Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez|

(stanislas) plus j'avance et plus je sais que tu es là, toi mon ego...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ home is where the  heart is
avatar
home is where the heart is

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 04/11/2018
›› Love letters written : 76
›› It's crazy, I look like : rosie tupper
MessageSujet: (stanislas) plus j'avance et plus je sais que tu es là, toi mon ego... Mer 7 Nov - 9:52

 « plus j'avance et plus je sais que tu es là, toi mon ego... » stanislas moen & maisie hanson


Maisie Hanson est une femme qui a travaillé très dur pour en arriver là où elle est aujourd’hui. Il est vrai qu’avant de devenir agent diplomatique, elle n’avait aucune vie de famille sérieuse. Elle n’a pas eu beaucoup de relation tout simplement parce qu’elle n’a que très peu confiance aux autres. Avec un père imposteur c’est difficile de voir la vie en rose, et pourtant, elle est plutôt joviale, souriante ; elle voit souvent la vie positive. Si sa vie sentimentale est un vrai fiasco ses derniers jours, elle se donne à cœur joie de l’oublier dans d’autres bras, sur d’autres corps. Celui de Stanislas Moen entre autre, un homme prétentieux, arrogant, à la limite d’un cynisme naturel. Elle ne le connaît pas vraiment mais raffole de ses heures passées à ses côtés. Ils s’envoient constamment des pics, se cherchent, et finalement arrivent à se trouver dans des draps. Avec lui, pas de sentiments, pas de chichi, il fait son affaire et se tire sans chercher à la consoler, sans l’apitoyer. La jeune femme se rend à son QG avant que le chef envoie chacun des hommes à une mission particulière. Celle de Maisie Hanson, en collaboration avec des policiers de Los Angeles sera de veiller sur l’aéroport de la ville, où nombreux attentats ont étés annoncés ses derniers jours. Avec l’un de ses collègues, Maisie quitte le bâtiment avant de monter dans le fourgon blindé côté passager. Plusieurs minutes après, elle se retrouve devant la gare. « C’est pas possible, tu me suit de partout toi ! » Tandis qu’elle rentre dans les arrières de l’aéroport, elle se retrouve dans la même pièce que Stanislas, ce même policier avec qui elle a un rapport purement physique. Après que le discours de l’un des chefs se finit, Maisie comprend vite qu’elle se retrouve en binôme avec ce policier. Non loin de lui déplaire, elle aime sa présence, parfois compliquée il faut l’avouer, finalement en repartant en direction de leur zone de contrôle, elle se retourne vers lui avant de lui souffler, amusée, « prêt à mettre un peu de piment dans ta vie ? » Le taquine t’elle avant de le pousser gentiment en rigolant. Elle le connaissait assez fier, imbus de sa personne, qui n’accepte pas vraiment qu’on lui balance de tel truc. Et pourtant, avec elle, Stan était servi, car Maisie n’a jamais eu sa langue dans sa poche, très loin de l'image de petite poupée de porcelaine qu'elle renvoie quand on pose nos yeux sur elle !
Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
avatar
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 27/06/2017
›› Love letters written : 197
›› It's crazy, I look like : Charlie Hunnam
MessageSujet: Re: (stanislas) plus j'avance et plus je sais que tu es là, toi mon ego... Jeu 8 Nov - 10:11

plus j'avance et plus je sais que tu es là, toi mon ego...
Dans mon cœur rien ne change, t'es toujours là mon ange..
Une nouvelle mission, de quoi faire râler l'inspecteur Moen qui déteste le genre de mission "sentinelle". La sécurité d'un aéroport, comme si il n'avait que ça à faire, toutefois, il ne prit pas la peine d'exposer ses états d'âmes, il aurait tout le loisir de le faire plus tard. Puis, dans un sens, il valait mieux qu'il soit sur le terrain plutôt que dans les bureaux, car ça avait le don de le rendre dingue. Il ne sait pas avec qui il va travailler, il a souvent le déplaisir de découvrir ses coéquipiers sur le terrain, ce qui n'est pas forcément une bonne chose au vu des boulets qu'on lui colle souvent sur le dos. En arrivant à l'aéroport, le boulet en question est charmant, et il ne la connaît que trop bien. Blonde, le regard pétillant, des courbes délicieuses, à quand remonte leur dernière nuit déjà ? Quelques jours, ils se voient souvent, trop souvent peut être, mais lorsqu'il s'agit de sexe, ça ne dérange pas Stanislas de donner un peu de son temps. Avec lui, il ne faut pas s'attendre à du romantisme, ou à autre chose d'ailleurs.

-Tu es un véritable pot de colle ! 

Une rapide réunion avec de brèves instructions, puis les binômes, qu'elle "surprise" de se retrouver avec Maisie. Ca ne lui déplaît pas, ça peut être drôle, mais Stanislas ne mélange pas le personnelle et le professionnelle, aussi, il garde la tête froide, leur mission avant tout.

-T'en fais pas chérie, j'ai une vie trés mouvementée. 

Il lui adresse un clin d'oeil avant de se diriger dans l'allée de l'aéroport qui leur a été attribué. Tout semble calme, bien trop calme d'ailleurs, la journée risque d'être longue ...
code by bat'phanie


Dernière édition par Stanislas Moen le Sam 17 Nov - 17:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
❉ home is where the  heart is
avatar
home is where the heart is

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 04/11/2018
›› Love letters written : 76
›› It's crazy, I look like : rosie tupper
MessageSujet: Re: (stanislas) plus j'avance et plus je sais que tu es là, toi mon ego... Dim 11 Nov - 20:55

 « plus j'avance et plus je sais que tu es là, toi mon ego... » stanislas moen & maisie hanson


D’une droiture exemplaire, Maisie Hanson est une femme qui sait se faire respecter, là où les hommes triomphent. Son métier n’est pas spécialement un métier facile, davantage quand on est une femme et pourtant Maisie ne le changerait pour rien au monde. Elle aime se placer là où on ne l’attend pas, et arrive à faire des ravages. Il y a encore quelques semaines, elle ne regardait même pas le policier. Ce n’était que professionnel entre eux, et même si il lui reste toujours son charme, la jeune femme croyait dur comme fer en son couple. Celle qu’on a souvent traité de reine de glace, car en amour, elle ne se donne pas facilement. Pour ainsi dire les hommes ayant partagés les mêmes draps qu’elle, sont rare, et se compte sur les doigts d’une seule main. Et pourtant depuis une dizaine de jours, le jeune homme est devenu plus que du professionnel. Contre toute attente, car ce soir-là où elle s’était rendue dans ce bar, meurtrie plus que jamais, elle n’avait jamais l’intention d’aller plus loin. Davantage avec lui. « Tu es un véritable pot de colle !  » Et pourtant à en constater le sourire qui se dessine au coin de ses lèvres, elle semble amusée de la situation, et apprécier pouvoir le retrouver, au détour d’une mission. Les bras croisés contre elle, à côté du jeune homme, elle écoutait attentivement les instructions avant de croiser le regard de son nouveau binôme, tout en prenant la direction de la porte pour sortir de la salle afin de se retrouver dans un couloir étroit pour rejoindre le grand hall de l’aéroport, elle lui dit, « Pire que de la colle "Glue" ! Mais si tu savais la chance que tu as de travailler avec un binôme comme moi ! » Amusée par ses propos, les deux collègues marchaient à grand pas en direction du hall, la jeune femme recouvrait tout le lieu de ses yeux de lynx, fixant par moment certaines personnes présentes, son arme jamais bien loin d’elle. « T'en fais pas chérie, j'ai une vie très mouvementée. » Maisie pouffa de rire sans pouvoir se retenir, se moquant gentiment du jeune homme comme elle a ce secret. Il détourne son regard, la regardant en biais avant de poser ses yeux sur les alentours de l’aéroport, il vise d’ailleurs une valise seule, et Maisie la remarque aussi, « je ne demande qu’à voir ça… » Répond t’elle au policier tout en se dirigeant vers la valise, reprenant alors son sérieux, « t’en penses quoi ? » Demande t’elle, cherchant du regard un propriétaire qui aurait oublié sa valise et qui viendrait la récupérer…
Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
avatar
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 27/06/2017
›› Love letters written : 197
›› It's crazy, I look like : Charlie Hunnam
MessageSujet: Re: (stanislas) plus j'avance et plus je sais que tu es là, toi mon ego... Ven 16 Nov - 9:47

plus j'avance et plus je sais que tu es là, toi mon ego...
Dans mon cœur rien ne change, t'es toujours là mon ange..
Maisie Hanson ou la tête de mule par excellence ! Toutefois, c'était sa ténacité qui avait fait que Stanislas s'était davantage intéressé à cette petite tête blonde. Elle était parfois fatigante, agaçante même, toutefois, elle avait su capter son attention et, ce soir là, dans ce bar, il avait vu sa détresse, sa tristesse et, à ce moment là, il s'était retrouvé en elle. La mort de Marta lui avait laissé des cicatrices indélébiles mais, il les avait atténué quelques instants en partageant un moment intime avec la demoiselle. Alors qu'on lui intimait qu'il allait travailler en partenariat avec Maisie Hanson, Stanislas ne pu s'empêcher de lui lancer une pique, quelque peu moqueur. Il lève les yeux au ciel alors que celle-ci lui parle de l'immense chance qu'il a de l'avoir à ses côtés, tiens donc, en voilà une bonne ! Stanislas Moen n'a besoin de personne, c'est pourtant bien connu.

-Redescend p'tite tête, sinon tu vas finir par t'envoler. 

C'est que mine de rien, elle avait le melon la petite Maisie ! Stanislas avait une vie mouvementée, ça, c'était certains, aussi, la jeune femme ne pu s'empêcher de rire. La ronde dans l'aéroport commençait et, marchant, ils aperçurent alors une valise, seule et abandonnée. Le jeune homme fronça quelque peu les sourcils, et lui intima alors de ne pas bouger. S'approchant de la valise, il se pencha, tentant de capter un quelconque détonateur. Aprés quelques minutes, le lieutenant de police tourna ses yeux azur vers la jeune femme:

-C'est une valise piégée. Maisie fait évacuer l'aéroport, j'appelle les démineurs. 

Leur mission devenait nettement plus intéressante.
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
❉ home is where the  heart is
avatar
home is where the heart is

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 04/11/2018
›› Love letters written : 76
›› It's crazy, I look like : rosie tupper
MessageSujet: Re: (stanislas) plus j'avance et plus je sais que tu es là, toi mon ego... Mar 15 Jan - 16:30

 « plus j'avance et plus je sais que tu es là, toi mon ego... » stanislas moen & maisie hanson


Une Hanson sans une fierté à toute épreuve n’est pas vraiment une Hanson de pur souche, bien que Maisie déteste son père et ne trouve aucun avantage à être sa fille, elle a gardé pourtant les signes caractéristiques de cette famille. Son frère, Jamie est la même bête qu’elle mais avec une fierté masculine à faire fuir n’importe qui. Elle reste néanmoins comme à l’image de sa maman, une jeune femme plus douce, plus attachante, plus approchable que le reste de la famille. Ce genre d’épaule sur qui on pourrait facilement se reposer, cette oreille attentive qui nous écoute parfois des heures se plaindre sans raison apparente. Une chose est sûr elle adore le contact avec Stan qui éveille en elle, un jeu enfantin, où chacun tente de dissuader l’autre. Où chacun demeure insaisissable, se perdant dans un jeu docile où la facilité ne leur est permise. Elle aime le voir sortir ses griffes, se rebeller. Elle aime quand il lève les yeux au ciel face à ce qu’elle dit. « Redescend p'tite tête, sinon tu vas finir par t'envoler. » Il la taquine comme souvent. A en croire que c’est devenu son passe-temps favori. Et il faut dire que Maisie entretient particulièrement ce lien qui l’unit d’une certaine manière à Stan. Elle qui raffole des garçons dans son genre, elle est servie ! Elle lui tira la langue face à sa réplique, avant de se concentrer de nouveau à ce qui se passe autour d’elle. Il ne faut pas croire que sa vigilance baisse pour autant, qu’elle arrive parfaitement à faire plusieurs choses en même temps. C’est pourquoi, quand Stan prit son ton sérieux, avant de lui ajouter quelques mots, Maisie ne perd pas une seconde. « C'est une valise piégée. Maisie fait évacuer l'aéroport, j'appelle les démineurs. » Si l’un était déjà au téléphone, la jeune Américaine montrait son badge à quiconque passant devant elle, avant de dire, « Evacuez le lieu s’il vous plait. » Très vite, le téléphone arabe se mit en place et l’information se fit entendre dans les micros de l’aéroport, voulant être néanmoins rassurante. Si Maisie ne reste pas loin de la fameuse valise en question, elle voit trois jeunes gens qui arrivent à vive allure vers celle-ci. Elle ne perd pas une minute, et si elle les observe de loin, l’un d’eux s’approche trop prêt de la valise selon elle. « Ne bougez plus, ou je tire ! » Sa voix est piquante, assurée elle n’en démord pas ! Si elle doit tirer, elle tirera ! On la formatait pour ça !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

all these memories seem so old


MessageSujet: Re: (stanislas) plus j'avance et plus je sais que tu es là, toi mon ego...

Revenir en haut Aller en bas

(stanislas) plus j'avance et plus je sais que tu es là, toi mon ego...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Airport area
-