Partagez|

There is no place better like home - Jason

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ fifthy shades of you
Livia Hollister
En ligne
fifthy shades of you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 08/12/2018
›› Love letters written : 221
›› It's crazy, I look like : Adelaîde Kane
i swear we were infinite

( shooting the moon )
› relationships :
MessageSujet: There is no place better like home - Jason Mar 22 Jan - 10:07

Livia avait beau aimer de tout son cœur son travail, il était vrai qu'elle aimait aussi les fins de journées et le retour imminent à la maison. Oui, parfois elle prenait le temps sur le chemin du retour pour admirer le paysage qui offrait toujours un spectacle magnifique, elle appréciait aussi de partager un verre avec des amis, mais ce soir, elle n'avait qu'une envie : être chez elle. A peine la pendule afficha telle dix-sept heures, que la brune avait déjà atteint la porte de la cage d'escalier. Il était clair que ce soir, elle ne trainerait pas. Il n'y avait non plus aucune raison pour qu'elle reste davantage. Les manuels sur son bureau avait été lu et corrigé, les parutions à venir étaient ok et la liste de ses futurs rendez-vous de la semaine était à jour. Il fallait dire que la nouvelle intérimaire ne chômer pas et faisait vraiment convenablement les choses. Elle descendit les marches deux par deux, ne faisant même pas attention au point de chute de ses pieds, elle voulait quitter cet endroit le plus rapidement et le plus discrètement possible. Ce qui ni l'un, ni l'autre n'était un point fort pour l'américaine. Elle manquait clairement de grâce et ses pas étaient lourds. Certains matins, elle avait l'impression d'être une troupe d'éléphants à elle seule. Une fois la dernière marche franchit, elle poussa la porte la séparant du hall d'entrée, jeta un coup d’œil rapide à la ronde et fila à l'anglaise sans même un signe pour l'hôtesse d'accueil. Elle passerait surement pour une mal polie mais elle n'avait que faire de ce qu'on pouvait penser d'elle. Une fois à l'extérieur du luxueux bâtiment, Livia prit la direction de l'appartement qui n'était qu'à quelques rues. Le vent frais sur son visage lui fit un bien fou, elle était enfin dehors et c'était plaisant après avoir passé la journée entière à l'intérieur. Elle avait même dû prendre sa pause déjeuner au bureau, affreux. Parce que Livia, elle aimait, même quelques minutes avoir un coupure réelle dans sa journée, un aller-retour rapide au café d'en face. Mais elle avait des choses à finir et elle refusait de laisser les choses trainaient encore une journée de plus. Le trajet dura tout au plus, une trentaine de minutes, des minutes qu'elle avait prit calmement. Sur le chemin du retour, elle s'était demandée si Jason serait à l'appartement à son arrivée, mais elle n'avait pas souhaité le déranger, après tout, elle le verrait bien en arrivant. Elle se reprit à deux fois avant de sortir les clés de son sac à main, il fallait dire que c'était un bordel sans nom, digne d'un sac à main féminin. Il y'avait là-dedans des tas de choses dont elle ne se servait jamais mais qu'elle gardait au cas où. Une fois la porte du rez-de-chaussée fermé dans son dos, elle prit une grande inspiration et monta d'un pas lent les marches jusqu'au loft des Hollister. Enfin loft, le mot était faible, pour elle c'était plus un château, qu'un appartement. Il lui arrivait encore parfois de se tromper de pièce en cherchant la salle de bain, ou d'allumer les lumières du salon plutôt que celles de la cuisine. Oui, clairement, elle ne s'y ferait jamais. Mais en passant la porte d'entrée, son coeur se serra. C'était un véritable carnage. A croire qu'une tornade était passé par là. « Jason ? » Elle ne savait pas si c'était une bonne idée, mais ce ne pouvait pas être un cambrioleur, la porte était fermée à double tours. « Jason bordel, t'es où ? Qu'est-ce que t'as foutu ? » Malheureusement, Livia savait de quoi son frère était capable, les choses s'étaient déjà produite, et elle n'était plus vraiment étonnée. Elle escalade les débris de verres, de livres et d'objets qui jonchaient le sol à la recherche de la tête brune de son frère.
Revenir en haut Aller en bas

There is no place better like home - Jason

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Airport area :: Airport area residence
-