Partagez|

(harper) degringolade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ i choose my own destiny
Stanislas Moen
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 27/06/2017
›› Love letters written : 200
›› It's crazy, I look like : Charlie Hunnam
i swear we were infinite
MessageSujet: (harper) degringolade Sam 2 Fév - 12:08

Dégringolade.
Dans mon cœur rien ne change, t'es toujours là mon ange..
Il passe sa main sur son visage, encore un rappel à l'ordre aujourd'hui. Il sait qu'il va encore se retrouver sur la touche s'il continue ses conneries, mais c'est plus fort que lui. Il s'est réfugié dans l'alcool depuis trop longtemps, écumant bar sur bar pour oublier sa vie merdique, le meurtre de Marta aussi. Y'a son image qui vient encore le hanter parfois, mais il doit en faire abstraction, passer à autre chose totalement. Tu poses le dossier sur ton bureau. Il est tard, ou tôt, tu sais plus vraiment, t'es un peu décalé ces derniers temps , tu confonds les jours et les heures parce que plus rien ne semble tourner rond dans ta vie. Lassant de tourner en rond sans cesse. Des pas se font précipités dans le poste de police et, il entend ses collègues jurer, qu'est-ce qu'il se passe au juste ? Stanislas sort de son bureau et aperçoit alors Harper, entourée de deux policier, il se demande bien dans quoi elle s'est encore fourrée ? Depuis leur nuit ensemble, ils ne se sont pas donné de nouvelles, et c'est peut être mieux comme ça. Il n'est pas du genre à s'attacher de toute façon et, il ne le veut pas. Il lance à ses collègues.

-Laissez je m'en occupe. 

Ils lui lance un rapide coup d'oeil avant de laisser la brune entre ses mains. Il l'emmène dans son bureau, lui intimant de s'asseoir. Il ne lui laisse pas vraiment le choix à vrai dire, elle est en furie Harper, aussi, il tranche froidement:

-Qu'est-ce que t'as encore fait ? 

Parce que faut dire ce qui est, elle s'attire toujours des ennuis la brune sans qu'il ne puisse s'expliquer pourquoi.
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
Harper Solano
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 03/06/2017
›› Love letters written : 223
›› It's crazy, I look like : Kaya Scodelario
i swear we were infinite
MessageSujet: Re: (harper) degringolade Dim 3 Fév - 2:24



Pour une fois que je passais une bonne soirée, du moins une soirée assez sympa, il fallait que je me retrouve face à une petite amie bien trop jalouse, alors que je n'avais rien fait, du moins cette fois je n'avais pas cherché le gros lourd qui ne m'avait pas lâché de la soirée, mais clairement même si j'aurais pu laisser tout ça et passer à autre chose, je n'acceptais clairement pas le fait de me faire insulter par une pauvre fille qui devait se faire cocufier à tout bout de champ. Alors malheureusement les coups étaient partis un peu vite, un peu trop vite sans doute, mais la prochaine fois elle évitera de faire la maligne avec la mauvaise fille. Bien évidemment il avait fallu que la police passe par là, maintenant, alors que je me débattais comme une dingue des bras du vigile de la boite de nuit qui venait de me virer, pour une fois que je n'avais rien fait, pour une fois que ce n'était pas de ma faute, j'allais payer pour les autres. En moins de temps qu'il en avait fallu pour le dire, je me retrouvais au commissariat comme une pauvre criminelle, alors que j'étais la victime dans cette histoire. J'allais suivre les idiots qui m'avaient arrêté au moment où une voix que je connaissais beaucoup trop arrêta notre marche. Il ne manquait plus que ça, je devais clairement avoir l'air d'une folle et en plus de ça il fallait que ce soit lui qui soit là maintenant et bien sûr qu'il décide de reprendre les choses en mains. C'était bien ma veine ça. Je lançais un sourire mesquin à cet imbécile qui m'avait ramené jusqu'ici avant de suivre Stan d'un pas lent. Je lançais un regard froid au beau blond qui venait de me conduire dans son bureau avant de poser mon royal postérieur sur la chaise qu'il m'indiquait. J'aurais voulu l'envoyer chier, mais il ne semblait pas réellement d'humeur, je me posais donc sans plus de protestation. « Qu'est-ce qui te fais dire que c'est de ma faute ? » Je soufflais doucement d'un air agacé, de toute évidence j'avais la tête du coupable idéal et de toute façon avec Stan c'était perdu d'avance, j'étais coupable avant même d'avoir été entendu. Bon en même temps arriver au poste de police entouré de deux molosses, ne présageait pas grand chose de bon. Mais j'étais agacée de voir qu'une fois de plus on pensait que je pouvais être l'actrice première de la situation dans laquelle j'étais. Je croisais mes bras sous ma poitrine, non sans une petite grimace de douleur, je devais sans doute avoir une ou deux côtes de fêler vu la douleur que ce simple geste pouvait me provoquer. « J'ai été agressée par la fiancée d'un type bourré, je me suis défendu, fin de l'histoire. » Il n'avait pas vraiment besoin de connaître les tenants et les aboutissants de cette affaire, de toute façon il s'en ficherait et je passerais pour l'idiote. Clairement ce n'était pas de ma faute si le pauvre type qui m'a lourdement dragué toute la soirée se trouvait être fiancé. Mais comme d'habitude, c'est sur ma petite personne que ça allait retomber. Je regardais Stan, un air impatient sur le visage, je voulais juste qu'il me relâche pour que je puisse rentrer chez moi et dormir jusqu'à oublier cette histoire merdique.


Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
Stanislas Moen
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 27/06/2017
›› Love letters written : 200
›› It's crazy, I look like : Charlie Hunnam
i swear we were infinite
MessageSujet: Re: (harper) degringolade Dim 10 Fév - 17:30

Dégringolade.
Dans mon cœur rien ne change, t'es toujours là mon ange..
Il pensait que la soirée se passerait sans encombre, en tout cas, il l'espérait, parce qu'il n'était pas d'humeur, parce qu'il enchaînait connerie sur connerie, parce qu'il risquait une mise à pied et bordel ça il ne pouvait pas se le permettre, il avait besoin de son travail, c'était son moteur, son adrénaline, la seule raison qui lui faisait garder la tête hors de l'eau, qui l'empêchait de sombrer totalement dans ses démons. Dans son alcoolisme et le refuge que lui offrait la boisson. Des cris lui font sortir la tête de son bureau, habituellement il ne s'en serait pas mêlé, aurait laissé ses collègues s'en occupait tranquillement et se serait mêlé de ses petites affaires sans se mouiller, mais il s'agit d'Harper. Cette brune totalement volcanique. Une nuit qui lui restait en tête et qui tournait en boucle dans son esprit. Il fronce les sourcils, cette fille est un véritable aimant à problème et il se demande comment elle fait pour toujours se fourrer dans des situations catastrophiques. Il le lui fait savoir. Il est bourru, un peu agressif aussi, parce qu'elle vient foutre en l'air la soirée tranquille qu'il s'était imaginé, mais il fallait s'y attendre, Harper était toujours là lorsqu'on l'y attendait le moins. Il arque un sourcil, répond du tac au tac:

-Parce que tu te fous toujours dans des situations pas possibles. 

Véridiques. Il avait déjà passé une soirée avec elle, et il avait vu de quoi elle était capable la brune. Elle était habitée de la même folie que lui. Totalement. Il l'écoute, il fronce les sourcils, il voyait déjà la scène sous les yeux, elle dansant avec un type, la petite aie débarquant et Harper rendre les coups. Il ne sait pas si c'est l'absurdité de la situation ou la jalousie qui l'envahit qui lui fait finalement répondre:

-En même temps qu'elle idée d'avoir été fricotée avec un type casé. 

Ouais parce que clairement ça l'énerve, l'agace même. Alors il se montre d'autant plus désagréable. En revanche, la grimace de douleur de la jeune femme ne lui a pas échappé, et il va pas la laisser dans cet état là. Il prend sa veste et lance nonchalamment :

-Lèves toi je t'emmènes à l'hosto.
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
Harper Solano
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 03/06/2017
›› Love letters written : 223
›› It's crazy, I look like : Kaya Scodelario
i swear we were infinite
MessageSujet: Re: (harper) degringolade Lun 11 Fév - 0:19



Entendre Stan me dire une telle chose m'aurait presque fait rire, il fallait que je lui rappelle où nous nous étions rencontrés ? Dans quelle circonstance ? Il était aussi plein que moi ce soir là, du coup, il faudrait peut-être que quelqu'un le fasse redescendre d'un étage, ça ne lui ferait pas de mal. « Wow, c'est un peu l’hôpital qui se fout de la charité là non ? » Je secouais la tête avant de lever les yeux au ciel, je me posais sur ma chaise et croisais les bras comme une gamine prise en faute, une pauvre gamine qui était en train de se faire passer un sacré savon dans un foutu commissariat, sauf que Stan n'était ni mon père, ni mon mec, du coup je n'avais absolument aucune remontrance à recevoir de sa part. Je préférais l'écouter parler et attendre patiemment qu'il me laisse partir, que je puisse rentrer chez moi et me caler sous mes couvertures jusqu'à ce que le sommeil s'empare de moi pour les heures à venir. Mais de toute évidence il ne semblait pas prêt à me laisser partir, ce qui m'agaçais franchement. Sa réplique me fit malgré moi bondir de ma chaise, clairement là il se foutait de moi, il n'y avait pas d'autre option. « Mais je t'emmerde putain. » Clairement je devenais vulgaire, mais il se foutait de moi et je n'aimais pas ça, il avait entendu une partie de l'histoire, parce que je n'avais pas envie de tout lui dire, et bien entendu monsieur c'était fait sa petite conclusion sans même me demander plus d'explication, merde, il était flic quand même, cuisiner les gens c'était son job, il aurait pu en apprendre plus plutôt que de tirer des conclusions hâtives. J'étais maintenant réellement très en colère, parce que certes, j'étais un aimant à problème, je passais rarement une soirée sans avoir un souci au bout de celle-ci, mais je pensais que Stan était un peu plus intelligent que ça et le voir réagir ainsi bizarrement ça me blessais, pourtant je ne devrais pas, il n'était rien de plus qu'un mec parmi tant d'autre, un autre de ces idiots avec qui j'avais couché et qui ne m'avait pas rappelé, qui n'avait pas chercher à connaître la fille derrière la carapace. Je soupirais et donnais un coup dans la chaise, j'étais réellement en colère, non en fait j'avais une sorte de haine qui commençait à se former au creux de mon ventre. « Pour une fois ce n'est pas de ma faute, mais ça tu t'en tapes parce que ça te conviens de croire que je suis l'emmerdeuse de l'histoire, ça te vas de te dire que je ne suis qu'une pauvre fille qui passe sa vie à se rapporter problème sur problème. » Je préférais lui tourner le dos pour éviter de le frapper, de toute façon, je n'étais plus à ça près. « Je ne sais même pas pourquoi je me justifie, de toute façon tu t'es déjà fait ton opinion. » J'attrapais ma veste avant de la remettre sur mes épaules, parce que pour l'instant c'était juste impossible pour moi de l'enfiler, j'étais incapable de lever le bras droit sans grimacer, foutue fiancée qui m'avait sûrement brisé une côte, il ne fallait pas que je retombe sur cette folle. « Laisse moi tranquille, je veux juste rentrer chez moi, je ne suis pas bourrée et personne n'a porté plainte, du coup tu n'as aucune raison de me garder. » J'attendais qu'il ouvre la porte qui me séparait de ma liberté.

Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
Stanislas Moen
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 27/06/2017
›› Love letters written : 200
›› It's crazy, I look like : Charlie Hunnam
i swear we were infinite
MessageSujet: Re: (harper) degringolade Aujourd'hui à 10:57

Dégringolade.
Dans mon cœur rien ne change, t'es toujours là mon ange..
Il se fout clairement de la gueule du monde là mais il s'en fout, il lui dit clairement ce qu'il en pense. Au fond, il savait pas si c'était une simple question de jalousie ou d'ego mal placé mais dans tous les cas, il s'en foutait. La preuve, il lui déballait ce qu'il pensait sans réfléchir aux conséquences ni à quoique ce soit d'autre. Il soupire, ne prend pas la peine de lui répondre, parce qu'il n'en a pas envie et parce que ça le fait littéralement chiez. Aucun droit sur elle, pas de sermon, pas de possessivité à avoir, mais c'est trop tard, parce que les mots sont sortis et il les pense jusqu'au bout. Sûrement ça le pire, mais c'est comme ça, et que ça lui plaise ou non. Et visiblement ça ne lui plait pas. Un sourire moqueur s'esquisse sur ses lèvres,

-Au moins on est d"accord sur un point. 

Il est clairement pas doux, clairement pas compréhensif, mais en même temps, elle s'y attendait non ? Il n'avait pas mentit sur la marchandise, il s'était révélé sous son vrai visage dés le début, parce qu'il ne jouait pas un rôle Stan, jamais, il savait pas faire semblant de toute façon, il se contentait juste de déballer ce qui lui passait par la tête. Bras croisés sur sa poitrine il l'écoute, fronce un peu les sourcils. Il se rappelle pas avoir dit que c'était une fille à problème. Oui, elle se foutait toujours dans des situations improbables ça, il pouvait pas le nier, mais faut croire qu'elle se faisait une montagne de pas grand chose.

-Gamine si j'avais une idée arrêtée sur toi, je t'aurais coffré, passé les menottes et fin de l'histoire. 

Façon tranchante de la remettre à sa place. Elle met la veste sur ses épaules, elle a mal la brune et lui, il est arrêté dans son idée, il va l'emmener à l'hosto que ça lui plaise ou non. Il va pas lui sortir d'article de lois à deux balles.

-Un bon flic te dirais que ce serait non assistance à personne en danger. Mais j'en suis pas un , alors j'te dis juste que j'te laisse pas le choix.

Il se lève, ouvre la prote de son bureau et la traîne jusqu'à un véhicule de fonction. Il espère que ça la calmera un peu.
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

all these memories seem so old


just the way you are
i swear we were infinite
MessageSujet: Re: (harper) degringolade

Revenir en haut Aller en bas

(harper) degringolade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: South l.a :: South police station
-