Partagez

(joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
❉ i choose my own destiny
Pavel Salvatore
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 30/09/2018
›› Love letters written : 235
›› It's crazy, I look like : shiloh orgasmic fernandez
i swear we were infinite
(joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... Vide
MessageSujet: (joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... (joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... EmptyVen 5 Oct - 21:43

(joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... N0IX (joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... Tumblr_ni85hchf2g1rlccngo4_r1_250
 «  il était une fois une aile, et l'aile s'envola...» (joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... 3636071596 joey matthews & pavel salvatore


Pavel Salvatore n’est pas de ceux qui s’habituent à ce que la vie lui réserve. Vrai bout en train, légèrement hyperactif, il a ce besoin de toujours aller de l’avant, curieux et mystérieux, il attire souvent le regard vers lui. Enfant, il n’imaginait pas sa vie ainsi, faite de haut mais surtout de bas. Parce que le jeune mexicain est comme ça, il fonce tête baissée, prêt à rencontrer un mur et se relever coûte que coûte car il n’a pas le choix. On ne lui a jamais appris à perdre, à n’être qu’un vainqueur. L’élite de la famille, c’est aussi le premier qui a quitté volontairement le cocon familiale, reniant toute sa famille quand sa jumelle décéda sur le coup, on lui avait tiré une balle en plein cœur, on ne lui avait pas laissé le choix, pas une chance. Et Pavel n’a pas supporté la réaction de ses parents, de se contenter de dire que c’était juste une balle perdue dans un pays où la corruption est la cause la plus importante de mortalité. Il était si mal ce jour-là que jamais il n’est parvenu à se redresser. Son genou est toujours à terre, et pourtant, il se relève, bombe le torse et tue quiconque qui lui barre la route. C’est ainsi qu’il s’est retrouvé à bosser pour le cartel même si cela paraît un peu plus complexe, et ça l’est d’une certaine façon. Ce n’est pas quelque chose dont il aime parler, il préfère tout garder pour lui, il sait combien il est seul, et qu’il ne doit faire confiance à personne. Il est venu à Los Angeles pour finir une mission, et une fois terminée, il repartira dans son pays, car c’est seulement la-bas qu’il se sent à son aise. Dans ce camion de pompier, couché sur un brancard Pavel répond aux questions, complètement à l’ouest. Il vient de se recevoir une balle en plein thorax. On ose lui demander pourquoi. Il hoche la tête et s’arrache une grimace, ça lui fait un mal de chien, alors il reste dans un silence suffoquant. Ses yeux remplis d’un noir peu commun regarde les personnes s’agiter autour de lui, et si certains s’arrêtent à sa hauteur et lui parle, le jeune homme fît mine de ne rien comprendre. Ce qu’il veut ? Sortir et quitter cet endroit horrible. Et pourtant plusieurs jours passent où il tombe dans un coma léger, et quand il rouvre ses yeux, il aperçoit autour de lui une chambre toute blanche. Une femme se tenant debout qu’il ne connait pas au pied de son lit lui sourit avant de venir compléter la distance de quelques pas, il ne comprend pas ce qu’elle veut ni même ce qu’elle lui dit. Et quand elle s’en va, il tente d’arracher les fils qui pendent sur son corps d’une manière brusque, il voudrait se lever. Mais ses jambes paralyser à cause de ses derniers jours, et probablement les médicaments qu’on lui a fait ingurgiter, il n’arrive à rien et s’énerve vida de mierda laisse t’il glisser entre sa mâchoire alors qu’une femme blonde rentre à cet instant dans sa chambre. Il la regarde avec une noirceur et une incompréhension.
Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
Joey Matthews
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 17/11/2017
›› Love letters written : 289
›› It's crazy, I look like : Rachael Taylor
i swear we were infinite
(joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... Vide
MessageSujet: Re: (joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... (joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... EmptySam 6 Oct - 9:29


Il était une fois une aile, et l'aile s'envola ...
Le manque de personnel est flagrant, bien trop, si bien que ces derniers temps, Joey n'est plus simplement cantonnée au service d'oncologie. Ce n'est pas simple, elle ne peut plus consacrer autant de temps qu'elle le veut à ses patients, mais elle est mèdecin avant tout et sous serment d’Hippocrate. Alors, elle se tait et elle s'execute, comme un automate. Des patients arrivent en ambulatoire, certains restent, d'autre partent et, la jeune femme ne s'attache pas, du moins, elle essaye, parce que ça lui a trop coûté la première fois, parce qu'elle a cru ne jamais pouvoir se relever lorsque l'homme qu'elle aimait est mort. Un nouveau dossier trône sur son bureau ce matin. Elle le feuillette, Pavel Salvatore, un nom qu'elle ne connaît pas, qui n'a jamais mit les pieds dans le service de l'hôpital. Blessure par balle, quelque chose lui dit que ce n'est pas quelque chose d'anodin, travaille t-il dans les forces de l'ordre ? Ou bien est-ce simplement n règlement de compte ? Elle n'en sait rien. L'opération pour extraire la balle a apparemment réussit, mais, celui-ci doit rester en observation, les mèdecins doivent s'assurer qu'il n'y a pas davantage de blessures internes. A présent, c'est elle qui va devoir s'occuper de ce dossier et, elle n'est pas sûre que ce sera une partie de plaisir, mais peu importe le plaisir, le travail reste le travail.

Chambre 405. La jeune femme ouvre doucement la porte alors que le patient semble à peine ouvrir les yeux, tentant d'émerger de l’anesthésie qu'i la reçu et des calmants qu'on lui administre quotidiennement contre la douleur. Un air dur marque son visage, il est énervé, cas typique de l'homme qui ne veut pas rester à l'hôpital. Elle connaît bien ces cas là, ça ne l'effraie pas.

-Bonjour.

La blondinette s'approche de lui, regardant les sondes qui relient son bras, s'assurant que tout est en place.

-Vous avez faim ?

Aprés tout, ça fait plusieurs jours qu'il n'a rien pu avaler.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
Pavel Salvatore
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 30/09/2018
›› Love letters written : 235
›› It's crazy, I look like : shiloh orgasmic fernandez
i swear we were infinite
(joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... Vide
MessageSujet: Re: (joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... (joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... EmptySam 6 Oct - 15:06

(joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... N0IX (joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... Tumblr_ni85hchf2g1rlccngo4_r1_250
 «  il était une fois une aile, et l'aile s'envola...» (joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... 3636071596 joey matthews & pavel salvatore


Pavel la contemple de ses yeux marron foncés, des yeux fatigués, des yeux recroquevillés sur eux-mêmes par tant de minutes qui défilent devant lui sans qu’il ne réalise ce qui lui arrive. Il ne sait pas ce qu’il fout là, et mêmes les minutes qui passent ne répondent nullement à ses nombreuses questions qui se bousculent dans sa tête. Il relève sa main pour la placer devant lui observant le cathéter qu’on lui avait planté directement dans sa veine. Il reste plusieurs minutes ainsi à tourner sa main dans toutes les postures possibles et inimaginables mais ne parvient à se souvenir de rien. Pas même de la balle qui a foncé droit sur lui. La jeune femme referme la porte derrière elle et elle le regarde silencieuse un court instant. Elle a ce regard presque attendrissant qui se demande probablement si il est flic, militaire ou simplement un bandit. Pavel a appris à vivre avec le risque permanent de mourir du jour au lendemain. Et la seule chose positive dans sa vie c’est que personne n’en sera triste car il n’a plus famille – ayant coupé définitivement les ponts avec elle, ni femme et enfant qui l’attendent quelque part. Il est seul, et ne semble pas en souffrir, car finalement il n’a jamais vraiment connu autre chose. Finalement, elle s’avance pour se retrouver à quelques centimètres de lui, ne détournant pas son regard malgré le malaise qu’il essaie d’instaurer. « Bonjour » Il fronce ses sourcils et regarde les fils qui pendent d’une machine à son propre corps alors que la jeune femme à côté de lui, surveille que rien a bougé. D’une voix grave, avec un accent bien mexicain, il lui demande, « pourquoi j’suis ici ? » Trop de questions se bousculent dans sa tête et il essaye de faire un tri avant de parler à voix haute. « Vous avez faim ? » Ses yeux se promènent dans la pièce pour finalement observer l’extérieur, quelque chose illumine son visage fermé et ses traits fatigués des précédentes nuits agitées. « Ne vous donner pas la peine pour moi, je ne reste pas. » Alors qu’il tente, en vain de se relever, il arrache rapidement un premier fil, puis un second. Avant de sentir sa tête tourner alors qu’il est juste assis sur son lit.
Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
Joey Matthews
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 17/11/2017
›› Love letters written : 289
›› It's crazy, I look like : Rachael Taylor
i swear we were infinite
(joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... Vide
MessageSujet: Re: (joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... (joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... EmptyLun 8 Oct - 13:28


Il était une fois une aile, et l'aile s'envola ...
Ce n'est pas un bon jour, il suffit de contempler ses traits tirés pour savoir qu'il souffre, en même temps, le contraire aurait été étonnant, une balle dans le thorax n'est pas une blessure "normale", ou en tout cas pas assez commune pour voir un tel cas tout les jours. Il semble découvrir l'endroit où il est, Joey a eu le temps d'étudier son dossier. Quatre jours qu'il est en état comateux, il n'est donc pas étonnant qu'il se sente vaseux, qu'il se pose des questions et, en bonne mèdecin qu'elle est, la blondinette tente de clarifier la situation, de lui apporter quelques réponses aux questions qu'il semble se poser. Celui-ci ne tarde d'ailleurs pas à la questionner, avec un accent peu commun, qu'elle a rarement entendu jusqu'ici d'ailleurs.

-Vous avez été blessé par balle. Nous avons réussi à l'extraire de votre thorax, ça fait quatre jours que vous êtes ici.

Il ne semble pas décider à coopérer, elle a pu le pressentir en mettant le pied dans sa chambre. Elle le voit dans ses yeux, il ne veut pas être ici, en même temps, quel être censé voudrait rester à l'hôpital ? Toutefois, il faut être lucide. Il se redresse, arrache deux fils et, la jeune femme ne panique pas, elle sait qu'il ne pourra pas aller bien loin. Les premiers vertiges se font déjà sentir et, elle le voir, immobile et assit sur son lit, l'air pâle. Posant sa main sur son épaule, elle le pousse légèrement vers l'arrière, le forçant à se rallonger.

-Vous n'irez nulle pas, vous n'êtes de toute façon pas en état de partir.

Joey raccroche les deux fils qu'il a enlevé précédemment. Elle sent qu'il ne va pas être un patient coopératif.

-Vous devez encore rester en observation quelques jours, afin que l'on s'assure que la balle n'est pas touché d'organe interne.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
Pavel Salvatore
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 30/09/2018
›› Love letters written : 235
›› It's crazy, I look like : shiloh orgasmic fernandez
i swear we were infinite
(joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... Vide
MessageSujet: Re: (joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... (joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... EmptyMar 9 Oct - 16:30

(joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... N0IX (joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... Tumblr_ni85hchf2g1rlccngo4_r1_250
 «  il était une fois une aile, et l'aile s'envola...» (joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... 3636071596 joey matthews & pavel salvatore


Pourquoi doit-il supporter cet endroit si calme, si peu accueillant. Le jeune homme ne supporte plus être allongé. En principe il se rend presque tous les jours dans sa salle de sport de combat, ou sur une plage à courir. Il ne supporte pas rester en place, et il doit toujours faire les quatre cent coups. Et là, il a l’impression d’être nauséeux, de ne plus être lui avec de l’énergie à revendre. Il cherche désespérément qu’elle le sorte de là, qu’elle l’aide bordel ! Mais elle reste plantée là, droit devant lui, et ça l’énerve. Elle le voit batailler à se relever, son regard est implacable, il a le regard froid et dur. « Vous avez été blessé par balle. Nous avons réussi à l'extraire de votre thorax, ça fait quatre jours que vous êtes ici. » Dit-elle à l’encontre du jeune homme comme si elle récitait son texte par cœur. En d’autre circonstance, il aurait cherché à la provoquer du regard, à lui faire les yeux doux, à la draguer pour la mettre dans son lit, c’était ainsi qu’il voyait les choses. Il aimait autant se faire du mal que du bien. Il n’a plus rien à perdre aujourd’hui, depuis que sa jumelle est morte sous ses yeux, il en garde encore ses images dans sa tête comme si c’était hier, comme si elle était en train de mourir devant lui et qu’il hurlait de douleur, de peur. Et pourtant à cette époque personne n’avait bougé son petit doigt pour l’aider, pas même ses deux autres frères et ses deux sœurs, encore moins ses parents qui avaient peur d’une chose : d’une autre mort dans leur famille. « Vous n'irez nulle pas, vous n'êtes de toute façon pas en état de partir. » Dit-elle en le repoussant légèrement le jeune homme n’eut aucun mal à se recoucher sur le lit. Il ne réalise pas très bien ce qui lui arrive tant il est faible, et n’a même pas la force de se battre, même contre une femme. « Vous vous demander qui je suis pour être si mal en point ? » Dit-il, un sourire sur ses lèvres malgré la douleur dont il finira par s’accommoder, alors qu’elle se tient droite à côté de lui, en lui remettant chaque fils à sa place. « C’est inutile de me les remettre, vous savez tout comme moi qu’une fois passé le pas de la porte, vos fils seront enlevés… » Murmura t’il comme pour garder sa force pour plus tard, car il est conscient que la route sera difficile. « Vous devez encore rester en observation quelques jours, afin que l'on s'assure que la balle n'est pas touché d'organe interne. » C’est bien sa veine tiens ! Il l’observe un long moment, intrigué, mais surtout dans les vapes avant de lui demander : « qu’est-ce que vous m’avez donné ? Vous m’avez drogué ? »
Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
Joey Matthews
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 17/11/2017
›› Love letters written : 289
›› It's crazy, I look like : Rachael Taylor
i swear we were infinite
(joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... Vide
MessageSujet: Re: (joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... (joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... EmptyVen 12 Oct - 9:51


Il était une fois une aile, et l'aile s'envola ...
Ila le regard froid, noir même, mais ça n'arrête pas la jeune femme. Implacable, elle lui explique alors ce qu'il s'est passé et pourquoi ils sont donc obligés de le garder en observation. Visiblement, ça ne lui convient pas, mais elle s'en fiche pas mal, la santé de ses patients passent avant tout, qu'ils soient consentants, ou non, et ce n'est pas lui qui changera sa façon de faire malgré sa mauvaise humeur palpable. Le jeune homme se rebellait, tenter de défaire les fils qui le retenait et, la jeune femme le laissa faire, sachant de toute façon que vu l'état de sa fatigue il ne pourrait pas se lever et, une fois de plus, elle ne s'était pas trompée. Aussi,elle le poussa légèrement, le forçant alors à se recoucher, et il n'eu pas d'autre choix que d'obtempérer. La jeune femme rattacha les fils de la perfusions à son bras, regardant sa fréquence cardiaque sur l'écran à côté d'elle. Tout semblait aller correctement, tant mieux. Joey tourna sa tête vers lui, posant ses yeux bleus sur lui. Alors, haussant légèrement les épaules, elle répondit alors:

-De toute façon, peu importe qui que vous soyez, un agent de sécurité, un bandit, même ou bien encore une personne lambda, vous restez un patient comme un autre.

Elle espérait lui clouer un peu le bec car il était réellement agaçant. Soupirant légèrement, la jeune femme le regarda alors:

-Monsieur Salvatore, si vous les enlevez je les remettrais. Et si vous les enlevais de nouveaux et bien je les remettrais et on pourra jouer à ce petit jeu toute la nuit si vous le souhaitez. Si vous êtes têtu, je le suis tout autant.

Elle avait été clair, de toute façon, elle avait toute la nuit devant elle étant de garde.

-Nous ne droguons pas nos patients monsieur Salvator, nous les soulageons. La morphine qui coule dans sa perfusion permet d'atténuer la douleur dut à votre blessure.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
Pavel Salvatore
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 30/09/2018
›› Love letters written : 235
›› It's crazy, I look like : shiloh orgasmic fernandez
i swear we were infinite
(joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... Vide
MessageSujet: Re: (joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... (joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... EmptyDim 14 Oct - 18:11

(joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... N0IX (joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... Tumblr_ni85hchf2g1rlccngo4_r1_250
 «  il était une fois une aile, et l'aile s'envola...» (joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... 3636071596 joey matthews & pavel salvatore


Pavel Salvatore n’est pas un homme faible, alors qu’ici il semblait amoindri, dans une si mauvaise posture. Comment pourrait-il reprendre des forces couchés toute la journée, sans manger. Il ne supportait ni cet endroit, ni cette femme qui veut lui faire croire qu’elle le connait mieux que lui. Il soupire en lui jetant un énième regard las. Elle ne comprend rien, elle ne voit justement pas qu’au contraire, elle le tue à petit feu. Dans son monde, Pavel est un homme fort et puissant. Régissant que par ses propres lois, celles d’un bandit il n’a pas pour habitude de laisser une femme guider ses pas encore moins sa vie. Elle attise en lui les flammes qui flamberont très bientôt. Elle s’exécuta un moment à lui tourner autour, à regarder que tout était à sa place, il serra ses poings, la regardant sans gêne, de travers. Clairement, il n’acceptait pas qu’elle vienne lui dicter ce qui serait bon ou pas pour lui. « De toute façon, peu importe qui que vous soyez, un agent de sécurité, un bandit, même ou bien encore une personne lambda, vous restez un patient comme un autre. » Elle semblait décider à aller jusqu’au bout, tant mieux lui aussi ! Il pose ses yeux sur elle, en une fraction de seconde son regard s’illumine. « La dernière fois qu’un homme m’a parlé sur le même ton, je n’ai pas donné cher de sa peau ! » Sa voix est implacable, il parle lentement presque avec douceur malgré l’envie de l’envoyé promener, pire encore on peut sentir là, un affront direct envers le médecin. Mais en vérité, Pavel n’a jamais eu besoin de parler ainsi par le passé, en tout cas pas envers sa famille, ayant coupé définitivement les ponts avec eux. Il a tenté d’être autre chose qu’un voyou, qu’un criminel, mais finalement il est devenu pire que son propre père qu’il déteste tant… « Monsieur Salvatore, si vous les enlevez je les remettrais. Et si vous les enlevais de nouveaux et bien je les remettrais et on pourra jouer à ce petit jeu toute la nuit si vous le souhaitez. Si vous êtes têtu, je le suis tout autant. » La jeune femme semblait bien décidé à ne pas lui donner le dernier mot. Il finit par soupirer tout en tournant son visage en direction de la fenêtre, avant qu’elle reprenne, « nous ne droguons pas nos patients monsieur Salvator, nous les soulageons. La morphine qui coule dans sa perfusion permet d'atténuer la douleur dut à votre blessure. » Le problème est là, le jeune homme qui se drogue, commençait désormais à le ressentir, et il avait besoin de sa drogue plus que tout autre chose, mais avec le docteur dans ses pattes c’est impossible. « Je n’ai pas mal ! » Dit-il en tapant de son poing, qui retomba de tout son poids sur le lit, alors qu’une grimace due à la douleur s’empare de son visage. « Vous pouvez débrancher tous ses fils m’dame ! » Il le savait, pire qu’un gosse, mais Pavel Salvatore n’est pas du genre à obéir aux ordres.
Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
Joey Matthews
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 17/11/2017
›› Love letters written : 289
›› It's crazy, I look like : Rachael Taylor
i swear we were infinite
(joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... Vide
MessageSujet: Re: (joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... (joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... EmptyLun 15 Oct - 12:58


Il était une fois une aile, et l'aile s'envola ...
Joey avait de la patience, en particulier envers ses patients, toutefois, ça ne durait qu'un temps. Elle était humaine, et, le manque de sommeil jouait incontestablement sur ses nerfs. Or, le brun en face d'elle commençait à sérieusement lui taper sur le système, ce genre d'homme, arrogant ,prétentieux, l'énervait au plus haut point. Il n'était pas supérieur, n'était pas un super héro, ni un super méchant d'ailleurs, et son état ne lui permettait pas de quémander quoique ce soit. Un sourire narquois naquit au coin de ses lèvres, aussi, répliqua t-elle:

-Vous n'êtes pas en état de me menacer monsieur Salvatore, m'enfin si ça vous fait plaisir.

Insupportable. Pourquoi s'embêtait-elle avec lui alors qu'il y'avait plusieurs mèdecins ? Aprés tout, là était la solution, le laisser à quelqu'un d'autre. Mais Joey était une tête de mule, ce serait s'avouer vaincu et elle n'était pas capable de capituler. Elle n'hésite d'ailleurs pas à le remettre en place, il était l'archétype même du stéréotype du "mâle" et nulle doute qu'elle voyait mal comment une femme pouvait s'intéresser à un macho pareil. Lui lançant un regard noir, elle soupira, était-il réellement idiot ou le faisait-il exprés ? Idiot, le mot était faible, en réalité c'était un tas de noms d'oiseaux qui lui venait à l'esprit. Joey entendit son bip résonner, sauver par le gong.

-Je vous laisse entre les mains d'une infirmière, à tout à l'heure..

La jeune femme sortit de la chambre, ne manquant pas de signifier à l'infirmière de la biper si il y'avait quoique ce soit.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
Pavel Salvatore
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 30/09/2018
›› Love letters written : 235
›› It's crazy, I look like : shiloh orgasmic fernandez
i swear we were infinite
(joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... Vide
MessageSujet: Re: (joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... (joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... EmptyMer 17 Oct - 9:51

(joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... N0IX (joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... Tumblr_ni85hchf2g1rlccngo4_r1_250
 «  il était une fois une aile, et l'aile s'envola...» (joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... 3636071596 joey matthews & pavel salvatore


Pavel Salvatore est un homme ingrat, qui ne considère pas que les docteurs puissent réellement changer sa vie. Certes, il n’est pas pratiquant, mais peut-être quelque part au fond de lui-même, est-il quand même un minimum croyant, dans la mesure qu’il a grandi depuis enfant dans une école où l’église avait toute sa place, et des parents formels sur ça : leur fils devra être croyant et pratiquant. Pavel n’en a que faire de ses soins, pour lui le point final, c’est encore au-dessus d’eux que ça se décide. Quand il pose ses yeux dans ceux de la jeune femme et qu’il voit au fond d’elle toute cette assurance mais bien plus encore, cet acharnement à le voir rester immobile, cloué à un lit, ça l’agace bien trop davantage. « Vous n'êtes pas en état de me menacer monsieur Salvatore, m'enfin si ça vous fait plaisir. » Dit-elle, tandis que les yeux de Pavel se noircissent davantage, il serre ses poings sous le drap. Il l’observe silencieux, avant qu’elle recule d’un pas et qu’elle lui ajoute, peut-être soulagée de quitter cet environnement trop pesant pour une jeune femme, « je vous laisse entre les mains d'une infirmière, à tout à l'heure.. » Elle quitte la chambre, et il se retrouve comme un con à regarder l’infirmière avec qui il échange quelques mots sans toutefois exceller dans le domaine de l’échange. Elle finit par le laisser tout seul dans sa chambre en se promettant de vite revenir le voir. Il met en route la télévision malgré l’heure tardive et s’avise désormais d’une passion pour regarder ce qui se passe sur l’écran alors qu’il arrache les fils sans aucun ménagement, avant de se relever légèrement et de rester quelques minutes dans cette position, grimaçant par moment. Il se savait plus faible mais il devait parvenir à ses fins. Finalement au bout d’un certain temps, il arrive à se tenir sur ses jambes, cette sensation est étrange, et de ses mains il touche ses jambes comme pour les sentir sous son poids. Finalement il s’aide à marcher grâce au lit, et se tient désormais devant l’armoire dont il range à la va vite ses affaires dedans les jetant plus qu’autre chose. Avant d’ouvrir la poignée de la porte il se retrouve face à face à l’infirmière qui crie, surprise de voir quelqu’un dans la pénombre. Qu’est-ce qu’elle l’agace celle-là aussi !
Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
Joey Matthews
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 17/11/2017
›› Love letters written : 289
›› It's crazy, I look like : Rachael Taylor
i swear we were infinite
(joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... Vide
MessageSujet: Re: (joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... (joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... EmptySam 20 Oct - 16:50


Il était une fois une aile, et l'aile s'envola ...
Joey est agacée, peut être parce que la fatigue commence à se faire sentir et que les évènements des derniers mois l'ont fragilisé. Elle se rappelle encore le regard de cet homme qu'elle a tant aimé, décédé dans ses bras d'un cancer qu'elle n'a pas su guérir, qu'elle n'a pas pu soulager de la douleur, un stade bien trop avancé pour qu'elle puisse y faire quoique ce soit. Détruire, il a été difficile pour elle de se relever. Pourtant elle le sait, elle doit garder patience, elle est mèdecin avant tout et son avis, ses opinions personnelles ne compte pas. Alors, elle ignore ses regards noirs et sa mâchoire crispée. Joey est appelée pour un autre patient, elle précise à l'infirmière de la biper en cas de moindre problème car elle est à peu prés sûre que la jeune femme sera confrontée à un soucis de taille avec lui.

Joey s'acharne à faire un massage cardiaque à un homme victime d'accident de la route. Certains maintiennent l'air, d'autre lance le défibrillateur, la blondinette soupire de soulagement lorsque l'oxygène se remet à circuler dans le corps du patient. Le répit est de courte durée, son bip sonne, une fois, deux fois, trois fois. C'est urgent. Joey fronce les sourcils, Salvatore a du faire des siennes et elle ne se trompe pas, décalant doucement l'infirmière qui crie alors que celui-ci se met debout, prêt à partir. La mèdecin fait signe qu'elle va s'occuper de la situation et congédie donc l'infirmière. Posant ses mains à plat sur le torse du brun, elle l’oblige à s'arrêter, il est encore faible et il lui faut de la concentration pour ne pas chanceler, sinon, elle serait à peu prêt sûre qu'il l'aurait poussé sans ménagement. Fermant la porte derrière elle, Joey envole toutes les chances du jeune homme de sortir de cet hôpital.

-Arrêtez de faire l'enfant ça suffit !
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




Dernière édition par Joey Matthews le Sam 20 Oct - 21:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
Pavel Salvatore
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 30/09/2018
›› Love letters written : 235
›› It's crazy, I look like : shiloh orgasmic fernandez
i swear we were infinite
(joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... Vide
MessageSujet: Re: (joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... (joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... EmptySam 20 Oct - 21:25

(joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... N0IX (joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... Tumblr_ni85hchf2g1rlccngo4_r1_250
 «  il était une fois une aile, et l'aile s'envola...» (joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... 3636071596 joey matthews & pavel salvatore


Pavel Salvatore n’est pas un homme facile à vivre, tout le monde le connaissant un minimum pourra le témoigner, et pourtant, il était toujours ce même enfant qu’autrefois. Il se montre souvent sous ses pires jours de manière à faire fuir les autres personnes, mais parfois il aimerait être différent. Beaucoup tenteront de lui trouver des excuses, une famille très pauvre et pour autant, ses frères et sœurs et lui-même n’ont jamais manqués de rien. Vivant dans les plus bas quartiers du Mexique, le trafic de drogue et d’arme a poussé durant toute leur enfance. Devant leurs yeux innocents, sa famille a toujours été mêlé à cette essence qui a puisé chaque énergie de la famille, allant jusqu’au naufrage. Au jour d’aujourd’hui, Pavel n’a plus aucun contact avec personne, pas même avec Diego son frère avec qui il était autrefois lié plus que les autres. Un protégé, un frère de sang mais surtout de cœur. Il l’a vu grandir comme un père voit grandir son propre fils, c’est ce qu’à toujours été indirectement Diego pour Pavel, car évidemment leur père a souvent été absent pour cause de boulot, à ce qu’on dit… « ARRÊTEZ DE FAIRE L'ENFANT ÇA SUFFIT ! » Elle était là devant lui, à le regarder d’une manière qu’il ne supportait pas, et il lui rendait la pareille de sa manière provocante, cette situation le dégoûtait et ça se lisait sur son visage. Elle lui barrait la route, en se positionnant devant la porte avant d’entamer quelques pas en avant pour compléter la distance, mais surtout le faire reculer. Ce qui inconsciemment fonctionnait à merveille, puisque le mexicain recula de quelques pas, gardant alors une distance convenable de manière à ce qu’elle ne puisse pas le toucher. Finalement elle complète la distance et pose sa paume de ses mains contre le torse du jeune homme et quand les choses le lui permettent, elle ferme derrière elle la porte. « Vous travaillez n’est-ce pas ? » Sa voix brut s’abat dans la chambre close de l’hôpital, une voix froide, dure avant qu’il reprenne en s’avançant de quelques pas, « faîtes-moi vos tests que je puisse partir… » Son regard est déterminé, immobile devant elle.
Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
Joey Matthews
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 17/11/2017
›› Love letters written : 289
›› It's crazy, I look like : Rachael Taylor
i swear we were infinite
(joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... Vide
MessageSujet: Re: (joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... (joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... EmptyDim 21 Oct - 8:54


Il était une fois une aile, et l'aile s'envola ...
La jeune femme ne pouvait trouver d'excuse à ses patients, pas avec ce qu'elle avait elle-même vécu. Vivant dans les bas fonds de L.A, elle et Bobbie avait du apprendre à se débrouiller seules trés tôt, leur même n'étant pas capable de s'occuper d'elles, trop occupée à se faire des rails de coke pour porter son attention sur ses filles. Les hommes défilaient chez elles, et, petite fille qu'elle était encore, elle du rapidement apprendre à endosser le rôle de maman pour subvenir aux besoins de sa petite soeur. Alors oui, elle aurait pu mal tourné, tout comme Bobbie d'ailleurs, mais les soeurs Matthews s'étaient accrochées à la vie de toutes leurs forces, alors, la blondinette estimait qu'il n'y avait aucune excuse à avoir, peut importe du milieu d'où l'on vient, ce sont nos propres choix qui définissent qui nous devenons et il était certains que l'homme en face d'elle n'avait pas fait les bons. Elle du hausser la voix et, alors qu'ils se défiaient du regard,la jeune femme ferma la porte derrière elle, ayant conscience qu'elle s'enfermait trés certainement avec le grand méchant loup. Fronçant les sourcils, la jeune femme répondit sèchement:

-Oui monsieur Salvatore, je ne suis pas là par pur plaisir. Je travaille et heureusement que j'aime mon métier, sinon, ça ne se serait pas passé pareil.

Des menaces ? Peut être bien. Soupirant, elle se demande si il est bête où s'il le fait exprés ? Si c'était aussi simple, elle ne se serait pas embêtée à le garder dans cette chambre d'hôpital.

-C'est le docteur Andrews, qui vous a opéré. De ce fait, c'est à lui de poser un diagnostique sur votre état. Il sera là demain, il vous fera toute la batterie de tests nécéssaires.

Le tirant doucement par le bras, elle le força à se recoucher, le couvrant comme un enfant.

-Profitez en pour dormir sinon la nuit va vous paraître trés longue.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
Pavel Salvatore
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 30/09/2018
›› Love letters written : 235
›› It's crazy, I look like : shiloh orgasmic fernandez
i swear we were infinite
(joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... Vide
MessageSujet: Re: (joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... (joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... EmptyDim 16 Déc - 18:52

(joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... N0IX (joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... Tumblr_ni85hchf2g1rlccngo4_r1_250
 «  il était une fois une aile, et l'aile s'envola...» (joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... 3636071596 joey matthews & pavel salvatore


Oh diable, il n’en avait que faire de cette situation, il voulait qu’une seule chose qu’elle le tire de cet endroit, qu’elle lui offre un meilleur avenir pour le reste de la nuit. Il ne voulait pas de cette chambre qui puait le renfermé, le malade et tous ses trucs, il avait besoin qu’elle le comprenne d’une manière comme d’une autre. Cette rencontre est loin de se passer correctement, très loin même où il montre un visage de lui qui ne lui appartient pas forcément. Et quand il l’a vu s’agiter dans sa chambre, il ne pouvait s’empêcher de sourire comme un idiot, il avait gagné ! Elle ne repartira pas sans lui de cette chambre, il lui interdisait. Elle referma doucement la porte derrière elle, Pavel fixa cette dernière avant de s’approcher du docteur, la fixant de son regard hautain, noir non sans avoir ce sourire sur ses lèvres. La douleur avait laissé place à de la fierté, de l’ego, néanmoins il en faudrait plus pour la déstabiliser car elle lui répondit d’un ton sec et fermé, « oui monsieur Salvatore, je ne suis pas là par pur plaisir. Je travaille et heureusement que j'aime mon métier, sinon, ça ne se serait pas passé pareil. » Au fur et à mesure de son discours, un large sourire narquois, moqueur se pointe sur son visage à qui on donnerait le bon dieu sans confession. Il lui demande alors d’une voix mielleuse, « vous m’auriez fait quoi ? » Clairement Pavel jouait d’elle, la dévisageait. Sans scrupule, il la provoque avant qu’elle s’avance à nouveau vers lui est-elle inconsciente ? Non juste elle ne sait pas à qui elle a affaire… « C'est le docteur Andrews, qui vous a opéré. De ce fait, c'est à lui de poser un diagnostique sur votre état. Il sera là demain, il vous fera toute la batterie de tests nécessaires. » Elle finit par le tirer jusque dans le lit, Pavel se laisse faire, avant qu’elle ne lui ajoute, « profitez-en pour dormir sinon la nuit va vous paraître trés longue. » Remettant le drap sur lui, elle pensait peut-être pouvoir repartir ni vu ni connu mais bien loin d’imaginer cela, Pavel Salvatore ne saurait vraiment s’appeler ainsi si il n’obtient aucune satisfaction. Alors qu’elle s’apprêtait à faire demi-tour, le mexicain attrapa son bras pour la tirer contre lui, elle tomba sans rien pouvoir faire face à lui. Dans la chute, il attrapa le visage du docteur et y posa ses lèvres sur les siennes avant d’ajouter d’un air timidement gêné. « J’avais beaucoup mal docteur… » Clairement il se jouait d’elle, et d’ailleurs on pouvait lire sur son visage une fierté bien placée !
Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
Joey Matthews
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 17/11/2017
›› Love letters written : 289
›› It's crazy, I look like : Rachael Taylor
i swear we were infinite
(joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... Vide
MessageSujet: Re: (joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... (joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... EmptyLun 17 Déc - 9:23


Il était une fois une aile, et l'aile s'envola ...
Joey fronce les sourcils, elle en a eu des patients difficiles, mais celui-ci est encore un cas à part. Les hopitaux ne sont pas un bon moment, pour personne, ça sent l'éther, c'est blanc, froid, et ça n'aide pas toujours le patient à guérir. La jeune femme referme la porte derrière elle alors que Pavel se tient debout, droit devant elle, mais elle n'a pas peur malgré son air imposant et sa grande taille à côté d'elle. La jeune femme lui explique que c'est son travail avant tout, qu'elle n'est pas là pour le plaisir, juste comme ça, il est mal en point, peut importe ce qu'elle en dise, peut importe l'air fier qu'il arbore. Elle est sérieuse, furieuse aussi, et le sourire moqueur qu'il arbore à son égard n'arrange rien à la situation. Elle appuie de son doigt sur son torse, arquant un sourcil, avant de répondre fermement:

-Je vous aurais botté les fesses.

C'est dit, c'est sortit, elle l'incite à aller se recoucher. Elle le tire jusqu'au lit, le recouvre de la couette, il faut qu'il dorme, qu'il se repose, plus vite il récupérera, mieux ce sera. Joey pensait en avoir finit avec lui mais il ne l'entend pas ainsi, aussi, il lui attrape le poignet et vient lui voler un baiser. La jeune femme ouvre grand les yeux, elle est courroucée de son comportement puéril.

-Vous êtes impossible ! Ne refaites plus jamais ça.

Elle est en colère, tente de dégager son poignet de sa main, mais ce serait mentir de dire que ça ne l'a pas un peu agité, un peu remué.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
Pavel Salvatore
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 30/09/2018
›› Love letters written : 235
›› It's crazy, I look like : shiloh orgasmic fernandez
i swear we were infinite
(joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... Vide
MessageSujet: Re: (joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... (joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... EmptyMer 16 Jan - 10:27

(joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... N0IX (joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... Tumblr_ni85hchf2g1rlccngo4_r1_250
 «  il était une fois une aile, et l'aile s'envola...» (joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... 3636071596 joey matthews & pavel salvatore


Pavel Salvatore n’est pas réputé pour être un homme qu’on capture facilement. Il n’est pas docile, il est même l’exact opposé mais sait faire les yeux de biches pour attirer l’attention. C’est d’ailleurs ce qu’il recherche auprès de la jeune femme qui ne s’attendait certainement pas à avoir un patient aussi chiant, aussi méprisable. C’est ce qu’il arrive à lire en elle quand il pose son regard sombre dans celui de Joey. Et pourtant Pavel adore qu’on lui résiste, quand on le repousse. Ca le motive, ça lui met une pression oubliée. Couché sur le lit, elle se contente de paraître satisfaite de son boulot mais si elle pensait être pénarde, inutile qu’elle s’en vante. D’ailleurs, le doigt de la jeune femme vient se caler contre son torse dont elle donne un ou deux à-coups, fière d’elle. « Je vous aurais botté les fesses » Pavel Salvatore ne cesse de la regarder, il ne quitte plus son regard et un fin sourire apparaît sur son visage. Il avoue non sans aucune difficulté en haussant les épaules comme si ça lui était égal finalement, « ça me dérangerais pas… » Il est grotesque, fier de lui, c’est en tout cas ce qui se fît entendre de cette voix mielleuse. Et si elle croyait avoir gagné la manche, c’est peine perdue, parce qu’il profita de la moindre occasion, de la moindre faille pour coller ses lèvres contre les siennes. C’était une pulsion, une soudaine envie et personne ne lui résiste ! « Vous êtes impossible ! Ne refaites plus jamais ça. » Elle semble l’avoir mal prit, elle se relève et le menace directement. Ce qui ne semble pas effrayer le mexicain qui soutient son regard comme un adolescent en rébellion ! « Ne me dîtes pas que ça ne vous a pas plu, j’vous croirais pas ! » Avoue t’il en tournant son visage vers la fenêtre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

all these memories seem so old


just the way you are
i swear we were infinite
(joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... Vide
MessageSujet: Re: (joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... (joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola... Empty

Revenir en haut Aller en bas

(joey) il était une fois une aile, et l'aile s'envola...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Downtown L.A :: Ronald Reagan medical center
-