Partagez

(lenzo) et ça fait mal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
❉ i choose my own destiny
Crystal Apollinaire
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 15/08/2017
›› Love letters written : 1231
›› It's crazy, I look like : Josephine Skriver.,
i swear we were infinite

( shooting the moon )
› relationships :
(lenzo) et ça fait mal Vide
MessageSujet: (lenzo) et ça fait mal (lenzo) et ça fait mal EmptyJeu 17 Jan - 11:50


et ça fait mal
La jeune femme se regarde dans le miroir, c'est pas vraiment son genre de se maquiller un peu, pas vraiment son genre de se balader en robe non plus, mais ce soir, il paraît que c'est son soir. Une soirée avec ses collègues de boulot, avec le personnel de la salle de sport. Sofia est pile à l'heure. Comme d'habitude. Crystal la remercie d'un sourire. Harry est ravie, ça allège un peu sa conscience, parce que Crystal déteste le laisser seul, déteste passer du temps loin de lui, mais il parait que c'est essentiel dans sa vie de femme de lâcher un peu de leste. Alors, elle soupire un grand coup et sort. Ils ont rendez-vous au Viper Room. La jeune femme prend un taxi, elle n'aura pas beaucoup de temps de trajet, pas assez en tout cas pour finalement décider de faire demi-tour. Pour finalement faire marche arrière. Elle sort de la voiture jaune, donne le pourboire au chauffeur et le regarde s'éloigner. Quand faut y aller, faut y aller. La musique est déjà assourdissante, la lumière des néons l'aveugle quelque peu, ce n'est pas trop son truc ce genre d'ambiance, le genre où les corps sont un peu trop collés les uns aux autres, où la foule est presque étouffante. Crystal rejoint ses amis, sourit, boit un peu aussi, mais pas trop, elle n'a pas envie de s'enivrer, pas envie de se mettre la tête à l'envers. La discussion bat son plein et, la blondinette détaille la salle, laissant ses yeux parcourir chacune des personnes qu'elle voit. Lenzo lui manque. Il n'est pas encore rentré de mission. Elle soupire un peu.

Pourtant, son regard s'arrête sur un grand brun. Accompagné d'une blonde. Elle reconnaîtrait ses traits entre milles. Lenzo. Elle ne sait pas ce qu'il lui fait le plus mal, qu'il soit rentré et qu'il ne l'ai pas prévu ou qu'il soit ici avec une femme collée bien trop à lui. Ça fait mal putain. Les yeux bleu de la jeune femme ne peuvent se détacher de cette image aussi, elle pose son verre sur le comptoir. Elle s'approche mais, dans la foule, il ne la voit pas. Crystal pose sa main sur l'épaule du brun, l'incite à se retourner vers elle. Crystal a le regard noir.

-Merci d'avoir prévenu que tu étais rentré.

Elle jette un oeil à la blonde. "Svetelina". C'est le prénom qu'il prononce lorsqu'il lui dit aurevoir. Sérieusement ? Elle est acerbe. Amère.

-Te prends pas la peine de la congédier. Termines bien ta soirée parce que faut croire que t'étais bien trop occupé pour daigner envoyer au moins un message.
 
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
❉ fifthy shades of you
Lenzo Wyatt
fifthy shades of you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 30/11/2017
›› Love letters written : 420
›› It's crazy, I look like : dj cotrona, le sexy
i swear we were infinite
(lenzo) et ça fait mal Vide
MessageSujet: Re: (lenzo) et ça fait mal (lenzo) et ça fait mal EmptyMar 22 Jan - 21:51

(lenzo) et ça fait mal 2cwomc0
 « je serai pour toi celui qui fait la guerre pour que t'es la paix... » (lenzo) et ça fait mal 3636071596 crystal appolinaire & lenzo wyatt


Ses derniers jours s’étaient enchaînés à vitesse grand V, sans qu’il ne réalise vraiment le moment où s’achève sa mission, jusqu’à ce qu’il se retrouve une énième fois dans cet aéroport. A force, il le connaît par cœur, il connaît chaque recoin, chaque allée. Davantage quand il se souvient encore qu’il y presque une semaine, il était accompagné de Crystal Apollinaire et de son fils, Harry. Ils arpentaient tous les trois l’allée pour récupérer leurs valises. Un week-end à disneyland paris, Lenzo en a mis plein les yeux au petit garçon, sauf que la réalité avait remis les pendules à l’heure. Et Lenzo Wyatt avait finis par disparaître une fois de plus de la vie de Crystal. Une fois de trop, mais pouvait-il faire autrement ? Avait-il le droit de tout abandonner juste pour cette fille ? Il vous répondra non, peut-être trop égoïste, trop arrogant, Lenzo restera toujours ce brun militaire, devenu flic. L’infiltration, jouer avec les sentiments ça coule dans ses veines. Dans le fond, il aime ça, cette adrénaline constante, ce mauvais penchant sur une solitude qu’il n’arrive totalement à effacer de sa vie comme un poison qui se répand en lui. Dans tout son être. C’est plus fort que tout, et ça le dépasse totalement. D’un regard furtif, il cherche un taxi, grimpe dans le premier après avoir jeté son sac dans le coffre. Pendant le temps du trajet, il pianote sur son téléphone quelques messages, principalement codés avant de reconnaître ce qui ressemble à chez lui. Il donne quelques billets, récupère ses affaires et file dans son domicile. S’installant sur le canapé une bonne heure, une bière à la main, le mexicain finit par se préparer quand il voit l’heure. C’est ainsi qu’il se retrouve sous sa douche, l’eau chaude coulant sur son corps mate, cette sensation lui fait autant de bien que de mal, car perdu dans ses pensées, c’est comme si il lui manquait quelque chose. Mais il n’a guère le temps d’y songer davantage, qu’il prend ses affaires et grimpe dans sa bagnole avant de se rendre au viper. Très vite, il repère une femme blonde, flic elle aussi. Ils ont déjà couchés ensembles par le passé, elle a une vie aussi mouvementée que la sienne, Lenzo est bien placé pour le savoir. « Merci d'avoir prévenu que tu étais rentré. » Il sent quelque chose frôlait son épaule, il n’a guère le temps de se retourner vers la personne qu’il reconnaît sans difficulté la voix de Crystal. Accompagné de Svetelina, le brun ne sait pas vraiment comment réagir. Pour dire vrai, il voulait fuir ce moment autant que possible, mais à peine revenue dans sa ville qu’il doit faire face à une réalité qui l’effraie. « Te prends pas la peine de la congédier. Termine bien ta soirée parce que faut croire que t'étais bien trop occupé pour daigner envoyer au moins un message. » Svetelina s’éloigne et il se retourne vers Crystal, comme si de rien était. Dans quel galère il s’était encore mit, si son métier le voulait sûr de lui et débrouillard, pour une fois Lenzo perdait entièrement ses moyens, passant sa main dans sa chevelure. « Je ne pensais pas te voir ici… » Et il est bien là le problème. Il soupire avant de laisser ses fesses s’appuyaient légèrement sur la chaise de bar, « tu t’attendais à quoi Crystal ? » Il était dans un pétrin monumental et le pire vient sans doute de sa dernière phrase, il n’a jamais été en couple avec Crystal, il ne lui doit rien et Lenzo avait ce besoin de se sentir libre. C’est une âme solitaire avant tout…  
Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
Crystal Apollinaire
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 15/08/2017
›› Love letters written : 1231
›› It's crazy, I look like : Josephine Skriver.,
i swear we were infinite

( shooting the moon )
› relationships :
(lenzo) et ça fait mal Vide
MessageSujet: Re: (lenzo) et ça fait mal (lenzo) et ça fait mal EmptyMer 23 Jan - 21:05


et ça fait mal
Le temps était long, bien trop lorsque Lenzo n'était pas la. C'était douloureux le manque qu'il représentait. Ce manque constant qui br la quittait pas. L'inquiétude aussi. Horrifiée à l'idée de s'imaginer qu'il pouvait lui arriver tout et n'importe quoi lorsqu'il était en mission.  Elle ne lui demandait rien la blonde, jamais, parce qu'elle n'était pas du genre à poser d'ultimatum, encore moins à contraindre quelqu'un de la choisir. Parce qu'elle n'avait jamais été le choix de personne elle. Ele avait été celle que l'on blessait, celle qu'on laissait à l'écart, jamais celle qu'on regardait avec des yeux brillants. Elle en avait l'habitude. Alors; elle serait faite  à l'idée qu'elle n'était pas tailler pour aimer correctement. Pour aimer tout court peut être. Autrement que l'amour qu'elle portait à son petit garçon. Pas son genre de squatter ce genre de bar, ce genre de soirée, mais elle avait décidé de se montrer un minimum sociable. Première fois qu'on l'intégrait à un groupe et, elle n'avait pas envie de tout gâcher. Pourtant, rien ne se passait comme prévu, parce que y'a son palpitant qui manque un battement, y'a ses yeux qui se posent sur le grand brun et sur cette blonde pendue à son cou. Elle n'est pas impulsive et heureusement, sinon , elle aurait piqué une crise monumentale. Toutefois. Elle ne compte pas le laisser s'en tirer comme ça. Crystal se fraye un chemin dans la foule. Jusqu'à lui . Jusqu'à son regard surprit de la voir ici. La blonde déguerpit et, croisant les bras sur sa poitrine elle ne le lâche pas du regard, le fusillant sur place.

 -On est deux.  Je te pensais encore en mission .

Est-ce qu'il se rendait seulement compte de l'inquiétude qui les envahissait elle et Harry lorsqu'il partait ? Non. Parce qu'en parfait égoïste qu'il était lui, il passait du bon temps ici. A quoi elle s'attendait ? Elle n'en sait rien. Elle pensait être importante. Avoir réussit à toucher ne serais-ce qu'un peu son coeur. Mais elle se trompait. Lourdement. Et la chute était terrible.

-Je pensais qu'on était important pour toi. Mais je me trompais .

Elle est blessée. Ça se lit dans son regard, dans ses yeux bleu trop sombre.

 
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
❉ fifthy shades of you
Lenzo Wyatt
fifthy shades of you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 30/11/2017
›› Love letters written : 420
›› It's crazy, I look like : dj cotrona, le sexy
i swear we were infinite
(lenzo) et ça fait mal Vide
MessageSujet: Re: (lenzo) et ça fait mal (lenzo) et ça fait mal EmptyVen 25 Jan - 22:18

(lenzo) et ça fait mal 2cwomc0
 « je serai pour toi celui qui fait la guerre pour que t'es la paix... » (lenzo) et ça fait mal 3636071596 crystal appolinaire & lenzo wyatt


Pour la première fois de sa vie, il se sentait mal. Lui à qui habituellement ça ne fait aucun mal, il regarde Crystal à peine, cherchant à fuir son contact et son regard à cet instant. Habituellement, ce que peuvent ressentir les autres ne l’affecte pas, pas plus que ça en tout cas. Il a appris à vivre avec une armure, à se voiler la face. C’est bien la raison pour laquelle, il excelle dans son métier, dans le jeu dans lequel il s’est enfermé tout doucement avec Cassandre, à jouer parfois l’amant parfait. Rien ne l’effleure, rien ne le perturbe. Et pourtant aujourd’hui, tout était différent. Il ne voulait pas la faire souffrir, c’était la dernière chose qu’il voulait et pourtant, il devenait le pire de salop à cet instant. Le pire c’est qu’il s’en rendait compte, tout simplement parce que Crystal a toujours été très importante pour lui. Il ne veut pas la voir dans un état pareil, pas après tout ce qu’il a fait pour elle. Ils ont un lien inexplicable, un lien très fort et pourtant Lenzo doute, l’amour les sentiments ça n’est pas pour lui tout ça, il en est conscient ! « On est deux.  Je te pensais encore en mission » Crystal ne comprend pas à quoi il joue, elle semble le fixer, attendant une quelconque réaction de sa part, une excuse, qu’il la prenne tout simplement dans ses bras comme si souvent. Mais Lenzo reste distant, immobile, à la regarder de loin. Si il comptait juste passer une bonne soirée loin de tout ça, inutile de se rendre à l’évidence, Crystal ne lui laissera aucun échappatoire. « Je viens de rentrer… » Il soupire avant de relever son regard sombre sur son amie. Il ne semble pas vraiment plus perturbé que ça car même si elle reste une personne importante pour lui, il ne désire rien de plus, en tout cas pas dans la précipitation. La vérité c’est qu’il est perdu, qu’il ne sait pas vraiment ce qui est bon pour lui. Si il adore Harry, Lenzo n’a jamais rien éprouvé de tel pour quelqu’un d’autre, et il ne sait pas si il sera quelqu’un de bien pour Crystal.  « Je pensais qu'on était important pour toi. Mais je me trompais » Face au silence du policier, qui reste de marbre Crystal ajoute, amère, vexée, en colère ou peut-être trop triste ; tout semble se confondre dans la tête du brun qu’il n’arrive plus à lire en elle. « Crystal… Je voulais te le dire… » Elle se renferme sur elle, il le sent à sa voix, il le voit à son regard, il reprend alors d’une voix plus douce, plus tendre, en restant distant, une manière bien à lui de se protéger, « Tu sais que c’est faux, tu sais combien j’aime être auprès de vous… » Il était sincère même si ça ne se voyait peut-être pas forcément, Crystal le connaissait assez. Il tenait un sourire en sa direction, un sourire qui ne savait pas de quelle manière il serait accueillis !  
Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
Crystal Apollinaire
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 15/08/2017
›› Love letters written : 1231
›› It's crazy, I look like : Josephine Skriver.,
i swear we were infinite

( shooting the moon )
› relationships :
(lenzo) et ça fait mal Vide
MessageSujet: Re: (lenzo) et ça fait mal (lenzo) et ça fait mal EmptySam 26 Jan - 8:19


et ça fait mal
Un électrochoc. Voilà ce que ça lui a fait lorsqu'elle l'a vu avec cette fille. La jalousie. Elle devait pas pourtant. La blonde ne sait pas pourquoi ce genre de sentiments l'habitent. Il faut son regard Lenzo et elle, elle ne décolère pas. Elle ne sait pas ce qui lui fait le plus mal. Mais elle est déçue, terriblement même. Parce que lorsqu'il part elle et Harry se rongent toujours les sangs, à espérer qu'il ne lui soit rien arrivé et lui, il a été égoïste ce soir. Et c'est ce trait là qu'elle déteste chez lui, cette facette qu'elle ne voit trop peu souvent. Elle ne sait pas sur qu'elle pente elle s'engage mais elle glisse dangereusement Crystal et au fond ça l'effraye tout ça. Mais pas assez pour le laisser s'en tirer comme ça. Pour accepter cette erreur la. Bien qu'il ne semble pas le comprendre, ni le concevoir. Elle se passe la main sur le visage, tente de reprendre contenance et de ne pas laisser sa colère lui exploser en pleine figure. Elle inspire longuement. Crystal secoue la tête. Non, non, non, non il n'en est pas question de cette excuse la.

 -T'étais trop occupé pour prévenir .

Faut croire qu'elle se leurrait et la chute est douloureuse. Tellement. Elle se recule de lui, son moyen de défense à elle. Faut croire qu'elle supporte pas son contact ce soir. Il est plus tendre. Moins froid. Mais ça ne l'apaise pas pour autant. En colère. Tellement blessée.

-Gardes tes mensonges pour toi .

Elle préfère lui tourner le dos et avancer dans la foule. Elle a besoin d'un verre. Pas son genre de boire mais faut croire qu'elle a les nerfs à vifs. Elle le plante la mais y'a pas le temps des regrets là. Ses collègues de travail sont sûrement partit, ou quelque part parmis les milliers de gens présents ce soir. Tant pis. Elle se hisse sur un tabouret, commande un cocktail alcoolisé. Sombre soirée.


 
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
❉ fifthy shades of you
Lenzo Wyatt
fifthy shades of you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 30/11/2017
›› Love letters written : 420
›› It's crazy, I look like : dj cotrona, le sexy
i swear we were infinite
(lenzo) et ça fait mal Vide
MessageSujet: Re: (lenzo) et ça fait mal (lenzo) et ça fait mal EmptyMer 6 Fév - 15:59

(lenzo) et ça fait mal 2cwomc0
 « je serai pour toi celui qui fait la guerre pour que t'es la paix... » (lenzo) et ça fait mal 3636071596 crystal appolinaire & lenzo wyatt


La vie de Lenzo Wyatt est déjà assez compliquée comme ça pour qu’il évite de se mettre une fois de plus dans l’embarras. Ils en avaient mis du temps à construire un semblant de paix, Crystal avait travaillée dur ses derniers temps pour garder ce quelque chose d’unique avec le policier. Elle sait combien il lui est difficile d’accepter les autres dans sa vie, combien la confiance il ne la donne jamais facilement. Avec ce qu’il a vécu enfant rien d’étonnant, il aurait voulu trouver une épaule sur laquelle il aurait pu se reposer enfant. Une oreille attentive qu’il n’a jamais vraiment connu enfant. Quand il a sauvé Crystal d’une mort certaine, il ne l’avait pas fait pour attendre quelque chose de lui. Lenzo s’est toujours battu contre l’injustice et c’est dans cela qu’il est devenu militaire, puis membre de la CIA. Il bouge beaucoup, il n’est que rarement aux Etats-Unis et cela lui convient très bien. Cela lui convenait très bien, jusqu’à ce que Crystal refasse surface dans une vie déjà bien sinueuse, et compliqué à suivre. Ses quelques jours à disney avec elle et Harry lui a fait le plus grand bien, et pourtant Lenzo est conscient qu’aujourd’hui il doit reprendre sa vie. « T'étais trop occupé pour prévenir. » Il ne s’attendait pas à se retrouver aussi rapidement face à la brune. Il n’avait pas voulu la faire souffrir et s’il avait su qu’elle serait là, il ne serait jamais venu, mais ce n’était pas un lieu qu’elle fréquentait habituellement. Il ne l’avait jamais croisé auparavant ici. Et il ne se sentait pas forcément à l’aise alors qu’elle recule d’un pas, pour reprendre une certaine distance qu’il tente, en vain, de supprimer entre eux. « C’est pas ce que tu crois… » Il se contente de dire, sans vouloir en dire davantage. Il avait merdé tout simplement et si il ne voulait pas le reconnaître, il ne lui raconterait pas de bobards ! Pas à elle… « Gardes tes mensonges pour toi. » Elle le savait, il avait ça dans la peau. Elle savait qu’il n’était pas vraiment un flic ordinaire, pas celui qui met des pv ou celui qui arrête juste des petits délinquants. Non lui, c’est les gros poissons d’ailleurs elle jalouse sans doute cette nana qui bosse avec lui-même si elle ignore son identité. C’était peut-être cette blonde d’ailleurs… Il l’observe s’éloigner, silencieusement. Il ne cherche pas à la rattraper, il ne cherche pas à rompre ce malaise entre eux. Il reste juste planter là, à l’observer partir de loin. Il s’installe à quelques mètres sur une table seul, d’ailleurs ils échangent quelques regards avec Crystal, à distance. Il commande un wisky et le boit cul sec dès lors qu'on lui emmène le verre et qu’il le paye aussi vite. Et quand il voit cet homme s’approchait d’elle, il serre les poings. Il l’observe rire lui jetant des regards par moment, Lenzo le paye cher, très cher même !
Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
Crystal Apollinaire
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 15/08/2017
›› Love letters written : 1231
›› It's crazy, I look like : Josephine Skriver.,
i swear we were infinite

( shooting the moon )
› relationships :
(lenzo) et ça fait mal Vide
MessageSujet: Re: (lenzo) et ça fait mal (lenzo) et ça fait mal EmptyMer 6 Fév - 21:22


et ça fait mal
 Elle ne sait pas vraiment pourquoi elle est venue ici. Crystal n'aime pas ce genre d'endroit ne s'amuse pas en buvant et en dansant sur de la musique commerciale, mais elle essayait de se sociabiliser un peu, ou en tout cas de faire l'effort de passer du temps en dehors de la maison et des rendez vous médicaux d'Harry. Si elle avait su elle serait restée chez elle, auprès de son fils, au moins lui, il ne l'a décevant jamais. Et à vrai dire elle ne pensait pas que ce serait un jour le cas du policier, mais le mal est fait sans doute et elle a ma rage au corps. Cette colère sourde grondant dans son ventre, menaçant d'exploser à tout instant. Elle pouvait tout accepter, les absences, les longs départs, l'inquiétude qui la rongeait chaque fois. Mais pas ça. Pas cette fille dans ses bras, pas son retour sans même une nouvelle de sa part, c'était au dessus de ses forces. Elle a mal et elle le lui fait savoir; elle cache pas sa peine Crystal parce que c'est pas son genre de mentir, de dissimuler, elle est probablement trop honnête, trop entière.  Plus il parle plus il s'enfonce. Il trouve pas les mots qu'il faudrait le brun et, tant pis pour lui. Elle créait une certaine distance entre eux, quelle veut maintenir parce que faut croire que y a que comme ça qu'il comprend qu'il a été trop loin. Une fois. La fois de trop ? Elle n'en sait rien.

 -Je ne veux plus t'entendres .

Elle secoue doucement la tête, retourne au bar.  Y'a cet homme qui se pose à côté d'elle alors qu'elle boit une gorgée de son cocktail. Elle rencontre le regard du policier, ils se cherchent indéniablement mais elle n'est pas prête à décolérer pour autant. L'homme lui parle, elle rie par politesse mais ça n'atteint pas ses yeux. Parce qu'elle est meurtri par ce qu'il vient de se passer. Toutefois elle tente de faire bonne figure, elle peut faire un effort même si elle n'est pas à l'aise avec les hommes. Enfin presque tous. Il tente de l'embrasser, Crystal détourne la tête, les lèvres de l'homme atteignant sa joue au lieu de sa bouche. Un frisson de dégout la submerge. Elle ne supporte pas qu'on la touche, elle n'y arrive pas, de trop mauvais souvenirs remontant à la surface. Faut croire qu'il n'y en a qu'un capable de la prendre dans ses bras sans qu'elle ne veuille s'échapper, mais il semblerait qu'il ai brisé un morceau de son coeur ce soir. Le regard noir que lance l'homme en face d'elle l'incite à reculer alors qu'il lui attrape fortement le poignet. Elle sait se défendre pourtant mais faut croire qu'elle est trop tétanisée pour faire  quoique ce soit. Qu'est-ce qu'il lui avait prise de venir ici.





 
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
❉ fifthy shades of you
Lenzo Wyatt
fifthy shades of you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 30/11/2017
›› Love letters written : 420
›› It's crazy, I look like : dj cotrona, le sexy
i swear we were infinite
(lenzo) et ça fait mal Vide
MessageSujet: Re: (lenzo) et ça fait mal (lenzo) et ça fait mal EmptyMar 12 Fév - 10:14

(lenzo) et ça fait mal 2cwomc0
 « je serai pour toi celui qui fait la guerre pour que t'es la paix... » (lenzo) et ça fait mal 3636071596 crystal appolinaire & lenzo wyatt


Enfant des rues Lenzo, n’arrive pas toujours à reconnaître qui est dans son camps, et qui ne l’est pas. Son boulot le veut sûr de lui, courageux mais surtout qu’il puisse détecter qui est de son côté ou l’inverse. Dans la vie de tous les jours, quand Lenzo ne doit pas jouer derrière ce masque, il est mis à nu. On cherche à le déstabiliser, toujours. Et si il ne s’attendait pas à voir Crystal dans ce lieu il ne pouvait pas faire comme si de rien était. Il le sait, l’amour n’est pas quelque chose qui l’attire, qui est fait pour lui. Il ne veut pas donner signe de vie, signe qu’il est amoureux alors qu’il ne sait même pas ce que cela fait au fond de lui. Lenzo Wyatt est plutôt de ce genre à fuir tout contact même visuel avec des probables sentiments qu’il n’arrive pas toujours à percevoir comme un signe ou un appel de paix. Crystal le regarde, elle le toise même du regard alors que le policier reste silencieux, ne sachant même pas si il devait la rattraper, ou se faire pardonner. A quoi bon de toute façon ? Qu’à t’il à lui offrir à part ses moments d’angoisses, ses peurs incessantes que sa mission se finisse mal et qu’il ne meurt dans un coup fatal ? C’est cela sa vie aujourd’hui et pour rien au monde il rendra ses armes, ni son uniforme. Il ne retournera jamais dans le civil car il a trop besoin de ses missions pour affronter un passé qu’il cherche à éviter, qu’il cherche à tourner la page même si cela est compliqué pour lui. Enfant de personne, Lenzo a grandi bancal, en boitant et être rentré dans la CIA lui a permis de devenir un nom, un homme sur lequel on pouvait compter. Et pas que l’enfant d’une ivrogne droguée et d’un criminel qui pourrit en taule ! « Je ne veux plus t'entendres » Ça aurait dû être le déclic, le déclic pour percer cette putain de carapace de la jeune femme. Ça aurait dû être elle plus qu’une autre. Plus que Svetelina. Mais avec Svetelina il n’y a aucun sentiment, elle n’attend rien de lui que des baisers langoureux, des nuits à lui crier son nom dans un lit chahuté. Crystal elle c’est tout l’inverse. Et c’est pour cette raison qu’il la laissera partir, lui tourner le dos car Lenzo est effrayé par ce qu’il ressent pour cette femme. Lui qui se croyait au-dessus de tout ça. Lui qu’on pensait insubmersible, coule à petit flot, sans même s’en rendre compte. Pathétique, alors qu’il s’installe à la première table qu’il voit. Crystal lui tourne le dos et il la contemple de dos avant qu’ils n’échangent un regard. Svetelina verrait ça, elle viendrait sans doute le voir, le câliner et l’enterrer aussi indirectement. Mais quand Lenzo vit s’agiter devant lui un homme qui semblait n’avoir d’yeux que pour Crystal. Sa Crystal, son sang en lui bouillait. Cela ne fît qu’un tour dans sa tête surtout quand il vît l’homme prendre le bras de la jeune femme pour la retenir. Son corps se raidit, ses membres ne répondant plus en rien et son visage. Son visage devient d’une extrême violence, d’une froideur qu’ici inégalable. Il ne voulait pas jouer au cow-boy, enfin peut-être bien que si, son métier y est pour quelque chose. « Dégage, connard ! » Lenzo ne perdait pas une minute, pas une seconde de plus pour s’engouffrer entre Crystal et l’homme, qui lâcha la main de la jeune femme, tétanisée. Le coup violent que lui assène Lenzo, méconnaissable à cet instant présent tant sa fougue, et sa colère monte en lui. Les paroles de Crystal se résonne dans sa tête et il semble évident que Lenzo devait trouver le coupable, le seul de cette mascarade et qu’il a trouvé le parfait blaireau pour assouvir sa peine et son arrogance. D’un geste méprisant, Lenzo releva son tee shirt, assez pour que l’homme y décerne son arme, et un sourire diablement hautain se dessine au coin de ses lèvres alors que Crystal se trouve juste derrière lui et ne voit pas toute la scène qui se déroule dans la boite de nuit sombre. Lenzo se jette sur l’homme sans lui laisser le temps de partir, sans lui laisser une occasion d’attaquer en premier, bien amoché par les nombreux verres d’alcool qu’il a du boire, il ne répond qu’au coup avec hésitation et sans aucune préméditation dans ses actes alors qu’en face de lui, se tient un agent de la CIA plus déterminé que jamais à lui faire payer sa minable soirée comme si il suffisait de ça pour que Lenzo se sente mieux…
Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
Crystal Apollinaire
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 15/08/2017
›› Love letters written : 1231
›› It's crazy, I look like : Josephine Skriver.,
i swear we were infinite

( shooting the moon )
› relationships :
(lenzo) et ça fait mal Vide
MessageSujet: Re: (lenzo) et ça fait mal (lenzo) et ça fait mal EmptyMar 12 Fév - 22:29


et ça fait mal
 A quoi elle s'attendait ? Elle ne sait pas. Ne sait plus. Est-ce que c'est mal d'espérer ? Mal de courir derrière une mirage ? Parce que c'est bien ce qu'il est, une oasis dans le désert. Une illusion éphémère dans la tristesse de son existence. Mais ce soir il l'a ramené à la réalité. Et c'est violent. Trop. Elle a pourtant l'habitude d'encaisser les coups durs. L'habitude de se prendre des claques dans la figure mais faut croire que dans ses bras elle s'était cru intouchable sans se douter qu'en réalité c'est lui qui la blesserait le plus. Elle le déteste à ce moment là. Faut croire qu'elle pensait le pire derrière elle. Les mains de son oncle sur elle. La douleur dans son corps. Son passé dans la prostitution. La maladie d'Harry. Tant de choses qu'elle pensait laisser derrière elle, mais le passé fini toujours par nous rattraper tôt ou tard. Et aujourd'hui elle est blessée d'une toute autre manière. Mais toujours par un homme. Elle le voyait différent, avec un regard qu'elle n'adressait à personne d'autre que lui. Et, la constation de savoir qu'il est si facile pour lui de la blesser lui fait peur. La fait douter. Trop incertaine. Trop fragile. Difficile d'obtenir sa confiance mais tellement facile de la perdre. Assise sur son tabouret elle a envie de rentrer, ne sait pas bien ce qu'elle fiche ici. Cet homme à côté d'elle, ma jeunesse femme le voit sans le voir. Riant poliment pour ne pas le froisser, pour ne pas se montrer plus froide qu'elle ne l'est habituellement. Mais elle février s'en douter que les hommes sont tous les mêmes. Qu'ils n'attendent qu'une chose d'elle. Sa main sur son poignet la fait tressaillir. Elle a envie de vomir, de se gratter jusqu'à faire disparaître le toucher de l'inconnu. Elle n'arrive pas à réagir. C'est Lenzo qui le fait à sa place. Il est là. Toujours. Mais elle ne réagit pas. Ni arrive pas. Encore terrifiée de ce qu'il vient de se produire. Si le brun n'était pas intervenu qu'est-ce qu'il se serait passé ? Elle le sait. Et elle en tremble de terreur. Parce que ça se répète encore et toujours. Parce que ce putain de secret reste profondément marqué en elle. Les coups raisonnent et lorsque Lenzo se jette sur lui et la blonde sait qu'elle doit réagir et vite. Parce que ça risque de finir en véritable bain de sang et parce que malgré tout elle a toujours la peur au vente en ce qui concerne le brun. Le seul homme qu'elle a accepté dans sa vie. Lui qui sait l'atteindre mieux que personne.  Elle descend rapidement de son tabouret, menaçant de se casser la figure alors qu'elle lui attrape le bras, avant que son poing ne s'abatte davantage sur le type au sol.

-Lenzo arrêtes.

Incontrôlable. Elle ne l'a jamais vu dans cet état. Un visage qu'elle ne lui connaît pas. Est-ce que c'est réellement pour elle qu'il se met dans cet état ? Elle en doute. Pourquoi le ferait il ? Elle ne représente rien. Ne se leurre pas là dessus. Parce qu'il a réduit la proximité qu'ils avaient à néant. Mais pour le moment elle laisse ça de côté. Elle doit le calmer. La blonde murmure doucement à son oreille:

-Stop. On s'en va d'ici.

La jeune femme se lève, l'attire doucement à elle, tourne les talons avant qu'il ne change d'avis et l'entraîne hors de la boîte.  Loin de tout ce grabuge. L'air frais lui mord le visage mais c'est le cadet de ses soucis. Y a ses mains sur le visage du brun qui constate les dégâts, qui cherchent à réparer ce qui est cassé. Parce qu'il en a reçu des coups et même s'ils étaient moindres à côté des siens, il est tout de même blessé. Encore tremblante de ce qui vient de se passer, elle souffle doucement:

-Tu n'avais pas à faire ça.




 
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
❉ fifthy shades of you
Lenzo Wyatt
fifthy shades of you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 30/11/2017
›› Love letters written : 420
›› It's crazy, I look like : dj cotrona, le sexy
i swear we were infinite
(lenzo) et ça fait mal Vide
MessageSujet: Re: (lenzo) et ça fait mal (lenzo) et ça fait mal EmptyMer 13 Fév - 15:12

(lenzo) et ça fait mal 2cwomc0
 « je serai pour toi celui qui fait la guerre pour que t'es la paix... » (lenzo) et ça fait mal 3636071596 crystal appolinaire & lenzo wyatt


Il y a des choses qui ne devraient jamais ressortir et Lenzo Wyatt cet enfant des rues, le sait mieux que quiconque. Enfant meurtrie par des scènes de violences Lenzo a grandie dans le quartier malfamé de los angeles et dire que cela ne l’a pas marqué serait mentir. Il n’a jamais pu supporter qu’un homme s’en prenne aux femmes, et cela depuis toujours, depuis enfant. Peut-être parce qu’il observait déjà sa mère se faire battre par celui qui était censé être son père biologique qui n’a jamais voulu d’enfant. Elle préférait qu’elle le frappe elle, que ce bébé qui sous les coups pleurait. Quand Lenzo a commencé à savoir marcher, il observait cette femme se faire battre par d’autres hommes, parce qu’elle buvait, parce qu’elle était soumise. Si à l’époque, il ne connaissait rien de ce monde, trop petit, trop rêveur, la vie a fait de Lenzo Wyatt un homme arrogant, violent, se renfermant derrière une carapace, davantage quand dès ses cinq ans il a fait le tour des maisons parce que sa mère venait de l’abandonner. Les hommes depuis Lenzo les déteste plus que de raison et il a finit par retrouver le bon chemin quant à ses dix-huit ans il a pris son sac à dos et est rentré dans le monde du travail. Les militaires sa plus belle expérience, celle qui lui a donné cette stabilité tant recherchée. Cet amour pour son peuple et les hommes alors que ceux-là lui avaient tout prit, jusqu’à sa propre dignité. Lenzo Wyatt n’est plus le même homme, et c’est la raison pour laquelle il n’a jamais offert son cœur à quiconque. Qui voudrait d’un homme comme lui dans sa vie ? Qui accepterait d’un homme avec un passé si trouble ? Lenzo est fou, fou devant cet homme qu’il frappe sans relâche. Sa main en sang ne le dérange pas, il aimerait prendre son arme et lui tirer en plein cœur. L’achever comme il avait voulu achever Crystal au moment même où il l’a retenu ! Lenzo ne supporte pas cette image et à cette seule pensée, il lui crache en pleine figure alors que l’homme n’est pas en moyen de riposter. « Lenzo arrêtes. » Crystal se jette sur son ami pour le retenir, elle le tire vers elle, mais prit dans une colère qu’il ne maîtrise pas lui-même, Lenzo veut l’achever. Déstabilisé par Crystal, l’homme en profite pour se jeter à la gorge du policier pour lui rendre les coups, quelques hommes interviennent quand ils voient que Crystal tente désespérément de les séparer. « Stop. On s'en va d'ici. » Elle se relève, obligeant doucement Lenzo à la suivre. Il ne veut pas, il hurle dans tout le bar, le sang dégoulinant et laissant place à quelques bleus par ci par là. Sa haine pour ce genre d’individu est si atroce qu’il ne supporte plus d’avoir le visage de sa mère dans ses pensées. Il n’a pas supporté de voir ce rire moqueur, ce sourire cynique de cet homme pour Crystal. La seule qu’on ne doit jamais touché. A son passage jusqu’à la sortie, tous les regards sont posés sur eux mais Lenzo n’y fait pas attention. Il a le regard empreint d’une noirceur encore inconnue. Il aurait voulu le détruire de ses propres mains, ses propres doigts lui brisant sa nuque. Bon sang qu’est-ce qu’il aurait aimé à côté de ça, il sent la fraîcheur du vent sur son visage, l’adrénaline qui redescend petit à petit. « Tu n'avais pas à faire ça. » Elle est immobile en face de lui, il ne comprend pas ce sentiment qui s’échappe de lui à cet instant, qui le liera à jamais à cette femme qui lui fait face. Qui est tremblante mais qui trouve les mots pour l’apaiser, le touche de sa peau si délicate et fragile, une poupée à sa merci. Qui serait capable de tout pour ce mexicain. « Crystal, je veux le tuer ! » Il répète toujours et encore comme si c’est la seule phrase qu’il arrive à sortir. Il reste quelques secondes, à observer la jeune femme le cœur vrillant, qui s’ouvre en deux et ses images qui se répètent. Inlassablement. Sans filtre. Sans protection. Il est calme, trop calme, sa cage thoracique respire malgré tout, et dans une désinvolture il repousse Crystal qui vient de mettre le visage de Lenzo entre ses mains et hurle, « je vais le tuer ! » Il avance, il veut y retourner au combat lui ! Mais on ne le laissera plus rentrer les vigiles sont à l’entrée, qu’importe à l’heure actuelle c’est Crystal qui le retient, « laisse-moi faire, s’il te plait… » Il implore, à voix basse alors qu’elle le retient. Il le sait que trop bien, elle ne le laissera jamais passé mais c’est plus fort que lui cette demande, cette supplication.
Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
Crystal Apollinaire
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 15/08/2017
›› Love letters written : 1231
›› It's crazy, I look like : Josephine Skriver.,
i swear we were infinite

( shooting the moon )
› relationships :
(lenzo) et ça fait mal Vide
MessageSujet: Re: (lenzo) et ça fait mal (lenzo) et ça fait mal EmptyMer 13 Fév - 21:28


et ça fait mal
 La violence s'est insinuée dans son quotidien il y a plus de huit ans, alors qu'elle était encore une enfant sa l'âge ingrat de l'adolescence. Elle n'aura pas au le temps de connaître les premiers émois amoureux. En constant déplacement , le monde des forains n'est pas un univers simple. La fête foraine, lieux de magie lorsqu'elle n'était encore qu'une petite fille. Véritable cauchemar lorsqu'elle avait grandit. Encore naïve. Cet homme. Ce lien du sang. Il lui avait tout prit ce soir là, alors que l'odeur de la barbe à papa flottait dans l'air, une odeur qu'elle déteste aujourd'hui, qui lui donne envie de vomir. Ses parents ne l'avait pas soutenu, parce que dans leur milieu on ne dénonçait pas la famille, on préférait fermer les yeux plutôt que de trahir alors, on lui avait rit au nez. L'avait traité de menteuse. Douleur tenace. Terrible et qui ne cicatriserait jamais. Lenzo cogne, fort. Très fort. Et la blonde ne peut pas le laisser faire, ne peut pas accepter qu'il se fasse du mal pour elle. Elle se jette sur lui et tente de lui faire entendre raison, mais  c'est difficile parce qu'il ne le veut pas. Parce qu'il est bien trop énervé pour arriver à discerner quoique ce soit. Aussi, elle l'entraîne dehors, loin de cette atmosphère violente, loin de ce climat de haine. Le vent est violent ce soir là, faut croire que tout est à leur image non ? Ses yeux bleus ne le quitte pas, alors qu'elle essaye de l'apaiser. Elle secoue la tête, murmure:

-Tu ne tueras personnes ce soir.

Il fonce vers la porte, prêt à tout détruire sur son passage. Les vigiles, les gens, tout. Mais elle s'interpose encore une fois. Malgré sa supplique, malgré la peine qui émane de la voix du brun. Une détresse qui ressemble tellement à la sienne. Les bras autour de de sa taille elle le tient fort contre elle, posant sa tête sur le torse de Lenzo. A l'endroit où se loge son coeur. Elle ne le lâche pas, ne le peut pas. Tant que son palpitant n'aura pas reprit un rythme normal, tant que la colère n'arrêtera pas de couler dans ses veines. La blonde répète inlassablement:

-Ne fait pas ça...




 
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
❉ fifthy shades of you
Lenzo Wyatt
fifthy shades of you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 30/11/2017
›› Love letters written : 420
›› It's crazy, I look like : dj cotrona, le sexy
i swear we were infinite
(lenzo) et ça fait mal Vide
MessageSujet: Re: (lenzo) et ça fait mal (lenzo) et ça fait mal EmptyMer 20 Fév - 14:45

(lenzo) et ça fait mal 2cwomc0
 « je serai pour toi celui qui fait la guerre pour que t'es la paix... » (lenzo) et ça fait mal 3636071596 crystal appolinaire & lenzo wyatt


Loin de la violence que cet homme lui renvoie, Lenzo écoute le vent et laisse la fraîcheur de l’extérieur l’envahir de tout son être. Il tente par tous les moyens de laisser la voix de Crystal le guidait bien au-delà de ses envies meurtrières, de ses regrets qui le hanteront à jamais. Parce que Lenzo Wyatt est un homme sincère, droit qui aurait pu mal finir. Il aurait pu facilement devenir un délinquant, un homme qu’on voudrait détruire en prison, qu’on finirait par tuer à petit feu. Bravant les interdits, il connaît ses limites, et ce soir plus que jamais, il les a atteints. Il est résigné, elle ne le lâche pas, lui murmure de ne pas faire ça. Elle tente en vain d’adoucir son cœur. Un cœur empreint d’une noirceur qu’elle n’avait encore jamais vu en lui. Elle est prête à découvrir ce qui le hante depuis enfant, ce pourquoi il a fui l’Amérique depuis ses dix-huit ans. Ce pourquoi il est devenu policier par la suite. Suite d’une blessure et que le militaire de l’époque n’a jamais pu vraiment soigner. Partir au combat demande beaucoup d’énergie, et Lenzo n’en avait pas les moyens, on l’a forcé à rentrer au pays, à revenir sur sa terre natale. Il en a mis du temps à s’en remettre mais sans ça, il n’aurait jamais rencontré cette femme qui se tient debout face à lui. Sans ça il ne lui aurait jamais sauvé la vie. « Tu ne tueras personnes ce soir. » Sa voix est délicate, douce, elle cherche à le toucher au plus profond de lui, elle est la seule capable de ça. Lenzo est pourtant meurtri, un cœur fragile qu’il ne montre jamais. Jamais à part ce soir où ses actes ont dépassés ce à quoi Crystal pensait. Il l’implore, sa voix est di basse mais elle ne transige pas, elle le garde à proximité d’elle, cherche à panser ses plaies. A ce qu’il devienne différent que ce visage dont elle ne se doutait pas. Est-ce possible, qu’elle le calme ? Son visage sur le torse du jeune homme, elle écoute battre son cœur jusqu’à ce qu’il respire normalement. « Ne fait pas ça... » Elle répète inlassablement ses quelques mots. Parce que Lenzo c’est cette force qu’elle n’a pas quand il est loin d’elle. C’est cette force tranquille, qui est calme et intransigeant et quelques secondes après, qui s’emporte sans rien maîtriser de ses angoisses. Crystal est fou de cet homme, il ne s’en rend pas compte, il cherche à couper le contact, il ne veut pas se calmer, il sent son sang bouillir, jaillir de tout part en lui comme un volcan déchaîné. Que des humains voudraient calmer, sans conviction. Il la supplie encore, minable, pathétique. Après plusieurs minutes, il se laisse tomber tout le long du corps de Crystal, se retrouvant assis sur le goudron froid et dur de la rue. Il tient les jambes de Crystal, et se laisse aller à des confidences. Des choses presque inaudibles, incompréhensible sauf pour elle, Crystal. Il a mal et la jeune femme pourrait le voir sans même le regarder. Il y a juste à écouter sa voix, une voix atroce, une voix meurtrie. « Je veux toute les sauver… » Sa mère, cette image qu’il conserve dans sa tête alors qu’elle l’a abandonné, jamais il n’en avait parlé auparavant, à croire qu’il n’avait jamais eu de parents Lenzo mais c’est faux !  
Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
Crystal Apollinaire
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 15/08/2017
›› Love letters written : 1231
›› It's crazy, I look like : Josephine Skriver.,
i swear we were infinite

( shooting the moon )
› relationships :
(lenzo) et ça fait mal Vide
MessageSujet: Re: (lenzo) et ça fait mal (lenzo) et ça fait mal EmptyJeu 21 Fév - 6:47


et ça fait mal
 L'emmener dehors, c'et la seule chose qui lui vient à ce moment là. L'éloigner de cet endroit, lui faire reprendre contenance. Il fait froid. Parce que l'hiver règne encore en maître sur Los Angeles. Et sur le coeur de Lenzo ce soir. Un visage qu'elle n'avait jamais vu chez lui, il ne l'effraie pas pour autant, parce qu'il a des fêlures lui aussi malgré ce visage parfait qu'il arbore pour elle en toutes circonstances. Mais pas ce soir et, elle ne lui en veut pas. En revanche, elle ne peut pas le laisser comme ça. Aussi démunie et désemparé. Elle souffle doucement contre lui. Non. Il ne tuera personne ce soir. Et en dehors de ses missions elle veillera à ce que ce ne soit pas le cas. Le serrant dans ses bras, tête sur son torse, elle écoute les battements de son coeur, des battements irréguliers, qui s'emballent sous le coup de l'adrénaline. Elle ne le lâche pas, ses petits bras le serrant contre elle jusqu'à ce qu'il retrouve une respiration normale, adéquate. Il est le pilier de sa vie le brun, même s'il ne s'en rend pas compte, même si ça lui semble illusoire. C'est pourtant tellement réel. Est-ce qu'elle est capable elle d'être celle qu'il lui faut ? Et lui de la protéger toute une vie ? Elle ne sait pas. Ne sait plus. Préfère ne pas y penser parce que c'est plus facile de fermer les yeux sur l'évidence. De le nier. Lenzo se laisse glisser le long de son coeur, et ça lui arrache le coeur de le voir dans cet état là. Elle connaît son passé compliqué. Enfin, en partie. Il a ses secrets et elle a les siens. Alors qu'il tient ses jambes, la jeune femme s'agenouille doucement devant lui. Ses mains sur les joues du brun, elle souffle doucement:

-Tu ne peux pas changer le passé Lenzo.

Elle était bien placée pour le savoir. Le sien elle aurait voulu le supprimer, l'effacer, le réecrire entièrement. Mais c'était impossible. Ses névroses. Ses colères. Elle les perçoit. Ses mains qui glissent sur ses épaules, son regard qui plonge dans le sien, ses lèvres qui effleurent ses joues, son front, qui tentent de le calmer.

-Tu ne peux pas continuer à t'en vouloir. Tu es quelqu'un de bien.

C'est son coeur qui parle c'est certains. Elle tente de le ramener à elle, de l'éloigner de ses peurs et de ses angoisses dans lesquelles il semble s'être plongé. Ses lèvres qui frôlent les siennes, elle murmure doucement:

-Tu es mon essentiel.




 
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
❉ fifthy shades of you
Lenzo Wyatt
fifthy shades of you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 30/11/2017
›› Love letters written : 420
›› It's crazy, I look like : dj cotrona, le sexy
i swear we were infinite
(lenzo) et ça fait mal Vide
MessageSujet: Re: (lenzo) et ça fait mal (lenzo) et ça fait mal EmptySam 23 Fév - 22:44

(lenzo) et ça fait mal 2cwomc0
 « je serai pour toi celui qui fait la guerre pour que t'es la paix... » (lenzo) et ça fait mal 3636071596 crystal appolinaire & lenzo wyatt


Lenzo Wyatt est un homme détruit par des années de mensonge, un homme qu’on aimerait à terre pour bien des raisons. Mais Lenzo mieux que quiconque a toujours réussit à se relever. De ses pires cauchemars, de ses pires hantises qui l’ont longtemps suivi comme un chien enchaîné. Il a grandi, il est devenu quelqu’un de bien. Mais trop tard pour qu’il s’en remette alors il boit pour oublier, il boit pour survivre dans un monde où il n’a plus sa place. Il le sait, et ce soir c’est la goutte d’eau de trop. Il accepte tout. Il accepte tout sauf qu’on touche à elle. Sa Crystal, cette femme pour qui son cœur s’emballe de trop alors qu’il réfute tout sentiment pour elle. Parce que Lenzo n’a jamais osé vraiment donner sa confiance à quiconque. Pour qu’on le détruise encore ? Pour qu’on le traîne dans la boue ? « Tu ne peux pas changer le passé Lenzo. » Elle s’était agenouillée devant lui, elle lui tenait ses mains, elle touchait sa peau. Elle heurtait son cœur sans le savoir. Elle le touchait au plus profond de son âme sans le vouloir. Parce que Lenzo Wyatt et Crystal Apollinaire ne font plus qu’un. Même si le policier ne veut pas, même si il ne veut pas offrir son cœur à une autre personne. Parce qu’il n’est pas prêt à rompre avec cette solitude dans laquelle il se plaisait. Parfois, souvent. Parce qu’il n’avait pas eu le choix à l’époque. Avant qu’elle n’entre dans sa vie et qu’elle s’y fasse une place. Une place importante, une place qu’on ne remplace pas. Il relève son regard empreint d’amertume dans celui de Crystal. « Mais pourquoi ? » Il demande d’une voix naturelle et lisse. Tremblante aussi. Comme si il était perdu dans ses propres pensés. Il ne veut pas accepter le fait que cela soit normal, qu’il ne pourra jamais revenir en arrière. Il ne peut pas accepter qu’on ne veuille pas qu’il retente sa chance. « Tu ne peux pas continuer à t'en vouloir. Tu es quelqu'un de bien » Elle rajoute, d’une douceur inégalable. Elle lui parle avec son cœur. D’un cœur vivant à un cœur mort par la fatigue, par toute cette agitation autour de lui. Mort par des années où il apprend à vivre seul, sans famille, sans attache. « Je suis mauvais Crystal. » Il le hurle, il hurle sa douleur, il hurle sa peine et pas même les mots rassurants de Crystal feront quelque chose, il reprend alors coupant ce silence pesant, d’une voix délicate désormais, d’un murmure, une plainte que seule elle pourra entendre, « je suis le pire connard des fils que le monde n’est jamais connu ! » Il serre les poings, il relève alors lentement ses yeux empreints d’une dangerosité sans nom en direction de la jeune femme. Il aimerait tant qu’elle n’est pas à assistée à ça, et pourtant elle est la seule qui arrive à le calmer, à l’apaiser, là même où la vie le détruit, le repousse dans ses profonds retranchements. Elle pose ses mains contre son visage et lui dit tout bas, « tu es mon essentiel. » Quand elle frôle les lèvres du policier Lenzo ne réfléchit pas, il complète cette infime distance pour les plaquer avidement contre les siennes. En l’espace d’un instant, plus rien autour de lui n’a d’importance. Plus rien n’existe, et son cœur revît dans une passion déchaînée, presque étrange d’ailleurs. Il ne s’y attendait pas, mais c’est tellement plaisant de sentir les lèvres de Crystal, peut-être parce qu’il a longtemps espéré. Il a longtemps voulu passer le cap sans jamais y parvenir. Sans jamais dépasser la ligne, et aujourd’hui, plus que jamais sa présence le libère de ses hantises, de ses peurs. Le baiser en dit long sur ses sentiments envers la jeune femme car cette passion qui déferle en lui, est aussi dévastatrice qu’un tsunami qui rase tout sur son passage. Et pourtant tout se dessine devant lui, c’est fluide et limpide et il profite pour la prendre par la taille et l’installer auprès de lui, alors qu’ils sont en pleins milieu du passage, sur un trottoir froid et dur, mais ça Lenzo n’y pense même pas !  
[
Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
Crystal Apollinaire
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 15/08/2017
›› Love letters written : 1231
›› It's crazy, I look like : Josephine Skriver.,
i swear we were infinite

( shooting the moon )
› relationships :
(lenzo) et ça fait mal Vide
MessageSujet: Re: (lenzo) et ça fait mal (lenzo) et ça fait mal EmptyDim 24 Fév - 22:17


et ça fait mal
 Fuir. Cristal n'avait fait que ça toute sa vie, parce que c'était le seul moyen pour elle d'échapper à ses souvenirs, de se reconstruire.  On l'avait mise à terre, lui avait fait mal plus que de raison, détruit son corps et son âme encore et encore parce que les autres ne savaient faire que ça, parce que même sa famille n'avait pas été capable de la protéger. Personne n'en avait été capable jusque là. Jusqu'à ce que Lenzo la trouve dans cette ruelle déserte ce soir là. Jusqu'à ce qu'il démantèle le réseau de prostitution dans lequel elle avait plongé pendant plusieurs années. Jusqu'à ce qu'il se fasse une place dans sa vie et celle d'Harry. Et, elle ne voulait plus l'en laisser en sortir. Parce qu'elle ne pouvait pas accepter d'être blessé par lui. Parce que son coeur ne pouvait plus supporter d'être déçu. Encore moins par la seule personne hormis son fils qui compte pour elle. Il était entré dans leur vie comme un ouragan et elle s'était laissée emporter par sa douceur. Sa tendresse. Elle s'agenouille près de lui, incapable de le voir dans cet état sans réagir, sans être là pour oui. La jeune femme essayé de l'apaiser par sa peau, par ses mains contre les siennes, par ses mots aussi. La blonde comprend qu'il est en proie avec ses démons , plongé dans son terrible passé, d'une mère qu'il n'a pas su protéger.

-Tu dois avancer Lenzo. Tu vas te faire du mal en regardant en arrière.

Il crie Lenzo. Il hurle sa rage et sa rancoeur envers lui même et Crystal secoue doucement la tête. Ça elle ne peut pas l'entendre. Elle ne peut pas l'accepter. Parce qu'elle aimerait qu'il se voit de la même façon qu'elle le voit elle. A ses yeux il ne sera jamais cet homme alcoolique, il ne sera jamais cet être dangereux et méprisable. Véritable héros qui l'avait arraché à la terrible existence qu'elle menait.

-Tu es la personne la pus merveilleuse que je connaisse.

Elle souffle doucement. De tout son coeur. De toute son âme. Le voir dans cet état lui arrache le coeur, elle veut l'apaiser, le calmer aussi, elle ne peut s'empêcher de penser qu'au fond c'est peut être sa faute tout ça. Quelle est peut être celle qui a provoqué tout ces dégâts. Ses lèvres effleurent doucement son visage, elle veut le voir retrouver la paix et, lorsqu'il vient poser ses lèvres contre les siennes, elle sent son coeur s'emballer à une vitesse folle. Son premier baiser. Parce que si jusqu'à maintenant son corps avait été maltraité, elle n'avait jamais accepter qu'on l'embrasse, estimant que c'était sûrement la chose la plus précieuse qu'elle ai. Elle passe ses mains dans les cheveux du brun, alors qu'il l'attire à elle. La jeune femme oublie le temps, l'endroit où ils se trouvent, tout. Elle ne saurait pas mettre de mot sur ce qu'elle ressent ni sur ce qui est entrain de se produire mais elle ne peut plus supporter qu'il soit loin d'elle. Encore moins dans d'autre bras que les siens. Mais elle, est-ce qu'elle est capable d'être assez bien pour lui ? Elle a tellement de fêlures que ça lui semble impossible. Crystal n'arrive pas à réfléchir. N'y arrive plus. Lorsque leurs lèvres de séparent, elle est à bout de souffle, fébrile entre ses bras. Ses yeux ne se détachent pas des siens, détaillant son visage et ses blessures. Caressant son visage, elle murmure doucement:

-Il faut soigner ça.




 
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

all these memories seem so old


just the way you are
i swear we were infinite
(lenzo) et ça fait mal Vide
MessageSujet: Re: (lenzo) et ça fait mal (lenzo) et ça fait mal Empty

Revenir en haut Aller en bas

(lenzo) et ça fait mal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Triangle platinum :: The viper room
-