Partagez|

La patience n'est pas propre à tous - feat Tessa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ friends with benefits
avatar
friends with benefits

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 01/12/2017
›› Love letters written : 194
›› It's crazy, I look like : Chris Hemsworth
MessageSujet: La patience n'est pas propre à tous - feat Tessa Mar 24 Juil - 15:05



La patience n'est pas propre à tous - feat Tessa

Excepteur sint occaecat cupidatat non proident
Voilà plusieurs semaines que j'étais sortis de l’hôpital suite à ma blessure par balle. J'avais des soins quotidiens, une infirmière venait tous les jours pour changer mon pansement et la cicatrisation avancé doucement. Beaucoup trop doucement à mon gout.. Je n'avais pas le droit de reprendre le boulot pour le moment et je n'avais pas non plus le droit de trop en demander à ma jambe. C'était plus facile à dire qu'à faire ! Malgré la douleur je marchais tous les jours, je me disais que ça m'aiderais à guérir ce n'est pas très malin c'est vrai. Je suis tout simplement incapable de rester tout seul chez moi à rien faire, je devenais dingue. Avalant deux calmants je n'en fis qu'à ma tête, me sentant mieux évidemment j'enfilais un short et pris la direction du parc pour courir un peu.

Au début ça allait, cela me fit d'ailleurs beaucoup de bien au moral, mais rapidement la douleur prit le pas sur les calmants et je dus m'asseoir sur la pelouse. J'étais tout bonnement incapable de me relever, faire un seul pas me donner l'impression de ma reprendre une balle. Je l'avais bien mérité encore une fois. Je n'allais pas avoir le choix que demander de l'aide ce qui me faisait mal à l'ego, mais qui prévoyait aussi une séance de remontrance dont je me serais bien passé. Peu importe qui j'allais appelé de toute façon j'allais m'en prendre plein la tête. Je décidais donc d'accepter mon sort et d'attendre un peu que ça passe. Deux bonnes heures plus tard je parvins enfin à me lever et à me traîner jusqu'à chez moi ou je me laissais tomber dans le canapé comme un gros sac. Mon regard se posa sur les béquilles que j'avais posé dans un coin et qui n'avait pas bougé depuis et je grognais. J'étais en proie à la déprime et j'avais besoin de retrouver le sourire. Rien de tel pour ça que sa petite amie non ? J'avais encore du mal à croire que Tess et moi nous nous lancions dans une nouvelle histoire, j'en étais ravi cela dit. Je lui envoyais un message espérant qu'elle aurait un peu de temps pour moi ce soir. " J'ai envie de te voir, tu me manques. " Je devais me changé pour ne pas éveiller les soupçons, après une bonne douche j'enflais un panta court souple pour que ça ne serre pas mon pansement. Si elle pouvait ne pas savoir que je forçais sur ma jambe cela m'arrangerait même si depuis le parc c'était très difficile pour moi de marcher correctement.           

acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
❉ you belong with me
avatar
you belong with me

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 16/10/2017
›› Love letters written : 579
›› It's crazy, I look like : Kate Mara
MessageSujet: Re: La patience n'est pas propre à tous - feat Tessa Ven 27 Juil - 20:08


La vie avait étrangement repris son cours normal. Comme si de rien, comme si la prise d'otages n'avait jamais eu lieu, doucement les gens avaient arrêté d'en parler et c'était presque devenu un sujet tabou, la presse avait cessé de faire des articles, de lancer des rumeurs, tous sauf nous, sauf moi. J'avais besoin de comprendre, de savoir qui était ces personnes et surtout pourquoi ils avaient fait ça, quel avait été leur but et surtout, qu'est-ce qu'ils avaient gagné à blesser des gens, au final, ça n'avait rien donné de bon, alors, il était vrai que depuis que Casey avait fait son petit séjour à l’hôpital je n'avais pas beaucoup quitté mon bureau, cherchant le moindre indice, la moindre petite chose qui pourrait m'aider à comprendre. Et c'était comme ça depuis plusieurs semaines maintenant, j'avais l'impression de tourner en rond, de ne rien trouver, de ne tout simplement pas réussir à faire mon travail comme il faut, sans doute parce que ça me touchait bien plus que ça ne le devrait. Assise derrière mon bureau je soupirais avant de jeter mon stylo et d'attraper ma tasse de café. Je regardais encore mes notes, pour la, non en fait je ne comptais même plus, ça faisait une centaine de fois que je lisais les mêmes mots, les mêmes notes stupides qui ne m'aidaient clairement pas. Finalement j'étais peut-être nulle à ce jeu là, je devrais laisser les autres le faire pour moi. J'en étais à mon cinquième ou sixièmes cafés, je ne comptais plus réellement, mais il n'y avais plus que ça qui me tenait debout. J'avais besoin de quelque chose pour me sortir de ce bourbier dans lequel je m'étais fourrée, et comme si quelqu'un m'avait entendu, mon téléphone vibra, m'indiquant qu'un message venait juste d'arriver. J'attrapais le dit téléphone et lisais le message. Un sourire étira mes lèvres, je devais sans doute ressembler à une adolescente découvrant l'amour pour la première fois, ridicule, mais tellement agréable. Et puis en même temps j'étais juste heureuse, alors autant le montrer, non ?! Je répondais au message du beau blond en lui disant que j'arrivais et posais mon téléphone avant de ranger toutes mes affaires. Il fallait que je lâche un peu le boulot et quoi de mieux que de passer une soirée avec mon beau blond. Une fois prête, je partais du boulot et passais chez le petit traiteur japonais à deux rues entre mon bureau et l'appartement de Casey. Je prenais un mélange de tout, ne sachant pas réellement ce qu'il voudrait manger, mais je savais que de toute façon il trouverait son bonheur. Une fois devant la porte de l'appartement de Casey je frappais une fois contre la lourde porte avant d'entrer, comme si j'étais chez moi, mais en même temps je me voyais mal attendre devant la porte que Casey vienne m'ouvrir, je ne voulais pas qu'il se fatigue pour moi, ça n'en valait pas franchement la peine. J'entrais tranquillement, posant mes affaires près de l'entrée, et déposant le sac avec notre repas du soir sur le plan de travail de la cuisine, avant d'approcher près de cet homme qui avait le don de faire battre mon coeur comme personne. « Salut toi. » Je me penchais pour l'embrasser avant de me poser à ses côtés, ce soir nous allions juste profiter l'un de l'autre, passer un peu de temps ensemble, nous avions autant besoin l'un que l'autre, je pouvais le voir dans ses yeux. « Comment tu te sens ? La vraie version Casey, pas celle que tu répètes à tout le monde juste pour que personne ne pose de questions » Soufflais-je doucement, je savais que c'était une question stupide, mais j'avais comme l'intuition qu'il allait me dire que tout allait bien et qu'il se sentait bien, même si ce n'était pas forcement le cas.
Revenir en haut Aller en bas
❉ friends with benefits
avatar
friends with benefits

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 01/12/2017
›› Love letters written : 194
›› It's crazy, I look like : Chris Hemsworth
MessageSujet: Re: La patience n'est pas propre à tous - feat Tessa Ven 27 Juil - 22:48



La patience n'est pas propre à tous - feat Tessa

Excepteur sint occaecat cupidatat non proident
Vous avez déjà vu un lion en cage ? Allant et venant d'un bout à l'autre de sa cage en grognant sans qu'il puisse y faire quoi que ce soit ? C'était mon état d’esprit depuis ma sortie d’hôpital. L'impression d'être enfermé, enchaîné et surtout dépendant des autres. Une chose que je ne supporte pas. Je sais très bien que j'en demande trop, personne ne guérit instantanément surtout pas d'une blessure aussi profonde. Le médecin m'avait dit que cela pouvait prendre plusieurs mois et j'espérais bien que cela ne soit pas le cas. Cette prise d'otage m'avait beaucoup affectée au final que ce soit physiquement et mentalement. On avait beau être à Los Angeles on était pas à l'abri des balles, je ne m'étais jamais autant approché de la mort. De plus plusieurs individu dont celui qui m'avait tiré dessus était en fuite et je ne l'acceptais pas. Ils pouvaient faire d'autres victimes, c'était de mon devoir d'y mettre in terme. Pourtant dans mon état je ne pouvais pas faire grand chose. Ma jambe me tira tout à coup, il faut dire que je ne l'avais pas épargné aujourd'hui et j'en payé le prix à présent.

Je soupirais, las d'être coincé sur ce fichu canapé d'un ennui mortel. J’envoyais un message de détresse à Tessa espérant qu'elle vienne à mon secours sinon j'allais littéralement mourir d'ennui. Rapidement elle me répondit qu'elle arrivait et cela me remonta le moral un peu. Elle avait été témoin des progrès que j'avais fait depuis des semaines, je pouvais marché à peu près normalement du coup je pouvais marché à peu près normalement. Là c'était une autre histoire je ne savais pas si je serais capable ne serais-ce que de me lever. Comment j'allais lui expliqué ? J'allais essayé de ne pas bouger et de faire comme ci tout aller bien comme toujours.. Elle ne tarda pas à arriver et je l'accueillis avec le sourire. « Salut toi. »  J'étais heureux de la voir. " Regardez qui voilà. " Je souris à nouveau avant de prolonger son baiser tendrement. Elle avait un pouvoir tellement apaisant sur moi. En quelques secondes je sentis une bonne partie de mon stress s'évaporer. « Comment tu te sens ? La vraie version Casey, pas celle que tu répètes à tout le monde juste pour que personne ne pose de questions »   Je ne pouvais que faire bonne figure même si je savais que cela ne tiendrait pas longtemps face à Tessa. " Mais je vais très bien je t'assure, bientôt je galoperais tel un cheval sauvage ! " Avouer que j'étais faible ? Incapable de bouger ? Vulnérable ? J'en suis incapable. Voyant bien qu'elle ne me croyait pas je me levais et marchais jusqu'à la cuisine comme ci tout était normal. Une fois hors de vue je me retins au plan de travail étouffant un grognement de douleur. Bordel qu'est-ce que j'avais mal ! " Qu'est-ce que tu veux boire ? " Faire bonne figure c'était important pour moi. Me pensant seul dans la cuisine je me posais sur ma bonne jambe appuyé les deux mains sur le plan de travail la tête baissée. J'étais en souffrance et la colère montait petit à petit. Qu'est ce que j'allais devenir ? Et si j'avais des séquelles ? Si je ne retrouvais pas mes capacités à 100% ? Tant d'incertitude qui me faisait perdre mes moyens.       

acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
❉ you belong with me
avatar
you belong with me

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 16/10/2017
›› Love letters written : 579
›› It's crazy, I look like : Kate Mara
MessageSujet: Re: La patience n'est pas propre à tous - feat Tessa Dim 29 Juil - 11:43


Mon regard le suivit jusque dans la cuisine, il semblait marcher normalement, du moins en apparence oui, c'était ce que dirait n'importe qui, quelqu'un qui ne le connaissait pas ne verrait pas le problème, mais je n'étais pas "quelqu'un". Je ne pus m'empêcher de froncer les sourcils avant de le suivre jusqu'à l'entrée de la petite pièce, je n'entrais pas, je préférais rester en retrait sans faire de bruit, j'attendais juste qu'il lâche la pression et ça ne tarda pas, il était dos à moi, du coup je ne pouvais pas voir la douleur sur son visage, mais ses mains ne mentaient pas, ses jointures étaient devenue blanches à force de serrer le plan de travail. Je je ne savais plus quoi faire pour lui. Doucement je secouais la tête, dépitée, perdue. J'aurais juste voulu qu'il s'ouvre un peu à moi. Je soupirais d'un air las et fatigué, je n'allais pas rester là éternellement, du coup, je m'approchais et passais le pas de la porte et franchement je n'avais clairement pas envie de me prendre la tête avec Casey, j'étais venue pour passer une bonne soirée, un moment de détente à manger des bonnes choses et parler tranquillement. Voilà ce que je voulais à la base, mais de toute évidence, la soirée allait se passer autrement. Je posais mes poings sur mes hanches avant de secouer la tête. « Du coup, ça va se passer comment, on se prend la tête tout de suite parce que tu continu à me mentir ou on part sur le principe que tu vas me dire la vérité. » Je n'étais pas stupide, je le connaissais, sans doute un peu trop bien et c'était une force, surtout en ce moment, là tout de suite alors qu'il tentait de faire l'homme fort face à moi, mais qui se retrouvait à être en train de souffrir caché aux yeux de tous. Je m'approchais doucement et venais poser une de mes mains sur son omoplate. « Parle moi Casey, ne me laisse pas dans le silence et l’indifférence. » J'étais triste, réellement triste de ne pas pouvoir l'aider, lui apporter plus. Je ne pourrais jamais accepter qu'il m'écarte de sa vie, qu'il fasse comme si je n'étais qu'une inconnue, une de ces personnes à qui l'on pouvait répondre "ça va" lorsque la question n'attendait pas de vraie réponse. Je n'étais pas ce genre de personne et il devrait le savoir, ça me vexait un peu qu'il puisse me reléguer à ce rôle ça. Je venais caler mes fesses contre le plan de travail pour que son regard croise enfin le mien. « Apprends à demander de l'aide Casey. Tu n'es pas tout seul, tu as une famille, des frères, des amis, tu m'as moi et personne ne va t'abandonner, alors apprends à demander de l'aide. » Je savais que ce n'était pas dans ses habitudes et que clairement il ne le ferait sans doute pas, mais je voulais juste qu'il sache que j'étais là, qu'il pouvait compter sur moi, s'appuyer sur moi, pour une fois dans sa vie il fallait qu'il apprenne à simplement se reposer un peu sur les autres. « Va dans le canapé, je m'occupe des boissons. » Il devait se reposer, prendre vraiment soin de lui sinon, jamais il ne réussirait à se remettre et il continuerait à souffrir pour rien, mais non il ne pouvait pas écouter les docteurs, il ne pouvait pas pour une fois dans sa vie faire ce qu'on lui dictait. Juste une fichue fois. Je soupirais avant de sortir des verres et de prendre un plat pour pouvoir y déposer le repas que j'avais apporté. J'attendais qu'il soit réellement posé dans le canapé pour venir tout déposer sur la table basse. Je lui laissais le choix du film et sortais mon téléphone pour le poser à mes côtés, juste au cas où. C'était un réflexe que je devrais sûrement commencer à perdre, mais j'en avais besoin, ça me rassurait et me gardais connecté avec le monde extérieur, parce que lorsque je me retrouvais avec Casey j'avais vite fait de perdre pied et d'oublier le monde autour de nous.


Revenir en haut Aller en bas
❉ friends with benefits
avatar
friends with benefits

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 01/12/2017
›› Love letters written : 194
›› It's crazy, I look like : Chris Hemsworth
MessageSujet: Re: La patience n'est pas propre à tous - feat Tessa Dim 29 Juil - 21:36



La patience n'est pas propre à tous - feat Tessa

Excepteur sint occaecat cupidatat non proident
Je ne savais pas pourquoi je ne parvenais pas à demander l'aide des autres. Trop de fierté ? D'égo ? Je suis généralement celui sur lequel on se repose. Sur le terrain je suis celui qui doit faire bonne figure même dans les pire moment pour que l'équipe garde espoir et se batte. Ce n'était pas naturel pour moi, je ne le faisais qu'en tout dernier recours. Quand vraiment je n'ai plus le choix. Même avec Tessa je ne parvenais pas à m'avouer vaincu, incapable de surmonter cette situation qui me ronger de l'intérieur et j'étais bien con de croire qu'elle n'y verrait que du feu ! Une fois arrivé dans la cuisine je me posais contre le plan de travail, j'allais devoir reprendre des calmants j'étais à la limite du supportable.  Je ne fus qu'à moitié surpris d'entendre la voix de Tessa derrière moi, imprévisible comme toujours. « Du coup, ça va se passer comment, on se prend la tête tout de suite parce que tu continu à me mentir ou on part sur le principe que tu vas me dire la vérité. » Elle pouvait m'engueuler si ça lui faisait du bien, de toute façon je ne pouvais pas être au plus mal. Je gardais la tête baissée, que répondre à ça ? « Parle moi Casey, ne me laisse pas dans le silence et l’indifférence. » Je sentis sa main sur mon omoplate. J'essayais de ne pas craquer, mais c'était trop dur. Je me mordis la lèvre tandis que quelques larmes perlaient sur son visage. Je lui répondis la voix légèrement tremblante.  " Tess je n'ai pas envie que tu me vois comme ça.. " Surtout pas elle. C'était mon devoir de la protéger.

Je pris une grande inspiration. Elle se posta à côté de moi, je posais mon regard dans le sien. C'était la première fois que je me montrais aussi vulnérable.  « Apprends à demander de l'aide Casey. Tu n'es pas tout seul, tu as une famille, des frères, des amis, tu m'as moi et personne ne va t'abandonner, alors apprends à demander de l'aide. » Je n'avais pas peur de l'abandon, j'avais peur d'avouer ma vulnérabilité parce que cela voulait dire que je n'étais pas infaillible. Je suis de nature comme ça et j'allais devoir faire des efforts sur ce point. " Je le sais.. Simplement c'est plus facile à dire qu'à faire. " Je me tournais moi aussi dos au plan de travail essuyant rapidement mes joues. J'avais besoin de relâcher la pression. « Va dans le canapé, je m'occupe des boissons. » J’acquiesçais d'un signe de tête, elle avait raison je devais laissé les autres me donner un coup de main et il y aura moins de risque que tout se retrouve par terre. Je retournais au salon cette fois ci on ne posa quasiment pas ma jambe au sol. Je repris place sur le canapé en silence. J'avalais tout de suite deux calmants, j'en avais grandement besoin. Tessa nous amena les boissons ainsi que le repas, je dois dire que je n'avais pas faim chose qui est rare chez moi. Je dus également choisir un film et opté pour un film policier à suspens. Je n'avais de toute façon pas la tête à ça. Je restais un moment silencieux essayant de trouver par où commencer. " Je ne dors plus Tessa.. " J'avais déjà un sommeil léger à cause de mes missions dans le monde, mais c'état encore pire depuis la prise d'otage. Je passais mes mains dans mes cheveux rapidement.  " Il n'y a aucun progrès. Aucune avancée.. Cela fait plusieurs semaines que j'ai été opéré et je ne marche toujours pas ou alors très peu. " J'étais tellement frustré de ça.. Je ne pouvais pas attendre des mois que cela guérisse, j'attendais un miracle en vain.  " Ca m'angoisse.. Et si je ne guérissais jamais ? Si je récupérais pas à 100% mes capacités physiques ?  Qu'est-ce que tu feras d'un handicapé ? .. Je refuse d'être un poids mort pour qui que ce soit. " Je me posais tellement de questions, tellement d'incertitudes.. Je m'ouvrais à elle comme elle me l'avait demandé, je lui devais bien ça.           

acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
❉ you belong with me
avatar
you belong with me

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 16/10/2017
›› Love letters written : 579
›› It's crazy, I look like : Kate Mara
MessageSujet: Re: La patience n'est pas propre à tous - feat Tessa Mer 1 Aoû - 22:28



Nous étions assis dans le canapé et j'attendais, j'attendais qu'il parle, je savais qu'il allait le faire, je savais que ça viendrait parce qu'il en avait besoin, il fallait qu'il commence à parler, il avait besoin de quelqu'un pour se sortir de tout ça. Et j'étais là pour ça, sinon, je n'avais aucun intérêt à être près de lui, à venir le voir déprimer et rester assise sur un canapé jusqu'à ce que je sois trop fatigué pour rentrer. Ce n'était pas le genre de relation que je voulais et encore moins avec Casey. Il mit un certain temps avant de me parler, le film en était à sa moitié et je pensais que ça n'arriverait jamais, seulement il venait de me surprendre. Je tournais mon regard dans sa direction avec de soupirer, bien évidemment qu'il ne dormait plus, comment lui en vouloir d'une telle révélation. « Tu prends tes médicaments ? » Je savais que ce n'était pas une chose qu'il appréciait, mais il n'avait pas le choix, il fallait qu'ils les prennent, il en avait besoin, il fallait qu'il réussisse à dormir sinon, il ne tiendrait pas et nous aurions le droit à deux options, une dépression ou un pétage de câble. Bizarrement je ne voulais ni l'une, ni l'autre. Je n'allais clairement pas lui dire, mais j'avais un peu peur de l'avenir, peur de ce qui pourrait se passer s'il n'arrivait pas à s'en sortir. Peut-être qu'il avait besoin de voir quelqu'un de parler à quelqu'un d'autre que moi ou ses frères. Il devrait peut-être prendre rendez-vous avec un psychologue. Il y avait une accumulation de beaucoup de choses qui faisait qu'il se retrouvait dans cet état aujourd'hui, j'étais absolument sure que son passé de soldat n'aidait franchement pas. Je voyais bien qu'il était frustré, qu'il n'en pouvait plus et surtout qu'il était au bord de la crise de nerfs et je pouvais le comprendre, mais Casey avait aussi le problème d'être trop impatient, rien n'allait jamais assez vite à ses yeux et là le fait d'être dépendant des autres ne l'aidait pas à garder le moral. « Tu fais tes séances de kiné ? Tu veux que je t'y emmène ? » S'il n'arrivait pas à marcher, je ne voyais pas vraiment comment il pouvait faire pour y aller, c'était stupide, mais s'il n'y avait que ça, je pouvais me libérer aux heures de ses rendez-vous pour l'accompagner, je n'allais pas le laisser tomber, il avait besoin d'aider et j'étais là pour ça, alors autant prendre mon rôle très à coeur. Je fronçais doucement les sourcils, une colère sourde commençait doucement à monter, je ne comprenais pas qu'il puisse penser comme ça, être un poids mort, c'était juste ridicule. « Casey ne dit pas de bêtises s'il te plaît. » Je me tournais complètement dans sa direction et posais ma main sur la sienne, il avait besoin d'être rassuré, bien, c'était exactement ce que j'allais faire. « Tu vas récupérer, ça ne va pas se faire en une semaine, ça ne va pas être facile, mais tu vas récupérer et si tu ne récupères pas totalement ? Et bien, on fera avec. » Je n'allais clairement pas le laisser tomber, je serais là, qu'il aille bien ou non, nous avions trop vécu ensemble, nous avions vu trop de chose, pour se laisser abattre par une blessure. « Tu penses que je serais capable de t'abandonner parce que tu aurais des problèmes pour marcher, non, je ne ferais jamais une telle chose. » Je n'étais clairement pas ce genre de personne, du moins je n'en avais pas l'impression. « Et ne pense même pas à me demander de partir, parce que je ne le ferais pas non plus. » Je connaissais assez Casey, je savais qu'il serait capable de me quitter "pour mon bien", s'il voyait que sa jambe ne se remettait pas, il pourrait le faire pour ne pas être un poids, mais je m'en fichais, je n'allais pas l'abandonner qu'importe ce qu'il pouvait me dire, alors il était tant qu'il commence à se rentrer ça dans le crâne, j'étais là et je n'avais pas l'intention de partir.
Revenir en haut Aller en bas
❉ friends with benefits
avatar
friends with benefits

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 01/12/2017
›› Love letters written : 194
›› It's crazy, I look like : Chris Hemsworth
MessageSujet: Re: La patience n'est pas propre à tous - feat Tessa Mar 14 Aoû - 9:15



La patience n'est pas propre à tous - feat Tessa

Excepteur sint occaecat cupidatat non proident
A dire vrai je n'avais absolument rien suivit du film. Mon regard était perdu certes sur l'écran, mais mes pensées étaient bien ailleurs. J'essayais de me convaincre moi même de me confier à Tessa et c'était encore plus dur que ce que je pensais. J'avais confiance en elle, une confiance aveugle l'a n'était pas le problème, c'était surtout d'avouer avoir un problème et ne pas être capable de le résoudre seul. La situation me rongeait de l'intérieur, j'avais besoin d'en parler sinon cela allait me consumer. Je lui avouais dans un premier temps être totalement insomniaque, le fait de penser à 1000 choses n'aide pas et je n'avais déjà plus un sommeil profond depuis la guerre. « Tu prends tes médicaments ? » De mon point de vue, les médicaments ne servent qu'à masquer la douleur en vous choutant. Mais au vue de la douleur que je ressens régulièrement je suis bien content de les prendre. " Oui je les prends, je n'ai pas l'impression qu'ils font beaucoup d'effets. " Sur le coup cela m'endormait oui, mais en à peine une heure j'étais déjà réveillé embrouiller par mes pensées. Je ne voulais pas en parler au médecins sinon il me donnerait encore quelque chose de plus fort et je ne tiens pas à devenir un zombie. Je prend déjà sur moi pour prendre ceux qu'il m'a déjà prescris. Je lui expliquais que depuis plusieurs semaines je ne sentais aucune amélioration, je ne pouvais toujours pas marcher et ça me rendait littéralement dingue. « Tu fais tes séances de kiné ? Tu veux que je t'y emmène ? » Encore une fois je les faisais, mais je mm'y ennuyais complètement, on faisait toujours les mêmes petits exercice qui de mon point de vue ne servait à rien du tout. Le seul truc qui me soulagé c'est quand il me massait la jambe après la séance, il n'y a que là que ma jambe me fout un peu la paix. " Oui Tessa j'y vais et je trouve ça ennuyeux. On fait toujours la même chose, il ne me fait même pas marcher et en sortant je ne vois aucune amélioration. Alors soit il est très nul comme Kiné soit ce n'est pas lui le problème. " Le problème c'était peut-être moi.

Je craignais réellement le fait de ne pas retrouver toutes mes capacités. Je ne supporterais pas de rester autant inactif. « Casey ne dit pas de bêtises s'il te plaît. » Comme je venais de lui dire je ne voulais être un poids mort pour personne. Je ne voulais pas devenir celui qu'on traîne parce qu'on a pas le choix. Mon regard se posa quelques secondes sur sa main qui venait de rejoindre la mienne. J'avais besoin d'elle. « Tu vas récupérer, ça ne va pas se faire en une semaine, ça ne va pas être facile, mais tu vas récupérer et si tu ne récupères pas totalement ? Et bien, on fera avec. » Je ne pouvais pas accepté ce genre de possibilité, je devais me remettre il n'y avait aucune autre alternative possible. « Tu penses que je serais capable de t'abandonner parce que tu aurais des problèmes pour marcher, non, je ne ferais jamais une telle chose. » Je plongeais mon regard dans le sien. C'est peut-être ça au fond que je craignais le plus. La perdre elle. Mais aussi ironique que cela puisse paraître, j'étais capable de me sacrifié pour qu'elle n'ait pas à subir ça. " Je n'ai pas dis que tu en serais capable Tessa, j'essai de savoir ce qui serait le mieux pour toi.. " Elle disait ça aujourd’hui, mais dans quelques années quand elle s’ennuiera avec moi son discours changera peut-être. Est-ce que je devais la protéger en l'éloignant de moi ? « Et ne pense même pas à me demander de partir, parce que je ne le ferais pas non plus. » Elle lisait dans mes pensées. Non ce n'était pas envisageable je n'arriverais de toute manière pas à la repousser. J'entrelaçais mes doigts avec les siens doucement. Je m'approchais posant ma tête sur son épaule. " Qu'est-ce que je dois faire ? " Un câlin voilà de quoi j'avais besoin là tout de suite.         

acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
❉ you belong with me
avatar
you belong with me

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 16/10/2017
›› Love letters written : 579
›› It's crazy, I look like : Kate Mara
MessageSujet: Re: La patience n'est pas propre à tous - feat Tessa Lun 27 Aoû - 19:54


Le film ne nous passionnait clairement pas, nous n'arrivions pas à nous concentrer, chacun perdu dans nos pensées. Je voyais bien que Casey était ailleurs, perdu dans ses pensées, ses idées qui n'étaient sans doute pas très colorées, je lui jetais quelques coups d'oeil de temps à autre pour être sûr qu'il était toujours avec moi, mais j'avais l'impression de l'avoir perdu en route. Je fermais doucement les yeux, j'aurais aimé l'aider, faire en sorte qu'il ne soit plus aussi renfermé, mais en même temps il était comme ça, c'était dans son caractère, je ne pouvais pas lui en vouloir. J'étais juste un peu déçue qu'il ne pense pas à s'ouvrir aux autres, aux personnes qui pourraient réellement l'aider. Après je supposais aussi que la patience n'étant pas l'une de ses plus grandes qualités ça n'aidait clairement pas en ce moment. Je soufflais doucement, j'avais juste l'impression que tout ça me dépassait et en même temps je voulais l'aider, faire en sorte qu'il arrête de broyer du noir et qu'il puisse enfin sortir la tête de l'eau. « Demande quelque chose de plus fort ? Un truc à base de morphine ? » Peut-être qu'il prenait ce traitement depuis trop longtemps et que maintenant, il ne faisait tout simplement plus effet. Je ne savais pas tellement comment tout ça fonctionnait, je n'étais pas du genre à prendre des médicaments pour me soigner, mais là on ne parlait pas d'un petit rhume ou d'une grippe. Il fallait qu'il se soigne, qu'il fasse tout ce qu'il fallait pour pouvoir s'en sortir. Même si le fait qu'il soit si pessimiste n'aidait vraiment pas. Je soufflais avant de secouer la tête, comme sa réaction ne m'étonnait pas. Casey était de ceux qui voulait toujours tout très vite, sauf que ça ne fonctionnait pas comme ça, pas dans ce genre de cas. « Arrête de dire des bêtises. » Je ne voulais pas m'énerver ou qu'on s'engueule pas aujourd'hui, pas alors que tout devrait aller bien entre nous, pas alors que nous venions de nous retrouver, mais en même temps je n'arrivais pas à le comprendre. Il était perdu, j'en avais conscience et tout ça le dépassait certainement, mais je ne supportais pas de le voir comme ça. « Il faut y aller doucement, tout ne peux pas se régler en un claquement de doigts. Demande lui la prochaine fois s'il sent une amélioration, parce que toi tu ne le sens peut-être pas, mais ce n'est sans doute pas son cas. » Les médecins voyaient en général des choses qui étaient invisibles pour nous, alors j’espérais vraiment que la réponse du kiné serait positive, parce que mon beau blond en avait besoin, il avait besoin d'un peu d'espoir. Clairement, je ne supportais pas de l'entendre se dénigrer de la sorte et surtout dire tout un tas de bêtises, je ne savais plus trop comment réagir, être en colère, abattue ou déterminée ? « Le mieux pour moi ou pour toi, Casey ? » Je fronçais les sourcils, sans le lâcher du regard. Pourquoi ne pouvait-il pas entendre, croire, que je n'étais pas capable de l'abandonner, tout simplement parce que j'étais incapable de vivre sans lui. Je soupirais d'un air las avant de glisser doucement ma main dans ses cheveux, je ne savais pas trop quoi lui répondre, aucune de mes réponses ne seraient ce qu'il voudrait entendre de toute façon. « Être patient. » Il n'était pas doué pour ça, mais pour une fois, il fallait qu'il le fasse, pour lui, pour nous.

Revenir en haut Aller en bas
❉ friends with benefits
avatar
friends with benefits

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 01/12/2017
›› Love letters written : 194
›› It's crazy, I look like : Chris Hemsworth
MessageSujet: Re: La patience n'est pas propre à tous - feat Tessa Mer 19 Sep - 22:28



La patience n'est pas propre à tous - feat Tessa

Excepteur sint occaecat cupidatat non proident
J'envie souvent les gens qui parviennent à se confier à n'importe qui, qui ne ressente ni peur d'être juger, ni de se montrer vulnérable. Je pense que c'est un réflexe que j'ai gardé de la guerre. Quand on est soldat on a pas le temps de se lamenter ou d'ouvrir son coeur aux autres. On est là pour donner l'exemple, montrer qu'on est indestructible et cela devient vite un véritable moyen de protection, de survie. Parler de ça me donner l'impression d'une souffrance psychique, je devais m'ouvrir, on me l'avait souvent répété et encore plus quand il s'agissait de Tessa. Je savais pourtant qu'elle ne me jugerait pas, c'est à ça que servent les petites amies non ? Comme ci elle allait me repousser ou moins m'aimer parce que je me montrais vulnérable. Je finis par m'ouvrir lui expliquant ce qui me travaillé. J'avais envie que cette douleur parte, rien que quelques heures voir même quelques minutes. « Demande quelque chose de plus fort ? Un truc à base de morphine ? » Je ne suis déjà pas un grand fan de médicament alors c'était compliqué pour moi. " Je n'ai pas envie de passer mon temps à planer.. J'essaierais de voir avec mon médecin si il a pas une alternative à la morphine. " Devenir un zombi traînant h24 sur le canapé ne m’intéressait pas. Je devais apprendre à être patient, je devais apprendre à m'occuper sans avoir à sortir de chez moi ou alors vraiment marché un minimum. Les semaines passaient et j'avais l'impression de ne pas sentir d'amélioration, je pense que c'est ce qui m'énervé le plus. J'avais l'impression que mon corps prenait son temps pour guérir. « Il faut y aller doucement, tout ne peux pas se régler en un claquement de doigts. Demande lui la prochaine fois s'il sent une amélioration, parce que toi tu ne le sens peut-être pas, mais ce n'est sans doute pas son cas. » Elle n'avait peut-être pas tord. Je réfléchis un petit instant avant acquiescer " D'accord je lui demanderais. "   J'allais laisser une chance à ce médecin, il connaissait son métier après tout.

Ce qui m'embêter également c'était d'être un frein pour Tessa. On ne pouvait pas sortir, bouger et je ne voulais pas qu'elle s'ennuie avec moi d'une part, mais aussi qu'elle souffre de la situation. Je ne voulais pas devenir un poids comme je lui avais dis. Elle ne le prit d'ailleurs pas très bien et je n'avais pas eu l'intention de la vexer. Je ne voulais que son bien. « Le mieux pour moi ou pour toi, Casey ? » Je pris une inspiration ne lâchant pas son regard. " Tess.. Ma priorité c'est toi. Je n'ai aucune envie de vivre sans toi crois moi. Mais entre vouloir et devoir il n'y a pas grand chose. Si je vois que tu es malheureuse je n'hésiterais pas à me sacrifier. " Même si cela voulait dire ressentir une douleur bien plus atroce encore que celle que je devais encaissé aujourd'hui. J'avais posé ma tête sur son épaule cherchant du réconfort. Je fermais les yeux en sentant ses doigts glisser dans mes cheveux. C'est exactement ce dont j'avais besoin. Je restais comme ça quelques instants avant de relevé doucement la tête. Plantant mon regard dans le sien. " Merci, d'être là et de me supporter.. " Je suis conscient que je ne suis pas toujours facile à vivre. Je pense que même moi je ne pourrais pas vivre avec mon double. Je lui souris doucement avant de poser mes lèvres contre les siennes.        

acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
❉ you belong with me
avatar
you belong with me

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 16/10/2017
›› Love letters written : 579
›› It's crazy, I look like : Kate Mara
MessageSujet: Re: La patience n'est pas propre à tous - feat Tessa Ven 5 Oct - 21:48


Je soupirais, je pouvais comprendre que Casey soit retissant, il n'était pas du genre à prendre des médicaments qui allait clairement l'affaiblir, être faible ou simplement paraître faible, n'était pas son truc, il n'arrivait pas à accepter le fait qu'il puisse avoir besoin d'aide. Je comprenais totalement son point de vue, sa façon de penser, l'armée l'avait formé à être comme ça, à laisser ses émotions au placard, à ne pas être fragile ou délicat. Parce que clairement une fois sur le terrain, ils n'avaient pas le temps de pleurer ou de s’apitoyer sur leur sort, alors là, se voir dans cet état, et le fait qu'il se sente si diminuer devait vraiment le rendre dingue. Je secouais doucement la tête de gauche à droite sans le lâcher du regard, ça me faisait mal de le voir comme ça et en même temps je voulais qu'il se ressaisisse, qu'il prenne confiance, parce que même si rien n'était facile, même si les prochaines semaines allaient être longues, il fallait qu'il garde de la motivation, il n'était pas seul et il ne le serait jamais. « Tu n'es peut-être pas forcé de prendre de la morphine et après il y a des dosages, tu ne planeras clairement pas toute la journée. » Je savais ce que ça faisait, la sensation horrible de ne plus être dans son corps, d'avoir l'impression de planer h24 et de simplement ne plus contrôler la réalité, tout simplement parce qu'à mon retour en ville, j'ai vu un psychologue, pas longtemps, mais juste assez pour prendre des cachets qui m'aidaient à dormir, parce qu'entre mon retour d'Afghanistan et la mort de mon père, ça avait fait beaucoup à encaisser, seulement, lorsque je ne dormais pas, j'étais juste déconnecté de la réalité. Du coup j'avais tout arrêté, assez rapidement pour être sûre de ne pas devenir trop accro à ces conneries. Je savais que lui dire qu'il fallait y aller doucement était sans doute stupide, et il n'avait surement pas du tout envie d'entendre ce genre de chose, mais en même temps, je ne savais pas vraiment quoi lui dire d'autre et il avait réellement besoin d'y aller doucement, il en demandait trop, il en attendait trop de son corps, seulement une guérison après une telle blessure ne se faisait pas en un claquement de doigts. En même temps je n'étais pas médecin et la seule personne capable de lui dire, de lui faire ouvrir les yeux, ne peut être que son Kiné. J’espérais seulement qu'il allait l'écouter et arrêter de faire l'enfant têtu. Je ne pus m'empêcher de froncer les sourcils, il devait clairement se moquer de moi, il n'y avait pas d'autre solution. Après tout ce que nous avions vécu, traversé, ensemble et pour être ensemble, c'était comme ça que ça allait se finir ? J'allais devoir attendre qu'un jour il me quitte ? Clairement je n'allais pas accepter ça, du moins ça ne fonctionnerait pas comme ça, il ne fallait pas qu'il joue avec moi, pas sur ce terrain là. « Ça devient complétement ridicule Casey, tu dis n'importe quoi, seulement parce que tu vas mal et je vais passer sur tout ça, mais il va falloir que tu arrêtes, parce que je ne le supporterais pas longtemps. » Je ne le quitterais pas, je ne pourrais pas, mais en même temps je ne pourrais pas supporter qu'il me laisse dans le flou ou toujours à marcher sur des oeufs. Je haussais les épaules négligemment juste pour qu'il comprenne que ce n'était pas grand chose. « Je suppose qu'on est en train de vivre le pire avant d'avoir le meilleur. » Soufflais-je doucement, un petit sourire au coin des lèvres.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

all these memories seem so old


MessageSujet: Re: La patience n'est pas propre à tous - feat Tessa

Revenir en haut Aller en bas

La patience n'est pas propre à tous - feat Tessa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Echo park :: Echo park residence
-