Partagez

that's bad ✻ with Adrian.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ you belong with me
Shelby Blackwell-Kors
you belong with me

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 20/02/2017
›› Love letters written : 204
›› It's crazy, I look like : shantel vansanten
i swear we were infinite

( shooting the moon )
› relationships :
that's bad ✻ with Adrian.  Vide
MessageSujet: that's bad ✻ with Adrian. that's bad ✻ with Adrian.  EmptyDim 23 Déc - 0:55



that's bad ✻ with Adrian.  Jbef

I gave you all...

feat @Adrian Blackwell-Kors


Close my eyes for a while, force from the world a patient smile. But I gave you all... And you rip it from my hands and you swear it's all gone. And you rip out all I had, just to say that you've won.


Détruite. Brisée. Le médecin l'avait prévenue qu'après l'arrêt des médicaments, elle aurait des moments avec et des moments sans. Aujourd'hui était un jour sans. Elle n'avait pas eu cours de la journée, seulement des copies à corriger et des cours à préparer. La blonde venait de finir un reportage sur la France dans cette période de tension et elle comptait bien en parler dans ses cours de la semaine prochaine. Elle apprenait le français à ses étudiants mais après tout, comprendre le climat social et les tensions qui régnaient dans la Gaule en ce moment ne leur ferait pas de mal.

Alors que le reportage se coupait, la blonde regarda son téléphone. Encore aucun message d'Adrian. Elle aurait bien aimé avoir juste un petit mot qui la préviendrait de son absence mais aussi de son retour. La jeune femme souffla longuement. Elle ne savait même pas ce que son mari faisait ce soir-là. Un shooting lui avait-il dit. Son esprit se remémora les moments qu'elle avait passé seule alors que son mari était en compagnie d'une autre. De Polly. La vraie mère d'Adam. La mère biologique. Pas celle qui lui aura donné ses valeurs mais celle qui partagera son sang. C'était un des plus grands regrets de Shelby peut-être. De ne pas pouvoir faire autrement et d'être forcée d'avoir un enfant qui n'avait pas son sang. La blonde ne pouvait pas le reprocher à qui que ce soit d'autres qu'à elle-même après tout. Elle était la seule fautive, c'était vrai, dans tous les cas, elle ne pouvait s'en vouloir qu'à elle-même. Même si elle n'avait pas voulu cette situation, elle en était tout de même l'instigatrice, malgré elle.

La jeune femme n'avait pas envie de passer la soirée seule mais elle était bien forcée. Adrian était absent. Adam aussi, puisque c'était les parents de son mari qui avaient réussi à mettre le grapin dessus pour cette nuit.

I still love you darling, with every inch of my heart. Even when I don't want to, I still love you... I close my eyes, I see your face, can feel the touch, can almost taste. I lie to myself, that I'm okay but the thought of you, it stops me.


Elle ne pouvait pas véritablement se plaindre de son mari. Ni de sa bonté, ni de son attitude envers elle et encore moins de l'amour qu'il lui portait. Il l'avait toujours placée avant tout et tout le monde. Shelby le savait. Elle ne pouvait le nier, encore moins quand elle se trouvait face à des décisions compliquées. Mais elle ne se sentait pas non plus à sa place dans ce mariage. Elle sentait que petit à petit, il coulait. Battait de l'aile, de la nageoire, sans pouvoir remonter et flotter, pour respirer l'air frais. Elle se sentait couler. C'était plus fort qu'elle : elle se noyait. Elle s'enfonçait dans les eaux salées, dans la profondeur de ses pensées, dans les abysses de ses regrets et de sa douleur. Et ça, de la douleur, Shelby en avait. Elle la ressentait au plus profond d'elle, en train de la tourmenter, de la lacérer de ses griffes acérées, presque à la manière d'un aigle, qui, une fois descendu en piqué sur sa proie, l'enserre pour être sûre qu'elle ne lui échappe plus. Cette douleur l'étouffait, elle peinait à trouver l'air qui lui suffisait.

Second verre de vin. L'échappatoire était douce, elle consistait en ce doux nectar qui lui donnait envie de voir ce qu'elle voulait voir et d'entendre ce qu'elle avait envie d'entendre. Shey n'était pas une grande buveuse. Elle aimait bien boire un ou deux verres de vin mais elle savait où était sa limite et ce qui se passerait si elle la dépassait. Celle limite, elle l'avait autrefois expérimentée mais aujourd'hui, c'était du passé. Alors que l'alcool coulait dans son gosier, elle se sentait un peu plus légère. Mais des pensées parasites la rattrapaient toujours. La ramenaient vers la réalité. « Adrian n'est peut-être plus celui qu'il te faut. » « Peut-être que tu as seulement besoin de changer. » « Peut-être que tu devrais tout plaquer. » Ces pensées avaient la voix de sa mère. Ces paroles, elle lui avait dite parfois. Quand cela n'allait pas, quand elle avait envie de tout plaquer. Sa mère n'avait pas été la dernière à l'encourager, loin de trouver ce mariage adéquat et idéal. Elle aurait tant aimé que sa fille fasse autre chose.

Tell me pretty lies, look me in the face, tell me that you love me, even if it's fake, cause I don't fucking care... at all.


Troisième verre de vin. Et une amertume retrouvée. La jeune femme n'était plus vraiment elle-même. Elle était à la fois sous l'emprise de l'alcool et de sa force brute mais aussi sous l'emprise de sa colère et de cet emprisonnement qui lui bouffait la vie. Cela avait commencé avec les médicaments, qui l'avaient changée, puis avec cette façon de se restreindre qu'elle avait. En fait, c'était même l'inverse. Elle avait commencé à se restreindre peut-être bien avant.

Mais à côté, il y avait Adrian. Lui. Sa force, ce diamant brute qu'elle avait aimé. Et qu'elle aimait encore, plus que n'importe qui, malgré cette confiance fêlée, qui continuait de s'émietter, petit à petit. Shelby l'aimait du plus profond de son être et elle se savait incapable de l'abandonner. Loin d'elle, cette idée. Mais elle ne savait plus où elle en était. Elle étouffait dans cette vie. Elle brûlait de désir. Pour lui, pour une autre vie, pour un changement, pour un retour à son ancienne vie. Mais c'était impossible.

La porte s'entrouvrit et elle entendit tout de suite la voix d'Adrian. Les vapeurs de l'alcool devaient s'être diffusées dans la pièce et elle ne tarderait pas à être prise sur le fait. Mais elle ne dit rien. Après tout, il allait bien finir par la rejoindre.
Revenir en haut Aller en bas
❉ you belong with me
Adrian Blackwell-Kors
you belong with me

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 19/06/2016
›› Love letters written : 1501
›› It's crazy, I look like : james lafferty.
i swear we were infinite
that's bad ✻ with Adrian.  Vide
MessageSujet: Re: that's bad ✻ with Adrian. that's bad ✻ with Adrian.  EmptySam 5 Jan - 19:44


≈ ≈ ≈
{ that's bad.  }
crédit/ psychotic bitch  ✰ w/ @shelby blackwell-kors
Adrian avait couru partout, ce jour-ci. Un second atelier photographie avec Amanda Linster, sa comparse et collègue, désormais amie, avait pris place et, comme le premier, avait remporté un franc succès. Adrian était épuisé par cette journée intense mais il n’avait pas su refuser le verre que voulait leur offrir les participants en guise de remerciements pour tant d’efforts menés. Adrian avait finalement bien ri mais pas bu, conscient qu’il fallait ensuite aller récupérer Adam chez ses parents ; cela avait permis de libérer du temps à Shelby afin qu’elle puisse prendre soin d’elle et continuer sur sa lancée, pour le moment aboutissant, d’un aller mieux.

Il n’était pas loin de 21 heures lorsqu’Adrian monta dans son tout-terrain pour prendre la route de chez ses parents, avec qui il avait pris ses distances pour construire sa famille, à lui et Shelby, sans l’influence de ses géniteurs. Il ne traîna pas, Adam s’étant endormi peu de temps auparavant et chargea l’enfant avec sécurité avant de reprendre la route jusqu’au bout de la rue, jusque chez lui.

Il poussa la porte, encombré par sa sacoche de travail contenant ses objectifs et par le cosy où dormait profondément Adam. Il appela doucement son épouse, sans réponse. Déposant ses appareils sur la table du salon, il monta jusque la chambre du bébé pour l’y déposer, afin qu’il soit au calme, dans son environnement et sans les truffes constamment curieuses des dalmatiens dont ils étaient propriétaires, avec Shelby. De nouveau, Adrian appela cette dernière. « Shey ? ». Rien. C’était curieux. Bizarre et trop silencieux. Il poussa finalement la porte de la chambre conjugale pour découvrir une image qui le mit à la fois profondément en colère et dans un fort état de déception. Shelby, emméchée, une bouteille de vin au trois-quatre vide dans la main. « Tu plaisantes ? » demanda le brun, hébété. Il était en état de choc. Même au plus bas, son épouse n’avait jamais bu à outrance, encore moins seule. « Wow … Où est passé ma femme ? », demanda t-il plus à lui-même qu’à son épouse.
Revenir en haut Aller en bas
❉ you belong with me
Shelby Blackwell-Kors
you belong with me

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 20/02/2017
›› Love letters written : 204
›› It's crazy, I look like : shantel vansanten
i swear we were infinite

( shooting the moon )
› relationships :
that's bad ✻ with Adrian.  Vide
MessageSujet: Re: that's bad ✻ with Adrian. that's bad ✻ with Adrian.  EmptyMar 15 Jan - 15:35



that's bad ✻ with Adrian.  Jbef

I gave you all...

feat @Adrian Blackwell-Kors


« Tu plaisantes? » « Wow... Où est passée ma femme? » Les mots d'Adrian ne l'atteignaient même pas et la seule chose qu'elle avait envie de lui répondre ressemblaient plus à des attaques qu'à des réponses censées. « Elle a disparu depuis que tu l'as trompée. » « Elle a disparu depuis qu'elle a appris sa stérilité. » Tout cela, elle ne voulait pas l'entendre sortir de sa bouche. Cela ne lui ressemblait pas et elle se sentait mal à l'aise d'avoir envie de dire ce genre de chose. Le verre de vin qui se trouvait face à elle était quasiment vide et elle se reteint de l'attraper pour le vider d'une traite. Il était là maintenant, elle n'était plus seule. Et il avait ramené Adam avec lui. C'était exactement la situation qu'elle aurait voulu éviter mais un trop plein d'émotions s'étaient accumulés.

Shelby en avait assez d'être raisonnable. Elle l'avait été toute sa vie, elle avait pris soin d'elle, de son corps, de sa vie, de son avenir jusqu'au moment où tout cela était trop. Elle avait besoin de temps pour elle et de vivre d'autres expériences. Sa vie n'avait pas été morne ou ennuyante mais cela ne lui ressemblait plus de vivre simplement comme une mère de famille qui n'a pas d'autres perspectives de vie qu'avoir une belle maison, un emploi stable, deux chiens et des enfants... Surtout que des enfants, ce n'était plus forcément à sa portée.

Et le deuil était fait. Shey avait compris et assimilé la nouvelle. Elle savait qu'Adrian s'inquiéterait de son comportement de ce soir et qu'il penserait sûrement que la rechute était toujours dû à cette nouvelle mais la vérité était toute autre. Depuis cette nouvelle, la blonde étouffait. Sa vie ne lui ressemblait plus vraiment et elle avait envie de changer. Changer d'optique. Changer de job, pourquoi pas. Changer d'idées, de façon de vivre... Cette vie toute rangée ne lui correspondait plus. Elle en était triste mais c'était ainsi.

Les mots qui sortirent de sa bouche furent l'aboutissement d'une réflexion mûrement aboutie, depuis plusieurs heures : « Elle est devant toi Adrian. J'ai changé et j'avais besoin de réfléchir. Je pensais qu'Adam restait chez tes parents pour la nuit. » Et c'était vrai. Shey n'était pas un monstre ni quelqu'un de stupide. Elle n'aurait jamais fait le choix de boire de l'alcool en sachant qu'Adam finirait par rentrer à la maison. Elle pensait qu'elle avait au moins jusqu'à demain matin, sans mettre qui que ce soit en danger. Dans tous les cas, l'erreur était faite et elle n'avait pas d'autres solutions que de l'affronter. Elle ne comptait pas aider Adrian pour aller coucher le petit. De toutes façons, cela aurait signifié prendre un risque inconsidéré, en vue de son état.
Revenir en haut Aller en bas
❉ you belong with me
Adrian Blackwell-Kors
you belong with me

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 19/06/2016
›› Love letters written : 1501
›› It's crazy, I look like : james lafferty.
i swear we were infinite
that's bad ✻ with Adrian.  Vide
MessageSujet: Re: that's bad ✻ with Adrian. that's bad ✻ with Adrian.  EmptyDim 20 Jan - 8:28


≈ ≈ ≈
{ that's bad.  }
crédit/ psychotic bitch  ✰ w/ @shelby blackwell-kors
Un silence. Shelby ne répondit pas, dans un premier temps, mettant la patiente pourtant olympienne d’Adrian à rude épreuve. Ce soir, face à ce genre de comportement, il n’était pas patient et ne voulait pas l’être. Pas alors qu’elle était manifestement alcoolisée avec un bébé sous le toit ! Adam ne devait pas vivre ça, que ce soit une fois, une exception ou tous les jours comme ses enfants qui vivent auprès d’ivrognes ou de camés. Il avait besoin d’un modèle irréprochable, stable. Parce que son histoire était déjà suffisamment compliquée comme cela, pour ne pas en rajouter. Shelby lui répondit qu’elle était devant lui, avec une insolence qui ne plu pas au photographe, avant d’expliquer qu’elle avait changé et besoin de réfléchir. Elle pensait qu’Adam resterait chez ses grands parents toute la nuit.

« Réfléchir en buvant du vin ? Drôle de manière de rassembler tes idées »

Sa voix était sèche, ironique à la fois. Inflexible, il l’était. Il ne pardonnait pas cet écart. Il n’était pas parfait, ça non. Mais en la laissant passer une journée seule pour prendre soin d’elle, il ne s’était pas imaginée la retrouver avec une bouteille au trois-quart vide. La déception était bien présente, autant dans sa voix que sur son visage et Adrian ne pouvait pas la masquer. Il ne pouvait pas faire semblant avec quelqu’un, encore moins avec son épouse, Shelby.

« Il est clair et net que tu n’approches pas Adam tant que tu n’as pas décuvé »

Adrian ne prétendait pas être un père parfait mais il était précautionneux. Même trop. Il se lavait les mains à outrances pour manipuler son bébé pour les soins ou juste le prendre dans ses bras. Il veillait à ce qu’aucune personne enrhumée ou toussotante ne l’approche. Il le surprotégeait, c’était certain mais … comment lui en vouloir ? Il l’avait tant rêvé, son fils.
Revenir en haut Aller en bas
❉ you belong with me
Shelby Blackwell-Kors
you belong with me

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 20/02/2017
›› Love letters written : 204
›› It's crazy, I look like : shantel vansanten
i swear we were infinite

( shooting the moon )
› relationships :
that's bad ✻ with Adrian.  Vide
MessageSujet: Re: that's bad ✻ with Adrian. that's bad ✻ with Adrian.  EmptyDim 20 Jan - 14:15



that's bad ✻ with Adrian.  Jbef

I gave you all...

feat @Adrian Blackwell-Kors


En l'écoutant, Shelby eut envie de rire. Pour qui se prenait-il ? Monsieur le donneur de leçon. Évidemment qu'elle n'aurait pas posé les mains sur l'enfant dans son état, elle était loin d'être stupide, ne lui en déplaise. La blonde n'avait même pas envie de lui répondre. Elle aurait voulu le laisser lui parler comme il le faisait, en sachant très bien que de toutes façons, elle allait prendre pour son grade. Elle le méritait peut-être. Mais après tout, elle avait été bien sympa avec Adrian de tenter d'oublier ses frasques. Elle les avait oublié, l'espace d'un instant. Mais sa mémoire ne voulait pas tirer un trait définitif. « T'étais pas là, je me suis occupée, fin de l'histoire. Y'a pas une règle qui stipule que j'ai pas le droit de boire d'alcool. » Il pouvait essayer de la convaincre, dans tous les cas, son attitude ne changerait pas. En tout cas pas pour l'instant. Elle avait mal. Depuis l'arrivée d'Adam, cela allait un peu mieux mais elle devait bien avouer que c'était compliqué pour elle de faire l'impasse sur tous les problèmes que le couple avait rencontré. Elle avait essayé, elle avait voulu se battre mais elle n'en avait plus la force, à la fois mentalement et physiquement. Sa dépression l'avait complètement détruite et se battre pour quelque chose était compliqué. Shey avait envie de revenir à des basiques, à une vie simple, à des choses d'agréables sans avoir à se battre toutes les deux minutes.

« Je suis pas stupide, je comptais pas approcher Adam. Ni toi d'ailleurs. » C'était clair et net que la situation entre Adrian et Shelby n'était pas optimale. Ils vivaient sous le même toit mais elle ne ressentait plus la même tendresse envers lui qu'auparavant. Ils s'étreignaient, s'embrassaient, faisaient tout comme un couple ; mais les sentiments n'étaient plus les mêmes. Du moins pour Shelby. Elle savait qu'elle ne pouvait pas fuir dès maintenant. Adam venait juste d'arriver, il avait besoin d'une famille soudée et elle espérait du plus profond d'elle-même que leur relation s'améliorerait avec le temps. Mais elle en doutait fortement. C'est comme si quelque chose s'était fendu. Une fissure que l'on ne peut pas combler.

La blonde regardait Adrian et tout ce qu'elle voyait; elle l'aimait. Invraisemblablement, cet homme, elle l'aimait du plus profond d'elle-même. Mais quelque chose n'allait pas. Elle ne pouvait pas faire comme si tout était parfait alors qu'ils n'étaient plus vraiment sur la même longueur d'onde, alors qu'elle était clairement détruite à l'intérieur...
Revenir en haut Aller en bas
❉ you belong with me
Adrian Blackwell-Kors
you belong with me

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 19/06/2016
›› Love letters written : 1501
›› It's crazy, I look like : james lafferty.
i swear we were infinite
that's bad ✻ with Adrian.  Vide
MessageSujet: Re: that's bad ✻ with Adrian. that's bad ✻ with Adrian.  EmptyDim 27 Jan - 10:11


≈ ≈ ≈
{ that's bad.  }
crédit/ psychotic bitch  ✰ w/ @shelby blackwell-kors
L’absence d’Adrian ce soir-là sonnait à ses oreilles comme un reproche. Il n’était pas là, elle s’était occupée en buvant. Drôle de façon de combler son ennui. Cela n’apaisa pas la colère du brun, bien au contraire. Il ne reconnaissait pas la chétive et sage femme dont il était tombé amoureux, douze belles années plus tôt. Pourquoi un tel comportement ? Adrian était complètement perdu et désemparé face à une telle situation, qui, dans un autre couple, dans un autre foyer, pouvait paraître banal mais ne l’était pas, chez eux.

« C’est vrai que c’est une façon tout à fait banale de se divertir, Shey »

Sa voix se voulait tranchante et sèche. Il était en colère et comptait bien le montrer. Lui, qui, d’ordinaire, laissait passer les écarts et soirs de déprime. Son épouse se considérait soignée, voulait qu’on la traite comme tel. Grand bien cela soit. Ainsi, il agirait comme cela. Adrian n’appréciait pas non plus le ton qu’elle employait, plein de lassitude et d’ennui. Il leva les yeux au ciel, fortement agacé tout en commençant à déboutonner son pantalon pour passer un plus fluide, plus confortable en étant plus léger. Quelque chose n’allait plus entre eux et il faisait ce constat, de plus en plus. Adam n’avait pas été le pansement tant espéré à leur couple. Sa relation adultère avec Polly n’avait rien arrangé, il en avait parfaitement conscience et assumait ses tords. Shelby lui avait pardonné mais il ne savait pas si le pardon était total, tout compte fait. Adrian se demandait s’il restait quelque chose à sauver dans son mariage. Il passa une main sur son visage, dépité.

« J’ai foutu notre mariage dans une sale situation avec ce que … j’ai fais, Shelby mais je crois qu’au-delà, demeure un autre problème »

Finit par admettre Adrian tout en s’asseyant sur le bord de son lit, de son côté. Il baissa les yeux et regarda son alliance, le coeur serré et les yeux brûlants de larmes.
Revenir en haut Aller en bas
❉ you belong with me
Shelby Blackwell-Kors
you belong with me

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 20/02/2017
›› Love letters written : 204
›› It's crazy, I look like : shantel vansanten
i swear we were infinite

( shooting the moon )
› relationships :
that's bad ✻ with Adrian.  Vide
MessageSujet: Re: that's bad ✻ with Adrian. that's bad ✻ with Adrian.  EmptyMar 29 Jan - 17:29



that's bad ✻ with Adrian.  Jbef

I gave you all...

feat @Adrian Blackwell-Kors


La jeune femme n'avait aucune pitié pour ce qui était en train de se passer. Adrian était sec, directif et un rictus étira les lèvres de la jeune femme. Pour qui se prenait-il? Son père? Sa mère? Elle ne lui devait rien. Surtout pas à lui. Pas après ce qu'il avait fait. « Je préfère me divertir en buvant quelques verres, qu'en allant coucher avec la première personne que j'ai sous la main. Néanmoins, si c'est ce que tu veux, je peux changer de façon de penser. » Définitivement, Shelby n'avait pas totalement pardonné à Adrian. Un goût amer de trahison restait toujours bien présent sur ses lèvres, sur son palais et dans sa tête. Elle n'oublierait jamais ce que cela faisait d'apprendre que, alors qu'elle était au plus bas, son mari qui se croyait toujours attentionné et tendre, était allé coucher avec la femme qui était censée les aider à sauver leur mariage. Au lieu de cela, elle avait contribué à le briser, en petits morceaux. Si bien qu'à l'image d'un miroir, leur mariage était irrattrapable ; impossible à recoller. Shelby le savait au plus profond d'elle-même, depuis bien trop longtemps. Elle avait quand même décidé de laisser passer, de faire comme si de rien était, pour rendre Adrian heureux, lui faire plaisir et tenter de faire passer le bien des autres avant le sien, encore une fois. Mais cette fois, cela ne marcherait pas et elle le savait pertinemment.

Alors qu'Adrian se changeait, la jeune femme se leva. Elle portait un jean et un t-shirt assez simple. Elle attrapa sa veste en cuir et son sac à main. Elle avait besoin d'air, besoin d'aller ailleurs, de voir autre chose. Elle reprit : « T'as sûrement raison, Adrian. Mais chacun a sa façon de régler les problèmes. Il y en a qui fuit, d'autres qui préfèrent les ruminer. Je vais faire un tour, si ça te dérange pas. » Son ton n'était ni agressif, ni désagréable. Elle était plutôt lassée de la situation. Elle n'avait plus envie de faire semblant et de perdre son temps.

Le problème était trop important pour être effacé. Shelby se rendait compte maintenant qu'elle n'avait pas fait les bons choix. Lorsqu'elle avait appris sa stérilité, elle aurait du réfléchir et changer quelques peu ses projets de vie, au lieu de continuer dans une voie qui lui était désormais impossible. Elle aurait du considérer le fait qu'elle n'avait plus vraiment l'envie ou le pouvoir d'avoir des enfants désormais. Elle aurait du comprendre que c'était aussi une opportunité pour elle de vivre quelque chose de différent. Une aventure qu'elle n'avait pas forcément planifiée.
Revenir en haut Aller en bas
❉ you belong with me
Adrian Blackwell-Kors
you belong with me

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 19/06/2016
›› Love letters written : 1501
›› It's crazy, I look like : james lafferty.
i swear we were infinite
that's bad ✻ with Adrian.  Vide
MessageSujet: Re: that's bad ✻ with Adrian. that's bad ✻ with Adrian.  EmptyMer 30 Jan - 15:45


≈ ≈ ≈
{ that's bad.  }
crédit/ psychotic bitch  ✰ w/ @shelby blackwell-kors
Adrian se sentit offusqué bien qu’il comprenait entièrement la réflexion acerbe de son épouse quant à sa tromperie. Toutefois, il trouvait cette défense bassement placée. C’était petit. Il n’était pas question de son infidélité ni d’un jugement sur son comportement mais de tout autre chose, pour l’heure. Il secoua la tête, fortement dépité.

« C’est bas, Shelby »

De plus, Polly n’était pas à considérer comme la première venue. Elle avait vécu quatre mois chez eux, avait porté leur enfant, Adam. Polly, il la connaissait bien. Ils avaient échangés énormément en peu de temps.

« Polly n’est pas la première personne que j’avais sous la main ! Ne réduit pas la génitrice de notre fils à ça, par pitié, c’est misérable que ta jalousie te conduise là ! »

Adrian avait nourri des sentiments sincères à l’égard de l’ukrainienne. Peut-être pas le même amour qu’il portait à Shelby mais une affection sincère et réelle. Shelby poursuivit, visiblement lassée, fatiguée de parler. Adrian passa une main dans ses cheveux bruns récemment coupés, dépité. Elle fuyait ? Que leur arrivait-il ? Une boule d’angoisse obstruait sa gorge. Que faire ? Quoi dire ? Il était perdu, déboussolé, se noyant dans un océan de doutes et de questionnements, avant de lancer, sans réellement avoir conscience de ses paroles :

« Je crois que toi et moi avons un sérieux problème dans notre couple »

Il était malheureux de le dire, de le prononcer mais il fallait voir les choses en face. Leur mariage n’était sans doute pas celui dont il rêvait lors de l’échange des précieux anneaux en or. Cela l’avait été, quelques années mais la décennie passée, cela semblait s’être effrité par de multiples circonstances : la stérilité, la tromperie, le quotidien. Quoi faire ? Adrian s’assit sur le bord du lit ou plutôt, se laissa tomber dessus avant de lever un regard abattu vers sa femme.
Revenir en haut Aller en bas
❉ you belong with me
Shelby Blackwell-Kors
you belong with me

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 20/02/2017
›› Love letters written : 204
›› It's crazy, I look like : shantel vansanten
i swear we were infinite

( shooting the moon )
› relationships :
that's bad ✻ with Adrian.  Vide
MessageSujet: Re: that's bad ✻ with Adrian. that's bad ✻ with Adrian.  EmptyJeu 31 Jan - 1:11


La jeune femme était à deux doigts d'exploser. Elle n'avait vraiment pas envie d'avoir cette discussion avec lui, maintenant; mais elle sentait qu'il le fallait. Dans tous les cas, elle savait que l'alcool l'aiderait sûrement à évacuer ce qui n'allait pas. « C'est bas hein? Parce que tu crois que me tromper quand j'étais au plus bas, c'est pas petit aussi? Shelby bouillonnait. Elle voulait juste exploser et tout laisser sortir. « La génitrice de notre enfant? Ma jalousie? » La jeune femme éclata d'un rire terrifiant. Elle n'était plus capable de se contrôler et elle lâcha : « Dis moi juste. T'as pensé à moi quand t'as absolument voulu qu'on fasse appel à une mère porteuse alors que j'étais à peine en train de faire le deuil de mes propres enfants? T'as pensé à moi avant de te dire "oh c'est pas grave, Shelby est stérile, on va utiliser quelqu'un d'autre pour faire un enfant." C'est comme si j'étais putain d'inutile dans ce mariage Adrian. Et tu le sais. Tellement inutile que t'es allé te satisfaire avec "la génitrice de notre enfant." » Et détrompez-vous, Shelby était plus que ravie d'avoir Adam dans sa vie. Il était un rayon de soleil, son petit rayon de soleil, un amour venu d'une autre dimension. Mais là n'était pas le problème. Le problème était que faire appel à une mère porteuse l'avait complètement dénuée de son rôle dans cette relation amoureuse. Elle n'avait pas envie d'avoir ce discours là mais tout ce qu'elle avait gardé en elle, pour être plus poli, pour faire plus joli, cela semblait ressortir aujourd'hui. Shey n'était pas faible, elle n'était pas spécialement sensible ; mais elle avait souffert, plus que raisonnablement. Elle avait tout donné, elle s'était déchirée pour ce mariage et finalement, rien de tout cela n'avait servi. Elle n'avait pas pu sauver son mariage. Rien ne pouvait plus le sauver. Adrian était parfait, du moins pour elle. Il l'avait été. Mais maintenant, ce n'était plus assez. « Laisse moi te dire Adrian que j'aurais tout donné pour te faire plaisir. Tout. J'aurais donné ma propre vie pour te voir sourire. Mais je pense qu'en faisant ça, en te mettant sur un piédestal, je me suis perdue moi-même. C'est trop tard. » C'était vrai.

"Je crois que toi et moi avons un sérieux problème dans notre couple." Alors que la jeune femme allait quitter la pièce et probablement la maison, elle asséna : « Oh vraiment? Tu t'en es rendu compte quand? Quand on a appris que j'étais stérile, quand t'as couché avec Polly ou quand tu m'as retrouvée ivre après trois verres de vin? » Cette ironie, elle la détestait mais elle ne pouvait l'empêcher. Il avait fallu qu'il la retrouve saoule pour se rendre compte qu'ils avaient un problème dans leur couple. Mais le problème était tout autre. Sa stérilité avait créé une large fissure dans leur couple, surtout étant donné leur désir mutuel d'avoir des enfants. Elle savait pertinemment que cela avait blessé Adrian autant qu'elle. Mais au jour d'aujourd'hui, elle ne pouvait s'empêcher de lui en vouloir, tout de même, pour tout le reste. « Je suis désolée Adrian. Mais on aurait dû s'en rendre compte bien avant. Pour ne pas se déchirer comme ça. » Et finir cela dans de meilleures conditions. Mais Shelby ne l'avoua pas. Car même si elle le sentait au plus profond d'elle-même, pour elle, ce n'était pas encore fini.
Revenir en haut Aller en bas
❉ you belong with me
Adrian Blackwell-Kors
you belong with me

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 19/06/2016
›› Love letters written : 1501
›› It's crazy, I look like : james lafferty.
i swear we were infinite
that's bad ✻ with Adrian.  Vide
MessageSujet: Re: that's bad ✻ with Adrian. that's bad ✻ with Adrian.  EmptyLun 4 Fév - 20:39


≈ ≈ ≈
{ that's bad.  }
crédit/ psychotic bitch  ✰ w/ @shelby blackwell-kors
Adrian avait toujours été très calme, souvent trop. Mais cette fois, s’en fut trop et littéralement, il hurla. Le cri arracha sa gorge, le fit souffrir et pourtant, cela lui faisait un bien fou. Cela semblait le libérer d’un poids certain qui pesait sur ses épaules, faisant courber son dos.

« Tu étais d’accord ! »

Voilà ce qu’il hurlait alors qu’elle lui reprochait d’avoir fait appel à une mère porteuse sans penser à elle. Certes, c’était lui qui avait soumis l’idée mais Shelby avait accepté. D’abord, tout de suite après la proposition puis après quelques jours puis quelques mois car la procédure était longue et périlleuse. Ils avaient fait cela parce que l’adoption était encore plus longue et pour que l’enfant ait les gênes d’un d’eux. Adrian était brisé que Shelby l’accuse de lui avoir forcé la main.

« Arrête, putain, arrête ! »

C’était comme si Adrian était hystérique, fou. Il prit sa tête entre ses mains alors qu’elle continuait de l’acculer. Il était au bord des larmes, si sensible, si souffrant de se déchirer avec cette femme qu’il aimait depuis plus d’une décennie. Pourquoi se parlaient-ils ainsi ? C’était si douloureux. Adrian se laissa tomber, assis, sur le bord du lit et prit son visage entre ses mains. Il secoua la tête, de gauche à droite, dépité. Perdu.

« Je suis resté, Shey. Je suis resté quand d’autres se seraient barrés en courant. Quand même ta propre famille me disait de m’en aller ! » révéla Adrian. « Je suis resté quand tu étais au plus bas, couchée toute la journée, sans ni t’alimenter ni te laver. Je suis resté même quand t’as voulu te flinguer et m’abandonner. Je suis resté, Shey, parce que je le voulais et je t’aime.

Il déballait ce qu’il pensait mais ça ne lui faisait pas du bien, contrairement à ce qu’il aurait pu croire. Révéler que la propre famille de Shelby lui avait dit de partir n’était pas la meilleure chose à faire mais c’était sorti tout seul. Cela pesait trop. Il fallait qu’il lui dise. Il avait été là. Tout le temps. A chaque instant.

« Oui, j’ai couché avec Polly et oui, j’ai eu des sentiments pour une autre femme que mon épouse. J’assume ce que j’ai fais, j’assume être un mari infidèle mais je ne suis pas le seul à avoir des tords dans la situation que l’on rencontre en ce moment, Shelby. »
Revenir en haut Aller en bas
❉ you belong with me
Shelby Blackwell-Kors
you belong with me

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 20/02/2017
›› Love letters written : 204
›› It's crazy, I look like : shantel vansanten
i swear we were infinite

( shooting the moon )
› relationships :
that's bad ✻ with Adrian.  Vide
MessageSujet: Re: that's bad ✻ with Adrian. that's bad ✻ with Adrian.  EmptyMer 13 Fév - 20:06


Elle était d'accord? Oh bien sûr, complètement droguée par les médicaments, elle était d'accord. Oui, elle avait dit oui. Elle ne le regrettait pas vraiment mais elle aurait aimé qu'ils se penchent sur la question un peu plus tard. Elle aurait aimé que pour une fois dans sa vie, ils ne se concentrent pas sur autre chose qu'elle. Qu'ils se concentrent d'abord sur sa guérison et qu'ils ne reconstruisent pas leur relation sur des fondations fragiles. En y ajoutant un enfant, comme la cerise sur le gâteau.

Elle vit Adrian se recroqueviller sur lui-même et elle fut tentée pendant quelques secondes d'aller vers lui pour le réconforter, comme lui l'avait fait autrefois. Elle n'avait pas grand chose à dire. Leur mariage était un fiasco, leur vie était un fiasco. Ils avaient fini par se détruire, parce qu'ils ne s'étaient pas laissé le temps de se reconstruire. Ils avaient voulu aller trop vite, brûler les étapes et ils s'étaient brûlés les ailes. « Je sais. Je te remercierais jamais assez. Mais tout le monde avait raison. T'aurais du partir Adrian. Regarde où on en est ! » Shelby savait très bien que ses parents avaient conseillé au jeune homme de s'éloigner d'elle. Elle avait de nombreuses fois discuté avec sa mère à ce sujet-là et toutes les tentatives vaines de celle-ci n'avait servi à rien.

Elle avait essayé de l'abandonner. C'était vrai, elle ne pouvait faire qu'état de cause de ce qui s'était passé. Elle avait tenté de mettre fin à sa vie, parce que c'en était trop et la conséquence directe aurai été d'abandonner Adrian. « Moi aussi Adrian, je t'aime. Mais je ne pense plus que ça suffise. » Et c'était vrai. Shelby était profondément amoureuse de son mari. Elle n'avait jamais aimé autant et elle continuait de l'aimer au plus profond de son âme. Mais elle ne pouvait pas accepter cette situation plus longtemps. Ils avaient survécu. Il était temps de mettre fin à ce mode survie qui les bouffait de l'intérieur.

La jeune femme lâcha un rire sarcastique quand il lui dit qu'il n'était pas le seul à avoir des torts. « J'ai été dépressive Adrian ! Je n'ai pas juste été triste une journée, parce que je le voulais bien. J'ai fait une dépression. Je ne me maîtrisais plus, je n'étais plus capable de rien. Ne me parle pas de torts que je ne maîtrisais même pas. J'ai pris sur moi, vraiment. Mais je ne peux plus. Tu n'es pas le mari parfait, pas plus que je suis la femme parfaite. On a tous les deux connus des hauts et des bas, on a tous les deux fait des erreurs mais ne me dis pas que les torts étaient partagés alors que je n'étais pas moi-même. Tu t'es senti abandonné, je peux le concevoir mais putain, j'étais pas moi-même? Tu crois que c'était une partie de plaisir? J'étais spectatrice de ma vie ! »
Revenir en haut Aller en bas
❉ you belong with me
Adrian Blackwell-Kors
you belong with me

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 19/06/2016
›› Love letters written : 1501
›› It's crazy, I look like : james lafferty.
i swear we were infinite
that's bad ✻ with Adrian.  Vide
MessageSujet: Re: that's bad ✻ with Adrian. that's bad ✻ with Adrian.  EmptyVen 15 Fév - 11:06


≈ ≈ ≈
{ that's bad.  }
crédit/ psychotic bitch  ✰ w/ @shelby blackwell-kors
Bam. Un coup dans le cœur, en plein dans le mile. Elle l’aimait mais cela ne suffisait plus, selon elle, pour maintenir leur mariage et leur couple à flots. Adrian ressentait une vive douleur dans le cœur, à s’en sentir mal. Ce fut avec ses mots prononcés par son épouse qu’il comprit que leur mariage ne pouvait pas être sauvé ou ne pouvait plus, du moins, car ils s’étaient battus longtemps pour tenter de recoller les morceaux.

« Et quoi Shelby, tu veux qu’on fasse quoi ? Qu’on abandonne, juste ? C’est ça que tu veux, si je t’écoute bien mais moi, je ne veux pas faire une putain de croix sur douze ans de relation surtout qu’on a un bébé sous ce foutu toit ! »

Adam ne quittait jamais véritablement ses pensées. Il était désormais sa raison de vivre et surtout, cet enfant était désormais impliqué dans tous leurs actes parce qu’il dépendait d’eux. Ils n’étaient plus que deux : ils étaient trois, un semblant de famille. Décomposée, brisée. Shelby ricana et son rire glaça le sang d’Adrian avant qu’elle ne débite ses plaies d’antan. Il l’écouta, ne perdant ni une miette ni un mot de son discours. Ce dernier venait trop tard. Il en aurait eu besoin avant, pour réellement cerner la maladie de sa femme et pouvoir l’aider mais il ne pouvait pas en vouloir à quelqu’un de malade.

« Je n’ai jamais atténué ce qu’il t’arrivait, Shey mais tu dois aussi comprendre que je ne pouvais pas savoir ce que tu ressentais ou ce que tu traversais. Tu étais spectatrice de ta vie et moi, je l’étais aussi »

Cette fois, Adrian se leva, trop nerveux, pour commencer à faire les cent pas dans la chambre du couple, le parquet grinçant à un endroit à chacun de ses passages.

« Et alors, t’as une solution, une idée lumineuse pour ce qu’on va devenir puisqu’apparemment, l’amour et les sentiments, ça ne suffit pas ? »
Revenir en haut Aller en bas
❉ you belong with me
Shelby Blackwell-Kors
you belong with me

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 20/02/2017
›› Love letters written : 204
›› It's crazy, I look like : shantel vansanten
i swear we were infinite

( shooting the moon )
› relationships :
that's bad ✻ with Adrian.  Vide
MessageSujet: Re: that's bad ✻ with Adrian. that's bad ✻ with Adrian.  EmptyDim 17 Mar - 18:32


Adrian lui posait des tonnes de questions. Questions auxquelles la jeune femme n'avait pas de réponses. Elle aurait pu dire "Oui, j'ai une solution. Tout arrêter." Mais cela n'était pas raisonnable et elle le savait, au plus profond d'elle-même. Elle avait toujours cette petite étincelle, si minuscule soit-elle qui lui disait de se battre. Se battre pour leur couple, pour leur famille. Shelby n'avait pas d'autres solutions miracles que de se battre. Mais au fond d'elle, elle savait aussi qu'elle n'en avait pas véritablement la force. Tous ces obstacles qu'ils avaient surmonté lui avait pris toute son énergie. Elle ne sentait plus de force dans son corps, plus d'envie. Leur couple était en acier, un acier inoxydable qui les avait mené jusque là. Mais cet acier avait ses failles et il était temps de les percer à jour. « Franchement Adrian, c'est égoïste, mais je ne sais plus quoi faire. Je ne sais pas quoi te dire, je ne sais pas quoi faire pour réparer nos erreurs. C'est juste trop... » Et pour une fois, Shelby craquait. Elle se laissait l'opportunité d'être faible. Une larme coula sur sa joue. Ce qui se passait actuellement lui brisait le coeur mais elle ne voyait pas de porte de sortie à cette situation. Ils étaient bloqués dans une situation sans fin. Une situation qui n'avait besoin que d'un miracle.

Et ce miracle aurait pu être Adam, sans aucun doute. Il aurait pu amené de la force à leur couple et les aider à survivre à cette période sombre. Mais ce poids sur ces épaules n'était pas positif. Elle avait l'impression que la présence d'un enfant ne faisait qu'augmenter leurs problèmes. Shelby aimait ce petit bout d'un amour incommensurable mais cela ne lui semblait pas suffisant pour retrouver cette fraîcheur qu'ils avaient autrefois connu. Elle était autant spectatrice de sa vie qu'autrefois, simplement elle ne savait véritablement comment en redevenir un acteur. Elle avait compris il y a longtemps qu'il n'y avait pas de miracle autre que l'amour pour la longévité d'un couple et même si l'amour était toujours un des ingrédients forts de leur couple, elle ne pouvait que se rendre à l'évidence : ils s'étaient éloignés durant cette période charnière et leur éloignement était un peu trop grand.

Leur tendresse, leurs moments de complicité, le sexe, tout cela avait semblé disparaître de leur couple et Shelby s'était promise de ne jamais accepter ce genre de chose. Elle ne voulait pas continuer dans ce cercle vicieux qui ne faisait que les éloigner encore plus. « Je sais Adrian. Mais les faits sont là. Nous ne sommes plus ce que nous étions. Et est-ce que ce que nous sommes aujourd'hui te suffit? » Elle aimerait profondément que ce soit le cas mais la jeune femme savait que cela n'était pas suffisant pour lui non plus. Comment cela pourrait-il l'être?

Dans un geste désespéré de tendresse, la jeune femme s'approcha de son mari et posa un main sur son épaule : « Adrian. Il n'y a pas de solution miracle et tu le sais autant que moi. Je t'aime, plus que je n'ai jamais aimé personne. Mais j'ai l'impression qu'on se détruit plus qu'on ne s'aide. Autant toi que moi. » L'alcool commençait à redescendre et la blonde se rendait compte qu'elle n'était pas vraiment juste avec l'homme face à elle. Elle lui avait mis la faute sur le dos dès le début et elle se devait de réparer cela. Ils avaient leurs torts dans cette histoire, tous les deux et elle ne pouvait pas dire qu'Adrian avait détruit leur couple tout seul, bien au contraire : elle avait été artisane de cette destruction depuis le début. Mais désormais, le constat était lourd ; il n'y avait plus vraiment de couple restant entre eux. « Pardonne-moi, s'il te plaît. Mais c'est trop dur. »


encore désolée :
 
Revenir en haut Aller en bas
❉ you belong with me
Adrian Blackwell-Kors
you belong with me

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 19/06/2016
›› Love letters written : 1501
›› It's crazy, I look like : james lafferty.
i swear we were infinite
that's bad ✻ with Adrian.  Vide
MessageSujet: Re: that's bad ✻ with Adrian. that's bad ✻ with Adrian.  EmptyMar 2 Avr - 13:47

Spoiler:
 


≈ ≈ ≈
{ that's bad.  }
crédit/ psychotic bitch  ✰ w/ @shelby blackwell-kors
Adrian est spectateur de ce mariage qui tombe en ruines, le sien. Shelby soulève des questions d’une justesse douloureuse. Sont-ils heureux, en l’état ? La réponse, il refuse de l’admettre parce qu’elle provoque une douleur trop vive et pourtant, dans son inconscient, Adrian la connaît. Shelby pose sa main sur son épaule mais il a un vif mouvement de recul. Il ne veut pas qu’elle le touche. Il ne veut pas qu’elle le voit, même. Il voudrait juste disparaître pour pleurer tout son saoul et évacuer ses émotions si intenses et contradictoires à la fois. Les mots de Shelby se mélangent dans sa tête. Elle lui demande pardon mais de quoi ? De lui ouvrir les yeux ? Adrian préfère ne rien répondre. De toute façon, il est tellement estomaqué qu’il n’est même pas certain de réussir à articuler quoi que ce soit. Adam dort. Qu’est-ce qui le retient ici face à ce constat qu’il refuse en bloc ? Adrian décide alors de tourner le dos à son épouse. Sans un mot de plus, il quitte la chambre puis dévale les escaliers. Il manque de rater la dernière marche, de justesse et se rattrape à la rambarde. Il y a un choc à sa cheville, comme une déchirure, qui lui arrache un rictus mais est-ce son pied ou ce qu’il éprouve au fond de lui ? Ses chiens se présentent à lui, intrigués et joyeux. Il les ignore, ce qu’il ne fait jamais. Au lieu de cela, il continue sa route et sort finalement de la maison en refermant très doucement la porte, pour ne pas risquer de réveiller son fils. Puis, Adrian se glisse derrière le volant de son tout terrain mais il ne démarre pas. Non. Il s’effondre juste sur son volant, pleurant dans l’intimité de sa voiture, loin du regard de celle qu’il est en train de perdre. Qu’il a perdu depuis longtemps, en réalité, sans s’en apercevoir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

all these memories seem so old


just the way you are
i swear we were infinite
that's bad ✻ with Adrian.  Vide
MessageSujet: Re: that's bad ✻ with Adrian. that's bad ✻ with Adrian.  Empty

Revenir en haut Aller en bas

that's bad ✻ with Adrian.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Triangle platinum :: Triangle platinum residence
-