Partagez|

[LEAH] Secret Garden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ you belong with me
Lachlan Sweeney
you belong with me

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 29/09/2018
›› Love letters written : 148
›› It's crazy, I look like : Shawn Mendes.
i swear we were infinite
MessageSujet: [LEAH] Secret Garden Sam 6 Oct - 8:39


( Secret Garden )
Sac sur le dos, Lachlan arpentait les rues, errant sans savoir réellement où il allait. Le jeune homme faisait traîner le moment où il rentrerait, parce qu'il esquivait sa famille depuis quelques jours maintenant. L'adolescent semblait s'enfermer dans sa propre tristesse, ne comprenant pas l'éloignement soudain de sa petite amie. Le premier amour fait mal, il marque au fer rouge, et, si la jeune fille décidait de rompre avec lui, il ne sait pas s'il serait capable de l'accepter. Parce qu'il était trop attaché, parce qu'elle était son tout. Ils se cachaient, préféraient vivre leur amour à l'abris des regard, c'était lourd, ça devenait pesant pour le lycée, mais il acceptait, il y concédait parce que c'était ce que la jeune fille voulait.Il avait du mal à comprendre pourquoi, mais il ne posait pas de question, n'était pas contrariant, tout lui convenait du moment qu'ils étaient ensemble. Ensemble ... L'étaient-ils encore aujourd'hui ? Comment le savoir alors qu'elle ne répondait plus à ses textos ni à ses appels et qu'elle l'évitait dans les couloirs du lycée. Pas moyen de lui parler sans que les autres ne se doutent de quelque chose et ça, elle ne le lui pardonnerait jamais si ça se produisait. Alors, il tournait en rond, ruminait sa peine, seul, et contenait sa colère pour ne pas exploser à tout instant. Lachlan s'arrête un instant à Echo Park, il aime bien venir ici, s'asseoir dans l'herbe et regarder les signes sur le lac. C'est un environnement reposant, qui lui rappelle les contes de fées que sa mère lui lisait lorsqu'elle était enfant. La princesse et le cygne, l'un de ses préférés. Alors, rêveur, il imagine que le cygne sur le lac n'est rien d'autre qu'un prince, victime d'une terrible malédiction, qui sait, peut être que sa princesse n'est peut être pas trés loin. Peut être que la sienne a déserté pour le prince cygne ? C'est idiot, mais ça lui fait du bien de s'évader. Pourtant, l'heure le ramène à la réalité, il observe un instant sont téléphone. Il aurait du rentrer depuis une heure et nulle doute que sa mère doit être inquiète, Lach ne s'absente jamais sans la prévenir.

Il se relève doucement, prend le chemin du retour, attrapant le premier bus qui mène à l'Airport Area.  Il n'en a pas pour trés longtemps, mais assez pour avoir le temps de mettre ses écouteurs dans les oreilles et regarder le paysage défiler devant ses yeux. Le panneau du quartier ne tarde pas à apparaître et, l'adolescent descend du transport, marchant dans le sable pour rejoindre leur maison. La mer est calme, bien loin de la tempête qui agite son coeur, et il pousse doucement la porte de la maison, adressant un signe de la main à sa mère.

-Salut m'man.

Lachlan préfère éviter la conversation, il va embrasser sa petite soeur Hava. Son beau-père lui, ne semble pas être encore rentré du travail, ça lui évitera donc le double interrogatoire. Il s'explique rapidement, parce qu'il sait qu'elle ne le laissera pas monter dans sa chambre tant qu'il ne se sera pas expliquer. Il n'a rien fait de mal, mais, il le sait, sa mère s'inquiète. Ils ont toujours été proche, bien trop, il est son premier enfant, d'un père différent, et il vivait seul avec elle jusqu'à ce que leur famille s'agrandisse.

-J'ai été me balader, désolé, j'aurais du te prévenir. 

Il n'a pas besoin d'en dire plus, ses yeux parlent pour lui, la lueur de désespoir ne le quitte pas et, il préfère se détourner, montant quatre à quatre les marches pour se rendre dans sa chambre, l'endroit où il se sent le plus en sécurité, son cocon d'intimité.

( Pando )
Revenir en haut Aller en bas
❉ you belong with me
Leah Sweeney
you belong with me

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 01/05/2018
›› Love letters written : 246
›› It's crazy, I look like : ana de armas, la sweetie.
i swear we were infinite
MessageSujet: Re: [LEAH] Secret Garden Mar 9 Oct - 10:11

LACHLAN ET LEAH I held you close to me, felt your heartbeat and I thought I am free. Oh, yes and as one are we. And I know I'm beyond. Nothing and no one can break this heart. Like an image passing by, my love, my life. In the mirror of your eyes, my love, my life. I can see it all so clearly all our love so dearly. Images passing by like reflections of your mind, my love, my life. Are the words I try to find, my love, my life but I know I don't posses you ››


SECRET GARDEN


Les minutes passent et semblent à peine détourner Leah de l’horloge. Sa fille Hava joue tranquillement avec ses crayons de couleur sur la table et une feuille. Elle est à côté, elle est sensée remplir quelques petites choses pour son dossier dans sa prochaine affaire mais cela semblait presque bien trop dérisoire. Elle n’arrivait pas à se concentrer. Alors, regarder l’horloge était peut-être un moyen d’accélérer le temps. A peine. Seules les petites phrases joyeuses de sa fille la tirait un peu de cette léthargie d’inquiétude à peine masquée. Hava finit par regarder sa mère, s’exclamant : « ‘lan, ‘lan ». C’est ainsi qu’elle appelait son grand frère, encore trop petite pour bien prononcer toutes les syllabes qui ensemble, fallait bien l’avouer était une gymnastique buccale. Leah souria tendrement à sa fille. « Pas encore, mon ange. Ton frère n’est pas encore rentré » Et elle allait probablement des explications à son retour. C’était bien rare à ce qu’il soit en retard. Ou alors la prévenait-il qu’il était chez un copain. Mais pas cette fois-ci. En véritable mère poule qu’elle était, l’inquiétude était presque une seconde nature pour Leah. Elle détestait quand il lui faisait ça. Et s’il lui était arrivé quelque chose. Le trajet encore son lycée et la maison n’était pas si long que ça, mais qui donc aurait-il pu rencontrer à cette heure-là ? Il pouvait se passer tout et n’importe quoi dans une ville. Les reportages à la télévision étaient bien trop explicites. Los Angeles n’était pas l’exception à la règle. C’est lorsqu’une énième pensée traversa son esprit qu’elle se décida à prendre son téléphone. Elle détestait faire ça. S’imposer, ou le brider ainsi. Après tout, Lachlan était assez grand. Mais c’était bien trop difficile pour elle. Elle avait l’impression qu’hier encore, c’était elle qui l’emmenait et le ramenait de l’école. C’était une époque bien révolue, mais presque trop nostalgique pour la maman qu’était Leah. Heureusement pour lui, ou pas, au moment où la brune composa le numéro qu’elle connaissait à présent par cœur, son fils sembla enfin pointer le bout de son nez, ouvrant la porte. « Salut m'man. » avec un signe. Tout simplement. « Lachlan… » commença-t-elle. Peut-être se doutait-il qu’elle allait lui faire un petit sermon mais enchaîna-t-il directement avec une explication. « J'ai été me balader, désolé, j'aurais dû te prévenir. » Rien de plus, si ce n’est qu’il embrassa sa sœur avant de monter dans sa chambre, quatre à quatre. Leah automatiquement fronça les sourcils. Quelque chose n’allait pas. Ce n’était pas normal. Le fils et la mère avaient toujours été proches qu’à présent, elle le sentait presque. Instinct de maman oblige. Ainsi, elle s’assura qu’Hava ne manquait de rien avant de se diriger vers la chambre de son aîné, bien décidée à savoir ce qui se tramait. Doucement, elle toqua quelques coups à la porte avant d’entrer. « Lachlan ? » ce dernier tourna alors la tête vers elle. Il ne semblait pas tellement posé pour une discussion. Mais elle ne lui donnait pas le choix. Si son fils avait un problème ou elle ne savait quoi, elle se devait de le connaître pour le résoudre. C’était son droit et devoir de mère, rien de plus. « Tu as passé une bonne journée ? »  Début d’une conversation banale. Manœuvrer finement était primordiale. Si Lach ne s’était jamais réellement rebellé contre sa mère, il se pouvait que l’adolescence soit tardive chez certains. Alors mieux vaut prendre quelques pincettes. Ou presque. C’est vrai qu’ils s’étaient toujours tout dit. Leur proximité était presque naturelle. Après tout, Leah l’avait quasiment élevé toute seule et ce lien indéfectible entre eux s’était créé de lui-même. Elle n’était pas prête à le lâcher. Pas maintenant. « Tu sais, un message aurait simplement suffit. Je m’inquiétais simplement. On ne sait jamais. » finit-elle par dire doucement. Elle savait qu'il ne se morfondait pas à cause de ça. Mais c'était un début au moins. Le rire d’Hava retentit alors derrière elle. Vérifiant, Leah vit que la petite s’amusait à présent avec une de ses poupées en bas. Elle retourna son attention vers son aîné. Décidée à savoir ce qu’il se passait quoi qu’il advienne. Oh que oui.
Revenir en haut Aller en bas
❉ you belong with me
Lachlan Sweeney
you belong with me

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 29/09/2018
›› Love letters written : 148
›› It's crazy, I look like : Shawn Mendes.
i swear we were infinite
MessageSujet: Re: [LEAH] Secret Garden Sam 13 Oct - 10:33


( Secret Garden )
Le temps passe à une allure folle, Lachlan est incroyablement en retard, il le voit à l'aiguille de sa montre qui tourne bien plus vite que ce qu'il ne pensait. Il connaît sa mère, cette femme incroyablement forte mais aussi tellement inquiète pour ses enfants, il peut presque sentir son inquiétude de l'endroit où il se trouve, bien trop connecté à elle, bien trop fusionnel avec la femme de sa vie, il sait qu'il doit rentrer, qu'à présent il va devoir lui fournir des explications. Il est fuyant, envers sa famille, envers ses amis aussi ces derniers temps, il ne le fait pas exprés, ce n'est pas délibéré, il s'enferme dans sa bulle, tente de comprendre ce qu'il a pu faire de mal pour que sa petite amie veuille à ce point s'éloigner de lui. Lachlan ne se souvient pas lui avoir causé du tord, ils ne se sont pas non plus disputés dernièrement, alors, victime d'un véritable cercle vicieux, plus il essaye de comprendre, plus il se renferme sur lui-même. Sur le chemin du retour, il sent une vive angoisse monter en lui, il n'aime pas inquiéter sa mère, n'aime pas égratigné l'image du fils modèle qu'il est d'habitude. Il avait toujours mit un point d'honneur à marcher droit, à la rendre fière de lui, parce qu'il sait que Leah a connu de nombreuses déceptions dans sa vie, il ne veut pas être l'une d'elle, jamais, Lach ne pourrait pas supporter de voir de la déception dans les yeux de la mère de famille. Être un Sweeney c'était avoir de vraies valeurs, ne jamais décevoir les autres, rester digne en toute circonstance, et il s'y appliquait du mieux qu'il le pouvait. Poussant la porte de chez lui, la vit se tourner vers lui, prononçant son prénom. Baissant les yeux, il lui donna une excuse bien vite, trop brute, avant de monter bien trop vite les escaliers qui menaient à sa chambre. Une fois enfermée dans ce lieu qui représentait toute son intimité, il posa son sac à côté de son bureau, se laissant mollement tomber sur son lit en fixant le plafond. Il savait qu'elle ne tarderait pas à faire irruption dans sa chambre, parce que si quelqu'un pensait que Leah Sweeney n'aurait pas cherché à en savoir plus, et bien c'était mal la connaître, d'ailleurs, sa douce voix ne tarde pas à se faire entendre derrière la porte de sa chambre. Alors qu'elle entre, il se redresse, s'asseyant sur son matelas molletonné, alors qu'elle amorce un sujet banale, probablement pour pouvoir poser les bonnes questions par la suite mais, il lui est reconnaissant de ne pas mettre les pieds dans le plat tout de suite.

-Ça a été, les cours sont passés plutôt rapidement. Et toi, comment s'est passée ta journée ?

Elle avait sûrement beaucoup trop de travail pour en plus devoir s'inquiéter pour lui, voilà que la culpabilité ne tardait pas à montrer le bout de son nez chez l'adolescent. Culpabilité qui ne fait que s'accentuer alors que sa mère lui annonçait qu'elle s'était inquiétée et, comment lui en vouloir ? On voyait tout un tas d'horrible chose aux informations, des filles retrouvées mortes en faisant leur jogging, des psychopathes lâchaient en pleine nature, des adolescents fuguant loin de leur famille, tout un tas de scénario était possible et il était à peu prés certains que Leah avait du tous se les jouer.

-Je sais, je suis désolé. 

Lachlan enleva sa veste, la posant sur la chaise de son bureau. Il pensait qu'à présent, le sujet était bouclé, aussi, lui proposa t-il:

-Tu veux que je m'occupes d'Hava en attendant que tu termines ton travail ? 


( Pando )
Revenir en haut Aller en bas
❉ you belong with me
Leah Sweeney
you belong with me

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 01/05/2018
›› Love letters written : 246
›› It's crazy, I look like : ana de armas, la sweetie.
i swear we were infinite
MessageSujet: Re: [LEAH] Secret Garden Dim 14 Oct - 13:04

LACHLAN ET LEAH I held you close to me, felt your heartbeat and I thought I am free. Oh, yes and as one are we. And I know I'm beyond. Nothing and no one can break this heart. Like an image passing by, my love, my life. In the mirror of your eyes, my love, my life. I can see it all so clearly all our love so dearly. Images passing by like reflections of your mind, my love, my life. Are the words I try to find, my love, my life but I know I don't posses you ››


SECRET GARDEN


L’adolescence était une période bénie. Celle où l’on expérimentait, celle où l’on devenait l’adulte qu’on serait. Ou mieux encore la période de toutes les premières fois. Leah était bien placée pour le savoir pour l’avoir bien vécue. Voir son fils autant grandir était presque trop étrange pour elle. Hier encore, elle voyait encore bébé dans son landau. Mais non. Son fils avait grandi. Son fils devenait un homme. Seize ans était encore jeune, certes. Mais c’était généralement l’âge où les enfants se détachaient de leurs parents, l’âge où ils pensaient être enfin grands. Elle détestait ça. Surtout depuis quelques temps. Elle comprenait à présent ses propres parents si inquiets. Mais Lachlan avait changé. Oh ce n’était pas si flagrant et beaucoup diraient qu’il est toujours ce garçon souriant et avenant que tout le monde connait. Mais quelque chose avait changé. Le jeune homme n’était plus si ouvert avec sa mère. Elle sentait que quelque chose n’allait pas. Auparavant, ils en auraient discuté. Il lui aurait exposé son problème et Leah, en bonne mère qu’elle était, aurait tout fait pour l’aider. Mais c’était différent. Il semblait comme réticent, voulant changer de sujet. Ou pire encore comme aujourd’hui fuir. Et ça déchirait le cœur de Leah. De savoir que son fils n’aurait peut-être plus besoin d’elle. Qu’il pensait pouvoir tout gérer par lui-même. Pourtant, c’était bien plus fort qu’elle. Instinct de maman oblige. Elle voulait savoir ce qui tracassait son enfant. Ce qui le rendait autant malheureux. Ce qui avait changé en somme. Elle posa alors son dos contre le chambranle de bois de la porte. « Ça a été, les cours sont passés plutôt rapidement. Et toi, comment s'est passée ta journée ? » Cela ne la rassurait pas. Bien au contraire. C’était vite dit pour passer à autre chose. Mais il lui en fallait plus pouvoir passer à autre chose. Si Lachlan était têtu, c’est surtout qu’il l’avait hérité de sa mère. Oh que oui. « Bien, bien. J’avais quelques dossiers en attente pour les prochaines affaires mais tout est réglé à présent. » Et pis, elle finit par le lancer indirectement. D’abord sur le message. C’était le plus simple. Elle ne voulait pas le culpabiliser. Loin de là. Mais seulement trouver un terrain frontal avec son fils était trop flagrant pour elle. « Je sais, je suis désolé. » Il l’était réellement. Il aurait pu se passer n’importe quoi. Lui comme elle le savait. Les informations du soir leur en disaient assez long. Et Leah n’allait pas lui passer un savon. Elle savait qu’il était conscient de son inquiétude et avait compris. C’était le principal. De toute façon, il ne lui en donna pas d’avantage le choix. Il continua sur sa lancée : « Tu veux que je m'occupe d'Hava en attendant que tu termines ton travail ? » Une autre question pour détourner le véritable fond du problème. Leah en était consciente. Et ça l’agaçait presque. Si elle voulait savoir ce qui tracassait son fils, elle n’avait pas non plus envie de lui tirer les vers du nez. Elle voulait que ce soit lui qui vienne la voir, qui lui demande son aide. Elle détestait être de ces mères autoritaires qui contrôlaient ses enfants et leur vie. Elle voulait que cela vienne de lui, qu’il veuille de son aide. Bien évidemment. Alors elle ne répondit pas à sa question. De toute façon, elle avait fini son travail pour la journée et sa petite sœur était encore tranquillement assise sur sa petite chaise en train de dessiner. Leah pouvait la voir de là où elle était. Un silence se fit. De quelques secondes. Mais assez pour être éloquent. Elle prit alors une inspiration. Presque un air grave. « Tu sais que tu peux tout me dire, Lachlan ? » Elle savait que son fils le savait. Mais elle savait aussi que le formuler à voix haute pouvait vraiment aider. « Que je ne vais pas te disputer et que je serais toujours là pour t’écouter ? » Les enfants avaient toujours cette peur : faire une bêtise et ne pas pouvoir en parler à ses parents. Leah ne voulait pas être de ces parents. Elle voulait être de ceux présents et aimants. Certes si son fils a fait une bêtise, il est probable qu’elle l’enguirlande un peu. Mais très vite, elle serait là pour régler le problème, pour trouver une solution. Parce qu’après tout, la culpabilité a déjà un très gros pouvoir de compréhension sur les enfants. Pas besoin d’en rajouter plus.
Revenir en haut Aller en bas
❉ you belong with me
Lachlan Sweeney
you belong with me

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 29/09/2018
›› Love letters written : 148
›› It's crazy, I look like : Shawn Mendes.
i swear we were infinite
MessageSujet: Re: [LEAH] Secret Garden Lun 15 Oct - 12:49


( Secret Garden )
Lachlan savait qu'il n'avait pas à se plaindre, qu'il menait un train de vie heureux, entouré de sa famille et d'amis fidèles. L'amour jouant des tours, surtout lorsqu'il s'agit du premier, il avait pourtant l'impression que la terre s'effondrée sur sa tête, que le simple fait qu'elle ne le regarde plus, qu'elle l'évite, faisait que son monde ne pouvait plus tourner correctement. Elle lui avait imposé de se cacher, il était donc difficile de pouvoir lui parler librement au lycée sans éveiller les soupçons, mais elle ne répondait même plus à ses appels alors que devait-il faire ? Aller sonner chez elle alors qu'il ne connaissait pas sa famille ? Ce serait une intrusion dans la vie privée de la demoiselle et il ne se le permettrait pas, parce qu'il avait bien trop de respect envers elle pour faire cela. Sa mère l'avait bien élevé, lui avait apprit à se montrer patient, pas trop insistant et, il ne pouvait aller contre sa façon d'être, au risque de la brusquer davantage, de lui faire peur. Il parlait de la pluie et du beau temps, il voulait en quelque sorte rassuré sa mère, même s'il savait qu'elle ne le lâcherait pas comme ça. Peut être qu'aprés tout, en discutait lui ferait du bien. Sa mère était une femme, jusqu'à preuve du contraire, et elle était passée par là aussi, alors, peut être était-elle plus à même de comprendre la psychologie de sa petite amie que lui. Il esquissa un léger sourire, hochant brièvement la tête:

-Tant mieux, ne te fatigues pas trop surtout. 

Arriverait-il réellement à sortir ce qu'il avait sur le coeur ? Il n'en savait rien, une fois de plus, il préférait détourner le sujet, lui demandant si il devait s'occuper de sa petite soeur. Hava était tout son monde, il avait apprit à composer, à aimer sa demi-soeur même si, lorsque sa mère lui avait annoncé être enceinte, il en avait voulu à la terre entière, comprenant que malgré lui, il ne passerait plus en premier aux yeux de sa mère. Pourtant, il avait finit par comprendre qu'il y'avait assez de place dans le coeur de Leah pour deux et que magré tout il restait toujours aussi important à ses yeux. Lach leva les yeux vers sa mère, oui, il pouvait tout lui dire et dans un sens, ça ne serait pas réellement trahir la promesse qu'il avait fait à sa petite amie puisque sa mère ne la connaissait pas. De toute façon, il n'arrivait plus à garder ce secret pour lui, combien de fois lui avait-il proposé de rencontrer sa mère ? Son beau père et sa petite soeur ? Un nombre incalculable de fois, ce qu'elle avait toujours refusé, probablement parce que ça aurait été donné une trop "grande" importance à leur couple.

-Je suis amoureux maman. 

Il leva son regard vers elle, conscience que son annonce était des plus banale pour un adolescent de son âge mais que ça ferait certainement bizarre à Leah. Il n'avait jamais parlé de ça avec elle, parce qu’inconsciemment c'est plutôt un sujet qu'il aurait aimé aborder avec son père, d'homme à homme. Trifouillant nerveusement ses mains, un petit toc chez lui lorsqu'il était anxieux, il s'expliqua alors:

-J'ai une petite amie, ça fait quelques mois que nous sortons ensemble mais ... Ça ne se passe pas réellement comme je le voudrais. 


( Pando )
Revenir en haut Aller en bas
❉ you belong with me
Leah Sweeney
you belong with me

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 01/05/2018
›› Love letters written : 246
›› It's crazy, I look like : ana de armas, la sweetie.
i swear we were infinite
MessageSujet: Re: [LEAH] Secret Garden Mar 16 Oct - 22:29

LACHLAN ET LEAH I held you close to me, felt your heartbeat and I thought I am free. Oh, yes and as one are we. And I know I'm beyond. Nothing and no one can break this heart. Like an image passing by, my love, my life. In the mirror of your eyes, my love, my life. I can see it all so clearly all our love so dearly. Images passing by like reflections of your mind, my love, my life. Are the words I try to find, my love, my life but I know I don't posses you ››


SECRET GARDEN


« Je suis amoureux maman. » Oh. Ça, elle ne l’avait pas vraiment vu venir. Lachlan avait beau avoir seize ans, elle ne le voyait encore que comme son bébé. Celui qui babillait et tenait à peine sur ses jambes. Mais l’enfant était devenue grand. Elle ne devrait pas être surprise. A son âge, elle avait déjà eu sa première relation. Elle était déjà tombée amoureuse. Mais une maman ne voyait jamais son enfant grandir. Elle pensait encore le couver ad vitam aeternam. La naïveté d’une mère sans doute. « J'ai une petite amie, ça fait quelques mois que nous sortons ensemble mais ... Ça ne se passe pas réellement comme je le voudrais. » C’était donc ça. Cette distance depuis quelques temps. Ce changement d’attitude que les Sweeney n’avaient pas compris. Une petite amie. Leah en était encore presque surprise même si elle tentait ne pas le montrer à son fils. Ah, les premiers déboires amoureux. Autant déchirants qu’excitants. On n’oubliait jamais son premier amour. Il était gravé quoi qu’il advienne dans notre cœur, quoi qu’on en pense. C’était beaucoup plus fort que nous. Il s’accrochait à notre mémoire, marquant sa trace au fer rouge. Quitte à ce que la douleur en devienne presque insoutenable. Leah pouvait en attester elle-même. La jeune femme quitta alors son chambranle de porte pour venir doucement s’asseoir à côté de son fils. C’était le moment mother & son talk. Leah adorait ces moments-là. Ceux-là même où les deux se trouvaient dans leur petite bulle. C’était des moments précieux. Après tout, l’adolescence pouvait être si imprévisible. Si inconstant. Si aujourd’hui Lachlan et sa mère étaient proches, peut-être le lendemain la distance aurait pris le pas. C’était déjà un peu arrivé ces dernières semaines et Leah avait eu du mal à le vivre. Elle prit alors une inspiration et commença d’une voix douce. « Tu sais, c’est les premiers amours sont généralement jamais comme on le voudrait… » C’était vrai. Généralement les premiers amours prenaient des formes qu’on n’aurait jamais soupçonnées. Mais ce n’est pas forcément une mauvaise chose. Bien au contraire. La beauté des premiers amours c’était ça : la possibilité de tout. Que cela devienne tout et rien à la fois. Mais surtout un tout. C’est ce qui rendait la chose si belle, si jolie. Elle réfléchit un instant. « Cela vient avec le temps, avec l’expérience aussi… » S’habituer à l’autre, savoir donner une part de soi-même. Cela s’apprenait. Les sentiments ne faisaient pas tout. Etre avec quelqu’un n’était pas si facile. Les mouvements étaient naturels mais les répétitions étaient parfois nécessaires pour les perpétuer. Lachlan n’avait pas à s’inquiéter. Leah en était sûre. Cela viendrait. Cela venait toujours. C’était ce qui s’était passé avec elle. Elle était jeune quand elle était tombée amoureuse pour la première fois. Elle était gauche et ne savait pas toujours comment faire tant parfois ses sentiments voulaient exploser. Parce que c’est ça un premier amour, ça explose de partout. On a tellement de sentiments si nouveaux que ça finit par déborder et on ne sait plus trop où l’on est. Mais ce n’est pas si grave. Bien au contraire. C’est la magie des premiers amours. De ceux qui marquent à jamais. Oh que oui. « C’est parfois compliqué de gérer toute cette nouveauté. » finit-elle alors par conclure. Il était si jeune. Quand on est jeunes, on s’inquiète pour de toutes petites choses. Pour des broutilles qui semblent aussi grands qu’une montagne alors qu’il fallait juste savoir faire un pas pour passer facilement au-dessus. « Mais dis-moi que se passe-t-il donc avec cette jeune fille ? » Ou plutôt cette jeune fille inconnue. La connaissait-elle ? L’avait-il mentionné déjà dans leurs conversations ? Sa mémoire lui faisait défaut. Aucun nom ne semblait ressortir aussi fort. Aucun nom n’avait été répété si souvent que cela en était évident. Sa voix était douce. Son attitude calme et son sourire léger sur son visage. La confiance avait toujours été une partie intégrante de leur relation. Lachlan savait très bien qu’il pouvait tout dire à sa mère, que jamais elle n’irait contre son sens s’il n’y avait pas raison. Elle l’avait toujours supporté et rien ne pourrait jamais ça. Elle était sa mère après tout. Elle ferait tout ce qu’il y a en ce pouvoir pour l’aider. Oh que oui.
Revenir en haut Aller en bas
❉ you belong with me
Lachlan Sweeney
you belong with me

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 29/09/2018
›› Love letters written : 148
›› It's crazy, I look like : Shawn Mendes.
i swear we were infinite
MessageSujet: Re: [LEAH] Secret Garden Jeu 18 Oct - 17:57


( Secret Garden )
Lachlan avait enfin révelé le secret qu'il gardait depuis des mois. Il cherchait le soutien de sa mère et, ses yeux se mêlèrent incontestablement aux siens, lui offrant un léger sourire contrit. Ce n'était rien de grave, il n'était pas malade, n'avait pas commit de faute, mais il lui avait caché un moment important de sa vie et il ne savait pas si elle l'encaisserait aussi bien que ce qu'il ne pensait. Pas qu'il n'avait pas voulu lui en parler, mais il s'était dit qu'aprés tout, son histoire avec Savannah ne regardait que lui, que la belle brune était devenue son jardin secret. Il vit sa mère quitter l'encadrement de la porte pour venir s'asseoir à ses côtés, et, tournant sa tête vers elle, il attendit les conseils qu'elle pouvait lui donner. Elle avait connu l'amour avant lui, sa naissance en attesté, elle était une femme aussi donc plus à même de comprendre peut être la soudaine distance de sa petite amie que lui. Oui, rien ne se passait comme il le voulait, pourtant, tout semblait si beau au début, il ne comprenait pas ce revirement de situation, avait beau cherché, ne trouvait pas ce qu'il avait pu faire de travers pour qu'elle s'éloigne ainsi de lui, de ce couple qu'il formait. Leah lui confirma que ça ne se passait jamais réellement comme on l'espérait et, elle avait tellement raison. Il se contenta d'hocher doucement la tête. Est-ce que les femmes étaient si lunatiques qu'elles pouvaient changer d'avis du jour au lendemain ? Est-ce qu'elles s'amusaient à tester les garçons ? Tellement de questions qui restaient en suspend.

-Maman, est-ce que tout peut changer du jour au lendemain ?  

L'amour était imprévisible, et Lachlan ne savait pas s'il pourrait le gérer, celà voudrait-il dire qu'il serait amener à souffrir de nouveau ? Probablement oui, il était jeune et il n'en avait pas finit avec ses histoire sentimentales. Pourtant, était-il naïf de croire qu'avec Savannah ça marcherait toujours ? Il ne voulait pas une autre fille dans sa vie, ne se voyait pas continuer à avancer sans elle, il était jeune certes, mais Lachlan savait déjà ce qu'il voulait. Lui même ne savait pas ce qu'il se passait réellement avec elle, Lachlan avait beau essayé de comprendre, l'incompréhension restait totale. Par où commencer ? Lachlan décida d'abord de lui révéler son prénom:

-Elle s'appelle Kennedy et elle est dans ma classe. 

Kennedy, un prénom si doux, il était tombé amoureux d'elle et de son prénom au premier regard alors qu'elle se présentait à la classe. Première année de lycée, l'âge ingrat, la méchanceté de l'adolescence, les sifflements moqueurs des garçons qu'il avait fait taire d'un regard. Lachlan était respecté, parce qu'il était sportif, plutôt populaire et surtout, droit dans ses baskets et, il avait suffit d'un regard noir pour que ses camarades comprennent qu'ils ne pourraient pas s'attaquer à elle.

-Depuis quelques semaines elle m'évite. Elle ne s’assoit plus à côté de moi en classe, elle rase les murs du lycée pour ne pas me croiser et lorsque je l'appelle je tombe automatiquement sur répondeur. Je ne comprends pas. 

Plongeant son regard dans celui de sa mère, il affirma alors:

-J'ai beau cherché ce que j'ai pu faire pour la mettre en colère, je ne sais pas. Rien ne me viens. 


( Pando )


Dernière édition par Lachlan Sweeney le Mer 9 Jan - 15:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
❉ you belong with me
Leah Sweeney
you belong with me

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 01/05/2018
›› Love letters written : 246
›› It's crazy, I look like : ana de armas, la sweetie.
i swear we were infinite
MessageSujet: Re: [LEAH] Secret Garden Sam 22 Déc - 22:20

LACHLAN ET LEAH I held you close to me, felt your heartbeat and I thought I am free. Oh, yes and as one are we. And I know I'm beyond. Nothing and no one can break this heart. Like an image passing by, my love, my life. In the mirror of your eyes, my love, my life. I can see it all so clearly all our love so dearly. Images passing by like reflections of your mind, my love, my life. Are the words I try to find, my love, my life but I know I don't posses you ››


SECRET GARDEN


L’instinct maternel de Leah était à la fois ébranlé et rassuré. Son fils ne lui avait jamais réellement caché quelque chose. C’était la première fois et elle ne savait comment réagir à tout ceci. C’était si nouveau. Comme si tout à coup, elle prenait conscience que son fils avait grandi. Et c’était la vérité. Il n’était plus ce bébé, cet enfant qu’elle pouvait porter dans ses bras. Il était devenu presque un homme. Cela lui venait presque en plein figure. Pourtant, elle tentait de ne rien paraître de simplement l’écouter. Qu’il finisse par se confier à elle voulait dire énormément. Si elle avait eu une relation privilégiée avec son fils, jusque-là, elle savait que l’adolescence pouvait tout remettre en cause. Ces dernières semaines en ont été la preuve. Jusqu’à aujourd’hui finalement. « Maman, est-ce que tout peut changer du jour au lendemain ? » S’il savait. Les relations amoureuses fluctuaient presque d’elles-mêmes. Parfois, il suffisait d’une seule et même heure pour que tout bascule. Pour que le cœur finisse par exploser. Leah en avait parfois fait les frais. Ah l’amour. Sentiment si inoubliable mais si infernal à la fois. « Tu sais, c’est parfois si compliqué que cela bascule avant même que l’on s’en rende compte. Très vite. Trop vite. L’amour est difficile à comprendre. Cela peut être très rapide. » Ses pensées dérivèrent presque vers sa première histoire à elle. L’écho était presque trop flagrant. L’histoire semblait si belle qu’elle a explosé trop vite. Pourtant, Leah n’était pas du même côté que son fils. C’était elle qui avait fui, c’était elle qui du jour au lendemain, était partie. Son cœur ne put s’empêcher de se serrer à ses derniers souvenirs. Mais jamais elle ne l’évoqua. Elle savait que cette attitude résultait d’une nouvelle, d’une donnée importante voire grave dans l’équation du couple. Pour elle, cela avait été la mort du père de Bash. Ou plutôt son indifférence, son obstination à se laisser se détruire sans rien faire jusqu’à l’en faire fantôme. Mais quelle était la raison de la jeune fille de Lachlan ? Qu’elle avait été la donnée qui avait changé la donne ? Elle ne pouvait s’empêcher de s’inquiéter. Elle ne voulait pas voir le cœur de son fils se briser. Elle était bien trop protectrice pour cela. Pourtant, elle savait qu’un jour, ce serait inévitable. Que son fils ne pouvait être protégé de tout. Il allait souffrir. Comme tout le monde. Et elle ne pouvait malheureusement rien pour ça, à son plus grand damne. Elle le laissait alors continuer après quelques secondes de silence. « Elle s'appelle Savannah et elle est dans ma classe. » Les paroles de son fils paraissaient douces, presque câline sur le nom de la dite jeune fille. Il n’était pas compliqué de deviner l’attachement qu’il pouvait lui porter. C’était touchant. « Depuis quelques semaines elle m'évite. Elle ne s’assoit plus à côté de moi en classe, elle rase les murs du lycée pour ne pas me croiser et lorsque je l'appelle je tombe automatiquement sur répondeur. Je ne comprends pas. » La détresse mais surtout l’incompréhension transparaissaient dans ses mots. Cela se sentait qu’il avait surement dû retourner le problème encore et encore dans sa tête. Les réponses ne semblaient pas être venues jusqu’à lui. « J'ai beau cherché ce que j'ai pu faire pour la mettre en colère, je ne sais pas. Rien ne me vient. » Leah regarda quelques secondes autour d’elle comme pour chercher une réponse qui pourrait expliquer tout ça. Toutes les histoires étaient si différentes mais tellement semblables dans un sens. La douleur restait la même après tout. « Il n’y a rien qui avait changé entre vous avant qu’elle ne t’évite ? » finit-elle par dire. Parfois, il ne suffisait de rien. D’un simple détail, d’une remarque ou d’un mot qui changerait tout dans la tête de l’autre sans qu’on ne le sache. C’était subtil, parfois perfide. Mais, toujours ce petit détail qui faisait basculer le tout. « Tout ce que je peux te conseiller, c’est d’aller lui parler. Te ronger les sangs tout seul n’arrangera pas le problème. Peut-être que pouvoir lui parler va être difficile, mais c’est la seule solution pour que tu puisses comprendre son attitude. » finit-elle alors par dire. « Les filles sont parfois bien compliquées, je te l’accorde. Mais la conversation est la meilleure des solutions. » Elle était très mal placée pour parler. Mais là n’était pas la question. Parce que c’était l’histoire de son fils. Son problème. Pourtant, bien malgré elle, les souvenirs s’imposaient à elle comme une douce douleur.


Dernière édition par Leah Sweeney le Ven 11 Jan - 13:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
❉ you belong with me
Lachlan Sweeney
you belong with me

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 29/09/2018
›› Love letters written : 148
›› It's crazy, I look like : Shawn Mendes.
i swear we were infinite
MessageSujet: Re: [LEAH] Secret Garden Mer 9 Jan - 15:25


( Secret Garden )
Lachlan n'avait pas voulu lui mentir, dissimulé la vérité, il ne savait juste pas trés bien comment gérer la situation, comment se sortir de ce pétrin dans lequel il s'était fourré. Il était sûre qu'elle serait de bons conseils parce qu'elle était sa mère, la femme la plus importante pour lui, celle la plus à même de le comprendre. Alors c'est ça l'amour ? Ça peut basculer du jour au lendemain, ça peut réellement s'arrêter comme ça, sans crier gare ? Il la regarde, il cherche dans son regard cette lueur qui le rassurerait, qui l'apaiserait un peu.

-Ça peut s'arrêter hein ? Sans que je ne m'en rende réellement compte ?  

Il est chamboulé Lachlan, certainement plus que de raison. Le brun ne sait plus réellement ce qu'il devrait faire, la quitter pour de bon ? Ou bien se battre jusqu'au bout pour elle ? Pour lui ? Il ne sait plus, il est perdu, pourtant il l'aime Kennedy, plus que de raison même, mais elle est si froide, si distante avec lui ces derniers temps. Ça le blesse, un peu plus chaque fois, comme un énième coup porté à son coeur. Alors il en parle à sa mère, il lui explique, prononce même le nom de la jeune femme qui fait battre son coeur, parce que oui, il n'y a que pour elle qu'il bat aussi fort son palpitant. Pourtant, on dirait qu'elle prend plaisir à le détruire, le mettre en pièce. Il se rappelle pas combien de messages vocales il lui a laissé, combien d'appels, de messages, il sait plus, il ne compte plus, il se les repasse en boucle, ces putains de mots d'amour qu'il lui a répété. Lachlan secoue doucement la tête, haussant simplement les épaules.

-Je ne crois pas. Et quand j'essaye de comprendre, elle m'envoie balader. 

Elle a raison, il le sait, mais lorsqu'il essaye, elle l'évite, l'ignore, comme s'il n'existait pas, comme si leur histoire n'était qu'un mirage. Aussi, il se passe la main sur le front, il la regarde, il souffle un coup, pour reprendre contenance, pour pas se laisser aller à ses émotions parce qu'un homme, ça ne pleurs pas hein ? C'est ce qu'il se répète en boucle dans sa tête pour ne pas suffoquer, perdre pied.

-Elle fuit la discussion maman. Quoique je fasse. Elle va se cacher dans les toilettes pour fille, ne s’assoit plus à côté de moi en classe et quand j'essaye de lui parler, elle s'esquive. 

Il la regarde, qu'est-ce qu'il est censé faire dans ces cas là ? Attendre ? Peut être oui.


( Pando )
Revenir en haut Aller en bas
❉ you belong with me
Leah Sweeney
you belong with me

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 01/05/2018
›› Love letters written : 246
›› It's crazy, I look like : ana de armas, la sweetie.
i swear we were infinite
MessageSujet: Re: [LEAH] Secret Garden Ven 11 Jan - 13:16

LACHLAN ET LEAH I held you close to me, felt your heartbeat and I thought I am free. Oh, yes and as one are we. And I know I'm beyond. Nothing and no one can break this heart. Like an image passing by, my love, my life. In the mirror of your eyes, my love, my life. I can see it all so clearly all our love so dearly. Images passing by like reflections of your mind, my love, my life. Are the words I try to find, my love, my life but I know I don't posses you ››


SECRET GARDEN


Le rôle d’une mère était de rassurer son enfant, de lui causer le moins de peine possible. Pourtant en voyant son fils dans un tel état, Leah se sentait impuissante face à cela. Elle aurait tellement aimé pouvoir arrêter sa peine, lui dire que tout ira bien. Mais en avait-elle réellement le droit ? Ce serait peut-être lui mentir. Parce que les premiers amours finissaient rarement bien. Peu de personnes avaient la chance de se voir lier à jamais à son premier amour. La chance était bien trop minime voire rarissime. Son ton était plaintif, presque trop suppliant. Leah finit par capter son regard. Le sien est bienveillant, maternel. Elle baisse la tête quelques secondes. Pour trouver les mots. Les bons mots. Son fils avait besoin d’elle et de ses conseils. Elle n’avait pas le droit à l’erreur ou à dire des sottises. De son expérience, certes désastreuse, elle en avait néanmoins sorti quelques leçons. Quelques conseils à léguer. Mais parfois, la boucle semblait se répéter. L’histoire recommençait inlassablement, sans doute à cours de scénario. Et si elle savait toute l’histoire, elle ne saurait mieux dire. Elle pencha la tête un instant sur le côté, observant son fils. « Parfois, oui. Cela peut s’arrêter. » Commence-t-elle. « Tu sais... Il y a toujours des détails qui trahissent. Parfois c’est tellement imperceptible que l’on ne s’en rend pas compte, jusqu’au jour où on tombe de haut et que l’on pense que c’est trop soudain. C’est peut être rapide, oui. Mais ce n’est jamais sans précédent. Il faut simplement remarquer les petits détails, ceux qui changent tout. » Lachlan semblait vraiment proie à la tristesse. Le chagrin d’amour. Leah le connaissait bien. A une époque, cela avait été un compagnon bien trop fidèle. Et elle espérait qu’il ne devienne pas celui de son fils. Cela faisait bien trop mal. Cela semblait pourtant en prendre le chemin. La jeune fille dont il lui parlait ne lui disait rien qui vaille. Pourquoi le fuyait-elle ? Avait-elle quelque chose à se reprocher ? Avait-elle quelque chose à lui reprocher ? Impossible. Ou presque. Leah pensait avoir assez bien élevé son fils pour qu’il se comporte bien avec les femmes. Sinon, il lui aurait surement dit quelque chose. Quoi qu’il est vrai que ces derniers temps, Lachlan n’était pas le plus bavard avec sa mère. A son plus grand regret, il faut bien l’avouer. Mais, heureusement, il avait fini par lui parler, par lui dire ce qu’il avait sur le cœur. A cause des femmes. C’était toujours la cause des tourments des hommes. En général. Comme ils étaient la plaie des femmes. C’était réciproque. Leah en avait fait de nombreuses fois l’expérience. Et Lachlan était en train de connaître tout ça. Oh l’amour, quelle douce torture que voilà. La jeune femme le fuyait, c’était un fait. Leah réfléchit quelques secondes encore. « Alors… parfois, il faut lâcher prise. Laisse-lui du temps. Il ne faut pas la brusquer. » Finit-elle par dire. « Elle va finir par revenir vers toi. » L’espace était ce qu’il y avait de mieux. A trop vouloir lui montrer qu’il voulait être là, il s’imposait et étouffait peut-être la jeune femme. Cette dernière avait peut-être besoin de respirer, de faire le point. La mère de famille avait déjà ressenti ça. L’étouffement, le besoin d’air. C’était une possibilité à envisager. Quand la jeune fille aura pu faire le point sur elle-même, elle reviendra vers Lachlan. Elle en était presque sûre. Oubliait-elle alors sa propre histoire. Celle où la jeune fille ne revient pas, celle où elle finit par se perdre ailleurs. Mais elle ne le dit pas. Parce que Lachlan pourrait le prendre pour lui. Pour la jeune fille qu’il aime. Leah était néanmoins persuadée que l’histoire était différente. Celle qui semblait se répétait ne pouvait le faire à l’identique. Pourtant, elle en était à peine sûre elle-même. « Et puis si vraiment elle ne le fait pas, c’est qu’elle ne te mérite pas, mon chéri. » Leah posa alors sa main sur l’épaule de son fils. « Je sais que cela peut faire mal. Mais quoi qu’on puisse en penser, on finit par s’en remettre. Ça fait mal de chien un temps avant que cela ne disparaisse complètement. » Il fallait aussi prendre cette possibilité en compte. Si elle ne revient pas. Lachlan méritait quelqu’un de bien et d’aimant. Pas une fuyarde. Leah voulait le meilleur pour lui et elle savait qu’il finirait par trouver. Et si ce n’était pas cette jeune fille, il le trouverait ailleurs sans problème. Une peine de cœur n’était pas insurmontable ou mortelle. Après tout ne dit-on pas une de perdue, dix de retrouvées ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

all these memories seem so old


just the way you are
i swear we were infinite
MessageSujet: Re: [LEAH] Secret Garden

Revenir en haut Aller en bas

[LEAH] Secret Garden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Airport area :: Airport area residence
-