Partagez

(mavis) on s'embrasse plus fort comme si c'était la dernière fois...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous
Invité
Invité

all these memories seem so old


just the way you are
i swear we were infinite
(mavis) on s'embrasse plus fort comme si c'était la dernière fois... Vide
MessageSujet: (mavis) on s'embrasse plus fort comme si c'était la dernière fois... (mavis) on s'embrasse plus fort comme si c'était la dernière fois... EmptyMer 23 Jan - 9:48

(mavis) on s'embrasse plus fort comme si c'était la dernière fois... 3110862625_1_7_AJtT7pxJ (mavis) on s'embrasse plus fort comme si c'était la dernière fois... 3110862625_1_3_rfleOx5t
 « alors on s'embrasse plus fort comme si c'était la dernière fois...» (mavis) on s'embrasse plus fort comme si c'était la dernière fois... 3636071596 mavis lindsay & caden williams


Le voir traîner autour de ses bagnoles c’est tellement naturel, tellement inné chez lui ! Gamin toutes les personnes connaissant Caden Williams se doutaient qu’il finirait par devenir un grand de l’automobile. Peut-être pas pilote de formule un mais en tout cas que ça deviendrait une obsession pour ce brun, que ça serait sa vie, tout ça. Que ses mains traîneraient sans limite dans le cambouis. Que sa tête ne penserait que voiture. Parce qu’enfant il ne parlait que de ça, ne jouait qu’à ça et combien de maquettes de voitures sont passés entre ses mains ? Impossible de les compter, Caden les a toute garder et aujourd’hui, elles traînent dans une vitrine d’une de ses chambre d’amis. C’est ainsi qu’il aurait pu devenir tout autre, si Mavis n’avait pas perdue leur enfant, serait-il encore auprès d’elle ? Très certainement oui, vu l’intensité de leur amour à une époque, il aime imaginer que oui. Vu qu’il n’a jamais trouvé la force ni le courage de la remplacer, il aime se dire que oui, ils auraient franchis n’importe quelles tempêtes, même les plus violentes. Toutes sauf la perte d’un enfant, de leur premier enfant âgé seulement de seize et dix-sept ans. Et puis il y a eu cette perte, qu’il garde au plus profond de lui comme une marque indélébile. Qui l’a suivi toute sa carrière, souvent en le faisant passer pour un monstre, pour un lâche, pour quelqu’un qu’aucune femme n’aurait dû s’attacher encore moins faire confiance. Caden n’a jamais été lecteur de ses journaux à sensation qui l’ont traînaient dans la boue. Préférant se focaliser sur ses victoires, ses coupes, sa voiture de course. Ses personnes qui connaissent Caden et Mavis depuis le bac à sable, ou ne serait-ce qu’au temps de l’école pourront le témoigner, Caden ne remplacera jamais Mavis, c’est un fait ! Malgré toute les horreurs qui se sont dites, malgré cette peine, ses déchirements, ses violentes disputes incessantes, elle garde la place la plus importante dans son cœur, et cela pour toujours… Et ce n’est pas une femme extérieure qui saura faire changer la donne même si Caden y a longtemps cru. Il a donné une chance à de nombreuses d’entre elles, peut-être espérait-il trouver quelqu’un à la hauteur, quelqu’un pouvant lui faire oublier Mavis Lindsay. Mais sans jamais s’en donner les moyens, vraiment ! Davantage depuis qu’il l’a croisée par hasard il y a quelques jours dans son magasin, il n’avait envie que d’une chose, retourner dans son magasin de fleur et l’embrasser fougueusement, furieusement pour rattraper ses années loin l’un de l’autre. Juste sentir son corps, ses lèvres, juste une fois. Une dernière fois. Mais il n’en avait ni le droit et son foutu caractère l’en empêchait très clairement. Alors il se l’interdisait tout simplement. De revenir vers elle, de rompre aussi facilement ce contact. La journée dans son garage lui permettait parfois de pas finir trop tard et de pouvoir se rendre au bord de plage, courir un peu. Le sport voilà une chose de plus qui anime ce brun fougueux. Il aime entretenir son corps et se donne les moyens de plaire. Si parfois il se rend à la salle de sport il n’arrive vraiment à s’empêcher de profiter de l’air frais de la plage. Et c’est d’ailleurs à cet endroit qu’il se retrouve en fin de soirée, ses baskets foulant le sable il courre un instant. Peut-être depuis vingt minutes, quarante minutes ou une heure, il n’en sait rien, ayant perdu la notion du temps. L’avantage c’est que sa maison n’est pas très loin. D’ailleurs passant devant un bar au bord de plage, il aperçoit Mavis Lindsay assise sur une chaise, sirotant un cocktail. « Tu profites d’un bon bol d’air frais ? » Caden demande, s’arrêtant à sa hauteur. Qui aurait cru qu’entre eux cela se passerait aussi bien ? Personne… « Je peux, ou tu attends quelqu’un ? » Si il fût un temps, il n’aurait pas posé de question, leur entente est cordiale et si il voulait que ça continue, il devait travailler sur son arrogance, c’est ainsi qu’il commençait, plutôt sans difficulté, montrant de sa main la chaise se tenant devant lui, en face de la jeune Américaine..
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

all these memories seem so old


just the way you are
i swear we were infinite
(mavis) on s'embrasse plus fort comme si c'était la dernière fois... Vide
MessageSujet: Re: (mavis) on s'embrasse plus fort comme si c'était la dernière fois... (mavis) on s'embrasse plus fort comme si c'était la dernière fois... EmptyVen 1 Fév - 23:49

⊹ Caden Williams & Mavis Lindsay ⊹ Tu est entré dans ma vie dans mes jours dans mes nuits pour brûler, consumer tout se que j'était.

Depuis sont divorce Mavis à apprit à prendre du temps pour elle et revenir au source lui fessait un bien fou autant dire qu'elle avait depuis toutes ses années oublier ce que cela fessait de profiter pour soi. Bien qu'elle n'avait jamais quitter la ville excepter pour des congés la demoiselle avait perdu goût à la vie et elle n'avait pas su profiter de la ville qu'elle avait tellement apprécier depuis sa naissance. Mais quand on a un homme complètement jaloux et possessif les choses peuvent bien vite changer et la demoiselle le savait parfaitement, elle avait apprit de cette leçon de ce calvaire qu'elle avait endurer toute ses années. Aujourd'hui elle savourait chaque secondes que la vie lui offrait et elle prenait enfin du temps pour elle. 
C'est pour cela que la belle brune avait décider de courir comme tout les soirs depuis son divorce, elle avait parcouru huit kilomètres avant de ce décider à s'arrêter pour boire un verre sur le bar de la plage. S'était une habitude comme un rituel qu'elle avait prit depuis quelques temps, d'ailleurs le serveur la connaissait bien qui ne connaissait pas Mavis Lindsay ? L'ex du grand Caden Williams s'était fou dans un sens, mais beaucoup de monde lui demandait encore aujourd'hui comment allait le jeune homme... comme ci elle était en mesure de répondre à leurs questions. Puis quand elle n'était pas associer au jeune homme elle était la fleuriste sympathique tandis que pour d'autre elle était la petite fille devenue grande sous les yeux des habitants de la ville. Lindsay était connue dans la région et sa ne l'avait jamais réellement déranger sauf peut être quand son corps était parsemer de coups et de blessure là les choses était bien différente. 

Ce Soir elle avait eu besoin de se libéré l'esprit comme les autres matins, mais aujourd'hui s'était plus conséquent... autant dire que la nuit de la belle brunette avait été mouvementé pourquoi ? Parce qu'elle avait fait un rêve un peu trop coquin et l'acteur principal de ce rêve était bien entendu Caden depuis sa visite à la boutique la demoiselle pensait à lui bien plus souvent qu'elle ne le souhaitait alors elle cherchait à ce vider la tête surtout qu'elle savait que penser à lui était complètement débile. 

Elle s'était laisser penser qu'il était toujours aussi beau, elle s'était demander comment les choses seraient entre eux aujourd'hui si ils étaient toujours en couple ... des questions sans réponse, des questions qui la torturait même quand elle dormait. 

C'est donc avec habitude que la belle demoiselle avait prit place au bar pour se commander un Pulco Citron afin de couper toute soif, mais le serveur lui demanda si elle n'avait pas l'envie de goûter l'un des nouveau cocktail du serveur d'abord hésitante la demoiselle céda alors. Elle passa une main dans ses cheveux en parlant quelque peu avec le serveur qui comme tout les jours était sympathique et agréable. Elle sirotait tranquillement son Cocktail quand elle entendit une voix qu'elle connaissait trop bien, elle se tourna quelques peu pour observer l'endroit d'où était arriver la voix et son regard tomba sur Caden en tenue de sport... bon dieu il était à tomber ... voilà une image qui allait la hanté encore cette nuit. Elle sourit doucement en répondant << Tout comme toi à ce que je vois >> elle aussi était en tenue de sport un leggings moulant avec un débardeur court laissant apparaître quelques peu le bas de son ventre, elle avait pris un peu de poids avec les années c'était bien vrai, mais elle n'était pas grosse, elle n'était pas fine , elle était muscler dû à ses séances de sport d'ailleurs si elle n'était pas morte sur les coups de son ex-mari sa masse musculaire y était pour beaucoup d'après les médecins, quoi qu'il en soit Lindsay n'était pas une top mannequin elle était vrai, authentique unique. Doucement elle sirota à la paille un peu de son Cocktail en regardant l' homme qui venait de lui demander si il pouvait prendre place c'est doucement qu'elle cligna des yeux pour lui accordé le droit de prendre place rajoutant tout de même << Je n'attends personne je t'en prit assied toi >> dit elle alors en souriant venant à demander ensuite << Qu'est ce que tu bois ? >> demanda t'elle en le regardant attentivement avant de dire << Si tu cours tout les soirs sur cette plage, nous allons bien souvent nous croisez. >>.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

all these memories seem so old


just the way you are
i swear we were infinite
(mavis) on s'embrasse plus fort comme si c'était la dernière fois... Vide
MessageSujet: Re: (mavis) on s'embrasse plus fort comme si c'était la dernière fois... (mavis) on s'embrasse plus fort comme si c'était la dernière fois... EmptyMar 12 Fév - 15:50

(mavis) on s'embrasse plus fort comme si c'était la dernière fois... 3110862625_1_7_AJtT7pxJ (mavis) on s'embrasse plus fort comme si c'était la dernière fois... 3110862625_1_3_rfleOx5t
 « alors on s'embrasse plus fort comme si c'était la dernière fois...» (mavis) on s'embrasse plus fort comme si c'était la dernière fois... 3636071596 mavis lindsay & caden williams


La vie de Caden Williams était bien loin de l’image parfaite qu’on voulait faire croire, il n’était pas comme l’un de ses fils à papa naît avec une cuillère en argent dans la bouche. Son père est décédé très tôt et si jusque-là il avait eu une enfance stable, de l’amour plus que de l’argent, cela ne l’a jamais réellement dérangé. Il ne connaissait pas vraiment son pays d’origine, ses parents avaient quittés bien trop tôt l’Australie pour venir se réfugier en Amérique, loin de la famille de son paternel, des Williams. Une famille extrêmement riche, avocat de surcroît mais ne défendant pas toujours les bonnes personnes. Leurs réputations n’est plus à faire, et si le brun garde encore aujourd’hui un lien très étroit avec son cousin Cody Williams, lui aussi ayant suivi les traces de ses ancêtres en devenant un avocat dans la société familiale, l’ancien pilote de formule un ne lui en tient aucune rigueur. Caden a toujours su prendre soin de sa mère, davantage quand son père a rendu son dernier souffle et qu’il a pris la décision de prendre sa place. Une place libre qu’un gosse de neuf ans ne pouvait pas avoir, c’est ainsi qu’un homme est venu s’installer sur le trône. Un trône que Caden Williams n’a jamais voulu céder à quiconque, encore moins au remplaçant de son père. A force de voir sa mère malheureuse, finalement battue par cet homme, Caden en grandissant à défendu bec et ongle la seule femme de sa vie. Ou l’une de ses seules femmes car déjà à l’époque Mavis Lindsay avait déjà une place si importante dans sa vie qu’elle l’a toujours soutenue, qu’elle a été pendant longtemps une épaule sur laquelle il se reposait par soir de tempête, ou cette oreille attentive qui écoutait ses plaintes. Caden Williams n’a jamais réellement apprécié les étrangers de sa vie, n’acceptant pas de faire confiance aux autres, n’acceptant aucunes intrusions. Après une dure journée à être enfermé dans un garage, entre quatre murs rien de mieux que l’air pur de la plage et sentir le vent soufflé contre sa peau mate. Bronzé par des années de soleil californien, pour rien au monde Caden ne songerait à quitter cette vie, sa ville natale dont il a eu un mal fou de revenir. Il en a visité des villes, des pays plus beaux les uns que les autres, mais rien d’équivalent quand on connaît la cité des Anges, et tous ses coins qui l’ont vu grandir. Parfois rire aux éclats quand il poursuivait Mavis à travers les rues. Parfois à verser une larme quand il a dû prendre la décision la plus difficile de sa vie : partir et abandonner la jeune femme à son triste sort. « Tout comme toi à ce que je vois » Elle relève son visage et ses lèvres s’étirent dans un sourire quand elle l’observe à sa hauteur. Caden et Mavis c’est un peu une histoire sans fin, une histoire qui aurait dû s’achever depuis bien longtemps maintenant mais que personne ne veut croire. Tout le monde ici le sait mieux que personne, il suffirait de rien pour que ça reparte, d’un regard déplacé, d’une main fébrile qui touche l’autre, d’un regard aguicheur, d’une parole déplacée. Le volcan est prêt à exploser, de nouveau. « Le soleil de Californie on ne le retrouve nulle part ailleurs… » Et c’était bien, si Caden en avait vu du pays, plus beaux les uns que les autres, il était souvent absorbé par ses courses, jamais vraiment par le tourisme. Et certainement sans Mavis les choses étaient différentes même si il ne voudra jamais l’accepter. Jamais lui faire part. « Dure journée ? » Demanda le brun en haussant les épaules avant de porter son regard sur la chaise devant lui et que Mavis lui confirme que la place était libre. « Je n'attends personne je t'en prit assied toi » Il la remercie d’un signe de tête avant de prendre place face à elle, et quand elle lui demande ce qu’il veut boire, et que le serveur s’arrête à leur hauteur, regardant Caden, ce dernier lui répond un Tropicana, qui est un cocktail fruité sans alcool. Quelque chose qui va le désaltéré avec le soleil qui s’abat sur eux. Elle relève son visage sur le brun et le contemple quelques secondes, silencieuse avant de lui dire, doucement, « si tu cours tous les soirs sur cette plage, nous allons bien souvent nous croisez. » C’était simple entre eux, c’était beau même, qui aurait pu le prédire ? Qu’avec les années ils arriveraient à retrouver une sérénité, un calme. « Ce n’est pas pour me déplaire… » Lui répond t’il en lui offrant un sourire, il se jouait d’un charme naturel. Un charme qui a su faire craquer par le passé Mavis Lindsay et bien d’autres femmes d’ailleurs. Si une partie de lui, lui en veut Caden ne pouvait s’empêcher que d’avoir un comportement normal en compagnie de l’Américaine qui a compté bien plus qu’aucune autre femme dans sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

all these memories seem so old


just the way you are
i swear we were infinite
(mavis) on s'embrasse plus fort comme si c'était la dernière fois... Vide
MessageSujet: Re: (mavis) on s'embrasse plus fort comme si c'était la dernière fois... (mavis) on s'embrasse plus fort comme si c'était la dernière fois... EmptyLun 4 Mar - 23:10

⊹ Caden Williams & Mavis Lindsay ⊹ Tu est entré dans ma vie dans mes jours dans mes nuits pour brûler, consumer tout se que j'était.

Depuis toujours Caden dégageait une espèce de confiance en lui qui avait toujours fasciner la demoiselle et aujourd'hui encore Mavis pouvait ressentir cette fascination face à cet homme qui lui avait fait tant de mal il y a quelques années. Elle avait parfaitement conscience qu'il était mauvais pour elle de rester proche du jeune homme toutes ses années loin de lui, loin de sa peau n'avait pas été suffisante pour ne plus se sentir attirer et bien qu'elle s'était obstiner à croire qu'elle avait tourner la page la demoiselle se rendait compte petit à petit qu'il fessait encore partit d'elle d'une certaine manière. Il était cependant évident qu'elle n'allait pas lui dire et encore moins lui montrer, ce prendre une veste une fois est largement suffisant et pour rien au monde elle s'infligerait la douleur de sa perte une nouvelle fois. 

Mais bien qu'elle était plus que consciente de toute cette réalité Mavis venait de donner l'autorisation à l'homme de prendre place à ses cotés était-elle adepte de la souffrance ? Aimait-elle cela ? La réponse était sans équivoque non... mais quand s'était Caden la raison ne prenait jamais le dessus et certainement qu'elle ne prendrait jamais le dessus. Elle se demandait le temps de quelques micros secondes, si elle était faible, mais la réponse était sans aucun doute négative. Affronter son passer tout en gardant son calme et une touche de sympathie était un comportement de battante et non pas de faiblesse. 
Elle regardait le jeune homme qui venait de lui demander un Tropicana, elle ne s'était pas attendue à une telle réponse, mais qu'elle genre de réponse s'était-elle attendue à obtenir ? Une bière ? Non, elle savait qu'il n'était pas du genre à boire n'importe quand toutes les années passer à l'observer pour faire circuler de sale rumeur sur sa personne avait tout de même permis à la belle jeune femme de savoir plusieurs choses que Caden. 
D'une certainement manière son métier passer lui avait permit de rester proche de lui tout en restant dans l'ombre. 
Peut-être qu'elle aurait du aller vers lui afin de renouer contact, mais elle avait simplement respecter ce qu'il avait désirer en la quittant elle était rester dans son ombre. Bien qu'elle a bien souvent laisser la plume écraser le papier de méchanceté et de rumeurs ce qui fessait vivre Mavis ce qui la fessait survivre face au coup de son ex-mari était ce lien qu'elle avait encore avec Caden... un lien qu'il ignore totalement. Pendant plusieurs années elle l'avait envier parce qu'il avait réussit à tourner la page, il avait réussit à avancer loin d'elle tandis que Mavis... elle n'y était jamais réellement parvenue et maintenant qu'elle commençait une nouvelle vie il était de retour. Elle ignorait encore si s'était un bien où un mal, mais elle savait que l'avenir allait rapidement lui faire des signes.

La belle brune commanda alors le tropicana du jeune homme avant de le regarder à nouveau en souriant légèrement s'était étrange d'être ici avec lui après toutes ses années après tout ce qu'ils avaient vécue. C'était étrange, mais incroyablement délicieux au fond elle cligna doucement des yeux et elle répondit à sa première remarque << C'est vrai que le soleil est exceptionnelle dans cette région, mais il y as énormément de chose qu'on ne retrouve pas ailleurs. Sa doit te faire du bien d'être de retour non ? >> demanda t'elle alors en le regardant gardant un petit sourire sympathique sur les lèvres. Puis les deux boissons commander par la petite demoiselle arrivèrent devant eux et elle remercia le serveur/barman avant d'entendre les paroles du jeune homme... des paroles qui fit frissonner le bas du dos de la demoiselle ce n'était rien après tout, mais il avait ce don. D'un rien il en fessait un tout, elle leva doucement les yeux vers le jeune homme clignant des paupières toucher par les paroles du jeune homme << Toujours aussi charmeur Caden >> Dit elle gentiment sans aucune critique où reproche, il pouvait bien être ce qu'il voulait tout ce qui fallait était qu'il ne remarque pas l'effet qu'il avait encore sur elle après tant d'années. Elle regarda autour d'elle après avoir entendue quelques chuchotement aléatoire et elle sourit amuser en regardant Caden << Tu sais que demain matin toute la ville est au courant qu'on a bu un verre ensemble ? >> ici les nouvelles allaient vite parfois bien trop vite et Mavis savait que celle-ci allait faire le tour du village en moins d'une nuit... Caden et Mavis c'est un peu le couple mythique et de toute évidence même si plus rien se passait entre eux au yeux des habitants ils restaient Caden et Mavis.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

all these memories seem so old


just the way you are
i swear we were infinite
(mavis) on s'embrasse plus fort comme si c'était la dernière fois... Vide
MessageSujet: Re: (mavis) on s'embrasse plus fort comme si c'était la dernière fois... (mavis) on s'embrasse plus fort comme si c'était la dernière fois... EmptyMar 12 Mar - 21:52

(mavis) on s'embrasse plus fort comme si c'était la dernière fois... 3110862625_1_7_AJtT7pxJ (mavis) on s'embrasse plus fort comme si c'était la dernière fois... 3110862625_1_3_rfleOx5t
 « alors on s'embrasse plus fort comme si c'était la dernière fois...» (mavis) on s'embrasse plus fort comme si c'était la dernière fois... 3636071596 mavis lindsay & caden williams


De bien des façons Caden Williams aurait pu tout perdre, et d’une certaine façon, il avait beaucoup perdu. Au fil du temps il s’était rendu compte qu’il était devenu ce que jamais il n’aurait pensé. Quoi qu’on pense de lui, au tout début de sa relation avec Mavis, avant qu’elle perde leur enfant, il serait resté auprès d’elle, il l’aurait soutenu. Car de toute évidence, il l’a aimé, c’était fort, c’était puissant. C’était quelque chose qui le transporter. Il ne serait probablement jamais devenu cet acteur de la formule un, n’aurait jamais été millionnaire, il ne serait jamais devenu cette bête de la conduite mondialement connu et reconnu aux quatre coins de la terre. Non, il n’aurait jamais pu vivre ce rêve de gosse, car il aurait tout donné pour Mavis, pour cet enfant. Pour leur famille si elle avait existé un jour. Et pourtant, les choses sont différentes, à cause d’une fausse couche, son monde s’écroula. A quelle personne, elle ne se serait pas écroulée ? Alors qu’il rêvait d’avoir des enfants, une famille. Il ne voulait pas devenir cet homme froid, et intéressé. Mais c’est ce que la vie le força à devenir, malgré tout. Depuis sa rupture inévitable avec celle qui se trouve face à lui, sa vie demeure instable, faite plus de bas que de haut. Bien sûr il a l’argent, et avec ça une garantie supplémentaire que tout se passerait bien dans sa vie. Plus que jamais. Mais au-delà de ça, il n’a jamais donné sa confiance à d’autres femmes, il n’a jamais autorisé quiconque à le combler, à lui rendre cette part de bonheur qu’on lui avait brutalement arraché. Il lui en a voulu à Mavis. Terriblement même, et s’est donc plongé dans son boulot, sa passion pour les voitures pour l’oublier. Pendant un temps c’est ce qui s’est passé, et puis la solitude a vite pris le dessus, les voyages aussi ne lui permettant pas de se poser. Ni d’espérer quoi que ce soit, alors qu’il n’était pas sûr de pouvoir se donner entièrement. L’excuse des voyages, l’excuse de son travail n’était qu’une chose éphémère, la chose visible qu’on voyait de l’ice berg. Mais la vérité c’est tout autre. La vérité sur ses mensonges de son indisponibilité quant à ses possibles relations avec les femmes ne portait qu’un nom. Mavis Lindsay. S’ouvrir à une autre femme signifiait lui tourner le dos, l’oublier. Pire encore, la remplacer. Elle n’était plus là auprès de lui physiquement, mais mentalement elle ne l’a jamais quitté. Il l’avait dans sa peau, plus qu’aucune autre femme. « C'est vrai que le soleil est exceptionnelle dans cette région, mais il y as énormément de chose qu'on ne retrouve pas ailleurs. Sa doit te faire du bien d'être de retour non ? » Jamais, il n’avait pensé qu’il aurait un jour prit un verre à la même table que cette femme qu’il connaît depuis son enfance, qui a bercé ses plus profonds chagrins, qui a été à bien des torts la seule femme qu’il est aimé un jour. Alors qu’elle commanda les boissons et que certaines personnes passaient déjà près de lui en le regardant avec insistance, chose dont il avait fini par s’habituer même si il est quelque peu solitaire. Il tenait à sa vie tranquille, à ne pas être entouré de journalistes, de paparazzi et surtout de garde du corps dont il était parfois obligé de faire appel. Caden tenait à une vie normale, sans trop être dépourvu de la normalité même si parfois c’était plus compliqué que d’autres jours. « C’est vrai, ça fait du bien d’être de retour à la maison. » Répond l’ancien pilote de formule un en souriant légèrement, regardant la jeune femme un instant avant de voir le serveur débarquer quelques minutes après avec les boissons. Il commençait à avoir soif ! Alors qu’il venait de la complimenter en lui indiquant simplement que cela ne le dérangerait pas de la revoir dans ce lieu plus souvent, elle lui indiqua, un sourire sur ses lèvres, « toujours aussi charmeur Caden » Caden ne remarquait sans doute pas l’enjeu que tentait Mavis Lindsay de ne montrer aucun signe d’attachement sur sa personne. Ils n’en étaient pas là, ils en étaient même très loin, à des années-lumière. Car Williams n’était pas dupe, il connaissait ses fautes et savait combien il avait merdé par le passé, cette entrevue ne voulait rien dire, encore moins qu’elle accepte de partager sa table avec lui. Mavis reporta son attention autour d’eux et elle lui ajoute, amusée par la situation, « tu sais que demain matin toute la ville est au courant qu'on a bu un verre ensemble ? » Dire qu’il n’en avait pas l’habitude serait mentir, aussi c’est la raison pour laquelle il n’y faisait désormais guère attention. Il était souvent épié, sa vie amoureuse davantage. Alors l’emblématique Mavis Lindsay et Caden Williams de nouveau réuni ferait jaser les plus récalcitrants. « J’espère que ça ne te dérange pas… avoue t’il avec un léger sourire sur ses lèvres avant d’ajouter, c’est parfois pénible mais quand j’ai accepté de devenir pilote je savais à quoi m’attendre. » Ce qui est surtout chiant c’est les journalistes dans nos jardins ou encore les articles mensongers ou prévu pour faire mal à sa cible comme une certaine journaliste qui s’en prenait à cœur joie…
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

all these memories seem so old


just the way you are
i swear we were infinite
(mavis) on s'embrasse plus fort comme si c'était la dernière fois... Vide
MessageSujet: Re: (mavis) on s'embrasse plus fort comme si c'était la dernière fois... (mavis) on s'embrasse plus fort comme si c'était la dernière fois... EmptyLun 1 Avr - 23:40

⊹ Caden Williams & Mavis Lindsay ⊹ Tu est entré dans ma vie dans mes jours dans mes nuits pour brûler, consumer tout se que j'était.

- La question qu'il venait de demander à la demoiselle était simple et pourtant pour Mavis elle était pleine de complexité autant dire qu'elle se demandait maintenant si sa la dérangeait d'être vue en compagnie de Caden... en temps normal du moins l'époque de leurs amours il était plus que certain que sa ne l'aurait pas déranger, mais aujourd'hui était-ce encore le cas ? Tandis qu'elle regardait l'homme à ses côtés la demoiselle se permettait de prendre quelques secondes pour la réflexion, elle connaissait le monde des journalistes et des paparazzis non pas parce qu'elle avait été une star où une personne célèbre, mais parce qu'elle avait été l'une de ses journalistes pendant plusieurs années alors elle savait comment sa fonctionnait ... elle savait absolument tout de ce métier et des procédures que ce métier pouvait prendre pour arriver à leurs fins. En y pensant elle se doutait parfaitement que Caden ne serait pas assis à côté d'elle, si il était informer qu'elle était en réalité la journaliste qui avait passer le plus claire de son temps à le descendre dans la presse et bien qu'elle était tenté d'avouer la vérité Mavis ne voulait pas gâcher ce moment en sa compagnie étrange après ce qu'il lui avait fait ... C'est donc après quelques secondes qu'elle répondit au jeune homme en secouant négativement la tête << Oh non je m'en fiche tu sais ils peuvent bien dire ce qu'ils veulent de moi où de nous... au final il n'y as que la vérité qui compte >> bien entendu elle parlait des voisins, mais même si demain elle se retrouvait en première page de couverture d'une magasine de sport elle s'en moquait littéralement << Et puis tu sais je me pense que juste ton retour en ville fait parler et puis tant que sa ne te dérange pas que les gens parle de nous ... fin tu vois ce que je veux dire toi et moi ... ça me va. >> elle sourit doucement à celui-ci en passant ensuite une main sur sa nuque signe qu'elle était un peu épuiser et s'était un peu le cas la journée avait été longue. 

Elle porta doucement son verre à ses lèvres en appréciant le couché du soleil, elle venait presque tout les soirs pour observer ce magnifique coucher de soleil qu'elle aimait tant et bien souvent elle se laissait imaginer à entendre des rires d'enfants ... des rires qui lui appartiendrait. Ne pas être devenue mère est quelques choses que Mavis vie mal au fond d'elle bien qu'elle n'en parlera jamais facilement et surtout pas à l'homme qui la abandonner parce qu'elle n'avait pas été en mesure de lui offrir un enfant. Etre ici était un moyen de s'éloigner de la solitude qui pesait, car même si elle était heureuse d'être divorcer vivre seule pouvait bien souvent être lourd et déprimant. Elle posa après avoir bu une gorgée sont verre sur la table et elle rajouta << Je n'aurais jamais penser revoir le grand Caden ici ... toi qui as fait une si belle vie je t'imaginait sur une île une fois à la retraite >> elle avouait d'une certaine manière avoir penser à lui pendant toutes ses années autrement jamais elle n'aurait pu imaginer le jeune homme sur une île. 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

all these memories seem so old


just the way you are
i swear we were infinite
(mavis) on s'embrasse plus fort comme si c'était la dernière fois... Vide
MessageSujet: Re: (mavis) on s'embrasse plus fort comme si c'était la dernière fois... (mavis) on s'embrasse plus fort comme si c'était la dernière fois... EmptyMer 15 Mai - 16:13

(mavis) on s'embrasse plus fort comme si c'était la dernière fois... 3110862625_1_7_AJtT7pxJ (mavis) on s'embrasse plus fort comme si c'était la dernière fois... 3110862625_1_3_rfleOx5t
« alors on s'embrasse plus fort comme si c'était la dernière fois...» (mavis) on s'embrasse plus fort comme si c'était la dernière fois... 3636071596 mavis lindsay & caden williams


Il a toujours été cet homme sans doute fier et légèrement imbus de lui parce qu’il n’a jamais eu la vie facile. Il a vu sa mère vieillir sans figure masculine à ses côtés, et plongée dans l’alcool elle a pourtant toujours pris soin de son petit enfant. Abandonnée par les hommes qui ne faisaient que rarement leur place à ses côtés cette femme n’offrait que guère sa confiance même si l’un d’entre eux a fini par l’obtenir. Un homme puissant, et riche qui pouvait lui offrir tout l’amour qu’il avait. A condition qu’il le veuille. Caden a passé une enfance et adolescence difficile en sa compagnie car le garçon qu’il était restait méfiant envers cet homme assez pour que ce dernier ne devienne pas un ami. Caden n’avait pas envie qu’on vienne remplacer son père, et se montrait désagréable, autant que l’homme envers lui. Mais à cette époque, Mavis et lui se connaissaient déjà et il n’était pas rare que l’Australien aille vers elle, elle était cette épaule et cette oreille attentive. Elle lui répondit naturellement alors qu’il lui disait qu’avec cette popularité c’était évident que les rumeurs les plus folles allaient circuler. C’est ce que vivait Caden depuis presque vingt ans et si il avait fait la une des journaux aux bras de nombreuses femmes, personnes est inconscient de ce qu’à pu représenter la brunette face à lui il y a plusieurs années. Tous ici le savent mieux que quiconque. « Oh non je m'en fiche tu sais ils peuvent bien dire ce qu'ils veulent de moi où de nous... au final il n'y as que la vérité qui compte » La vie n’avait jamais décidé de l’épargner il en avait conscience il n’y a qu’à voir avec cette journaliste sportive qui lui a souvent mit des bâtons dans les roues. Elle était désagréable avec lui, ne voulant pas lui offrir le bénéfice de doute. Caden l’a mal vécut même si il n’a jamais été du genre à se plaindre. Et il ne témoignera jamais du mal qu’elle a pu lui faire indirectement, à sa réputation à son ego ou encore à ses courses. Ou directement, en racontant tout et n’importe quoi sur son compte juste pour faire du buzz ! Si il venait à la retrouver, à connaître son identité elle passerait un sale quart d’heure, c’était inenvisageable autrement… « C’est ce que je me suis longtemps dis surtout quand une femme a longtemps tenté de me mettre des bâtons dans les roues… Et puis finalement la vérité pour ses autres personnes n’a aucune importance… » Si cela avait un sens pour le pilote de formule un désormais il était bien loin de tout ça, il se refusait de commenter son passé, ses choix. Elles avaient fait parties de lui, à un moment donné et chacun devra l’accepter. Il ne regrette rien. « Et puis tu sais je me pense que juste ton retour en ville fait parler et puis tant que sa ne te dérange pas que les gens parle de nous ... fin tu vois ce que je veux dire toi et moi ... ça me va. » Qu’elle lui ajoute doucement, souriant, apaisée c’est ce que Caden avait l’impression. Lui qui pensait qu’ils se détesteraient à tout jamais, ils avaient réussis à passer un cap. Etrange probablement davantage qu’il mûrit encore des sentiments profonds pour elle, mais ne le dira jamais. Car ce serait totalement une bêtise de replonger la tête la première ! « C’est étrange comme situation, j’y ai pensé à de nombreuses reprises durant ma carrière mais sans vraiment vouloir que ça arrive vraiment… » C’était surprenant, il ne comprenait pas lui-même le sens de sa phrase et pourtant, il était sincère. D’un côté il avait tant souhaité la revoir, s’excuser, redevenir cet enfant insouciant de l’époque qui croyait au grand amour, qui aurait pu décrocher la lune pour ses yeux. Et de l’autre c’était impensable de la revoir, il avait peur de ce qu’elle penserait de lui, de ce qu’elle serait devenue loin de lui. « Je n'aurais jamais penser revoir le grand Caden ici ... toi qui as fait une si belle vie je t'imaginait sur une île une fois à la retraite » Il sourit légèrement à la remarque de Mavis avant d’ajouter, un sourire sur ses lèvres, « tu dois penser que je suis fou la plupart à ma place aurait sans doute fais ça au lieu d’ouvrir un garage dans sa ville natale… Je dois être sentimentale finalement… » Qu’il dit en haussant les épaules avant de rire. Lui sentimentale ? C’est pas vraiment la définition qui le définie le mieux et pourtant c’est un homme bon malgré ses erreurs qui appartiennent au passé maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

all these memories seem so old


just the way you are
i swear we were infinite
(mavis) on s'embrasse plus fort comme si c'était la dernière fois... Vide
MessageSujet: Re: (mavis) on s'embrasse plus fort comme si c'était la dernière fois... (mavis) on s'embrasse plus fort comme si c'était la dernière fois... Empty

Revenir en haut Aller en bas

(mavis) on s'embrasse plus fort comme si c'était la dernière fois...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Airport area :: El matador state beach
-