Partagez|

(pippa) souvent je me demande ce que je serai sans toi...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ i choose my own destiny
avatar
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 14/01/2018
›› Love letters written : 458
›› It's crazy, I look like : dominic sexy cooper
MessageSujet: (pippa) souvent je me demande ce que je serai sans toi... Mar 23 Oct - 10:23

 « souvent je me demande ce que je serai sans toi... » pippa philips & melvyn philips en 2007


Si Melvyn est un être entièrement et complètement insolent, parfois même méchant avec les gens qui l’entourent, il n’en reste pas moins qu’une femme est arrivé à capter son attention, et tout son dévouement. Cela peut étonner car Melvyn n’est habituellement pas un homme docile, à l’écoute des autres. Déjà à l’école si on l’observait de plus près, il était toujours en retrait, seul dans son coin. Il ne prêtait pas ses affaires, et ne rigolait qu’avec peu d’enfant. Ses maîtres et maîtresses ne cessaient de tirer l’alarme face à un père qui n’avait clairement que d’yeux que pour lui, il lui aurait décroché la lune si Melvyn lui avait demandé ! Sa grande sœur en était jalouse, à tel point que les deux enfants ne se supportaient plus. Ou plutôt ne s’étaient jamais appréciés, car évidemment Melvyn ne s’appellerait pas Melvyn Philips si il n’y avait pas dans son regard une once de fierté, un amusement à toute épreuve et une insolence certaine face à une sœur incomprise et remplie d’une certaine rivalité avec le cadet de la famille. C’est ainsi que Melvyn a fini par grandir sous les jupes de son père qui le voyait déjà reprendre la société familiale, au côté de la fille de son meilleur ami, Pippa Wayne. Melvyn la connait depuis toujours, depuis le bac à sable, depuis qu’ils savent marcher et parler. Elle a été la première que le bambin a posé ses lèvres sur celles de la jeune enfant de l’époque, et même si à cette époque, cela ne voulait rien dire, aucune signification particulière, en grandissant Melvyn s’est rendu à l’évidence : il l’aime, littéralement, complètement ! « Coucou mon cœur » Dit-il en contournant la table pour atteindre le corps, oh combien parfait et si attirant de sa futur épouse qu’il aime d’une passion dévorante davantage quand les disputes envahissent les lieux et qu’ils se rabibochent dans le lit familiale ! Il dépose alors un baiser intense, langoureux que Pippa lui répond sans ménagement. Les années ont fini par passer et aujourd’hui, Melvyn et Pippa habitent désormais ensembles. Le mariage approche à grand pas, et ce n’est qu’une formalité pour lui, un papier qu’ils finiront pas signer. Main dans la main, eux contre le monde entier ! « Ta journée s’est bien passée dans les mines ? » Demande t’il en posant son regard brun dans les yeux de Pippa.
Revenir en haut Aller en bas
❉ fifthy shades of you
avatar
fifthy shades of you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 20/01/2018
›› Love letters written : 932
›› It's crazy, I look like : megan hottie fox.
MessageSujet: Re: (pippa) souvent je me demande ce que je serai sans toi... Dim 11 Nov - 10:56


≈ ≈ ≈
{ souvent, je me demande : où j’en serais sans toi ? }
crédit/ psychotic bitch ✰ w/ @melvyn philips
Pénélope – dite Pippa -, c’était la belle-fille parfaite. Un travail sérieux, admirable, dans une grande société où son beau-père et son propre père travaillent. Un physique avantageux, un cerveau bien rempli. Une grande douceur mais aussi un caractère volcanique quand il faut faire entendre sa voix. Pippa, c’était aussi la future épouse parfaite : à la maison quand son fiancé rentre, couverts mis et repas prêt. Assise à la table du salon, elle l’attendait d’ailleurs, feuilletant un énième flyer de traiteur pour le repas du mariage. Il approchait à grands pas mais elle n’angoissait pas, contrairement à la plupart des futures mariées : l’argent suffisait à éteindre le stress, tout comme le nom qu’ils portaient, Melvyn et elle. Wayne x Philips, les mines de la région, le deuxième plus grand employeur du coin, la plus grande richesse de l’Utah. Pas de quoi s’inquiéter quand un chèque garni en zéro peut tout arranger et surtout, quand l’amour des deux futurs époux est aussi solide que le leur.

Pippa leva les yeux de son flyer en entendant les pas significatifs, secs et marqués, de Melvyn sur le parquet du salon, puis, sa voix, rauque et grave, naturellement éraillée, l’appeler par un surnom affectueux qui contrastait violemment avec la froideur dont il faisait preuve avec les autres. « Hello », répondit Pippa, tout sourire. Elle prolongea volontiers le baiser intense qu’il lui offrit avant qu’il ne l’interroge sur sa journée, somme toute classique : bien remplie mais d’une banalité affreuse. Elle s’ennuyait bien que les tâches ne manquaient pas. « J’en ai marre », soupira-t-elle. Depuis un moment, déjà, elle y allait sans entrain et par convention, pour les deux patriarches. « Et la tienne ? », dit-elle en passant sa main sur sa veste, époussetant des poils d’un canidé ou d’un félin.
Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
avatar
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 14/01/2018
›› Love letters written : 458
›› It's crazy, I look like : dominic sexy cooper
MessageSujet: Re: (pippa) souvent je me demande ce que je serai sans toi... Mer 14 Nov - 17:48

 « souvent je me demande ce que je serai sans toi... » pippa philips & melvyn philips en 2007


Pippa sera toujours la femme de sa vie quoi qu’en soit ses choix, il en a l’ultime conviction. Déjà enfant, il n’y avait qu’elle dans sa vie, rentrant comme une bombe, elle a tout décimée sur son passage sans lui laisser aucune chance de survie. Et pourtant, rien a été si facile que ça, leur relation est faite de rebondissement, n’est qu’un volcan qui bouillonne et éclate en morceaux à la moindre brèche, laissant alors la lave recouvrir leurs principes, leurs idéaux. En grandissant, Melvyn a laissé une chance à Pippa de le conquérir sans y trouver honte et mépris. Elle fût la seule à être arrivée à percer son cœur sans qu’il ne s’y attende forcément. Ce n’était pas défini, rien de programmé, elle est rentrée dans sa vie sans crier gare. Et a réussi à faire envoler tous les doutes que le jeune homme pouvait avoir sur l’amour, et pourtant face au modèle qu’il a avec ses parents, quel doute peut-il avoir ? « Hello » Répond Pippa, en relevant sa tête vers son homme en souriant. « J’en ai marre soupira t’elle volontiers avant de poursuivre tout naturellement, et la tienne ? » Assise dans le salon, elle semblait l’attendre comme souvent Melvyn passait ses heures dans sa clinique vétérinaire mais non sans oublier sa future épouse. Alors qu’elle se détacha de lui, elle passait ses mains sur sa veste pour lui retirer les poils d’animaux qu’il semblait avoir par ci, par là. « Tu regardais quoi ? » Demande t’il passant ses yeux au-dessus de la jeune femme pour lire le prospectus de traiteur. Un sourire apparu sur son visage et se retirant la veste avant de la poser contre la chaise, il lui demande, d’un ton joueur, « alors pressée de devenir madame Philips… » Dit-il avant de déposer ses lèvres sur celle de sa petite amie tout en la serrant contre lui, déposant ses mains dans son dos.
Revenir en haut Aller en bas
❉ fifthy shades of you
avatar
fifthy shades of you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 20/01/2018
›› Love letters written : 932
›› It's crazy, I look like : megan hottie fox.
MessageSujet: Re: (pippa) souvent je me demande ce que je serai sans toi... Ven 16 Nov - 13:51


≈ ≈ ≈
{  souvent, je me demande : où j’en serais sans toi ? }
crédit/ psychotic bitch  ✰ w/ @melvyn philips
Melvyn fit preuve de curiosité sur l’activité que Pénélope avait jusque son arrivée et se pencha par dessus son épaule pour pouvoir lire le prospectus tout en demandant ce qu’elle faisait. C’était pourtant évident maintenant qu’il l’avait sous les yeux et pour preuve, Melvyn y alla de sa petite remarque douce tout en la câlinant. C’était un tendre malgré ses airs de grand gaillard froid et hautain ; Pippa avait su percer son coeur de glace. « Alors pressée de devenir madame Philips », remarqua le vétérinaire. Pippa haussa des épaules, moqueuse, un large sourire aux lèvres. « Ce n’est qu’une formalité, non ? », répondit l’assistante de direction. En effet, ils vivaient ensemble depuis de nombreuses années et leur amour crevait les yeux. C’était une évidence, à vrai dire. Ils avaient passés le plus clair de leur existence, ensemble. Et au fond, Pippa se sentait déjà l’âme d’une Philips bien plus que son nom de naissance, Wayne. Pippa se tourna pour déposer un nouveau baiser sur les lèvres tendres de son fiancé avant de poursuivre sa route vers la cuisine où mijotait un plat qu’elle avait commencé à préparer en rentrant du bureau. « On mange dans quinze minutes » signala-t-elle en soulevant le couvercle de la cocotte. Cela laissait parfaitement le temps à Melvyn de se doucher et s’occuper des chiens qu’ils avaient déjà, de les détendre et de les choyer. « N’oublie pas qu’on doit fixer une date de répétition qui convienne à l’agenda de ta mère, notre premier choix ne lui convient pas », rappela Pippa. Pour sûr, sa belle-mère allait rappeler incessamment sous peu. Pippa estimait qu’une répétition de mariage était inutile mais … les mines – et leurs gérants – payaient le mariage et il fallait donc se plier à certaines exigences.
Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
avatar
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 14/01/2018
›› Love letters written : 458
›› It's crazy, I look like : dominic sexy cooper
MessageSujet: Re: (pippa) souvent je me demande ce que je serai sans toi... Dim 25 Nov - 21:14

 « souvent je me demande ce que je serai sans toi... » pippa philips & melvyn philips en 2007


Quand on le regarde de plus prêt, qui aurait pu imaginer voir un jour Melvyn épousait une femme. L’être le plus insolent de sa classe, le plus prétentieux de son école probablement, avec son air supérieur. Beaucoup pourrait se demander comment Pippa fait pour le supporter, ou encore comment as t’elle pu se le mettre dans sa poche ainsi. Car il était certain que Melvyn grand protecteur dans l’âme ne supportait même pas qu’on pose les yeux sur cette femme qui est à présent la sienne. Toujours collé à elle, le jeune homme n’en avait que faire des autres, elles pouvaient bien ramper ou le détester, cela n’était pas important à ses yeux. Et ce n’est pas leurs parents qui empêcheraient ce mariage car ils en étaient tous fou de joie ! A s’en mêler d’ailleurs un peu trop selon les deux futurs mariés mais Pippa arrivait toujours à calmer son fiancé avant que la tempête n’emporte tout sur son passage. « Ce n’est qu’une formalité, non ? » Debout à côté de lui, il l’enlaçait tendrement alors qu’elle répondait à son baiser avec douceur. Il semble vrai que leur relation a toujours été compliquée à comprendre et à suivre, ils font souvent les montagnes russes et Melvyn a passé quelques nuits, boudeur à dormir dans le canapé du salon. Devant les regards probablement dévastés de ses chiens qui parfois comprennent bien plus qu’on ne le veuille. Mais leurs retrouvailles est toujours digne d’un film à l’américaine et dans leur lit familiale, ils laissent leurs émotions parler pour eux… « J’ai hâte de t’appeler Madame Philips. » Avoue t’il, en baissant légèrement son regard vers elle, glissant ses doigts entre les siens, tout en souriant tendrement. Elle le rend si différent, si charmeur. Elle s’échappe de son emprise, se retournant vers lui d’un air malicieux avant de se fondre dans la cuisine. Il se retira les chaussures et avant même de demander si il avait le temps d’aller à la douche, elle lui dit, « on mange dans quinze minutes » Il pointe le bout de son nez dans la cuisine, renifla un instant, avant de lui ajouter, « Ca sent bon par ici, je file sous la douche… » Dit-il sans perdre de temps, avant de crier tout en s’éloignant de la cuisine, d’une voix ambiguë, mais rien de moins normale quand on est un couple, « vient me rejoindre si tu veux… » Il referma la porte de la salle de bain néanmoins derrière lui avant d’entendre Pippa lui ajouter, « n’oublie pas qu’on doit fixer une date de répétition qui convienne à l’agenda de ta mère, notre premier choix ne lui convient pas » Le vétérinaire soupira bien qu’il savait que Pippa faisait tout pour concilier tout le monde, sa mère était parfois trop directive et trop envahissante selon lui. Surtout quand ça concernait la vie de son fils, il avait la place du chouchou, il devait prendre le bon comme le mauvais. Melvyn se déshabilla avant de glisser sous le jet d’eau de la douche à l’italienne. « Ouais on l’appellera plus tard. » Dit-il alors que l’eau coule. Plus tard c’était toujours le mot de Melvyn quand il n’avait pas une envie soudaine de faire une chose.
Revenir en haut Aller en bas
❉ fifthy shades of you
avatar
fifthy shades of you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 20/01/2018
›› Love letters written : 932
›› It's crazy, I look like : megan hottie fox.
MessageSujet: Re: (pippa) souvent je me demande ce que je serai sans toi... Dim 2 Déc - 20:47


≈ ≈ ≈
{  souvent, je me demande : où j’en serais sans toi ? }
crédit/ psychotic bitch  ✰ w/ @melvyn philips
« J’ai hâte de t’appeler Madame Philips ». Ces paroles de son futur époux firent augmenter son rythme cardiaque et déclenchèrent un large sourire sur son visage angélique. Elle approchait de ses trente ans et vivait les meilleurs moments de son existence ; elle allait se marier à l’homme dont elle était amoureuse depuis tant d’années, avait une bonne situation, était heureuse tout simplement. Comment pouvait-elle ne pas aimer sa vie, ainsi ?

(…). Melvyn se dandinait presque, en boxer, dans le salon. Pippa l’attendait pour commencer à dîner, les yeux rivés sur le grand écran du téléviseur qui diffusait un énième reportage sur l’Egypte antique. Les momies, les hyérogliphes, c’était sa passion avant même qu’elle ne sache lire et écrire. Pippa était dingue de cette culture au point de l’avoir, encrée dans sa peau, à de multiples reprises. « Bon appétit ! » s’exclama Pénélope en buvant une première lampée de vin, dans son verre à ballon. « Je présume que tu ne viendras pas au prochain rendez-vous avec le curé pour la cérémonie religieuse ? », s’enquit Pippa. Fervente, surtout par obligation familiale, elle comprenait Melvyn ; d’autant plus que cela tombait un samedi après-midi alors que le cabinet vétérinaire était ouvert. Pénélope ne pouvait pas y échapper, malheureusement. Sur ce point, son père, Edward Wayne, ne lâcherait rien. « Tu es bien chanceux d’avoir une excuse pour ne pas y aller » plaisanta Pippa. « Dans trois petits mois, je serai ton épouse. Pour le meilleur comme pour le pire ».

Loin de se douter qu’elle allait traverser le pire, par sa faute.
Loin de se douter qu’il bafouerait la promesse de l’alliance.

Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
avatar
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 14/01/2018
›› Love letters written : 458
›› It's crazy, I look like : dominic sexy cooper
MessageSujet: Re: (pippa) souvent je me demande ce que je serai sans toi... Mar 4 Déc - 17:18

 « souvent je me demande ce que je serai sans toi... » pippa philips & melvyn philips en 2007


Melvyn Philips n’est pas un homme qui est facile à comprendre, il le conçoit lui-même. Depuis enfant, il est méfiant envers les humains, ne leur prêtant guère confiance et pourtant, il pourrait donner sa propre vie à cette femme qui se tient face à lui. Il n’aura jamais aimé quelqu’un aussi intensément qu’elle, et quoi qu’en dise ses rumeurs qui ne s’éteignent pas. Malgré tout Melvyn Philips est un homme à plusieurs facettes, et il suffit de tomber sur la mauvaise pour que tout son beau monde s’effondre sous ses mauvaises intentions, ses mauvais pas. Il demeure pourtant si différent avec elle, que Pippa ignore elle-même quel genre d’homme il est, lui aussi. L’eau coule sur son corps, ça lui fait un bien fou, il ferme ses yeux un instant avant d’éteindre le jet d’eau, une fois la douche prise. Il prend son temps pour s’essuyer, puis enfiler son boxer. Se promener dans les couloirs de la maison avec pour seul vêtement, un boxer ne le dérange pas le moins du monde, et Melvyn se laisse observer de loin, discrètement par celle qu’il finira par épouser dans quelques semaines, sans vouloir croiser son regard mais doté d’un charmant sourire sur ses lèvres. Ses chiens se lèvent et courent vers « Bon appétit ! » Avoue Pippa alors que Melvyn enfile le premier pantalon qu’il trouve, restant torse nu. Il s’installe à table à côté de Pippa et prend la fourchette pour planter sans mal dans la viande qui s’offre à lui avant de lui répondre, « bon appétit mon amour aussi. » Assis en face de la jeune femme, il lui envoie un baiser volant avant d’engouffrer le bout de viande dans sa bouche. Ses chiens couchaient dans leur lit, Melvyn n’avait jamais accepté qu’ils viennent quémander quoi que ce soit quand il était à table, même si ils avaient le droit à leur bout de fromage comme chaque soir. « Je présume que tu ne viendras pas au prochain rendez-vous avec le curé pour la cérémonie religieuse ? » Il est vrai que si il y a des familles très croyantes et pratiquantes, on ne peut pas dire que Melvyn soit un fils très attentionné à ce sujet, qui clairement, se fiche bien de savoir ce que ses parents souhaiteraient ou pas venant de lui et de l’église. Le jeune homme a toujours été catégorique au grand damne de sa mère qui ne conçoit pas de mariage sans église et tout le tralala. « Non, je ne pourrais pas m’absenter du cabinet ce jour là… » Répond le jeune homme, malgré tout embêté de laisser Pippa gérer toute la petite famille seule. « Tu es bien chanceux d’avoir une excuse pour ne pas y aller. plaisante sa futur femme avant de reprendre ; dans trois petits mois, je serai ton épouse. Pour le meilleur comme pour le pire» Melvyn souria plus intensément face à sa femme avant de finir son assiette, il avait une faim de loup, et d’engloutir son verre de vin pour finalement lever son regard vers elle, et d’une voix charmeuse lui répondre, « et si on commençait par le meilleur… » Dit-il avant de relever ses fesses de la chaise, pour laisser sa main se perdre dans les cheveux de sa femme d’un geste affectueux.
Revenir en haut Aller en bas
❉ fifthy shades of you
avatar
fifthy shades of you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 20/01/2018
›› Love letters written : 932
›› It's crazy, I look like : megan hottie fox.
MessageSujet: Re: (pippa) souvent je me demande ce que je serai sans toi... Jeu 13 Déc - 18:47


≈ ≈ ≈
{  souvent, je me demande : où j’en serais sans toi ? }
crédit/ psychotic bitch  ✰ w/ @melvyn philips
Le bonheur profitait à Pippa et lui allait à ravir. Le teint frais, toujours le sourire aux lèvres, elle avait l’image d’une femme heureuse et ce n’était pas qu’une illusion. Et contrairement à beaucoup de femmes d’hommes travaillant beaucoup, elle ne souffrait pas de l’emploi du temps chargé de Melvyn. Elle comprenait parce qu’elle avait toujours vécu dans un rythme de travail effréné, même gamine, avec son père, co-dirigeant des mines les plus prolifiques de la région. Elle connaissait les sacrifices et les avantages d’une telle situation et même en temps qu’assistante de direction, elle était parfois chargée, niveau travail. Puis, Melvyn sauvait des animaux, réchauffait des coeurs inquiets de maîtres aimants et dévoués. C’était pour la bonne cause, se disait-elle. Melvyn confirma son absence au rendez-vous religieux pour préparer la cérémonie. Elle se contenta de sourire tout en continuant de manger, calmement. Pippa mangeait toujours dans le silence, restes d’une éducation souvent stricte de sa mère.

Pippa laissa aller sa tête contre la paume de Melvyn, dans sa chevelure qu’elle s’amusait à colorer régulièrement, au gré de ses envies. Pippa était capillairement délurée. « Et si on commençait par le meilleur... », suggéra Melvyn, provoquant un large sourire sur les lèvres pulpeuses et naturellement rosée de l’assistante. Elle leva les yeux vers son futur mari. « Et … par meilleure, tu entends une nuit de noces anticipée ? », suggéra la jeune femme, d’un air aguicheur qu’elle assumait tout à fait. Elle se leva, faisant grincer la chaise au sol. Puis, elle crocheta son doigt au premier bouton de la chemise de son fiancé. Habillement, Pénélope détacha le-dit bouton. « Par meilleure, tu sous-entends aussi la nudité, hein ? ». Pippa aimait le sexe. Notamment avec Melvyn. C’était toujours intense, ensemble. Parfois très tendre, parfois bestial. C’était … unique, incomparable à tout ce qu’elle avait pu connaître dans sa folle jeunesse libérée, même avec des femmes.
Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
avatar
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 14/01/2018
›› Love letters written : 458
›› It's crazy, I look like : dominic sexy cooper
MessageSujet: Re: (pippa) souvent je me demande ce que je serai sans toi... Mar 18 Déc - 17:30

 « souvent je me demande ce que je serai sans toi... » pippa philips & melvyn philips en 2007


Melvyn Philips a longtemps été un homme à femmes, draguant plus vite que son ombre et en quittant le lieu sans aucun scrupule une fois que son coup a été fait. Peut-être parce que finalement il n’attendait rien des autres femmes, si à l’époque il n’était qu’un copain d’enfance de Pippa, Melvyn n’a jamais su accorder d’importance aux autres filles croisant sa route. On pouvait parfois voir un adolescent perturbé, qui jouait de ses charmes pour avoir de nombreuses nanas dans son lit mais dans le fond qu’importe, le jour où avec Pippa ils n’ont formés qu’un, le vétérinaire a changé du tout au tout. Devenu plus responsable, moins entreprenant avec les femmes, il a su faire la place que Pippa méritée dans sa vie, et finalement ils vivent aujourd’hui ensembles, et regardent dans la même direction. A peine le temps de finir son assiette que la conversation dérive déjà, c’était toujours ainsi entre eux. La réconciliation est souvent intense, violente mais ils aiment ça. Et ce n’est pas Melvyn qui dira le contraire, d’ailleurs il accueilli bien volontiers sa futur épouse dans ses bras quand celle-ci se leva de sa chaise pour se retrouver auprès du vétérinaire. Elle semblait joueuse, l’aguichant bien volontiers au passage alors qu’il plongeait son regard intense dans le sien, en souriant. « Et … par meilleure, tu entends une nuit de noces anticipée ? » Dit-elle d’une voix attirante dont Melvyn ne savait longtemps resister, et pour cause, il tenait sa femme en haut de sa nuque pour attirer son visage en arrière et lui permettre de l’embrasser langoureusement avant de lui avouer à voix basse, « peut-être… » Pippa sourit, prolonge le baiser avant de poser son doigt sur le bouton de sa chemise et tout en avouant d’une voix séduisante, elle l’enleva laissant un passage ouvert entre les deux bords de sa chemise. « Par meilleure, tu sous-entends aussi la nudité, hein ? » Melvyn fît un instant une tête interloqué avant de la porter en direction du salon, son poids plume était d’une facilité pour lui, il la déposa doucement sur le sol, à l’abri de regards indiscrets avant de tenir les bretelles de la robe de Pippa, « vos désirs sont des ordres mademoiselle… » Le jeune homme ne pouvait pas s’empêcher de l’embrasser tendrement, et de manière sensuelle il laissa retomber le tissu sur le sol au pied de Pippa, la laissant en sous-vêtement, profitant des courbes généreuses que lui offre le corps attirant de sa futur femme.
Revenir en haut Aller en bas
❉ fifthy shades of you
avatar
fifthy shades of you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 20/01/2018
›› Love letters written : 932
›› It's crazy, I look like : megan hottie fox.
MessageSujet: Re: (pippa) souvent je me demande ce que je serai sans toi... Dim 23 Déc - 17:19


≈ ≈ ≈
{  souvent, je me demande : où j’en serais sans toi ? }
crédit/ psychotic bitch  ✰ w/ @melvyn philips
Pénélope était une séductrice. Elle ne séduisait pas d’autres hommes que son mari, ça non, jamais ! Mais elle mettait un point d’honneur à toujours être attirante, à avoir des idées pour sortir du quotidien et de sa monotonie. Elle tenait à toujours lui plaire, à le surprendre également. Son franc parler, sa liberté et son manque de pudeur l’aidaient considérablement à cela. Melvyn éluda, hésitant mais elle insista, convaincue de ce qu’elle pensait. Elle remporta un franc succès à en juger par la réponse de son fiancé. « vos désirs sont des ordres mademoiselle… ». Puis, sa robe glissa le long de ses longues jambes pour qu’elle se retrouve en sous-vêtement. La chemise de Melvyn alla rapidement rejoindre sa propre robe qui était désormais quelques centimètres derrière. Agilement, Pippa enroula ses jambes autour des hanches du vétérinaire. Elle continua de l’embrasser langoureusement alors qu’il les menaient jusqu’à leur chambre. Il referma la porte derrière eux avant de laisser Pippa se reposer sur le sol. Elle en profita pour bousculer son futur époux sur le lit et venir le surplomber, assise sur son bassin, un genou de part et d’autre de ses cuisses. Elle fit basculer ses cheveux en arrière afin qu’il ne les aient pas sur le visage puis revint l’embrasser. « Je t’aime », souffla-t-elle tout contre la bouche de Melvyn. Ses baisers glissèrent dans son cou dont elle mordilla sauvagement la peau, fine et fragile, pour le marquer. Il était à elle, à personne d’autres comme elle lui appartenait, corps et âme. Pippa n’était pas fleur bleue mais elle était convaincue que malgré leurs disputes et plus généralement, leurs différences, Melvyn Philips était son âme-sœur. Il était celui né pour être à ses côtés, pour faire battre son coeur jusqu’à son dernier souffle. Alors qu’elle s’emparait de son sexe turgescent, Pippa leva ses yeux de biche vers Melvyn. « Tu n’as pas idée de toutes les choses peu orthodoxes que tu m’inspires, Philips », balança-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
avatar
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 14/01/2018
›› Love letters written : 458
›› It's crazy, I look like : dominic sexy cooper
MessageSujet: Re: (pippa) souvent je me demande ce que je serai sans toi... Ven 11 Jan - 22:31

 « souvent je me demande ce que je serai sans toi... » pippa philips & melvyn philips en 2007


On ne va pas se mentir Melvyn aime le sexe plus qu’aucun autre homme. On ne peut pas dire que Melvyn soit du genre romantique, bien loin de là, encore moins qu’il tombe facilement amoureux. Non lui préfère collectionner les femmes, en avoir une nouvelle toute les semaines, parfois deux soirs de suite. Adolescent, il n’avait évidemment pas la meilleure réputation qui soit car une fois obtenu le fruit défendu, il n’était pas à papoter des heures. C’est un homme qui perd souvent patience, qui n’est pas du genre à faire dans la demi-mesure, et avant sa rencontre avec Pippa, il ne souhaitait pas se mettre en couple officiellement. Ce qui avait eu pour idée d’inquiéter sa mère qui désirait plus que tout avoir un fils plus accessible, qui se donnerait entier pour une seule et unique femme. Lui au contraire, préféré jouer à ses voitures ou sauver des animaux dans la forêt. Il y avait quand même cette nana qui ne traînait jamais bien loin de lui, qui a su d’une manière comme d’une autre se faire attirer. Aujourd’hui, il ne pouvait pas s’empêcher de vouloir la protéger, de vouloir être auprès d’elle, celle qui deviendra sa femme. Melvyn n’a jamais rien ressenti de plus fort, plus vivace que ce qu’il ressent pour cette femme, qui se déhanche devant lui, voulant clairement sa peau. Et même si il doute, si il hésite il ne tarde pas à craquer devant sa bouille, alors qu’elle laisse glisser sa chemise qui atterri bien rapidement sur le sol. Il l’emmène jusqu’à la chambre, la déposant alors au pied du lit, sans jamais rompre le contact visuel avec sa futur femme, mais combien désireux à cet instant de son corps. Ses lèvres ne cessaient d’embrasser la jeune femme, violemment, sans pudeur. Ils ne s’étaient pas disputer mais cela ne les empêchait pas pour autant de se retrouver dans de telle position, avec cette alchimie et cette électricité dans l’air. Il n’y a qu’elle pour lui faire cet effet. Il n’y a qu’elle, qu’il autorise à le toucher ainsi, à l’embrasser aussi dangereusement. Elle le bouscula légèrement pour qu’il tombe de son entier sur le lit alors qu’il s’agrippa à son bras pour qu’elle le rejoigne sans plus attendre, « je t’aime » Dos sur le lit, elle venait de grimper sans gêne sur le corps inerte du vétérinaire, un sourire narquois sur ses lèvres alors qu’elle ne quittait plus sa langue et sa bouche. Elle savait s’y prendre avec lui, mieux que personne et le vétérinaire laisse glisser ses mains dans le dos de la jeune femme, la plaquant plus fermement pour sentir son corps collé au sien tout en prolongeant de doux baisers exquis, qui commençait dangereusement à faire gonfler ce qu’il avait entre les entrejambes. D’ailleurs elle y porta toute son attention alors qu’il lui répond, le souffle coupé. « Je t’aime aussi… » Un son qui est doux, des mots qui sortent naturellement, elle effleure le sexe du jeune vétérinaire, et quand elle lui avoue, un sourire apparaît sur le visage de l’homme. « Tu n’as pas idée de toutes les choses peu orthodoxes que tu m’inspires, Philips » Lui caressant doucement les cheveux, il replace une mèche rebelle de la jeune femme en arrière avant de la prendre par la taille et de la faire rouler sur le lit, pour se retrouver sur elle. Il l’embrasse partant de sa bouche, avant de descendre le long de son cou pour finalement effleurer de sa langue les bouts de ses seins. Il chuchote entre deux baisers tendres et langoureux qu’il dépose sur son corps, sans aucune gêne, « je suis ton homme… »
Revenir en haut Aller en bas
❉ fifthy shades of you
avatar
fifthy shades of you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 20/01/2018
›› Love letters written : 932
›› It's crazy, I look like : megan hottie fox.
MessageSujet: Re: (pippa) souvent je me demande ce que je serai sans toi... Sam 12 Jan - 21:00


≈ ≈ ≈
{  souvent, je me demande : où j’en serais sans toi ? }
crédit/ psychotic bitch  ✰ w/ @melvyn philips
Il l’aimait. Melvyn n’était pas un homme qui étalait ses sentiments à tords et à travers. Ses déclarations étaient rares et une femme devait supporter que les mots doux le soient. Par chance, Pénélope n’avait pas besoin de mots pour savoir qu’il l’aimait : le regard de Melvyn parlait bien plus. Toutefois, quand il lui arrivait de lui dire, Pippa savourait cela, évidemment. Il commença à embrasser sa poitrine, tendrement. Comme si c’était une sucrerie. Elle ferma les yeux, savourant cet instant de tendresse et de sensualité. Cela n’était pas rare mais chaque fois, c’était différent. Plus intense ou plus doux ou plus sauvage. Le sexe ne se ressemblait jamais avec Melvyn.

Après des préliminaires copieux, ils firent l’amour. Tantôt doucement, tantôt avec fougue, pour finir, essouffler, l’un contre l’autre. Pippa se blottit contre Melvyn, déposant sa tête brune sur son torse. Ses longs cheveux s’étalèrent sur celui-ci, se mêlant à la légère pilosité du vétérinaire.

Ce ne fut que l’aube qui réveilla les amants. Les volets n’étant pas fermés, le soleil filtra par la fenêtre, éclairant leurs corps nus. Pippa se réveilla avant Melvyn. Elle en profita pour l’observer à loisir sans l’ombre d’une gêne. Elle n’était pas connue pour cela ni pour sa pudeur. Puis, nue, elle s’empressa d’aller à la cuisine pour préparer un déjeuner copieux digne de ce nom à son fiancé, malgré le fait qu’elle soit une piètre cuisinière : l’intention était là et les paquets, simplement à ouvrir et à disposer. Puis, doucement, les chiens dans les jambes, elle retourna dans la chambre où Melvyn comatait. Elle le siffla comme dans les vieux films, admirant ce corps d’apôtre totalement nu, sans le drap qui pendait lascivement au sol.

« Réveille-toi, sale gosse »

Voix provocante alors qu’elle déposait le plateau sur le côté pour venir s’avancer sur le lit, à genoux. Elle se pencha pour embrasser Melvyn, tendrement, picorant ses lèvres comme un oiseau affamé alors qu’elle était rassasié de la veille.
Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
avatar
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 14/01/2018
›› Love letters written : 458
›› It's crazy, I look like : dominic sexy cooper
MessageSujet: Re: (pippa) souvent je me demande ce que je serai sans toi... Mar 15 Jan - 16:59

 « souvent je me demande ce que je serai sans toi... » pippa philips & melvyn philips en 2007


C’est évidemment avec une faim de loup, toujours prêt pour s’occuper de sa future femme que Melvyn prenait son travail très à cœur. Pas des moins romantiques, Melvyn savait pour autant attendrir Pippa d’une façon comme d’une autre. Ils se connaissaient maintenant suffisamment pour quelle sache réellement quel style d’homme pouvait être celui avec qui il ne formerait qu’un sur le papier, et bien plus encore, elle était la seule à pouvoir réellement tirer autant de bénéfice de lui. Habituellement le vétérinaire est très loin d’être ce genre d’homme à revenir de lui-même vers la gente féminine. Mais dans un sens, elle arrive à attiser la flamme devant chaque jour qui passe. Elle le malmène à sa façon, parfois en le renvoyant dans les abysses de son âme. Et quand il s’éloigne un peu trop d’elle, elle reprend facilement les rennes l’attirant à elle sans qu’il ne s’en rende compte. Peut-être que le fait qu’elle soit en quelque sorte une confidente, une meilleure amie doit l’aider aussi dans sa confiance. Qu’importe les raisons, il ne se sent bien qu’auprès d’elle, quand il peut admirer son corps gisant sur le lit, c’est d’ailleurs, avec une excitation sans merci qu’il admire la jeune femme et notamment les courbes de son corps. Un peu au-dessus d’elle, il frôle de son doigt tout le long de sa poitrine avant de glisser jusqu’à son entrejambe. Ses baisers sont plus ardents, plus violents, comme si il tentait de refréné ses pulsions. Mais en vain. Ils étaient si bien l’un contre l’autre, Melvyn se voyait sans une once de difficulté passer sa vie près d’elle. Si seulement il savait… Et pourtant après de longues heures à profiter de son corps et de sa merveilleuse future épouse, il semblait dormir à point fermé. Bien que le drap n’était pas sur lui, il n’avait pas froid, et c’est lorsque au petit matin, qu’il se rendit compte de l’ampleur de ses sentiments pour elle, mais surtout ce besoin de l’avoir près de lui, « réveille-toi, sale gosse » Elle s’installe sur le jeune homme, après avoir déposé le plateau sur le côté, et c’est quand elle siffle que Melvyn réagit, et ouvre difficilement un œil. Le sourire sur ses lèvres, il pose ses mains sur la taille de la jeune femme, l’admirant alors en silence quelques instants avant de rompre lui-même l’absence de bruit. « Seulement si j’ai un baiser pour me réveiller. » Comme à son habitude, il en profite, d’ailleurs si elle ne tarda pas à le lui faire, il l’attira à lui, l’enveloppant de ses bras rassurant, « j’ai bien envie de recommencer… » Avoue t’il sans gêne, l’attirant à lui pour mieux avoir son corps nu à proximité avant de laisser ses lèvres l’embrassait langoureusement, sans ménagement.  
Revenir en haut Aller en bas
❉ fifthy shades of you
avatar
fifthy shades of you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 20/01/2018
›› Love letters written : 932
›› It's crazy, I look like : megan hottie fox.
MessageSujet: Re: (pippa) souvent je me demande ce que je serai sans toi... Aujourd'hui à 12:05


≈ ≈ ≈
{  souvent, je me demande : où j’en serais sans toi ? }
crédit/ psychotic bitch  ✰ w/ @melvyn philips
La main de Melvyn sur sa hanche était un geste qu’elle adorait. Elle avait l’impression de lui appartenir et que c’était réciproque. Qu’il serait à elle, pour toute la vie. Melvyn était l’homme qu’elle aimait. Il n’était pas sa pemière relation mais il était sa première histoire sérieuse. Elle vivait avec lui, elle dormait avec lui et bientôt, elle porterait le nom de Philips à la place de celui de Wayne. Pippa n’avait qu’une hâte, c’était de devenir sa femme. Pour toujours. Pour le meilleur et pour le pire. Melvyn quémanda un baiser et Pénélope obtempéra. Elle se pencha pour déposer un baiser langoureux et tendre sur les lèvres de son fiancé qui semblait déjà apte à reproduire l’acte de la veille. Pippa se surprit à glousser alors qu’ils s’enflammaient de nouveau pour vouloir unir leurs corps et brûler de désir l’un pour l’autre. Pippa l’aimait indéniablement. Mais il y avait des choses auxquels ils ne pensaient pas, comme tous les couples. Un enfant, par exemple. Ils en parlaient rarement et parfois, Pippa avait l’impression que Melvyn n’en voulait pas. Même elle, n’était pas certaine d’en vouloir, en réalité. Etait-elle prête à sacrifier leur vie à deux pour une vie à trois ?

« Je t’aime, Philips »

(…). Pippa traînait dans la maison avec la chemise de Melvyn tandis que ce dernier s’occupait de leurs animaux. Elle fouilla dans la veste de costume de son futur époux pour s’emparer de son paquet de cigarettes et d’une cigarette. Pippa fumait rarement mais parfois, elle en avait envie, comme en cet instant précis. Elle tira sur la cigarette tout en observant Melvyn et l’amour qu’il portait à leurs chiens. Elle était attendrie par cette vision d’où se dégageait tout l’amour du vétérinaire pour les compagnons à poils, à plumes ou même à écailles.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

all these memories seem so old


MessageSujet: Re: (pippa) souvent je me demande ce que je serai sans toi...

Revenir en haut Aller en bas

(pippa) souvent je me demande ce que je serai sans toi...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Memories are important
-