Partagez|

Let me know the truth - Avelina.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ fifthy shades of you
avatar
fifthy shades of you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 04/11/2017
›› Love letters written : 250
›› It's crazy, I look like : Nico Tortorella le magnifique.
MessageSujet: Let me know the truth - Avelina. Ven 15 Juin - 21:47


let me know the truth
Lucien ne s’était pas remis facilement de la journée qu’il venait de passer, alors qu’il était tombé un peu plus tôt dans la journée sur celle qui lui avait littéralement brisé le cœur et qui l’avait détruit, le faisant perdre sa foi en l’amour par la même occasion. Avelina. Qu’il avait été surpris lorsque son regard s’était posé sur cette silhouette lui étant familière, mais étrangère à la fois. Il avait été rempli de haine et les premières pensées qui lui étaient venu à l’esprit n’étaient pas des plus beaux. Il avait essayé de comprendre, comprendre ce qui l’avait poussé à partir du jour au lendemain sans un mot, mais la jeune femme était restée très silencieuse à ce sujet ce qui eu le don d’énerver Lucien d’avantage. Elle lui avait donné cette lettre qu’il ne s’était pas donnée la peine d’ouvrir, à quoi bon, s’était-il dit. Lui, il voulait qu’elle lui dise les yeux dans les yeux ce qui avait bien pu se passer quelques mois plus tôt et se refusait de faire face à un bout de papier pour en apprendre davantage sur le soir ou tout avait basculé.

Comme convenu, il avait pris la route vers l’appartement de la brune, s’aidant de l’adresse écrite au dos de l’enveloppe qu’elle lui avait donné. Se garant dans une ruelle non loin du logement d’Avelina dans Echo Park, Lucien s’avançait pensif vers l’entrée, soucieux de ce qu’il allait pouvoir entendre à l’intérieur. Face à l’interphone il eu la curiosité d’observer les noms affichés, une façon pour lui de se renseigner au préalable si quelqu’un partageait l’appartement avec son ex petite amie. Lorsqu’il avait trouvé son appartement démuni des affaires de la brune il y a quelques mois, la première pensée qu’il avait eu était centrée sur le fait qu’elle avait sûrement dû trouver quelqu’un d’autre, qu’elle était partie parce qu’elle n’était pas amoureuse et qu’elle avait trouvé son bonheur ailleurs. Soulagé de voir que le nom de son ex, il souffla un bon coup avant de sonner. La porte s’ouvrit rapidement et Lucien pu rejoindre rapidement l’appartement de la jeune femme avec une grande hâte d’avoir enfin les explications tant attendues. « Salut. » Disait-il sans grande joie tout en observant les lieux avant de plonger son regard dans celui de la brune. « Je t’écoute. » Il avait été bref et froid dans ses paroles, croisant les bras en attente d’entendre une bonne fois pour toute la vérité avec tout de même une certaine appréhension.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Revenir en haut Aller en bas
❉ you belong with me
avatar
you belong with me

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 15/01/2018
›› Love letters written : 37
›› It's crazy, I look like : ursula corbero
MessageSujet: Re: Let me know the truth - Avelina. Ven 22 Juin - 22:43


Le téléphone sonna alors qu'elle sortait une bière du frigo. Sa clope se consumait dans le cendrier et elle se contorsionna pour répondre à son cellulaire. C'était sa mère et elle lui parla à une rapidité qui la déconcerta. Elle parlait du travail, de sa soeur... Avelina n'avait pas forcément le temps ni l'envie de discuter avec sa mère alors elle l'écouta patiemment, en acquiesçant. Elle décapsula sa bière, tira une latte de sa cigarette avant de caler le téléphone entre son oreille et son épaule. Sortant une casserole, elle mit de l'eau à bouillir. Elle avait faim, déjà.

La discussion avec Lucien n'était pas véritablement sortie de sa tête. Elle y pensait, de façon intermittente, laissant son esprit divaguer vers leur probable future discussion. Elle ne savait pas si Lucien allait venir la rejoindre et s'il avait envie de savoir la vérité. Elle imaginait le pire : son ex petit-ami l'avait peut-être oubliée et avait refait sa vie. Peut-être que son apparition impromptue dans sa vie l'avait dérangé et qu'il n'avait pas du tout l'intention de la laisser revenir dans sa vie, même si ce n'était que pour lui fournir des explications qu'il avait du attendre.

Elle aussi, elle avait rongé son frein. Elle s'était tue, pendant si longtemps, qu'elle avait l'impression que le secret faisait désormais partie d'elle. Et d'un côté, il faisait partie d'elle. C'était ce secret qu'il l'avait menée où elle en était : mener des missions d'interimaire pour payer son loyer et permettre à ses parents de survivre et parfois même de se faire plaisir. Dans son petit T2, tout était de la récupération. Elle s'était fabriquée une table basse à l'aide d'une grosse palette solide, un meuble télé avec des moellons et une solide planche de bois... Avelina était débrouillarde. Le rideau qui séparait sa petite chambre de son salon avait été créé avec un ancien foulard. La brune aimait son petit appartement. C'était son endroit, son chez elle.

La large fenêtre de sa cuisine donnait sur le toit de l'immeuble, qui était très peu incliné et formait une sorte de terrasse. Sur les toits de la ville, elle aimait le fait de surplomber ce si joli quartier et de presque tout voir.

Quand quelqu'un sonna, s'attendant à voir sa soeur, la brune ne perdit pas de temps à demander qui était-ce. Elle appuya sur le bouton pour ouvrir et entrouvrit la porte de son modeste appartement. Alors qu'elle tirait une énième latte de sa cigarette, la voix de son ex petit-ami s'éleva et elle se tourna, les yeux légèrement écarquillés. « Je ne pensais pas que tu viendrais. » La jeune femme avala une goulée de sa bière et lui demanda : « Tu as soif? » Un courant d'air vint faire claquer la porte d'entrée de son appartement.
Revenir en haut Aller en bas
❉ fifthy shades of you
avatar
fifthy shades of you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 04/11/2017
›› Love letters written : 250
›› It's crazy, I look like : Nico Tortorella le magnifique.
MessageSujet: Re: Let me know the truth - Avelina. Jeu 12 Juil - 16:49


let me know the truth
Venir jusqu’ici avait été très compliqué psychologiquement pour le brun. Il avait tant attendu ce moment, tant attendu d’avoir des explications concernant la fuite de sa petite amie avec qui il espérait passer le restant de sa vie. Il avait attendu, des jours, des semaines, des mois, avant de finalement passer à autre chose, se disant qu’il n’aurait jamais de nouvelles et qu’il perdait son temps à espérer quoi que ce soit. Lorsqu’il tomba sur elle dans son hôtel, il fut surpris, ravie de voir son visage qui lui avait tant manqué, mais la colère avait rapidement prit le dessus sur ce petit bonheur qu’elle lui avait fait en se trouvant face à lui. Il avait repensé à la fois où il avait découvert son départ alors qu’il avait prévu une soirée pour lui demander sa main. Il était tombé de haut ce soir-là, lui qui avait toujours tout fait pour la rendre heureuse, lui qui avait toujours tout fait pour être le parfait petit ami.

En arrivant à son appartement, il avait hâte d’entendre sa version des faits, il avait hâte de comprendre, mais surtout de pouvoir fermer ce livre qui n’arrivait pas à se fermer depuis. Il avait mis un pied dans l’appartement en observant rapidement les lieux avant de plonger son regard dans celui de la brune en prenant le soin de lui faire savoir qu’il était prêt à l’écouter. En guise de réponse, elle lui fit part qu’elle ne pensait pas qu’il viendrait, des paroles qui déclencha un léger sourire sur ses lèvres, un sourire qui n’avait rien de franc. « Tu ne m’as pas laissé le choix » Lui, répondait-il, avant qu’elle lui propose quelque chose à boire, la porte claquant juste après qui confirmait l’ambiance tendue qui pouvait régner dans la pièce. « Je veux bien une bière. » Disait-il, s’inspirant de ce que la jeune femme était en train de boire, avant de faire quelque pas dans l’appartement. « Et dire que tu étais là depuis tout ce temps, à quelques minutes de notre appartement… »  Constatait-il tout en se demandant comment il avait pu ne jamais la croiser depuis. En arrivant, il avait qu’une hâte, entendre des explications, mais finalement, il retrouvait son calme en se trouvant face à elle, sachant que ce n’est pas en s’énervant qu’il arrivera à obtenir des réponses.

Revenir en haut Aller en bas
❉ you belong with me
avatar
you belong with me

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 15/01/2018
›› Love letters written : 37
›› It's crazy, I look like : ursula corbero
MessageSujet: Re: Let me know the truth - Avelina. Dim 15 Juil - 13:24



La jeune femme lui tendit une bière, sans faire état de sa première remarque. Il est vrai qu'elle n'avait pas vraiment laissé le choix à Lucien quand elle lui avait demandé de venir chez elle pour avoir toutes les réponses à ses questions. Elle ne pouvait pas s'excuser pour cela, à vrai dire, c'était le bon choix. En discuter à son hotel? Elle avait déjà dépassé les bornes en se rendant sur place.

La brune écrasa sa cigarette dans le cendrier et jeta un oeil vers son ex petit-ami. Il n'avait pas du tout changé, tout comme elle, il semblait être resté le même, du moins extérieurement. Elle n'osait pas parler, de peur de dire quelque chose qui le ferait partir. Et surtout, elle ne savait pas par où commencer. "Je ne sais pas par où commencer et j'imagine bien que tout ce que tu vas entendre risque de te paraître complétement fou et absurde. Mais crois-moi, c'est la seule chose qui pouvait me faire m'éloigner de toi Lucien." La brune baissa la tête quelques secondes avant de prendre une grande inspiration. Elle ne savait pas comment balancer la nouvelle sans créer une guerre entre Lucien et elle. Elle savait très bien ce qu'il penserait : elle tente de mettre en portafaux ma famille parce qu'elle n'assume pas sa fuite et son manque de courage...

" Tes parents ont toujours eu beaucoup d'importance dans notre vie. Tout comme les miens ont une grande importance dans la mienne. Tu sais aussi bien que moi que je ne peux pas laisser tomber ma famille, pas après ce qu'ils ont fait pour ma réussite. Quelques jours avant mon départ, je ne sais pas si tu te rappelles, mais nous avions été vus en public et certains journaux titraient sur nous. Tes parents n'ont pas apprécié. Pas du tout. " La jeune femme ne savait pas si elle devait continuer de parler, encore et encore. Elle s'enfonçait, elle le savait et elle doutait véritablement de la réaction de Lucien. " Ton père est venu me voir. Il m'a demandé de partir et m'a dit qu'il m'offrirait de l'argent. J'ai refusé. Pendant quelques jours, je n'ai eu aucune nouvelle de lui. Puis, j'ai reçu une lettre des employeurs de mes parents. Je... Je ne pouvais vraiment pas les laisser perdre leur travail... J'avais pas d'autres solutions. Si je continuais de te voir, nous perdions tout. "

La brune n'osait plus relever la tête vers Lucien. S'écoutant parler, elle s'imaginait très bien la réaction du brun. Il allait rire, s'offusquer et partir. Sans la croire. Leurs relations seraient détruites à jamais. Mais au moins, elle savait qu'elle avait fait le bon choix. Elle se sentait libérée du poids de la liberté. "Ca te parait peut-être impossible, mais c'est comme ça que ça s'est passé. Je... j'ai encore les courriers dans mes affaires si tu veux? "
Revenir en haut Aller en bas
❉ fifthy shades of you
avatar
fifthy shades of you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 04/11/2017
›› Love letters written : 250
›› It's crazy, I look like : Nico Tortorella le magnifique.
MessageSujet: Re: Let me know the truth - Avelina. Mar 24 Juil - 15:44


let me know the truth
Attrapant la bière avant d’en prendre une première gorgée, Lucien ne se sentait pas vraiment à l’aise face à son ex petite amie. L’alcool allait peut-être l’aider à se détendre, mais pour le moment, il attendait d’avoir enfin ce qu’il était venu chercher en se rendant dans son appartement. Il l’observait sans la lâcher du regard une seule seconde, alors qu’elle commençait à lui faire savoir que ce qu’il allait entendre allait lui paraître absurde et fou. Il haussa un sourcil, curieux de savoir de quoi il pouvait bien s’agir et resta silencieux pour la laisser continuer, ne voulant pas l’interrompre alors qu’il était à quelques secondes de connaître enfin la vérité.

Ce qu’il put entendre de la part d’Avelina, lui paru complètement fou, le laissant sans voix. Il réalisait qu’elle était en train de mettre toute la faute sur ses parents, ceux qui l’avaient ramassé à la petite cuillère alors qu’elle avait simplement disparu de sa vie. Non ce n’était pas possible. Il n’arrivait pas à la croire, ne pensant pas ses parents capable d’une telle atrocité. Son père et sa mère, savaient qu’il était fou d’elle, ils savaient qu’il comptait lui demander sa main et l’avait même encouragé à le faire, comment auraient-ils pu retourner leur veste ainsi en la faisant fuir ? Il termina sa bière cul-sec avant de souffler un bon coup. « Non, je ne te crois pas, ce n'est pas possible, pourquoi ils auraient fait ça ? » L’interrogeait-il, alors que son cœur commençait à battre de plus en plus vite. Il ne voulait pas croire ces mots, bien qu’au fond, il savait que ces parents étaient capables de tels acte, mais avait du mal à se dire qu’ils avaient osé faire autant de mal à leur propre fils.

Il eu rapidement réponse à sa question alors que la brune affirmait avoir des documents prouvant ce qu’elle avançait, laissant place à une réalité. Lucien trouva refuge sur le canapé présent dans la pièce sans la lâcher du regard. « Pourquoi ? Pourquoi ils auraient fait ça ? » Il entremêlait ses mains avant de regarder le sol quelques secondes. « Si ce que tu dis est vrai ça veut dire que tu n’es pas partie parce que tu ne m’aimais plus ou parce que tu étais avec moi simplement par profit ? » La sensibilité du brun prenait le dessus alors que la révélation qu’il venait d’entendre l’avait mis dans tous ses états. « Tu sais, le pire dans tout ça, c’est que j’allais te demander de m’épouser. » Ajoutait-il.

Revenir en haut Aller en bas
❉ you belong with me
avatar
you belong with me

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 15/01/2018
›› Love letters written : 37
›› It's crazy, I look like : ursula corbero
MessageSujet: Re: Let me know the truth - Avelina. Ven 17 Aoû - 18:29



La jeune femme ne parlait plus. Elle ne disait plus rien et laissait le brun dans son incompréhension. L'eau derrière elle bouillait et elle profita de cette échappatoire pour tourner le dos à Lucien. Elle versa le paquet de pâtes dans l'eau bouillante et remua quelques instants. Le jeune homme lui posait mille et une questions et elle ne voulait pas lui répondre.

Elle n'était pas partie parce qu'elle ne l'aimait plus. Elle n'était pas partie parce qu'elle n'avait plus rien à tirer de leur couple. Elle avait fui par obligation. La brune sortit une seconde bouteille de bière du frigo, qu'elle posa sur sa table pour Lucien. "Tu es libre de partir, si tu ne me crois pas. J'ai à manger et à boire pour deux, on peut en discuter encore un peu si tu veux. Mais je peux aussi comprendre que ce soit trop dur pour toi et que tu ne veuilles pas forcément en parler maintenant." Au plus profond d'elle-même, elle espérait qu'il resterait parce qu'elle n'avait pas dit tout ce qu'elle avait sur le coeur. Mais elle savait bien que les révélations qu'il venait de recevoir en pleine tronche étaient violentes.

Elle tira une cigarette de son paquet et s'assit sur la fenêtre de sa cuisine. Elle alluma le tube de nicotine et en tira une première latte alors qu'elle répondait à ses questions : "Je ne sais pas pourquoi. Je pensais que tes parents m'appréciaient, malgré mes différences mais visiblement, je me suis trompée. J'aurais vraiment aimé que mon amour pour toi soit plus fort que leurs menaces mais il y a des réalités que nous, les gens aux vies modestes ne pouvont pas dépasser. Je ne pouvais pas mettre les emplois de mes parents en danger." Elle ne comprenait d'ailleurs pas pourquoi ses parents avaient insisté sur cette corde sensible. Elle savait très bien que c''était le seul point qui pouvait la faire flancher. Elle se fichait bien d'être dans la merde mais elle ne pouvait mettre en danger sa famille.

Quand il lui annonça qu'il comptait autrefois la demander en mariage, la jeune femme baissa la tête. Elle finit sa cigarette, sans rien dire avant de répondre : "J'aurais dit oui..."
Revenir en haut Aller en bas
❉ fifthy shades of you
avatar
fifthy shades of you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 04/11/2017
›› Love letters written : 250
›› It's crazy, I look like : Nico Tortorella le magnifique.
MessageSujet: Re: Let me know the truth - Avelina. Sam 25 Aoû - 22:57


let me know the truth
L’histoire que venait de lui raconter Avelina était digne d’un film hollywoodien. À vrai dire, il avait eu beaucoup de mal à y croire, ne pensant pas ses parents capable d’une telle chose et surtout ne comprenant pas pourquoi ils auraient pu faire ça. Lorsqu’il vivait avec la jeune femme, il avait tout d’un homme heureux. Il était fou amoureux d’elle et s’imaginait vivre le reste de sa vie en sa compagnie. Il avait imaginé fonder une famille et vieillir à ses côtés, du moins jusqu’à qu’il découvrit son appartement démunis de ses affaires. Il était allé chez ses parents ce soir-là, il leur avait fait part de sa tristesse et de son incompréhension et leur comportement n’avait pas laissé à croire qu’ils étaient les coupables du départ de la jeune femme. Son père lui avait sorti un “je t’avais prévenu“ et sa mère, elle lui avait affirmé qu’il trouverait quelqu’un de mieux. Tout était confus dans sa tête, alors qu’il observait la brune se rendre dans la cuisine. Il attrapait son téléphone afin d’envoyer un sms à son père. –Il faut qu’on parle- avant de regarder revenir, Avelina qui lui apportait une nouvelle bière qu’elle déposa sur la table, lui faisant savoir qu’il était libre de partir s’il ne la croyait pas. Il hésita un instant, se demandant vraiment s’il devait la croire, mais ne savait plus quoi penser. Il attrapait la bière en gardant le silence un instant, mais faisait comprendre à la brune qu’il restait puisqu’il n’avait pas fui.

Il lui demandait finalement la raison qui aurait pu pousser ses parents à faire une telle chose et écouta chacun de ces mots avec beaucoup d’attention. « C’est complètement dingue ce que tu me racontes. » Soupirait-il en baissant le regard vers le sol. « Mes parents ont toujours été ainsi, se pensant au-dessus de tout et de tous, mais faire une telle chose à leur propre fils, j’ai vraiment du mal à avaler la pilule. » Il se sentait trahi par les siens à vrai dire. Il se leva en compagnie de sa bière afin de faire face à Avelina. « Je suis désolé si j’ai pu te paraître agressif l’autre jour à l’hôtel, mais je ne m’attendais pas à te voir. » Il tentait de lui adresser un sourire afin d’apaiser l’atmosphère. « Je vais avoir une discutions avec mes parents, ils sont allés beaucoup trop loin ! »
Revenir en haut Aller en bas
❉ you belong with me
avatar
you belong with me

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 15/01/2018
›› Love letters written : 37
›› It's crazy, I look like : ursula corbero
MessageSujet: Re: Let me know the truth - Avelina. Ven 31 Aoû - 18:03



La brune n'était pas dupe. Toutes ces révélations et ses excuses, cela ne changeait en rien la situation. Ils s'étaient séparés parce qu'elle avait fuit, elle savait très bien que Lucien lui en voudrait encore pour un moment. Mais le voir ici, chez elle, c'était rassurant. C'était étrange, après tant d'années de toujours ressentir la même chose en voyant l'homme qu'on avait aimé en face de soit. La jeune femme ne bougeait pas de sa place, assise sur le bord de la fenêtre regardant la ville s'animer en dessous d'elle. Elle laissa le temps à Lucien de digérer l'information. Son téléphone sonna de nouveau; c'était sa mère. Elle s'excusa auprès de Lucien et décrocha, partant dans sa minuscule chambre pour discuter rapidement avec sa mère. Elle échangea quelques minutes en espagnol, expliquant à sa mère la situation et ce qu'elle faisait. Celle-ci acquiesça et lui souhaita de passer une bonne soirée.

Alors qu'elle revenait dans le salon, ses yeux se posèrent de nouveau sur son ex-petit-ami. Elle l'écouta, lui dire à quel point c'était dingue et à quel point c'était dur pour lui de comprendre et d'accepter. Puis il s'excusa, pour sa réaction, à l'hôtel. La brune eut un léger sourire avant de répondre : « Je ne sais pas comment j'aurais réagi à ta place alors ne t'en fais pas, je te pardonne. » Il lui annonça également qu'il voulait en discuter avec ses parents. Avelina se crispa et elle secoua la tête : « Je... Écoute, j'imagine pas à quel point ça doit... Enfin, j'ai peur que si tes parents l'apprennent, ils... » La jeune femme détestait cette situation d'infériorité. Elle n'appréciait pas du tout de ne pas être maîtresse de son destin, ni de celui de ses parents. « S'il te plaît, je... Fais en sorte que mes parents n'en pâtisse pas. Ils n'ont rien demandé. » C'était dur pour elle de se livrer face à Lucien, même s'ils avaient tout de même partagé de nombreuses choses. La pudeur de la jeune femme réapparaissait, comme par magie. Mais c'était simple, elle se devait de protéger ses parents. Et si pour cela, il fallait qu'elle supplie son ex-petit-ami ou ses parents, elle le ferait.

Revenir en haut Aller en bas
❉ fifthy shades of you
avatar
fifthy shades of you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 04/11/2017
›› Love letters written : 250
›› It's crazy, I look like : Nico Tortorella le magnifique.
MessageSujet: Re: Let me know the truth - Avelina. Mar 4 Sep - 18:09


let me know the truth
La brune avait peut-être tout avouer à Lucien, mais cela n’arrangeait pas pour autant les choses, loin de là. La situation restait compliquée puisque les menaces qu’avaient pu faire les Tsereli envers Avelina et sa famille restait intact en ce jour, et même si Lucien croyait chaque mot qu’elle avait pu prononcer, au fond de lui la blessure était toujours aussi profonde. Depuis le départ de la jeune femme il avait dû se reconstruire non sans mal et le fait de se retrouver dans son appartement des mois après faisait remonter à la surface de vieilles blessures qui malgré le fait d’avoir entendu la raison de ce départ ne pouvait guérir en quelques minutes. Il ne pouvait pas imaginer ce qu’allait donner la suite, allait-il la revoir après avoir franchi le seuil de la porte ? Comptait-il aller voir son père pour lui parler de tout ça ? Il n’en avait aucune idée.

Il s’excusait tout de même pour son comportement à l’hôtel, des excuses qui furent acceptées par Avelina qui lui fit savoir qu’elle-même ne savait pas comment elle aurait réagi si les rôles avaient été inversés. Il est vrai que la situation était plutôt inhabituelle et qu’il fallait avoir beaucoup de recul pour réagir convenablement, ce que Lucien n’avait pas eu. Puis il lui annonçait qu’il comptait en parler à ses parents, se rendant compte qu’ils étaient allés beaucoup trop loin cette fois-ci. Il les affrontait très rarement, se contentant la plupart du temps de faire ce qu’ils demandent sans vraiment se poser mille questions, mais cette fois-ci, sa vie avait été mise en jeu et la colère naissante en lui n’allait pas se calmer du moment qu’il n’aurait pas eu leur version des faits. Sans surprise Avelina réagissait très rapidement à ses dires, secouant la tête tout en lui demandant ne faire en sorte d’éviter à ses parents d’avoir des problèmes. Lucien l’observa un instant sans un mot. Tout dire aux Tsereli allait forcement impliqué les flores, d’une manière ou d’une autre et le peu de pression que pouvait mettre Lucien sur son père était faible, voir inexistant. « Je comprends que tu veuilles les protéger, mais si j’en parle à mes parents, ils feront ce qu’ils veulent et ce peu importe mon avis. » Avouait-il, faible face à la situation. Bien sûr, il ne pouvait pas leur tourner le dos, non, ce n’était même pas imaginable, il tenait bien trop à son style de vie pour cela. « Si tu me le demandes, je ne leur dirai rien, du moins le temps d’avoir trouvé une solution qui mettrait hors de cause ta famille. » Il était prêt à l’aider, mais pas à se battre, puis finalement, il se disait qu’il ne la reverrait peut-être pas après ce soir de toute façon. « Tu me donneras tout ce que tu as concernant cette histoire, aussi folle soit-elle, puis je verrai ce que je peux faire.» Il marquait une petite pause tout en buvant une gorgée de sa bière avant de s’affaler sur le canapé. « J’ai vraiment une famille de dingue ! » Laissait-il échapper en la regardant avec un petit sourire en coin avant de l'interroger. « Pourquoi avoir attendu autant de temps pour me dire la vérité ? »
Revenir en haut Aller en bas
❉ you belong with me
avatar
you belong with me

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 15/01/2018
›› Love letters written : 37
›› It's crazy, I look like : ursula corbero
MessageSujet: Re: Let me know the truth - Avelina. Dim 16 Sep - 20:05


Avelina ne connaissait que trop bien les conséquences du choix qu'elle avait fait en décidant d'en parler avec Lucien. Elle se doutait bien que les Tsereli allaient se venger de sa "trahison" à leur accord. Même si cela ne relevait pas véritablement d'un accord, plutôt d'une décision unilatérale de la part des parents de Lucien, qui, en appuyant un moyen de pression sur la jeune femme s'étaient bien assurés du départ de la petite amie de leur fils. Ils avaient du en parler pendant plusieurs heures. Elle se doutait bien que la mère de Lucien avait du être réticente au projet et ne pas accepter directement mais le père du jeune homme, de par de nombreux arguments avait fini par venir à bout de l'obstination de la mère. Ou alors, il avait fait cavalier seul. Ce qui ne l'étonnerait pas non plus. Si Avelina n'avait aucun doute sur le fait que ses révélations ne changeraient pas forcément la façon dont le jeune homme la percevait, elle ne se doutait pas du tout de la facilité avec laquelle il avait accepté la nouvelle. Le jeune homme semblait avoir perçu l'once de fragilité, le début de fissure qui ressortait du discours de l'hispanique. Cette vulnérabilité, même si elle ne l'avait pas voulue, il la faisait toujours ressortir. Il avait ce don énervant de la rendre fragile et de la forcer à ouvrir son coeur. D'habitude plutôt froide, ne disant pas forcément ce qu'elle ressent et encore moins au niveau de ses sentiments, elle avait du laisser paraître un peu de la fracture qu'elle ressentait depuis qu'elle avait été forcée de quitter le jeune homme.

Quand il évoqua ses parents, la jeune femme hocha la tête. Elle acquiesça de nouveau quand il lui demanda de lui donner tout ce qu'elle possédait sur cette affaire et elle répondit : « Je sais que ça doit être frustrant pour toi de ne pas pouvoir confronter ton père tout de suite mais s'il te plaît, on a besoin de cet argent et s'ils venaient à perdre leur job, je ne sais pas comment mes frères et soeurs pourraient s'en sortir. Je ne veux pas qu'ils aient la même vie que moi... » La jeune femme ne l'avait jamais avoué, du moins pas à voix haute. Elle se l'avouait bien à elle-même, parfois mais il ne lui était jamais arrivé de le dire. Elle savait bien que sa vie n'était pas idéale et elle était loin, très loin de la souhaiter à ses frères et soeurs. Elle avait promis à ses parents d'aider à payer leurs études mais s'ils venaient à ne plus pouvoir subvenir aux besoins de la maison, en perdant leur emploi, elle ne pourrait plus rien faire. Elle ne pouvait pas travailler pour trois. Elle les savait énormément reconnaissant pour tout ce qu'elle faisait, mais d'un côté, elle ne pouvait pas gérer une famille de six, toute seule.

Une famille de dingue qu'il disait? Elle n'avait jamais compris le fonctionnement de la famille de Lucien. Elle avait toujours eu l'impression qu'ils avaient cherché à le façonner à leur manière. Quite à détruire totalement sa façon d'être et ses idéaux. Il valait mieux que Lucien soit à leur image et détruit, plutôt qu'il soit différent et heureux. Elle n'avait jamais véritablement compris cette philosophie de vie. Il l'avait appliquée tout au long de leur vie et cela ne les avait pas toujours avantagée. Même s'ils semblaient heureux en façade, Avelina avait toujours soupçonné ce mariage d'être dysfonctionnel. « Ce qui est dingue, c'est qu'il n'accepte pas ton bonheur. » Autrefois, elle ne se serait jamais permis ce genre de réflexion, de crainte que Lucien ne la prenne mal. Aujourd'hui, elle affrontait la vérité en face. Et lui aussi. « Notre relation était déjà brisée. Tu étais brisé, j'étais brisée. Te le dire avant, ça aurait été te rendre encore plus mal que tu ne l'étais. Tant pis si j'ai du prendre sur moi. Et puis... J'aurais pu t'en parler sur le moment mais ton père m'a fait peur. Il... Je ne sais pas, peut-être aussi que j'avais un peu peur de tout ça... De tout ce qui se passait à l'intérieur de moi, de ce que je ressentais pour toi et que c'était plus facile de fuir. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

all these memories seem so old


MessageSujet: Re: Let me know the truth - Avelina.

Revenir en haut Aller en bas

Let me know the truth - Avelina.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Echo park :: Echo park residence
-