main de Diego dans la sienne, comme il l'a fait pour elle. Il la renseigne Diego. Et il pique. Son frère. Il pique aussi l'autre. Pauvre gamin ?

«- Et pétrie dans ton arrogance t'imagine que tu vaux forcément mieux ?»

Elle ne sait pas qui c'est celui-là la funambule, hormis le fait que ce soit le frère de Diego. Mais il ne manque pas d'air. Comme souvent, les mots sortent avant qu'elle les ait réfléchie. Parce qu'elle n'est pas la gentille fifille qui reste dans son coin Bee en se laissant gentiment écraser. C'est ce qu'il fait depuis qu'il est arrivé celui-là. Et il la souille. Si pas par ses mains, par ses mots. Elle tourne la tête vers Diego, elle veut juste se barrer, ça la gonfle tout ça. C'était pas le jour. Pas le moment.

«- Tu viens ?»

Ils ont mieux à faire. Et y'a les gens qui commencent à les regarder tout autour, parce que Pavel toise Diego, s'est approché tout prêt comme pour le surplomber. Que tout l'monde sent que ça peut exploser. C'est probablement plus qu'une question d'temps avant que la sécurité se pointe, à ce rythme..

CODAGE PAR AMATIS

Revenir en haut Aller en bas
❉ friends with benefits
Diego Salvatore
friends with benefits

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 16/10/2017
›› Love letters written : 288
›› It's crazy, I look like : gaspard menier.
i swear we were infinite
Diego & Pavel ♔ Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité. Vide
MessageSujet: Re: Diego & Pavel ♔ Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité. Diego & Pavel ♔ Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité. EmptyLun 18 Mar - 10:02




we create our own fate
Every human being is a puzzle of need.
You must become the missing piece.



☾☾ Pavel. Il se dresse constamment sur son chemin et s'en devient épuisant. Mais ça ne l'étonne pas Diego, parce qu'il est usant le brun, il gratte jusqu'à la moelle, jusqu'à ce que les nerfs soient à vif. Et parce qu'il le connaît, il ne craquera pas si facilement. Pourtant. Il doit l'avouer. La présence de Pavel ici ne l'arrange pas. Pas du tout. Elle tombe mal même. Il soupire longuement Diego, parce qu'ils se fusillent du regard et parce que ni l'un ni l'autre ne lâchera quoique ce soit. Instinctivement il sert un peu plus fort la main de Lullaby, parce qu'il a envie de lui coller son poing dans la figure. Mais il ne le doit pas. Pas ici hein ? Il grince des dents le cadet des Salvatore, parce que le pire c'est qu'il a raison Pavel. Il a pas prit assez de précaution. Mais ça, il s'fout pas mal de ce que peut penser son grand frère, il a déjà bien assez à gérer de son côté. Elle réplique Bee, et il serait presque fière d'elle, mais provoquer Pavel c'est pas le meilleur chose à faire. Pas quand on ne s'appelle pas Salvatore.

-Dégages Pavel. On réglera nos comptes plus tard, pas dans un hosto.  

Il fronce les sourcils. Ouais. Lui aussi il espère que le gosse prendra de Lullaby. Putain mais non en fait. Il est pas censé espérer ça lui. Parce qu'il est pas censé vouloir devenir père. La paternité. Qu'elle horreur. Parce qu'il n'y connait rien lui. Tu ne répliques pas, parce que t'essayes de te montrer plus intelligent que lui, plus adulte aussi. Parce que c'est pas l'moment de se faire sortir par les vigiles. Pas dans un lieu pareil. Diego tourne son regard vers la rouquine. Ouais, elle a raison, ils vont pas s'éterniser ici hein ? Pas question.

-Ouais on s'casse.

Diego passe à côté de Pavel, lui foutant un coup d'épaule pour qu'il s'décale. Y'a beau avoir la haine. Il reste son frère. Malgré tout.

@pavel salvatore
.
.

CODAGE PAR AMATIS

Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
Pavel Salvatore
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 30/09/2018
›› Love letters written : 260
›› It's crazy, I look like : shiloh orgasmic fernandez
i swear we were infinite
Diego & Pavel ♔ Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité. Vide
MessageSujet: Re: Diego & Pavel ♔ Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité. Diego & Pavel ♔ Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité. EmptyMar 19 Mar - 22:04

Diego & Pavel ♔ Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité. Tumblr_inline_ny7qmxHKfi1qf0bzr_250
 « porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité.»  lullaby butterfly & diego salvatore & pavel salvatore


Pavel Salvatore n’est pas réputé pour faire les choses à la convenance des autres, il n’est pas né pour arrondir les angles, pour paraître facile d’accès. Au contraire, il est trop souvent acerbe, violent dans ses paroles et ne mâche pas ses mots. La jeune femme en fait les frais, plus qu’aucune autre femme parce qu’il ne les aime pas ! Elles ne lui ont attirés que la foudre, que la merde et Pavel joue alors avec leurs nerfs, les malmenant dès que l’occasion s’en présente. Il ne la regarde quasiment pas, et quand bien même il frôle sans aucune conviction son regard, il devient cet être répugnant, qui représente le dégoût et la méchanceté. Il lui jette un regard méprisant, comme si il était dégoûté de l’image qui se présentait devant lui : voir son frère, son sang main dans la main avec une gonzesse ! Et le mexicain avait l’intention de lui montrer toute sa révulsion du moment pour son minois, pire encore pour ce qu’elle tenait dans son ventre ! « Et pétrie dans ton arrogance t'imagine que tu vaux forcément mieux ? » Qu’elle dit le petit poucet, un rire sortit de la bouche du mexicain, un rire nerveux. Un rire que quand on l’entend il est déjà trop tard. Parce qu’en général, c’est à cet instant, que son air cynique reprend surface et qu’il sort son arme pour se débarrasser du problème d’une manière plus… radicale ! Il ne sait pas, elle tous ses morts qu’il a sur ses mains. Tout ce sang qu’il a vu couler par sa faute, et cette jubilation au plus profond de lui. Un cœur sans vie, un corps inerte depuis trop d’années maintenant. C’est impensable pour un humain lambda. Un humain comme elle, il s’avance alors, plantant son regard dans celui de Lullaby, il est féroce, bien décidé à la remettre à sa place, aussi il pose son doigt sur sa joue, avant de lui dire, presque à voix basse mais il n’a pas perdu de ses menaces. « C’est pas qu’une imagination, chérie… » Il accentue ce dernier mot, de manière grossier. Un sourire apparaît sur son visage, un sourire trop prononcé pour qu’il soit réellement sincère. Il n’en avait que faire de cette folle, lui ce qu’il voulait c’est toucher son frère. Le voir plus bas que terre, le descendre encore plus en enfer. C’est la bas que sont les Salvatore, n’est-ce pas ?! Diego le pousse légèrement, se positionnant entre la jeune femme et Pavel. Ce dernier détourne légèrement ses yeux sans bouger sa tête, faisant craquer ses membres avant de laisser un sourire se tordre dans un rictus mauvais à l’encontre de son petit frère. Il le voulait et finirait par l’avoir. « Dégages Pavel. On réglera nos comptes plus tard, pas dans un hosto. » Ils se tiennent la main, comme c’est touchant. Alors que Diego le force à garder une distance, Pavel lui répond, voulant lui cracher toute sa rancœur à la figure, aussi le ton employé est moins doux que face à Lullaby. Plus vorace, cherchant à lui faire mal, tout simplement. « Pas dans un hôpital ?! Aurais-tu acquis une conscience mon frère ? » Finalement la demoiselle lui demande de partir, et Diego obtempère non sans donner un violent coup sec à l’épaule de son grand frère quand il passe à côté de lui. « Ouais on s'casse. » Vous quittez aussi vite Pavel ? Que c’est dommage, aussi Pavel recule face au coup de son frère, non sans le traiter d’idiot en espagnol dans leur langue natale, avant de retenir le bras de la jeune femme et de la tirer vers lui, contre le mur. « Ne l’éloigne pas trop de sa destinée, ça reste un Salvatore ! » Qu’il dit, lui crachant de toute son impureté en pleine figure alors qu’il sent déjà la pression de Diego pour reprendre le dessus. Quoi de mieux que de s’en prendre à Diego le cuisinier en attaquant directement la femme avec lui ?! L’idée de génie de Pavel…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

all these memories seem so old


just the way you are
i swear we were infinite
Diego & Pavel ♔ Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité. Vide
MessageSujet: Re: Diego & Pavel ♔ Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité. Diego & Pavel ♔ Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité. Empty

Revenir en haut Aller en bas

Diego & Pavel ♔ Porter un enfant, c'est promettre au monde un peu d'éternité.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Downtown L.A :: Ronald Reagan medical center
-