Partagez|

mississipi vibes ✰ timley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ i choose my own destiny
avatar
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 16/07/2018
›› Love letters written : 688
›› It's crazy, I look like : olivia munn.
MessageSujet: mississipi vibes ✰ timley Ven 21 Déc - 11:42


≈ ≈ ≈
{  mississipi vibes }
crédit/ psychotic bitch  ✰ w/ @timothy hayes

Trente-cinq bougies soufflées. Un enfant devenu adolescent ayant fui, un mariage transformé en échec, un amour perdu retrouvé complexe. C’était le bilan de sa vie, minable depuis dix jours à son goût. Ezio n’était plus là et le goût de vivre, emporté avec lui, elle ne savait où. Riley ne dormait presque plus ni ne mangeait. Elle avait perdu du poids, déprimée et ses joues s’étaient légèrement creusées. Des cernes violacées importantes éteignaient ses grands yeux, d’ordinaire pétillants. Le constat était implacable et indiscutable : Riley déprimait.

Pour l’éloigner de ses tourments, Timothy avait proposé une virée dans le Mississipi, dans un bout de sa famille. Riley avait longuement hésitée, ne sachant pas si Ezio allait revenir mais l’évidence était là : ce n’était pas pour tout de suite, malheureusement. Ainsi avait-elle fini par accepter l’invitation de son amour de jeunesse et du père de son fils. Ils avaient bien failli coucher ensemble mais Timothy voulait faire les choses bien, cette fois, vingt ans après. Le Mississipi changerait-il quelque chose dans leur relation ? Riley était perdue. Elle n’en savait rien. Elle ne comprenait plus rien à rien. Elle était amorphe, une loque, une handicapée de la pensée en ce moment.

Au volant de sa voiture, prête à prendre la direction de l’aéroport, elle attendait, sagement garée sur le parking du lycée, déjà désert, soir de vacances oblige. Timothy devait arriver d’une minute à l’autre et elle l’attendait impatiemment, regardant inlassablement des clichés de son fils. Une photo Snapchat avec un filtre ridicule lui arracha un rire puis une larme. Sans Ezio, rien n’en valait la peine. Relevant les yeux de son écran fissuré de smartphone, elle aperçut Timothy, accompagné de collègues. Qu’allaient-ils penser s’il la reconnaissait comme la mère d’Ezio, un élève ? Ainsi resta-t-elle cachée, presque planquée derrière son volant jusqu’à ce qu’il ouvre la portière. « Salut », lança-t-elle d’un ton terne bien qu’elle soit heureuse de le voir. « Personne ne m’as vu ? », s’inquiéta-t-elle. Ne pas rajouter d’autres problèmes à ceux déjà existants, nombreux.





Revenir en haut Aller en bas
❉ friends with benefits
avatar
friends with benefits

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 19/05/2018
›› Love letters written : 310
›› It's crazy, I look like : bob - freaking perfect - morley
MessageSujet: Re: mississipi vibes ✰ timley Dim 23 Déc - 22:35

Timothy avait proposé à Riley de partir, de faire une pause le temps d'un week-end. Il avait pris les tickets d'avion pour Jackson, la plus grosse ville de l'Etat du Mississippi, là où sa famille habitait, cela évitait aussi de payer un logement en plus. Il avait préparé son sac et l'avait pris au lycée et l'avait à ses côtés pendant ses heures de cours. Des heures longues. Il n'avait que hâte de partir. C'était difficile de ne pas montrer quoi que ce soit devant ses élèves. Il était complètement chamboulé depuis quelques temps, mais il devait montrer l'exemple et continuait de faire ses blagues de merde et ses histoires à la con. Pendant une de ses heures de cours il avait senti le regard pesant d'Ezio sur lui. Il espérait qu'il allait bien, ils n'avaient pas réellement eu le temps de discuter au cours de la semaine. Et puis les heures avaient défilé, elles se ressemblaient plus ou moins toutes, il était réellement fatigué autant physiquement que mentalement. Et la sonnerie a retenti, la liberté sonnait, les élèves étaient partis et il avait rapidement regroupé ses affaires dans son sac, sur le chemin il croisa ses collègues.Il parlait avec eux de leurs plans pour le week-end, tout en sortant, sa casquette sur la tête, son sac sur l'épaule. Il avait vu la voiture de Riley sur le côté et il s'était dirigé vers sa voiture tout en saluant ses collègues. A peine arrivé, elle lui demanda si personne ne l’avait vu, il haussa les épaules. « j'en ai rien à faire » dit-il très simplement et il déposa un baiser sur le front de la brune. C’était la vérité, ils pouvaient penser ce qu’ils veulent cela ne lui fait plus rien. Il posa son sac derrière lui. « go, à l'aéroport miss Oaks... ah non sur les tickets c'est Miss Hayes » il sourit et en une vingtaine de minutes ils se retrouvaient à l’aéroport. Il avait saisi le sac de Riley et portait maintenant tout sur lui et il lui avait donné les tickets et son passeport.
(...)
Installés dans l’avion, maintenant il allait pouvoir se détendre, ils avaient maintenant un peu plus de trois heures à rien faire. Il sortit de son sac à dos un livre qu’il posa sur ses jambes en attendant qu’ils décollent. Et puis au final, la lecture s’est transformé en sieste, une sieste d’un peu moins de trois heures où il a fini par glisser contre Riley, posant sa tête sur son épaule. En les voyant comme ça, ils paraissaient comme n’importe quel couple, tendre l’un vers l’autre et pourtant ils ne sont même pas en couple et ont un enfant. Cependant, peut-être que c'était la fatigue qui faisait ça, mais cela avait fait longtemps que Tim n'avait pas fait une sieste aussi récupératrice que celle-ci, ou peut-être que c'était aussi d'avoir Riley aussi proche de lui….
(...)
A peine atterri que Tim saisit son téléphone pour envoyer un message à sa tante pour lui dire qu'il serait là dans une heure. Il avait déjà pré-rempli la location de la voiture donc en deux temps, trois mouvements il avait les clés en mains pour partir. A peine sorti de l'aéroport il sourit légèrement, beaucoup plus léger, bien trop loin  de ses problèmes pour y penser. « J'ai appris à conduire ici. Tu peux remarquer, pas d’embouteillage ici. » Il avait même appris à conduire assez précocement, à 14 ans il conduisait déjà la voiture de sa grand-mère, à peine 16 ans il avait passé son permis. Et c’était certain que le mississippi allait être un gros dépaysement pour Riley, effectivement bien loin des embouteillages mythiques de Los Angeles, ici la nourriture est loin d’être saine et les gens sont chaleureux. Mais malgré toutes les années d'amitié, il n'avait jamais emmené Riley ici c'était la première fois, alors que Jason et Livia avaient tous les deux déjà passé des vacances ici et même des Noël.
Le moteur arrêté, il était parti ouvrir la porte de Riley quand ils ont entendu des cris « TIMMY RILEY » ils se sont retournés pour voir une dizaine de personnes sur l patio qui les attendaient. « on est encore fiancés ou pas ? » dit-il avec un petit sourire en référence à ce qui s'était passé la dernière fois qu'ils avaient rencontrés la famille Hayes. Il fallait qu'ils se mettent d'accord sur leurs histoires pour ne pas faire de gaffe.
Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
avatar
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 16/07/2018
›› Love letters written : 688
›› It's crazy, I look like : olivia munn.
MessageSujet: Re: mississipi vibes ✰ timley Lun 24 Déc - 14:24


≈ ≈ ≈
{  mississipi vibes }
crédit/ psychotic bitch  ✰ w/ @timothy hayes

Le Mississipi était un état qui lui était inconnu et, pour tout dire, Riley était bien incapable de le placer sur une carte de l’Amérique. Elle profita du vol en avion pour observer les paysages, les grandes étendues ou les building frôlant les nuages, Timothy endormi sur son épaule, avant de finalement le rejoindre dans un petit somme. Riley récupéra en quelques heures le sommeil perdu depuis longtemps, depuis le départ d’Ezio, comme si Tim savait l’apaiser et lui faire oublier ses tracas. Elle se réveilla à l’annonce de la descente vers l’aéroport.

« J'ai appris à conduire ici. Tu peux remarquer, pas d’embouteillage ici. » lui informa Timothy alors qu’ils montaient dans une voiture de location. Riley lui sourit. C’était donc ce qu’il faisait tous les étés quand il venait ici pendant presque deux mois ? Riley, elle, ne partait jamais en vacances. Sa mère n’avait pas les moyens (les dollars claqués dans l’alcool et la drogue) et n’ayant aucune famille à aller visiter. « Tu occupais donc tes étés à cela ? », demanda Riley, attachant sa ceinture alors que la voiture démarrait. Riley n’avait jamais quitté Los Angeles et la voilà dans la parfaite campagne ! Les yeux écarquillés, elle dévorait ses paysages inconnus et nouveaux. « C’est magnifique ! », s’extasia-t-elle comme une enfant. (…). A l’entente de leurs prénoms, Riley se tourna vers Timothy. C’était un détail qu’elle avait oublié et lui aussi, manifestement. « on est encore fiancés ou pas ? » demanda le professeur d’histoire. Riley n’eut pas le temps de répondre qu’on accourait déjà vers eux alors elle se contenta d’agir en entrelaçant ses doigts à ceux du brun. Aussitôt, l’une des tantes de Timothy prit le visage de Riley en coupe et commença à l’inspecter sous toutes les coutures. « Tu sembles fatiguée, amaigrie, notre Timmy te nourris bien, hein ? ». Riley rit doucement. « Ne vous en faites pas, il me comble de bonheur », répondit Riley.




Revenir en haut Aller en bas
❉ friends with benefits
avatar
friends with benefits

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 19/05/2018
›› Love letters written : 310
›› It's crazy, I look like : bob - freaking perfect - morley
MessageSujet: Re: mississipi vibes ✰ timley Lun 24 Déc - 18:48

le paysage et le temps étaient si différents de Los Angeles, tout était beaucoup plus doux et surtout verts. De l’herbe, des collines, la nature quoi. Il sourit légèrement quand elle lui dit qu’il faisait donc ça de ses étés. « Non pas que ... je squattais surtout la bibliothèque » il a toujours été passionné par la lecture, il lisait tout ce qu’il pouvais trouver et même adolescent c’était son moyen de se détendre et d’oublier tout. Dans la petite bibliothèque de la ville des Hayes, il avait dû lire les 3/4 de ce qu’elle possédait. Il s’installait sur une table proche d’une fênetre et il lisait toute la journée, ou alors il l’empruntait et il s’installait sur une de rives du fleuve. Rien de bien plus simple. Sa famille ne s’inquiétait jamais de ne pas le voir de la journée.
Riley n’avait pas eu le temps de répondre à sa question qu’ils se sont fait alpaguer par les membres de la famille. Elle lui avait prise la main et il la serrait un peu plus à l’arrivée de sa famille. On leur posait des dizaines de questions sur le voyage, sur la route et il entendit une de ses tantes parler à riley sur son poids, il sourit quand elle dit qu’il la comblait et il se rapprocha d’elle pour déposer un baiser sur son front. Et puis c’était à son tour de recevoir une remarque. « Timothy Hayes, le coiffeur ça existe, ça va plus là. » dit-elle très simplement et puis une autre tante débarqua dans la conversation pour acquiescer avec ce qui a été dit. « Non...mais non... » Tim ne savait pas trop quoi dire alors il lâcha la main de Riley pour ouvrir la porte de la voiture et prendre leurs sacs afin de rentrer avec le petit groupe jusque dans la grande maison.
Rien n’avait changé dans cette maison, tout était toujours à la même place, les dizaines de photos de toute la famille, des coussins brodés, des tableaux d’enfants affichés aux murs. « On va juste poser ça. » dit-il en faisant signe à Riley de le suivre, il s’engouffra dans un couloir sombre avant d’ouvrir une porte qui laissa échapper une lumière blanchâtre. Sa chambre d’adolescent. Rien n’avait bougé, la décoration était toujours aussi inexistante, quelques feuilles sur le bureau, des photos à côté du lit. On peut voir clairement que timothy et la décoration ça fait deux. Il pose les sacs vers le bureau avant de se rapprocher de Riley et l’enlacer « ça va aller avec tout ce monde? » il avait fini par remonter une de ses mains pour caresser le visage de la brune et finit par déposer un baiser sur sa joue. Il était sincèrement inquiet pour elle, même s’il savait aussi qu’ils n’allaient pas passer tout le week-end avec eux, pour lui c’était important de savoir qu’elle allait bien.
Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
avatar
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 16/07/2018
›› Love letters written : 688
›› It's crazy, I look like : olivia munn.
MessageSujet: Re: mississipi vibes ✰ timley Mer 26 Déc - 22:02


≈ ≈ ≈
{  mississipi vibes }
crédit/ psychotic bitch  ✰ w/ @timothy hayes

Au contraire de sa tante, les cheveux mi-longs de Timothy ne la dérangeait pas. Quand bien même cela aurait été à elle de décider pour lui, elle trouvait cela très virile et rêvait d’y fourrer ses doigts, tant dans un moment calme que charnel. Riley ne pouvait plus nier le désir qu’elle éprouvait à son encontre mais elle n’avait pas le droit de se laisser aller ; ce n’était pas le bon moment et Timothy souhaitait des rencarts, commencer une histoire sur des bases classiques. Mais qu’y avait-il de classique dans le fait d’avoir déjà un enfant de dix-neuf ans ? « Cela lui va très bien », s’interposa Riley, sentant que sinon, la tante de l’ancien militaire allait faire une dissertation sur sa coupe de cheveux. Elle accompagna le geste à la parole, caressant brièvement une mèche brune de Tim sous le regard ammouraché de la famille.

Timothy l’entraîna dans la chambre qui leur serait réservée, pour déposer leurs affaires. Il la prit finalement dans ses bras, l’enlaçant et Riley s’y laissa aller, poussant un profond soupir. Elle était à la fois heureuse d’être loin de ses soucis, avec lui mais ne supportait pas d’avoir mis une plus grande distance encore avec Ezio. Comme s’il lisait en elle, Timothy s’inquiéta aussitôt. « ça va aller avec tout ce monde? ». Riley opina simplement du chef. Elle-même n’était pas convaincue par le fait qu’elle irait bien. Ils allaient devoir jouer la comédie du parfait petit couple, fiancé, mais au fond, la vérité était plus moche : c’étaient des anciens amants, parents d’un enfant en fuite, brisé. « Il faut », finit par répondre Riley pour se convaincre plutôt que pour le convaincre, lui. Elle leva ses grands yeux vers Tim et l’observa, un instant, silencieuse. Dans ses traits, ceux de leur fils. Son coeur se serra. Il avait le même nez que son père et ce même regard, plein d’émotions. « Il te ressemble tellement », murmura Riley. « Chaque soir, quand il était petit, j’entrais dans sa chambre après avoir étudié ou travailler sur d’autres dossiers », commença Riley, en s’asseyant au bord du lit. « Chaque soir un peu plus, je trouvais qu’il te ressemblait ». Elle passait chaque soir plusieurs minutes à regarder son fils, jusqu’au début de son adolescence, environ. « Parfois, il m’arrivait d’éclater en sanglots en le regardant, en me disant que je ne te reverrais sûrement jamais ». C’était la vérité. Mais aujourd’hui, c’était différent. « Maintenant, quand je te vois, c’est l’inverse : j’ai l’impression que c’est lui que je ne reverrais peut-être plus ».
Revenir en haut Aller en bas
❉ friends with benefits
avatar
friends with benefits

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 19/05/2018
›› Love letters written : 310
›› It's crazy, I look like : bob - freaking perfect - morley
MessageSujet: Re: mississipi vibes ✰ timley Mer 26 Déc - 22:46

La vietnamienne faisait la liste des ressemblances entre Tim et son fils, il sourit légèrement même si lui, ne voit aucun de tout ça. «  mais je suis là. Et comme moi, il va revenir. » il caresse la joue de Riley avec son pouce. « il lui faut du temps. » effectivement, il fallait du temps à Ezio pour encaisser et comprendre ce qu’il venait d’apprendre, cela ne faisait qu’une semaine ce n’était pas assez pour tout comprendre. Timothy voulait qu’ils respectent le temps et l’espace que l’adolescent avait besoin, alors forcément ici, elle ne pourrait pas aller le voir et c’était difficile de capter quoi que ce soit. Sa mission du weekend c’était de lui changer les idées, lui faire penser à autre chose et sa famille n’allait pas leur laisser le temps de réfléchir. « mais en attendant, je suis là pour m’occuper de toi. » il avait posé ses deux mains sur les joues de Riley et les a glissé dans ses cheveux. Comme d’habitude il n’arrive pas à s’empêcher de la regarder, de l’admirer. «  et puis ... » et puis il ne finit même pas sa phrase qu’il déposa tendrement ses lèvres sur celle de Riley alors qu’une de ses tantes passa devant la porte, un raclement de gorge. « On va pas tarder à manger. » il hocha la tête et saisit la main de Riley pour l’emmener jusque dans la salle à manger.
Ils sont restés deux heures à table à manger et parler jusqu’à ce que Timothy ne se lève en disant qu’il va prendre une douche avant d’aller se coucher. Il savait que sa meilleure amie était en de bonnes mains le temps qu’il se lave. Il était encore trempé quand il est revenu voir comment ça se passait dans le salon et les albums photos étaient sortis. Même si elle l’avait connu alors qu’il était en couche culotte, y a des photos qu’il ne fallait mieux pas qu’elle voit.  « Wow wow... non je comptais attendre après qu’elle ait dit oui pour montrer ça. » et il la tire vers lui. « Vous êtes si mignons. Mais vous nous avez pas dit, comment est-ce que Tim a fait sa demande. » wow, il n’avait pas pensé à ça, ils en avaient même pas parlé. Il fallait trouver quelque chose rapidement mais rien ne venait à l’esprit de Tim alors qu’il y avait déjà pensé à la façon dont adolescent, il demanderait Riley en mariage, mais c’est évidant qu’il a toujours un trou de mémoire au bon moment.
Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
avatar
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 16/07/2018
›› Love letters written : 688
›› It's crazy, I look like : olivia munn.
MessageSujet: Re: mississipi vibes ✰ timley Mer 26 Déc - 23:19


≈ ≈ ≈
{  mississipi vibes }
crédit/ psychotic bitch  ✰ w/ @timothy hayes

Riley se sentait mieux, en ce moment, dans un seul et unique endroit : aux côtés de Timothy. Il comprenait sa peine et sa situation pour la vivre, bien qu’il tenait un rôle différent du sien dans cette tragique comédie. Alors qu’elle ne s’y attendait pas, qu’elle ne l’attendait pas, Tim déposa délicatement ses lèvres sur les siennes. Riley se surprit à sourire tout contre sa bouche, alors que son coeur palpitait follement dans sa poitrine. Définitivement, il n’y avait que lui pour lui faire ressentir cela : être en vie. Entre deux baisers, Riley commença : « Je ... ». Mais cela fut coupé et elle maudit l’arrivée inopinée de membres de la famille de son amant – ami et ne s’en cacha pas, provoquant des rires de ces pauvres gens qui ignoraient tout de leur réelle relation. Elle était frustrée, elle qui avait très envie d’ouvrir son coeur au brun. Elle en avait besoin. Dire ses sentiments avant qu’il ne soit trop tard. Ne plus mentir, ne plus rien cacher : la vérité, rien que la vérité. Mais elle n’en eût pas l’occasion parce que le dîner était prêt. Riley s’attabla poliment, s’armant de son plus beau sourire malgré la tristesse et la frustration. (…).

Timothy se douchait et s’il était toujours comme à l’adolescence, il en avait pour plusieurs longues minutes. Riley fut néanmoins accueillie par la famille de Tim comme en faisant déjà parti et tous commencèrent à raconter des anecdotes sur le trentenaire. Riley rigolait, franchement. C’était une partie de la vie de Tim qu’elle ne connaissait pas et ainsi, elle avait l’impression d’en savoir plus sur lui. Cela n’avait pas de prix à ses yeux. Les clichés d’un Tim bébé puis enfant lui rappelaient indéniablement son fils mais elle tenta de n’y voir que son père, riant de bon coeur avec les proches de celui-ci. « Wow wow… non je comptais attendre après qu’elle ait dit oui pour montrer ça », coupa Timothy en entrant dans la pièce, encore trempé. Riley lorgna sur lui, essayant d’être la plus discrète possible (en vain). Elle manqua s’étouffer avec sa tisane alors qu’il évoquait encore ce mensonge de mariage mais d’une façon si naturelle que … Non. Il ne valait mieux pas y penser. Le mariage, c’était une catastrophe et quand bien même, ils n’allaient pas se marier. Ils n’étaient même pas ensemble ! A peine eût-elle reprit son souffle qu’elle manqua, une seconde fois, de s’étouffer. Comment il avait fait sa demande ? Riley se lova contre Tim, tant pour donner du feu à la scène que parce qu’elle avait besoin de lui, d’être proche. Elle rit nerveusement, ce que la famille interpréta comme un amusement et ils insistèrent en choeur. Riley n’était pas douée pour mentir, elle qui travaillait pour faire régner la vérité mais elle puisa dans un vieux film kitch qui lui vint en mémoire. « Hm … je suis avocate et il est venu à la fin d’une plaidoirie que j’ai remporté », mentit Riley. Ils s’extasièrent tous sur l’originalité de la demande, loin d’un banal restaurant. Riley glissa ses bras autour du ventre de Tim pour l’enlacer et leva les yeux vers lui. « Je voulais casser les codes et faire ma demande mais il m’a devancé et … comment lui résister, hein ? ». Riley entrait parfaitement dans son rôle de future mariée, désormais.
Revenir en haut Aller en bas
❉ friends with benefits
avatar
friends with benefits

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 19/05/2018
›› Love letters written : 310
›› It's crazy, I look like : bob - freaking perfect - morley
MessageSujet: Re: mississipi vibes ✰ timley Jeu 27 Déc - 16:48

effectivement ils auraient dû penser à la façon dont ils s’étaient « fiancés ». Heureusement que Riley avait eu une idée de génie, il la serrait un peu plus fort contre lui, déposa un baiser sur le côté de sa tête. « Je savais qu’elle allait gagner. » il sourit légèrement «  mais surtout je voulais le faire en public, comme ça elle pouvait pas dire non et puis comme ça les gens savaient qu’elle était mienne. » sa famille les regardait avec des étoiles dans les yeux, des petits ‘aw’ se sont faits entendre dans la pièce. « Bref. On va aller se coucher non babe ? » c’était bizarre de l’entendre dire ça, déjà parce qu’il n’est pas fan des surnoms amoureux en général et puis parce que s’imaginer fiancé avec Riley c’était clairement plus un rêve que la réalité (malheureusement). Il s’était dirigé vers la chambre et une fois la porte fermée, il se mit à rire doucement, passant la main dans ses cheveux encore humides. « très belle improvisation, t’as un don Oaks pour ce genre de choses. Ou est-ce que c’est comme ça que tu espères que je te demande réellement? » il sourit et s’asseoit sur le lit, il s’étire rapidement tout en laissant son regard sur la brune. « Je ferai pas ça au tribunal, non, je louerai pour une soirée notre ancien appartement, que je décorerai avec des guirlandes, des bougies et j’aurai la bague de ma grand-mère, je me mettrai à genou et là je te demanderai en mariage. Plus... nous. » il sourit légèrement et se laisse tomber sur le lit. « Ou, sur la plage, un petit pique-nique et dans le panier la petite boite » il y avait déjà pensé c’était évident, il espérait que cela n’effraie pas Riley, c’était ses idées d’adolescents, ce qu’il avait rêvé de faire quand il était encore jeune. Cela avait été un de ses rêves d’avoir Riley à ses côtés pour le reste de sa vie, elle était la seule personne qui arrivait à le calmer, à le faire sourire quand tout va mal. « Mais je sais que tu ne veux pas te marier donc ... »
Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
avatar
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 16/07/2018
›› Love letters written : 688
›› It's crazy, I look like : olivia munn.
MessageSujet: Re: mississipi vibes ✰ timley Mer 2 Jan - 20:10


≈ ≈ ≈
{  mississipi vibes }
crédit/ psychotic bitch  ✰ w/ @timothy hayes

Timothy trouva un prétexte – celui de la fatigue – pour s’échapper des questions et de l’indiscrétion de ses proches. Riley soupira, soulagée, dès lors qu’ils furent éloignés d’eux. Mentir, c’était douloureux puisqu’elle payait des conséquences de mensonges, en ce moment même. Cela la mettait également mal à l’aise car si elle était certaine que Timothy n’était pas qu’un ami, son ancien meilleur ami, elle cachait à ces gens l’existence d’un fils, Ezio. Le père de ce dernier commença à parler mariage. Comme peu de femmes, Riley n’avait pas toujours rêvé d’être mariée. Elle avait dit « oui », pour faire comme ses amies. Pour se caser, offrir une stabilité à Ezio mais cela s’était soldé par un divorce douloureux même si elle en était à l’origine. Riley se surprit toutefois à trouver l’idée agréable, pour la première fois de sa vie, notamment parce qu’elle imaginait Timothy en costume et elle, dans une somptueuse robe, à son bras. Or, comme il le rappela très vite, elle ne voulait plus se marier. « Mais je sais que tu ne veux pas te marier donc ... ». Le temps employé par Tim n’était pas le bon. Il fallait plutôt dire « remarier » puisqu’Antonio avait été son époux pendant quatre ans parmi sept de relation amoureuse. « Le mariage c’est... » commença Riley avant de se laisser tomber sur le matelas dans un soupir. Ses cheveux s’étalèrent en halo autour de sa tête, sur la taie d’oreiller en satin qui sentait une soupline agréable. « Compliqué » conclut Riley. Ce qui avait foiré, c’était que Tonio se mêlait trop de son éducation et de sa vie professionnelle : il voulait une femme au foyer, une maman attentionnée. Si elle était cette dernière, Riley avait besoin de débattre et défendre, de travailler. Elle ferma les yeux, essayant de se détendre. « Quand j’étais enceinte et dans ses foyers misérables, pour me consoler, je m’imaginais que tu allais rentrer et en voyant mon ventre proéminent, tu me demanderais de devenir ta femme même si on avait que dix-sept putains d’années », confessa Riley. « J’y croyais, ça m’aidait à tenir bon et à pas me sentir comme une traînée, une gamine en cloque et seule ». C’était ainsi qu’elle s’était vue, à l’époque, d’une image très négative et irrespectueuse. « … mais tu n’es pas revenu et je ne t’ai pas épousé », conclut-elle en haussant des épaules avant de rouvrir les yeux pour chercher Timothy dans la pièce. « … et maintenant, je suis dans une merde sans nom avec mon fils et son père, à faire croire à sa famille qu’on est ensemble alors que ce n’est pas le cas ».
Revenir en haut Aller en bas
❉ friends with benefits
avatar
friends with benefits

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 19/05/2018
›› Love letters written : 310
›› It's crazy, I look like : bob - freaking perfect - morley
MessageSujet: Re: mississipi vibes ✰ timley Sam 5 Jan - 20:26

Il l'écoutait et la regardait, il était témoin de toute la douleur. Bien évidemment qu'il savait qu'un mariage c'était compliqué, rien n'était comme ils l'avaient désiré. Effectivement, elle aurait voulu que Tim soit là quand elle était enceinte, mais cela n'avait pas été le cas. Il serait rentré s'il l'avait su. Mais lui aussi, cela n'avait pas été simple de quitter Riley, par exemple, il se souvient toujours de cette sensation de culpabilité qu'il avait ressenti alors qu'il quittait l'appartement de sa mère pour la dernière fois. Il abandonnait sa mère comme son père l'avait fait, il abandonnait Riley comme son père l'avait aussi fait. Il l'avait tant aimé que partir avait été la chose la plus difficile qu'il ait à faire à l'époque, mais il pensait aussi qu'elle méritait mieux qu'un ado en pleine crise qui était déjà alcoolique, qui ne pouvait pas s'empêcher de se trouver dans des situations ridicules, un ado qui lui créait tellement de peines et aussi de honte. Pour lui, il n'y avait aucune chance qu'elle veuille rester avec lui alors qu'elle allait étudier parmi les meilleurs étudiants des états-unis. Pour lui, il avait beau l'aimer comme un fou, il savait très bien qu'il n'était pas à sa hauteur. Et encore aujourd'hui, il pense qu'il ne l'est toujours pas, c'est pour cette raison qu'il ne lui a toujours pas avoué ses sentiments qui ont réapparu.
« Est-ce que tu regrettes qu'on se soit revu ? » Il s'était levé du lit et s'était mis dos à la porte, il voulait donner de la distance à la brune qu'elle lui réponde pas forcément avec sa tête mais avec son coeur. Tout ça c'était plus ou moins de sa faute, s'ils ne s'étaient pas revus ce jour-là, elle aurait toujours Ezio à ses côtés, tout serait claire dans sa tête et rien ne serait compliqué. Mais passer du temps ensemble cela avait compliqué la vie de tous les deux, cela avait rappelé à Tim à quel point il avait été seul dans sa vie mais qu'avec elle à ses côtés tout allait mieux, seulement il a aussi pu remarquer à quel point son absence l'avait blessé. Et à ce moment-là, en la regardant, il se disait qu'il aurait, peut-être, jamais dû essayer de la protéger au karma quand ils se sont revus pour la seconde fois, peut-être qu'elle aurait été plus heureuse avec quelqu'un d'autre. Il était évident qu'elle était loin d'être heureuse et quand Ezio reviendra vers sa mère ( ce dont Tim n'a aucun doute ), il ne pourra jamais lui donner tout ce dont elle veut, ou ce qu'elle mérite. Il est bien trop frappé par les souvenirs de guerre, parce qu'il ne  pourra jamais redevenir comme il était avant, il le savait très bien, mais elle, surement pas. Il n'était plus l'adolescent joyeux et optimiste qu'elle avait aimé alors qu'ils étaient adolescents, il cache ses émotions derrières ses livres et derrières ses blagues pourries. Mais là il n'y avait pas matière à rire. « Je suis désolé, tout ça c'est de ma faute... » il s'était laissé glissé contre la porte et s'était recroquevillé sur lui-même. Il avait compris qu'il était la source de tous ses maux mais il ne pouvait rien faire pour la guérir, ou l'aider « j'étais déjà désespérant avant mais là c'est encore pire... Tu mérites mieux que tout ce que je te fais vivre Riley. Je suis vraiment désolé Riley. »
Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
avatar
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 16/07/2018
›› Love letters written : 688
›› It's crazy, I look like : olivia munn.
MessageSujet: Re: mississipi vibes ✰ timley Dim 6 Jan - 0:17


≈ ≈ ≈
{  mississipi vibes }
crédit/ psychotic bitch  ✰ w/ @timothy hayes

Timothy, adossé à la porte fermée, lui posa une question forte douloureuse. « Est-ce que tu regrettes qu’on se soit revu ? », demanda l’ancien militaire. Riley déglutit bruyamment, sous le choc d’une telle question. Au fond, elle n’y avait jamais pensé. Tout en réfléchissant, elle se mit à enrouler une mèche de cheveux autour de son doigt. « Je ne sais pas », finit-elle par admettre. Cette réponse n’était sans doute pas celle qu’attendait Timothy, la vietnamienne en avait conscience. C’est pourquoi elle décida de s’expliquer parce qu’il méritait de comprendre ce qu’il se passait dans sa tête. Fixant ses pieds nus dont les ongles n’étaient pour une fois pas manucurés, elle s’expliqua. « Je regrette parce que … tout serait bien plus simple avec Ezio, en ce moment », commença-t-elle avant de poursuivre : « … mais d’un côté, c’est comme un cadeau du ciel. Parce que mon fils a maintenant un père. Parce que ... ». La brune n’eut pas le temps de terminer sa réponse que déjà, Tim s’était laissé glisser contre la porte, assis au sol, dépité, comme brisé. Il s’excusait. Mais c’était à elle de le faire, au fond. Le coeur de la jeune femme se serra. Il s’en voulait mais ça ne devait pas être le cas. Il n’avait rien fait de mal hormis s’engager pour défendre son pays, il y a presque vingt ans. « Tim ! », l’interrompu Riley, presque en colère. D’un pas décidé, elle se leva et avança vers lui. « Je t’interdis de me dire des conneries pareilles ». Riley était fâchée. Il était bien pour elle, trop bien même. Il avait une sale image de lui mais c’était un exemple de courage, d’amour, de fidélité, de douceur, d’intelligence. C’était un homme parfait à ses yeux.

« Parce que je t’ai toujours aimé, Timothy », termina Riley. C’était sincère. Ce qu’elle ressentait depuis qu’elle avait onze ans ou même avant, dès lors qu’ils s’étaient connus. Elle s’accroupit pour arriver à la hauteur du brun. Riley attrapa fermement le menton de Timothy pour qu’il la regarde. « Que ce soit il y a vingt ans comme il y a trois mois, quand je t’ai revu dans ce fichu club », poursuivit-elle. « Je n’ai jamais su ressentir quelque chose d’aussi fort pour un autre, Timothy. Même pour mon propre mari ! Il n’était qu’à mes côtés pour m’aider à oublier ma peine », avoua-t-elle pour la première fois. Même à elle, elle ne se l’était jamais avoué : Antonio n’avait été que son mari, par dépit. Son lot de consolation d’un amour perdu depuis plus de dix ans. « Tu es bien plus que l’homme qui m’a donné le plus beau des cadeaux – notre fils -, Timothy Hayes. Tu es l’homme que j’ai toujours voulu et je me fiche bien de tes cicatrices, de tes cauchemars, de tes angoisses, de tes peurs »
Revenir en haut Aller en bas
❉ friends with benefits
avatar
friends with benefits

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 19/05/2018
›› Love letters written : 310
›› It's crazy, I look like : bob - freaking perfect - morley
MessageSujet: Re: mississipi vibes ✰ timley Lun 7 Jan - 11:09

Il était surpris par une telle déclaration, même si elle ne lui a pas dit explicitement ses sentiments à son égard, il sait ce qu'elle voulait dire, il la connait bien trop pour ne pas déchiffrer ce qu'elle était en train de lui raconter. Seulement la culpabilité était encore présente, s'il était resté, ou du moins même revenu avant elle ne se serait pas mariée avec Antonio, peut-être qu'ils seraient mariés, qui sait. Mais ça n'aidait pas son cerveau, tout ça, ça restait de sa faute, une simple action qui a provoqué l'effet domino sur la vie de Riley alors que Tim lui était à l'autre bout du monde, une vie presque tranquille comparé à tout ce que la brune avait vécu et connu. « Et à ton avis, pourquoi je ne suis pas marié ? Parce que je n'arrive pas à t'enlever de ma tête Riley. »il n'avait pas eu le choix que de remonter la tête et de regarder Riley quand il lui avoua ça. C'était évident que toutes ces années il avait été incapable d'enlever le brune de son coeur, elle avait laissé une marque invisible mais indélébile. « Ça a toujours été toi. J'ai survécu en me disant que si je rentre je te verrai ... et puis après ma tête à pris le dessus » c'était sa tête qui lui avait dit de ne pas la chercher, de commencer son réhabilitation par panser ses blessures physiques, puis mentales et ensuite il pourra chercher Riley et il serait allé n'importe où pour la voir même à l'autre bout du pays. D'un mouvement un peu brusque il l'a pris dans ses bras la serrant contre lui, voulant sentir la chaleur de son corps contre le sien.  Et il restait là avec la brune dans ses bras pendant une bonne minute. Il aimerait que tout s'arrête comme ça, qu'ils restent dans cette position à jamais. « je pense que ... je suis presque prêt à parler de l'armée... encore quelques semaines et ensuite tu pourras réellement me larguer. » un petit sourire des coins des lèvres est apparu sur le visage du colombien alors qu'il s'écarte légèrement de la brune et caressa du bout des doigts le visage de la vietnamienne.  Il avait peur que si elle venait à comprendre ce qui se passait dans sa tête, elle ne veuille plus de lui, qu'elle ne supporte pas ce qu'il a dû faire en Iraq, qu'elle ne comprenne pas comment il peut penser de telle chose. Il avait peur de la perdre tout simplement. Il avait réussi à vivre des années sans elle, mais depuis qu'il l'avait retrouvé il ne comptait plus la lâcher ou du moins il ne pouvait plus la lâcher. « mais je suis désolé... j'ai foutu la merde dans ta vie. J'ai toujours eu un don pour ça je crois. »
Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
avatar
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 16/07/2018
›› Love letters written : 688
›› It's crazy, I look like : olivia munn.
MessageSujet: Re: mississipi vibes ✰ timley Jeu 10 Jan - 20:11


≈ ≈ ≈
{  mississipi vibes }
crédit/ psychotic bitch  ✰ w/ @timothy hayes

Riley éclata d’un rire franc. Qu’ils étaient idiots ! Deux nigauds monumentaux qui se fuyaient mais qui s’aimaient, réciproquement. C’était … dingue, le temps qu’ils avaient perdus à jouer à ce jeu-là. Vingt ans. Y penser donna le vertige à la mère trentenaire. « Ça a toujours été toi. J'ai survécu en me disant que si je rentre je te verrai ... et puis après ma tête à pris le dessus » expliqua Timothy. Malgré le fait qu’ils avaient perdus du temps, Riley ne pouvait s’empêcher de rayonner. Elle souriait et son visage était illuminé malgré la fatigue qui cernait ses grands yeux doré. « Je t’ai toujours dis que tu étais une tête de nigaud », rétorqua Riley. Elle lui disait souvent cela, adolescents. S’en souvenait-il ? Elle n’en savait rien mais la référence lui plaisait fortement. Riley eut l’impression de tomber et poussa un cri ; or, ce n’était que le colombien qui l’attirait contre elle. Elle s’y lova, presque en position foetale, entre ses jambes, la tête appuyée contre son torse. Il lui promit de bientôt lui parler de l’armée mais il semblait inquiet. Comme si elle allait prendre peur. Riley haussa des épaules sans bouger du moindre millimètre. Elle était si bien, contre lui. Elle se sentait chez elle, apaisée. « Pourquoi as-tu si peur, Timothy ? ». C’était vrai, cela devait être horrible. Rien que les reportages lui filaient parfois la nausée ou les larmes aux yeux. Mais elle l’aimait, pour ce qu’il était avant, il y a vingt ans, comme pour ce qu’il était maintenant. «  Si tu ne veux pas m’en parler … je veux dire, tu as le droit d’avoir ta vie privée. Ton passé », finit-elle par concéder. Si cela pouvait l’aider à ne pas avoir peur d’un rejet, elle l’acceptait. Pour lui, elle était prête à tout.

« Tu n’as pas mis la merde. Tu as juste … remué des choses que j’avais enterrée », répondit Riley, optimiste. Même si son moral n’était pas au beau fixe, elle préférait voir les choses d’une façon positive plutôt que de broyer du noir, à cet instant, pour pouvoir savourer cette excursion avec lui. Riley leva la tête pour déposer un baiser sur l’arête du menton de Timothy. « Puis tu m’as offert la plus belle chose qu’une femme veut dans sa vie : notre fils »
Revenir en haut Aller en bas
❉ friends with benefits
avatar
friends with benefits

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 19/05/2018
›› Love letters written : 310
›› It's crazy, I look like : bob - freaking perfect - morley
MessageSujet: Re: mississipi vibes ✰ timley Ven 18 Jan - 22:00

De quoi avait-il peur ? de tant de choses, si elle savait. De tous ces fantômes qui hantent ses nuits, des souvenirs qui peuvent apparaître à tout moment dans des flashs de lumière. De certains éléments auxquels il n'est toujours pas habitué. De ses sautes d'humeurs ou de ses crises s'il oublie ses médicaments. Mais surtout il a peur que si elle venait à découvrir tout cela elle ne voudrait plus de Tim, qu'elle coupe tous les ponts en se rendant compte de ce qu'il est devenu. « parce que j'ai peur que tu me jettes si tu sais tout ce qui se passe là dedans. » il pointa à sa tête, effectivement tous les psychologues qu'il a vu lui ont dit qu'il allait avoir du mal de se remettre de tout ce qu'il a vu, fait et senti là-bas. Il n'était pas rare pour les anciens militaires de garder de traumas à vie et c'était ce qui risquait d'arriver pour Timothy. Malgré tous les progrès qu'il faisait chaque jour, il n'en restait pas moins un mutilé mental de guerre, un homme qui avait été fracassé entre son désir d'aider les autres, mais aussi de garder sa santé mentale. Et dire que malgré tout aujourd'hui il va beaucoup mieux que quand il est revenu. « Mais j'ai envie de t'en parler... »rajouta-t-il très simplement, il lui fallait juste du temps encore pour trouver les mots juste.
Il s'était excusé, toujours beaucoup trop gentil pour ne pas le faire et puis il se sentait coupable d'avoir fait tout ça, sans le vouloir certes, mais il s'en voulait quand même. « remuer ... c'est sympa de dire ça. » il sourit et quand elle embrasse son menton il la serra contre lui « mais ouais, on a un fils assez cool. » il se sépara d'elle et s'installa sur le lit, au fond, le bas du corps sous la couette. « en même temps avec deux parents comme nous, c'est pas étonnant, faut juste espérer qu'il ne soit pas aussi coincé émotionnellement que nous deux. » il sourit légèrement et prend le livre qu'il avait laissé près du lit y a quelques minutes et il tappa sur le matelas à côté de lui pour dire à Riley de venir se coucher à ses côtés. « je leur dirai à ma famille qu'on est pas vraiment fiancés si t'en as marre de jouer à ça. » Il était réellement prêt à tout pour elle, même avouer à sa famille qu'il y a eu un quiproquo, même s'il faut qu'il provoque une extrêment deception il le ferait pour Riley et son bonheur, elle passe avant tout en ce moment.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

all these memories seem so old


MessageSujet: Re: mississipi vibes ✰ timley

Revenir en haut Aller en bas

mississipi vibes ✰ timley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: The world is a adventure
-