Partagez|

( i like beautiful melodies telling me terrible things ) — reem henstridge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
❉ i choose my own destiny
avatar
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 15/06/2018
›› Love letters written : 184
›› It's crazy, I look like : nathalie sexy kelley
MessageSujet: ( i like beautiful melodies telling me terrible things ) — reem henstridge Ven 15 Juin - 0:57


Reem Kahina Henstridge

Whatever nightmares the future holds are dreams compared to what’s behind me.

prénoms | nom : Un visage d’ange, d’une douceur infinie cache une toute autre force de caractère, la robustesse d’une femme qui a vécu le pire, qui a vu toute l’horreur de la nature humaine au quotidien depuis ses premiers jours et qui a su être là où elle en est aujourd’hui, par un combat continuel et un soupçon de chance. Cette jeune femme, aux allures de princesse syrienne porte un nom. Reem de son prénom, la brune tient ce patronyme de sa mère qui s’appelait de la même façon et qui est décédée en lui donnant la vie, suite aux mauvaises conditions d’accouchement dans une campagne reculée et terriblement pauvre de la Syrie pour une famille pauvre et sans l’aide du moindre corps médical. Une fatalité bien logique en somme. C’est donc en hommage à sa génitrice que lui a été transmis ce prénom par son père et ses grands parents qui se sont occupés de son éducation à côté des multiples autres enfants nés des autres unions de son père. Son second prénom aux origines arabes illustre le symbole de la bravoure et de l’héroïsme. Kahina, c’est ainsi que sa défunte mère souhaitait la prénommer avant de rendre son dernier souffle, ne se doutant pas à quel point ce prénom allait être lourd de sens par la suite et si révélateur de la femme qu’elle a su être au fil des années. Reem est née sous le nom patronymique de son père, Shaaban. Et si elle l’a porté une bonne partie de sa vie, ce n’est guère ce nom qu’elle arpente dorénavant, depuis qu’elle foule le territoire américain. Et pour cause, ses papiers d’identité –aussi faux soient-ils- la nomment Henstridge. Un nom typiquement américain pour mieux se fondre dans la masse, mieux cacher l’identité qui est réellement sienne et pour ne pas être escorté de manière très peu courtoise dans son pays d’origine. Date | lieu de naissance : née dans une campagne syrienne reculée, là où les denrées sont rares, là où la misère est à son comble et où le quotidien est rythmé par les pillages, les guerres et les évènements sordides, la jolie jeune femme a ouvert les yeux face à un paysage tragique, et dévasté, où la vie ne lui fera le moindre cadeau. Perdant sa mère à la seconde où elle a ouvert les yeux pour la première fois de son existence, Reem a découvert ce monde il y a bien longtemps de cela aujourd’hui, lors d’une après-midi des plus banales dans une famille où les jours se ressemblaient tous. C’est le quatorze juin de l’année 1988 qu’elle est née. Et si les anniversaires sont bien souvent synonymes de festivité, de bonheur et de joie, elle déteste par-dessus tout le célébrer. Pour la simple et bonne raison qu’il s’agit également du jour où sa génitrice a perdu la vie, par sa faute. Âge : Reem vient tout juste d’achever la vingtaine pour percuter de plein fouet dans la trentaine. Si elle n’accorde que peu d’importance au nombre d’années qui défilent et qui la caractérisent, elle sait pourtant que les premiers signes de vieillesse vont bientôt pointer le bout de leur nez. Bien sûr, elle les affrontera sans le moindre mal, ayant vécu bien pire, mais elle préfère pour l’heure profiter encore un peu de ces belles années qui lui sont offertes. Car après tout, la vie peut s’arrêter à tout instant, alors elle s’est donnée comme objectif de profiter de chaque minutes qui lui sont données, à fond.  Nationalité | origines : Si ses papiers d’identité indiquent qu’elle est de nationalité américaine, qu’elle est officiellement citoyenne du pays de l’oncle Sam et qu’elle y est née, la vérité est toute autre. Et pour cause, Reem n’est sur le territoire américain que depuis deux années seulement et est en réalité de nationalité syrienne –si l’on omet le fait qu’elle a perdu toute trace de ses véritables papiers d’identité. Elle fait comme elle peut pour tromper tout le monde, même si parfois, son petit accent de sa contrée natale ressurgit, notamment lorsqu’elle est en colère.  À los angeles depuis : Cela ne fait que deux ans que Reem a posé pied sur le sol américain et a fortiori sur celui de la cité des anges qu’elle n’a jamais quitté depuis, ceci même si elle rêve de découvrir ce pays qu’elle a toujours vu comme un véritable eldorado, là où tout est possible, là où on peut tout dire et où chacun a sa chance. Si la vérité est bien plus sombre que cela, elle croit pourtant au rêve américain comme chacune des personnes venant migrer aux Etats-Unis pour fuir la guerre.  Statut civil : Reem n’a jamais connu l’amour, le véritable, comme on en voit des tonnes dans les films et parfois même au détour d’une rue fréquentée de Los Angeles. Tout cela elle ne connait pas. Eduquée dans un monde où les femmes ont une place bien déterminée, dans un monde où son géniteur avait plusieurs compagnes et où chacune avait un rôle fixé sans pour autant être unique dans le cœur et dans le regard d’un homme. Alors oui, sa grand-mère lui en a raconté, des histoires d’amour à vous transcender, où des étoiles brillent dès lors qu’un homme croise le regard de cette femme qui sera sienne. Mais elle n’a jamais rien vécu de tel. Bien sûr, elle a vécu des petites histoires lorsqu’elle était à l’université, n’allant jamais au-delà de ce que la religion lui permettait sans une union sacrée. Mais rien qui lui avait véritablement fait battre le cœur au point de ne plus maîtriser ses émotions, rien qui lui aurait permis d’absolument tout faire pour une autre personne et rien qui l’avait rendu terriblement heureuse et amoureuse. Aussi fou que cela puisse paraître, elle a également été mariée, pendant une infime période de sa vie. Une période ignoble où elle fut livrée aux mains d’hommes néfastes, cruels et violents. Des hommes issus de groupes terroristes et qui s’amusaient de salir une femme en la forçant, en la manipulant et en la traitant comme une moins que rien. C’est à ce moment-ci qu’elle a arrêté de croire en l’amour et en la bonté de l’humanité. Persuadée que la sexualité ne se résumait qu’à des actes violents et dégradants, elle a longtemps subi les foudres de ces hommes avant qu’on ne la libère de tout cela et qu’on lui offre la vie qu’elle méritait après avoir tout perdu. C’est ainsi qu’elle s’est envolée pour les Etats-Unis et qu’elle a découvert une toute autre culture, une toute autre philosophie où les femmes ont le droit de parler, où les femmes peuvent avoir une sexualité sans véritable barrière, où l’amour existe et où il est possible de construire une histoire sur un pied d’égalité. Aujourd’hui, elle redécouvre les relations homme – femme. Elle découvre la douceur, l’insouciance et le fait que tout ne se résume pas à la brutalité et à l’argent. Alors oui, n’ayant pas peur d’utiliser son corps pour obtenir ce qu’elle souhaite, elle a encore parfois du mal à faire la part des choses entre le moral et l’immoral, entre ce qu’elle peut faire et ce qu’il n’est pas bien de faire, malgré son souhait de s’en sortir. Elle flirte souvent avec cette limite qu’elle ne connait guère mais elle commence à croire qu’un jour peut-être elle pourra vivre une histoire similaire à celles que lui contait sa grand-mère pour l’endormir lorsqu’elle n’était qu’une enfant. Ceci étant, pour l’heure, elle n’est animée que par une seule et unique chose, qu’on lui garantisse sa vie ici. Sachant pertinemment que cela dépend de la régularité de ses papiers d’identité, on lui a répété à plusieurs reprises que le meilleur moyen d’en obtenir, était de se marier à un citoyen américain. C’est dans cette philosophie que la jeune femme se rapproche actuellement de celui qui n’est autre que son supérieur. Ceci étant, elle mentirait si elle revendiquait ne pas être totalement indifférente au charme de ce grand brun aux allures du gendre idéal ou autrement dit, Ezra Paulson.  Occupation : Reem était selon sa grand-mère destinée à faire de grandes choses. Mise sur un piédestal dès son plus jeune âge pour son intelligence et sa réflexion, toute sa famille a misé sur elle. Tout l’argent qu’ils ont pu récolter de petits boulots et de deals avec d’autres natifs du pays, a été investi dans la réussite de cet enfant dont le destin s’est finalement brisé au fur et à mesure du temps et des déconvenues. Pour lui assurer un avenir, à elle mais également au reste de la famille, ils ont tout donné pour lui permettre de faire des études, l’envoyant à Alep pour qu’elle fréquente l’université de droit, dans laquelle elle a pu évoluer durant plusieurs années, dans laquelle elle a tout appris, dans laquelle elle a grandi et s’est forgée une opinion dissidente contre le régime autoritaire, tyrannique et corrompu mis en place par le gouvernement actuel et des années passées. Elle a appris durant ses années de fac à s’élever, à faire entendre sa voix et parfois même, à prendre les armes suite à l’inefficacité de leur mouvement pacifiste pour réclamer une liberté, une justice et une dignité au peuple syrien. Mais ces actions, qui auraient pu lui permettre de devenir une grande avocate des droits de l’Homme l’ont surtout faite capturée et mise en prison avant d’être jetée à des djihadistes aliénés. Elle a dès lors été malmenée et surtout mise au placard, ne servant qu’à des tâches qui n’étaient de toute évidence pas vouées à une femme et encore moins à une femme comme elle, rêvant de justice, de liberté et de faire de grandes choses. Elle n’a donc jamais eu l’occasion de réellement travailler, autre que pour une organisation terroriste extrêmement violente et menaçante. Ce n’est que lorsqu’elle a quitté la Syrie, laissant toute sa misérable vie derrière elle, qu’elle a pu croire à nouveau en ses rêves, malgré l’absence de reconnaissance de ses diplômes et sa situation précaire. Pourtant, aujourd’hui, Reem travaille. Elle vit de son métier d’assistante de direction du directeur financier d’une grosse entreprise. C’est auprès de Ezra Paulson qu’elle évolue et ceci depuis près d’un an maintenant. Comble de l’ironie, c’est grâce à la femme, ou plutôt l’ex-femme du jeune homme qu’elle a obtenu ce poste, les deux femmes s’étant rencontrées dans une association venant en aide aux réfugiés politiques. Amara est la seule personne chez Ashmore Industries à savoir que Reem n’a pas de véritables papiers, qu’elle n’est qu’une immigrée dans une situation irrégulière et qu’elle risque de se faire expulser chaque jour si on venait à l’apprendre. Plus encore, elle met en danger la situation même de son entreprise qui emploie une personne sans papiers. Par ailleurs, la jeune femme, pour compléter un revenu qui n’est pour l’heure pas très élevé, rend parfois des petits services à son amie, Catriona Milano. Cette dernière, sachant pertinemment qu’elle a besoin d’argent, l’aide en lui faisant faire quelques petites activités sous-terraines, de manutention essentiellement pour le compte de la mafia italienne. Reem sait très bien où elle met les pieds mais ne pose jamais la moindre question, ayant bien trop besoin de la récompense en échange. Orientation sexuelle : Reem a grandi dans un monde où l’homosexualité a toujours été mal vue, si elle n’était pas réprimée. On lui a toujours conté que c’était contrenature et qu’elle ne devait pas s’engager sur ce terrain là, sous peine de lourdes conséquences. C’est bien sûr ce qu’elle a fait, ne se focalisant que sur la gente masculine. Mais le fait même qu’on la force à n’aimer qu’un type d’individu, le fait qu’on la mette dans des carcans, que toute sa vie elle ait été malmenée, tyrannisée par des hommes, a fait qu’en arrivant aux Etats-Unis, pays de libertés, la jeune femme s’est laissée aller à tous les plaisirs sans se poser aucune limite. Les hommes, les femmes, elle n’a pas vraiment de préférence, du moment que la personne en face lui plait. Alors oui, on pourrait dire qu’elle est bisexuelle, malgré le fait qu’elle voit son avenir auprès d’un homme, avec des enfants, dans un futur plus ou moins lointain. La vérité pour l’heure, est qu’elle ira surtout là où son intérêt est.  Quartier | type de résidence : En arrivant aux Etats-Unis, Reem a fréquenté dans un premier temps les foyers, les logements pour les personnes en situation précaire, allant de désillusion en désillusion et ceci sans jamais demander l’aide de qui que se soit. Cependant, depuis qu’elle travaille chez Ashmore Industries et qu’elle peut se permettre de payer un loyer, la jeune femme vit dans un petit appartement qui ne paie pas forcément de mine mais qui lui permet de vivre dans un espace qui est le sien et qui reste cosy et chaleureux. Ceci étant, elle partage tout de même son logement avec une autre jeune femme depuis peu. Diana Cavalletti est sa nouvelle colocataire. Toutes deux vivent dans le quartier artistique, Echo Park et parviennent encore à se supporter jusqu’alors.  Statut familiale : Les choses sont plutôt simples de ce côté-ci. Reem n’a absolument plus aucune famille. Tous ont péri des suites des affrontements en Syrie, la laissant seule, terriblement seule. Elle s’est retrouvée livrée à elle-même durant plusieurs années en Syrie puis aujourd’hui à Los Angeles. Pour autant, elle a rencontré ici des gens terriblement attachants qui sont aujourd’hui une sorte de famille pour elle. Plus encore, elle rêve d’un jour pouvoir fonder une famille, juste à l’image de toutes celles que sa grand-mère lui décrivait lorsqu’elle était enfant.  Situation financière : $$. Reem a toujours vécu dans la pauvreté extrême, dans la misère financière, sanitaire et émotionnelle. La vie n’a jamais été évidente pour la jeune femme de ce côté-ci. Pour autant, aujourd’hui, elle parvient à tirer son épingle du jeu et à vivre avec le minimum syndical, vivant d’un petit salaire d’assistante débutante et de quelques extras par-ci par-là. Alors oui, elle ne peut pas se permettre de grandes folies, mais le fait est qu’elle est fière d’être parvenue à s’en sortir. Votre foi en l'amour : 40% simplement en mémoire des histoires que lui racontait sa grand-mère. Quelque part, au fond d’elle-même, elle croit encore que tout cela est possible, que l’amour peut exister, malgré tout ce qu’elle a pu vivre dans sa vie. Malgré toute la brutalité, la violence et les complications que lui ont fourni ses expériences passées. Caractère : souriante ☾ espiègle ☾ peut-être garce ☾ courageuse ☾ ambitieuse ☾ forte ☾ intéressée ☾ manipulatrice ☾ charmeuse ☾ jalouse ☾ possessive ☾ tantôt hyper franche, tantôt hypocrite ☾ a une âme romantique, au fond ☾ douce ☾ envoutante ☾ a la capacité d'encaisser beaucoup de choses ☾ sociable ☾ hyperactive ☾ amusante ☾ engagée ☾ fêtarde. Groupe : Hands to myself.

your heart is made from gold ♡
01 ༄ La jolie brune au regard tantôt triste, tantôt flamboyant n’a aujourd’hui plus aucune famille, plus aucune attache en Syrie. Sa famille a été disséminée par les forces syriennes, par les forces armées de Daesh, par la maladie et l’absence de soin. Elle a vu bon nombre de ses amis être capturés puis tués pour s’être rebellés et elle en a perdu de vu bien d’autre, ne sachant guère s’ils sont encore vivants ou non aujourd’hui. Tout ce qui lui reste de sa vie en Syrie, est une vieille photographie d’elle avec sa grand-mère, Amaia.  02 ༄ Reem a toujours rêvé de voyager. Depuis son plus jeune âge, elle rêve de parcourir le monde, d’aller à la rencontre de tous ces pays et civilisations qui lui sont inconnus. Pourtant, elle n’a jamais eu l’occasion d’aller autre part qu’en Syrie et à Los Angeles. Elle ne connaît rien du reste du monde et aimerait pourtant faire le tour du monde, histoire de remplir son regard d’étoiles. Il n’y a absolument rien au monde qui lui ferait plus plaisir que cela. 03 ༄ Reem sait parfaitement utiliser les armes à feu, aussi étrange que cela puisse paraître pour quelqu’un qui la rencontre aujourd’hui. Si elle ne parle que très peu de son passé en Syrie, elle a très tôt due prendre les armes lorsque son village était attaqué pour protéger sa famille mais également elle-même. C’est à six ans qu’on lui a mis, pour la première fois de sa vie, une arme de guerre entre les mains pour tirer en cas d’attaque. Elle ne compte plus les fois où cela est arrivé par la suite. C’était presque devenue une routine pour cet enfant née au beau milieu des guerres et bombardements. Si elle a eu l’occasion de réellement s’en servir lorsqu’elle était à l’université et qu’elle s’est engagée politiquement contre le régime en place, elle n’a plus retouchée une arme depuis qu’elle est à Los Angeles. Ceci malgré le fait que Catriona lui en a donné une, au cas où, qu’elle a rangé au fond d’un placard. 04 ༄ Aujourd’hui et même si elle a bien du mal à lui demander à nouveau son aide alors qu’elle en aurait grandement besoin, la jeune femme sait pertinemment qu’elle doit sa vie à Stan Pietrowski qui l’a littéralement sauvé d’un enfer, a guéri une très vilaine blessure des suites des affrontements entre deux camps opposés en Syrie et lui a permis de quitter son pays d’origine et toutes les horreurs que cela engendrait pour avoir la chance de pouvoir vivre une toute nouvelle vie, bien différente de celle qu’elle a vécu jusqu’alors. 05 ༄ Le jour de sa libération par Stan, Reem a été blessée d’une balle dans l’abdomen. Si elle a bien cru mourir dans les bras de cet homme, il l’a sauvé. Aujourd’hui elle en garde pourtant une vilaine cicatrice qui lui rappelle aisément d’où elle vient et tout ce qu’elle a dû vivre pour en arriver où elle est actuellement. 06 ༄ Des coups de cœur amicaux, Reem en a vécu peu dans sa vie. Pourtant, depuis son arrivée à Los Angeles, cela lui est déjà arrivé deux fois. Catriona Milano fut sa première véritable rencontre dans la cité des anges et c’est elle qui lui a permis une certaine stabilité, lui offrant une solution probablement provisoire mais qui lui permet de pouvoir travailler aujourd’hui et vivre de manière un peu plus sereine. Catriona lui a fait des faux papiers, a été présente pour elle et est devenue une véritable amie, ceci même si la grande blonde est probablement la personne la moins fréquentable qu’il lui ait été donné de rencontrer. Pourtant, elle a toujours eu cette impression déconcertante qu’elles se comprenaient, plus que quiconque ne pouvait la comprendre. Son second coup de cœur amical revient à Amara anciennement Paulson. Toutes deux envahies par des philosophies féministes et par le dépassement de soi, elles se sont immédiatement bien entendues. Amara est la personne qui lui a permis d’avoir un véritable travail, ceci même si elle s’est elle-même mise dans une situation délicate pour lui offrir cette place d’assistante qui est la sienne aujourd’hui au siège de Ashmore Industries. Reem lui est terriblement reconnaissante pour cela. Ceci même si ça ne l’empêche pas de tenter la séduction de son ex-mari.  07 ༄ Elle n’a jamais eu pour habitude de vivre seule. Si elle n’a toujours pu compter que sur elle-même pour vivre et surtout survivre, toute sa vie a été faite autour de personnes, plus ou moins néfastes pour elle. Elle avait au départ sa famille, vivant à sept dans une demeure bien trop petite pour le nombre qu’ils étaient ; ensuite elle a vécu en collocation avec deux filles lors de ses années d’université, puis auprès de l’homme avec qui elle a été mariée de force et de ses autres compagnes. Elle n’était pas non plus seule lorsqu’elle était dans les foyers et ne l’a été qu’une petite période avant de laisser une petite annonce dans des endroits stratégiques pour partager son appartement. Il n’est pas très grand, ni terriblement accueillant mais elle s’y sentait bien seule et avait, de toute évidence, pas forcément les moyens de se payer un appartement seule au centre ville de Los Angeles. Sa nouvelle colocataire s’appelle Diana, Diana Cavalletti. Une italienne qui a le don de faire sourire Reem. Si toutes deux sont bien différentes l’une de l’autre, que Reem a pour objectif de la faire sortir le plus possible pour oublier ses déboires amoureux, et probablement d’un jour lui proposer un relooking, elles s’entendent pour l’heure relativement bien. 08 ༄ S’il y a une chose que la jeune femme adore et a toujours adoré, c’est danser. Quelque soit les périodes de sa vie, elle a toujours aimé cela. Ainsi elle a l’impression de se déconnecter totalement au reste du monde, oubliant tout ce qui peut arriver ou ne pas arriver dans sa vie. Et si bon nombre de personnes la trouveront aguicheuse lorsqu’elle danse, ça n’est pas l’effet recherché, du moins ça ne l’est pas toujours. 09 ༄ Reem parle couramment anglais et ceci depuis l’université où elle a tout appris. Bien sûr, sa langue maternelle est l’arabe, mais cela fait bien longtemps qu’elle ne l’a plus parlé, deux années pour être exacte. Et si durant quelques temps, un accent perdurait lorsqu’elle parlait, elle s’est forcée à le gommer progressivement pour que tout le monde pense qu’elle est une véritable américaine. Ceci même si, lorsqu’elle est sous le coup de l’émotion, celui-ci refasse surface. 10 ༄ L’apparence est très importante pour la jeune femme qui est toujours très bien habillée. Après avoir beaucoup observée et s’être achetée - entre deux vols- des tenus élégantes et distinguées, la jeune femme sait parfaitement que la tenue vestimentaire a une importance capitale dans l’image que l’on peut renvoyer mais également pour attirer les faveurs de bons nombres de personnes, notamment les hommes. 11 ༄ Reem a fréquenté beaucoup de foyers lorsqu’elle est arrivée à Los Angeles. Tous plus dérangeants et glauques que les autres. Si elle détestait ces endroits, ils représentaient pour elle la seule solution à court terme. Dans ces endroits, le quotidien n’était pas toujours évident, car chacun se livrait à ses propres méthodes pour obtenir un peu plus que le peu qu’ils pouvaient avoir. C’est à partir de ce moment là que la jeune femme à commencer à voler. Si au départ, elle ne volait que quelques pièces et billets, quelques denrées pour pouvoir se nourrir et quelques produits de première nécessité, elle est rapidement passée à l’étape supérieure en profitant de la venue de certains gosses de riches en mal de reconnaissance et cherchant la charité des journalistes, pour leur soutirer des produits à valeur bien plus importante. C’est ainsi qu’elle a fait la rencontre de Collins Foley, cette peste pourrie gâtée par sa famille et qui n’a aucune valeur de l’argent. Reem s’est fait un malin plaisir de lui voler une belle montre en or. Et si cela a fait un sacré remue ménage lorsque Collins s’en est rendu compte, qu’elles se sont insultées de tous les noms, qu’elles en sont même venues aux mains et que Reem s’est faite virer du foyer où elle logeait, elle ne regrette absolument pas son geste et ne lui a jamais rendu cette montre qu’elle s’est empressée de revendre à un bon prix pour pouvoir s’acheter des vêtements dignes de ce nom – lorsqu’elle ne se sent pas d’humeur à les voler dans les magasins.  12 ༄ Cela fait presque un an que Reem travaille en tant qu’assistante auprès du directeur financier de Ashmore Industries, Ezra Paulson. Si au départ, il n’était que le mari de celle qui lui a permis d’obtenir le poste, elle s’est surprise à l’observer longuement, à rougir à certains de ses sourires et à être presque impatiente d’aller travailler, rien que pour le voir. Elle ne sait pas vraiment ce qui lui plait chez lui. Après tout, il est tout ce qu’elle n’est pas. Il est sérieux, stable, terriblement haut placé dans la hiérarchie, rangé, sage et distingué. Pendant qu’elle apprend encore de tout cela. Mais pourtant, il est tout ce qu’elle n’a jamais vu chez les hommes qu’elle a pu rencontrer en Syrie. Il est le parfait américain, l’homme idéal pour incarner celui des histoires de sa grand-mère. Il est aussi celui sur lequel elle a jeté son dévolu pour avoir des papiers par le mariage. Pourtant, les choses font qu’elle commence à l’apprécier plus qu’elle ne devrait.  13 ༄ Parce qu’elle a toujours eu l’habitude de ne s’occuper que d’elle, de survivre parmi les bombes et les ennemis, elle est devenue un brin égocentrique, ne se rendant pas toujours compte qu’elle peut faire du mal autour d’elle, en allant toujours là où est son intérêt, sans prendre garde à ne pas écraser les autres sur son passage. Alors oui, Reem peut s’avérer être une vraie garce sans scrupule quand cela est nécessaire, mais cela ne lui pose aucun problème de conscience. 14 ༄ Elle adore les enfants et contre toute attente, a un tout autre visage auprès d’eux. Bien plus posée, réfléchie et douce, elle se laisse bien souvent aller lorsqu’elle est auprès de ces petits êtres fragiles qui ne demandent qu’à être aimés. Enfant, elle est celle qui s’est occupée de ses petits frères et sœurs pendant que son père allait travailler et que ses épouses faisaient on ne sait quoi. Elle aimerait beaucoup avoir des enfants un jour, malgré qu’elle soit atrocement terrifiée à l’idée de perdre la vie en la donnant, ou par le simple fait de ne pas pouvoir offrir la vie que ces bambins méritent réellement. 15 ༄ Une seule et unique chose peut trahir ses origines et cela se trouve gravé sur son corps. En effet, la jeune femme a le prénom de sa grand-mère, Amaia, écrit en arabe tatoué sur les côtes, à gauche. Cela a une véritable importance pour elle car cette femme a toujours été sa source d’inspiration. C’est celle qui l’a élevé et fait d’elle la femme qu’elle est aujourd’hui. 16 ༄ Reem a un petit chat, tout blanc et terriblement mignon. Elle l’a trouvé dans la rue et l’a recueilli il y a quelques mois de cela. Ses grands yeux tristes lui ont rappelé les siens il fut un temps et elle n’a pas résisté à lui faire une place auprès d’elle. 17 ༄ Peu habituée aux nouvelles technologies, elle a mis un temps certain avant de comprendre toute l’étendue des capacités d’internet, d’un ordinateur ou d’un smartphone. Aujourd’hui, elle ne voit plus sa vie sans son iPhone qui ne la quitte jamais. 18 ༄ Reem aime plaire, que se soit aux hommes ou aux femmes, elle aime le regard qu’ils peuvent poser sur elle lorsqu’ils sont attirés, charmés. N’ayant jamais eu l’habitude de voir ce genre de regard, de plaire et de ne pas être traitée comme une vulgaire moins que rien, elle joue parfois de son charme juste pour se rassurer et bien souvent pour obtenir quelque chose. Car oui, elle ne perd jamais le nord. 19 ༄ Malgré son absence de diplôme officiel, les connaissances de la jeune femme sont réelles en droit. C’est d’ailleurs ce qui lui permet aujourd’hui de faire du bon boulot et d’impressionner parfois son patron. Etrangement, elle en retire un plaisir non dissimulé. Avoir anticipé les requêtes d’Ezra, y répondre avant qu’il ne les formule et voir son regard à cet instant précis est toujours le moment qu’elle préfère dans une journée. 20 ༄ Reem n’a pas son permis de conduire. Elle n’a jamais eu l’argent nécessaire pour le passer et est aujourd’hui dépendante des transports en commun. Si cela ne la dérange pas véritablement parce qu’elle a toujours fonctionnée ainsi, cela ne l’a pas empêché de conduire des véhicules à plusieurs reprises et ceci sans le moindre permis de conduire.


♡  i sell my feelings on ebay
 01. Comment définiriez vous votre conception de l'amour ? Reem a toujours eu un rapport à l’amour très particulier, oscillant avec ses rêves d’enfant, les histoires que lui contait sa grand-mère et ses expériences désastreuses où l’amour s’était transformé en véritable cauchemar. Si cela aurait pu lui faire arrêter de croire en l’existence de ce sentiment bien indéfinissable, ça n’est pas totalement le cas, simplement parce qu’elle se rattache, comme à une bouée de sauvetage aux mots de sa grand-mère qui lui ont toujours réchauffé le cœur, quand elle n’était qu’une enfant mais encore aujourd’hui lorsqu’elle repense à elle avec un pincement au cœur. 02. Quel est votre meilleur et pire souvenir lié à une relation ? Reem n’a jamais connu l’amour autre que celui que pouvait lui donner maternellement sa grand-mère. Si bien que tous les bons souvenirs liés à une relation au sens large sont ceux qu’elle a pu partager avec cette femme, source d’inspiration pour elle. Les mauvais souvenirs sont quant à eux bien nombreux. En réalité, chaque fois que cet homme, celui qu’elle a dû épouser sans qu’on ne lui demande son avis, posait la main sur elle. Chaque fois elle avait ce même réflexe de recul parce qu’elle savait exactement ce qui l’attendait par la suite… Elle a eu un mal fou à se remettre de ces moments qui lui reviennent encore sous forme de cauchemars la nuit. Mais aujourd’hui, elle laisse plus facilement un homme poser la main sur elle, mais que lorsqu’elle l’a décidé, bien entendu.  03. Comment s'est passé votre première fois ? En gardez-vous un bon souvenir ? Reem a toujours fait ce qu’on lui a dit de faire sur ce terrain-ci, attendant de trouver le bon mari avant de s’offrir pour la première fois complètement à qui que se soit. Elle a suivi les règles scrupuleusement et a attendu. Mais hélas, sa première fois lui a été volée, de la manière la plus ignoble et cruelle qui soit. Si les choses se sont certes faites après qu’elle se soit mariée, elles se sont faites sans le moindre consentement, dans la douleur et la violence et cela n’a été que le premier d’une longue série. Alors non, sa première fois et celles qui ont suivi avec cet homme ne se sont pas bien passées et ne lui laissent absolument pas un bon souvenir. Cependant, aujourd’hui, elle voit la sexualité d’un tout nouvel aspect grâce aux personnes qu’elle a pu rencontrer aux Etats-Unis. 04. Comment imaginez-vous votre futur ? Elle a toujours vécu au jour le jour, ne sachant absolument pas ce qu’allait lui réserver le lendemain. C’est ainsi que cette philosophie a grandi dans l’esprit d’une jeune femme qui a décidé de profiter de chaque instant, de chaque minute, de chaque jour que dieu lui permet de vivre. Alors non, elle ne se fait absolument pas de plan pour son futur et préfère laisser faire le destin sans chercher à programmer quoi que se soit.


Pseudo | prénom • hi, it's me again... anouchka,  benzorris tout ça tout ça ! Oui vous ne vous débarrasserez pas de moi comme ça ! Âge • really, really old ... 25yo Pays | Région • région parisienne depuis quelques mois mais je suis originaire de la région centre. au fur et à mesure de mes personnages, vous voyez mon évolution géographique ouais ! Comment avez-vous connu le forum ? • toujours par la même folle, tica la plus sexy. Célébrité • nathalie sexy bitchie kelley. Scénario | Pré-lien | inventé ? • scénario du sexy macho ezra Autres comptes ? • si peu. Livia, Jude, Evan, Kai, Sloan, Adem, Pavlin, Myles ... Fréquence de connexion ? • dès que mon job me le permet mais j'essaie d'être active malgré que le rp reste parfois compliqué. Un dernier commentaire ? • reem in da place va faire de la vie d'ezra un enfer, muhahaha.

Code:
<pris>Nathalie Kelley</pris> <a href="http://www.loveiscomplicated.com/u2163" target="_blank"><pseudobottin>▹ Reem Henstridge</a></pseudobottin>


Dernière édition par Reem Henstridge le Dim 24 Juin - 14:43, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
❉ you belong with me
avatar
you belong with me

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 09/12/2017
›› Love letters written : 127
›› It's crazy, I look like : Zachary Levi
MessageSujet: Re: ( i like beautiful melodies telling me terrible things ) — reem henstridge Ven 15 Juin - 1:08

Mi amoreee , je suis tellement heureuse que tu sois là. Depuis le temps que je t'attendais, là mon Ezra saute de joie. Il va pas en dormir de la nuit.            Bref, j'ai trop hâte de jouer notre intrigue et d'avoir plein de mini-Ezra et mini-Reem.


   


ET

                       


T'es trop belle comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
avatar
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 23/04/2018
›› Love letters written : 236
›› It's crazy, I look like : meghan princess markle
MessageSujet: Re: ( i like beautiful melodies telling me terrible things ) — reem henstridge Ven 15 Juin - 10:26

REEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEM FINALLY FINALLY FINALLY. LA MERVEILLEUSE REEM . T'es trop belle mon boudin comme ça si Ezra était pas dans le coin, mes hommes seraient en train de baver clairement
tu sais déjà que j'aime vraiment trop ce personnage et nos liens avec quoi ! t'es vraiment parfaite et j'ai trop hâte quoi puis Ezra/Reem je shippe à fond de la folie
Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
avatar
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 07/06/2016
›› Love letters written : 1397
›› It's crazy, I look like : jessica badass alba
MessageSujet: Re: ( i like beautiful melodies telling me terrible things ) — reem henstridge Ven 15 Juin - 13:41

ELLE EST MAGNIFIQUE
(re)bienvenue à la maison mon petit chat, quel choix de folie encore une fois
Il nous faudra des liens
Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
avatar
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 15/06/2018
›› Love letters written : 184
›› It's crazy, I look like : nathalie sexy kelley
MessageSujet: Re: ( i like beautiful melodies telling me terrible things ) — reem henstridge Ven 15 Juin - 13:54

@Ezra Paulson MY LOVE je met pas autant de smiley que toi, flemme mais l'amour y est à fooooond j'espère bien que Ezra est content, elle s'est faite languir mais c'est pour mieux arriver et rendre fou le sexy paulson C'est toi qui est beaucoup trop canon, tu le sais et me tarde moi aussi de les jouer, depuis le temps
ET : on attaque maintenant les mini-ezreem

@Amara Ejiofor-Paulson YEAHHHHH SHE'S HERE merci mon petit chaton d'amour tu sais tes hommes ont le droit de baver, même si ezra est dans les parages, il parait qu'il n'a pas son mot à dire en tout cas, merci mon chat, j'aime d'amour tous nos liens également

@Ophelia Baron T'AS VUUUU mais tu es tout autant magnifique je dois dire merci en tout cas ma petite tica d'amour tu sais bien que je te réserve toujours de super liens
Revenir en haut Aller en bas
❉ fifthy shades of you
avatar
fifthy shades of you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 04/11/2017
›› Love letters written : 250
›› It's crazy, I look like : Nico Tortorella le magnifique.
MessageSujet: Re: ( i like beautiful melodies telling me terrible things ) — reem henstridge Ven 15 Juin - 15:10

Nathalie + le pseudo !
J'aime beaucoup ce nouveau choix de personnage !
Hâte de découvrir le personnage
Bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

all these memories seem so old


MessageSujet: Re: ( i like beautiful melodies telling me terrible things ) — reem henstridge Ven 15 Juin - 15:49

NATHALIE!
re-bienvenue et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

all these memories seem so old


MessageSujet: Re: ( i like beautiful melodies telling me terrible things ) — reem henstridge Ven 15 Juin - 16:10

HEY REBIENVENUE SUR LE FORUM HEIN
qu'est ce qu'elle est divine !!
Revenir en haut Aller en bas
❉ home is where the  heart is
avatar
home is where the heart is

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 27/07/2017
›› Love letters written : 3974
›› It's crazy, I look like : Mads (god) Mikkelsen
MessageSujet: Re: ( i like beautiful melodies telling me terrible things ) — reem henstridge Ven 15 Juin - 21:27

Le super choix de scénario, j'aime beaucoup le personnage de Reem, j'ai hâte d'en découvrir plus sur elle et puis jouer par toi Anouchka elle ne peut être que parfaite en tout cas hâte de lire la suite & (re) bienvenue!
Revenir en haut Aller en bas
❉ friends with benefits
avatar
friends with benefits

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 27/05/2018
›› Love letters written : 121
›› It's crazy, I look like : leighton meester
MessageSujet: Re: ( i like beautiful melodies telling me terrible things ) — reem henstridge Sam 16 Juin - 0:14

rebienvenue ici.
je connaissais pas ta bouille, mais elle est sublime.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

all these memories seem so old


MessageSujet: Re: ( i like beautiful melodies telling me terrible things ) — reem henstridge Sam 16 Juin - 12:51

nathalie, cette beauté
(re)bienvenue ici
Revenir en haut Aller en bas
❉ friends with benefits
avatar
friends with benefits

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 06/10/2014
›› Love letters written : 18732
›› It's crazy, I look like : max king irons.
MessageSujet: Re: ( i like beautiful melodies telling me terrible things ) — reem henstridge Lun 18 Juin - 7:54

avec quinze ans de retard shame on me.
welcome back home avec un personnage qui promet vu le scénario
Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
avatar
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 15/06/2018
›› Love letters written : 184
›› It's crazy, I look like : nathalie sexy kelley
MessageSujet: Re: ( i like beautiful melodies telling me terrible things ) — reem henstridge Lun 18 Juin - 22:04

@Lucien Tsereli merciiii ma belle j'aime tellement nico que je ne peux te retourner le compliment ! d'ailleurs je me dis qu'il faudrait qu'on se trouve des liens un jour en tout cas, j'espère que je serais à la hauteur du rôle !
@Lauren Rothschild merci beaucoup ma belle
@Dane Ellison Ouais avec tous ces comptes, ça devient la routine hein merci bien en tout cas, j'espère qu'on se trouvera des petits liens bien cools
@Genesis Winston MA PETIT LYDIE tu es trop mignonne, merci beaucoup pour tout et as always va falloir qu'on se trouve des liens du tonnerre mais je m'inquiète pas trop là-dessus
@Eneah Soribes Elle a joué dans Dynasty et dans TVD mais il est clair qu'elle est sublime ! merci bien en tout cas
@Jules Carstairs t'as vuu merci ma belle
@Asher Monroe mieux vaut tard que jamais comme on dit non ? merci beaucoup Sev ça me fait plaisir ce petit message en espérant effectivement tenir la route pour le rôle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

all these memories seem so old


MessageSujet: Re: ( i like beautiful melodies telling me terrible things ) — reem henstridge Mer 20 Juin - 23:08

Re-bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

all these memories seem so old


MessageSujet: Re: ( i like beautiful melodies telling me terrible things ) — reem henstridge Jeu 21 Juin - 16:21

(re)bienvenuuue, p'tit chat
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

all these memories seem so old


MessageSujet: Re: ( i like beautiful melodies telling me terrible things ) — reem henstridge

Revenir en haut Aller en bas

( i like beautiful melodies telling me terrible things ) — reem henstridge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: one in a million  :: walking on a dream
-