Partagez|

When you're through with life and all hope is lost Hold out your hand 'cause friends will be friends ❊ Sillie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ i choose my own destiny
avatar
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 28/06/2017
›› Love letters written : 1041
›› It's crazy, I look like : karen beautiful gillan
MessageSujet: When you're through with life and all hope is lost Hold out your hand 'cause friends will be friends ❊ Sillie Dim 18 Nov - 16:45

Des messages, c'est tout ce qui fallait pour que l'écossaise retrouve le sourire après une matinée plus que mouvementée. Tous les soucis s'étaient évaporés au moment où elle vit le nom de Silas s'afficher sur son téléphone. Elle ne se rappelait pas de la dernière fois qu'ils s'étaient vus, cela faisait un moment, des semaines maintenant. Billie avait essayé de se souvenir mais rien ne remonta à la surface, ses semaines ne se ressemblaient pas, il y avait toujours quelque chose qui se passait dans sa vie. C'est à propos d'Elie principalement. Elle avait oublié ce que cela faisait de s'occuper de quelqu'un, mais s'occuper de son petit frère c'est encore une autre affaire, elle passait du temps à l'aider avec sa vie, mais aussi avec sa maladie, ça prenait du temps et beaucoup d'énergie. Mais en plus il y avait aussi l'hôtel, sa plus grande fierté, sa deuxième maison, enfin presque sa première maison si on considère qu'elle passe plus de temps là-bas que dans son appartement. Tout ça, faisait que quand elle rentrait elle ne pensait souvent qu'à se coucher ou à se relaxer et elle oublie souvent de répondre à ses messages même ceux de Silas.
Malheureusement pour Billie son après-midi lui paraissait interminable, chaque minute était aussi longue qu'une heure. Le temps ne passait pas. L'aiguille restait à la même place et Billie était impatiente, encore plus impatiente qu'avant. Elle avait une liste de choses à faire interminables avant de pouvoir rentrer chez elle, de nombreux coups de fil, de nombreux e-mails à envoyer et d'employés à voir.
Elle avait fini par rentrer chez elle, le soulagement. Elle se fit d'abord attaquer par Olympe, le chaton que les Bennetts avait adopté, la petite boule de poils noirs avait encore du mal à supporter d'être seule toute la journée alors elle se vengeait quand un des deux arrivait à l'appart'. Il fallait qu'elle s'occupe d'elle, alors comme à son habitude, elle s'est assise par terre et a laissé la petite chatte venir sur ses jambes et débuta une bonne petite séance de papouille. Au début Beatrice ne voulait pas réellement d'un chat, mais avait accepté pour Elie. Mais depuis elle s'était attachée à cette petite bête cependant elle gardait sa règle, elle n'a pas le droit d'aller dans sa chambre. Et surtout elle voyait bien à quel point cela faisait du bien à Elie de s'occuper de cette petite chose. Elle avait rangé deux trois éléments pour ne pas que cela fasse trop bordélique et avait mis au frigo quelques bières en attendant qu'il arrive. Heureusement que les placards des Bennetts sont toujours remplis de milles et une choses parce qu'au moins ils allaient avoir de quoi grignoter ce soir tout en rattrapant un peu de temps.
Et puis ce fut le moment, elle entendit la sonnette résonnait et elle alla jusqu'à la porte presque en courant, quand elle ouvrit la porte, un énorme sourire s'était dessiné sur le visage de la rousse et se jeta immédiatement dans les bras de Silas, si fort que cela le fit reculer jusqu'à qu'il soit contre le mur du couloir. Elle n'arrivait pas à effacer ce sourire qui s'était installé sur ses lèvres. Elle finit par s'écarter de lui et passa sa main sur le visage de son meilleur ami, pour vérifier s'il était bien là, devant elle. Une main tendre qui caressa doucement son visage, il était vraiment là. « mon Silas » elle finit par déposer un baiser sur sa joue et finit par lâcher tout contact pour le faire rentrer chez elle. Un appartement qu'il connaissait déjà par cœur, il avait dormi tant de fois ici. Sauf que cette fois-ci tout était différent dans l'appartement, ce n'était plus l'appartement d'une jeune femme mais d'une grande sœur et d'un petit frère. Elle a fini par se jeter sur son canapé « comme d'habitude, mon appartement est le tien… tu fais ce que tu veux » elle sourit et attend que son invité vienne s'asseoir à ses côtés. Elle le regardait encore une fois, impossible de décrocher ce sourire de son visage. « tu m'as qu'un petit peu manqué comme tu pas pu le voir. » juste un petit peu ? Ça ne faisait que quelques semaines qu'ils ne s'étaient pas vu et pourtant pour Beatrice c'était déjà trop long. Elle n'est pas très tactile en général … mais avec Silas c'est différent. C'est peut-être parce qu'il est le seul qui arrive à la comprendre, parce qu'il a vu beaucoup de choses en Ecosse, elle n'a jamais eu besoin de lui dire quoi que ce soit parce qu'il a été témoin de tout sans le vouloir. Il a été d'une aide incroyable et sans lui, il est certain, qu'elle serait dans une situation totalement différente. « comment tu vas ? » il fallait bien commencer quelque part et elle voulait savoir comment il allait, ce qui s'était passé au cours des dernières semaines.
Revenir en haut Aller en bas
❉ fifthy shades of you
avatar
fifthy shades of you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 04/09/2017
›› Love letters written : 791
›› It's crazy, I look like : sam fucking orgmasic heughan
MessageSujet: Re: When you're through with life and all hope is lost Hold out your hand 'cause friends will be friends ❊ Sillie Ven 23 Nov - 14:17

remember whatever happens
you always
have me

( echo park residence — with billie bennett )

( we always someone  special in our
life who
make our life better )

soulmates aren’t rare, they aren’t, you’ll meet a thousand soulmates, just as you’ll live a thousand lives. north stars though, they are. by chance you’ll meet someone who encompass the way home. someone who is home. and knowing them is like being found with never knowing you were lost. and you will love them. god, you will love them as they are because they are yours. they exist beneath your skin, in your veins, to your bones. they were written in some far off past life. there is no force that is more than they are. you are born half in love with them, and to have them, to be theirs, is like nothing else. nothing would dare to be. ✻ ( SILLIE )

CODAGE BY PSYCHOTIC BITCH

La matinée avait été rude, ses yeux étaient encore gonflés assez pour qu’il manque de se faire peur lorsqu’il aperçoit son reflet. Ces derniers temps, il n’arrivait pas à dormir, son bras pouvait le lancer par moment et même si Anna qui veillait sur ses check-up et lui avait émis que ceci était normal suite à son accident de moto qui aurait bien pu être pire cela n’en changeait pas qu’il était d’une humeur massacrante depuis quelques temps où un rien avait le don facile de l’irriter. Il avait finalement annulé un de ses rendez-vous et cela même si Elena avait assailli sa messagerie lui rappelant ses devoirs envers ses contrats. La jeune femme était partie pour Londres pour les affaires de celui-ci, mais Silas s’en fichait. Tenant les deux gélules dans sa main, il soupire marque une hésitation pour finalement les poser près de lui ne sachant pas si cela était une bonne idée bien que l’envie était présente. D’un geste il fixe ses messages nombreux soient-il avant de finalement avoir ce besoin de parler à la seule personne qui semblait à ce moment précis de cette matinée réussir à lui changer ses idées de plus en plus noir et qui était autre que Billie. S’il avait longtemps hésité quand il savait que celle-ci était déjà bien occupée le fait était que sa rouquine lui manquait assez pour lui envoyer ce message où rapidement il fut vite porter par un sourire qui égayait son visage et une certaine bonne humeur dès lors qu’il lui parlait. Définitivement il avait besoin de la voir et savait que cette soirée auprès d’elle était une nécessité. Toutefois, si Silas n’avait pas pris ces petites gélules qui s’avérait de l’ecstasy cela ne l’empêchait pas de les faire glisser dans la poche de son pantalon avant de fermer les yeux. Il avait beau le nier, doucement et malgré lui il avait besoin de ce poison dans sa vie. Autant pour le maintenir éveillé, car dormir s’avérait finalement la pire chose autant cette utilité d’oublier, car quoiqu’il faisait il n’arrivait pas à oublier son visage, ce moment où avait revu et qui s’avérait finalement bien plus difficile qu’il ne l’aurait cru. Durant la journée il n’avait rien fait d’autre que de rester chez lui même si le silence n’était certainement pas pour lui, il n’arrivait pas à se concentrer même la photo qui était bien souvent son refuge ne semblait pas réussir à lui venir en aide avant de finalement sortir de chez lui pour rejoindre le quartier de Echo Park et se retrouver devant l’immeuble et l’appart de Billie. Pendant quelques secondes il était resté face à la porte espérant qu’elle ne remarque pas la fatigue, elle avait ce don de voir quand quelque chose n’allait pas et même si Silas détestait lui mentir, il savait que parfois certaines vérités n’était pas bonne à dire. Inspirant profondément, il frappe rapidement contre la porte avant d’entendre un cri assez pour qu’il ne puisse pas s’empêcher de rire et de la voir arriver rapidement à ouvrir la porte il n’a pas le temps de dire quoique ce soit si ce n’est de sentir les bras de la jeune femme se jeter vers lui. « mon Silas » Silas ne manque pas d’arquer un large sourire lorsqu’il entend les quelques mots de la bouche de la jeune femme. Il n’a pas le temps de répliquer quoique ce soit qu’il sent Billie rapidement se jeter dans ses bras assez pour manquer de reculer, mais ne peut s’empêcher de rire avant de l’éteindre à son tour. C’était ce genre de chose qui lui avait manqué assez pour se demander comment il avait fait pour tenir sans elle durant ses quelques semaines où il avait eu la sensation de perdre pied face au boulot qu’il avait accumulée, mais plus encore à tenter en vain de se changer les idées. Rien n’avait marcher. Les quelques médicaments pris pour dormir avait été pire, il avait eu l’impression que cela l’avait davantage tenu éveillé assez pour qu’il ne puisse plus rien gérer. Il avait longuement hésité lorsqu’il avait envoyé le premier message à Billie. Silas savait parfaitement qu’elle n’hésiterait pas à tout stopper pour lui, mais il n’aimait pas ce genre de chose, il n’aimait pas la voir faire ce genre de compromis s’oubliant au passage pour lui ou pour n’importe qui d’autre. Elle méritait une attention selon particulière. Il ne serait le dire, mais Billie avait toujours été spécial peut-être était-ce la raison pour laquelle il agissait d’une façon si protectrice avec elle. Silas savait très bien qu’elle avait vécu des moments difficiles dans sa vie où bon cœur qu’elle était faisait plus souvent passé le bonheur des autres avant le sien. Alors l’idée de lui torturer l’esprit face à ses démons qui l’envahissaient jour après jour, il avait émis un doute, mais quelque chose l’avait poussé à appuyer sur le bouton envoyer. Le fait que sa rouquine comme il adorait l’appeler lui manquer. Ces moments passés auprès d’elle était un vrai manque vital dans sa vie assez pour qu’il besoin de la voir, de retrouver un semblait de vie après d’elle et plus encore de ces rituels qu’eux seuls semblaient comprendre. Il n’y avait pas de faux semblants. Silas était lui-même près de Billie. Elle était une véritable fraicheur, un vrai rayon de soleil qui lui permettait durant l’espace de quelques heures de pouvoir souffler, respirer et oublier tous les soucis du quotidien assez pour l’étreindre contre lui avant de la voir elle aussi éclaté de rire quand il se met à virevoltait sur place. Son sourire était plus large comme s’il lui était impossible de se stopper plus encore quand il sent les lèvres de la jeune femme se poser contre sa joue. D’un geste rapide, il avance sentant le bras de la jeune s’accrocher à lui pour entrer dans cet appartement qu’il connaissait par cœur pour presque parfois y vivre plusieurs jours. C’était devenu un vrai rituel entre eux surtout quand il décidait de revenir faire une surprise à son frère ou encore à la jeune rousse. Dans ces moments-là il n’y avait pas meilleur endroit que l’appartement de la jeune femme qui semblait tout de même différent. Il arque un sourcils, l’air intrigué. Il voit Billie s’enfonçait dans son canapé assez pour ne pas manquer de rire. « comme d'habitude, mon appartement est le tien… tu fais ce que tu veux » Silas regard un bref instant Billie pour finalement venir s’asseoir près d’elle. Elle n’avait pas besoin de lui dire, parfois il lui arrivait parfaitement de la comprendre juste en la regardant. Quand son regard croise celui de Billie celui-ci ne peut pas s’empêcher de se mettre à nouveau à sourire. Il n’avait pas de doute qu’il se sentait parfaitement chez lui auprès d’elle. De son bras il ne met pas longtemps à l’approcher de lui laissant ses lèvres venir vite se poser sur son front où il reste ainsi silencieux dans cette position quelques minutes, il se sent bien et serein. C’était parfois étrange comme Billie arrivait à calmer ces pensées qui pouvaient véritablement lui torturer l’esprit. Durant l’instant où il s’était retrouvé auprès de celle qui était bien plus qu’une amie ou meilleure amie, mais certainement à part entière la sœur qu’il aurait parfois aimé avoir, il se sentait simplement libre de se laisser à simplement être lui sans faux semblant, car après tout si une personne le connaissait c’était certainement elle. « Ce que je veux hein ? » il la nargue avant de sentir la main de la jeune femme frapper sur son torse et qu’il mette à rire de bon cœur. Silas adorait la taquiner, mais plus encore de la voir sourire. « Dis-moi y aurait pas un truc qui a changé dans cet appart ? » il reste silencieux quelques seconde avant de finalement étreindre Billie davantage contre lui refusant presque de vouloir la lâcher. « tu m'as qu'un petit peu manqué comme tu pas pu le voir. » Silas se penche vers le regard de Billie qui manque de se retenir de rire voyant la mine faussement vexé du jeune homme avant de secouer la tête. « Un peu ? Tu sautes souvent sur les hommes à ta porte qui te manque un petit peu toi ? » il avait insisté brièvement sur la fin de sa phrase assez pour rire à nouveau. Depuis quand n’avait-il pas été aussi enthousiaste où la sensation d’être plus léger comme si le reste n’était plus important si ce n’est l’instant présent ? Il ne savait plus assez pour savoir que voir Billie était la meilleure chose à faire. Il le savait autant qu’il ne doutait pas que la jeune en était parfaitement consciente. « Mais il se pourrait peut-être que toi aussi tu m’as manqué » Silas la regarde lui lançant un clin d’œil avant de finalement se lever un court instant voyant la bouteille de vin à quelques mètre d’eux. Dans un geste il ne met pas longtemps à l’ouvrir et à vider le contenu dans deux verres avant de revenir vers Billie qui ne met que quelques secondes à récupérer l’un d’eux. « Autant commencer cette soirée de la meilleure façon » lâche-t-il avant de laisser le verre s’approcher à ses lèvres. « T’es toujours le meilleur rencard que j’ai de toute façon » lâche-t-il rapidement avant de revenir auprès de Billie qui ne met pas longtemps à retrouver ses bras. Rare où Silas se portait à être aussi tactile avec quelqu’un, ce n’était pas son genre, il ne l’était finalement qu’avec que quelques personnes, mais avec Billie les choses étaient différentes, peut-être parce qu’elle l’était à ses yeux. Il ne savait pas et au fond il n’avait jamais cherché à en comprendre les raisons peut-être parce qu’elle était simplement importante assez pour qu’il agisse de cette manière si tactile avec et cela malgré que parfois certaine personne semblait pensé que leur relation pouvait porter à confusion cela lui importait peu. Il se fichait royalement de l’avis des gens. « comment tu vas ? » rapidement, Silas sort de ses pensée. Il ne regarde pas Billie, il n’en a pas besoin quand il sentait pertinemment son regard inquiet sur elle. Il l’avait vu quand elle avait su pour son accident qui aurait pu s’avéré plus grave même si ses proches n’en était pas surpris au vu du nombre d’accident qu’il avait pu avoir depuis ses dernières années. Silas avait cette tendance à se pousser à l’extrême à ne pas voir le danger bien que cette fois-ci il n’avait rien fait si ce n’était d’avoir éviter le pire face à un type bourré qui ne semblait pas savoir ce que voulait dire un sens unique. Il soupire quelques secondes buvant une gorgée de son verre sans trop savoir quel réponse adéquate devait-il lui dire quand en vérité il ne le savait pas. « J’ai moins mal au bras malgré que ça peut encore tirer » il savait que ce n’était pas ce qu’elle voulait savoir, mais que pouvait-il lui dire d’autres quand elle avait elle-même déjà beaucoup à supporter dans sa vie. Il n’avait clairement pas envie de la voir s’inquiéter plus qu’elle ne l’était et devenir un fardeau ce n’était pas son genre. « Je suis supposé retourné à l’hôpital pour un check up vu que Anna n’est pas là en ce moment, mais très sincèrement je suis pas sûr de vouloir y aller surtout que ça va » il ne met pas longtemps à voir le regard de Billie se fixer plus intensément sur lui. Elle se doutait pertinemment qu’il n’aimait pas ça, mais ne dit rien tente de ne pas réagir surtout quand on fait il savait déjà ce qu’elle pensait. « Et toi comment ça va sincèrement ? » cela faisait peut-être quelques semaines qui ne l’avait pas vu c’était presque assez stupéfiant quand on connaissait leur relation, il se doutait qu’elle n’allait pas aussi bien qu’elle le disait. « Tu n’as rien à me raconter ? » Silas reste vague, mais il se doutait que cela avait dû déclencher chez la jeune femme quelques points d’interrogation autant que pour lui surtout quand il l’avait croisé en ville il y a quelques temps avec un type qu’il ne connaissait pas. C’était assez étrange pour lui qu’elle ne lui en ai jamais parlé bien qu’il ne pouvait pas s’empêcher de se souvenir de lui lorsqu’il était à l’hôpital. Parfois Silas ne pouvait pas s’empêcher d’être protecteur voir peut-être trop avec elle, mais il n’arrivait pas à faire autrement quand il souhaitait qu’une chose à Billie. C’est d’être heureuse et rien d’autre.
Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
avatar
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 28/06/2017
›› Love letters written : 1041
›› It's crazy, I look like : karen beautiful gillan
MessageSujet: Re: When you're through with life and all hope is lost Hold out your hand 'cause friends will be friends ❊ Sillie Mar 27 Nov - 21:06

Revoir son visage c'était la seule chose qu'il a fallu à la rousse pour retrouver un sourire. Un sourire qui resterait sur ses lèvres un moment, il avait cet effet sur elle. Un effet calmant, un effet de bonheur et de joie intense. Il avait été un rayon de soleil pendant une période très orageuse de sa vie et il lui rappelle toujours, qu'il existe dans ce monde des personnes extraordinaires qui peuvent changer une vie sans même s'en rendre compte. C'était ça l'importance de Silas dans la vie de Beatrice. Il a été là quand personne d'autre ne voulait d'elle, il a été là aux pires moments et elle savait qu'il continuerait d'être là. Avec Silas elle avait ce sentiment de liberté et de sécurité, il est le seul à lui procurer cette sensation. Elle a toujours eu du mal à donner sa confiance mais,lui, il l'avait sauvé, il l'a toujours aimé et guidé. Alors, quand elle s'est jetée sur lui, c'était loin d'être extraordinaire entre eux, non, il devait avoir l'habitude de ses élans de tendresse. Elle l'avait saisi dans ses bras et ne voulait plus jamais le quitter. Mais il le fallait, si ce n'est déjà pour rentrer dans l'appartement. A peine installée sur son canapé, elle lui dit de faire comme chez lui, mais il avait l'habitude de ça, il était venu de nombreuses fois chez elle. . Ils s'étaient regardés et comme deux adolescents continuaient de rigoler sans rien dire. Elle n'y peut rien s'il remplit sa vie de bonheur, si son sourire réchauffe son cœur et arrive à lui remonter le moral en un instant. Il avait fait une blague, comme d'habitude qui provoqua un petit rire chez la rousse. Et ensuite il lui demanda si quelque chose avait changé, elle regardait autour, pour elle tout était vieux, mais vu que cela faisait des semaines qu'il n'était pas venu. « Elie a rangé ? » elle laisse échapper un petit rire, c'est certain que le plus petit des Bennett n'était pas très doué pour tout ce qui est tâche ménagère, alors rien n'était vraiment à sa place cependant Beatrice laissait tout comme ça pour ne pas le vexer, il avait essayé c'était tout ce qui comptait. Et c'est à ce moment-là que sous le canapé sortit une petite boule noire qui passa devant eux. Billie pointa du doigt Olympe, le chaton qu'ils avaient recueilli il y a un mois maintenant. « ça … c'est nouveau » La petite chatte partie se réfugier dans la chambre d'Elie comme d'habitude apeuré par tant d'émotions.
Elle le regarde, un sourire malicieux est venu se dessiner sur les lèvres de la rousse. « oui toujours, je suis chaleureuse comme ça avec tous les hommes du coin » Bien évidemment que non, mais il n'y avait qu'avec lui qu'elle était comme ça et l'inverse était aussi récurent. Ils ne sont pas forcément tactiles, mais ensemble ce sont des machines à câlins. « j'espère bien » elle savait très bien que leur relation était plus que réciproque, tout l'amour qu'elle avait pour cet homme, il la ressentait et il lui redonnait en retour, c'était un amour réciproque, un amour pur et totalement innocent.
Il lui avait servi un verre de vin et elle sourit légèrement tout en le prenant dans sa main. Un claquement entre les deux verres se fit retentir et se fit surtout suivre par un petit rire discret « t'es le meilleur rencard que j'ai aussi » oui, ça faisait bien longtemps qu'elle n'avait pas eu de rendez-vous digne de ce nom. Elle se souvenait encore des dîners romantiques avec Max, plus récemment des balades avec Nolan, mais elle prenait vraiment son pied quand elle passait juste une soirée avec Silas, à parler, à rire, simplement à passer du bon temps.
Elle lui avait demandé comment ça allait, elle voulait savoir comment les séquelles de son accident se soignaient, il avait encore mal, c'est malheureux, mais le corps peut prendre du temps à cicatriser, mais ce n'est pas aussi difficile que de guérir mentalement. Il détestait les rendez-vous médicaux, il détestait les hôpitaux, mais Billie n'a pas pu s'empêcher de poser un regard inquiet sur lui. « tu fais tes mouvements de rééducation j'espère ? je peux t'accompagner si c'est aussi parce que tu veux pas y aller seul. » elle avait malheureusement l'habitude des hôpitaux et ça depuis l'enfance, elle avait accompagné Elie à tous ces rendez-vous pré-opération et post-opération et puis il y a eu son accident à elle et la ribambelle de rendez-vous et puis d'autres accident à cause de sa maladresse. Une maladresse légendaire qui finira par la tuer elle en était certaine, en attendant elle pouvait utiliser ces connaissances pour aider Silas ou pour au moins le rassurer.
Et bien évidemment qu'il lui retourna la question et elle savait qu'elle ne pouvait rien lui cacher parce qu'il arrivait à lire en elle comme dans un livre ouvert et c'était bien le seul avec cette habilité. « ça va tranquillement, j'ai mal nulle part, je suis pas trop fatiguée et t'es là donc … tranquillement » un petit sourire. Par rapport à d'habitude elle n'est pas trop fatiguée, elle ne dort que très peu en général, c'est autour de quatre cinq heures par nuit, elle se tourne dans tous les sens, son cerveau surchauffe pendant que tout le monde dort.
Rien à lui raconter ? La Miss Bennett ne savait même pas de quoi il parlait et elle ne se rappelait même plus de ce qu'ils avaient parlé la dernière fois alors autant refaire un peu tout. « hmmm si quelques petits trucs. » Elle le regardait, ce qu'elle allait lui annoncer n'allait pas forcément lui faire plaisir. « J'ai merdé avec mon visa, du coup j'ai dû me marier, mariage blanc hein pour rester ici…. Ensuite j'ai acheté une maison à moitié en ruine à refaire … oh et j'ai mon Archie qui est de retour… mon grand-frère… hm tu ne l'as jamais rencontré je crois, rejeté par mes parents.. » Encore un enfant qui avait subi des souffrances à cause de parents Bennett, à croire qu'ils ne voulaient pas réellement d'enfants. Silas était une des rares personnes a avoir été témoin des violences que les enfants subissaient chaque fois, il a même été témoin de la violence physique dont Billie a été victime, mais là avec Archie cela avait été différent, il avait été rejeté, mais Billie, malgré presque 20 ans de différence était resté à ses côtés. Elle avait clairement essayé de noyer le poisson, bien évidement que la nouvelle qui allait le plus le choqué c'était le mariage, effectivement avec Brett Andrews cependant cela n'allait pas durer si longtemps que ça puisqu'à partir du moment où elle sera officiellement américaine (ou américaine et écossaise) elle divorcera pour regagner sa liberté et continuer sa recherche vers le grand Amour.
Revenir en haut Aller en bas
❉ fifthy shades of you
avatar
fifthy shades of you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 04/09/2017
›› Love letters written : 791
›› It's crazy, I look like : sam fucking orgmasic heughan
MessageSujet: Re: When you're through with life and all hope is lost Hold out your hand 'cause friends will be friends ❊ Sillie Hier à 1:14

remember whatever happens
you always
have me

( echo park residence — with billie bennett )

( we always someone  special in our
life who
make our life better )

soulmates aren’t rare, they aren’t, you’ll meet a thousand soulmates, just as you’ll live a thousand lives. north stars though, they are. by chance you’ll meet someone who encompass the way home. someone who is home. and knowing them is like being found with never knowing you were lost. and you will love them. god, you will love them as they are because they are yours. they exist beneath your skin, in your veins, to your bones. they were written in some far off past life. there is no force that is more than they are. you are born half in love with them, and to have them, to be theirs, is like nothing else. nothing would dare to be. ✻ ( SILLIE )

CODAGE BY PSYCHOTIC BITCH

Lorsqu’elle était apparue dans son champ de vision, il ne mit pas longtemps pour afficher un large sourire sur son visage. Ses doigts n’avaient pas mis longtemps à glisser dans la chevelure flamboyante de son écossaise. La serrant au plus près de lui, il l’avait soulevé quelques instant avant d’entendre le son cristallin de son rire qui lui avait manqué bien plus qu’il ne l’aurait imaginé. Bon sang ce que Billie était une vraie lumière dans sa vie assez pour se demander comment il avait fait pour rester à une telle distance d’elle durant ses quelques semaines où la vie de chacun avait pris le dessus. Ce n’était pas quelque chose de nouveau, Billie avait un métier qui demandait du temps et de l’énergie et c’était une chose à laquelle Silas le comprenait son métier ne lui accordait que peu de temps libre et depuis qu’il était revenu à Los Angeles de façon presque permanente, il avait enchaîné le boulot tentant de cette manière d’oublier toute ses pensées qui le torturait au plus profond de lui-même. Il avait pensé que par le travail l’image de Grace disparaitrait, mais c’était un leurre à laquelle il avait bien était naïf à y croire jusqu’à son accident où il s’était retrouvé face à cette femme qu’il avait tenté de fuir au plus loin comme si le destin aimait tant bien à le faire souffrir, cela avait été d’une torture sans limite, son muscle cardiaque avait manquer de stopper littéralement à chaque instant où il avait senti le souffle de la jeune femme contre sa peau et plus près elle s’approchait et plus il avait la sensation de mourir de la pire façon possible assez pour être incapable de retourner dans cet hôpital. Il préférait souffrir comme ces derniers temps que de devoir remettre les pieds dans ce lieu qui le paralysait presque. Il se rendait parfaitement de l’évidence, Billie était un vrai bol d’air frais dans sa vie à laquelle il avait besoin pour avancer. Il ne sait pas combien de temps il était resté contre elle, il se doutait bien qu’elle devait en savoir les raisons, mais il aimait aussi le silence qu’il planait comme si les mots n’avaient pas lieu à être entre eux. Ils étaient vite entrés dans l’appartement où rapidement Silas avait retrouvé ses marques lorsqu’il s’était enfouis dans le canapé avant de sentir Billie se blottir dans ses bras. Ses gestes vu automatique quand son bras vint à venir se poser sur les épaules de la jeune femme où il ne manqua de poser un baiser sur le front de celle-ci. Le sourire de Billie lui réchauffait le cœur bien conscient que malgré qu’elle ne le disait pas sa vie était plus compliqué qu’elle le prétendait. Billie faisait partie de ce genre de personne la main sur le cœur à penser à autrui avant ses propres besoins. Il l’avait vu bien souvent le faire et en était la preuve lui-même. Elle avait été sa bouée de sauvetage quand il se noyait après sa rupture des plus douloureuse et déchirante avec Grace, elle avait été là pour qu’il ne tombe pas au plus bas face à la perte de l’enfant qui avait été une vraie massue à laquelle il avait encaissé le chagrin avant de se liquéfié sur place. Elle était bel et bien la seule à savoir à quel point la souffrance l’avait longtemps envahi bien qu’aujourd’hui moins présente elle demeurait toujours à être plus près de lui qu’il voulait l’admettre. Silas de doutait parfaitement que si Billie s’apparentait à apprendre sa faiblesse face à ses doses de médicaments qu’il prenait et ses drogues qui semblait le calmer un certain temps que celle-ci n’hésiterai pas à lui en vouloir au risque de le faire culpabiliser, mais par chance elle ne se doutait de rien. S’il détestait mentir à ses plus proche particulièrement à Billie dont sa relation avec elle était bien plus intense de toute celle qu’il vivait, il était incapable de lui dire la vérité, car il n’arrivait pas pour l’instant à se stopper, il savait que s’il n’avait plus cela, il se noierait littéralement et cette fois-ci ni elle ni personne ne pourrait l’en sortir. La tête de Billie posé contre son torse vint doucement à le sortir de ses pensées où très vite il remarque parfaitement que le lieu semblait différent, tout semblait à sa place assez pour s’en amuser ne manquant pas de faire la remarque à Billie qui légèrement se mit à rire. « Elie est rangé ? » Silas sourit à son tour avant d’entendre un bruit qui le surprend quelques secondes avant de voir une petite boule noire apparaître dans leur champ de vision. « ça … c'est nouveau » Silas ne manque pas de voir la petite bête qui reste figé pendant quelques secondes avant de les fuir rapidement dans la chambre à quelques mètres d’elle. « Je ne te vois plus plusieurs semaines et j’ai l’impression que c’est plus la même baraque rassure-moi tu es toujours la même ? » il s’amuse de la situation avant de la regarder un court instant lorsqu’elle lui annonce à quel point il lui avait certainement manqué, il ne peut s’empêcher de rire, il se surprend de sa légèreté à croire que les moments où il pouvait parfois oublier tout ses soucis du quotidien se trouvait auprès d’elle. « oui toujours, je suis chaleureuse comme ça avec tous les hommes du coin » Silas savait pertinemment à quel point Billie était loin d’être autant tactile qu’elle pouvait l’être avec lui et en réalité ce n’était que très rarement et avec peu de gens que Silas l’était en retour. Ce n’était pas quelque chose qui le définissait et par moment il arrivait qu’il ne sache pas comment s’y prendre. La seule femme certainement avec qui il avait été ainsi fut Grace assez pour parfois se saisir d’une surprise implacable d’avoir parfois ses gestes si câlins avec elle. « Cela explique beaucoup de choses j’espère quand même être le premier sur ta liste ! » la mine boudeuse telle un enfant semblait faire à nouveau rire Billie qui ne manque pas de lever les yeux aux ciel en guise de réponse assez pour qu’il secoue la tête. Elle lui avait manquée, tout ses moments qu’il partageait durant cette soirée lui avait terriblement manquée assez pour vite se mettre parfaitement à l’aise et retrouver ses habitudes quand il se leva un court moment avant deux revenir avec cette bouteille de vin. L’un comme l’autre semblait en avoir besoin. S’ils riaient de bon cœur il se doutait pertinemment qu’elle n’allait pas aussi bien qu’elle le disait. D’un geste il avait tendu un verre à Billie lui avouant amusée qu’elle était son meilleur rencard, il était vrai qu’à chaque soirée qu’il passait à ses côtés son humeur était sans doute bien meilleur. « t'es le meilleur rencard que j'ai aussi » légèrement il dépose ses lèvres sur le verre buvant une gorgée de ce vin qui semblait lui faire du bien à tout son être. Très vite Silas revient vers elle où l’espace vitale qu’il avait toujours apprécié semble se perdre lorsqu’il se retrouvait auprès d’elle. Légèrement Silas ne manque de grogner quand il ressent doucement une douleur voyant Billie se relever vers lui l’air inquiète avant qu’il la rassure. Par moment cela lui tirait dans le bras plus que les efforts qu’il faisait était parfois bien trop, mais se reposer, ne rien faire ? C’était une conception impossible à ses yeux.  « tu fais tes mouvements de rééducation j'espère ? je peux t'accompagner si c'est aussi parce que tu veux pas y aller seul. » Silas reste silencieux quelques instant si en vérité au début il y était allez l’idée de se retrouver nez à nez avec cette brune qui ne pouvait oublier le faisait paniquer assez pour manquer plusieurs à ses séances et trouver refuge vers quelque chose de plus nocif. Soupirant légèrement, il se laisse tomber en arrière s’enfonçant dans le fauteuil. « J’y suis allez au début, mais j’ai pas pu continuer, je ne pouvais pas la revoir, pas maintenant ce serait franchement la pire chose.. » on lui avait dit qu’avec le temps sa douleur s’apaiserai, que cela finirait par se tasser et qu’il avancerait pour continuer sa vie et trouver une nouvelle personne dans sa vie avant de se rendre compte de l’évidence. Silas était incapable de l’oublier épris entre la colère, la douleur et l’amour qu’il ressentait pour Grace, son palpitant se refusait à véritablement avancer sans elle, lui dire adieu, il n’y arrivait pas ce n’était pas faute d’essayer, mais cela s’avérait impossible. « J’ai encore quelques antidouleurs à prendre cela devrait être suffisant » une demi vérité venait de sortir de sa bouche, il avait eu beaucoup de mal à plonger son regard dans les yeux de la jeune rousse il détestait cela, lui mentir comme il le faisait, mais il ne pouvait pas faire autrement. « Je te demanderai pas ça Billie je peux gérer ça tu sais mais pas à l’hôpital en tout cas pas dans celui-ci » lâche-t-il légèrement avant de baisser la tête pour finalement fermer un instant les yeux avant de sentir les bras de Billie l’enlacer, sa main ne manque pas devenir caresser les cheveux de celle-ci où le calme qui planait venait de calmer ses doutes, cette peur et souffrance qui semblait l’envahir. « J’aimerai juste parfois que ce soit moins dur c’est tout.. » murmure t-il doucement assez pour qu’elle puisse l’entendre, si une personne pouvait le comprendre c’était bien elle. Très vite, Silas replonge son regard vers elle, il savait que ces derniers temps elle s’acharnait au travail et plus encore de devoir s’occuper de Elie. « ça va tranquillement, j'ai mal nulle part, je suis pas trop fatiguée et t'es là donc … tranquillement » Silas ne l’avait pas lâché du regard avant de sourire à son tour. C’était parfois étrange ce qu’il ressentait auprès d’elle un mélangea de plénitude à ses côtés comme un sentiment qui se compliquait, mais à laquelle il tentait de faire taire au plus profond de lui-même. « Et ça se passe bien avec ton frère ? Tu penses j’espère quand même à toi sinon tu sais que je suis là moi pour toi » ses doigts glisse légèrement dans la main de la jeune femme. Si on les observaient on pourrait songer à croire qu’ils étaient bien plus que de simples amis dire que Silas n’avait jamais songé à plus par moment serait mentir, car après tout Billie avait tout pour plaire, mais il savait que cela ne serait pas une bonne idée en tout cas c’était ce qu’il tentait de se dire à chaque fois qu’il l’observait. Rapidement Silas la fixe avant de se rappeler de l’avoir remarqué il y a quelques temps avec un type étrange dont elle ne lui avait pas parlé et c’était une chose qui ne lui ressemblait pas. Il ne manquait pas à la surprise qu’elle ne lui ai pas encore parlé de ce type dont elle semblait proche peut-être trop. « hmmm si quelques petits trucs. » Silas peut parfaitement sentir dans la voix de Billie quelque chose de différents assez pour qu’il s’interroge la fixe avec intensité avant de la voir tenter durant l’espace de quelques secondes fuir son regard. « Pourquoi je sens que c’est bien plus que tu me le dis et que ça va pas me plaire » ce n’était pas une question étrangement il le sentait au plus profond de lui. « Bille il se passe quoi ? » rapidement Silas se redresse sur lui caressant le dos de la jeune femme avant de la voir le regarder à nouveau l’air un peu plus sérieux. Silas ne dit rien attendant qu’elle trouve ses mots « J'ai merdé avec mon visa, du coup j'ai dû me marier, mariage blanc hein pour rester ici…. Ensuite j'ai acheté une maison à moitié en ruine à refaire … oh et j'ai mon Archie qui est de retour… mon grand-frère… hm tu ne l'as jamais rencontré je crois, rejeté par mes parents.. » dans un geste Silas s’était relevé d’un geste rapide où son cerveau s’était bloqué à sa première phrase s’en prendre la peine d’entendre tout le reste. « Attends, attends.. qu.. QUOI ?! » Silas se retourne vers Billie toujours assise sur le fauteuil restant silencieuse avant de le voir boire son verre de vin d’un trait pour se resservir une nouvelle fois. Il avait dû mal entendre, elle devait lui faire une blague toutefois quand il pose à nouveau ses yeux vers elle, il constate qu’elle était bel et bien sérieuse. « TT’es en train de me dire que tu as épousé un mec comme ça tu te rends compte de ce que tu me dis et puis c’est qui ce type ? Et pourquoi tu me l’as pas dit mais bon sang Billie ! » Silas était épris sans le vouloir d’une colère à son égard ou plus par ce type à laquelle il ne connaissait pas, il n’avait pas envie de la voir souffrir à nouveau et encore moins avec un mec qui certainement ne la méritait pas. « Pourquoi t’es pas venu m’en parler j’aurai pu t’aider à obtenir un visa sans que t’épouser le premier venu et plus un mec qui ne te mérite pas tu crois pas que c’est le genre de choses qui se dit entre nous ? » Silas passe une main vers sa bouche avant de lui tourner le dos pour finalement fixer par la fenêtre tentant de se calmer une seconde. Il sentait parfaitement que Billie était à quelques mètres de lui même plus proche assez pour que finalement lorsqu’il sent la main de la jeune femme se poser sur son épaule celui-ci soupire avant de la regarder et de culpabiliser presque de s’imaginer qu’elle aurait pu le décevoir ce n’était pas ça. Sa main vint à se déposer sur la joue de Billie comme pour la rassurer. « Je suis désolé si je réagis comme ça, j’ai juste pas encore envie de te voir souffrir ne m’en veut pas de m’inquiéter pour toi comme je le fais.. » Silas avait toujours eu cette instinct protecteur avec Billie et plus encore quand il l’avait vu détruite par la fin de sa relation avec Max et de par sa fausse-couche, il se refusait à la revoir de nouveau dans cet état plus quand il savait pertinemment qu’elle n’avait jamais oublié cet homme qui faisait battre toujours son cœur et cela même si elle n’en évoquait pas son nom auprès de lui. « C’est vraiment ce que tu veux pour toi ? Rester marier à un homme que tu aimes pas ? A moins que tu l’aimes, c’est le cas ? parce que la seule chose que je veux c'est te voir heureuse même si j'en ai pas l'impression.. » il plisse les yeux vers elle avant de la regarder s’approcher de lui pour se glisser à nouveau contre lui. Silas reste silencieux avant de reculer d’un pas la forçant à le regarder où sans dire un mot ses mains glissent contre ses bras nues avant d’arriver à ses joues. « Je peux te poser une question.. » Silas se stoppe un instant, il ne savait pas réellement si cela était une bonne chose surtout pas après ce qu’elle venait de lui dire, pourtant cela lui brûler les lèvres comme si celle-ci était incapable de faire silence. « Tu t’es jamais demandé ce qui se serait passé si on avait fini par tu vois.. »  il soupire un instant, d’un geste il se sent stupide secouant la tête se rendant compte parfaitement de ce qu’il faisait alors que ce n’était pas le moment. Elle venait de lui annoncer quelque chose de dingue voir complètement surréaliste assez pour se stopper manquant de lui tourner le dos avant de voir Billie l’arrêtait et sentir le front de celle-ci contre le sien. Il ferma un bref moment les yeux sentant son souffle comme ses lèvres l’effleurait. Il ne s’agit pas d’amour comme on l’imaginait entre deux personnes, mais quelque chose de bien différent. Silas pince sa lèvre sans la lâcher, s’il entendait cette voix lui dire de reculer au risque de faire quelque chose qu’il pourrait peut être regretter, il ne le fit pas, bien au contraire, légèrement il pencha sa tête sur le côté, laissant sa main revenir sur la joue de Billie où d’un geste lent et hésitant il colla ses lèvres aux siennes. Ses lèvres avaient un goût fruité assez pour continuer avec plus d’intensité où il ne manqua de sentir son étreinte se resserrer avant de sentir les mains de Billie venir glisser dans ses cheveux. Il ignorait ce qu’il faisait bien conscient que tout risquait de se compliquer, mais à cet instant il se fichait royalement des conséquences où l'envie qu'elle faisait naître en lui en était bien plus palpable et lui faisait un bien fou même s'il se doutait pertinemment que le discours serait bien différent quand il réaliserait ce qu'il venait de faire..
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

all these memories seem so old


MessageSujet: Re: When you're through with life and all hope is lost Hold out your hand 'cause friends will be friends ❊ Sillie

Revenir en haut Aller en bas

When you're through with life and all hope is lost Hold out your hand 'cause friends will be friends ❊ Sillie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Echo park :: Echo park residence
-