Partagez|

You don't have to wear your best fake smile » MANDY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ fifthy shades of you
Thaïs Calloway
fifthy shades of you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 14/12/2018
›› Love letters written : 71
›› It's crazy, I look like : diego barrueco.
i swear we were infinite
MessageSujet: You don't have to wear your best fake smile » MANDY Jeu 27 Déc - 22:48

You don't have to wear your best fake smile.
Mandy & Thaïs


La nuit a été compliquée. J’ai enchaîné les cauchemars. Cela faisait un petit moment que je n’avais pas passé une nuit aussi pourrie. Habituellement, je me couche soit complètement bourré, soit bien trop défoncé par un joint ou de l’ecstasy. C’est ce qui me permet de tenir depuis un an. Je me défonce pour oublier, pour pouvoir m’échouer sur mon lit et dormir quelques heures. Être apaisé juste le temps d’une nuit de sommeil, c’est souvent éphémère, mais cela fonctionne. Parfois. Ce n’a pas été le cas cette nuit. J’ai de nouveau rêvé de la nuit de l’accident. Ce cauchemar, je le fais sans cesse et dans le fond, ce n’est pas réellement un cauchemar plutôt un amalgame de souvenirs. Je me repasse le film en boucle, il est gravé sur mes rétines et j’ai beau me défoncer la gueule, je ne pourrais jamais oublier tout cela. Alors, je suis debout depuis trois heures du matin. Il est actuellement près de treize heures et j’ai déjà fumé trois joints. Je suis censé travailler ce soir, mais j’ai appelé mon patron pour lui expliquer que je ne pourrais pas venir. Il connaît mes problèmes, je sais que je lui en fais voir de toutes les couleurs avec mes absences répétées, mais il comprend. Je préfère rester chez moi quand je suis dans cet état, parce que je suis incapable de tenir une conversation avec mes collègues ou d’être un minimum souriant devant les clients. Je me cache, je fuis le reste du monde. L’espace d’un instant, j’hésite à appeler mon petit frère. Je ne l’ai pas vu depuis des semaines. Depuis ma tentative de suicide en fait… Il m’a sauvé la vie et depuis, il a de nouveau disparu. J’ai honte et je n’ose pas l’appeler. J’hésite longtemps, faisant tourner mon téléphone entre mes doigts. Je suis sorti de mes pensées lorsque mon mobile vibre doucement dans ma peau. Un instant, j’imagine qu’il s’agit de Priam, mais non, c’est peut-être bien mieux dans le fond, il s’agit de Mandy. Un sourire se dessine sur mes lèvres lorsque je vois sa proposition de dîner. Je me sens mal, mais je crois que ça ne me ferait pas de mal de sortir de mon appartement miteux et d’aller voir la jeune femme. Alors, je lui réponds rapidement et file sous ma douche. Je vais tenter de me changer les idées en sa compagnie. Après tout, se sera toujours mieux que de passer ma soirée à ruminer ici. C’est donc une heure plus tard, que je me retrouve devant l’appartement de mon amie. J’ai fumé avant de venir, je dois avoir les yeux rouges, mais je m’en fiche. J’en avais besoin. Mon poing s’abat doucement sur le panneau de bois et lorsque la blondinette vient ouvrir la porte, je tente de lui sourire le plus honnêtement possible. « Salut toi ! » Je m’approche pour embrasser sa joue et entre dans la petite maison. « Merci de m’avoir proposé de passer. Je crois que j’en avais besoin. » Mandy est une des rares personnes avec qui je suis honnête depuis l’accident. Elle s’était intéressée à moi, à ma version de l’histoire et c’est ce qui a le plus compté pour moi. Depuis, on ne s’est jamais séparé. Alors, je lui souris un peu. « Tu va bien toi ? » demandais-je en me tournant vers elle.    


Dernière édition par Thaïs Calloway le Mar 22 Jan - 22:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
❉ friends with benefits
Mandy Pogrebnov
friends with benefits

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 02/12/2018
›› Love letters written : 29
›› It's crazy, I look like : halston sage
i swear we were infinite
MessageSujet: Re: You don't have to wear your best fake smile » MANDY Lun 14 Jan - 1:39


L'eau crépite dans la casserole alors que la jeune femme y verse le riz. Elle n'a pas cuisiné depuis un petit moment. Les semaines sont courtes et les journées de travail trop longues. Mandy n'a plus le temps de rien, hormis de réfléchir. Réfléchir à son passé, à sa vie et à ses choix. Certains qu'elle n'aurait pas dû faire, d'autres qu'elle aurait du embrasser sans réfléchir. Il y a des choses qu'on regrette et d'autres qu'on oublie. Ce qui est sûr, c'est que Mandy n'oubliera pas cet article, celui qui a envoyé son ex en prison et qui a fini de l'envoyer au fond du trou. Une journaliste prête à tout pour faire de l'audience, même à vendre l'homme qui comptait le plus à ses yeux. Mais voilà, la jeune femme s'était sentie trahie, elle ne le niait pas. Cette trahison, elle l'avait ressentie au plus profond d'elle-même. Parce que pendant plusieurs années, il lui avait menti, à elle aussi. Il ne lui avait pas dit ce qu'il se passait véritablement dans sa vie, ses malheurs, ses peines, ses douleurs et tout ce qu'il devait faire pour passer outre; survivre et faire en sorte que sa famille survive. Mandy ne savait plus quoi faire. L'avoir croisé l'autre jour lui avait fait revenir tous les souvenirs possessifs qu'elle gardait enfouis bien profond, ailleurs, dans un coin de son esprit. Mais elle ne pouvait pas vraiment y repenser. Y repenser, c'était se perdre et retomber encore une fois dans le panneau. Accepter de ressentir de nouveaux les sentiments qu'elle avait longuement enfouis en elle, pour ne plus avoir à comprendre, à analyser mais aussi à se priver. Se priver d'aimer, d'adorer mais surtout de ressentir. Car oui, elle s'était complètement privée. Elle ne voulait plus ; tomber sur des hommes qui lui mentirait, qui la briserait sous le poids de leur trahison. Elle avait peur. Elle était brisée. Et la clé pour survivre et se reconstruire, peut-être était-ce lui? Cet homme, qui avait souffert de son erreur et venait tout juste de sortir de prison.

L'odeur du poulet et de la sauce au curry commençait à lui ravir les papilles quand elle entendit toquer à la porte. La jeune femme s'y précipita et lorsqu'elle l'ouvrit, elle ne fut pas étonnée de voir Thaïs, puisqu'elle l'avait invité. Mais elle ne fut pas non plus étonnée de voir l'état de ses yeux. Mais elle ne le jugeait pas. Après tout, chacun avait ses addictions, ses besoins et elle ne le questionnerait pas là-dessus. Une fois entré, elle l'écoute parler et se dirige dans la cuisine, de nouveau en lui faisant signe de la suivre. « De rien. Tu sais que tu peux passer quand tu veux, d'ailleurs ! » La jeune femme était sincère. Thaïs trouverait toujours sa porte ouverte, à n'importe quelle heure du jour et de la nuit. « On fait aller. Et toi? » Les mots étaient simples et ils se comprenaient, sans même parfois expliquer. Des fois, ils avaient juste besoin de discuter, de se poser devant un film en mangeant et même pas d'aborder le sujet fatidique. Et qu'est-ce qu'elle aimait ça. Cette simplicité et cette compréhension tacite.
Revenir en haut Aller en bas
❉ fifthy shades of you
Thaïs Calloway
fifthy shades of you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 14/12/2018
›› Love letters written : 71
›› It's crazy, I look like : diego barrueco.
i swear we were infinite
MessageSujet: Re: You don't have to wear your best fake smile » MANDY Mar 22 Jan - 22:44

You don't have to wear your best fake smile.
Mandy & Thaïs


Après la nuit que j’ai passée, je suis plutôt content de recevoir le message de Mandy. Il est vrai que je devrais être au boulot ce soir, mais je suis tout simplement incapable de m’y rendre. Pourtant, il faut que je sorte de chez moi. Je ne peux plus voir mon appartement en peinture. Je n’en peux plus de passer mes journées ici et pourtant, je suis incapable de sortir les trois-quarts du temps. Je suis souvent bien trop défoncé pour sortir ou trop angoisser surtout. Alors, j’hésite un peu avant de répondre à Mandy. J’ai vraiment envie de la voir, mais en même temps j’ai tout simplement peur de lui imposer ma mauvaise humeur. Pourtant, je sais qu’elle ne m’en voudra pas. Après tout, la jeune femme m’a toujours connu comme cela et elle continue à vouloir me voir. C’est que je ne dois pas être si horrible que cela pour elle. Alors, après avoir pesé le pour et le contre, je finis par répondre à la blondinette que je me ferais un plaisir de la rejoindre pour dîner. Je crois que cela va me faire du bien de sortir de chez moi, de voir quelqu’un surtout. Pourtant, je ne peux m’empêcher de fumer un joint avant de partir. Je ne sais même plus pourquoi je fais cela quotidiennement. Je fume de l’herbe depuis plusieurs années désormais, j’avais commencé avec Gabriel, juste pour déconner, et on a continué en soirée de temps en temps. Ce n’était absolument pas une habitude. Désormais, j’ai la sensation que je suis totalement incapable de faire sans. Malgré tout, je me contente d’un seul joint afin de tout de même pouvoir profiter de ma soirée en compagnie de la jeune femme.

C’est un peu plus tard que je finis par sonner chez Mandy. Elle m’accueille avec un beau sourire et tout de suite je me sens un peu mieux. C’est comme un baume au cœur, un petit rayon de soleil. Je vois bien qu’elle remarque de suite que mes yeux sont rouges, mais elle ne fait aucun commentaire et cela me rassure. Elle me fait signe de la suivre et je vais à la cuisine avec elle, me rendant compte que je suis venu les mains vides. « Je suis désolé, j’ai rien ramener. » J’ai tellement la tête ailleurs que j’en oublie les principes de base. Voilà que je me remets à me rabaisser mentalement. Heureusement, Mandy me ramène sur terre en répondant à ma précédente question. Je ne vais pas insister, je connais quelque peu son histoire et comme moi, elle préfère souvent ne pas en parler. Je comprends tout cela. « Je vais pas faire le mec chiant, mais si tu veux discuter ou que t’en as besoin, je suis là pour toi. » Elle m’a toujours aidé alors je lui dois bien cela après tout. En souriant quelque peu, je viens embrasser sa joue et passe à côté d’elle pour regarder ce qu’elle nous mijote. « Ça sent vraiment super bon ! T’as visé juste en plus, j’adore le curry ! » Et surtout j’en ai pas mangé depuis bien trop longtemps. « Je devrais venir dîner plus souvent. » ajoutais-je en riant quelque peu.
Revenir en haut Aller en bas
❉ friends with benefits
Mandy Pogrebnov
friends with benefits

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 02/12/2018
›› Love letters written : 29
›› It's crazy, I look like : halston sage
i swear we were infinite
MessageSujet: Re: You don't have to wear your best fake smile » MANDY Mer 23 Jan - 21:06


You don't have to wear your best fake smile.
with [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


"Je suis désolé, j'ai rien ramené." « Et tu as bien fait ! Il y a déjà trop! » répondit la jeune femme en lui montrant toute la nourriture qu'elle avait préparé. Il y avait quelques apéritifs et même un dessert qui attendait patiemment la fin du repas pour être dégusté ! Il n'en fallait pas plus. Évidemment, quand la jeune femme invitait Thaïs, elle essayait toujours d'éviter de lui proposer de l'alcool. Disons qu'elle l'avait fait, précédemment et que la réponse était souvent la même. En apprenant à le connaître, elle avait compris que les moments qu'ils passaient tous les deux, il aimait bien les vivre un minimum sobre. « J'ai du soda dans le frigo, je crois ! » Évidemment, cette façon de voir les choses n'étaient pas péjorative ; tout ce qu'elle voulait, c'était qu'il se sente bien. S'il avait envie d'alcool, bien sûr, elle ne lui refuserait pas quelques verres. Mais elle ne voulait pas participer à la spirale infernale de Thaïs.

Alors qu'il lui répondait, la jeune femme lui offrit un grand sourire. Il avait cette capacité à comprendre que parfois, elle ne voulait pas discuter de ce qui se passait dans sa vie. Aujourd'hui, elle n'avait pas spécialement envie d'en parler. Mais elle se dit qu'elle devait bien au jeune homme une explication concise de ses problèmes : « Vince est sorti de prison. » C'était bel et bien la cause de son inquiétude ; elle n'avait pas forcément envie de tomber sur son ex petit-ami dans l'immédiat. Elle connaissait les finalités de cette rencontre et elle ne voulait pas vivre ce moment. Mais la stratégie de l'autruche allait bien prendre un fin à un moment.

Au moment où il se penche au dessus de son épaule et s'extasie du plat, la jeune femme hoche la tête : « Tu sais bien que je vise toujours juste ! » En plus d'aimer cuisiner, la blonde devait bien admettre qu'elle s'en sortait plutôt pas mal. Ses recettes étaient souvent des succès. Face à l'affirmation de son ami, la jeune femme s'exclama : « Bien sûr ! Tu sais bien que la porte est ouverte quand tu le souhaites ! » Et c'était vrai. Thaïs était devenu un véritable ami pour elle, avec le temps, et la porte était toujours ouverte pour ses amis. Il pouvait venir sonner à n'importe quel moment, la réponse serait toujours la même.
Revenir en haut Aller en bas
❉ fifthy shades of you
Thaïs Calloway
fifthy shades of you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 14/12/2018
›› Love letters written : 71
›› It's crazy, I look like : diego barrueco.
i swear we were infinite
MessageSujet: Re: You don't have to wear your best fake smile » MANDY Sam 26 Jan - 23:33

You don't have to wear your best fake smile.
Mandy & Thaïs


Je m’en veux vraiment de ne pas avoir ramené quoique ce soit pour notre idée. Je n’aime pas m’imposer chez les gens et malgré mes faibles moyens, j’essaye toujours de ne pas venir les mains vides. La journée ayant été plutôt difficile, je n’ai pas pensé à tout cela. Bien entendu, Mandy ne s’en offusque pas. Elle est comme ça Mandy et c’est ce qui me plaît dans cette amitié qui s’est lentement installé entre nous alors que j’étais au plus bas. On ne se prend jamais la tête, c’est toujours en toute simplicité. J’ai besoin de la voir régulièrement afin de garder les pieds sur terre et ce soir, c’était vraiment nécessaire. C’est comme si elle l’avait senti alors que l’on ne s’est pas vu depuis bien trop longtemps. Alors je la suis dans son appartement en souriant quelque peu. Elle me montre tout ce qu’elle a prévu pour notre soirée et comme souvent elle nous a fait un repas pour un régiment. « Tu sais que je suis tout seul hein. » dis-je en riant un peu. Elle me propose un soda et je hoche la tête. Si je m’écoutais, je lui demanderais un truc un peu plus fort, mais je ne suis pas là pour ça. J’ai conscience qu’il faut que je me calme avec ma consommation d’alcool. Je n’ai pas le temps d’être défoncé à toute heure du jour et de la nuit. Enfin, je crois… C’est vrai que ça m’aide à tenir la plupart du temps, mais pas ce soir. J’ai besoin de passer un bon moment et pas perdu dans mes pensées, mais plutôt en compagnie de mon amie. Tout simplement.

Je n’insisterais jamais pour qu’elle me parle de ce qui la tracasse. On est comme cela avec Mandy. Je me confie très souvent à la blondinette tout simplement parce qu’elle ne cherche pas à me juger et elle est la seule qui a ramassé les morceaux lorsque rien n’allait pour moi. Alors, bien entendu, je suis là pour elle également. Même si parfois, je ne suis pas en état. Même si parfois, j’ai le cerveau un peu trop enfumé pour tout comprendre. Je suis tout de même là pour elle. Je suis assez surpris lorsqu’elle me lâche sa bombe sans prévenir. Je connais un peu l’histoire de Mandy, mais je ne m’attendais pas à cela. « Oh. » dis-je alors assez bêtement. Avant de m’inquiéter pour elle immédiatement. « Tu l’as revu ? » Il faut vraiment que je prenne des nouvelles bien plus souvent.

Je finis par rejoindre la blondinette dans la cuisine et ma curiosité l’emporte, je suis obligé de regarder ce qu’elle nous mijote. J’en salive d’avance. Je n’ai pas mangé un bon petit plat depuis un moment et je crois que ça ne va pas me faire de mal. Je plaisante en disant que je devrais squatter chez elle bien plus souvent et bien entendu Mandy à une réponse qui me touche bien plus que de raison. « Ça me touche tu sais Mandy. » dis-je en souriant un peu. Je prends le verre qu’elle m’a servi et prends appui contre le comptoir de la cuisine pour la regarder un peu. « J’ai pas passé une super journée. Je… J’ai fumé avant de venir. Je voulais pas le faire puis… Fin, j’ai craqué. » Je sais qu’elle n’attend aucune explication, mais j’ai besoin de lui dire tout ça. « Enfin, ce n’est pas une bonne semaine. Je suis même pas aller bosser… »
Revenir en haut Aller en bas
❉ friends with benefits
Mandy Pogrebnov
friends with benefits

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 02/12/2018
›› Love letters written : 29
›› It's crazy, I look like : halston sage
i swear we were infinite
MessageSujet: Re: You don't have to wear your best fake smile » MANDY Jeu 31 Jan - 1:44


You don't have to wear your best fake smile.
with [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


La jeune femme aimait beaucoup trop cuisiner. Elle avait cette culture qui l'incitait à toujours faire trop à manger, au cas où quelqu'un s'invitait à sa table au dernier moment. C'était parfois le cas quand ils vivaient encore à New York avec son père. Des amis, des cousins, des oncles, des tantes. Parfois, des personnes inattendues prenaient place à leur table. Et il fallait bien les nourrir. Sa mère lui avait appris à toujours bien recevoir ses hôtes et elle essayait de perpétuer cette tradition. En général, elle ne recevait pas grand monde, hormis Thaïs et sa mère mais qui sait. Les temps peuvent changer. « Oh tu te trompes. J'ai dit à tout LA de venir toquer à ma porte s'ils avaient la flemme de cuisiner. J'ai même fait une annonce dans le journal. » Elle en était bien capable d'ailleurs et elle ne pouvait s'empêcher d'esquisser un sourire amusé à cette perspective.

Vint ensuite le sujet fatidique. Elle avait abordé la discussion à propos de Vince, elle se devait d'expliquer les conséquences de sa sortie de prison à son ami. La jeune femme haussa les épaules et répondit : « Non, pas encore. Mais je pense que ça ne saurait tarder. » De toutes façons, elle imaginait que le jeune homme ne voudrait pas forcément lui adresser la parole. Elle l'avait envoyé en prison. Qui voudrait reparler à son ex-petite-amie dans ce genre de circonstances. La blonde se doutait bien qu'il la maudissait sûrement du plus profond de lui même et qu'il n'aurait définitivement pas envie de lui adresser la parole. « Je m'attendais pas à recevoir que des paroles agréables de sa part donc le plus tard sera le mieux... » Elle continua de remuer le poulet, pour ne pas qu'il ne prenne au fond. La sauce faisait son boulot mais elle craignait que si elle laissait cela ainsi, cela ne brûle.

La blonde écouta attentivement les confessions de son ami et hocha la tête. Elle se fichait bien de savoir s'il avait fumé avant ou pas, elle l'acceptait avec ses habitudes. Évidemment, c'était toujours mieux pour lui si il s'éloignait de cette habitude tendancieuse mais elle ne pouvait pas lui en vouloir. Elle connaissait l'addiction. « Si tu as besoin d'en parler, je suis là. Et si tu ressens le besoin de venir ici, sans forcément prévoir ou prévenir, ma porte est ouverte et je le pense. » La jeune femme était sérieuse. Elle voulait faire son maximum pour aider Thaïs et cela signifiait parfois faire impasse de sa solitude habituelle. Cela ne la dérangeait même pas tant que ça. « Même des fois, si tu n'as pas envie de rester seul le soir, la nuit, tu n'hésites pas. J'ai de la place ici. Du moment que tu n'es pas effrayé par les deux zouaves. » Dit-elle en montrant les huskies qui se couraient après dans le jardin. Habituellement, ils venaient toujours dire bonjour, mais aujourd'hui, ils étaient surexcités.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

all these memories seem so old


just the way you are
i swear we were infinite
MessageSujet: Re: You don't have to wear your best fake smile » MANDY

Revenir en haut Aller en bas

You don't have to wear your best fake smile » MANDY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Airport area :: Airport area residence
-