Partagez|

just levitate when I'm stuck in the middle of hell and faith ߡ (marcus)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
❉ fifthy shades of you
avatar
fifthy shades of you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 07/06/2018
›› Love letters written : 276
›› It's crazy, I look like : michael (king) bakari jordan
MessageSujet: just levitate when I'm stuck in the middle of hell and faith ߡ (marcus) Jeu 7 Juin - 21:09


Marcus Lloyd Gonzàlez

HOW I LEARNED TO SEE IN THE DARK

prénoms | nom : de sa véritable famille, les souvenirs sont inexistants, ils n'ont pas existé un jour, car à peine avait-il poussé son premier cri que sa mère a fait le choix de l'éloigner d'elle. retiré des bras de la femme supposée le protéger des malheurs et l'aider à devenir un enfant puis un adulte, il n'a rien gardé des neufs mois passés dans son corps. il n'avait rien ni personne. seul avec ce petit mot gravé au noir indiquant son prénom. marcus, un patronyme dont il ne connait pas les origines, pour lequel il ne sait pas l'histoire, un prénom vidé de toute substance qui ne représente rien. quelques lettres qui restent le seul lien entre lui et celle qui lui a donné la vie. le cordon infime qui demeure depuis ces années. et qui parfois lui revient en pleine tête, comme une claque sur ses joues. derrière cela, il y a celui tant désiré par ses parents adoptifs, choix fait d'amour, à l'opposé de leurs origines hispaniques. jamais il a pensé à leur demander pourquoi il avait souhaité inscrire lloyd dans le marbre. parce que dans son sang, il n'a aucune trace d'ancêtres dans la région galloise, tout du moins il n'en sait rien. car il ne sait rien sur lui, sur cette famille qui aurait dû être la sienne. alors il a accepté le choix de son père et de sa mère qui appréciaient ce mot, suffisamment pour le donner à leurs fils. par contre , il lui est impossible d'oublier les origines de son nom de famille, gonzàlez, qu'il tient d'un homme et d'une femme, désireux de le voir devenir leur fils. une perte d'enfant à la naissance, une impossibilité d'en avoir un nouveau et le regard d'une femme triste posée sur ce bébé seul dans sa couveuse. il ne leur a fallu que quelques minutes pour que le coup de coeur s'opère. peu importe les traditions mexicaines, cet enfant s'est transformé pour devenir le leur. seul être à la peau chocolat dans ce clan naît sous le soleil hispanique, il a été choyé et aimé, vu comme un fils prodigue. il n'a jamais été une tâche rouge sang sur une toile blanche. loin de là. il était la douce colombe liée par des liens éternels aux gonzàlez. des syllabes qui résonnent dans les ruelles de Mexico, à l'origine de nombreuses rumeurs, parfois faussées, parfois empreintes de vérité. craint dans les foyers malfamés du Mexique, pour le cartel qu'il rappelle, il est le symbole de la terreur, du cartel de Sinaloa, tant redouté par les plus vertueux des esprits. pourtant en apparence, Miguel Gonzàlez n'a pas le regard effrayant, mais il camoufle sa violence derrière une allure presque chaleureuse, quand finalement il ne connaît pas la compassion. il est impossible de n'avoir jamais entendu parler des gonzàlez, de ne guère savoir qui ils sont, qui est cet homme à la tête d'un cartel régnant en maître sur l'empire de la drogue mexicaine. toutefois, dans la lumière, cette famille reste davantage le clan dirigeant de cette société consacrant son temps et ses fonds à la robotique de pointe. un moyen discret de camoufler des activités plus atroces. et il l'a toujours su, il en est conscient depuis le début. les années l'ont d'ailleurs façonné et modelé en digne héritier de tout cet empire qui fait frisonner et qui provoque autant l'effroi que la reconnaissance. Date | lieu de naissance : il aimerait pouvoir avoir une histoire à raconter derrière sa naissance, un moment fabuleux qu'il aurait entendu si souvent qu'il en aurait connu tous les détails et qu'il aurait pu la répéter à ses enfants dans le futur. mais à vrai dire, il n'est au courant de rien. et il lui est impossible d'imaginer sa venue sur cette terre comme un rayon de soleil par un temps pluvieux. car dès les premières secondes de sa vie, le vingt septembre mille neuf cent quatre vingt neuf, il a été laissé, trop fragile pour combattre lui-même le monde. ses pleurs se sont mêlés à ceux de sa mère et il s'est retrouvé seul dans son minuscule lit, entouré d'autres bébés à l'hôpital de los angeles. sauf que contrairement aux autres bambins, il n'était pas désiré, il n'était pas choyé, il était l'enfant indésirable. alors quelque part, il n'a jamais aimé la célébration de ce jour plus malheureux que joyeux. et il est dans les traditions des gonzàlez de fêter dignement le vingt-et-un septembre, un jour de retard. un jour plus symbolique. la construction d'une famille, ce matin où Maria Gonzàlez l'a vu pour la première fois. la naissance d'un amour inconditionnel. un instant plus précieux que son abandon. Âge : s'il est le plus jeune de son clan, si certains ont cette fâcheuse tendance à le prendre pour un gamin à cause de sa jeunesse, il n'en reste pas moins qu'il n'est plus totalement un adolescent. qu'il n'a rien d'un enfant incapable de réfléchir convenablement, incapable de faire des choix intelligents. du haut de de ses vingt-huit ans, futur héritier du royaume dirigé par son père, il connaît le poids de ses responsabilités et il conçoit de les accepter depuis toujours. il a conscience des obstacles, des difficultés provoquées par ses ennemis, mais il est prêt à porter la couronne, à se tenir sur le trône le jour où il lui sera demandé de le faire. Nationalité | origines : l'essence de son sang est un mystère. un livre fermé dont il n'a jamais trouvé la clé et dont il ne connaît aucun secret. il ne sait rien. il n'a pas connaissance de sa terre natale, il ne sait pas où sont nés ses parents biologiques, qui ils sont, ni ses ancêtres. parfois, il ressent un manque dans sa poitrine, toutefois il finit toujours par disparaître. quelques fois, il a perçu la surprise dans le regard des enfants et des adultes autour de lui, à l'entente de son nom de famille, à la vue de ses parents, mais beaucoup ont appris à leurs dépends qu'il était mal avisé d'oser se dresser debout face au Gonzàlez. en tout cas, désormais aucun membre mexicain tente de s'approcher du diable. et s'il est totalement américain pour les autorités américaines, il se voit aussi comme un fruit mexicain.  À los angeles depuis : c'est dans cette ville qu'est toute son existence. il y est né et il y a passé les vingt-huit dernières années. il y a ses racines, ses habitudes, pourtant cela ne l'a jamais empêché de prendre la route, de s'envoler vers d'autres horizons chaque fois qu'il le désirait. il se rend régulièrement là où son coeur trouve de la chaleur, dans la villa familiale à Mexico, lorsqu'il doit se ressourcer. sinon il aime Le Costa Rica, la Colombie, l'Argentine et le Brésil. des terres foulées par son cartel.  Statut civil : il est de tradition d'aimer la séduction chez les hommes gonzàlez et il ne s'est pas éloigné de cette habitude familiale. il n'a pas besoin de femmes pour exister, malgré tout, il apprécie particulièrement les nuits en compagnie de celles qu'il a choisi, qu'il a séduit quelques heures plus tôt. enfant déjà, il était entouré de petites filles qu'il appelait naïvement ses "amoureuses". des amoureuses qu'il n'a guère réellement connu, jusqu'à sa confrontation avec Collins Foley. aussi détestable, qu'attirante. aussi arrogante qu'hypnotisante. son parfait opposé avec ses allures de furie incontrôlable. elle lui correspond autant qu'elle peut lui être opposée, mais il lui est impossible d'être définitivement hors de sa vie. constamment, elle revient, elle réapparaît depuis ces dernières années. elle est responsable de sa colère. ils se sont perdus dans les bras de l'autre, aussi souvent qu'ils ont crié et qu'ils se sont repoussés. ils se sont haïs pour s'aimer de nouveau. chaque fois qu'ils se perdent, ils se retrouvent, parce qu'ils sont deux aimants l'un pour l'autre. peu importe les mots haineux, les gifles qu'il a reçu, les autres femmes auprès de qui il s'est endormi, ils sont un poison. atteints de cette maladie mortelle, inavouable, ils sont noyés dans cet amour haineux et inconditionnel. simplement, ils ne le disent pas. mais ils se le prouvent dans des étreintes intenses, hors du temps. il a essayé un temps de l'effacer de son monde,cependant cela paraît inimaginable.   parce qu'elle a trouvé comment se fondre dans sa chair. cela n'a pas empêché les gonzàlez et les milano d'envisager une union de grande importance entre Marcus et Catriona. hypothèse repoussée avec force par les deux protagonistes. Occupation : son destin était tracé, il avait une place d'or l'attendant en haut d'un trône. tel un prince, il n'avait qu'à apprendre pour devenir l'ombre de son père. mais ce n'est pas pour autant que ses parents ne l'ont pas poussé à être toujours meilleur. ne souhaitant pas utiliser uniquement son nom de famille, son intelligence il l'a cultivé pendant des années. dès l'enfance, il a veillé à stimuler son esprit. se prenant de passion pour les sciences, il a naturellement porté son choix sur des études dans l'école d'ingénierie du MIT. pourtant, il n'y était pas forcé, ayant un fauteuil réservé dans l'entreprise familiale. toutefois, il en avait besoin. et il a appris pendant ces quelques années plus que personne ne pouvait lui enseigner ailleurs. par contre il n'en oubliait pas ses responsabilités familiales. le regard toujours porté vers l'avenir, il a allié tous les aspects de son existence, donnant de son temps pour la compagnie et pour le cartel. petit à petit, son importance au sein du clan a grandi et la confiance est née dans les esprits de tous les hommes du gang.  parce qu'il a su comment les convaincre qu'il était un élément indispensable, une constante de cette équation. par ses actes, il leur a prouvé qu'il n'était pas uniquement le fils choyé, qu'il était un soldat, et on lui attribue désormais le surnom de "El Guerrero" pour son amour inconditionnel pour la boxe. un sport qu'il a pratiqué à haut niveau, légalement et officieusement dans les sous sols obscurs de la ville. mais la violence d'une agression d'ennemi a mis un terme à des ambitions plus grandes. alors depuis un an et après avoir soigné sa jambe, il se consacre au clan Gonzàlez . en effet il gère les livraisons entre le Mexique et les Etats-Unis, il supervise la production de méthamphétamine et les conflits entre le cartel et leurs rivaux. en parallèle, il est officiellement le numéro deux de Gonzàlez Tech.  Orientation sexuelle : les interrogations ne sont jamais arrivées jusqu'à son esprit, car malgré toute l'ouverture d'esprit de sa famille, certaines traditions sont importantes chez les Gonzàlez. le mariage et les enfants en font partie, mais pas uniquement. ils tiennent davantage à voir leur unique enfant en compagnie d'une femme. dans tous les cas, il n'a pas douté. chaque nuit qu'il passe à séduire des créatures sublimes dans les bars de la ville, à l'aide de son sourire et de paroles enjôleuses renforcent son hétérosexualité. Quartier | type de résidence : dans cette rue aux villas impressionnantes, aux manoirs camouflés derrière d'immenses portails de sécurité, on peut trouver aussi la demeure familiale des Gonzàlez. ils ne sont pas le stéréotype de la famille puissante américaine, mais cependant ils se sont infiltrés dans le paysage d'Hollywood Hills. d'abord regardés avec arrogance par les autres, ils semblent désormais avoir trouvé leur place. dans cette bâtisse moderne, équipée des dernières nouveautés high-tech, au garage rempli de bolides plus luxueux les uns que les autres, et au jardin gigantesque, ils sont tous chez eux.  Statut familiale : il n'a qu'une seule famille, celle de son coeur, celle de ses gens qui l'ont pris sous leur aile, qui un jour ont choisi de le faire devenir leur enfant. il n'a jamais pris le temps de découvrir ses racines, d'en savoir plus sur ses origines, sur cette femme qui lui a donné la vie il y a plus de vingt-huit années. peut-être car il ne veut pas savoir pourquoi. pourquoi il n'était pas désiré. pourquoi elle l'a laissé sans se retourner. alors il vit son existence, en essayant d'avancer, sans y songer, pourtant il y pense constamment. c'est le poids présent sur ses épaules. heureusement il a Miguel et Maria Gonzàlez. cet homme et cette femme qui lui ont offert tout ce dont il avait besoin et bien plus encore. proche de ses deux parents, il est plus que protecteur lorsqu'il s'agit de sa mère, qui l'a serré dans ses bras à chacun de ses pleurs, qui lui a permis de grandir normalement. puis son père, son modèle, ce chef de famille, qu'il estime plus que tous les autres, cet homme à qui il cherche à ressembler depuis qu'il est un petit garçon. il a été façonné pour lui ressembler, pour devenir son double et il l'accepte, autant qu'il a décidé de lui-même d'être un membre à part entière du commerce familial. quelque part les membres du cartel sont aussi sa famille, ils sont les siens, mais il n'arrive pas à avoir totalement confiance. en permanence sur ses gardes, il n'y a que les Milano et Tommy McMullen à qui il confie sa vie sans reculer, les yeux toujours fermés en dehors de ses deux parents. . Situation financière : l'argent ne manque pas, les billets verts dans les poches de Marcus lui permettent de dépenser sans réfléchir réellement ($$$$$$$$$$). les comptes en banque officiels sont pleinement remplis, agrémentés de quelques zéros pouvant faire pâlir les plus envieux. l'empire construit ne perd pas en importance avec les années. et la richesse amassée par les divers trafics renforce d'autant plus le statut important des mexicains. Votre foi en l'amour : il a vu l'amour de ses parents envers lui et entre eux mais il aime se dire pourtant qu'il n'y croit pas, qu'il n'est jamais tombé amoureux de quiconque depuis sa naissance. c'est la version qu'il avoue à tout ceux osant lui poser cette question déplacée. mais sa relation avec Collins est ce qui se rapproche le plus de l'amour, celui avec un a minuscule, fait de cris et de colères, de passion et d'affection. de là à dire qu'elle lui donne foi en l'amour, probablement pas, la sienne se situant probablement aux alentours de 17%.  Caractère : perspicace ߡ violent ߡ intelligent ߡ rebelle ߡ sarcastique ߡ observateur ߡ colérique ߡ lunatique ߡ déterminé ߡ loyal ߡ ambitieux ߡ nerveux ߡ bagarreur ߡ consciencieux ߡ minutieux ߡ froid ߡ distant ߡ cynique ߡ proche de sa famille ߡ charismatique ߡ secret ߡ discret. Groupe : big spender.

your heart is made from gold ♡

( uno ) si les premiers mois après son arrivée au sein du clan des Gonzàlez, les regards se tournaient fréquemment vers lui, et que les remarques étaient entendues de la part des mexicains, pas heureux de voir ce bébé afro-américain faire son arrivée dans un groupe veillant à ses origines, Miguel Gonzàlez n'a guère laissé le choix à ses hommes et ses femmes. avec son autorité de leader, il leur a fait comprendre qu'il était impossible de se mettre en travers de sa route. il ne s'est d'ailleurs pas gêné pour malmener le seul homme ayant osé avoir des mots durs envers son fils après cela. car terriblement protecteur il ne pouvait concevoir que l'on s'en prenne à l'un des siens. trait de caractère dont Marcus a hérité à force de respirer le même air que son père adoptif. ( dos ) il se pose des questions sur cette femme qui lui a donné la vie. cette femme qu'il ne peut appeler sa mère parce que pour elle, elle n'est que la lâche qui l'a laissé tomber quand il en avait besoin. quand il était trop fragile pour s'occuper de lui tout seul. il fait semblant chaque jour qu'il n'est pas touché, qu'il ne ressent rien, aucun manque, qu'il n'a aucune interrogation dans son esprit, cependant c'était un mensonge parfait. une vaste comédie. il souffre depuis qu'il est tout jeune de ce trou dans sa poitrine. de cette part manquante de son existence. de son histoire dont il n'arrive pas à fermer le livre. ( tres ) il a une relation privilégiée avec ses deux parents. deux relations différentes mais aussi fortes et importantes l'une que l'autre pour lui. il ne se voit pas les perdre, ni se détacher de ceux qu'il est prêt à remercier jusqu'à son dernier souffle. s'il est fier de son père, de ce clan sur lequel il règne d'une main de fer, il a une bienveillance immense pour sa mère. il n'est pas constamment en accord avec eux, néanmoins, il ne s'éloigne pas de leur planète, il reste près d'eux et dans leur univers. parce que c'est ce qu'on attend de lui, depuis son plus jeune âge. et il l'accepte totalement. prêt à endosser le costume, à se hisser en haut de ce trône, il a appris tous les rudiments en compagnie de Miguel Gonzàlez pour être à la hauteur. pour ne pas les décevoir. ( cuatro ) il n'a pas une fois pris le temps de chercher sa famille, ne se doutant pas que dans la cité des anges, quelque part, il a des membres de sa propre famille. Adrianna et Iara, deux femmes qu'il ne connaît pas mais qui ont un lien avec lui. qui partagent le même sang que lui, sans qu'il ne sache quel lien il partage avec elles. car le chemin de la vérité ne s'est pas encore ouvert à lui.  ( cinco ) il considère les Milano comme une seconde famille. cette famille importante, proche depuis toujours de son père, il les voit comme des personnes en qui il a confiance, qu'il affectionne particulièrement. si depuis tout jeune, il s'amuse à embêter énormément Esmee Milano avec humour, ce n'est pas pour autant qu'il ne l'apprécie pas. la relation qu'il partage avec Catriona Milano est différente. autrefois, elle était celle avec laquelle on désirait l'unir, mais l'un comme l'autre ont refusé cette idée saugrenue de leurs parents. pas qu'ils se détestent, néanmoins ils ne se voyaient pas de cette manière. et encore aujourd'hui, leurs deux caractères parviennent parfois à faire des étincelles. du côté de Caïn Milano, il le perçoit tel un grand frère, un homme pour lequel il a le plus grand respect et avec qui il travaille régulièrement pour les affaires. alors ils sont tous à leur façon une autre famille. ( seis ) bagarreur depuis l'enfance, il a été initié très tôt à la boxe, ce sport de combat qui lui permettait d'extérioriser son énergie débordante, de calmer ses pulsions incendiaires. choix très utile pour le commerce familial car il est désormais celui qu'on envoie pour résoudre les conflits de manière musclée autant auprès de partenaires récalcitrants, qu'avec les adversaires. dans le milieu, il a pendant un temps été reconnu pour ses qualités de boxeur, puisqu'il participait à des combats illégaux de boxe dans les sous sol obscurs de Los Angeles. il envisageait même d'y consacrer plus de temps jusqu'à sa blessure.( siete ) il y a un an, il a été blessé au genou lors d'une agression en pleine rue. dix hommes ont choisi l'un de ses rares moments de solitude pour l'attaquer. et s'il se souvient parfaitement de la violence de l'agression, du bruit des coups de marteau sur son genou, c'est davantage la disparition de ses rêves qui l'a marqué. soigné par Esmee Milano et les meilleurs orthopédistes, cela n'a pas suffi à remettre totalement son os. privé de ses espérances, envahi par la colère, il rêve de se venger. de répandre sa fureur sur les hommes des ennemis de sa famille qui ont choisi de le transformer en victime.   ( ocho ) ayant grandi dans un univers violent, il n'a pas peur du sang, des blessures et d'être l'inquisiteur des cris et des pleurs des personnes autour de lui. il sait qui il est et ce qu'il doit faire pour continuer de faire prospérer l'entreprise familiale alors il n'hésite jamais à se transformer en bourreau chaque fois que c'est nécessaire. contrairement à ce que l'on peut croire grâce à son sourire, il n'est pas un ange. bien au contraire. ( nueve ) très loin des clichés, ses parents l'ont élevé avec cet esprit d'excellence. et il ne s'en est pas éloigné. s'il sait que son nom a pu l'aider parfois, il a veillé surtout à beaucoup travailler pour pouvoir obtenir sa place au sein du MIT après ses études au lycée. il savait qu'il n'avait pas besoin de choisir une école aussi élitiste, qu'il avait déjà sa place chez Gonzàlez Tech, pourtant il préférait la gagner convenablement. cela ne relevait pas d'une punition pour ce jeune homme, fortement amateur de sciences et de robotique. ce n'est pas sans raison s'il a choisi de faire des études d'ingénierie, et encore aujourd'hui, il accorde beaucoup de son temps à travailler sur de nouveaux brevets, des nouvelles inventions à partager au monde entier.  ( diez ) né dans un foyer parlant quasiment tout le temps espagnol, il est bilingue depuis son plus jeune âge. habitué à entendre cette langue chantante qu'il considère presque comme sa langue natale. à l'école il n'était pas rare de l'entendre utiliser sa seconde langue pour s'exprimer.  en grandissant, il s'est mis aussi à l'italien avec les Milano et légèrement au russe, qu'il maîtrise moins. même si Pavlin a tenté de l'initier.  ( once ) même s'il est entouré de beaucoup de monde, de "soldats", il n'est pas un homme avec beaucoup d'amis. peut-être probablement parce qu'il ne sait pas quand il doit accorder sa confiance , ni en qui il peut croire pleinement. évidemment, les Milano et Tommy McMullen font partie des exceptions. à côté de ça, il apprécie énormément aussi Pavlin Berlinski. que des personnes ayant un lien plus ou moins éloigné avec l'illégalité. par contre l'amitié qu'il partage avec Tessa Carmichael le ramène à la réalité, même s'il sait qu'il prend des risques. n'ayant que peu de difficultés à mentir, il lui camoufle aisément la vérité sur ce qu'il est.  ( doce ) veillant à la qualité, il se vante de la pureté de la méthamphétamine vendue par sa famille. bien plus puissante et dénué de mauvais produits, elle est en partie responsable de la réputation de leur clan, tout comme de leur réussite. il en est de même pour la cocaïne, dont il garantit la pureté. détestant l'idée de s'enrichir avec une mauvaise marchandise, il sait comment satisfaire la clientèle. toutefois, peu importe s'il est vendeur de drogue, il n'en consomme pas au quotidien. ( trece ) longtemps vu comme un gangster ou comme une racaille par ses origines afro-américaines et la couleur de sa peau, il a toujours répondu avec violence à chaque attaque. il déteste ce cliché qu'on lui réserve, malgré le fait qu'il fasse partie d'un cartel. c'est une autre apparence qu'il cherche à renvoyer. il est d'ailleurs assez rare de l'apercevoir mal habillé, souhaitant par dessus tout à être irréprochable lorsqu'il apparaît en public. totalement dissimulé sous ses vêtements, on pourra toujours trouver une arme à la ceinture de son pantalon. ( catorce ) il aime séduire et les femmes lui rendent bien. avec son sourire enjôleur, il charme la gente féminine sans gêne ni honte. pourtant, il y en a une avec laquelle les relations sont différentes. Collins Foley. celle qui le rend fou depuis leurs années ensemble au lycée, autant dans le bon que dans le mauvais. ils s'attirent autant qu'ils se repoussent et cela depuis des années. chaque fois qu'ils tentent de prendre des routes opposées, ils finissent par se retrouver, par recommencer. elle l'énerve la majorité du temps, le pousse dans ses retranchements et est responsable de nombreuses bagarres qu'il a déclenché, mais cela ne change rien. il y a quelque chose chez elle qui le pousse à la retrouver. il ne sait pas comment appeler cette relation, mais quelque part, il sait qu'il serait sûrement prêt à tout pour la protéger si on cherchait à la blesser.  ( quince ) mettant un point d'honneur à être en forme, il court aussi régulièrement que possible, il fait aussi de la musculation et il continue de se défouler en boxant, même si son genou le fait fréquemment souffrir. il lui est impossible de renoncer au sport, dont il a besoin pour respirer et pour ne pas devenir dingue.  ( dieciséis ) par caprice et envie d'extravagance, il possède bon nombre de bolides qu'il conserve précieusement dans le garage familial. des voitures plus luxueuses et clinquantes les unes que les autres. une manière de montrer la richesse des Gonzàlez et d'être vu par tout le monde. ( diecisiete ) c'est aussi pour cette raison qu'il est très souvent aperçu dans les clubs privés de la cité des anges, qu'il sort en compagnie des dernières personnalités à la mode, qu'il est dans la lumière et non dans l'ombre. pour rappeler fièrement qu'il est le fils de Miguel Gonzàlez. il est donc plus que rare de le voir chez lui tranquillement un soir. ( dieciocho ) il dissimule aisément ses sentiments, sait comment berner tout le monde, parce qu'il y est forcé pour imposer la peur dans les esprits des concurrents et des clients. il est alors assez difficile de le cerner, de le comprendre. peu de personnes peuvent se vanter de véritablement le connaître, de savoir comment il est. et cela lui convient, n'aimant pas se sentir à découvert ou vulnérable sur ses propres fragilités. ( diecinueve ) amateur de musique, il a un penchant affirmé pour les sons latino ou pour le vieux hip-hop américain. deux styles à l'opposé avec lesquels il alterne, pouvant aussi bien se rendre dans des concerts de rappeur, que de se perdre dans de vieilles rues mexicaines pour écouter des chansons traditionnelles. petit garçon, il adorait entendre la voix de sa mère chaque fois qu'elle chantait une mélodie mexicaine. ( veinte ) il voyage souvent pour les obligations familiales. la plupart du temps dans des pays d'Amérique du Sud pour gérer les transactions et les transports de marchandise, mais il a eu l'occasion aussi de découvrir l'Italie, la Russie et d'autres pays. malgré tout, il a une vraie préférence pour les pays du Sud. c'est donc pour cela que chaque fois qu'il le peut, il prend quelques jours au Mexique dans la villa familiale.  


♡  i sell my feelings on ebay
 01. Comment définiriez vous votre conception de l'amour ? il pense ne pas savoir à quoi ressemble l'amour, parce que pour lui il ne l'a jamais ressenti. mais Marcus ment, autant à lui qu'aux autres autour de lui. la preuve en est avec la relation qu'il entretient avec Collins. ils sont loin des conventions, ils ne sont pas comme les autres, mais ce qui se passe entre eux est une relation amoureuse. et son incapacité à la faire disparaître de son existence montre l'importance qu'elle a pour lui. il suffit de remarquer son regard noir de haine quand un homme ose s'approcher d'elle pour comprendre qu'il est profondément amoureux de cette femme qui lui fait perdre la tête. et qui pourrait causer sa perte un jour ou l'autre. 02. Quel est votre meilleur et pire souvenir lié à une relation ? tous ses mauvais souvenirs concernent probablement sa mère biologique et il y en a un qui reste profondément ancré dans sa mémoire. une fois, alors qu'il n'avait que quatre ans, il  a croisé le regard d'une femme et il a senti son coeur battre plus rapidement dans sa poitrine. il avait l'impression de la connaître, de savoir qui elle était et totalement perdu dans son esprit d'enfant, il l'a appelé maman. cette inconnue l'a regardé et est partie sans même lui accorder une seconde d'attention. de longues minutes il a pleuré dans les bras de Maria Gonzàlez qui ne savait pas comment soulager son fils. son meilleur souvenir a un lien direct avec son père. en effet, c'est quand un soir il a fait réunir tous les membres du clan pour leur annoncer que Marcus devenait officiellement son numéro deux, qu'il était fier de lui confier une partie des responsabilités du cartel. une fierté pour le jeune homme qui se battait pour aller aussi loin, pour prouver à Miguel qu'il était à la hauteur du challenge.  03. Comment s'est passé votre première fois ? En gardez-vous un bon souvenir ? il était jeune, elle était jeune. ils étaient insouciants. mais déjà entre Collins et lui, une certaine électricité paraissait exister. cette nuit a été le déclenchement de tout. et si dans ses mauvais jours, il est capable de dire qu'il regrette, il lui suffit de poser le regard sur elle et sur son sourire ravageur pour se rappeler pour quelle raison, il a craqué. et pourquoi il ne regrette pas cette première fois entre eux, qui semble les avoir réuni pour longtemps. pour de nombreuses années, comme ils continuent de le prouver. 04. Comment imaginez-vous votre futur ? il n'a guère prévu de s'arrêter en si bon chemin, il a encore des choses à prouver, des marches à franchir avant d'arriver en haut du trône. mais il sait quelle destination il vise, où il veut s'arrêter. c'est cet objectif qu'il suit, reprendre la place de son père, faire perdurer la richesse et la réputation des Gonzàlez, autant dans le cartel que dans la société, qu'il possède. et il compte être l'un des acteurs principaux de histoire qui est en train de s'écrire.


Pseudo | prénom • c'est moi le fruit orange. Âge • un quart de siècle déjà, encore et toujours. Pays | Région • rpz normandie. Comment avez-vous connu le forum ? • il y a trois ans avec une merveilleuse recherche bazzart.. Célébrité • le très beau michael b jordan. Scénario | Pré-lien | inventé ? • ma tête toujours ma tête. Autres comptes ? • juste un ou deux, ici ou là. Fréquence de connexion ? • quand je le peux Un dernier commentaire ? • love

Code:
<pris>Michael Bakari Jordan</pris> <a href="http://www.loveiscomplicated.com/u2158" target="_blank"><pseudobottin>▹ Marcus Gonzàlez</a></pseudobottin>


Dernière édition par Marcus Gonzàlez le Sam 23 Juin - 18:37, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
avatar
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 15/05/2018
›› Love letters written : 175
›› It's crazy, I look like : Sarah Shahi
MessageSujet: Re: just levitate when I'm stuck in the middle of hell and faith ߡ (marcus) Jeu 7 Juin - 22:35

Oh mon bébé!!! Je suis tellement contente que tu l'aies prise et j'ai hâte de te mettre la misère en RP.
Bienvenue chez toi ma poule, vivement que je puisses lire toute ta fiche. Michael est trop sexy, j'en peux plus derrière mon écran!      

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                 
Revenir en haut Aller en bas
❉ fifthy shades of you
avatar
fifthy shades of you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 09/10/2017
›› Love letters written : 767
›› It's crazy, I look like : dylan sexy bruce
MessageSujet: Re: just levitate when I'm stuck in the middle of hell and faith ߡ (marcus) Jeu 7 Juin - 22:45

Je ne suis pas peu fière d'avoir créer cette rencontre entre toi et Michael et toi et la future sexy Collins ceci étant on a même pas de lien
en tout cas rebienvenue chez toi ma belle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

all these memories seem so old


MessageSujet: Re: just levitate when I'm stuck in the middle of hell and faith ߡ (marcus) Ven 8 Juin - 0:46

Re-bienvenue et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
❉ fifthy shades of you
avatar
fifthy shades of you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 02/10/2017
›› Love letters written : 557
›› It's crazy, I look like : mandy moore, ma femme
MessageSujet: Re: just levitate when I'm stuck in the middle of hell and faith ߡ (marcus) Ven 8 Juin - 8:14

(re)bienvenue sur le forum
& bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
❉ friends with benefits
avatar
friends with benefits

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 19/05/2018
›› Love letters written : 289
›› It's crazy, I look like : bob - freaking perfect - morley
MessageSujet: Re: just levitate when I'm stuck in the middle of hell and faith ߡ (marcus) Ven 8 Juin - 12:09

QUEL CHOIX
rebienvenue à la maison et puis bon courage avec ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
❉ friends with benefits
avatar
friends with benefits

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 27/05/2018
›› Love letters written : 121
›› It's crazy, I look like : leighton meester
MessageSujet: Re: just levitate when I'm stuck in the middle of hell and faith ߡ (marcus) Ven 8 Juin - 14:32

rebienvenue ici.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

all these memories seem so old


MessageSujet: Re: just levitate when I'm stuck in the middle of hell and faith ߡ (marcus) Ven 8 Juin - 15:32

(re)bienvenue sur le forum
& bonne rédaction !
Revenir en haut Aller en bas
❉ you belong with me
avatar
you belong with me

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 16/10/2017
›› Love letters written : 579
›› It's crazy, I look like : Kate Mara
MessageSujet: Re: just levitate when I'm stuck in the middle of hell and faith ߡ (marcus) Ven 8 Juin - 16:39

Rebienvenue à la maison avec ce très très bon choix
J'ai hâte de voir tout ça bon courage pour ta fichette
Revenir en haut Aller en bas
❉ home is where the  heart is
avatar
En ligne
home is where the heart is

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 27/07/2017
›› Love letters written : 3974
›› It's crazy, I look like : Mads (god) Mikkelsen
MessageSujet: Re: just levitate when I'm stuck in the middle of hell and faith ߡ (marcus) Ven 8 Juin - 20:51

Je l'aime trop! Très bon choix comme je te l'ai dit en tout cas hâte de rp avec ce sexy Markus ! Re bienvenue ma belle
Revenir en haut Aller en bas
❉ fifthy shades of you
avatar
fifthy shades of you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 07/06/2018
›› Love letters written : 276
›› It's crazy, I look like : michael (king) bakari jordan
MessageSujet: Re: just levitate when I'm stuck in the middle of hell and faith ߡ (marcus) Mer 13 Juin - 10:00

@diana cavalletti haaaaanw tant d'amour ma petite Amal je suis trop contente aussi franchement ça me fait trop plaisir franchement on va bien s'amuser même si je suis pas certaine qu'il va penser pareil, t'en penses quoi? mais en tout cas j'ai hâte




@sloan sheffield mon boudin, ma petite Anouchka ioui il faut qu'on cause liens parce qu'on a oublié et que je veux absolument avoir des liens c'est pas normal pour moi de pas avoir de liens avec toi
merci mon boudin

@levi crowley merci à toi

@paige dawson merci beaucoup à toi Jen

@timothy hayes hihi je me doutais que tu aimerais je sais pas pourquoi merci beaucoup à toi ma belle il faudra qu'on parle liens

@eneah soribes @dane ellison merci beaucoup les filles

@tessa carmichael madame loki en tant que madame marvel t'es obligée d'aimer puis vu Kate encore plus ! il nous faut des liens hein?

@genesis winston ma petite Lydie je suis trop fan de nos liens et j'ai trop hâte qu'on les joue quoi ça va être trop trop cool et bien parfait c'est clair j'ai hâte
Revenir en haut Aller en bas
❉ you belong with me
avatar
you belong with me

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 18/08/2016
›› Love letters written : 3994
›› It's crazy, I look like : italia perfection ricci
MessageSujet: Re: just levitate when I'm stuck in the middle of hell and faith ߡ (marcus) Mer 13 Juin - 13:36

Oups je pensais t'avoir dit bienvenue
(re)bienvenue à la maison miss, avec ce beau jeune homme
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

all these memories seem so old


MessageSujet: Re: just levitate when I'm stuck in the middle of hell and faith ߡ (marcus) Jeu 14 Juin - 7:21

C'te choix **
Bienvenue ici et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
❉ you belong with me
avatar
you belong with me

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 16/10/2017
›› Love letters written : 579
›› It's crazy, I look like : Kate Mara
MessageSujet: Re: just levitate when I'm stuck in the middle of hell and faith ߡ (marcus) Jeu 14 Juin - 8:48

@Marcus Gonzàlez évidemment qu'il nous faudra un lien
Revenir en haut Aller en bas
❉ you belong with me
avatar
you belong with me

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 22/11/2015
›› Love letters written : 21538
›› It's crazy, I look like : luke godhusband mitchell
MessageSujet: Re: just levitate when I'm stuck in the middle of hell and faith ߡ (marcus) Jeu 14 Juin - 20:02

Ce choix est tellement parfait re-bienvenue à la maison avec ce choix de dingue
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

all these memories seem so old


MessageSujet: Re: just levitate when I'm stuck in the middle of hell and faith ߡ (marcus)

Revenir en haut Aller en bas

just levitate when I'm stuck in the middle of hell and faith ߡ (marcus)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: one in a million  :: walking on a dream
-