Partagez|

Ainsley + Stripped behind memories

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 30/12/2015
›› Love letters written : 318
›› It's crazy, I look like : Katheryn Winnick
MessageSujet: Ainsley + Stripped behind memories Dim 3 Juin - 14:46


   
Ainsley Fleming Brodsky

   
The world was on fire and no one could save me but you.

   
prénoms | nom :  Brodsky, un nom d’origine étrangère, qui reflète une histoire antérieure et un passé pour le moins douloureux mais dont la fin a su enrichir la descendance et assurer une certaine pérennité. Ainsley ce prénom peu commun que l’on entend qu’à de rares occasions, mais qui reflète une personnalité bien unique. Le premier qui a été suivi par un prénom tout aussi original quelques années plus tard et qui montre la complémentarité des deux sœurs. Et pourtant, malgré cette unicité, le nom de famille s'est changé pendant des années. Sous des allures anglicanes, Ainsley s'était fait connaître sous le nom de Fleming jusqu'il y a peu.Date | lieu de naissance : Le sol Américain est son foyer. Elle y est née, tout comme sa petite soeur et y a fait toute sa vie. Toutes les deux sont originaires de Los Angeles. Voilà pourquoi, la ville ne détient que très peu de secrets pour elles. Elle est née le 5 août 1981. Âge : Les années défilent à une vitesse folle, si bien qu'elle ne les voit pas passer non plus. Elle compte trente six ans à son actif et va sur ses trente-sept. Nationalité | origines : Comme dit plus haut, Ainsley est de nationalité américaine, tout comme son bébé panda roux. Toutes les deux sont nées ici. En revanche, si on remonte leur arbre généalogique, on apprend qu'elles ont des origines des pays de l'est de l'Europe. À los angeles depuis : Toujours. Statut civil : Elle est en instance de divorce avec John Fleming depuis quatre mois. Visiblement, les années les ont séparé et ont coupé tout ce qu'ils avaient pu construire ensemble. Ils se différent l'un et l'autre, au point qu'ils ne se reconnaissent plus. Mieux valait-il arrêter avant que cela ne devienne un fardeau pour l'un et pour l'autre.Occupation : D'aussi loin qu'elle s'en souvienne, Ainsley a toujours adoré lire. Aussi son choix vers la littérature s'est imposé à elle telle une évidence. Petit à petit, l'édition a pris une importance dans sa carrière professionnelle, si bien qu'elle est devenue au fils des années directrice de sa propre maison d'édition. Orientation sexuelle : C'est une femme qui aime les hommes. Elle apprécie leur charisme, toute cette force qu'ils dégagent et cette détermination qui fait qu'on peut leur faire confiance. Petit plus : elle fond dès que l'un d'eux a des biceps en acier.Quartier | type de résidence : triangle platinum. Elle y vit depuis son divorce, c'est un moyen pour elle d'oublier son ancienne vie, mais surtout d'éviter de croiser son ex mari. De plus, elle a acheté une maison des plus banales. Enfin, elle correspond au dictat des plans californiens, mais on est très loin des haciendas de l'autre siècle. C'est son petit cocon qu'elle partage avec sa petite sœur et qui lui laisse ainsi présager d'une bonne augure concernant sa famille.Statut familial : Ainsley a la chance d'être la grande soeur de la plus belle et la plus brillante des femmes de l'univers entier, Nevaeh Brodsky. Situation financière : ($$$) Cette jeune femme se situe à la barrière entre la classe aisée et la classe moyenne. C'est-à-dire qu’elle subvient bien grassement à ses besoins ainsi qu’à ceux de sa petite sœur si jamais elle en ressent le besoin, sans être pour autant une millionnaire. Votre foi en l'amour : 55 %. Caractère : gentille (+) organisée (+) sérieuse (+) méfiante (+) attachante (+) têtue (+) souriante (+) râleuse (+) franche (+) sceptique (+) fière (+) obtus Groupe : Fierce no fear.

   
your heart is made from gold ♡
(+) Ainsley est l’aînée de la sororité des Brodsky, elle prend son rôle vraiment très à cœur et n’hésite pas à endosser celui de la maman poule également. (+) Acharnée de travail, Ainsley a tendance à l’emporter partout et ne sait pas déconnecter. (+) Le fait d’être souvent confrontée à des requins a fait d’elle une véritable machine à analyser les autres, ce qui pose parfois problème.(+) Elle adore passer du temps avec sa petite sœur. (+) A été marié avec un garçon qu’elle fréquentait depuis le lycée. (+) Ne croit plus réellement à l’amour et préfère s’adonner complètement à son travail pour ainsi oublier ses peines les plus profondes. (+) Aime bien courir de temps en temps. (+) A installé sa petite peluche de Polochon sur son bureau, un cadeau que Nev lui a fait alors qu’elles étaient toutes les deux adolescentes. (+) Le fait d'être en instance de divorce pèse beaucoup sur son moral, mais elle tente de garder la tête haute pour se concentrer sur le reste. (+) Ainsley pratique le krav maga depuis plus de dix ans. (+) Elle a appris une nouvelle qui a boulever sé sa vie, il y a deux mois de cela, en effet elle est victime du syndrome de Parkinson. (+) Pour l'heure, elle n'en a informé personne, mais compte bien le révéler à sa soeur pour que cette dernière puisse faire les tests nécessaires afin de se rassurer qu'elle ne porte pas le gêne de son côté. (+) Sa vie professionnelle lui prend un temps fou et pourtant, il lui arrive d'avoir l'impression que le monde tourne trop vite autour d'elle. (+) Elle possède une moto, une Ducati GT qu'elle chérit depuis ses vingt-cinq ans, il s'agit là de son bébé. (+) Elle est déçue de ne pas avoir eu la chance d'être mère. (+) Il ne se passe pas une journée sans qu'elle n'envoie un sms à sa petite soeur et à Jace pour savoir comment ils vont. 


   
♡  i sell my feelings on ebay
 01. Comment définiriez vous votre conception de l'amour ? L'Amour est une très belle chose, surement la plus belle qui puisse exister. C'est un don offert par ceux qui parviennent à nous rendre plus grand, plus fort mais surtout plus heureux. Dès lors qu'on le possède, nous avons l'impression que nous sommes invincible et qu'aucune épreuve ne pourra venir à bout de nous. C'est le sentiment qui m'anime dès que je pense à ma soeur, à mes parents, à mes amis. Il s'agit de l'Amour le plus pur et le plus réel, puisqu'il établit des liens directs avec la confiance dont on sait qu'on peut se fier. L'Amour qui amène au dépassement de soi existe également. Je l'ai connu en la personne de mon mari, enfin ex-mari. La vie nous a permis de partager un très long bout de chemin tous les deux et puis, il s'est passé ce qui touche un couple sur trois, nos habitudes ont eu raison de nous. Notre connaissance de l'autre nous a amené à nous lasser l'un de l'autre sans même que nous nous en soyons rendus compte. Et puis petit à petit, nos intérêts ont changé, nous amenant à devenir des étrangers l'un pour l'autre. Nous ne nous reconnaissions plus. Croire en l'Amour est surement la meilleure chose qui puisse nous arriver, puisque nous l'avons connu une fois. 02. Quel est votre meilleur et pire souvenir lié à une relation ? Mon meilleur et mon pire souvenir se regroupent autour d'une seule et même personne : John. Nous avions tellement vécus de beaux souvenirs qu'en choisir un seul est très compliqué, voir impossible. Peut-être est-ce le jour où il m'a invité au bal de promo de fin d'année au lycée? Même si nous étions déjà ensemble, sa manière d'agir était tellement adorable que j'en ai gardé un souvenir quasi intact. Et puis il y a également eu notre amènagement dans notre premier appartement, nos moments de rire et de partage pour la quête de ce cocon rien qu'à nous. Le jour où il a obtenu son diplôme est un de mes meilleurs souvenirs, tout comme lorsqu'il m'a invité à ce voyage en Italie. Des années après, il y eu la demande en mariage et forcément le mariage en lui même. Il y en a des tas... Mon pire souvenir en revanche date de cette dispute que nous avions eu, il y a de cela sept mois. Une dispute dans laquelle des termes ont été dit de manière bien trop crue et difficile.  03. Comment s'est passé votre première fois ? En gardez-vous un bon souvenir ? Comme toutes les premières fois pour tout le monde j'imagine. Sur le moment on a l'impression que c'est un moment magique et qu'on a atteint l'apothéose, mais l'expérience fait qu'on revient vite sur cette description. En réalita ma première fois a été nulle en comparaison de la suite. 04. Comment imaginez-vous votre futur ? Difficile... Pour tout avouer, j'ai peur pour l'avenir. Je sais que je vais souffrir, mais ce qui est le plus difficile et d'avoir conscience que je vais faire souffrir ceux que j'aime. Je ne veux pas les voir en peine, voilà pourquoi je souhaite simplement qu'ils avancent. Qu'ils s'épanouissent et qu'ils profitent de la chance qu'ils ont. Je ne veux pas être une fardeau pour ma soeur, au contraire, je désire simplement qu'elle vive pleinement.
   


   
Pseudo | prénom • Foxpaw/Sandrine. Âge • Je vais en faire 31 la semaine prochaine... Pays | Région • France / Dans le sud. Comment avez-vous connu le forum ? • Euh... il me semble que c'est Nevaeh qui l'a trouvé la première et que me l'a donné     .. Célébrité • La sublimissime Katheryn Winnick. Scénario | Pré-lien | inventé ? • Elle est toujours inventé de mon cru. Autres comptes ? • La petite Christy Palmer, la fillette à sa banane . Fréquence de connexion ? • Au moins le week end   . Un dernier commentaire ? • Merci encore une fois à tous pour votre aide et j'espère que cette nouvelle version d'Ains' vous plaira .

   
Code:
<pris>Katheryn Winnick</pris> <a href="http://www.loveiscomplicated.com/u809" target="_blank"><pseudobottin>▹ Ainsley Brodsky</a></pseudobottin>
   


Dernière édition par Ainsley Brodsky le Dim 17 Juin - 14:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 30/12/2015
›› Love letters written : 318
›› It's crazy, I look like : Katheryn Winnick
MessageSujet: Re: Ainsley + Stripped behind memories Dim 3 Juin - 14:47



   
You will forever be my always

   
nobody says it could be fair

   
Une petite tête blonde déambulait dans les couloirs trop éclairés pour ses petits yeux encore endormis. La main dans celle de sa grand-mère, cette petite fille n’avait d’autre choix que de suivre le trajet déjà tout tracé dans l’esprit de son aïeule. Les mots s’enchaînaient dans sa bouche de cette façon à la fois rapide et complètement dénué de sens, alors qu’elles franchissaient toutes les deux la grande porte de ce couloir. La pièce était inondée d’une lumière encore plus vive qu’a l’extérieur et il fallut encore quelques petites secondes à Ainsley pour reconnaître le visage de son père, puis celui de sa mère. Tous deux installés dans un lit d’hôpital, tenant dans leurs bras une petite chose enveloppée dans des couvertures. Sa taille était encore trop petite pour qu’elle ne puisse atteindre leur hauteur, c’est pourquoi sa mère se baissa avec ce sourire radieux sur son visage, alors qu’elle lui permettait de découvrir le visage tout endormi d’un petit bébé. Ce petit bébé qui était sa sœur, Nevaeh, cette petite sœur qu’elle osait à peine toucher du bout des doigts, de peur de la casser ou de lui faire le moindre mal mais qui la faisait sourire et qui réchauffait déjà son cœur et l’emplissait d’une réelle joie.  Elle l’avait tant espéré et l’avait tant désiré, qu’elle en avait même beaucoup de mal à y croire. Si bien qu’elle osa demander naïvement à ses parents, si c’était bien sa petite sœur, provoquant chez eux un rire des plus révélateurs quant à la joie qu’ils ressentaient. Et ce fut là que s’opéra la magie qui parvint à unir les deux petites Brodsky pour le reste de leurs vies. La mère se pencha un peu plus et expliqua à Ainsley comment installer ses bras. Et lorsque cela fut réalisé, elle y glissa délicatement le petit nourrisson qui ouvrit ses yeux au même instant et qui lui sourit. « Coucou Nev’. » Sa petite sœur se mit à sourire de plus belle, lui dévoilant tout un univers entier dans lequel Ainsley se promit de toujours la défendre et de la protéger envers et contre tout.

Quelques années s’écoulèrent depuis cette première rencontre. Fini les périodes où Ainsley revenait sur ses premières pensées et regrettait d’avoir une petite sœur tant elle l’empêchait de dormir la nuit. Finit aussi ce temps où elle avait eu la sensation que tout était fait pour elle, et qu’elle n’avait droit à rien si ce n’était aux réprimandes. Ce temps ne dura pas énormément non plus, tant on lui apprit vite comment appréhender la vie. D’ailleurs, les Brodsky veillèrent à ne jamais favoriser l’une plus que l’autre, préférant de loin leur laisser enrichir seules ce lien si particulier qu’elles étaient arrivées à se créer l’une et l’autre. Les années qui les séparaient n’arrivaient pas à effacer la complicité qu’elles partageaient. Si bien, que plus elle grandissait et plus Ainsley veillait à la bonne santé ainsi qu’au bien être de sa petite sœur. Elle se devait de représenter un modèle, une copie que la plus jeune d’elles veillerait à vouloir reproduire pour ainsi jouir d’une vie heureuse et des plus épanouies. C’est un peu grâce à cela, que la jeune fille a toujours veillé à être sérieuse et attentive à l’école. Ses rêves ne s’envolaient jamais vers des futilités telles que le désir d’être riche ou autre, mais veillaient plutôt à la maintenir les pieds sur Terre. Ce qui lui importait le plus était dans un premier de rester auprès de sa famille, mais surtout de sa sœur. Et même si elle avait un goût prononcé pour la lecture, il n’en restait pas moins que sa petite Nevaeh valait bien plus que toutes les merveilles du monde. «  Quand je finirai mes études et que je serai aussi célèbre que JK Rowling, on partira toutes les deux à Disney, je te le promets.» Elles étaient en train de manger la glace traditionnelle des vacances. Installées, à l’une des tables de la terrasse. La cuillère de Nevaeh était pleine de ce parfum qu’elle adorait plus que tout au monde : le chocolat, alors que la sienne débordait de sirop d’érable. Les yeux émerveillés de sa petite sœur la firent sourire de plus belle alors qu’elle l’admirait s’empresser de glisser cette cuillère dans sa bouche pour commenter avec sa bouche bien pleine. « Pour de vrai ? » Ainsley se retenait de rire, alors qu’elle parvenait nettement à voir les rêves dans les yeux de sa petite sœur de dix ans.  « Toujours pour de vrai. » Lui avait t-elle répondu avant que la conversation ne dévie vers la cadette et ses rêves qu’elle désirait tant concrétisé. Ainsley veillerait à lui en offrir quelques uns du mieux qu’elle le pourrait. Et les années qui passèrent lui permirent d’en rendre certains réalité pour son plus grand bonheur. Malheureusement, il en fut d’une autre histoire pour Disney. Bien sûr, elles iraient, mais la vie les avait amenées à décaler cette petite promesse pour quelques années encore.

La faculté lui prit énormément de temps. Un temps qu’elle aurait désiré partager avec sa sœur durant cette période qu’elle connaissait comme étant difficile : celle de l’adolescence. Malheureusement, la vie l’amena à vouloir vivre un peu pour elle et lui accorda des temps de bonheur qu’elle ne refusait pas. Grâce à cela, elle pu faire la connaissance de John. Ce garçon qu’elle avait rencontré au cours de son cursus universitaire et qui l’avait séduite. Tous les deux partageaient le même rêve, envier la même carrière, tout était fait pour les rapprocher. Naturellement, il prit une place importante dans la vie de la petite blonde. Une importance qui les amena tous les deux à franchir le cap et à se passer mutuellement la bague au doigt. L’amour était un cadeau qu’Ainsley avait accueilli à bras ouverts. Mais jamais, elle n’aurait pu passer cette journée sans la présence de sa sœur. Vêtue de sa robe, ressentant une chaleur étouffante à cause du stress et de toute la pression des périodes précédents cet évènement, elle parvint à respirer à nouveau dès qu’elle pu serrer Nevaeh dans ses bras. Les larmes aux yeux, elle savait le sacrifice que sa présence lui demandait. « J’ai l’impression que je vais m’écrouler avant de le rejoindre. » Nevaeh était aussi belle qu’elle et Ainsley espérait qu’un jour elle aussi puisse connaître cette joie. « Si tu pouvais le faire quand t’es avec lui, ce serait mieux quand même. Tu ne vas pas risquer de tomber avec papa. Je sais que tu as un goût prononcé pour la mise en scène mais quand même. » Il n’y avait qu’elle qui arrivait à lui remonter le moral de cette manière et qui parvenait à la rassurer quant à son soutien. «  Je t'aime sœurette. »  La distance n’aurait jamais raison de leur complicité. Et c’est avec le cœur un peu plus léger, qu’Ainsley franchit le seuil de la porte de l’église et arriva devant l’autel avec son père. Ce dernier donna sa main à John, lui qui lui jura de l’aimer jusqu’à ce que la mort les sépare. Les belles années continuèrent à ensoleiller l’existence de la jeune fille. John et elle vivaient le parfait amour et avaient même pu acheter ensemble un appartement. Heureuse jusqu’aux bouts des ongles, Ainsley se plaisait à admirer la bague qui ornait son annulaire gauche comme si c’était là l’aboutissement de toute une existence. John et elles parlaient déjà d’enfants. Ils prévoyaient d’attendre quatre ans de plus, qu’ils puissent ainsi s’en sortir financièrement parlant, afin de subvenir aux besoins de cet être en devenir. Pour l’heure, ils devaient se consacrer à leur carrière et à ce qu’il allait en découler. Ainsley travaillait de pieds fermes, oubliant parfois les petits à côtés prévus. Son esprit se confrontait à ce désir incessant de vouloir réussir pour rendre fier tout le monde et bien plus que cela, pour que personne ne vienne à lui reprocher d’avoir raté sa chance. A l’inverse de ce qui aurait du se passer. Ce n’était pas elle qui était le modèle de sa petite sœur, mais plus Nevaeh qui l’était devenue. Ainsley admirait son courage et sa détermination quant à son départ. Elle reflétait tout ce qu’elle avait désiré aspirer devenir : une femme de caractère, indépendante, et qui sait ou elle va. Ce fut un peu pour cette raison aussi qu’elle lui laissa du temps pour elle et pour son avenir. Elle en avait besoin et elle se doutait qu’une grande sœur trop envahissante ne ferait que lui fermer des portes sur son passage. C’est ainsi que la distance commença à avoir raison d’elles. Ainsley l’appelait de moins en moins tout comme Nevaeh avait de moins en moins de temps pour sa grande sœur aussi. D’un point de vue professionnel, la jeune fille avait réussi à décrocher un stage dans une maison d’édition assez importante de la ville. Une des plus réputée d’ailleurs. Cela lui permit de se faire un nom dans le domaine et c’est avec John qu’elle parlait pendant des heures de manière à savoir si ce qu’elle réalisait était le plus attendu. Cela enrichissait leur complicité, leur permettait de pouvoir s’épauler dans les périodes de stress les plus intenses. Ainsley avait l’impression de vivre un rêve éveillé, tant elle se sentait aimée mais surtout tant elle parvenait à croire qu’elle le rendait heureux à son tour. Il la regardait comme au premier jour et lui promettait la lune. Pour sûr la famille qu’ils fonderaient serait la plus belle de toute.

Son diplôme en poche, Ainsley trouva rapidement du travail au sein de cette même maison d’édition. Quant à John… Les choses furent un peu plus compliquées. Désireux de devenir écrivain, plutôt que s’intéresser à l’envers du décor, ses intentions furent nettement chaotiques pour lui. Il ne cessait d’essuyer des refus et son inspiration tendait à se perdre petit à petit. C’est ce qui les incita à s’allier ensemble pour créer une maison d’édition. Mariés, le côté administratif n’en devenait que des plus aisés, de même qu’ils s’associèrent naturellement. Ceci fut une erreur monumentale pour tous les deux. Beaucoup l’avaient pourtant dit dans le passé « ne jamais mêler carrière et vie personnelle », si c’était à refaire, Ainsley ne serait pas sûre d’accepter à nouveau. Car c’est à cette occasion qu’elle se rendit compte du flegme de son mari et de la surcharge de travail qu’il lui imposait. Pourtant, ils étaient partis sur de bonnes bases tous les deux, mais finalement, il semblait que John préférait bien plus user de l’argent qui rentrait pour partir en vacances et prétexter cherche l’inspiration au cours de ces derniers, plutôt que d’assurer la pérennité de leur entreprise. Ce fut le début de la longue chute aux enfers pour la jeune fille qui passait énormément de temps dans son bureau. Perfectionniste, elle essayait tant bien que mal de trouver des solutions d’un point de vue commercial que comptable pour ainsi redresser cette situation qui s’affaissait. Deux ans plus tard, elle avait réussi à établir un semblant d’équilibre entre les balances pour ainsi pouvoir se payer un salaire à son tour. Les retours à la maison se soldaient toujours de crises de colère et de cris, si bien qu’elle avait décidé de retourner chez ses parents pour quelques temps. Ce fut durant cette période aussi qu’elle appela un peu plus sa petite sœur, à qui elle préférait de loin écouter ce qu’elle lui apprenait plutôt que lui raconter ses propres journées. A chaque fois qu’elle lui demandait, Ainsley répondait à Nevaeh que tout allait bien, que John et elle s’entendaient toujours très bien et qu’ils étaient heureux. Ce n’était pas son rôle de l’inquiéter, le sien consistait surtout à la rassurer et à lui laisser entrevoir en des bienséances avec le monde qui l’entourait. Pendant deux ans encore, ils vécurent de cette manière. A chaque fois qu’ils se retrouvaient, John lui promettait être sur un nouvel ouvrage, qu’il lui présenterait bientôt. Mais ce bientôt n’arriva jamais. Tout comme les projets qu’ils avaient eu tous les deux, à savoir fonder une famille. Le jeune homme ne savait plus comment allier les deux bouts, prétextant des idioties et reprochant à Ainsley de lui infliger bien trop de pression. Il ne cessait de lui répéter qu’elle était bien trop exigeante et qu’il ne la reconnaissait plus. Chose à quoi la blonde lui rétorquait qu’elle n’avait pas eu d’autres choix que de s’affirmer telle qu’elle pouvait l’être aujourd’hui. Ses amis la reconnaissaient pourtant, Jace était le premier à la soutenir pendant cette période, tout comme Samuel. Tous les deux essayaient de la rassurer à leur manière et tous les deux lui prouvaient qu’elle n’agissait pas à mal pour John. Visiblement, elle n’était pas suffisante pour lui, ou du moins pour que son inspiration puisse lui permettre de voir plus avant. Pourtant, elle l’aimait et elle savait au fond d’elle qu’il en était de même pour lui. Mais ils n’y arrivaient pas.

Ils continuèrent pendant un temps qui sembla infini à Ainsley. Mais malgré tout, elle ne pouvait se résoudre à le laisser filer, elle l’aimait et il restait pour toujours l’amour de sa vie. Néanmoins, elle apprit à devenir plus forte encore. Plus déterminée dans son désir de réussir sa carrière professionnelle. Si il lui arrivait de passer des moments avec John, elle n’en n’oubliait que très peu son travail et son désir d’enfant, lui, persistait encore et toujours. Mais comment construire quelque chose dans un tel contexte ? Comment se lancer dans l’aventure d’être parents si il était impossible d’assurer un propre avenir au couple qu’ils formaient ? L’évidence s’imposa à Ainsley d’une manière quelque peu brutale alors qu’elle constatait de leurs âges avancés et de ce manque qui ne serait jamais comblé. Elle essaya une fois encore de reprendre contenance et d’accorder une nouvelle chance à John. Passant outre certains de ses aspects pour vivre uniquement de cet amour qu’ils partageaient, en vain. Dès lors que cela touchait au travail, les disputes éclataient à nouveau et cela en devenait fatigant. Un couple ne pouvait pas être en connaissant des sujets tabous. Et si lui ne désirait pas faire d’effort, la jeune femme n’était pas en mesure de le forcer pour les mettre en exergue. Tout se mélangeait, et tout lui devenait tellement fatiguant qu’elle ne savait plus très bien comment joindre les deux bouts. Heureusement, ce fut durant cette période que Nevaeh lui revint et lui permit de pouvoir souffler un peu. Ne serait-ce qu’un instant. Elle était sa bouffée d’oxygène et veillait à ce que son épanouissement n’en devienne que plus palpable à mesure que les années leurs avaient permis de se rapprocher l’une de l’autre. Emménageant toutes les deux, sa petite sœur fut celle qui fut confrontée au plus grand échec de la vie de sa grande sœur : son divorce. Ou plutôt son instance de divorce. Cela fait plus d’un an que cela dure, parce que John éprouve des difficultés à signer les papiers. La blonde avait connu énormément de peine pour le faire, d’ailleurs, elle n’était plus très sûre de savoir si elle ne pouvait pas revenir en arrière pour ne pas l’avoir déjà fait. Mais elle tentait de tenir bon.

Le monde s’écroulait autour d’elle alors qu’elle apprenait les agissements de Tristan envers sa petite sœur. Cela eut l’opportunité de raviver en elle cette rage qu’elle ne gardait que pour son travail mais qui tendait à se développer plus que de raison dès lors que cela concernait Nevaeh. Mais dans un souci de préserver cette dernière, et suite à sa demande, elle n’agit pas. Désireuse de lui laisser faire ses propres choix tout en se montrant présente dès l’instant où elle lui demanderait quelque chose. Car c’était aussi son rôle de s’effacer à certains moments. Il fallait que Nevaeh trouve ses propres réponses, et Ainsley accepterait toujours ses choix quels qu’ils soient. Toujours fatiguée, et éprouvant de plus en plus de difficultés pour se concentrer, Ainsley arrêta d’accuser le coup avec ce qu’il se passait et finit par consulter un médecin. Plusieurs tests furent effectués jusqu’à ce que le verdict ne tombe enfin. Atteinte de la maladie de Parkinson, la blonde se trouva confronter à cette dégénérescence sans l’avoir même envisagé. Son monde s’écoula à cette annonce. Son passé et son présent lui donnèrent l’impression de se rejoindre pour lui montrer un futur néfaste et complètement injuste. Elle qui, s’était battue, voilà qu’elle se retrouvait face à un mal incurable et dont elle devrait apprendre à faire avec. Pour l’heure, personne n’est au courant de sa situation, étant dans les premiers stades de la maladie, la jeune femme prétexte de grandes crises de fatigue voire même des crises de migraine. Et cela fonctionne. Pourtant, elle ne désire qu’une chose : savoir que sa sœur ne possède pas ce même gêne et qu’elle puisse vivre agréablement pour le restant de ses jours.


Dernière édition par Ainsley Brodsky le Dim 17 Juin - 14:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 30/06/2017
›› Love letters written : 1221
›› It's crazy, I look like : patrick j. adams
MessageSujet: Re: Ainsley + Stripped behind memories Dim 3 Juin - 14:59

rebienvenue chez toi avec cette deuxième version
katheryn est toujours aussi sublime
Revenir en haut Aller en bas
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 23/10/2017
›› Love letters written : 714
›› It's crazy, I look like : taron egerton.
MessageSujet: Re: Ainsley + Stripped behind memories Dim 3 Juin - 15:01

c'est évident que cette nouvelle version de ta ainsley nous plaira, voyons
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 23/11/2016
›› Love letters written : 678
›› It's crazy, I look like : milo fucking hot ventimiglia
MessageSujet: Re: Ainsley + Stripped behind memories Dim 3 Juin - 15:14

Mon petit chat d'amour

Ce que t'es toujours aussi belle avec Katheryn je suis contente que tu l'es gardée et puis aussi notre lien tu sais déjà ce que j'en pense de cette nouvelle Ainsley et j'ai hâte de voir ce que ça va donner avec Julian d'ailleurs faudra qu'on se trouve d'autres lien mon chat re-bienvenue à la maison
Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 30/12/2015
›› Love letters written : 907
›› It's crazy, I look like : blake lively
MessageSujet: Re: Ainsley + Stripped behind memories Dim 3 Juin - 15:25

La plus belle    
Elle va être parfaite et puis elle sera toujours la meilleure des soeurs !! Rebienvenue ma nemo et courage pour ce qu'il te reste   Tu sais déjà ce que j'en pense, j'ai hâteeee Et puis Katheryn te va tellement bien T'es la meilleure, t'aime fort    

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 17/09/2017
›› Love letters written : 1407
›› It's crazy, I look like : alex hogh andersen
MessageSujet: Re: Ainsley + Stripped behind memories Dim 3 Juin - 16:31

(re)bienvenue à la maison
Revenir en haut Aller en bas
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 29/07/2015
›› Love letters written : 7742
›› It's crazy, I look like : alexandra ♡ queen ♡ park
MessageSujet: Re: Ainsley + Stripped behind memories Dim 3 Juin - 21:42

une nouvelle version d'Ainsley
je suis certaine que cette version va déchirer
en plus un duo avec Theo James c'est canon
rebienvenue ma jolie
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 26/01/2018
›› Love letters written : 233
›› It's crazy, I look like : mila fuckinamazing kunis
MessageSujet: Re: Ainsley + Stripped behind memories Lun 4 Juin - 17:51

Bon courage à toi ma belle pour cette nouvelle fiche, et bien sur rebienvenue à la maison
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 25/09/2017
›› Love letters written : 1587
›› It's crazy, I look like : chris pratt
MessageSujet: Re: Ainsley + Stripped behind memories Lun 4 Juin - 18:52

re-bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 27/07/2017
›› Love letters written : 3442
›› It's crazy, I look like : Gal Gadot (fucking hot)
MessageSujet: Re: Ainsley + Stripped behind memories Jeu 7 Juin - 10:06

Bon courage pour ce remaniement de fiche!
Revenir en haut Aller en bas
❉ home is where the  heart is
avatar
home is where the heart is

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 06/06/2018
›› Love letters written : 23
›› It's crazy, I look like : hayden christensen
MessageSujet: Re: Ainsley + Stripped behind memories Jeu 7 Juin - 11:05

Je crois qu'il nous faudra un lien
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 08/06/2017
›› Love letters written : 312
›› It's crazy, I look like : Katherine Langford.
MessageSujet: Re: Ainsley + Stripped behind memories Jeu 7 Juin - 12:57

Un nouveau souffle pour Ainsley , j'ai hâte de voir ce que tu vas nous en faire. Pour avoir joué pendant presque 2 ans Katheryn, cette femme est la perfection incarnée.
Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 04/06/2018
›› Love letters written : 17
›› It's crazy, I look like : ursula corbero
MessageSujet: Re: Ainsley + Stripped behind memories Jeu 7 Juin - 18:38

bon retour parmi nous et bonne chance pour ta petite fiche !
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 20/02/2018
›› Love letters written : 82
›› It's crazy, I look like : Lizzie Olsen
MessageSujet: Re: Ainsley + Stripped behind memories Jeu 14 Juin - 7:23

Bienvenue ici et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

all these memories seem so old


MessageSujet: Re: Ainsley + Stripped behind memories

Revenir en haut Aller en bas

Ainsley + Stripped behind memories

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: one in a million
-
Poster un nouveau sujet