Partagez

I need those pills ☾ (KANE)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous
Invité
Invité

all these memories seem so old


just the way you are
i swear we were infinite
I need those pills ☾  (KANE) Vide
MessageSujet: I need those pills ☾ (KANE) I need those pills ☾  (KANE) EmptyMer 16 Jan - 16:34


"when the lights die and there's nothing left to say."
☾ ☾ ☾
∾ with libre

Pourquoi fallait-il que le centre ville soit une si longue avenue piétonne ? Pourquoi fallait-il que le stock d’antidouleur soit vide ce matin ? C’était les questions que Killian se posait en boucle depuis qu’il avait quitté son appartement en début de matinée afin de renouveler son stock de médicaments. La veille au soir, le jeune homme n’avait pas fait attention au fait qu’il avait fini sa boite de comprimé. Alors quand il s’était réveillé en proie à une grande douleur et qu’il avait cherché à tâtons ses pilules sans les trouver, Killian s’était tout simplement maudit. Il était stupide et encore le mot était faible. Le jeune homme s’était donc habillé à toute vitesse, avait pris sa béquille et était parti en boitant aussi vite que lui permettait son handicap. A chacun de ses pas, il ne pouvait retenir une grimace de douleur et parfois un gémissement s’échappait de ses lèvres bien qu’il essayait de les retenir au maximum. Il y avait exactement 1,5 kilomètres qui le séparait de la pharmacie soit 3 kilomètres aller-retour. Auparavant, cette distance aurait paru infime pour Killian mais aujourd’hui, il avait l’impression que c’était à l’autre bout du monde. Chaque pas le torturait comme jamais. Après avoir parcouru la moitié du chemin, le jeune homme était en nage, il n’en pouvait tout simplement plu. Il sentait le regard des passants sur lui le regardant avec pitié et cela le mettait dans une rage sans nom. Il n’avait pas besoin de pitié. Il avait mérité ce qui lui arrivait et encore ce n’était pas assez. Il aurait du avoir beaucoup plus. La fierté de Killian l’empêcha donc de s’arrêta cinq minutes histoire de se reprendre. Ce n’était peut-être pas sa meilleure idée mais c’était comme ça. Il préférait être épuisé et souffrir le martyr plutôt que passer pour un faible. Bien souvent Zoey lui avait fait des reproches sur cela, lui disant qu’il était trop têtu pour son propre bien et qu’il devrait écouter son corps. Penser à Zoey lui serra le cœur. Il savait que Zoey était de retour à L.A mais la jeune femme n’avait pas fait de démarche pour le voir. Cela le blessait fortement mais le soulageait également. Il n’était pas prêt à affronter sa meilleure amie et à lui dévoiler la vérité. Il lui avait tellement menti au cours de cette dernière année. De plus, Killian considérait que c’était à Zoey de faire le première pas étant donné que c’était elle qui était partie sans même le prévenir. Il lui en voulait toujours et même si il faisait tout pour cacher ce fait, cela se sentait. Killian avait parcouru presque toute la distance jusqu’à la pharmacie malgré la douleur lancinante qui ne cessait d’augmenter au fur et à mesure que le temps passé et que l’utilisation de sa jambe était davantage sollicitée lorsqu’une crise de tétanie foudroyante le saisit. Les médecins lui avaient parlé de ces crises qui pouvaient survenir et de leur violence. Il en avait déjà subi mais pas d’aussi forte. Jamais il n’avait ressenti une telle douleur et pourtant il en avait enduré beaucoup. Killian dut s’arrêter et s’appuyer contre un immeuble, sa béquille s’écroulant sur le sol. Le jeune homme était pris de sueur froide et il dut fermer les yeux. Alors il laissa la douleur le submerger et il tomba par terre.
Revenir en haut Aller en bas
❉ fifthy shades of you
Kane Pearson
fifthy shades of you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 05/04/2016
›› Love letters written : 1278
›› It's crazy, I look like : matthew so sexy daddario
i swear we were infinite

( shooting the moon )
› relationships :
I need those pills ☾  (KANE) Vide
MessageSujet: Re: I need those pills ☾ (KANE) I need those pills ☾  (KANE) EmptyMer 16 Jan - 17:59

you 're still have me, always

( echo park — with killian fraser )

But perhaps loneliness is the human condition. Broken intermittently by flashes of something else: camaraderie, friendship, “love.” Too much social life & one hungers for seclusion. Too much seclusion & one hungers for social life. A pendulum back and forth. No rest, no stasis. I really don’t know…do I need people very much, or is it all a kind of illusion, surrounding oneself with friends, imagining needs, connections, exchanges…? How does one know the first truth about oneself?  ❊

CODAGE BY PSYCHOTIC BITCH
Les écouteurs dans ses oreilles il se laisse aller par la mélodie de la musique qui lui permet de s’évader durant les quelques heures où son rythme cardiaque augmente à chaque pas plus rapide qu’il entreprenait. Depuis quelques temps à présent, Kane avait la sensation de se perdre et de ne plus rien contrôler de sa propre existence. Il avait mis un temps à accepter la mort de Danny parfois encore il se refusait à y croire comme ce matin-là où il s’était réveillé en sueur et avait pu voir dans un geste Ezio accourir pour tenter de le calmer sans tenter d’en savoir plus. Il lui avait laissé cet espace dont il avait besoin, si leur relation demeurait compliqué les choses s’était doucement calmé assez pour l’en rassurer pourtant à ce moment précis, il avait eu besoin de se retrouver avec lui-même et de se défouler comme il le pouvait. Courir était ce qui lui permettait de réfléchir même si durant quelques secondes où il s’était retrouvé par la suite dans la cuisine l’envie de se servir un verre avait été plus forte, mais la dernière fois qu’il avait fait cela il avait fini dans un sale état sans compter les médicaments qu’il prenait encore pour ne pas plonger littéralement dans ce passé qu’il savait serait toujours présent près de lui. Ses médecins avaient été clair avec lui, s’il avait réussi à s’en sortir face aux tortures qu’il avait connu il y a quelques années lorsqu’il était encore dans la delta force, il ne pourrait jamais survivre sans un traitement. Il avait vécu durant quelques années comme une épave où l’envie de mettre fin à ses jours avaient souvent été sa réponse quotidien. S’il n’avait pas été retrouvé à cette époque par sa soeur il savait pertinemment qu’il ne serait plus là. Lorsqu’il avait vu la douleur dans son regard où celui de son meilleur ami ou ancien commandant en chef Niels, il avait vite compris qu’il avait besoin d’aide. Il avait supporté les coups qu’on lui avait infligé, il avait dû survivre dans la pénombre où sa seule fine espoir était cette lumière qui passait dans ce trou béant avant d’être retrouvé quelques temps plus tard. Malgré ce qu’il avait vécu, il avait prouvé qu’il était un survivant, pourtant mieux que personne il savait que sans son traitement il perdait pied où la dépression ne le manquerait pas. Il avait eu du mal à l’accepter, l’idée de déprendre d’un médicament toute sa vie, il s’y refusé mais lorsqu’il se souvenait de la dernière fois, il se rendit bien compte que sans il deviendrait cette personne qu’il ne voulait pas. Une coquille vide, il avait des personnes qui comptait sur lui et plus encore sa relation aussi complexe soit-elle avec Ezio lui donnait l’envie d’avancer. D’un geste, Kane ferme les yeux secouant la tête pour finalement sortir comme il avait prévu et sans même se rendre compte faire ces gestes qui lui semble automatique. Il s’était mis à courir dans un premier temps dans un rythme léger laissant cette musique qui lui permettait d’oublier tout le reste prendre le pas sur lui. Il avait la sensation d’être plus léger comme si le monde lui appartenait où pendant les quelques qui se mirent à passer tout lui sembler presque normal. Il ne ressentait ni douleur, ni culpabilité dans une bulle à laquelle il ne voulait pas qu’on l’en sorte. Depuis la mort de Danny, il avait bien eu du mal à s’en sortir, la colère avait bien souvent pris le pas sur le reste. Killian avait d’ailleurs été l’un qui s’était retrouvé dans sa ligne de mire, son meilleur ami d’enfance avait encaisser les coups sans broncher tandis que Kane ne l’acceptait pas avant de se rendre compte combien il avait été odieux avec lui. Pourtant, il n’avait pas été capable de l’affronter trop honteux ou peut-être parce qu’une part de lui devait l’admettre il lui manquait sans savoir comment lui dire. Kane n’était pas le genre d’homme doué avec les mots plus quand il s’agissait d’une émotion dont il avait plus souvent tendance à contrôler avant de se rendre compte que vivre comme un automate il ne le pouvait pas. Il l’avait fait avec Ezio avant de se rendre de l’évidence devant lui : C’était une belle connerie. D’un geste Kane s’arrête sort de ses pensées enlevant un de ses écouteurs pour remarquer cette silhouette qu’il aurait pu reconnaitre facilement. Durant l’espace de quelques secondes il fonce les sourcils avant de voir le jeune blond tourner la tête comme si le destin tentait de lui donner un coup de pouce surtout quand il savait que même si Killian n’en disait pas un mot, il n’allait pas bien. Les années avaient beau s’être écoulé, ce lien particulier qui les unissaient n’avait pas défaillit. Ses pas sont lent, Killian ne le remarque pas de dos il semble loin lui aussi dans ses pensées, si Kane quelques secondes, il finit par fermer les yeux pour les ouvrir à nouveau posant sa main sur son épaule avant de voir le jeune blond sursauter tandis que Kane relève ses deux mains vers lui pour le rassurer. « Ce n’est que moi je voulais pas te faire peur » Kane voit le regard de Killian moins dur où durant l’espace de quelques secondes un sourire arbore son visage que Kane lui répond de la même façon. Légère Kane se baisse ramassant cette béquille dont il semblait avoir besoin. « Tu t’es blessé ? » la voix de Kane est douce se montrant à la fois inquiet pour son ancien meilleur ami d’enfance, Kane se rendait compte que s’il avait vécu des choses dans sa vie bien plus que difficile, il était de même pour les autres. Il voit Killian ne rien répondre comme si celui-ci tentait de garder tout ce qu’il ressentait en lui. Il pouvait le comprendre quand lui-même le faisait bien trop souvent une chose qu’il savait n’était pas bon. Son chef lui avait dit que Killian n’allait pas bien, il n’avait pas émis de dire quoique ce soit ne pensant qu’à lui avant de se rendre compte à quel point Ezio avait raison, il était devenu par moment bien trop égoïste, ce n’était pourtant pas ce qu’il était et même si la rage et la colère prenait souvent le pas sur le reste, il ne voulait pas être ainsi, c’était épuisant et plus encore qu’il était incapable d’accepter cette personne presque abjecte qu’il était. « Killian ça va ? » il n’avait pas besoin d’attendre sa réponse qu’il pouvait voir au regard du jeune homme le trahir. Il ne savait pas ce qui lui arrivait, mais d’un léger soupir il ne manque pas de venir le serrer dans ses bras comme s’il savait qu’il en avait besoin. « T’es pas tout seul tu sais, je suis là pour toi.. » doucement et dans un murmure il essaye de le rassurer avant de se détacher de lui et remarquer un léger sourire qui réchauffe le coeur de Killian. « Je voulais te dire pour l’autre fois que je le pensais pas, je suis désolé Killian vraiment » il lui avait dit des choses sous la colère, il avait vu à quel point il l’avait aussi blessé et si une part de lui l’avait presque voulu lorsqu’il observait son meilleur ami être aussi mal qu’il pouvait l’être il se rendait bel et bien compte qu’au fond de lui ce n’était pas ce qu’il voulait. Qu’il le voulait ou non il avait besoin de retrouver cette partie manquante de sa vie, de cet ami qui en vérité lui avait manqué plus que de raisons. « Qu’est-ce qui ce passe Killian ? » lâche-t-il doucement avant de voir Killian se redresser sur lui tentant de retrouver ses esprits, il espérait sincèrement que son ancien meilleur ami se confierait à lui comme il le faisait à une époque. Au fond Kane avait besoin de retrouver ses repère et cela se constituer à retrouver Killian également.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

all these memories seem so old


just the way you are
i swear we were infinite
I need those pills ☾  (KANE) Vide
MessageSujet: Re: I need those pills ☾ (KANE) I need those pills ☾  (KANE) EmptyMer 20 Fév - 18:43

you 're still have me, always

( echo park — with Kane )

But perhaps loneliness is the human condition. Broken intermittently by flashes of something else: camaraderie, friendship, “love.” Too much social life & one hungers for seclusion. Too much seclusion & one hungers for social life. A pendulum back and forth. No rest, no stasis. I really don’t know…do I need people very much, or is it all a kind of illusion, surrounding oneself with friends, imagining needs, connections, exchanges…? How does one know the first truth about oneself?  ❊

CODAGE BY PSYCHOTIC BITCH
Revenir à L.A n’avait certainement pas été une si bonne idée. Cette ville ne lui avait laissé que de mauvais souvenirs. C’est pour cela qu’il l’avait fui des années auparavant pour suivre ses études supérieurs dans une autre ville, loin de Los Angeles, loin de Zoey, loin de sa tromperie. Il avait tout laissé en arrière sans un regard pour ceux qu’il aimait. Il n’avait pas vraiment conservé de contact avec ses amis de l’époque. Ses parents venaient le voir dans sa nouvelle ville. Los Angeles était une partie de son passé. Ce n’était plus sa ville, ce n’était plus sa maison. C’était l’endroit où son cœur avait été brisé pour ne jamais être réparé. Jamais il n’avait pardonné à Zoey de l’avoir trompé. Il lui avait donné tout son amour et elle avait couché pendant des mois avec un autre pour le remercier, un de ses amis pour empirer la chose. Mais aujourd’hui, après des années d’absence, il était de retour. Il ne l’avait pas voulu mais, il n’avait pas vraiment eu le choix. Rentrer était devenu une obligation suite au décès de son père. Ce père adoptif qui l’avait adopté et élevé comme son propre enfant et que Killian aimait plus que tout avait perdu la vie quelques mois auparavant. Le jeune homme se rappelait encore de son portable qui avait sonné en pleine lui, le réveillant. Il se souvenait de son inquiétude quand il avait remarqué l’heure tardive et le numéro de sa mère qui s’affichait. Il n’avait pas attendu longtemps avant de décrocher et d’entendre des pleurs. Killian avait tout de suite compris qu’il se passait quelque chose avant que sa mère ne lui annonce le décès de son père. Killian était resté sans voix mais aucune larme n’avait coulé sous le choc. Il ne pouvait pas y croire. Il avait promis à sa mère qu’il arrivait et avait raccroché. Malgré qu’il fut à peine 3h30 du matin, il avait fait un sac rapidement avant de prendre sa voiture pour conduire durant des heures. Direction ? Los Angeles. Killian avait dû rester plusieurs jours pour organiser les funérailles et aider sa mère. Il pensait partir ensuite, rentrer chez lui. Mais l’état plus que préoccupant de sa mère face à la perte de son époux l’avait forcé à rester. Il ne pouvait pas laisser sa mère seule alors qu’elle sombrait dans la tristesse. Il avait vendu son appartement, quitté son travail, pris ses affaires et il s’était installé dans la ville de tous ses cauchemars. Pour sa mère. Pour ne pas perdre la dernière personne de sa famille. Il avait été abandonné par ses parents à sa naissance, il ne souhaitait pas faire de même avec celle qui l’avait recueilli et aimé plus que tout au monde. Mais, rien ne se passa comme prévu. C’était très dur de se retrouver dans cette ville. Il n’avait pas pardonné à Zoey et il la voyait partout dans les rues alors qu’elle n’y était pas vraiment. Il revivait leurs souvenirs passés preuve qu’il ne l’avait jamais véritablement oublié. Le jeune homme avait rapidement trouvé un travail dans la ville des anges. Après tout, il était pompier et un sacré bon. Il avait même été gradé dans son ancienne caserne. Il n’eut aucune difficulté à être pris dans celle de Los Angeles. Ce qu’il ne s’attendait pas en revanche, c’était être en équipe avec son ancien meilleur ami, Kane. Kane et lui s’étaient une longue histoire. Ils avaient toujours été très proches. Ils avaient fait les quatre cents coups. Ils ne suffisaient que d’un regard pour qu’ils se comprennent. Mais quand il était parti, il avait également abandonné Kane incapable de conserver des liens avec son passé. Il ne l’avait pas informé de son départ. Certes, il lui avait téléphoné après coups mais une discussion houleuse avait suivi l’annonce de sa fuite et ils avaient perdu contact. Quand Kane avait aperçu son ancien meilleur dans la caserne de Los Angeles, il avait perdu son sang-froid et des mots très durs avaient été prononcés. Des mots qui avaient broyés le cœur de Killian. Mais il n’avait rien dit. Il était habitué à cacher ses sentiments et faire comme si rien ne l’atteignait alors que tout s’effondrait à l’intérieur de lui. Jour après jour sa carapace s’effritait. Killian avait alors évité son ancien meilleur ami comprenant qu’il fallait mieux qu’ils ne soient pas en contact. Mais le sort avait décidé de s’acharner sur Killian. Et un soir, alors qu’il rentrait d’un jogging, il avait été renversé par un automobiliste qui avait grillé un feu rouge. Le choc avait été violent. Killian se souvenait encore de la douleur fulgurante qui avait frappé chaque partie de son corps. Jamais il n’avait tant souffert. Et après, le trou noir. Il s’était réveillé à l’hôpital, des côtes cassées, une jambe en mauvais état et une maman pleurant à chaude larmes. Los Angeles était un enfer, son enfer personnel. Il venait de commencer à sombrer dans les profondeurs des enfers. L’accumulation de ses événements était trop. Même après quelques semaines, sa jambe le faisait toujours horriblement souffrir et il avait l’impression de perdre la tête. Ce jour-là quand il avait vu qu’il n’avait plus d’anti-douleurs, il avait craqué. Voilà comment il se retrouvait assis par terre souffrant le martyr, ses barrières mentales et physiques lâchant les unes après les autres. Une main se pose sur son épaule. Il sursaute et écarquille les yeux en voyant le visage souriant et confus de Kane. Il se baisse et ramasse la béquille avant de la tendre à Killian. Il l’attrapa mais ne dit rien. Il avait bien trop mal pour répondre, pour parler et surtout pour essayer de comprendre ce qui se passait. Kane lui demanda s’il s’était blessé et il fallait lui répondre d’un ton sarcastique « C’est pas évident ? » mais il se retient. A la place, il demeura silencieux. Il n’avait pas envie de se plaindre. Il n’avait pas envie de dire à quel point il se sentait mal. Il était habitué à tout gérer tout seul. Il savait garder ses émotions sous contrôle et prendre soin de lui sans aide. Mais Kane insista lui demandant s’il allait bien. Et lorsque leurs regards se croisèrent, Killian sût que Kane avait compris que rien n’allait. Ils avaient toujours eu la capacité de lire dans l’autre comme dans un livre ouvert. Kane vint alors le prendre dans ses bras lui murmurant qu’il n’était pas tout seul, qu’il était là pour lui. Un léger sourire naquit sur les lèvres de Killian. Et il profita de l’étreinte pour l’aider à se redresser. Kane en profita même pour s’excuser avant de demander une nouvelle fois ce qu’il se passait. Killian hocha les épaules. Il n’avait vraiment pas l’intention de se confier. « T’inquiète, tu as pas à t’excuser. C’est de ma faute. J’aurais pas dû disparaitre comme ça. Je n’aurais même du jamais revenir. » avoua-t-il en grimaçant montrant qu’il comprenait la colère de Kane. « Y a rien t’inquiète. j’ai juste besoin de ces putain d’anti-douleurs pour ma jambe avant de perdre la tête. » ajouta-t-il comme si cela justifier son mal-être, ses doutes, ses appréhensions. « J’ai eu un accident y a quelques semaines et j’en ai plus. J’suis désolé te demander ça, mais tu peux m’aider ? Je te paie un verre pour te remercier si ça t’ennuie pas trop de passer du temps avec un vieux pote ingrat » déclara-t-il en regardant Kane. Voyant l’approbation de son ancien meilleur ami, il se dirigea en s’appuyant à la fois sur sa béquille et sur Kane pour avancer jusqu’à la pharmacie non sans laisser vendre quelques jurons. Une fois la boite de pilules en main, Killian toujours aidé de Kane se dirigea vers un bar le plus proche. Enfin assis, il commanda une bière et laissa Kane passer sa commande. Il ne dit pas un mot avant le retour de sa bière mais comme pour Kane quelques secondes plus tôt, il n’eut pas de difficultés à voir que quelque chose le tracassait. Quand sa bière fut devant lui, il prit deux cachets et les avala. Il se fichait du fait qu’il ne fallait pas mélanger alcool et médicaments. Baissant les yeux, il murmura « Merci pour tout à l’heure. Vu ce que j’ai fait, tu aurais carrément pu me laisser me démerder tout seul ». Oui, Kane aurait pu le laisser dans sa merde mais il l’avait aidé, comme à l’époque. « Tu sais Kane, moi aussi je serai toujours là. Tu peux tout me dire, même si je le mérite certainement pas. » dit-il en relevant le visage lançant par la même occasion une perche à Kane s’il voulait se confier sur ce qu’il le rongeait. Peut-être qu’à deux, ils pourraient aller mieux, comme dans le passé ? Peut-être qu’ils pourraient retrouver leur complicité et redevenir amis malgré les conneries de Killian ? C’était en tout cas ce qu’espérait Killian car Kane lui manquait atrocement depuis toutes ses années et il aurait bien besoin d’un épaule pour l’aider à avancer.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

all these memories seem so old


just the way you are
i swear we were infinite
I need those pills ☾  (KANE) Vide
MessageSujet: Re: I need those pills ☾ (KANE) I need those pills ☾  (KANE) Empty

Revenir en haut Aller en bas

I need those pills ☾ (KANE)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Echo park
-