Partagez|

When you touch me I die just a little inside (sineghan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ i choose my own destiny
Sinead Ferguson
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 15/11/2017
›› Love letters written : 561
›› It's crazy, I look like : Emma Watson
i swear we were infinite
MessageSujet: When you touch me I die just a little inside (sineghan) Mer 23 Jan - 16:49


When you touch me I die just a little inside

ft. Eoghan & Sinead

Elle n’avait pas pensé s’y tenir, pas après la manière dont ils s’étaient quitté quand il l’avait raccompagné chez elle. Mais pourtant, Sinead se trouvait à 19h précises devant la porte d’Eoghan. Une petite mamie l’avait laissé entrer avec un grand sourire alors qu’elle était figée devant l’interphone, à se poser un milliard de questions. Cette voisine lui avait permis de franchir une étape de plus et à présent, il ne restait que ce bout de bois. Un sacré challenge pour elle même si elle n’avait qu’à frapper.
Ils ne s’étaient pas revus depuis la semaine passée, elle avait fait en sorte de l’éviter à la clinique, après tout, elle connaissait son emploi du temps presque par coeur à force. Sinead s’était sentie mal à l’aise, gênée, mais pas parce qu’Eoghan l’avait embrassé sans crier gare, mais parce qu’elle avait adoré sentir ses lèvres sur les siennes et qu’elle était rentrée chez elle avec le sourire béat d’une gamine de quinze ans. Elle avait passé la semaine à se demander si ce qu’elle ressentait pour Eoghan était inapproprié ou pas, ce qu’il en était de Mercury. Le fait était qu’elle aimait son mari plus que tout, mais qu’Eoghan lui apportait ce souffle de vie qui l’avait quitté depuis plusieurs mois. Elle se sentait revivre avec lui. Sans qu’elle ne s’en rende compte, elle frappa à la porte, comme si le besoin de la présence du jeune homme était plus fort que tout ses questionnements. Elle ne lui avait jamais confirmé qu’elle viendrait bien poser pour lui, l’idée était restée en suspens si bien qu’il avait pu faire d’autres arrangements, une soirée entres amis, un autre modèle, une femme nue sous ses draps… Un frisson parcourut l’échine de Sinead, l’idée de trouver une femme dans cet appartement la rendait folle sans raison. Eoghan lui avait bien dit être célibataire, il avait le droit de s’amuser et la femme mariée qu’elle était n’avait rien à dire là dessus. Pourtant… Au fur et à mesure que les secondes s’égrenaient devant cette porte close, les nerfs de Sinead commençaient à être à vifs, et son imagination beaucoup trop débordante si bien que quand la porte s’ouvrit sur Eoghan, visiblement seul, elle ne put lâcher le moindre sourire.
❝ On avait dit 19h.❞ lança t’elle sur un ton sec, rappelant un rendez vous qu’ils n’avaient pas vraiment fixé.
Revenir en haut Aller en bas
❉ fifthy shades of you
Eoghan Carmichael
fifthy shades of you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 23/10/2017
›› Love letters written : 1064
›› It's crazy, I look like : taron egerton.
i swear we were infinite
MessageSujet: Re: When you touch me I die just a little inside (sineghan) Jeu 24 Jan - 10:29


≈ ≈ ≈
{ When you touch me I die just a little inside }
crédit/ psychotic bitch  ✰ w/ @sinead ferguson

Eoghan ne savait pas vraiment comment juger son attitude, à savoir embrasser la femme d’un patient. C’était soit : très stupide, très masochiste, très peu éthique. Très excitant, aussi, il fallait bien se l’avouer et il l’admettait sans aucune difficulté. Le résultat de ce geste que certains pourraient juger déplacé ? Sinéad avait disparu. Elle semblait l’éviter comme la peste à la clinique, n’étant curieusement jamais là quand Eoghan faisait les soins à Mercury, son époux, qui demandait de plus en plus le droit de mourir et l’avancée sur sa demande juridique auprès des tribunaux californiens.

Il traînait sur son canapé, à regarder une énième série sur Netflix. Pour une fois, il ne peignait pas, n’ayant pas d’inspiration. La seule chose qui l’inspirait, c’était Sinéad et ce portrait d’elle, nue mais n’ayant eu aucune nouvelle, il était convaincu que ce projet était à l’eau. Alors qu’un nouveau combat sanglant prenait place dans sa série, on frappa à sa porte. Muni d’un short de football, d’un singlet tâché de peinture et de chaussettes montantes jusqu’au genou, de l’époque où il avait tenté de faire du football, Eoghan se traîna jusqu’à la porte d’entrée en soupirant. Il n’était ni lavé ni rasé. C’était sans doute la concierge qui venait se plaindre de bruit ou de l’odeur de peinture. En furie, Eoghan ouvrit la porte.

« Je n’ai pas peint alors v’nez pas me sortir votre laïus habituel ! »

Enfin, l’artiste ouvrit les yeux et découvrit Sinéad. La surprise pu se lire aisément sur son visage tandis qu’elle rappelait sèchement un horaire qui n’avait pas été convenu puisqu’ils n’en avaient pas reparlés. Eoghan cligna des yeux, hébété.

« On a rien dit du tout puisque vous m’avez fui comme la peste, ces derniers jours »

Rétorqua Eoghan avec provocation et arrogance, tout pour énerver Sinéad, il le savait. Néanmoins, Eoghan se poussa pour la laisser entrer dans ce qui était son antre masculine et son atelier, véritable repère d’artiste avec de grandes sculptures en marbre, des toiles ici et là et autres créations n’importe où.

« Il faut que je prépare deux – trois trucs avant de me mettre au travail. Je vais aussi monter le chauffage pour que vous n’ayez pas froid »



Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
Sinead Ferguson
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 15/11/2017
›› Love letters written : 561
›› It's crazy, I look like : Emma Watson
i swear we were infinite
MessageSujet: Re: When you touch me I die just a little inside (sineghan) Mar 29 Jan - 15:28


When you touch me I die just a little inside

ft. Eoghan & Sinead

Il était seul. Et en voyant son agacement quand il lui avait ouvert, il n’attendait personne d’autre qu’un voisin dérageant, peut-être cette vieille dame qui l’avait gentiment laissé entrer dans la bâtiment quelques minutes plus tôt. Elle décela la surprise sur son visage avant que son air arrogant ne prenne le dessus pour lui rappelait qu’elle l’avait évité toute la semaine. Elle arqua un sourcil et se sentit obligée de se défendre.
❝ Je n’ai rien fui du tout! Ma vie ne tourne pas autour de vous, j’ai du voir mon avocat et gérer des beaux parents réclamant l’héritage de leur fils qui n’est pas encore mort.❞ Ce mensonge sonnait tellement vrai qu’elle savait que ça allait le mettre mal à  l’aise. Ses beaux parents étaient bel et bien en train de saisir la justice pour cette stupide histoire d’héritage et elle avait vu un avocat cette semaine. Cependant, en dehors de ça, elle avait bien fui Eoghan comme la peste. Il s’effaça pour la laisser entrer chez lui. C’était la deuxième fois qu’elle pénétrait dans sa cachette d’artiste, il y avait les mêmes sculptures, d‘autres nouvelles, des tableaux inachevés ou en cours et des pots de peinture. Elle aimait cette ambiance, ces odeurs chimiques qui se mélangeaient et ce mobilier industriel. Eoghan s’éloigna en prétextant devoir préparer certaines choses et il lui indiqua qu’il allait montrer le chauffage. Elle n’avait pas froid, mais d’ici quelques minutes elle devrait se retrouver nue en plein milieu de cette pièce austère. Il n’y avait pas de tapis de ou cheminée pour apporter de la chaleur, juste un vieux convecteur dans un coin de la pièce. Une frisson la parcourut. Elle n’avait pas froid mais elle appréhendait.
❝ Vous avez du whisky?❞ lança t’elle dans le vide à l’attention d’Eoghan qui avait disparu dans une pièce annexe. Elle posa son manteau sur le canapé tout en promenant son regard sur les différentes oeuvres de l’artiste, elle s’entoura de ses propres bras instinctivement, un réflexe pour s’apporter un peu de chaleur ou pour se protéger. Elle n’était pas encore prête à laisser tomber son pull et son jean. ❝ Du vrai, de l’irlandais, pas celui d’ici qui n’a pas de goût.❞
Revenir en haut Aller en bas
❉ fifthy shades of you
Eoghan Carmichael
fifthy shades of you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 23/10/2017
›› Love letters written : 1064
›› It's crazy, I look like : taron egerton.
i swear we were infinite
MessageSujet: Re: When you touch me I die just a little inside (sineghan) Mer 30 Jan - 15:25


≈ ≈ ≈
{ When you touch me I die just a little inside }
crédit/ psychotic bitch  ✰ w/ @sinead ferguson

« Je n’ai rien fui du tout! Ma vie ne tourne pas autour de vous, j’ai du voir mon avocat et gérer des beaux parents réclamant l’héritage de leur fils qui n’est pas encore mort ». Cette réplique eut le don de fermer le caquet d’arrogance d’Eoghan qui demeura interdit pendant un bref instant, aussi bref puisse être le calme pour un type débordant d’énergie et d’entrain comme l’artiste. A la place de répliquer quoi que ce soit qui n’aurait aucun intérêt face à une réplique sur un héritage ou un décès imminent (si la famille Ferguson remportait la bataille juridique), Eoghan continua de préparer son matériel. Il sursauta quand elle demanda sévèrement du whisky. Bien sûr qu’un fêtard comme lui en avait ! Eoghan, en bon soiffard qu’il était, se senti presque insulté quand elle osa réclamer de l’irlandais, pas du bas de gamme, du mauvais. De la pisse, pensa-t-il même pour compléter les propos de Sin.

« Vous croyez que je bois de cette pisse bas de gamme qu’ils vendent en hyper ? Sérieux ? J’ai un prénom irlandais que j’honore, ma p’tite dame »

Abandonnant son pinceau, Eoghan alla vers le buffet et ouvrit un placard pour sortir une bouteille, dernier cadeau offert par son père avant sa mort. Il la contempla, un instant. Deux verres seulement avaient été bu, avec son défunt paternel justement. C’était symbolique d’en boire avec Sinéad, sans qu’il ne puisse vraiment expliquer pourquoi. Peut-être parce qu’il en tombait amoureux chaque jour davantage et qu’elle pansait la plaie, l’absence de son père ? Eoghan sortit deux verres en cristaux, héritage paternel également et versa un fond dans chacun d’eux. Finalement, Eoghan tendit un des verres à Sinéad avant de l’observer, des pieds à la tête, lentement.

« Vous comptez me faire dessiner la dernière collection casual de chez Zara ou ça s’passe comment ? »



Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
Sinead Ferguson
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 15/11/2017
›› Love letters written : 561
›› It's crazy, I look like : Emma Watson
i swear we were infinite
MessageSujet: Re: When you touch me I die just a little inside (sineghan) Mar 5 Fév - 15:51


When you touch me I die just a little inside

ft. Eoghan & Sinead

Sa réflexion à moitié mensongère avait eu l’effet escompté et elle avait vu un éclair de gène dans le regard d’Eoghan. C’était ce qu’elle recherchait, Sinead aimait un peu trop avoir le dessus sur lui, son caractère volcanique et sa situation lui donnant les pleins pouvoirs et elle en jouait. Nombre de fois elle avait cherché à le rendre mal à l’aise, à lancer ce genre de piques qui lui permettait de se faire passer une énième fois pour une victime. Elle commençait à présent à s’en rendre compte, à comprendre d’où venait son surnom de reine de glace ou autre sobriquet que lui donnait les infirmières du centre. Si elle n’avait pas renvoyé ses parents en Irlande après de trop nombreuses disputes concernant son comportement, ils lui auraient certainement dit que ce jeune homme avait une bonne influence sur elle, que grâce à lui elle sortait la tête de l’eau, qu’elle commençait à ouvrir les yeux sur tout ce qu’il se passait en dehors de cette chambre d’hôpital. Cela l’aurait certainement agacée plus qu’autre chose et elle se serait renfermée comme une huître et ne se serait par conséquent jamais retrouvée dans cette pièce à cet instant précis.
Eoghan ramena une bouteille de Jameson en arguant qu’il faisait honneur à son prénom irlandais et ne buvait pas du whisky américain en vente dans toutes les grandes surfaces.
❝ Vous êtes déjà allé en Irlande au moins Monsieur ‘J’ai un prénom Irlandais donc je me crois Irlandais’? L’Irlande ce n’est pas que du whisky et la saint Patrick. An bhfuil Gaeilge agat?❞ demanda t’elle exprès en gaélique. Les origines Irlandaises de la jeune femme étaient sacrées pour elle. Elle attrapa le verre de whisky que lui tendait Eoghan et savoura la première gorgée du liquide ambré qui, elle espérait la détendrait un peu. Ici elle ne maîtrisait plus rien et elle devait laisser Eoghan la guider. C’était aussi difficile que de se mettre nue devant lui. Il l’observa et lui demanda si elle comptait garder son gros pull et le reste de ses vêtements. Instinctivement, elle passa ses mains sur ses bras, comme parcourue par une frisson à l’idée de l’enlever et regarda Eoghan l’air un peu perdue.
❝ Vous vous attendez à ce que je me déshabille comme ça? Vous avez pas une astuce de peintre pour mettre les modèles à l’aise parce que là, je dois dire que le whisky n’a pas encore assez fait effet.❞ Repousser l’échéance. Comme si ça allait devenir plus simple de se mettre nue devant lui avec le temps…
Revenir en haut Aller en bas
❉ fifthy shades of you
Eoghan Carmichael
fifthy shades of you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 23/10/2017
›› Love letters written : 1064
›› It's crazy, I look like : taron egerton.
i swear we were infinite
MessageSujet: Re: When you touch me I die just a little inside (sineghan) Sam 9 Fév - 8:32


≈ ≈ ≈
{ When you touch me I die just a little inside }
crédit/ psychotic bitch  ✰ w/ @sinead ferguson

Sinéad avait le don de lui fermer son caquet à chaque fois qu’il tentait de faire le malin, ce qui arrivait très souvent puisque c’était dans le caractère de ce bout en train. Eoghan n’écoutait rien, n’en faisait qu’à sa tête et quand il avait une idée dans le crâne, personne ne parvenait à la lui faire sortir. Sinéad y alla de sa petite moquerie, prétendant qu’on ne pouvait pas se prétendre irlandais avec seulement du whisky et un prénom. Il haussa des épaules. Au fond, il n’était pas irlandais. C’était un pur sang américain. Il aimait juste faire illusion avec ce prénom atypique que la plupart des gens ne parvenaient pas à prononcer alors que cela était simple comme tout, pas comme son écriture : Evan. Sinéad lui parla en gaélique. Il fronça des sourcils et grimaça. C’était une langue très gutturale et presque barbare à côté de la fluidité de l’américain ou de l’anglais.

« Ok, ok, je n’ai pas du tout l’âme d’un irlandais. Vous avez gagné ! »

De toute façon, et depuis bien longtemps, l’infirmier avait compris que le débat avec Sinéad était vain et stérile. Il n’avait jamais vu quelqu’un d’aussi têtue ; déterminée à maintenir son mari en vie alors qu’il demandait l’euthanasie, le suicide assisté. Parce qu’il était trop impliqué notamment par ses sentiments naissants pour la femme de Mercury, Eoghan préférait ne rien penser sur la situation ; il faisait ses soins professionnellement, avec beaucoup de douceur comme avec tous mais préférait ne pas se prononcer quand l’équipe médicale, la famille du patient ou le patient lui-même lui demandait son opinion. Sinéad le ramena à la réalité en lui rappelant qu’il était censé la mettre à l’aise pour qu’elle se déshabille.

« On ne va pas peindre un nu avec un col roulé », ironisa Eoghan.

Il réfléchissait. Sinéad semblait mal lunée et n’allait pas lui faciliter la tâche, il l’avait flairé dès son arrivée innopinée dans son appartement et cela se voyait aussi à sa mine renfrognée. Sans réfléchir à son acte, Eoghan réagit. Il abaissa son pantalon et avança d’un pas pour se retrouver en caleçon après avoir retiré son tee-shirt, l’envoyant dans le visage de Sinéad. Menton haut, regard défiant et arrogant.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

all these memories seem so old


just the way you are
i swear we were infinite
MessageSujet: Re: When you touch me I die just a little inside (sineghan)

Revenir en haut Aller en bas

When you touch me I die just a little inside (sineghan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Echo park :: Echo park residence
-