Partagez

Un pas apres l'autre (pv luca)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ friends with benefits
Rose Carstairs
friends with benefits

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 22/09/2018
›› Love letters written : 39
›› It's crazy, I look like : Danielle Panabaker
i swear we were infinite
Un pas apres l'autre (pv luca) Vide
MessageSujet: Un pas apres l'autre (pv luca) Un pas apres l'autre (pv luca) EmptyMer 10 Oct - 18:00

Me voila de retour dans ma ville que j’adore tellement. Tout change tellement vite ici mais en même temps il y a toujours quelque chose de familier. J’étais encore sous le choc de cet accident qui m’avait pris deux personnes qui comptaient énormément dans ma vie. J’avais un rendez vous en début d’après midi pour l’enterrement et tous ce qui devait suivre derrière. Je n’étais vraiment pas préparé à tous cela. Dans mon esprit j’avais encore plusieurs dizaines d’années avant de devoir commencer à envisager que je devrais m’occuper de leurs funérailles. Je n’arrivais toujours pas à réalisé que je ne les reverrais plus. Je m’étais encore surprise, avant de quitter la maison plus tôt, à les chercher pour leurs dires que je n’en n’avais pas pour longtemps. Ma tante et ma cousine m’avait gardé Amy pour ce rendez vous. Elles m’aidaient beaucoup avec Amy. Je ne me voyais pas la trainer avec moi à chaque rendez vous. C’est surement bête comme raisonnement mais j’avais l’impression qu’elle comprenait plus ou moins ce qui se passait. Elle était encore plus câline que d’habitude avec moi et elle était vraiment adorable. Elle ne connaissait pas ma cousine et ma tante pourtant elle ne disait rien et se laissait garder super facilement. Je crois qu’elle était ma bouffé d’oxygène en ce moment. A chaque fois que je sombrais je n’avais qu’à sentir son odeur pour rebondir. Je n’imaginais plus ma vie sans elle. Je ne pu m’empêcher de penser à Luca quand je pensais à Amy. En effet il en était le père mais il n’en savait rien. J’avoue que j’appréhendais un peu mon retour ici avec ma fille. C’était peut être pour cela que je lui avais seulement envoyé un message en lui parlant de mon retour à L.A et pourquoi. Je ne savais pas quand c’est que j’aurais le temps de le voir mais je savais que je devais profiter de ma visite pour le mettre au courant. Je savais aussi très bien qu’il allait me détester pour cela. Apres avoir perdu mes parents je me disais qu’avant de rentrer à Chicago j’allais perdre mon meilleur ami aussi mais je ne devais pas me dégonfler, comme je le faisais toujours au téléphone. En l’ayant en face de moi j’aurais peut être plus de cran, et puis il risque de tomber sur Amy. Seulement je lui en parlerais après l’enterrement. Je préférais passer une épreuve à la fois. J’avais prévu de rester un peu à L.A après l’enterrement et je m’étais dis que je le verrais à ce moment là.

Enfin mon rendez vous était donc finis et j’allais rentrer quand ma tante me passa un coup de fil. Elle venait de partir se promener avec Amy et ne rentrerais pas tous de suite. Du coup elle me conseillait de prendre un peu de temps pour moi. Elle n’avait peut être pas tort j’avais besoin de souffler un peu. Sans trop réfléchir mes pas me trainèrent vers the Varnish, endroit ou je passais beaucoup de temps quand je vivais à L.A. J’arrivais donc devant et posais mon regard sur la devanture me demandant si c’était une bonne idée que je rentre ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

all these memories seem so old


just the way you are
i swear we were infinite
Un pas apres l'autre (pv luca) Vide
MessageSujet: Re: Un pas apres l'autre (pv luca) Un pas apres l'autre (pv luca) EmptyMer 24 Oct - 19:28


"be who you are and say what you feel, because
those who mind don't matter, and those who matter don't mind."
☾ ☾ ☾
∾ with @Rose Carstairs  ∾

L’alcool coulait à flot. Je ne me retenais pas pour boire de tout mon saoul. Ce soir, j’avais besoin d’oublier, de mettre mes idées noires de côté. Je ne voulais plus penser à cette vie tellement injuste qui ne faisait que m’arracher les personnes chères à mon cœur. L’annonce du cancer de Lissa avait un véritable coup de poignard pour moi et je me retrouvais presque aussi mal qu’à l’époque, quand Maman était tombée malade. Elle n’avait pas survécu à la maladie et j’avais certainement été le plus affecté. Enfin, celui qui avait le moins bien géré la nouvelle. Apprendre que Lissa était très malade et risquait de mourir à son tour, je ne le supportais pas. Mes sœurs étaient tous ce que j’avais dans ce monde, les personnes à qui je tenais le plus et pour qui je ferai tout. Elle, et une autre personne, mais celle-ci était partie sans aucune explication des mois auparavant. Alors, je buvais. J’enchainai les shoots d’alcool fort, essayant de m’enivrer jusqu’à que je ne sois même plus capable de me rappeler de mon propre prénom. Puis, je me dirigeai vers la piste de danse histoire de me déhancher et de trouver une partenaire pour partager mon lit. Voilà à quoi se résumer ma triste vie, boire, fumer, draguer, baiser et aller travailler. C’était d’une tristesse. Mais, j’avais toujours été mal dans ma peau et je ne voulais pas vraiment changer cette façon de procéder. Je dansais sans m’arrêter, ne pensant pas aux personnes qui m’entouraient. J’avais remarqué depuis longtemps que je n’avais pas besoin de me diriger vers les femmes pour trouver une partenaire d’une nuit. Le plus souvent, il me suffisait d’attendre un peu, en me déhanchant de manière tout à fait sexy pour qu’une jolie demoiselle vienne d’elle-même danser contre moi. Et alors, il ne me restait plus qu’à laisser mon charme opérer. L’indifférence était apparemment l’une des meilleures techniques de drague lorsque l’on avait un joli minois comme le mien. Cela devait bien faire une demi-heure que je dansais sans m’arrêter, n’écoutant que mon cœur, me laissant enivrer par la musique qui sortait à fond des basses, laissant l’alcool me faire oublier tous mes soucis existentiels. Quand soudain, je sentis des mains se poser sur mes yeux, un léger baiser être déposé sur mon cou. Pour une technique d’approche directe, on ne pouvait pas faire mieux. Un léger sourire vint prendre possession de mes lèvres. Je n’étais nullement gêné par la façon de procéder de la demoiselle. Je savais parfaitement qu’il s’agissait d’une femme, un homme n’aurait pas eu des mains si douces et si frêles. J’allais me retourner rapidement pour prendre ma proie à son propre jeu et prendre le dessus quand elle se mit à parler. Le son de sa voix m’arrêta net. Je connaissais ce timbre pour l’avoir si souvent entendu. Il n’y avait plus aucun doute quant à l’identité de la personne se trouvant derrière moi… Un fantôme de mon passé longtemps disparu. « Rose ? » Je demandai d’une voix légèrement tremblante alors que mon cœur battait à tout rompre et que mon corps était figé. Ne pouvant pas attendre sa réponse tellement je me sentais fébrile, j’enlevai les mains sur mes yeux et me retournai d’un mouvement rapide pour voir si je ne m’étais pas trompé sur l’identité de la personne. Mais non, une jolie rousse que je ne pensais pas revoir se tenait devant moi.


Dernière édition par Luca Crowley le Mer 21 Nov - 13:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
❉ friends with benefits
Rose Carstairs
friends with benefits

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 22/09/2018
›› Love letters written : 39
›› It's crazy, I look like : Danielle Panabaker
i swear we were infinite
Un pas apres l'autre (pv luca) Vide
MessageSujet: Re: Un pas apres l'autre (pv luca) Un pas apres l'autre (pv luca) EmptyJeu 25 Oct - 8:52

Je finis donc par rentrer dans ce bar que j’appréciais tellement à l’époque. J’avais de magnifique souvenir ici. Je ne compte plus le nombre de fois où on était venu ici avec Luca et on avait eu de nombreux délire. Je ne sais pas trop pourquoi mais j’avais ressentis le besoin de revenir un moment dans ce bar. J’avais envoyé un message a ma tante en lui demandant si elle pouvait me garder Amy ce soir sans forcement lui expliquer pourquoi ? Elle avait accepté sans hésitation, Amy l’avait déjà charmé. Elle était ce qui m’étais arrivé de plus beau dans la vie mais j’avoue que ce soir j’avais besoin de souffler. Tellement de chose m’étais tombé dessus. Je m’étais finalement assise au bar et j’avais commandé un verre. En attendant qu’on me l’amène mon esprit était ailleurs, j’étais revenu il y a 4 ou 5 ans en arrière. Temps où j’étais insouciante, où mon principale problème était de savoir ou j’allais passer la soirée. Ce temps était révolu maintenant. Ma vie a énormément changé il y a moins d’un an surtout avec Amy. Être maman célibataire à temps complet était épuisant mais cela en valait la peine quand je voyais son sourire. Je savais cependant que tôt ou tard je devrais annoncer à son père qu’elle existe et lui avouer que si je ne lui en ai pas parlé c’est pour ne pas qu’il réussisse à me convaincre d’avorter. Je savais que tôt ou tard j’allais tomber sur Luca, ne serait ce qu’a l’enterrement de mes parents. J’appréhendais ce jour qui n’allait pas tarder à arrivé. En effet Amy sera a mes cotés et j’ai bien trop peur que Luca comprenne assez facilement que c’est sa fille. Elle avait la couleur de ses cheveux et elle avait son sourire. Enfin bref je m’égarais, je sortis de mes pensées à l’arrivé de mon verre. Je le bu assez rapidement et j’en commandais un autre. Je voulais me souler ? Peut être allé savoir. J’avais besoin de cela au moins ce soir, tout oublier.

Apres quelques verres mon regard balaya la salle. En effet pendant un moment je m’étais seulement concentré sur le contenu de mon verre et finalement mon regard se perdit sur la piste de danse. C’est a se moment là que j’ai remarqué Luca. Je finis mon verre et finis par me lever car je ne le trouvais pas en grande forme. Je remarquais assez rapidement son verre et cela n’indiquait rien de bon, je le pressentais. On avait beau être éloigné un bon moment je le connaissais toujours par cœur. Je me dirige donc vers lui et je dois avouer que de le voir parti dans l’idée de draguer me fais ressentir un léger pincement au cœur, mais je décide de vite l’oublier. Je me glisse donc derrière lui me disant que j’allais profiter au moins d’une soirée avec lui. Je glisse mes mains sur ses yeux et dépose un baiser dans son cou puis lui murmure à l’oreille. Devines qui c’est. J’avais besoin de légèreté ce soir, pas de question, ni de prise de tête. Je voulais profiter de cette soirée avant de perdre mon meilleur ami et le père de ma fille et peut être même un peu plus même si je ne veux pas me l'avouer.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

all these memories seem so old


just the way you are
i swear we were infinite
Un pas apres l'autre (pv luca) Vide
MessageSujet: Re: Un pas apres l'autre (pv luca) Un pas apres l'autre (pv luca) EmptyMer 21 Nov - 13:18


"be who you are and say what you feel, because
those who mind don't matter, and those who matter don't mind."
☾ ☾ ☾
∾ with @Rose Carstairs  ∾

L’alcool coulait à flot. Je ne me retenais pas pour boire de tout mon saoul. Ce soir, j’avais besoin d’oublier, de mettre mes idées noires de côté. Je ne voulais plus penser à cette vie tellement injuste qui ne faisait que m’arracher les personnes chères à mon cœur. L’annonce du cancer de Lissa avait un véritable coup de poignard pour moi et je me retrouvais presque aussi mal qu’à l’époque, quand Maman était tombée malade. Elle n’avait pas survécu à la maladie et j’avais certainement été le plus affecté. Enfin, celui qui avait le moins bien géré la nouvelle. Apprendre que Lissa était très malade et risquait de mourir à son tour, je ne le supportais pas. Mes sœurs étaient tous ce que j’avais dans ce monde, les personnes à qui je tenais le plus et pour qui je ferai tout. Elle, et une autre personne, mais celle-ci était partie sans aucune explication des mois auparavant. Alors, je buvais. J’enchainai les shoots d’alcool fort, essayant de m’enivrer jusqu’à que je ne sois même plus capable de me rappeler de mon propre prénom. Puis, je me dirigeai vers la piste de danse histoire de me déhancher et de trouver une partenaire pour partager mon lit. Voilà à quoi se résumer ma triste vie, boire, fumer, draguer, baiser et aller travailler. C’était d’une tristesse. Mais, j’avais toujours été mal dans ma peau et je ne voulais pas vraiment changer cette façon de procéder. Je dansais sans m’arrêter, ne pensant pas aux personnes qui m’entouraient. J’avais remarqué depuis longtemps que je n’avais pas besoin de me diriger vers les femmes pour trouver une partenaire d’une nuit. Le plus souvent, il me suffisait d’attendre un peu, en me déhanchant de manière tout à fait sexy pour qu’une jolie demoiselle vienne d’elle-même danser contre moi. Et alors, il ne me restait plus qu’à laisser mon charme opérer. L’indifférence était apparemment l’une des meilleures techniques de drague lorsque l’on avait un joli minois comme le mien. Cela devait bien faire une demi-heure que je dansais sans m’arrêter, n’écoutant que mon cœur, me laissant enivrer par la musique qui sortait à fond des basses, laissant l’alcool me faire oublier tous mes soucis existentiels. Quand soudain, je sentis des mains se poser sur mes yeux, un léger baiser être déposé sur mon cou. Pour une technique d’approche directe, on ne pouvait pas faire mieux. Un léger sourire vint prendre possession de mes lèvres. Je n’étais nullement gêné par la façon de procéder de la demoiselle. Je savais parfaitement qu’il s’agissait d’une femme, un homme n’aurait pas eu des mains si douces et si frêles. J’allais me retourner rapidement pour prendre ma proie à son propre jeu et prendre le dessus quand elle se mit à parler. Le son de sa voix m’arrêta net. Je connaissais ce timbre pour l’avoir si souvent entendu. Il n’y avait plus aucun doute quant à l’identité de la personne se trouvant derrière moi… Un fantôme de mon passé longtemps disparu. « Rose ? » Je demandai d’une voix légèrement tremblante alors que mon cœur battait à tout rompre et que mon corps était figé. Ne pouvant pas attendre sa réponse tellement je me sentais fébrile, j’enlevai les mains sur mes yeux et me retournai d’un mouvement rapide pour voir si je ne m’étais pas trompé sur l’identité de la personne. Mais non, une jolie rousse que je ne pensais pas revoir se tenait devant moi.
Revenir en haut Aller en bas
❉ friends with benefits
Rose Carstairs
friends with benefits

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 22/09/2018
›› Love letters written : 39
›› It's crazy, I look like : Danielle Panabaker
i swear we were infinite
Un pas apres l'autre (pv luca) Vide
MessageSujet: Re: Un pas apres l'autre (pv luca) Un pas apres l'autre (pv luca) EmptyVen 23 Nov - 14:12

Un pas après l'autre @Luca Crowley


Est-ce que je comptais rester longtemps ici ? Je n’en savais trop rien. Je savais déjà que ma princesse était entre de bonne main et que pour une fois depuis que j’étais revenu ici j’allais pouvoir souffler et ne pas m’occuper de toute cette paperasse. Seulement cela me permettait aussi de penser à tous ce qui venait de se passer. En effet je me retrouvais sans parents, seule, pour élever ma fille. Je repensais à tellement de souvenirs avec mes parents, des moments tellement insignifiants sur le moment que j’étais loin de me douter que certains seraient des dernières fois. C’était peut être bête mais je m’attendais toujours à ce que ma mère me passe son coup de fils tous les deux jours pour être sure qu’Amy et moi on s’en sort bien. Amy, elle ne comprend pas trop ce qui se passe. Je la couvre encore plus de câlin et je profite de chaque moment passé avec elle. Avec tous ce qui c’est passé et mon retour ici je me dis que c’est peut être le moment de parler à Luca, même si je ne sais vraiment pas comment j’allais pouvoir lui expliquer cela. Alors ce soir pour éviter de trop penser j’avais décidé de boire. Ce que je faisais donc dans cet endroit qui me rappelait tellement ma jeunesse avec Luca. J’essayais de ne pas trop penser à nos retrouvailles, je me demandais aussi s’il était au courant pour mes parents ? Beaucoup de questions se bousculèrent dans ma tête quand mon regard fut attiré par un jeune homme. Ce jeune homme évidemment c’était Luca.

Je ne pouvais pas lui parler d’Amy en guise de bonjour, et puis j’avais besoin de profiter d’un dernier moment avec mon ami, qui était peut être même un peu plus, avant de le perdre quand je lui parlerais d’Amy. L’alcool m’aidant peut être un peu je m’étais donc approché de lui et je m’étais conduis comme je le faisais avant que toute cette histoire m’ait embarqué si loin de lui. Je le sentis très bien se raidir quand il entendit ma voix et l’espace d’un instant j’avais finis par me dire que c’était peut être une mauvaise idée. Il c’était donc retrouvé face à moi et je remarquais assez rapidement qu’il n’était pas dans son état normale, il avait bu ? Quoi d’autre encore ? Pourquoi partait il a nouveau en vrille comme cela ? Avais-je encore le droit de dire quelque chose sans me faire ramasser ? Jolie petit bordel dans ma tête. Je croise son regard et finis par lâcher. Tu aurais préféré que ce soit quelqu’un d’autre? Sans trop réfléchir je m’étais approcher de lui et j’avais posé ma main sur sa joue et j’avais finis par lâcher. Qu’est ce qui se passe pour que tu te mettes dans un état comme ca ? J’allais surement me faire envoyé boulé vu la distance que j’avais prise depuis 18 mois mais tous ceci était revenu très naturellement.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

all these memories seem so old


just the way you are
i swear we were infinite
Un pas apres l'autre (pv luca) Vide
MessageSujet: Re: Un pas apres l'autre (pv luca) Un pas apres l'autre (pv luca) EmptyJeu 27 Déc - 17:06


"be who you are and say what you feel, because
those who mind don't matter, and those who matter don't mind."
☾ ☾ ☾
∾ with @Rose Carstairs  ∾

Putain. Je suis en train de devenir fou. Il n’y a pas d’autre explication. Oui, ça doit être cela. J’ai bu bien trop d’alcool depuis le début de la soirée et je souffre d’hallucinations visuels… et auditives aussi puisque j’entends parfaitement sa voix. Je déglutis avec difficulté ne me sentant plus aussi bien que quelques minutes auparavant. Une sueur froide me parcourt le dos alors que je me frotte les yeux comme si cela pouvait faire disparaitre la rousse devant moi. Je pense que je dois être aussi blanc qu’un cachet d’aspirine et je me demande sincèrement si je vais me mettre à vomir tout l’alcool ingurgité ou bien si je vais m’évanouir. Je deviens fou. Je cligne plusieurs fois des yeux mais non, Rose se trouve toujours devant moi et je finis par en conclure que je ne rêve pas. J’hésite quelques secondes à demander à une personne dansant à côté de nous si elle est bien là ou si c’est le produit de mon imagination mais l’air sévère de la jeune femme me retient. Je réalise soudain que je suis complétement bourré devant l’une des personnes qui me connait le mieux. Enfin, qui me connaissait le mieux avant qu’elle ne m’abandonne à mon triste sort et me laisse me démerder tout seul comme un grand, ne me donnant que peu de nouvelles pendant presque deux ans. Elle semble vraiment surprise de me trouver dans cet état et presque déçue. C’est pour cela qu’elle doit me demander si j’aurai préféré une autre personne. Pour dire la vérité ? Je ne sais pas. J’ai plein de ressentiments envers Rose mais elle reste une personne importante dans ma vie. J’aurai juste aimé qu’elle ne sache jamais que je renoue avec mes vieux démons depuis quelques temps. Essayant de garder un ton le plus soft possible malgré mon ébriété, je réponds « Non, non. C’est juste que je m’attendais pas à te trouver planté devant moi. C’est un peu un choc. ». J’essaie de lui sourire mais ça doit plus ressembler à une grimace qu’autre chose. Une main se pose sur ma joue et je fronce les sourcils, surpris par ce contact et sa douceur. Elle me demande ce qui se passe. Mais a-t-elle le droit de savoir ? Elle se fout de ma gueule ou quoi ? Elle part, disparait sans nouvelle et quand elle réapparait comme une fleur, elle attend que je lui raconte toute ma vie ? Faut pas déconner non plus. « On a plus le droit de s’amuser ? » Je lui réponds même si ma phrase ne doit pas être des plus claires. « Faut bien que j’occupe mon temps. Je n’avais plus grand-chose à faire depuis quelques temps. Alors, j’en profite pour faire la fête avec des potes. » Je ne précise bien entendu pas que je suis venu tout seul et que je suis là pour oublier à quel point ma vie est misérable et médiocre. Rose n’a pas besoin de savoir ça. « Et toi ? Qu’est-ce que tu fais là ? » je lui lance sur un ton ironique sans même penser une seule seconde qu’elle a pu revenir à cause de ses parents. Je ne suis pas en état de penser à ce genre de choses.
Revenir en haut Aller en bas
❉ friends with benefits
Rose Carstairs
friends with benefits

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 22/09/2018
›› Love letters written : 39
›› It's crazy, I look like : Danielle Panabaker
i swear we were infinite
Un pas apres l'autre (pv luca) Vide
MessageSujet: Re: Un pas apres l'autre (pv luca) Un pas apres l'autre (pv luca) EmptyMer 9 Jan - 13:57

Un pas après l'autre @Luca Crowley


Je ne m’attendais vraiment pas à tomber sur Luca ce soir. Je m’attendais a le voir ses jours ci car je savais très bien qu’il vivait toujours ici mais je ne l’avais pas appelé pour lui dire que je rentrais pour l’enterrement de mes parents. Il me restait encore tellement de chose a faire avant cet enterrement, tellement de gens à prévenir. Je devais bien avouer que c’était vraiment dur. En effet devoir a chaque fois réexpliquer ce qui c’est passé ce jour là m’affaiblissais au fur et à mesure. Je trouvais le moyen de me relever dans la sourire d’Amy, dans ses câlins et dans sa façon qu’elle avait de mettre sa petite main dans la mienne. En tournant le contenu de mon verre je ne pouvais m’empêcher de penser que j’allais devoir dire la vérité à Luca, et cela allait être tellement dur.

En parlant de loup je l’avais aperçu et je m’étais approché de lui. Je n’avais pas trop apprécié son ton car il m’avait blessé. En effet je sentais dans ses paroles qu’il m’en voulait. Je n’osais imaginer ce que cela allait être quand il apprendrait l’existence d’Amy. Je compris assez rapidement dans l’état dans lequel il se trouvait. Il avait bu, beaucoup plus que raisonnable. Cela signifiait que quelque chose n’allait pas. Je le connaissais encore pas mal et ses réactions étaient toujours les mêmes. Il retombait dans ses vieux démons et je m’en voulais d’avoir fuit depuis pratiquement deux ans. Je baisse le regard à sa phrase sur ma présence devant lui et finis par lâcher. Désolé je n’ai pas eu le temps de prévenir de mon retour. Je n’en rajoutais pas mieux parce que je ne trouvais pas que cela soit nécessaire. Je ressens très bien sa désapprobation quand je pose ma main sur sa joue et c’est aussi pour cela que je l’enlève. Sa phrase me fait esquisser un léger sourire triste et je finis par lâcher. S’amuser ou se mettre minable Luca ? Je n’avais jamais mâché mes mots avec lui, je n’allais pas commencer aujourd’hui. Je ne saurais expliquer mais je sens dans sa voix qu’il ment, qu’il est surement là pour replonger dans ses vieux démons, comme il le faisait à la mort de sa mère. Son regard me rappelle tellement bien cette époque. Je me contente de rajouter. Tu as toujours les mêmes potes ? Je serais contente de les revoir aussi. Je perds mon sourire quand il me demande la raison de mon retour et je finis par répondre après un soupir. Je comptais t’appeler demain pour te prévenir. Mes parents son mort dans un accident de voiture. Ils son enterrés dans 4 jours. Je sentais mes larmes montés mais je me mordis l’intérieur de la joue pour ne rien laissé paraitre. Je me concentrais sur Luca comme pour oublier ma souffrance à moi.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

all these memories seem so old


just the way you are
i swear we were infinite
Un pas apres l'autre (pv luca) Vide
MessageSujet: Re: Un pas apres l'autre (pv luca) Un pas apres l'autre (pv luca) EmptyMer 16 Jan - 15:37


"be who you are and say what you feel, because
those who mind don't matter, and those who matter don't mind."
☾ ☾ ☾
∾ with @Rose Carstairs  ∾

Pas eu le temps de me prévenir de son retour ? C’est là que l’on voyait que les choses avaient réellement changé entre nous. Il fut une époque où l’on ne pouvait pas passer une heure sans s’envoyer un message ou se téléphoner. Et aujourd’hui, elle ne trouvait même pas le temps de me passer un coup de fil pour me prévenir de son retour. Je chancelle un peu. A cause de l’alcool qui coule dans mes veines, j’ai du mal à tenir debout. J’essaie de paraitre le moins bourré possible même si ça me parait clairement difficile à faire vu mon état. Mais, je ferai mon maximum pour ne pas me ridiculiser une fois de plus devant elle. Rose m’a déjà vu dans des états inimaginables quand on était jeunes. Cependant, je ne pense pas qu’elle s’attendait à me revoir comme cela. Je rigole un peu bêtement avant de lui répondre. Je ne sais pas d’où vient ce rire. Certainement une partie du sarcasme que j’ai envie de lui envoyer à la tête et que je n’ai pu retenir de par mon état d’ébriété. « Pas eu le temps de me prévenir ? Ouais j’avais remarqué ». Dans ma barbe, je marmonne plus pour moi que pour elle « Je savais pas que ça prenait longtemps d’envoyer un message ». Elle a surement du entendre car je pense que j’ai parlé plus fort que ce que je ne souhaitais. Mais, comme c’était pas pour elle, je fais comme si de rien n’était. Se mettre minable ? Non mais elle se prend pour qui ? Elle a plus de droit de me juger depuis qu’elle m’a laissé tomber comme une vieille chaussette sans me donner de nouvelles. Ce ton réprobateur qu’elle prend me met sur les nerfs. « Parce que y a une différence entre les deux ? » je réponds d’un ton froid. Moi aussi je peux jouer à ça Rose tu sais ? Moi aussi je peux être un gros con et ce n’est pas parce que tu n’as jamais connu le Luca plus que con que je ne peux pas le sortir avec toi si j’ai envie. Mes pensées ne sont plus cohérentes et je deviens vraiment méchant. Je ne supporte pas qu’elle me juge alors que je peine à garder la tête hors de l’eau. Je n’y arrive pas et je fais tout ce que je peux pour, mais non je coule. Et elle m’a laissé couler. Oui, elle n’est au courant de rien mais c’est pareil. Toujours les mêmes potes ? Comment lui dire que j’ai plus aucun pote parce qu’ils m’ont tous abandonné à cause de mon comportement de gros connard. Mais comme je viens de lui dire que je fais la fête avec des potes, je peux pas vraiment lui dire ça. Heureusement, mon cerveau parvient encore un peu à fonctionner malgré qu’il soit complétement embrumé par l’alcool. « Euh non ! Je m’en suis fait de nouveaux en deux ans. » Je lui demande alors ce qu’elle fout là pour changer de sujet et qu’elle arrête de me souler. Mais quand elle m’annonce que ses parents sont morts, je tombe de haut et je décuve d’un coup. Oh putain. Le choc. Mes pensées s’entrechoquent et mon corps se met à trembler. Mes yeux s’écarquillent. « Merde Rosie. Je suis tellement désolé » je marmonne utilisant le surnom que je lui donnais à l’époque. Je m’approche d’elle pour la serrer dans mes bras pour ne pas voir ses yeux plein de larmes. Je n’ai jamais supporter de la voir pleurer. Je lui fait un bisou sur le front tout en la berçant contre moi pour la réconforter comme avant, oubliant pendant quelques secondes, mes ressentiments envers elle et mon mal-être. Je caresse ses cheveux avec lenteur. Elle doit sentir que je pue l’alcool mais finalement c’est le dernier de mes soucis maintenant. Je sais ce que ça fait de perdre un de ses parents et j’imagine comment elle doit souffrir. Cela me parait juste insupportable que Rose souffre. Elle ne peut pas souffrir. Je le refuse.   
Revenir en haut Aller en bas
❉ friends with benefits
Rose Carstairs
friends with benefits

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 22/09/2018
›› Love letters written : 39
›› It's crazy, I look like : Danielle Panabaker
i swear we were infinite
Un pas apres l'autre (pv luca) Vide
MessageSujet: Re: Un pas apres l'autre (pv luca) Un pas apres l'autre (pv luca) EmptyMer 16 Jan - 22:26

Un pas après l'autre @Luca Crowley


En prononçant ma phrase je compris rapidement dans son regard que cela ne lui avait pas plu. En effet depuis mon départ rapide quand j’avais appris que j’étais enceinte d’Amy les choses avaient tellement changé. Le temps où on passait tous notre temps fourré ensemble me manquait tellement. Mais comment j’aurais pu lui cacher ma grossesse en étant trop prés de lui. J’avais pris de la distance pour arriver à lui cacher la vérité plus longtemps. Je savais très bien que tôt ou tard il allait tout apprendre et j’appréhendais vraiment ce moment. Je savais aussi que j’allais définitivement le perdre quand il apprendrait pour Amy. Je ne peux m’empêcher de baisser le regard à sa phrase et la deuxième m’acheva. Je finis par relever le regard vers lui et par lâcher. Ok a quel point tu m’en veux je t’écoute. Comme à mon habitude j’avais été franche et peut être un peu trop spontanée mais j’étais comme cela depuis toujours et je ne comptais pas changer aujourd’hui. Je comprenais très bien qu’il allait mal parce que malgré les deux ans où on c’était perdu de vu je le connaissais toujours par cœur. Je me sentis mal parce que je ne pu m’empêcher de me dire que si j’avais été la les choses auraient peut être été différente. Il ne serait pas en train de se retourner la tête si j’avais été la j’en étais persuadé. Je m’en voulais d’autant plus. Puis son ton froid me fait me raidir. Il ne l’avait jamais employé avec moi et j’avoue que cela me fait mal mais je ne le montre pas. Je pose mon regard dans le sien et finis par prendre la parole. Ouai y en a une. Et tu sais ce n’est pas parce que tu me parle super froidement que je vais me barrer. Je n’étais pas le genre de fille à me laisser marcher sur les pieds, ni même a fuir. En fait la seule fois ou je l’avais fait c’était quand j’avais appris pour Amy. Me voila à nouveau devant la seule personne qui avait fait que je n’avais pas affronté mon problème, même si Amy est loin d’être un problème à mes yeux. Je vois très bien qu’il me ment quand il me parle de ses amis mais je ne dis rien, après tous je n’ai pas le droit de revenir dans sa vie comme si rien n’avait changé entre nous. Pourtant ses habitudes revenaient tellement vite face à lui. Je finis par lâcher la raison de ma venue ici et je sens très bien que cela lui fait mal. Je baisse le regard et ne répond rien pour ne pas craquer. Son surnom me fait du bien et m’apaise un peu. Je me loge dans ses bras et je profite de se moment pour me reprendre. Il était ma force, comme Amy. Puis je me laisse emporter par le moment je finis par lâcher. Tu m’as tellement manqué. Je pose mon regard dans le sien et lui caresse la joue. Je venais de lui dire cela parce que je savais que par la suite j’allais le perdre.  
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

all these memories seem so old


just the way you are
i swear we were infinite
Un pas apres l'autre (pv luca) Vide
MessageSujet: Re: Un pas apres l'autre (pv luca) Un pas apres l'autre (pv luca) EmptyMar 22 Jan - 18:14


"be who you are and say what you feel, because
those who mind don't matter, and those who matter don't mind."
☾ ☾ ☾
∾ with @Rose Carstairs  ∾

 Rose blottie dans mes bras, je me sens soudainement étrange. Je me rends compte à quel point la jeune femme m’a manqué pendant tout ce temps de séparation. Certes, je le savais au plus profond de moi mais je refusais de me l’avouer. Je préférais cacher ma frustration et ma peine dans toute cette rancœur et cette rage. Il est toujours plus facile de se bercer d’illusions que de s’avouer la vérité. J’avais utilisé cette méthode pour me protéger du départ de ma meilleure amie. Je ne voulais pas vivre avec ce sentiment d’avoir été abandonné par ma meilleure amie, la seule personne qui comptait pour moi à part mes sœurs. Mais, même si j’avais voulu me le cacher, c’était quand même ce que je ressentais au plus profond de moi. Rose me caresse la joue et je ferme les yeux suite à ce contact. Qu’est-ce qu’elle m’a manqué. Je soupire de bien-être alors que ma tête me tourne légèrement. Maintenant que l’adrénaline redescend, l’alcool qui circule dans mon système nerveux commence à se faire sentir. La terre semble tourner autour de moi et je me sens toute chose. Je comprends néanmoins les mots sortant de la bouche de ma meilleure amie. Je la serre un peu plus fort contre moi pour lui montrer qu’elle m’a manqué aussi ou peut-être dans un vain espoir de sentir la terre arrêter de tourner autour de moi. « Toi aussi manqué » je parviens à dire mais tout d’un coup, les mots ne semblent plus avoir de sens une fois qu’ils franchissent le seuil de ma bouche. Je crois que j’ai vraiment trop abusé sur la boisson ce soir. C’était le but, c’était ce que je recherchais en venant ici mais malheureusement je n’avais pas prévu de rencontrer Rose. Et je crois que le contrecoup de cette rencontre a empiré encore plus mon état. Je soupire alors que tout se met à tanguer. Je vois flou et j’ai tout d’un coup bien trop chaud. Le bruit de la musique assourdissante résonne dans ma tête de manière insupportable. La foule qui danse autour de nous me donne la nausée. Je relâche Rose et m’éloigne de quelques pas alors que je ne peux plus tenir debout. Je parviens de justesse à me retenir et à ne pas tomber par terre. Il faut absolument que je fasse bonne figure devant Rose mais je pense qu’elle doit déjà avoir compris mon état. Je lui fais un signe pour lui montrer que je vais dehors pour prendre l’air avec l’espoir que l’air frais me permette légèrement de décuver. « Air frais » je parviens néanmoins à dire alors que je m’éloigne de la piste de danse et me dirige vers la sortie. Je ne suis pas sûr que Rose me suive mais je n’ai pas la force de regarder derrière moi. J’ai bien trop peur de vomir ou de tomber dans les pommes à cause de l’alcool ingurgité si je fais un mouvement trop brusque. Une fois dehors, je m’appuie contre le mur le plus proche alors que je prends des grandes bouffées d’air frais afin de faire redescendre mon taux d’alcoolémie même si je ne suis pas sûr que ça fonctionne.
Revenir en haut Aller en bas
❉ friends with benefits
Rose Carstairs
friends with benefits

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 22/09/2018
›› Love letters written : 39
›› It's crazy, I look like : Danielle Panabaker
i swear we were infinite
Un pas apres l'autre (pv luca) Vide
MessageSujet: Re: Un pas apres l'autre (pv luca) Un pas apres l'autre (pv luca) EmptyLun 4 Fév - 8:58

Un pas après l'autre @Luca Crowley


Me retrouver à nouveau dans ses bras me procure une telle sensation de bien être que l’espace de quelque secondes je me dis que rien n’est arrivé, que ses 2 ans ne se sont jamais écoulé, que rien n’a changé entre nous. Je me rends aussi très bien compte que j’ai besoin de ca pour être bien. Je comprends assez facilement que le vide que je ressentais pendant deux ans ne pouvait être comblé que par Luca et notre lien. Seulement je savais très bien qu’une fois que je parlerais d’Amy tous changerait entre nous et que cela ne se réparera pas aussi facilement. Je profite de chaque moment de tendresse que je peux passer avec lui. Suite à sa réaction j’ai très bien compris qu’il était ivre. Je ne pouvais m’empêcher de me demander pourquoi il en était arrivé la ? Etais ce seulement du a mon départ ? Je ne pensais pas car j’étais persuadé ne pas avoir autant de pouvoir sur lui. Je n’étais pas déçu de son attitude, j’étais juste triste pour lui et je me sentais coupable de ne pas avoir été présent pour mon meilleur ami. En réalité il était plus que cela et même si je ne voulais pas me l’avouer je le savais très bien au fond de moi. Il était le père de ma fille, mon âme sœur et tellement plus encore que me séparer de lui avait été d’une douleur indescriptible. Je m’en rendais encore plus compte en me retrouvant à nouveau face à lui. C’est d’ailleurs pour cela que j’avais laissé échapper ses mots. Je le sens me serrer plus fort contre lui et je savoure à nouveau même si je sens très bien qu’il pu l’alcool et que j’aimerais bien qu’on parle du pourquoi. Puis je l’entends parler et lève le regard vers lui comprenant très bien que ca n’allait pas. Quand il me dit qu’il a besoin de prendre l’air et qu’il manque de tomber je pose mon bras sous lui pour qu’il reste debout. J’avais très bien compris dans quel état il était depuis qu’on était arrivé. Je le suis restant derrière lui au cas où il tombait. Je finis par le rejoindre dehors et comprend en voyant sa tête que ce soir il a vraiment abusé sur l’alcool. Je me place devant lui et lui caresse légèrement la joue à nouveau, j’ai besoin de se contact avec lui car je sais que c’est surement une des dernières fois qu’il me laissera le toucher. Puis je finis par lâcher de façon calme. Laisse moi deviner t’es venu tous seul ? Je ne le jugeais pas, loin de là et je n’avais aucune envie qu’il pense que je le juge. J’esquisse un léger sourire et finis par lâcher. T’as arrêter de compter au combien de verre ? On rigolait souvent là-dessus en soirée avant que je ne parte, inconsciemment mes vieilles habitudes avec Luca revenaient.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

all these memories seem so old


just the way you are
i swear we were infinite
Un pas apres l'autre (pv luca) Vide
MessageSujet: Re: Un pas apres l'autre (pv luca) Un pas apres l'autre (pv luca) EmptyMer 6 Fév - 14:48


"be who you are and say what you feel, because
those who mind don't matter, and those who matter don't mind."
☾ ☾ ☾
∾ with @Rose Carstairs  ∾

  Je ne me sens pas vraiment mieux dehors mais l’air frais me permet de remettre mes pensées en place et le monde semble tourner moins rapidement autour de moi. Appuyé contre un mur pour essayer de tenir debout à cause de mon équilibre bancale, je me rends compte que Rose m’a finalement suivi. J’ai peut-être réussi à exprimer mon besoin finalement. Ou alors, elle s’est contentée de suivre la cadence. J’inspire l’air à grande goulée pour réprimer la nausée qui me brûle la gorge. Je fixe le vide ne voulant pas croiser le regard de Rose. Cette fois-ci, je ne peux plus lui cacher mon état d’ébriété, l’état dans lequel je me suis mis délibérément comme autrefois et j’en ai bien trop honte. Je ne peux pas affronter ses yeux remplis de déception et de jugement quant à ma façon d’agir. Comme pour enfoncer le couteau dans la plaie, elle me demande si je suis venu seul ici. Au début de la soirée, je lui avais fait croire que j’étais dans ce bar avec plein de potes mais comme personne n’est jamais venu, elle a deux assembler a plus b et comprendre que je n’avais aucune compagnie ce soir. Je me contente de hocher les épaules, lui prouvant ainsi qu’elle a raison mais bien trop fier pour formuler une réponse à voix haute. Elle me demande ensuite quand j’ai arrêté de compter le nombre de verres que j’avais commandé. Je sens le rire imperceptible dans sa voix et je comprends que finalement, elle ne me juge peut-être pas. « Je crois que j’ai même pas commencé à compter. » Je parviens à lui murmurer lui révélant sans même le vouloir la gravité de la situation. Je n’ai pas les idées assez claires pour cacher mon désarroi. J’aurai très bien pu lui faire penser que c’était une soirée isolée pour me changer les idées ou simplement pour fêter quelque chose. Mais non, mon aveu prouve que c’est bien plus récurrent que ce que je ne veux bien laisser entendre. « Mais faut bien s’amuser quand on est jeune non ? » Je lui dis avant de rire nerveusement. « Quand tous tes potes te lâchent, tu trouves d’autres façons pour t’éclater » je rajoute sans même me rendre compte du reproche qui flotte dans mes paroles. « Et toi ? J’trouve tu tiens bien trop debout pour une soirée. T’as pas bu ? » Je lance sachant que mes propos sont de plus en plus incohérents. Je pense que ce qui serait le mieux c’est que je rentre chez moi avant que tout ne parte en vrille et que j’aille me coucher. Mais revoir Rose après des années me fait pousser les ailes, ou me rend encore plus con qu’à l’ordinaire. Au lieu de suivre ma conscience, je lui prends la main et la tire de nouveau vers l’intérieur en criant beaucoup trop fort, montrant mon état loin d’être normal. « Faut qu’on change ça. Toi aussi tu dois t’amuser. J’te paie des verres ». Mon rire résonne dans l’air alors qu’il n’y a certainement aucune raison de rire devant tant de stupidité.
Revenir en haut Aller en bas
❉ friends with benefits
Rose Carstairs
friends with benefits

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 22/09/2018
›› Love letters written : 39
›› It's crazy, I look like : Danielle Panabaker
i swear we were infinite
Un pas apres l'autre (pv luca) Vide
MessageSujet: Re: Un pas apres l'autre (pv luca) Un pas apres l'autre (pv luca) EmptyMer 6 Fév - 16:17

Un pas après l'autre @Luca Crowley


J’avais très rapidement compris ce qui se passait quand j’avais vu Luca se diriger vers la sortie. En effet depuis que je me trouvais devant lui j’avais compris qu’il avait trop bu. Je le suivis dons pour plusieurs raisons. Tous d’abord parce que je n’avais vu personne s’approcher de lui quand il commençait à tituber, ce qui me fis comprendre qu’il avait menti sur le fait qu’il était venu avec des potes et surtout parce que même si j’étais parti je m’inquiétais toujours autant pout lui. Je tenais énormément à lui et je ne pouvais m’empêcher d’être là et de m’inquiéter pour lui. Je ne rajoutais rien sur le fait qu’il était seul. Il semblait se sentir bien assez mal que je l’ai remarqué. Je voyais très bien qu’il fuyait mon regard et cela m’attristais car je ne voulais en aucun cas le juger. Puis comme pour lui montrer j’emploi un ton qu’il doit surement reconnaitre, le même ton qu’avant. A sa réponse, je comprends que les choses son pire que je les pense et je me risque pour la deuxième fois de la soirée à un contact avec lui. Je m’approche et pose ma main sur sa joue et finis par poser mon regard dans le sien et lâche sans trop faire attention. A ce point là, qu’est ce qui t’arrive Luca ? Puis il enchaine sur l’amusement de notre jeunesse. Je dois avouer que mon avis à un peu changé depuis Amy mais je ne peux lui en parler. Je finis par prendre la parole et finis par lâcher. S’amuser c’est bien mais quand t’es seul comme ca et déchiré qui t’aide s’il t’arrive un truc ? J’étais morte de trouille pour lui et je m’en voulais d’être partie et de ne pas être la pour lui. Sentiment qui se renforça quand je l’entendis ouvrir la bouche. Je baisse le regard et finis par dire. Je suis désolé Luca, je ne voulais pas que tu pense que je te lâche. Je savais que cela m’était destiné même si ce n’étais pas forcement intentionnel. Puis il se met à me parler de mon état à moi. J’esquisse un sourire et finis par dire. Je n’ai bu que deux verres moi, il m’en faut plus pour tituber tu sais. Puis sans m’y attendre je me fais entrainer par Luca à l’intérieur, ce n’est pas une très bonne idée je le sais et je finis par me rapprocher de lui et lui murmurer à l’oreille pour qu’il entende vu le bruit de la salle. Tu ne crois pas que ca suffit pour toi pour les verres ce soir Luca ? Ce n’était pas un reproche, juste une constations je m’inquiétais pour lui. Je cherchais aussi a masquer le trouble que la proximité de nos deux corps engendrais chez moi.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

all these memories seem so old


just the way you are
i swear we were infinite
Un pas apres l'autre (pv luca) Vide
MessageSujet: Re: Un pas apres l'autre (pv luca) Un pas apres l'autre (pv luca) EmptyMar 26 Fév - 17:24


"be who you are and say what you feel, because
those who mind don't matter, and those who matter don't mind."
☾ ☾ ☾
∾ with @Rose Carstairs  ∾

  Et ouais, à ce point-là. Pathétique hein ? Mais oui, je suis qu’un moins que rien. Je le sais très bien Rose pas besoin de me faire des remarques de ce genre. Ce n’est définitivement pas la peine ! Je me passerai bien de tes remontrances. Qu’est-ce qui m’arrive ? Mais rien. Justement. Ma vie est merdique. J’ai peur. Peur de tout. Ma sœur va mourir. Et moi j’ai rien. Je ne suis qu’un raté. Je me sens mal dans ma peau. Je me suis toujours senti mal dans ma peau. La seule personne qui me permettait de me sentir bien c’était toi. Mais tu es partie. Tu m’as abandonné comme les autres, sans aucune nouvelle ou presque, sans un regard en arrière. Alors, j’ai sombré. Mais qu’est-ce que ça peut bien te foutre. Bien entendu, ce n’est pas ça que je lui répond. Et même si je suis bien bourré. En me mordant fortement la langue, je parviens à retenir ses paroles. A la place, je me contente de hausser les épaules pour lui faire comprendre que j’en sais foutrement rien. Et voilà qu’elle recommence à me juger. Mais elle a pas compris que j’en avais rien à foutre qui m’arrive un truc justement ? « J’te rappelle que j’ai 30 ans. J’suis plus un gosse. J’peux encore me gérer tout seul. » Je lui rétorque avec un regard noir. Que je pense ? Mais je le pense pas ma vieille. C’est un fait. Tu m’as carrément lâché. Et tu ne t’en rends même pas compte. N’ayant pas envie de relancer la dispute une nouvelle fois, je ne dis rien encore une fois. Je trouve que je me retiens beaucoup trop de parler en ce moment. Deux verres ? Mais c’est quoi cette histoire ? C’est pas assez deux verres pour faire la fête. Je la prend donc par le bras et la tire vers l’intérieur bien décidé à remédier à ce problème majeur de boissons. Mais voilà qu’elle recommence. « Mais tu te prends pour qui Rose sérieusement ? Ma mère ? Non, ma mère elle est morte y a pas des années et je pense que je suis assez grand pour gérer ce que je peux ou ne pas faire. J’ai pas besoin que tu décides pour moi. Alors tu partages un verre en ma compagnie ou tu décides de retourner faire la morte je ne sais où ? » Je lui balance méchamment ne me retenant pas cette fois-ci. L’alcool que j’ai dans le sang fait augmenter la colère et la rancœur que je ressens depuis des mois envers ma meilleure amie et je ne parle pas avec autant de diplomatie que si j’avais toute ma tête. Sans même le savoir, je me suis rapprochée d’elle encore plus qu’elle ne l’avait fait pour lui répondre et nos deux corps se touchent maintenant me rappelant des souvenirs. Ne pouvant pas supporter cette tension sexuelle entre nous, je m’éloigne pour me rapprocher du bar dans l’optique de commander deux verres. Si elle le refuse, ça en fera deux pour moi. Il faut à tout prix que j’oublie ce que je ressens quand je suis à proximité de Rose. Je ne dois pas succomber une nouvelle fois.
Revenir en haut Aller en bas
❉ friends with benefits
Rose Carstairs
friends with benefits

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 22/09/2018
›› Love letters written : 39
›› It's crazy, I look like : Danielle Panabaker
i swear we were infinite
Un pas apres l'autre (pv luca) Vide
MessageSujet: Re: Un pas apres l'autre (pv luca) Un pas apres l'autre (pv luca) EmptyMer 27 Fév - 12:06

Un pas après l'autre @Luca Crowley


Je me sentais vraiment mal face à Luca déjà parce que je détestais le voir dans cet état. Cela me rappelait tellement l’époque ou il avait perdu sa mère, l’époque où il était complètement partie en vrille. Je me demandais vraiment ce qui se passait dans sa ville pour que cela dégénère à ce point. Je ne pouvais pas être la seule raison de cette descente aux enfers, enfin je l’espérais. En effet je me sentais aussi tellement mal parce que je me sentais responsable. Je savais très bien que ma fuite n’avait du en rien aider mais je n’avais pas vraiment réfléchi quand j’avais appris pour Amy. Je connaissais tellement sa position sur les enfants et je ne me sentais pas capable d’avorter. Je savais que cette situation se solderais par un clash. En effet c’étais soit il arrivait à me persuader et j’avortais, soit on gardait cet enfant ensemble. Dans les deux solutions il y aurait eu un truc de cassé entre nous et c’est pour ca que j’étais partie. L’ironie du sort à fait que de toute façon quelque chose c’est quand même cassé entre nous mais j’en étais la seule responsable. Je le connais encore assez bien pour comprendre dans son haussement d’épaule qu’il y a plus mais je crois que je n’ai pas la force ce soir de m’aventurer dans une nouvelle dispute. Puis il me sort sa réplique qu’il me sortait déjà à l’époque et en règle général quand il sortait cela c’étais pas bon signe. Je lève les mains devant moi en lâchant. Ok je me tais. Je capitulais ? Un peu je l’avoue, je ne voulais pas en prendre plein la tête, je n’étais pas assez solide ce soir. Et puis de toute façon je ne comptais pas le laisser seule donc je m’occuperais de lui quoiqu’il en dise. Je finis par baisser le regard devant lui, ayant beaucoup de mal à affronter cette colère que je discernais dans ses yeux. Même si je le comprenais parce que oui je l’avais abandonné, je ne pouvais pas l’affronter ni tous lui dire. On finit par rentrer à nouveau et je m’inquiète encore pour lui, ce qui ne semble pas lui plaire. Je prends donc à nouveau des réflexions en plein visage et ca fait tellement mal que je crois que j’aurais préférer qu’on me tape. Je sens mon cœur se serrer mais j’essaie de ne rien laisser paraitre. Mais j’ai beaucoup de mal et je finis par rétorquer. J’avais oublié qu’on n’a pas de droit de s’inquiéter pour toi. Je m’approche de lui et finis par rajouter. Je vis à Chicago et il me semble que ca tu le sais je n’ai pas fuit sans te dire où j’allais malgré ce que tu pense. Bon ok j’avais fuit mais il savait très bien où je vivais et jamais il n’a décidé de venir. Je me doute très bien que c’étais parce que je l’avais blessé avec mon départ mais je ne lui avais jamais interdit de venir. J’avais des torts cela je l’admettais entièrement mais je n’avais pas disparu de sa vie en faisant la morte non plus. Dans la discussion nos corps c’était dangereusement rapproché et se frôlement de peau déclencha un décharge électrique le long de ma colonne. J’essayais de ne rien laissé paraitre, de ne pas montrer à quel point cela me troublait. Puis il s’éloigne de moi et cela me permet de reprendre un peu mes esprits. Je finis par m’assoir sur le tabouret à coté de lui et une fois nos verres arrivé je finis par prendre la parole un peu trop spontanément en prenant nos verres. A notre amitié perdue par ma faute. Je trinque et finis par boire mon verre cul sec. J’ai assez chaud, je dois bien l’avouer, je ne bois pas tant que cela et ne tiens pas forcement énormément l’alcool, cela n’avait pas changé. Je finis par commander deux autres verres, ayant plutôt envie de me mettre minable pour oublier un peu l’état dans lequel je me trouvais à ce moment là. Je pose mon regard sur Luca et finis par dire. Je te laisse me dire tous ce que tu as à me dire ce soir, je t’en prie, ne te retiens pas tu étais bien parti. Il m’avait vexé ? Peut être, ou alors j’essayais de faire en sorte qu’il me déteste avant de savoir ce que je lui avais caché pour que cela soit moins dur j’en savais trop rien. Trois verres c’était déjà pas mal pour mon petit corps pas très entrainé par l'alcool.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

all these memories seem so old


just the way you are
i swear we were infinite
Un pas apres l'autre (pv luca) Vide
MessageSujet: Re: Un pas apres l'autre (pv luca) Un pas apres l'autre (pv luca) Empty

Revenir en haut Aller en bas

Un pas apres l'autre (pv luca)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Airport area :: The varnish
-